Hiboux Nomade Notes
 Joueur :    Mot de passe :    Automatique :         Inscription  


Village de Krakal

Page: 1, 2, 3  -->
   Répondre au sujet   Forum >> Pays d'Ys
Auteur Message
Miss RP

Personnage
Non Joueur





MessageDate du message: Mer. 26 Oct 2011, 20:21  Répondre en citant

Village de Krakal



    // Situé au Sud-Est du Pays d'Ys, le Village de Krakal est un des nombreux lieux que l'on peut trouver dans cette presqu'île qui, autrefois était une partie de la Bretagne, en France.
    Krakal est un endroit reposant, au milieu de la verdure ; les habitations ressemblent de loin à des chalets et la population y est calme.

    En s'y aventurant, on y retrouve beaucoup de monde et maintes places, comme la Forêt des Songes mais surtout le Pourfendeur qui propose armes et armures pour vous faire craindre et respecter, car nul n'est à l'abri dans ce monde où règne la sauvagerie. Faites attention et ne vous perdez pas en chemin... //


Lieu de Knox


Dernière édition effectuée par Katleen Makerley (Mar. 29 Aoû 2017, 13:06) ; édité 5 fois
Liara

Ancien(ne)





MessageDate du message: Lun. 23 Oct 2017, 12:33  Répondre en citant

[Début de RP entre Ael Radenenn (Selena Edelwes) & Aria Van Rudsen (Liara)]




// Aria pesta contre sa carte qui venait de sortir d'un autre siècle qu'elle venait pour la énième fois de retourner (c'était la cinquième fois, et pourtant elle n'arrivait toujours pas à se repérer). Franchement, elle détestait perdre son temps - et encore plus de cette manière! - mais elle avait bien été obligée de faire halte à Krakal durant son petit périple. Ah, que faisait-elle là déjà ? Très bonne question. Probablement parce qu'elle avait accepté de rendre un service à Cooper Lawford. Et surtout parce que cela lui permettait de revenir au pays, au moins la durée d'une semaine. Il fallait absolument qu'elle mette la main sur l'ouvrage de Cassidi Balc'h, "Mémoire d'une astrologue, ou comment les étoiles influent sur la société sorcière", ordre du directeur (apparemment le bouquin était important pour les septièmes années qui allaient passer leur ASPICS mais impossible de le trouver en Angleterre).

Ouais. Impossible à trouver en Bretagne également. A vrai dire cela faisait deux jours qu'Aria vagabondait à Krakal, village d'origine de Miss Cassidi, et à présent elle hésitait grandement à se rendre directement à Dashtikazar sans retour à la case départ pour rendre visite aux Van Rudsen. Fichue mission, qui aurait cru que cette chasse au livre allait se révéler être aussi barbante ? Ah ! Que l'on ne la reprenne oncques plus à accepter de partir en mission à l'autre bout du monde !

La demoiselle finit par se laisser tomber dans toute sa grâce de pachyderme frustré sur un des seuls bancs présent sur la petite place tranquille du hameau. Les passants étaient particulièrement rares, et Aria aurait parié qu'eux non plus n'avaient jamais entendu parler d'une astrologue un peu folle qui avait écrit dans un éclair de génie quatre volumes d'analyses et de superstitions. La brune était d'autant plus agacée, vu qu'elle tenait absolument à rencontrer le personnage farfelu. Un soupir. Un second, une minute plus tard.

Elle posa à ses pieds son sac à dos extensible et sa cage à hibou, soulagée de prendre une petite pause totalement méritée. //

- Bon, on fait quoi maintenant Salman ? elle s'adressait premièrement à son volatile, mais également à elle-même. Je ne te cache pas que je suis carrément découragée...

// La jeune femme avait quasiment murmuré la dernière phrase et, aveuglée par son petit coup de cafard, n'avait même pas discerné la silhouette qui s'était approchée. //


Couleurs utilisées dans ce message : #CC0000, #FFF2C9

Direction
Auror
Animatrice


Messages : 3630
Guilde : Aucune
Maison : Serpentard
Poudlard : 5e année
MessageDate du message: Jeu. 23 Aoû 2018, 17:51  Répondre en citant

[Début de RP - Philogène Nayas (Thalia), Hell Castelian et Ferwys Morh'halt (Aquilea)]




    // Ferwys se releva péniblement ; il apercevait le toit des chaumières de Krakal à quelques centaines de mètres de lui. Il ne lui restait donc plus beaucoup de route à faire pour rejoindre le village près duquel Anna-Lena avait été aperçue pour la dernière fois. Alors qu'il se mettait en marche, Ferwys ne put s'empêcher de constater avec un brin d'admiration à quel point la magie pouvait s'avérer pratique parfois... Le sorcier avait gravé des symboles étranges sur un morceau de bois, avait prononcé une incantation aux sonorités encore plus étranges, et pouf ! Le jeune homme s'était retrouvé le nez dans un champ à vingt petites minutes de marche de sa destination. Sans cette intervention magique, il en aurait eu pour deux bonnes semaines, dans le meilleur des cas...

    Le soleil commençait à décliner lentement lorsque l'ancien mercenaire atteignit l'entrée du village. Il y régnait un calme étouffant, et les quelques personnes qu'il croisait le dévisageaient toujours avec cet éternel regard à la fois craintif et étonné auquel il avait commencé à s'habituer. Son nom était connu, même s'il avait surtout travaillé dans le Monde Incertain - selon Tikazar... Il s'installa en terrasse d'une taverne ; un serveur s'approcha rapidement de lui pour prendre sa commande : //


- Un verre de cette boisson rouge sang dont je ne connais pas le nom.

    // Quelques instants plus tard, le garçon lui apporta sa consommation, et lui apprit que c'était du rhum arrangé Langue de Feu. Ferwys le remercia et lui tendit les quelques pièces qu'il lui devait. Il prit le temps de savourer son verre ; il avait un objectif, certes, mais il n'était pas non plus à la seconde près. Néanmoins, quelque chose le dérangeait... Il s'agita un instant sur la banquette avant de comprendre ce qui le rendait mal à l'aise : quelqu'un l'observait, depuis un buisson non loin de la taverne... Les sourcils froncés, l'homme termina son verre d'un trait, se leva et se dirigea d'un pas vif vers la paire d'yeux qui le fixait. //


Dernière édition effectuée par Aquilea (Jeu. 23 Aoû 2018, 17:51) ; édité 1 fois

Couleurs utilisées dans ce message : #DF013C, #6D071A, #3B0400
Voir le profil du joueur Envoyer un Hibou Envoyer un e-mail Fiche de personnage RP

Joueuse


Messages : 3864
Guilde : Aucune
Maison : Poufsouffle
Poudlard : 7e année
MessageDate du message: Jeu. 23 Aoû 2018, 19:16  Répondre en citant

// Depuis qu'il était certain que sa mère avait déménagé de Krakal depuis maintenant cinq bonnes années - il l'avait appris de la bouche de quelques villageois - et qu'ils ne risquait donc pas de la rencontrer par hasard dans le village, Philogène se plaisait à retourner sur les lieux de son enfance. Les chalets aux toits de chaume possédaient un charme inégalable à ses yeux, et la proximité de la forêt des songes donnait le loisir de profiter d'une atmosphère calme et reposante. Krakal était un véritable havre de paix, idéal pour se ressourcer. De plus, la population locale y était toujours aussi sympathique et bon public.

Présent sur place depuis une bonne semaine, Phil s'était arrangé avec le tavernier du coin pour donner des concerts pendant les repas chaque soir, ce qui lui laissait la matinée et le début d'après-midi de libre pour faire la sieste, se promener, faire des parties de pétanque, partir à la cueillette aux champignons ou simplement laisser son esprit divaguer. Cette après-midi-là, inspiré par le chant des oiseaux, Phil s'était adossé contre un tronc d'arbre proche de l'entrée du village, s'était emparé de sa mandoline, et s'était mis à composer une petite ballade.

Tout était calme dans le village, quand son instant de création musicale fut interrompu par les murmures inquiets des villageois, qui se regroupaient dans l'ombre des chaumières en fixant un point à l'horizon. La curiosité de connaître la raison de tant d'agitation ne l'emporta toutefois pas sur la flemme qui lui susurrait de ne pas bouger d'un poil de la confortable position dans laquelle il s'était installée, et le musicien attendit donc depuis son tronc d'arbre. Quelques instants plus tard, un homme barbu, aux longs cheveux blonds tressés et à la musculature très développée, passa devant lui sans le remarquer. //

** Physique du robot tueur de Terminator... regard de faucon... énorme hache dans le dos... Pas de doute, il s'agit bien de Ferwys Morh'halt. Curieuse destination que ce repaire de chaumières pour ce fier mercenaire. **


// L'homme avait une réputation certaine à Ys, il était impossible de ne pas le reconnaître au premier regard. Et comme tout le monde, Philogène se trouvait fort intrigué des raisons qui pouvaient amener un mercenaire sanglant et intrépide tel que lui dans un village aussi paisible que Krakal. Quelle sombre affaire se tramait dans l'ombre des chaumières ? Si complot il y avait, le mystère ne tiendrait pas longtemps debout ; inspecteur Philogène était sur le coup.

Aussi discret qu'une panthère, Phil suivit notre homme à distance et, voyant que Ferwys était parti pour s'attabler à la taverne du village, il contourna une bâtisse en direction de la lisière de la forêt, où il s'accroupit derrière un buisson bien touffu qui, tout en le dissimulant à priori de la vue du gaillard, lui permettait à lui de l'observer à loisir.

Pour le moment, Ferwys se contentait de commander à boire. Rien de bien intéressant. Attendait-il quelqu'un ? Si oui, qui ? Qui à Krakal pouvait bien avoir à réquisitionner les services d'un mercenaire ?
Cela ne faisait pas cinq minutes que Phil jouait aux espions que Ferwys se mit soudain à fixer un point dans sa direction, vida son verre d'une traite, se leva, et se mit à avancer vers lui d'un pas décidé.

Se comprenant repéré, Phil déglutit, une boule d'angoisse se formant dans sa gorge. Il n'avait point envie de tester la sensation de se prendre une baffe de la part d'un bras musclé comme celui-là. Peut-être qu'en jouant l'idiot le mercenaire le laisserait tranquille ? Et il n'aurait plus qu'à se planquer sur un toit avec des jumelles pour continuer son espionnage. Oui, bon plan. Phil se redressa d'un coup, jaillissant soudainement des buissons, les mains levées en l'air d'un air coupable. //

- Je me rends ! s'écria-t-il. J'avoue tout, j'admirais secrètement votre barbe bien taillée et vos cheveux soyeux et si bien tressés, n'osant vous demander... l'adresse de votre coiffeur. Ou bien vous les tressez vous-même ?


Dernière édition effectuée par Thalia Gilsayan (Jeu. 23 Aoû 2018, 20:48) ; édité 4 fois

Couleurs utilisées dans ce message : #DF013C
Voir le profil du joueur Envoyer un Hibou Fiche de personnage RP

Joueuse


Messages : 4699
Guilde : Aucune
Maison : Gryffondor
Poudlard : 7e année
MessageDate du message: Sam. 25 Aoû 2018, 20:26  Répondre en citant

// Voilà plusieurs semaines que Hell parcourait le pays d'Ys, allant de petits villages en petits villages, à travers monts et vallées, à cheval ou à pied. L'ancienne Gryffondor appréciait de voyager seule, à la découverte de nouveaux lieux mais aussi de nouvelles personnes et lors de ses précédentes étapes il lui avait été fortement recommander d'aller à l'échoppe du Pourfendeur à Krakal, réputé pour la qualité de ses armes. En effet la jeune femme avait l'intention, pour sa prochaine destination, d'aller dans le monde incertain et se souvenant encore des histoires de son professeur préféré au sujet de ces terres inhospitalières, elle ne préférait pas prendre de risques et voulait s'équiper de la crème de la crème en matière de dagues, haches et arbalètes. Elle avait même ensorcelé son sac de voyage pour qu'il puisse contenir tout son armement, des vivres et autres matériels de voyage comme une tente, une tenue de pluie, ... Et il n'était pas question de se balader avec une hache dans le dos, l'arbalète au poing, elle n'avait pas l'intention d'effrayer les citoyens d'Ys, surtout qu'elle comptait retourner à la capital avec une caravane de marchands, s'ils la voyaient arriver, armée jusqu'aux dents, jamais elle ne ferait partie du convoi. Le village de Krakal était plutôt paisible, et la brunette espérait qu'elle pourrait s'y poser quelques jours pour mieux préparer son expédition dans l'autre monde. Elle déambulait donc tranquillement dans les petites ruelles, à la recherche du fameux vendeur d'arme quand son regard fut attiré par une lumière aveuglante, elle se dirigea donc vers celle ci sans hésiter une seconde. Elle ainsi déboucha sur ce qui semblait être la place principale du bled et repéra immédiatement d'où venait l'éclat lumineux qui l'avait attiré. Elle ne s'était pas trompée, c'était bien une hache, mais loin de se trouver sur le tréteau d'une échoppe, elle était dans le dos d'une sorte de demi-géant croisé avec un viking de son monde. La demoiselle leva les yeux au ciel.//

**Soit il est complètement stupide, comme beaucoup de gros bras ... Soit il est stupide, comme beaucoup de mecs ... Dur de déterminer la cause de sa déficience intellectuelle mais elle est bien présente. Il ne rend donc pas compte qu'il fait peur aux villageois ? S'il croise une mamie elle pourrait lui claquer entre les doigts juste en le voyant ! C'est pas très responsable, il pourrait blesser quelqu'un avec cette histoire !**

// Hell avait manifestement développé la même capacité que sa meilleure amie à critiquer tout ce qui lui tombait sous la main et à se détourner pour chercher une nouvelle cible dès que cela été fait. C'est ce qu'elle fit et en balayant du regard le lieu de vie du village ses yeux tombèrent sur un homme qui semblait avoir des marchandises intéressantes. L'ancienne Rouge et Or se dirigea donc vers l'objet de sa convoitise, oubliant le viking qui détonnait au milieu des clients de la taverne. //

-Bien le bonjour monsieur, j'aimerais savoir à combien vous faite vos dagues s'il vous plait ? Demanda-t-elle avec un sourire poli.

// Le marchand la regarda de haut en bas, comme pour la juger, et se mit à afficher un sourire carnassier, tout en se passant la langue sur les dents. Cette attitude aurait dut mettre la puce à l'oreille de la jeune femme mais elle était tellement absorbée par l'analyse des armes qu'elle le remarqua à peine. C'était loin d'être de la qualité, mais elle avait quand même envie de se faire une petite idée des prix dans le pays avant d'aller chez le pourfendeur. C'est quand elle entendit la réponse qu'elle leva enfin les yeux vers son interlocuteur qui lui annonça tout content ://

- Pour vous, ça sera dix pièces d'or ! Un prix d'amis pour ces armes d'exception !

- Je peux en essayer une ? Je n'arrive pas à me décider sur laquelle choisir ! Répondit-Hell, avec un sourire forcé alors que le nombre de pièces à dépenser lui donnait envie de grimacer.

- Mais bien sûr ma 'tite dame ! Faites-vous plaisir !

// Comme elle s'en était doutée en regardant de plus près, les armes que proposait le marchand étaient de très mauvaise qualité. Les gardes étaient souvent trop grandes pour les lames, qui n'était pas faites avec des matériaux corrects, et c'est pourquoi elle elle ne put retenir un claquement de langue d'agacement. Avec ce type de marchandise, elle se blesserait plus que son adversaire, tout était bon à jeter dans ce qu'on lui proposait. On la prenait vraiment pour une bonne poire, et probablement parce qu'elle était une femme, ce qui fut confirmé par la réplique du vendeur : //

- Alors, on a besoin de conseil ? Ou vous allez prendre la jolie dague avec les pierres juste là ? Vous pourrez l'assortir avec n'importe quoi et faire peur à de méchants bandit avec ça, croyez moi !

- C'est un poignard sombre idiot, et je ne prendrais rien chez vous, vous devriez avoir honte de vendre une telle camelote à des prix pareils ! Vous êtes un escroc monsieur, et soyez certain que je vous ferais de la mauvaise pub ! J'étais venue pour acheter une arme, pas des jouets ou des bijoux ! Vous feriez mieux de vous reconvertir en vendeur de tapis ! Déclara-t-elle d'un ton sifflant et plein de mépris

// Hell allait tourner les talons pour se diriger vers l'établissement qu'on lui avait recommandé, quand elle sentit qu'on l’attrapait par le bras. C'était le vendeur véreux qui n'avait manifestement pas apprécié qu'on lui dise ses quatre vérités et qui avait manifestement l'intention de mettre son poing dans la figure de la délicate brune. Bien mal lui en pris car elle profita de son élan pour le faire rouler sur son dos et d'un coup d'épaule l'envoyer se fracasser sur une table près de l'armoire à glace qu'était le viking. Il se retourna et posa son regard sur l'homme qui avait atterrit devant lui puis sur la Gryffondor, qui esquissa un pâle sourire d'excuse. Mais c'était sans compter sur son adversaire, qui n'en avait pas fini avec elle, qui se relevait tant bien que mal, prêt à en découdre de nouveau. Sans se préoccuper des spectateurs qui s'étaient approchés, l'ancienne étudiante de Poudlard sorti un de ses couteaux coincé dans sa botte en cuire souple et se mit en position de défense. S'il avait un minimum de jugeote son adversaire battrait en retraite, mais son cerveau avait dut être atteint dans son enfance, surement bercé trop près du mur, et il n'hésita même pas à se précipiter sur elle avec un cris de rage. Un sourire flotta sur le visage de la jeune fille, au fond d'elle, elle était ravie de ce combat, qui allait la dérouiller un peu. La vie de voyageuse était plutôt calme et elle n'avait pas touché une arme depuis plusieurs mois, l'homme qui arrivait sur elle à toute vitesse n'avait pas la moindre idée de ce qui l'attendait. Et cela réjouissait Hell. //


Dernière édition effectuée par Hell (Sam. 25 Aoû 2018, 23:39) ; édité 2 fois

Couleurs utilisées dans ce message : #6D071A, #990099
Voir le profil du joueur Envoyer un Hibou Fiche de personnage RP

Direction
Auror
Animatrice


Messages : 3630
Guilde : Aucune
Maison : Serpentard
Poudlard : 5e année
MessageDate du message: Mer. 29 Aoû 2018, 18:05  Répondre en citant

    // Alors que Ferwys s'approchait du buisson épieur, une silhouette fine en jaillit, les bras levés au-dessus de sa tête, dans un nuage de papillons ocellés et colorés qui se prélassaient au soleil sur les feuilles quelques instants auparavant. Sur le coup de la surprise, l'ancien mercenaire mit la main à sa hache, prêt à dégainer à tout geste suspect, tandis que l'autre s'écriait : //


- Je me rends !

    // Ferwys décrocha Murgleys de son dos et l'amena à son côté ; il ne voulait pas tant menacer l'homme qui lui faisait face que lui faire implicitement comprendre qu'une explication quant à son attitude suspecte serait la bienvenue. //


- J'avoue tout, j'admirais secrètement votre barbe bien taillée et vos cheveux soyeux et si bien tressés, n'osant vous demander... l'adresse de votre coiffeur. Ou bien vous les tressez vous-même ?

    // Il écarquilla les yeux d'ébahissement. L'incongruité de la réponse que l'énergumène lui avait donné le laissa pantois. Un léger sentiment de vanité l'envahit ensuite, et il se prit à songer avec grand sérieux : //


- Ma foi, je pense que je les tresse moi-même, de temps à autre... Mais c'est de l'entretien, vous savez. Lorsqu'on parcourt le monde, il est important de garder bonne allure, répondit-il en bombant légèrement le torse.

    // Machinalement, le jeune homme se caressa la barbe ; il avait profité de son court séjour à Gifdu pour la remettre en forme et l'hydrater un peu à l'aide des produits que les sorciers avaient laissé à disposition dans la chambre... //


** Mais qu'est-ce que je raconte, moi ? **

    // Ferwys secoua la tête pour remettre de l'ordre dans ses idées. Il avait bien mieux à faire que de parler hygiène avec un inconnu sorti d'un buisson ! Il se renfrogna et prit un ton menaçant : //


- Ne vous avisez plus de m'espionner de la sorte, c'est bien clair ? Sinon...

    // Il remonta la lame de sa hache à hauteur d'yeux, histoire de bien se faire comprendre. Puis il tourna les talons et retourna s'asseoir à la table, où il commanda une bière. Le bonhomme du buisson avait disparu entre temps. Ferwys haussa les épaules ; il avait l'air plutôt bizarre, et pas bien dangereux. Même s'il voulait le prendre par surprise, il aurait sûrement rapidement le dessus. La choppe à la main, il savourait la première gorgée de boisson bien fraîche lorsqu'un brouhaha se fit entendre à quelques mètres de lui. Il eut à peine le temps de se retourner qu'un homme s'effondra violemment sur une table avoisinante. Ferwys observa l'homme reprendre ses esprits ; puis il leva les yeux. Son regard croisa celui d'une jeune fille, campée à quelques pas de l'entrée d'une boutique d'armes, qui lui adressa un léger sourire crispé. //


** Wow. Est-ce vraiment cette crevette qui a mis ce gars à terre ? **

    // Ferwys vit l'homme se relever du coin de l'oeil, mais ne détacha pas son regard de la fille. L'air semblait vibrer autour d'elle, et au fond de ses pupilles flottait un étrange mélange de détermination et d'extase. Étrangement, le jeune homme comprenait ce sentiment. Il l'avait probablement ressenti avant, lorsqu'il exerçait encore... Tout en douceur, mais avec une précision qui faisait froid dans le dos, la fille se baissa légèrement et sortit une petite lame de la doublure de sa botte. Un sourire franc s'affichait maintenant sur ses lèvres, un sourire froid et carnassier qui faisait écho à l'éclat de ses yeux. Elle recula une jambe et monta l'arme au niveau de ses épaules, tandis que l'homme avait repris totalement ses esprits et se jetait sur elle dans un cri haineux.

    La foule qui s'était amassée depuis les premiers éclats de voix grossissait à vue d'oeil ; ce n'était pas courant qu'une rixe éclate en plein Krakal. Ferwys dût se lever du banc pour pouvoir suivre l'affrontement. La fille avait déjà mis l'homme à terre une deuxième fois, et le menaçait de sa lame tout en lui disant quelque chose qu'il ne pût entendre de sa place. Il esquissa un sourire à son tour. Cette demoiselle semblait être une vraie force de la nature... //


Couleurs utilisées dans ce message : #CC0000, #DF013C, #3B0400, #003399
Voir le profil du joueur Envoyer un Hibou Envoyer un e-mail Fiche de personnage RP

Joueuse


Messages : 3864
Guilde : Aucune
Maison : Poufsouffle
Poudlard : 7e année
MessageDate du message: Ven. 31 Aoû 2018, 19:25  Répondre en citant

    // Sa hache dégainée, le mercenaire avait vraiment la diaboliquement angoissante attitude d'un serial killer qui serait prêt à lui trancher la tête pour boire du vin dans son crâne vide sans l'ombre d'un hésitation. Pourtant, en quelques secondes, ce dieu de la guerre changea radicalement d'expression. Ses yeux s'agrandirent, les ailerons de ses narines frémirent et, hébété, il mit un peu de temps pour assimiler la question, avant de décréter sur un ton fier : //


- Ma foi, je pense que je les tresse moi-même, de temps à autre... Mais c'est de l'entretien, vous savez. Lorsqu'on parcourt le monde, il est important de garder bonne allure.

    // Phil acquiesça, satisfait que cet homme fort bien coiffé partage son opinion. Ce n'était certainement pas lui qui allait le contredire : il veillait toujours lui-même à arborer une coiffure impeccable et à porter des chemises propres. Bon, dans le métier de guerrier, la propreté de la chemise devait être un peu plus négligée ; on ne devait jamais être à l'abri d'une petite tache de sang par-ci par-là. Mais à défaut de chemise propre, il fallait admettre que les deux lames de la hache gigantesque de Ferwys étaient d'une propreté impeccable, on voyait d'un seul coup d'oeil qu'il prenait soin de les lustrer. Cette hache avait même l'air un peu trop neuve en fait, avait-elle seulement déjà servi ? //


- Ne vous avisez plus de m'espionner de la sorte, c'est bien clair ? Sinon...

    // Aïe, le mercenaire avait de nouveau effacé toute trace de sympathie de son visage pour prendre son ton terrifiant. La distraction avait bien fonctionné, mais pas plus de 20 secondes. A noter toutefois que les paroles flatteuses avaient bon effet sur cet homme là... //


- Limpide, monsieur Morh'halt.

    // Phil eut tout le loisir d'admirer son reflet dans la lame miroitante que le mercenaire leva en l'air, et en profita pour replacer correctement une mèche rebelle, puis s'éclipsa de son côté tandis que son interlocuteur retournait s'attabler à la taverne pour étancher sa soif.

    Alors que Philogène réfléchissait à un moyen de continuer son enquête sans se faire prendre - le souci des jumelles sur le toit, c'est qu'il n'entendrait rien des conversations pouvant avoir lieu - un grand fracas le fit bondir de stupeur.

    Il se retourna aussitôt, et eut le loisir de contempler le spectacle délectant d'une jolie jeune femme flanquant une raclée à cet escroc de Cornic le Pernicieux. Bien que l'achat d'arme ne l'ait jamais intéressé, il était de notoriété publique pour les habitants d'Ys que Cornic avait pour seule motivation de faire concurrence aux excellentes marchandises du Pourfendeur, en vendant à ses clients des armes dont le prix semblait plutôt attrayant mais de rapport qualité/prix exécrable.

    Les villageois, attirés par les éclats de voix, s'attroupaient déjà autour des deux adversaires pour assister à la bagarre. Ne voulant pas finir au dernier rang, Philogène se précipita à son tour, quitte à faire preuve d'un peu de fourberie pour se frayer un passage parmi la foule naissante. //


- Police nationale d'Ys, dégagez le passage, soyez gentils et sages !

    // Profitant de la surprise provoquée par ses paroles, le musicien eut tôt fait de se retrouver aux premières loges pour admirer le combat. Cette jeune femme était une terreur : Cornic n'avait aucune chance de remporter la bataille. Jolie, badass, et légèrement psychopathe sur les bords. Enivré par le rythme du combat, et pour une fois pas le moins du monde effrayé - la belle étrangère semblait suffisamment bien gérer la situation, aucune chance qu'il se retrouve lui-même en centre du ring -, Phil n'hésita pas à crier ses encouragements. //


- Ouais, flanque lui ça ! Dans tes dents ! Et qu'on ne t'y reprenne pas, nom d'un Korrigan !

    // Un bref instant, Phil sembla attirer l'attention de la demoiselle, et eut l'occasion de croiser son regard bleu glacier. Des yeux troublants.
    Non loin de là, Ferwys Morh'halt observait la scène, lui aussi.
    Deux personnages aussi singuliers faisant leur entrée le même jour dans le paisible village de Krakal, cela ne pouvait être une simple coïncidence... //


Dernière édition effectuée par Thalia Gilsayan (Dim. 30 Sep 2018, 11:01) ; édité 5 fois

Couleurs utilisées dans ce message : #3B0400, #DF013C
Voir le profil du joueur Envoyer un Hibou Fiche de personnage RP

Joueuse


Messages : 4699
Guilde : Aucune
Maison : Gryffondor
Poudlard : 7e année
MessageDate du message: Sam. 01 Sep 2018, 20:41  Répondre en citant

// Après avoir encore une fois renversé son agresseur, Hell se pencha au dessus de lui et lui mit la pointe de son couteau sur le bout nez, faisant fit des voix des gens qui s'étaient rassemblé autour de ce qui semblait être l'attraction du siècle et qui devait probablement parier vu les cris d'encouragements qu'elle entendait. La jeune fille n'avait pas peur que l'homme bouge, elle avait fait en sorte de l’immobiliser en lui faisant faire un mouvement du dos qui, en plus de comprimer sa moelle épinière, faisait pression sur sa chorde ce qui avait pour conclusion de l'immobiliser partiellement. C'était simple pour elle, parce qu'elle avait été formé aux arts du combats mais aussi parce qu'elle n'en était pas à son premier combat depuis qu'elle avait quitté l'école, elle avait donc appris quelques "trucs" qui lui garantissait la tranquillité sans verser une goutte de sang. Elle se pencha prêt de l'oreille de son adversaire et murmura sur un ton menaçant : //

- Ne t'avise plus jamais d'essaye de tromper quelqu'un, parce que si j'en entend parler je me ferais un cache oreille de tes objets de famille ! J'espère que c'est bien claire pour toi !

// Le marchand cligna des yeux en signe d’acquiescement, il avait manifestement perdu le contrôle de son colon vu l'odeur qui se dégageait de lui. L'ancienne Gryffondor fronça du nez, ce n'était jamais agréable de sentir cette odeur mais cela signifiait qu'elle avait suffisamment effrayé son interlocuteur pour qu'il prenne sa menace au sérieux et qu'il abandonne l'escroquerie pour un temps au moins, et elle n'avait absolument pas l'intention de porter des parties génitales sur sa tête, elle espérait donc que ça serait définitif. Satisfaite, la demoiselle se redressa et constata qu'une perle de sang se trouvait au bout de sa dague, elle avait peut être un peu trop appuyé sur le nez du pitoyable vendeur, elle l'essuya sur sa hanche gauche avant de la remettre à sa place, dans sa botte. Puis jetant un coup d’œil au alentour elle constata qu'une foule assez importante s'était approcher pour voir le "spectacle". Il y avait des commères, d'autres marchands, un gringalet et encore et toujours le viking qui observait la scène de loin d'un air tranquille un presque sourire sur le visage. Miss Castelian le dévisagea un instant et planta son regard dans celui de l'armoire à glace, une fraction de seconde qui sembla une éternité, elle fut bien entendu obligé de détourner rapidement le regard mais elle était perturbée parce qu'elle avait vu ou plutôt pas vu dans ses yeux. Habituellement ils racontaient toujours une histoire, une émotion, quelque chose, mais ce n'était pas le cas de cela, aussi vide que ceux d'une tanche fraîchement pêchée. Secouant la tête pour se remettre de cette sensation étrange de se faire aspirer par le vide, la jeune femme se tourna vers un groupe d'homme qui avait, à coup sûr au vu des pièces d'or que l'un d'entre eux récoltait, pariés et leur lança ://

- Il ne pourra pas bouger avant qu'on lui ai remis la colonne vertébrale en place, il aura besoin d'un médecin et d'un guérisseur. A vous de vous en occuper ! Et je récupère ceci, que vous avez gagner grâce à moi, merci beaucoup ! Dit-elle en se saisissant des pièces que le bookmaker n'avait pas encore rangées.

// Sans vraiment se préoccuper de murmures qui se taisait sur son chemin et des gens qui s'écartaient pour la laisser passer la jeune femme se dirigea vers la forêt, en quête d'un lieu paisible. Elle n'appréciait pas trop la foule, du moins, pas de trop prêt et être le centre de l'attention ne la faisait pas frémir d'envie. La durée de son séjour aller devoir se retrouver réduite, car il ne faisait jamais bon de rester dans un petit village où tout le monde se connaissait, cette histoire pouvait lui retomber dessus et même sil elle se débrouillait avec ses armes, face à plus de 3 hommes elle aurait du mal à gérer la situation. Elle allait donc se rendre chez le pourfendeur le plus rapidement possible, payer l'auberge grâce à l'argent de son combat et mettre les voiles vers le monde incertain. Rien ne la retenait au pays d'Ys, elle avait vu ce qu'il y avait à voir et maintenant elle était lassé de ce coin où la magie était réglée comme du papier à musique. Elle avait ouïe dire que dans l'autre monde on ne savait jamais comment pouvait réagir les graphèmes et les sorts, être inefficace ou au contraire provoquer des catastrophe sans précédent. C'était ce goût de l'inconnue qui l'attirait à toujours bouger, aller plus loin, elle avait même comme projet de se rendre dans un autre monde, accessible uniquement si on est accompagné des bonnes personnes, mais c'était encore un projet flou dans son esprit, elle devait pour le moment détendre ses muscles. Arrivée en lisière de forêt Hell repéra une petite clairière dégagée mais qui lui permettrait d'être à l'abri des regards indiscrets. C'est donc sur un rocher coincé dans les racines énormes d'un arbre peut être centenaire, que l'américaine s'installa à la fois pour ses étirements et pour méditer. Cela lui faisait toujours un bien fou après un combat, elle analysait ainsi ce qu'elle avait fait, comment elle aurait put mieux le faire. Mais cette fois ci elle allait être interrompu, par deux personnes, qui arrivaient de deux directions différentes. Elle entendait des pas légers, presque sautillant, surement ceux d'un enfant, mais ceux qui l'inquiétaient étaient beaucoup plus lourds et lents un homme adulte à n'en pas douter, seul les humains faisaient autant de bruits quand ils se déplaçaient. Ayant toujours de l'adrénaline dans le corps l'ancienne Rouge et Or se prépara mentalement au combat et, l'air de rien se mit en tailleur, pour avoir ses lames plus proches si le besoin de s'en servir se faisait sentir. Puis elle ferma les yeux et se mit à respirer profondément, tout en garant tous ses autres sens à l'affût, elle avait ainsi l'air inoffensive mais tous ses muscles étaient bandés. Tel un félin, elle se replia un peu sur elle même, pour mieux bondir sur le premier arrivant qui ferait le moindre geste en sa direction. Il ne fallait pas oublier qu'elle était prêt du village et que c'était peut être un enfant jouant à cache cache et un gentil cueilleur de champignons qui se présenteraient. La brunette sourit à cette idée, les champignons devaient être vraiment gros au vu des vibrations qu'elle détectait à chaque pas du mastodonte, ou alors il mangeait carrément des arbres entiers, elle s'attendait à tout sur cette terre qui n'était pas la sienne.//


Couleurs utilisées dans ce message : #CC0000, #6D071A
Voir le profil du joueur Envoyer un Hibou Fiche de personnage RP

Direction
Auror
Animatrice


Messages : 3630
Guilde : Aucune
Maison : Serpentard
Poudlard : 5e année
MessageDate du message: Mer. 12 Sep 2018, 17:12  Répondre en citant

    // La fille se redressa tandis que son agresseur gisait au sol, tel un embryon auquel on aurait arraché la chorde, et balaya l'assemblée du regard. Ses yeux se posèrent un instant sur le petit bonhomme du buisson, qui avait fini par se frayer un chemin à travers la foule au cours du combat. Ferwys était d'ailleurs étonné de l'engouement dont le jeune homme avait pu faire preuve durant l'affrontement. Ce garçon retenait franchement son attention ; peut-être serait-il une piste à suivre dans sa quête de réponses ? Un contact oculaire l'extirpa de ses pensée. Pendant une fraction de seconde qui sembla durer plusieurs minutes, le regard de la combattante happa le sien.

    Il frissonna. Elle semblait sonder son âme à travers ce lien immatériel qui s'était établi entre eux. Il détourna le regard, mal à l'aise. Ne sachant pas lui même qui il était, qu'aurait-elle pu découvrir à travers ses propres yeux ? //


- Il ne pourra pas bouger avant qu'on lui ai remis la colonne vertébrale en place, dit-elle au groupe de parieurs qui s'étaient agglutinés aux premières loges du combat ; il aura besoin d'un médecin et d'un guérisseur. A vous de vous en occuper ! Et je récupère ceci, que vous avez gagné grâce à moi, merci beaucoup !

    // Ferwys laissa échapper un rire franc. Décidément, cette nana était tout aussi surprenante que l'autre énergumène à tête de lutin farceur ! Jamais il ne l'aurait cru capable d'un trait d'esprit de la sorte... Pendant qu'elle s'emparait du butin des parieurs, l'ancien mercenaire vida sa choppe d'une traite et rentra dans le bar. Il jeta quelques pièces sur le comptoir de xylème et ressortit aussitôt avec la ferme intention d'aller aborder la fille... Qui avait bien évidemment disparu.

    La foule se dissipait progressivement ; alors qu'il la cherchait des yeux, un mouvement attira son regard sur sa gauche. Le gars du buisson s'enfonçait dans la forêt d'un pas rapide. Ferwys repéra ensuite l'air maussade du pauvre bookmaker qui s'était fait dépouillé. Ses yeux lançaient des éclairs dans une direction très proche de celle empruntée par le jeune homme... Il déduisit rapidement que la demoiselle devait très probablement se trouver quelque part entre ces grands arbres menaçant. Il frissonna une nouvelle fois, sentant pointer une légère appréhension. Mais sa curiosité l'emportait largement sur son pressentiment, et il s'engouffra à son tour dans la masse végétale, à une distance raisonnable du type au buisson. //


Couleurs utilisées dans ce message : #E73E01, #6D071A, #003399
Voir le profil du joueur Envoyer un Hibou Envoyer un e-mail Fiche de personnage RP

Joueuse


Messages : 3864
Guilde : Aucune
Maison : Poufsouffle
Poudlard : 7e année
MessageDate du message: Dim. 30 Sep 2018, 11:37  Répondre en citant

    // La demoiselle eut tôt fait de mettre son adversaire K.O et de s'en aller d'une démarche tranquille, empruntant la voie de triomphe créée par les villageois s'écartant sur son passage. Qu'allait-elle faire maintenant ? S'attabler à la taverne en compagnie de Ferwys, qui la dévisageait en continu depuis le début du combat ? Non, la jeune femme était bien plus atypique. C'est vers la forêt des Songes que ses pas la menaient.

    De peur de la perdre de vue, Phil se mit aussitôt en mouvement, se décidant à emprunter un chemin parmi les fougères qu'il connaissait bien pour suivre discrètement la combattante. Non pas qu'il comptât l'espionner comme il l'avait fait avec Ferwys, cette fois-ci il avait un meilleur feeling, il comptait bien l'aborder directement. D'ailleurs, cela ne signifiait pas qu'il abandonnait ses projets d'en apprendre plus sur le mercenaire : s'il suivait le première, le deuxième viendrait, il le pressentait. Sans compter qu'il n'était pas exclu que la demoiselle soit justement la personne que Ferwys attendait. Alors quoi de mieux que la sombre forêt comme point de rendez-vous ?

    Il ne tarda pas à retrouver la trace de la jeune femme, elle n'était pas partie bien loin : il la découvrit assise en tailleur au pied d'un rocher emmêlé parmi les racines d'un grand arbre, au beau milieu d'une clairière. Ne trouvant plus d'utilité à se cacher, Phil émergea des fougères, et lança la conversation sur un ton joyeux. //


- Bien le bonjour ! Je me présente Philogène Nayas, vous pouvez m'appeler Phil. En vous voyant vous enfoncer dans la forêt, je me suis dit que vous auriez peut-être besoin d'un guide, on peut facilement se perdre si on ne connaît pas le coin ! Et il se trouve que je le connais assez bien, je suis originaire d'ici vous savez... Et puis on ne croise pas souvent de nouvelles têtes dans les parages, c'est toujours un plaisir d'avoir de charmants visiteurs inattendus ! D'où venez-vous ?


Couleurs utilisées dans ce message : #DF013C
Voir le profil du joueur Envoyer un Hibou Fiche de personnage RP
Montrer les messages depuis:   
Page: 1, 2, 3  -->
   Répondre au sujet    Forum >> Pays d'Ys
Page 1 sur 3