Hiboux Nomade Notes
★ Passez un bon été sur Mana Wyrd ★
 Joueur :    Mot de passe :    Automatique :         Inscription  


Dojo

Page: <--  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8
   Répondre au sujet   Forum >> Les Étages
Auteur Message

Direction
Auror
Team RP


Messages : 3195
Guilde : Les Dragons d'Opale
Maison : Serpentard
Poudlard : 5e année
MessageDate du message: Mar. 27 Mar 2018, 09:34  Répondre en citant

- Un bretteur ne doit jamais perdre l’équilibre. Le coût de cette erreur devrait être ta mort Syndra, dernière des Frutto.

    // En une fraction de seconde, Syndra se retrouva projetée à terre. Si elle ne distinguait pas nettement son visage à travers ses larmes, elle avait reconnu cette voix glaciale, autoritaire, celle qui l'avait déjà provoquée quelques soirs auparavant dans ce hangar. Allongée sur le sol, la Serpentarde essuya ses yeux d'un revers furieux et émis un petit rictus à la limite de l'hystérie. //


- Alors on y est, Tim ? Tu t'es décidé à m'éliminer finalement ? Après tout, je suis une tarée impulsive qui ne cesse d'attirer l'attention ! Et une fois de plus, je suis sous les projecteurs. La voilà, Syndra Frutto, la seule survivante de sa putain de sororie...

    // Les mots sortaient en flot continu de sa bouche. D'un mouvement léger, Timothy lui transporta une épée. Il ne voulait manifestement pas d'une exécution simple et efficace, non ; c'était bien plus drôle quand la proie se débattait pour sa vie ! Syndra s'en saisit d'une main assurée et se releva dans un air de défi. Tu ne me tueras pas si facilement, Timothy Seymour. //


- Mon erreur me coûterait la vie, dis-tu ? Ça simplifierait tellement les choses !

    // Sans lui laisser le temps de répondre, la brunette se rua sur lui, épée levée. Elle savait qu'elle lui offrait une ouverture de luxe, mais elle s'en moquait. Sa douleur immarcescible lui brouillait l'esprit.

    Voulait-elle vivre ? Sans ses soeurs ; sans Liberty ?

    Syndra martelait Timothy grossièrement, sans grâce ni envie de vaincre, comme elle avait pu le faire sur les mannequins auparavant. Mais le Serdaigle parait chacun de ses coups scrupuleusement, sans effort. Il jouait avec elle, c'était évident. Il aurait pu l'abattre si facilement... //


Couleurs utilisées dans ce message : #046380, #5C0060, #CC0000, blue
Voir le profil du joueur Envoyer un Hibou Envoyer un e-mail Fiche de personnage RP

Joueur


Messages : 2680
Guilde : L'Amafia
Maison : Serdaigle
Poudlard : 6e année
MessageDate du message: Mar. 27 Mar 2018, 10:10  Répondre en citant

- Alors on y est, Tim ? Tu t'es décidé à m'éliminer finalement ? Après tout, je suis une tarée impulsive qui ne cesse d'attirer l'attention ! Et une fois de plus, je suis sous les projecteurs. La voilà, Syndra Frutto, la seule survivante de sa putain de sororie...

    //Son but avait été de la faire parler et il n’était pas déçu de l’entrée en matière qu’elle lui donnait, à ceci prêt qu’elle n’avait, son esprit ne manqua pas de souligner le « encore une fois », rien compris à ce qu’il cherchait à faire. Elle se saisit de l’épée avec une lueur dans le regard qui lui rappela sa première transformation, furieuse, absolument pas sure d’elle-même, perdue et inquiète. Qu’ils étaient loin les progrès d’image… Il avait bien fait de prendre soin de refermer complètement la porte, ainsi, ils ne seraient pas dérangés et lui pourrait laisser tomber les masques. //


- Mon erreur me coûterait la vie, dis-tu ? Ça simplifierait tellement les choses !

    //Elle se jeta sur lui comme s’il n’avait été qu’une cible, immobile et sans retour. Frappant encore et encore, hurlant de manière désordonnée, accumulant et expulsant de la pression tour à tout, sans laisser le moindre temps mort dans ce qu’elle faisait. Sans règles. Sans espoir. Quasiment déjà sans vie… En réponse, Anglachael valsait, pointait et se retirait à quelques centimètres du corps de Syndra, sans jamais la toucher, promesse, cependant, de coups qui auraient pu porter.

    Il nota dans un coin de sa tête tous les défauts qu’il trouvait au style de combat de son amie, ils pourraient retravailler tout cela ensemble plus tard. Car il ne voyait pas d’autres résultats possibles qu’eux deux continuant de travailler et de progresser. Il avait survécu à la mort de Zoey et à la vie de Peter, elle survivrait aussi, il y croyait.

    Il fallait cependant en finir. Il ne pouvait pas juste la laisser taper ainsi, dans cette espèce de rage absente et sans âme. Il fallait autre chose. Il para un dernier coup, immobilisant leurs armes croisées tandis que Syndra continuait de pousser de toutes ses forces pour essayer de l’atteindre et le bleu rencontra enfin, à nouveau, le violet. Il fit tourner son arme autour de celle de Syndra, la forçant dans une torsion à lui briser le poignet, ce qu’elle évita en lâchant l’épée. Anglachael rejoignit sa consoeur sur le sol du dojo, sans que jamais le bleu ne quitte le violet//


- Je te prie de croire que si j’avais voulu en finir avec toi ou ta famille, je n’aurai pas choisi un chemin médian et nous ne serions pas ici pour en parler.


Dernière édition effectuée par Croun (Mar. 27 Mar 2018, 10:11) ; édité 1 fois

Couleurs utilisées dans ce message : #5C0060, #046380
Voir le profil du joueur Envoyer un Hibou Fiche de personnage RP

Direction
Auror
Team RP


Messages : 3195
Guilde : Les Dragons d'Opale
Maison : Serpentard
Poudlard : 5e année
MessageDate du message: Mar. 27 Mar 2018, 11:11  Répondre en citant

    // Elle ne comprenait pas. Quelque chose clochait. Ce combat était perdu d'avance pour elle, avant même d'avoir commencé, et pourtant. Elle s'acharnait encore sur lui, il ne ripostait pas vraiment, il faisait juste semblant... Lui qui avait le combat gravé dans son acide désoxyribonucléique, lui qui n'avait pas peur d'avoir du sang sur les mains...

    La folie de Syndra semblait s'estomper par vagues au fil du ballet de lames. Non, Timothy ne voulait pas la tuer. Mais ses parents étaient morts, elle ne reverrait plus jamais ses petites soeurs, et la solitude qui s'annonçait la terrifiait.

    Maintenant, elle était seule. Colère et douleur étaient ses seuls moteurs désormais.

    Dans un nouvel éclat de rage, la jeune fille tenta un coup de taille ; les deux épées s'entrechoquèrent avec force. Son regard croisa celui de Timothy, qu'elle évitait depuis le début du combat. Elle redoutait ce qu'elle y lirait... Froideur, dégoût, dédain ? Cependant, tandis qu'il la désarmait d'un geste, Syndra décela toute autre chose dans ces yeux bleus. Le serdaigle lâcha son arme. Ils n'étaient qu'à quelques centimètres l'un de l'autre. //


- Je te prie de croire que si j’avais voulu en finir avec toi ou ta famille, je n’aurai pas choisi un chemin médian et nous ne serions pas ici pour en parler.

    // Non, il ne voulait pas la tuer. Elle s'était encore fourvoyée sur ses intentions, ce qui allait entraîner de nouvelles heures de philosophaillerie, à n'en pas douter. Il ne voulait pas la tuer : il s'inquiétait pour elle, elle le voyait enfin. //


- ... J'ai réagi comme un troll, n'est-ce pas ? Evidemment que je serais déjà morte si tu avais voulu me tuer...

    // La respiration haletante, Syndra tourna légèrement les talons et s'assit par terre, adossée à une colonne. Tête dans les mains, coudes posés sur les genoux, elle était vidée. Toute l'énergie négative issue de la mauvaise nouvelle s'était envolée. D'une voix brisée, elle dit : //


- Elles sont mortes, Tim. Il les a tuées... Mon père a tué ma famille...


Couleurs utilisées dans ce message : #CC0000, #046380, #5C0060
Voir le profil du joueur Envoyer un Hibou Envoyer un e-mail Fiche de personnage RP

Joueur


Messages : 2680
Guilde : L'Amafia
Maison : Serdaigle
Poudlard : 6e année
MessageDate du message: Mar. 27 Mar 2018, 18:11  Répondre en citant

    //Les yeux violets s’ouvrirent alors plus grand, fixant les siens avec étonnement. Les épaules se voutèrent d’un coup, et la combattante qui lui avait fait face lui apparu soudainement être beaucoup plus jeune, comme une enfant perdue. Ce qu’elle était dans les faits. Triste, perdue, seule…. La dureté de sa pensée le frappa, honnête, mais tellement dur à gérer. //


- ... J'ai réagi comme un troll, n'est-ce pas ? Evidemment que je serais déjà morte si tu avais voulu me tuer...

    //Il faillit répondre à cela mais réussit à se retenir. Ce n’était définitivement pas le moment de lui dire que si lui avait choisi de la tuer, alors ce combat n’aurait même pas eu lieu. Elle se serait perdue dans la forêt interdite, ou alors, elle aurait eu un accident. Et s’il avait eu besoin de quelque chose de plus visible, alors le poison aurait été un moyen honnête. Et dans tous les cas, personne n’aurait pu le relier, lui, à son corps, sa disparition ou toute maladie qui l’eut touchée. Non merci, il savait quand même être discret.

    Elle fit un pas en arrière, prenant conscience de leur proximité du moment et alla s’asseoir contre un poteau et enfouit sa tête dans ses mains, reprenant d’une voie brisée, rauque et détruite : //


- Elles sont mortes, Tim. Il les a tuées... Mon père a tué ma famille...

    //Il se retourna un instant et lança un sort de fermeture sur la porte, assurant qu’ils soient tranquilles, puis il ajouta un sort qui couperait leurs mots à quiconque tenterait de les écouter. Il ne voulait pas être entendu ou écouté et devoir gérer ce genre d’ennuis aujourd’hui. Syndra avait besoin de lui, maintenant.

    Ceci fait, il alla s’asseoir aux cotés de Syndra, et avec beaucoup de tendresse et de douceur, il lui attrapa à nouveau les poignets et la tira doucement vers lui. Il posa ensuite son front contre celui de son amie.//


- Tu as de sacrés circonstances atténuantes à ta réaction et je ne comptais pas te la reprocher. Dans tous les cas, je suis là pour toi et je ne compte pas te laisser tomber.

    //Il se recula doucement, plantant une fois encore ses yeux dans ceux de Syndra.//


- Je ne comprends pas ce que tu essayes de me dire. Pourquoi et comment aurait-il fait cela ? Sache que j’ai annoncé dans la grande alle que la famille Seymour serait prête à prendre en tutelle d’éventuels survivants, notamment toi. Et que dans tous les cas, la famille Seymour protègerait ta personne. Je voulais être sur que tu ne sois pas dérangé. Sache aussi que le fond de cela est réel. Si tu le souhaites je peux m’assurer de ta protection…


Couleurs utilisées dans ce message : #5C0060, #046380
Voir le profil du joueur Envoyer un Hibou Fiche de personnage RP

Direction
Auror
Team RP


Messages : 3195
Guilde : Les Dragons d'Opale
Maison : Serpentard
Poudlard : 5e année
MessageDate du message: Mer. 28 Mar 2018, 15:29  Répondre en citant

    // La tête dans les mains, Syndra perçut le bruissement léger de la cape de Tim qui glissait sur le plancher du Dojo, tandis qu'il la rejoignait au sol. D'un geste doux, il lui prit les poignets. La Serpentarde se laissa faire ; leurs fronts se rejoignirent délicatement. Au sol, leurs ombres s'étaient entremêlées pour n'en former qu'une, légèrement infundibuliforme , s'étirant à leurs pieds. //


- Tu as de sacrés circonstances atténuantes à ta réaction et je ne comptais pas te la reprocher. Dans tous les cas, je suis là pour toi et je ne compte pas te laisser tomber.

- Merci...

    // Elle aurait voulu lui exprimer son immense gratitude, son soulagement de le savoir à ses côtés, et de pouvoir compter sur lui, mais seul ce léger murmure s'échappa de ses lèvres. Le jeune homme s'écarta légèrement pour pouvoir la regarder dans les yeux. //


- Je ne comprends pas ce que tu essayes de me dire. Pourquoi et comment aurait-il fait cela ?

    // Syndra sentit la peur qui se distillait lentement dans ses veines. Les flashs de son enfance lui revenaient en tête ; ces actes inexpliqués, ces paroles qu'elle ne pouvait pas comprendre, ces questions qu'elle s'était posée sans pouvoir les exprimer... Ce malaise qu'elle avait toujours ressenti face à Léo, cette aura de mystère qu'elle n'aurait su décrire...

    Pendant ce temps, Timothy continuait de parler. //


- Sache que j’ai annoncé dans la grande salle que la famille Seymour serait prête à prendre en tutelle d’éventuels survivants, notamment toi. Et que dans tous les cas, la famille Seymour protègerait ta personne. Je voulais être sur que tu ne sois pas dérangé. Sache aussi que le fond de cela est réel. Si tu le souhaites je peux m’assurer de ta protection…

- Je... euh...

    // Syndra détourna le regard. Ses yeux voletaient d'un objet à l'autre, sans les voir, pendant qu'elle réfléchissait. Son ami avait donc pris l'initiative de la déclarer sous protection des Seymour. Mais pouvait-elle réellement accepter cette proposition insensée, presque donquichottesque? Mettre la famille de Timothy en danger, si puissante soit-elle, était impensable. Et si elle ne refusait pas cette mise sous tutelle, alors elle les exposait à ça, aux événements qui avaient causé l'extinction quasi totale des Frutto et aux magouilles de son paternel, quelles qu'elles furent... //


- J'ai besoin de réfléchir avant d'accepter ta proposition. Me mettre sous tutelle de ta famille sans en savoir plus sur la raison de l'explosion serait une grave erreur. Je... mon père...

    // Elle prit un instant pour respirer de nouveau et planta son regard dans celui de Tim pour appuyer ses propos. //


- Je ne sais pas ce qu'il s'est passé cette nuit, d'accord ? Mais mon père, Léo, il cachait des choses. Il y avait cette pièce secrète dans son bureau, où il recevait tout un tas de gens bizarres bien habillés. Il partait parfois plusieurs jours sans que l'on sache où ni pourquoi. Il était toujours très secret, très mystérieux... J'étais petite tu sais, tout ce dont je me souviens date d'avant mon entrée à Poudlard, quand j'étais tous les jours à la maison... Je ne sais pas ce qu'il trafiquait, mais je suis certaine que l'explosion a un rapport avec tout ça.

    // Syndra prit la main droite de son acolyte entre ses propres mains. //


- En tous cas, merci d'être là, Tim. Je suis vraiment rassurée de savoir que tu veilles sur moi.

    // Elle ajouta à voix basse, plus pour elle-même que pour son interlocuteur : //


- Il faudra surement que je parle à Lawford. L'idée ne m'enchante pas, mais il y a fort à parier que je trouverai une convocation sur mon bureau quand je retournerai à la salle co'. Je vais avoir le droit à l'évaluation psychologique, pour sûr... Rah, je les emm...


Couleurs utilisées dans ce message : #CC0000, #046380, #5C0060, #200050
Voir le profil du joueur Envoyer un Hibou Envoyer un e-mail Fiche de personnage RP

Joueur


Messages : 2680
Guilde : L'Amafia
Maison : Serdaigle
Poudlard : 6e année
MessageDate du message: Lun. 02 Avr 2018, 01:09  Répondre en citant


- Merci...

    //Le remerciement de Syndra le prit par surprise. Premièrement parce qu’il ne s’y attendait pas. Et secondement parce que selon lui, cela n’avait aucunement sa place ici. Son action était tout à fait normale et il n’avait pas envisagé une seule seconde de faire autre chose que la protéger. Et le faire à haute voix devant tout le monde facilitait le passage du message grâce à Radio Poudlard. Mais déjà son amie reprenait.//


- Je... euh...

    //Le ton était hésitant et lui fit froncer les yeux. Alors qu’il ouvrait la bouche pour réagir, elle continua sur sa lancée sans lui laisser le temps de parler.//


- J'ai besoin de réfléchir avant d'accepter ta proposition. Me mettre sous tutelle de ta famille sans en savoir plus sur la raison de l'explosion serait une grave erreur. Je... mon père...

Je ne sais pas ce qu'il s'est passé cette nuit, d'accord ? Mais mon père, Léo, il cachait des choses. Il y avait cette pièce secrète dans son bureau, où il recevait tout un tas de gens bizarres bien habillés. Il partait parfois plusieurs jours sans que l'on sache où ni pourquoi. Il était toujours très secret, très mystérieux... J'étais petite tu sais, tout ce dont je me souviens date d'avant mon entrée à Poudlard, quand j'étais tous les jours à la maison... Je ne sais pas ce qu'il trafiquait, mais je suis certaine que l'explosion a un rapport avec tout ça.


    - *Heu … elle a raison tu sais. Nom de Merlin, mais à quoi pensais-tu Tim ?*

    //Lui sembla chuchoter une petite voix. Et il devait admettre que par moment il avait vu qu’il agissait sur des impulsions avec Syndra, chose qui le dérangeait profondément, car la moindre erreur pouvait conduire à une chute vertigineuse. Mais en même temps c’était grisant. Et agréable aussi de laisser simplement la vie s’écouler, agir, réagir, sans prendre systématiquement la peine de devoir vérifier chaque informations et chaque chose qu’il faisait.

    Qui plus est, dans ce cas précis, sa réaction avait été particulièrement réfléchi. Il n’avait juste pas eu assez de cartes en main. La liste d’informations auxquelles il avait accès était à la fois trop succinctes et trop vagues : 1- la maison familiale détruite, 2- la famille assassinée, 3- aucune information de sa part sur le moindre sujet en question, ce qui lui avait suggéré qu’elle n’avait, elle-même pas accès à cette information, 4- une possibilité qu’il y ait des suites à cette assaut.

    Par ricochet, en positionnant sa propre famille, versée dans les arts de l’information et de son usage, il mettait un contrefeu dans la forêt, gagnait du temps et se laissait une chance de trouver des réponses avant que quiconque ne s’en prenne à Syndra. Sauf que l’information manquante, la clé, était dans les mots que Syndra avait prononcé. « Il les a tué ». Il ne pouvait pas du tout écarter les autres pistes mais celle-ci répondait à toutes les questions du pourquoi et du qui.

    Qui plus est, il n’y avait là que des suppositions, basés sur des souvenirs peu frais, une hérésie selon lui, et des idées faites sur la base de faits très limités dans leurs contenus. Bref rien sur quoi il puisse se baser de manières concrètes pour échafauder des scénarios et leurs résultats. Et s’il lui arrivait de prendre des décisions impulsives quand cela touchait à ses rares vraies amies, il n’en restait pas moins lui-même. Et face à la situation qu’il voyait, il ne pensait qu’en tant que politique. Pourquoi ? Qui ? Avec quelles retombées ? Il ne pouvait pas laisser les choses, "juste" laisser suivre un cours qu’il ne suivait et ne pouvait gérer. Il devait placer ses pions, trouver des informations. Ensuite, seulement, il pourrait décider de ne pas agir. Il en était là de ces réflexions quand elle lui prit à nouveau une main, l’enserrant dans les siennes et plongeant à nouveau son regard dans le sien.


- En tous cas, merci d'être là, Tim. Je suis vraiment rassurée de savoir que tu veilles sur moi.

- Et justement. Tu n’es pas sûre ni en sureté, Syndra. Je suis désolé de te le dire comme cela, mais pour le moment, nous n’avons pas de preuves que tout cela n’est, entre guillemets, qu’un accident. Et tant que ce ne sera pas le cas, je refuse de te laisser courir le moindre risque. En te mettant sous la protection de la famille, je m’assure que les gens y réfléchiront à deux fois s’ils veulent essayer de finir le travail.

Je sais que cela peut paraître dur comme discours, mais je préfère prévenir que guérir. Et je refuse de prendre le moindre risque à ton sujet en particulier. S’il te plait. Il va falloir que je fasse lancer une enquête, et que j’ai des informations. Il n’y a aucune zone de lumière dans cette histoire et cela ne me convient pas comme informations. Alors … s’il te plait, je veux que tu sois protégée. Fais moi confiance pour faire cela.


    //Il s’était relevé en parlant, et il faillit rater les mots qui furent prononcés à mi-voix par syndra, tellement elle les prononça bas. Il dut tendre l’oreille mais put saisir ce qu’elle disait//


- - Il faudra surement que je parle à Lawford. L'idée ne m'enchante pas, mais il y a fort à parier que je trouverai une convocation sur mon bureau quand je retournerai à la salle co'. Je vais avoir le droit à l'évaluation psychologique, pour sûr... Rah, je les emm.. .

    //C’était plus fort que lui et il ne put retenir le léger rire qui surgit du fin fon de son être à l’entente de ce que disait sa condisciple. Et quelque part, pour une fois, le contraste entre eux le saisit violemment. Sa famille venait d’être tuée, potentiellement par un accident de l’intérieur, et elle se préoccupait d’une potentielle évaluation psychologique qui l’ennuyait. Alors que lui, déjà, ayant basculé dans un autre paysage d’enchainements, planifiait les prochaines étapes clés de la résolution du mystère, réfléchissant aux bons contacts à joindre, aux bonnes personnes à faire parler, aux leviers à utiliser … Quelque part, il avait l’impression d’être une sorte de père en cette instant, conclusion qui le frappa d’autant plus violemment qu’elle n’en avait plus en cet instant …//


- Non tu n’y échapperas pas Syndra. Et peut-être est-ce pour le mieux tu sais…



Couleurs utilisées dans ce message : #5C0060, #046380
Voir le profil du joueur Envoyer un Hibou Fiche de personnage RP

Direction
Auror
Team RP


Messages : 3195
Guilde : Les Dragons d'Opale
Maison : Serpentard
Poudlard : 5e année
MessageDate du message: Mar. 03 Avr 2018, 22:29  Répondre en citant

- Et justement. Tu n’es pas sûre ni en sureté, Syndra. Je suis désolé de te le dire comme cela, mais pour le moment, nous n’avons pas de preuves que tout cela n’est, entre guillemets, qu’un accident. Et tant que ce ne sera pas le cas, je refuse de te laisser courir le moindre risque. En te mettant sous la protection de la famille, je m’assure que les gens y réfléchiront à deux fois s’ils veulent essayer de finir le travail.

Je sais que cela peut paraître dur comme discours, mais je préfère prévenir que guérir. Et je refuse de prendre le moindre risque à ton sujet en particulier. S’il te plait. Il va falloir que je fasse lancer une enquête, et que j’ai des informations. Il n’y a aucune zone de lumière dans cette histoire et cela ne me convient pas comme informations. Alors … s’il te plait, je veux que tu sois protégée. Fais moi confiance pour faire cela.


    // Syndra hocha la tête, absente. La fatigue nerveuse avait syncristallisé avec la tristesse immense qu'elle ressentait ; elle n'était plus apte à réfléchir sérieusement à la situation, aux enjeux, à tout le reste... Mais elle était reconnaissante envers Timothy d'être prêt à mettre son réseau en jeu pour l'aider et la protéger. Même si elle ne se sentait pas en danger, il avait probablement raison de l'alerter sur sa vulnérabilité... //


- Il faudra surement que je parle à Lawford. L'idée ne m'enchante pas, mais il y a fort à parier que je trouverai une convocation sur mon bureau quand je retournerai à la salle co'. Je vais avoir le droit à l'évaluation psychologique, pour sûr... Rah, je les emm.. .

    // Le serdaigle laissa échapper un petit rire étrange que Syndra ne sût interpréter. Elle leva un regard interrogateur sur son ami, mais ce dernier ne précisa pas le fond de sa pensée. Cependant, son propre regard était plutôt doux, tranchant avec le ton volontaire, presque autoritaire, qu'il avait employé juste avant. //


- Non tu n’y échapperas pas Syndra. Et peut-être est-ce pour le mieux tu sais…

- Ouais...

    // Il avait raison, une fois encore. La carapace qu'elle s'était forgée avait volé en éclat ces dernières semaines, et Syndra Frutto était devenue instable, comme un volcan sur le point d'exploser. Ce qui était incompatible avec ses projets. LEURS projets. Elle devait absolument retravailler à l'imperméabilisation de son esprit, et si ça devait passer par un séjour en psychiatrie, alors elle s'y plierait. //


- C'est la deuxième fois que tu rattrapes mes conneries en deux semaines. C'est gênant. Je suis devenue faible et je dois me ressaisir.

    // Syndra se releva à son tour, s'approcha de Tim et l'embrassa sur la joue, puis tourna les talons et sortit du Dojo d'un pas décidé. Première étape, elle allait vérifier si effectivement le Directeur lui avait fait passer une convocation. Puis elle irait passer cette fichue éval', à l'issue de laquelle, elle en était certaine, son internement temporaire à Sainte-Mangouste serait prononcé. Un programme qui la débecquetait, mais qui restait malheureusement indispensable... //


[Fin RP]


Couleurs utilisées dans ce message : #046380, #CC0000, #5C0060, #003399
Voir le profil du joueur Envoyer un Hibou Envoyer un e-mail Fiche de personnage RP

Team RP


Messages : 2901
Guilde : Aucune
Maison : Serpentard
Poudlard : 7e année
MessageDate du message: Jeu. 14 Juin 2018, 15:47  Répondre en citant

[RP Unique Faith Newton - Inscription Event]





// Faith avait besoin de se détendre. Les examens approchaient à grand pas et elle visait l'excellence, elle ne dormait pas beaucoup et avait les nerfs à fleur de peau. Elle posa ses affaires dans un coin de la pièce et attacha ses cheveux en une queue de cheval. Elle avait prévu son short et un débardeur pour ne pas avoir trop chaud mais également des gants et des genouillères pour se protéger, elle avait réellement l'intention de se défouler.

Elle se dirigea vers le punching ball et commença des enchaînements. Au bout d'une demi-heure, la brune était dégoulinante de sueur mais elle se sentait nettement mieux. Elle but d'une traite la moitié de sa bouteille d'eau et se prépara à enchaîner des mouvements avec un sabre, il fallait qu'elle révise les cours d'art du combat, elle tenait particulièrement à avoir la meilleure note dans cette matière.

Un bruit de claquement à la fenêtre la fit s’arrêter un instant : //

- Encore un hibou perdu ? Génial bien ma veine ! Satanée piaf !

// La jeune femme râla et une fois l'arme reposée sur son socle elle se rendit compte que ce n'était pas un hibou ou même une chouette qui tapait à la vitre mais bien une simple lettre. Piquée de curiosité, elle ouvrit la fenêtre et la vit aller se poser sur ses affaires. Elle l'attrapa au vol et la lut rapidement. Elle ne comprenait pas pourquoi le ministère envoyait aussi tardivement ce genre de lettre, elle haussa les épaules, se disant que ce n'était pas son problème, rempli le parchemin et cocha la mention "accepter" avant de laisser repartir cette étrange lettre. //


Couleurs utilisées dans ce message : #870C0C
Voir le profil du joueur Envoyer un Hibou Fiche de personnage RP Visiter le site web du joueur

Joueur


Messages : 2680
Guilde : L'Amafia
Maison : Serdaigle
Poudlard : 6e année
MessageDate du message: Mar. 04 Juin 2019, 11:43  Répondre en citant

[Suite d'un rp unique sur trois lieux - Timothy Seymour - AP]
Pour le précédent, voir : http://www.manawyrd.fr/viewtopic.php?p=575939#575939.
Pour le suivant, voir : https://www.manawyrd.fr/viewtopic.php?p=576275&highlight=#576275


    //Une fois sortit du cimetière, Tim se tourna vers sa filleule//


- Alors pitchoune, tu as faim ? Tu veux manger quoi aujourd'hui ?
- CHINOIS !!!
- Parfait, je sais où aller. Prends mon bras

    //Aragorn lui avait fait pratiquer le transplanage d'escorte 3 fois par jour, depuis le début des vacances. C'était d'autant plus facile qu'Alixe pesait le quart du poids de son père. Son stress fut donc plus léger que bien d'autre fois. Il sentit la compression / décompression habituelle sur tout son être et ils disparurent du cimetière.

    Dans un très léger bruit, ils réapparurent dans une petite rue d'Inverness. Lors d'un voyage fait avec son père, Tim et lui avaient découverts un restaurant asiatique tenu par des sorciers dans une rue commerçante de la ville. Complètement par hasard. C'était ce qu'il avait testé de meilleur au Royaume Uni pour ce type de nourriture. Et il n'osait pas tenter de transplaner outre-manche pour le moment. Ce serait donc Inverness.

    Alixe essaya, pendant tout le déjeuner de lui faire dire ce qu'il avait prévu pour l'après-midi, sans jamais parvenir à lui arracher une confession. Le jeune homme tenait à la surprise qu'il allait faire à sa filleule. D'autant qu'elle était à la fois immédiate, mais allait, aussi, poser les bases d'un futur apprentissage.

    C'est dans un sourire que Tim finit sa tasse de café, regardant par dessus sa filleule qui tentait, tant bien que mal, d'avoir l'air de bouder. Chose compliquée après un bon repas, dans un contexte de surprise et juste après une heure passée à écouter des histoires sur les bêtises des jumeaux à Poudlard. Du moins la partie que Tim pouvait dire. A la demande de la jeune Entures, il avait aussi conté une partie de l'histoire de sa rencontre avec Syndra. Esquivant notamment la partie où il l'avait menacé à leur première rencontre. Mais il avait gardé l'histoire de la cigarette. Le regard de sa filleule sur lui était un excellent rappel du niveau qu'il avait eu ce jour là. Comme s'il venait d'annoncer que la terre était plate. Alixe ne le croyait pas au début. Et il dut le lui promettre puis cracher dans la rue pour avoir une réaction plus logique//


- Nan… mais nan mais … Tim c'est pas possible. Tu peux pas être à ce point mauvais.
- Et pourtant si. Et le pire, c'est que maintenant elle sort même avec moi. A se demander qui prend le plus de risque des deux.
- Et donc vous allez vous marier ?

    //Tim tiqua et ne répondit pas. Alixe mit ses deux mains devant sa bouche et prit une intéressante teinte rouge derrière les oreilles. Pendant quelques instants les deux marchèrent en silence, jusqu'à ce que Tim lui passe une main dans les cheveux pour les ébouriffer.//


- Va falloir arrêter de dire des choses sans réfléchir pitchoune ! Hier, aujourd'hui. Tu vas nous sortir quoi demain ?
- T'es faché parrain ?
- Non. Pas faché du tout, dit-il en s'arrêtant pour se mettre à sa hauteur. - Je veux juste éviter que tu te fasses des ennemis juste parce que tu poses trop de questions trop vite. Avec moi, avec tes parents et même avec Syndra, ce n'est pas très grave. On peut en parler et passer outre. Mais avec d'autres gens, … tout le monde n'appréciera pas et ce serait dommage pour toi. Surtout à Poudlard. Ou à Beauxbatons.
- Mais je veux pas aller à Beauxbatons moi !
- D'accord, d'accord, à Poudlard.
- Bah oui, Poudlard, comme papa, comme maman et comme toi, comme Ann, comme Syndra et comme Zoey. Faut que je trouve Lessy en plus.

    //Il éclata de rire. Lessy était monstre du Loch'Ness selon Zoey, son espoir le plus profond et le plus secret. A une époque, quand elle essayait son patronus, il avait cru le distinguer un jour. C'était sa joie à elle et manifestement, elle avait réussi à en communiquer une partie à Alixe. Pour le plus grand plaisir de Tim, qui y voyait un bon moyen de rire pendant un bon moment.

    Finalement, alors qu'elle avait voulu marcher, sa filleule demanda à monter sur ses épaules, son poste d'observation, comme le nommait l'ex-Serdaigle. Il lui fit alors visiter toute la partie magique d'Inverness avant de faire un nouveau tour coté moldu. En passant devant un magasin, ils tombèrent sur une jolie peluche de Nounours à ramener pour Arthur et qui finit dans une petite sacoche que Tim portait toujours sur lui. Un outil pratique, surtout quand on savait les charmes qui y avaient été apposés. Il y avait la-dedans de quoi réagir à la plupart des situations.

    Fort heureusement, rien de son contenu n'avait été utile ce jour. Et vu la suite, il ne risquait pas d'en avoir besoin.D'ailleurs, il était temps d’accélérer le mouvement découvrit-il en regardant sa montre. Ils avaient un rendez-vous en terre écossaise, ailleurs.

    Il fit descendre Alixe de ses épaules et lui attrapa la main. La petite n'aimait pas trop transplaner mais Tim ne savait pas encore faire de portoloin, ils n'avaient donc pas le choix. Ils trouvèrent un lieu de départ officiel, Tim s'élança et ils disparurent, réapparaissant dans un autre village, assez proche de celui qu'ils avait quitté le matin. Il le reconnut immédiatement pour y avoir passé des journées entières ces 5 dernières années, en compagnie d'amie, de copines, d'Ann et de Zoey, de certains Amafieux,… bref, il y avait presque vécu vie.

    Alix sembla réfléchir quelques instants. Soudain elle porta les mains à ses joues et sembla se préparer à hurler tandis qu'une joie infinie s'affichait sur son visage d'enfant. Finalement, elle se tourna vers son parrain et lui sauta dessus.//


- Timothy Seymouuuuuuuuuuuuuuur, merci ! Je n'aurai jamais pensé que …
- Si je savais que tu réagirais comme ça, j'aurai fait cela il y a longtemps.
- C'est tellement bien, je suis trop heureuse. On peut aller dans la forêt ? Et voir les sombrals ? Et aussi aller se balader vers les arts du combat ? Tu me montres le terrain de Quidditch ?
- Hola, on se calme mademoiselle Entures. Je ne pourrais pas tout te montrer aujourd'hui. Nous sommes ici pour deux choses. Une pour toi. Une pour moi. Les deux se font au même endroit. Je dois aller voir un de mes anciens professeurs pour lui poser des questions. Si tu me promets que tu ne raconteras rien à personne, surtout pas tes parents et Syndra, alors je te laisse venir. Sinon, si tu préfères, tu attends devant la porte et après, tu auras une initiation à la magie avec moi pendant que le professeur surveillera.
- Tu veux cacher quelque chose à Syndra ? Je ne mens pas très bien
- Je ne te demande pas de mentir. Mais de me laisser leur annoncer le premier. Je pense que Syndra s'en doute déjà de toute façon. J'ai l'idée depuis longtemps. Mais ce que je veux c'est être celui qui leur dira. Donc tu peux leur dire de me demander et que tu as promis que tu me laisserais en parler. Et Savoir. Ou tu attends dehors. C'est ton choix et je te ferai confiance, quoi qu'il arrive
- Je veux bien venir alors.
- Parfait, mais d'abord, on va voir le lac. Et saluer un autre ami.
- Alors en avant Monsieur Seymour, vers l'infini et le lac la-bas

    //La référence moldue fit sourire le jeune adulte qui s'élança en courant, sa filleule sur les épaules. Ils firent un premier, court, trajet jusqu'à la maison du garde chasse. Tim avait toujours eu beaucoup de respect pour la fonction. Respect qui s'était tapissé d'une affection et d'une entente particulière avec l'homme à l'aspect un peu bourru, un peu fatigué, à l'écoute, parfois maladroit, souvent drôle, qu'était Gordon Ulrich. Comme pour 99% des gens cotoyés à Poudlard, il avait rédigé une fiche sur lui. Et comme beaucoup des adultes de l'école, Tim avait pris le temps d'écouter ce que l'homme avait à dire. Et comme chaque fois, il avait été surpris, dans le bon sens, de tout ce que Gordon pouvait lui apprendre.

    Ainsi, de passage à Poudlard, il choisit de faire le détour pour le saluer, lui présenter sa filleule, probable future collée, pour ballade dans la forêt, ce qui fit grogner Alixe, rire Gordon et sourire Tim. L'un des avantages, bien que n'étant pas une raison, de sa présence ici, c'était qu'Alixe saurait qu'elle avait un allié dans la place. Et ca … c'était sans prix. Ils prirent un café avec Gordon et repartirent, après que Tim ait promis de repasser avant la rentrée et son projet. A priori, Zaranki n'avait pas pu tenir sa langue avec le garde-chasse. Mais ca n'avait jamais été quelque chose que Tim avait envisagé, son plan n'en était pas impacté par conséquent.

    C'était d'ailleurs étonnant que Zaranki l'eut fait venir à Poudlard. Mais peut-être que le professeur préférait un lieu neutre pour eux, pour discuter de cela, se placer comme professeur pour ne pas prendre une responsabilité vis-à-vis de Tim. C'était une bonne stratégie selon Tim. Mais pas des méthodes qu'il aurait associé à son professeur. Pour une fois, il marchait en aveugle, mais cela lui convenait. Si tout se passait bien, ce soir, il aurait une liste, un hibou pour Peter, un autre pour sa mère et son projet avancerait.

    Alixe lui signala qu'un géant lui faisait signe depuis l'entrée du château et il obliqua. Il avait bêtement pris le chemin de la lande face au lac. Evidemment que ce serait dans le dojo, comment avait-il pu penser que Zaranki s'abaisserait à s'asseoir dans l'herbe. Non cela aurait lieu à coté de l'arène. Ce n'était pas pire en soi. Il utiliserait ensuite l'arène avec Alixe.

    Ils commencèrent par s'asseoir tous les trois dans la salle. Alixe fut présentée à son futur enseignant, qui conseilla à la "crevette" de ne pas hésiter à commencer de suite à travailler son souffle et son endurance, évidemment. Les deux plus agés prirent ensuite des nouvelles, Tim confirmant que les nouvelles des ASPICs se faisaient attendre, puis vint un moment d'un silence qui dura presqu'une minute avant que Tim ne se décide à le rompre en lâchant sa bombe.//


- Professeur, le projet qui m'amène ici n'est pas très compliqué. J'aurai besoin de vos recommandations pour pouvoir partir dans le monde incertain. J'aimerai y passer une année, pour réfléchir, m'aguerrir et grandir. Et j'ai pensé à vous parce que vous êtes surement le plus à même de m'aider parmi mes enseignants

    Alixe semblait tétanisée tandis qu'il parlait. Cela l'alerta un peu d'ailleurs. Il ne voulait pas que sa filleule s'imagine des choses terribles. Il voulait effectivement partir faire le tour du monde incertain mais pas comme un touriste. Il serait préparé, armé, protégé et surtout, il ne comptait pas non plus faire des folies, juste découvrir ses propres limites, connaître le monde qui l'entourait. Et pour cela, il fallait le vivre. Quelques mois dans le monde incertain lui ferait le plus grand bien, le sortirait de sa zone de confort, le forcerait à comprendre mieux ses engagements et mettraient un terme à son enfance. En outre, il avait trop de raisons de revenir pour ne pas le faire.

    Déjà Zaranki, un sourire appréciateur aux lèvres lui raconta comment lui, plus jeune, avait fait la même chose et avait rencontré des gens extraordinaire. Était-ce l'imagination de Tim ou le professeur racontait-il une histoire sans combat ni guerre pour une fois ?


- Il faut bien que l'un des deux dans cette pièce se rappelle qu'Alixe n'a que 7 ans, se morigéna-t-il intérieurement.

    //De fait, passée sa première inquiétude sur le voyage de son parent, la jeune fille buvait littéralement les paroles du professeur d'arts du combat, s'intéressant aux différents résidents du monde incertain, à la vie la-bas, aux différents peuples …

    Il avait hésite à demander à Zaranki parce qu'il craignait que celui-ci ne soit trop rude, mais entre les deux, c'était le professeur qui avait le mieux géré la présence d'Alixe. Et, ajouta-t-il, il serait probablement le seul professeur qui le laisserait faire l'expérimentation qu'il voulait faire. Il venait de finir de raconter une folle histoire d'escapade à cheval dans les forêts de l'Irtych Violet et se tournait maintenant vers Tim.//


- Bien, jeune Seymour, tu m'as aussi demandé à utiliser la salle avec une surveillance adéquate. Je te propose l'arène, j'y ai fait poser un sort par Ulicia. Comme je te l'ai dit par retour de courrier, nous sommes en début de quinzaine pédagogique et j'ai une réunion maintenant. Si vous avez un souci, je serai prévenu et Ashley et moi viendrons voir ce qu'il en est.
- Merci professeur. Je vous souhaite une bonne réunion. Pouvez-vous saluer pour moi mes anciens professeurs ?
- Ce sera fait mon garçon. Puis-je espérer croiser ta lame après ?
- Je suis désolé, mais cet journée est dédiée à ma filleule et je ne...
- Ho si Tim j'adore te voir t'entrainer, comme avec papa
- Je crois que tu as une opposition inattendue jeune Seymour
- Très bien, apportez mon une des tenues spéciales après votre réunion et nous ferons cet entrainement

    //Le parfait et le youpi de son professeur et de sa filleule se confondirent, le premier prenant son congé tandis que la seconde entamait une courte danse de joie. De son coté, Tim envisageait tranquillement l'exil, se faire latter par son prof de combat devant sa filleule n'étant pas forcément sa tasse de thé. Mais cela lui servirait surement d'une autre manière, pour rappeler à Alixe que ce que l'on apprend doit malgré tout être travaillé. Par contre, il ne se faisait aucune illusion, Zaranki avait beau avoir été un tantinet plus sociable que d'habitude en présence de la jeune Entures, il n'aurait pas de pitié pour lui.

    Mais il s'occuperait de cela plus tard. Il indiqua à Alixe de se mettre à l'aise et quitta, lui-même sa cape, son pull et, après une courte hésitation, retira le sort d'invisibilité posé sur Maegling et le ceinturon de l'arme qu'il posa respectueusement sur un rack du ratelier, le fourreau étant mis avec la cape. Vétu d'un pantalon noir et de sa chemise blanche, il guida Alixe jusqu'au centre de l'arène. Ils s'assirent face à face. Et Tim commença son exposé.//


- Hier tu nous as sorti le grand jeu magique. Pour autant que je le sache, et c'est confirmé par Ara et Hél, c'était la première fois. Tu confirmes ?
- Vi. J'aurai bien voulu d'autre fois mais c'est la première fois que cela marche.
- Parfait. Les premières manifestations de magie d'un enfant ont souvent lieu un peu plus tard que toi, car elle demande une émotion à l'image de la magie de son porteur et une volonté de canalisation très forte. Mais dans ton cas, cela ne m'étonne pas car tu es déjà très douée sur certains aspects nécessitant de la volonté. Est-ce que tu te souviens de tes pensées et de comment cela a marché ?
- Syndra disait qu'elle avait trop chaud et je me suis fait la remarque que ce serait rigolo qu'un saut d'eau se renverse sur elle. J'ai imaginé toute la scène, et ça m'a fait rire et quand j'ai ri, il y a eu le bruit de l'eau.
- Une magie espiègle donc. Tu vas faire des cheveux blancs à tes professeurs. C'est très bien !
- Qui êtes vous et qu'avez-vous fait de mon parrain ?
- Hahaha ! Rire est très important dans la vie chipie. Ne crois pas que je ne sache pas le faire quand je travaille. Je me suis beaucoup amusé ici. Vraiment. C'était 7 années très très belles pour moi, quoi qu'il ait pu arriver par ailleurs. J'ai été très heureux ici, Ann aussi, Zoey aussi et même Syndra. Poudlard est … le centre de notre monde. Pourquoi ? Parce que c'est là que passe toute nouvelle génération, là que tu rencontres tous tes futurs collègues de ton âge, là que la plupart des gens se rencontrent, tissent des liens, ont des projets … Alors quand tu seras ici, promets moi que tu t'y amuseras autant que nous avant toi d'accord ?
- Promis parrain. Je rigolais tu sais.
- Oui je sais. Mais cela reste important. Mais passons, le vrai sujet est qu'hier tu as fait ta première magie et que demain, si tu en as toujours envie, on fera quelques tests. Après avoir discuté avec ton papa, je vais essayer de t'apprendre un truc qu'on m'a enseigné plus jeune et qui est très pratique pour bien travailler sa magie. Et avec elle surtout. La magie n'est pas inanimée. Elle est vivante, multiple, présente en chacun, même les moldus, en proportions variables. Si tu apprends à connaître et à entendre ta magie te parler, tu progresseras beaucoup plus vite et tu seras plus à l'aise pour la trouver. Tu peux même finir par pouvoir faire de la magie sans baguette plus tard, si tu contrôles assez bien ta magie.
- C'est … magique. Te moque pas Tim !
- Jamais quand tu découvres chipie. Mais ça reste tout mignon dit ainsi. Ce que je vais commencer à t'apprendre aujourd'hui c'est à trouver la magie. Pour le moment à travers moi. Je vais faire de la magie et t'apprendre à la ressentir autour de toi. C'est pour ça que je voulais que nous soyons à Poudlard. Tout le domaine est tellement saturé de magie que pour certains mages, cela revient à marcher dans la brume et sous la pluie.

    //Tim tendit la main à Alixe. Au moment ou celle-ci allait l'attraper, il concentra toute la magie qu'il pouvait dans son doigt et dans un grand effort, pour lui, une unique étincelle courut de son doigt vers celui de sa filleule.//


- Hey ! Ca pique.
- Et oui, c'est la magie

    //Rit doucement l'ancien Serdaigle, tout en prenant une longue inspiration. C'était sa limite actuelle de magie sans baguette maîtrisée. Sous le coup de certaines émotions, il pouvait faire plus; en particulier quand il avait peur. Mais sans réelle maîtrise. Et rien que cette étincelle, à la puissance très faible, volontairement, lui coutait cher. Il prit dans sa poche une tablette de chocolat, en mangea une barre et en tendit une à Alixe.//


- Désolé, c'est vraiment très fatigant. Si j'avais lancé un éclair, ça aurait été plus facile, ça demande moins de contrôle, juste de la puissance. Et j'ai pourtant fini Poudlard. Et on m'a appris cet exercice quand j'avais 5 ans. Avant même que je commence à faire de l'escrime. Donc c'est normal si tu ne réussis pas tout de suite. Par contre, nous allons passer un marché toi et moi. Aujourd'hui je vais te montrer et te simplifier la tâche en t'aidant. Mais après, tu ne dois jamais faire cela seule. Jamais. Sinon je ne t'apprendrai plus de magie. Je te demande cela parce que c'est dangereux et que je ne veux pas que tu sois blessée à cause d'un épuisement magique. Aragorn, Hélène, Ann et tes professeurs pourront t'aider. Tu devras demander à Syndra si tu veux qu'elle le fasse avec toi. Mais jamais seule. C'est clair.
- Je te le promets Tim, vraiment ! Je peux même te faire un serment magique si besoin.

    //Elle s'arrêta d'un coup, pensive. Comme souvent quand elle réfléchissait, sa main alla jouer avec ses cheveux et Tim sourit. Il avait vécu cette scène tellement de fois, appuyé sur une porte pendant qu'Alixe et Zoey discutaient pour construire un monde de Nessy et de licorne. Soudain, elle revint parmi les vivants et s'adressa à lui.


- Un bébé peut faire un serment magique dès qu'il sait parler. Pourquoi ? Je veux dire, il n'a aucune maîtrise sur sa magie. Hors, si Arthur promet quelque chose sur sa magie …
- Haha, bien, excellente question. La magie n'est pas une énergie qui se jette et prend des formes. Elle est une entité, un Tout, qui vit, s'imprègne en nous et nous dépasse. Elle est plus présente chez certains, les sorciers, et moins chez d'autre, les moldus. Mais elle vit. Et si ta promesse est sincère et que tu as la puissance magique nécessaire, alors elle va se montrer en toi pour sceller ta promesse.
- C'est pour ça qu'on la célèbre aux solstices, et aux équinoxes. Maman a dit que c'était une question d'équilibre.
- C'est exactement cela. Mais je pense que je vais laisser à Hélène t'expliquer cela en détail. D'une part parce que ce n'est pas le propos aujourd'hui, à moins que tu préfères qu'on discute de cela sans pratiquer ? Et d'autre part, parce que ta maman est une experte absolue en ce domaine et qu'elle a très envie de le partager avec toi.
- Je lui poserai la question, je veux travailler avec toi.

    //A partir de ce moment là, les deux parlèrent beaucoup moins. Tim avait fait préparer la pensine familiale et la transportait dans son sac depuis ce matin. Il sortit son souvenir et le précieux artefact, puis il montra le souvenir, tel que lui l'avait vécu, à Alixe. Dans son souvenir, elle put ressentir ce flux primordial qu'il concentra, la puissance qui vint se mettre dans son bras droit, et la canalisation, la maîtrise quasi absolue que Tim s'imposa, pour porter à la lumière cette unique étincelle. Ils reprirent cet instant là plusieurs fois pour qu'Alixe puisse bien mesurer la signature magique de son parrain.

    Ce dernier commença ensuite à lui apprendre les bases de la sensitivité. Comment ressentir un évènement magique. Pour quelqu'un de suffisamment entraîner, il était facile de s'ouvrir ou de se couper aux flux. Ici, à Poudlard, il y en avait une infinité, mais un se détachait toujours, le château. C'était pour cela qu'il voulait être dans une salle extérieure, ne pas être au cœur du flux. Car c'était probablement, dans toute l'Angleterre sorcière, le plus facile à ressentir.

    Pour quelqu'un qui découvrait la matière, cela demandait de se placer dans un état d'ouverture à ses sens très avancés. Pour cela, ils sortirent de la pièce, puis du chateau et allèrent se poser à coté d'un mur du donjon. Il fit allonger Alixe à l'ombre, la tête à quelques centimètres du château. Tim guida Alixe dans un long processus visant à se couper petit à petit de ses sensations physiques, pour se tourner vers sa réception mentale. Logiquement, elle ne sentait pas grand-chose. Mais c'était normal et c'était sans compter sur ce que Tim avait prévu pour l'aider. Il posa une main sur le château et de l'autre prit celle d'Alixe. Puis il envoya un long et aimant flux de magie vers ces murs qu'il aimait tant. Et Alixe réagit.//


- Ho c'est … c'est doux et rassurant. On dirait un calin

    //Evidemment, le fait de parler la sortit de son état de réflexion profonde et Tim en profita pour relâcher son flux magique et s'adossa sur le mur. Il se sentait vraiment fatigué. Très heureux, mais aussi fatigué. C'était Ann qui pouvait passer de la magie pendant des heures. Pas lui. Mais pour Alixe il avait voulu le faire, et il savait comment progresser.

    La phrase de sa filleule, cependant, le laissa songeur. C'était logique, en un sens, qu'elle ne ressente pas la même chose que lui. Poudlard était séculaire, avait vu passé des milliers, peut-être des millions de gens, et les magies étaient aussi variées que le nombre de sorciers. Chacun pouvait y trouver ce qu'il était prêt à y sentir. Lui ressentait une puissance infinie, sage, à l'écoute et prête à enseigner.

    Alixe y trouvait de la douceur. Encore une fois, la différence dans leurs éducations et le rapport que cela leur créait au monde le toucha. Et il se jura de la protéger autant que possible, de lui apprendre des belles choses, et de s'assurer qu'il y aurait toujours quelqu'un prêt à l'écouter, même s'il lui arrivait quelque chose à lui. Finalement, ce fut elle qui le ramena à la réalité.//


- Tu ressens comme moi quand tu te laisses toucher par Poudlard ?
- Quand je me laisse toucher ?
- Ho. Ce n'est pas ça ? J'ai soudainement eu l'impression que Poudlard venait à moi et qu'il fallait que je l'accepte pour pouvoir la ressentir et toucher son flux magique
- Si c'est ça, quelque part. C'est formulée d'une manière … disons que ce n'est pas ma formulation, mais la tienne est à ton image. Douce, et touchante, et sans ambage. J'aime beaucoup.
- Et donc toi ?
- Moi je ressens les gens qui sont passés; toute la sagesse qui a été ici, la puissance aussi et l'amour de l'école pour ses enfants. Mais au début c'était moins. Ca a évolué, comme moi pendant mes 7 ans ici, comme toi tu le feras. Comme le monde le fait. Tout change, même une personne. Ce qui compte c'est de toujours se rappeler qui on est et pourquoi on veut avancer. Ton image de Poudlard est magnifique, magique même, peut-être qu'elle évoluera, mais ne l'oublie jamais.
- Parfois je ne comprends pas tout ce que tu dis, ni d’où ca vient parrain. Et je suis très fatiguée là. C'était épuisant de me concentrer comme ça. Je comprends pourquoi je ne dois pas le faire seule.
- C'est parfait alors. On va s'arrêter la pour aujourd'hui. Je te ramène dans la salle de Zaranki. Je dois faire un dernier point avec lui, et après on rentre.

    //Il se releva. Déjà le chocolat faisait effet et il retrouvait ses forces. Probablement que Poudlard jouait. Il souleva Alixe et la porta jusqu'au dojo à nouveau. Il transforma un tonneau d'entrainement en canapé et Alixe s'affala dessus, fatiguée. Et s'endormit aussitôt, la tête sur les genoux de son parrain, qui lutta vaillamment pour ne pas en faire autant, en attendant que leur professeur revienne

    Finalement, il perdit ce combat. Zaranki revint 40 minutes plus tard et le réveilla d'une légère tape sur le sommet du crâne. Par réflexe, Tim analysa son environnement sonore et sensoriel avant d'ouvrir les yeux//


- Professeur ! Désolé, je me suis assoupi je crois.
- J'ai vu cela. Excellent réflexe de garder les yeux fermés. Attention à cette main qui cherche ta baguette par contre, ca te trahit si elle n'est pas cachée. Vous avez fait quoi pour dormir comme des bienheureux à peine 3h après mon départ ?
- Je lui ai fait ressentir Poudlard.
- D’où la fatigue. Rentrez. Je ne vais pas te pousser après cela. Mais reviens avant de partir dans le monde incertain, je veux voir des choses avec toi et te tester. Tu auras une liste demain pour préparer ton voyage. Et je veux te voir dans trois jours.
- Je ne serai pas disponible avant Lundi. Désolé, je dois ce temps à des gens qui vont déjà mal comprendre mon projet.
- Tu te prives d'un temps de travail dont tu as besoin.
- Je suis votre protocole d'entraînement quasiment tous les jours depuis les 6 semaines que j'ai quitté l'école. Et s'il le faut, je peux parfaitement ne partir qu'en Octobre et passer le mois de Septembre ici à chaque fois que vous aurez du temps. Je n'ai plus d'obligations à partir de Septembre, mais j'en ai pour le moment.
- A ta guise. Je comprends ce que tu cherches dans ce voyage. Il faudra que tu te demandes si tu es prêt à t'en donner les moyens.

    //Il n'y avait rien à ajouter, qu'aurait-il pu dire ? Son professeur avait raison dans le fond mais il avait fait son choix, cette année, enfin, et il comptait bien l'assumer. En l'occurrence, Syndra était l'un des choix en question et il ne le remettrait pas en cause. De même pour Ann, Ara, Hélène, Alixe… Alors il attendrait Lundi. Avec douceur, il réveilla sa filleule, qui sembla surprise de s'être endormie. Elle s'étira longuement après s'être levée, ce qui arracha au professeur présent des félicitations sur les bonnes habitudes de la plus jeune?

    Alixe ne répondit pas immédiatement, comme si elle avait senti qu'il y avait de la tension dans l'air entre les deux autres présents dans la pièce. Puis elle eut un sourire mutin et déclara que Tim lui avait toujours dit de bien s'étirer après s'être fatiguée physiquement. Celui-ci ne dit rien, prétextant être occupé à récupérer et re-sangler Maëgling dans son dos.

    Enfin, ils saluèrent le professeur, sortirent et prirent le chemin des grilles de Poudlard. Chemin faisant, Alixe posait des questions sur le château et l'école, auxquelles Tim prit grand plaisir à réponse, retrouvant rapidement le sourire. Une fois dehors, Tim décrocha sa médaille et mit la chaine dans les mains de sa filleule tout en gardant la pièce d'orfèvrerie dans sa propre main. Avant de partir, il s'adressa une dernière fois à Alixe.//


- Tout à l'heure tu as dit quelque chose et je n'ai pas réagis, parce que je voulais continuer, mais je vais le faire maintenant. Tu as dit qu'il ne fallait pas que je me moque de toi. Sache que quoi que je fasse, quoi que je dise, et même si je me moque parfois, je suis toujours fier de toi, et que je t'aime très fort Alixe. Tu es la meilleure filleule qu'un parrain puisse rêver avoir et la digne dame de la maison Entures.
- Ho… merci


    //Sans lui laisser le temps d'en rajouter des caisses, il pensa au mot d'activation et le portoloin s'activa, les emmenant vers la maison. //


[Fin du rp]


Dernière édition effectuée par Croun (Ven. 28 Juin 2019, 09:49) ; édité 2 fois

Couleurs utilisées dans ce message : #046380, #848282
Voir le profil du joueur Envoyer un Hibou Fiche de personnage RP
Montrer les messages depuis:   
Page: <--  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8
   Répondre au sujet    Forum >> Les Étages
Page 8 sur 8