Hiboux Nomade Notes
★ Participez aux animations des 10 ans de Mana ! ★ Les Animaux Fantastiques arrivent sur Mana ! ★
 Joueur :    Mot de passe :    Automatique :         Inscription  


Forêt de l'Irtych Violet

Page: 1, 2  -->
   Répondre au sujet   Forum >> Monde Incertain
Auteur Message
Miss RP

Personnage
Non Joueur





MessageDate du message: Jeu. 07 Mar 2013, 14:50  Répondre en citant

Forêt de l'Irtych Violet



// C'est la plus importante forêt du Monde Incertain et elle abrite bien des mystères.
On peut par exemple y trouver, sculptée dans le tronc d'un immense chêne, une des portes clandestines qui permet de passer d'Ys au Monde Incertain.

L'Irtych est une suite d'arbres serrés. Elle est donc très sombre, entrecoupée de clairières.
Dans l'une d'elles, on pourra trouver le fort de Kushumaï la Chasseresse, Gor.
Gor est en fait une bâtisse de bois, composée de trois bâtiments : l'écurie, les dortoirs et la salle commune. Elle est entourée par des douves. Le chemin de ronde utilise les toits des constructions. Elle n'a pas été créée pour protéger des hommes — la forêt s'en charge — mais pour protéger des bêtes.

Kushumaï était à la tête de l'Ordre de l'Ours. L'Ordre est une société protectrice, qui a juré de sauvegarder le Livre des Étoiles de l'Ombre. Maintenant qu'elle a été vaincue, le fort est seulement composé de chasseurs un peu sauvages, qui vivent à la dure.

On y croise aussi de nombreuses bêtes étranges, tels que les Roukhs, créés par la magie des hommes et rendus méchants par leur folie. //

Lieu de Isara


Dernière édition effectuée par Katleen Makerley (Lun. 28 Aoû 2017, 22:34) ; édité 5 fois

Joueuse


Messages : 3622
Guilde : Les Dragons d'Opale
Maison : Poufsouffle
Poudlard : 7e année
MessageDate du message: Ven. 06 Fév 2015, 15:25  Répondre en citant

[RP entre Boucly Delalande (Boucly) et Sarah Fyrell (Thalia Gilsayan) ~ Suite de celui-ci]


// Sarah avança d'un pas, faisant craquer les quelques brindilles et feuilles mortes qui se trouvaient sans son pied. Face à elle s'alignaient de hauts arbres serrés dont le tronc avait été recouvert par la mousse, et il était impossible de distinguer quoi que ce soit au-delà des imposantes fougères qui émergeaient du sol en pagaille. Pas une souffle, pas un son ; juste le bruit de sa respiration lui était audible. C'était une chose particulièrement inquiétante dans une forêt ; les feuillages des arbres auraient du abriter de multiples nids d'oiseaux piaillants, quelques renards auraient du sa cacher dans la végétation. Or il ne lui semblai pas distinguer âme qui vive dans les parages... //

** Je ne suis pas au pays d'Ys **, songea la rouquine.

// Sans qu'elle sache pourquoi, cette conviction s'imposa d'elle-même dans son esprit ; rien ici ne lui inspirai la confiance qu'elle soit arrivée à bon port. Il avait du y avoir une erreur de trajectoire... Ce portail devait être vieux et ne plus fonctionner complètement... Ou bien peut-être était-ce tout à fait normal ? Peut-être était-elle arrivée exactement là où elle aurait du ? En y repensant... Les derniers mots du centaure avaient été "Hé, attend !". Malheureusement, elle n'avait pas pu entendre la suite. Et si ça avait été un avertissement ? Il l'avait prévenue, mais trop tard... Mais alors... Où était-elle ?! //

- IL Y A QUELQU'UN ? Cria la Poufsouffle.

// Seul le silence qu'elle venait de briser lui répondit. Sarah commença tout juste à paniquer. Cette forêt ténébreuse ne lui disait rien qui vaille... Comment se défendrait-elle si des bêtes sauvages l'attaquaient soudainement en la prenant par surprise ? Elle était sans défense ! Enfin, pas tout à fait, il lui restait sa baguette ; mais contre les assauts effrénés de plusieurs animaux furieux, sa magie finirait par s'épuiser et ne ferait plus le poids. Quand à l'art du combat, elle aurait du mal à s'en servir contre plusieurs adversaires à la fois. Surtout si, comme elle le craignit subitement, elle avait posé les pieds dans le Monde Incertain. Ne lui avait-on jamais raconté les ravages dont les Roukhs, ces terrifiants animaux hantant l'insondable Forêt de l'Irtych Violet, étaient à l'origine ? Elle était condamnée à errer en bête traquée, ou bien... à trouver une porte de sortie, le plus rapidement possible. Laissant retomber sa masse capillaire flamboyante en arrière, la jeune fille leva la tête, pour parvenir à distinguer le sommet des arbres. L’ascension serait ardue, du fait que la mousse rendait l’écorce des arbres glissantes ; mais une fois les premières branches attrapées, elle n'aurait aucun mal à se hisser jusqu'en haut.

Un craquement retentit sur ses arrières. Aussi rapidement que ses réflexes le lui permettaient, Sarah pivota, pour se retrouver face à... un portail. Sculpté dans un arbre. Ainsi se présentait la porte dont elle était sortie. Une simple sculpture dans le bois dur d'un arbre semblable à tous ses confrères. La Poufsouffle le contourna le plus silencieusement possible en scrutant avec méfiance chaque feuille, chaque fougère, chaque buisson. Qu'était-ce ? Peut-être un Poursuivant... On lui avait parlé de ces hommes puissants et valeureux qui se chargeaient d'éliminer tous les dangers que recelaient le Monde Incertain... Si seulement ça pouvait être l'un deux... A moins qu'elle n'ait tout simplement entendu le bruit d'un coque de châtaigne tombant au sol. //

- Qui est là ? demanda-t-elle de nouveau, oscillant entre la crainte et l'espoir.


Couleurs utilisées dans ce message : #FFFF00, #CC0000
Voir le profil du joueur Envoyer un Hibou Fiche de personnage RP

Préfète
Championne de Bavboules


Messages : 2399
Guilde : Les Tourneurs de pages
Maison : Gryffondor
Poudlard : 7e année
MessageDate du message: Sam. 14 Fév 2015, 16:17  Répondre en citant

// Boucly avançait prudemment, faisant attention à ne faire craquer aucune brindille, aucune feuille morte. Avant son départ, ses parents lui avaient fait toutes sortes de recommandations, la mettant en garde contre les mille et une bêtes de la forêt de l'Irtych Violet. Et elle comptait bien en tenir compte. La jeune fille n'avait en effet aucune envie de se retrouver face à trois monstres à la fois, essayant vainement de les anéantir. Elle avait donc opté pour la solution "prudence et silence".
Jusque là, la solution avait plutôt bien marché, et Boucly n'avait pas croisé âme qui vive depuis son départ. Jusqu'au moment où un grand cri brisa le silence de la forêt. //

- IL Y A QUELQU'UN ?

// La voix semblait venir de l'est. Boucly hésita. La personne qui avait parlé semblait en difficulté, mais elle n'osait pas s'approcher de peur de tomber dans un piège. Finalement, son héroïsme l'emporta sur sa prudence, et elle partit en direction de la personne "en danger".
Seulement, dans sa précipitation d'aider quelqu'un, elle en oublia les sages recommandations de ses parents, et une branche craqua sous ses pieds. //

** C'est malin ! ** , pesta-t-elle contre elle même.

// L'inconnu devait être tout près, car elle entendit distinctement la deuxième question que celui-ci posa. //

- Qui est là ?

// Les fourrés remuaient. On avait deviné sa présence. Boucly réfléchit. S'il la cherchait dans les fourrés, l'inconnu ne la verrait sans doute pas si elle se perchait en haut d'un arbre. Ni une ni deux, elle agrippa une des branches de l'arbre le plus proche et monta de quelque mètres.
Il était temps, car sortit quelques secondes plus tard une jeune fille. Elle était plus âgée que Boucly, et ses cheveux roux et frisés lui tombaient en cascade sur ses épaules. Elle avait l'air réellement perdue.
Finalement, la brunette se décida à descendre de son arbre. Elle fit quelques pas en direction de cette fille, restant en alerte au moindre de ses mouvements. Comme l'autre ne semblait pas vouloir l'attaquer, elle se détendit un peu et lui demanda d'une voix curieuse : //

- Qui est tu ? Que viens tu faire ici ?


Couleurs utilisées dans ce message : #FFFF00, #1977EE
Voir le profil du joueur Envoyer un Hibou Fiche de personnage RP

Joueuse


Messages : 3622
Guilde : Les Dragons d'Opale
Maison : Poufsouffle
Poudlard : 7e année
MessageDate du message: Lun. 30 Mar 2015, 18:06  Répondre en citant

// Il y avait quelqu'un, caché quelque part, quelqu'un qui l'épiait, elle le sentait ; et son intuition lui soufflait que ce n'était pas une bête sauvage. Y avait-il des habitants dans cette forêt ? Se pourrait-il qu'elle se fasse espionner par des sortes "d'indigènes" embusqués ?

Cette forêt, aussi claire et accueillante que les plus ténébreuses profondeurs de la Forêt Interdite, l'oppressait, l'étiolait ; tous ces arbres serrés la mettaient mal à l'aise, et elle avait cruellement besoin d'apercevoir la lumière du jour.

La rouquine sursauta lorsqu'une jeune fille émergea des feuillages pour se réceptionner souplement sur le plancher de feuilles ; mais elle se reprit bien vide et afficha un visage impassible, ne voulant pas passer pour une couarde, d'autant plus que la fillette ne semblait avoir que quatorze ans tout au plus. Celle-ci avait la peau pâle, ses cheveux étaient longs, lisses et bruns, d'un couleur évoquant vaguement le chocolat au lait, et ses yeux reflétaient un éclat bleu-gris métallique. Elle paraissait plutôt amicale, ce qui mit Sarah en confiance ; elle s'autorisa même un sourire. //

- Qui es-tu ? Que viens-tu faire ici ? demanda curieusement la jeune inconnue.

// La Poufsouffle commença par répondre à la deuxième question. //

- On va dire que je me suis perdue. Ou plutôt je me suis bel et bien perdue. On est bien dans le Forêt de l'Irtych Violet ?

// Puis elle se présenta en belle et due forme. //

- Je m'appelle Sarah Fyrell, j'ai 17 ans, je viens du Monde Certain, et je suis Etudiante en 7ème année à l'école de sorcellerie de Poudlard. Et toi ?

// Elle était si soulagée de ne pas se retrouver seule dans cette sombre forêt qu'elle n'était pas d'humeur à faire des secrets, alors autant tout dire d'un coup. //

- Tu n'es pas un peu jeune pour te promener seule ici ? ajouta Sarah, assez étonnée.


Dernière édition effectuée par Thalia Gilsayan (Lun. 30 Mar 2015, 20:07) ; édité 2 fois

Couleurs utilisées dans ce message : #CC0000, #1977EE, #FFFF00
Voir le profil du joueur Envoyer un Hibou Fiche de personnage RP

Préfète
Championne de Bavboules


Messages : 2399
Guilde : Les Tourneurs de pages
Maison : Gryffondor
Poudlard : 7e année
MessageDate du message: Sam. 13 Juin 2015, 20:03  Répondre en citant

// Boucly attendait toujours la réponse de l'inconnue. Elle avait perdu sa langue ou quoi ? La brunette s'apprêtait à lui demander si elle avait peur de parler quand l'autre lui dit : //

- On va dire que je me suis perdue. Ou plutôt je me suis bel et bien perdue. On est bien dans la Forêt de l'Irtych Violet ?

// Bien sûr, où voulait-elle qu'on soit ! Boucly allait lui faire une remarque sur son sens de l'orientation douteux, mais la rouquine ne lui en laissa pas le temps et enchaîna : //

Je m'appelle Sarah Fyrell, j'ai 17 ans, je viens du Monde Certain, et je suis étudiante en 7ème année à l'école de sorcellerie de Poudlard. Et toi ? Tu n'es pas un peu jeune pour te promener seule ici ?

// Effectivement, si elle n'était ni d'Ys, ni du Monde Incertain, c'était normal qu'elle soit perdue ! La brunette avait entendue parler de Poudlard, ce château merveilleux où l'on apprenait la magie comme les apprentis apprenaient les graphèmes, ou les chevaliers le combat. Boucly s'était toujours demandé comment aurait été sa vie, si elle avait grandi à Poudlard. Elle en avait rêvé si souvent...pour finalement se dire qu'elle était mieux au Pays d'Ys !

Sarah la tira brutalement de ses pensées, avec un "Alors ?" légèrement timide. Elle attendait une réponse. Boucly entreprit donc une brève histoire d'elle même. //

- Tout d'abord, oui, nous sommes bien à l'Irtych Violet. J'aimerais bien te la faire visiter, mais je crains de ne pas la connaître assez pour ça. Et puis, je pense que tu l'auras deviné, elle n'est pas très agréable à vivre, voir même carrément dangereuse !

Sinon...je m'appelle Boucly Delalande, j'ai 13 ans et je suis en apprentissage à Bromotul. On est tous chevaliers dans la famille, sauf ma mère.

En fait, je suis envoyée ici en mission par mon maître. Je ne peux pas trop t'en dire plus, et de toute façon je ne sais pas grand chose de plus dessus, il est vrai.


// Boucly jeta un coup d’œil autour d'elles. Ce n'était qu'arbres et buissons à perte de vue. Comment savoir où aller ?

Soudain, un cri derrière elle. La brunette se retourna et se trouva face à un Roukh à l'air affamé. Elle lança un cri désespéré à sa nouvelle amie, avant de détaler comme un lapin. //

- COURS ! SUIS MOI !


Couleurs utilisées dans ce message : #FFFF00, #1977EE
Voir le profil du joueur Envoyer un Hibou Fiche de personnage RP

Joueuse


Messages : 3622
Guilde : Les Dragons d'Opale
Maison : Poufsouffle
Poudlard : 7e année
MessageDate du message: Dim. 23 Aoû 2015, 09:06  Répondre en citant

// La jeune fille resta muette quelques instant, plongée dans ses pensées. Puis comme le silence se prolongeait, et que Sarah souhaitait avoir des réponses à ses questions, bien que cela la dérangeât de tirer ainsi la fillette de sa rêverie, la rouquine ramena son interlocutrice dans le monde réelle avec un petit "Alors ?". Les réponses na tardèrent pas. //

- Tout d'abord, oui, nous sommes bien à l'Irtych Violet. J'aimerais bien te la faire visiter, mais je crains de ne pas la connaître assez pour ça. Et puis, je pense que tu l'auras deviné, elle n'est pas très agréable à vivre, voir même carrément dangereuse !

//Cette remarque tira un sourire à Sarah. En effet, cette forêt n'avait pas l'apparence d'un site touristique hautement recommandé pour passer ses vacances. Enfin, ça dépendait pour qui. Pour Zaranki, ce devait être l'équivalent de Disneyland... //

Sinon...je m'appelle Boucly Delalande, j'ai 13 ans et je suis en apprentissage à Bromotul. On est tous chevaliers dans la famille, sauf ma mère. En fait, je suis envoyée ici en mission par mon maître. Je ne peux pas trop t'en dire plus, et de toute façon je ne sais pas grand chose de plus dessus, il est vrai, expliqua Boucly.

// Sarah poussa un petit hoquet de surprise à l'évocation de l'âge de la brunette. A seulement treize ans, son maître l'envoyait seule en mission dans la forêt la probablement plus dangereuse du multivers ? Les chevaliers et écuyers de Bromotul devaient suivre un entraînement remarquable pour se permettre ce genre de fantaisie. Ou bien ils étaient tout simplement fous à lier.

Tandis que la jeune écuyère scrutait les environs en semblant chercher son chemin, la Pouffy se baissa pur ramasser une feuille tombée à terre. Elle n'avait strictement aucune idée de l'espèce d'arbre à laquelle ça appartenait, et pourtant elle s'y connaissait assez bien en Botanique. Quelle forêt étrange...

Un cri sauvage attira alors son attention, suivi de peu par un autre cri, effrayé cette fois-ci. Avant que la rouquine n'ait eu le loisir de relever la tête, elle se fit attraper par le bras et tirer en arrière par Boucly, qui piquait un sprint entre les buissons, s'écria à la volée : //

- COURS ! SUIS MOI !

// Pendant une infime seconde, le regard de Sarah croisa celui d'une sorte d'énorme sanglier à tête de chien.
Puis la Jaune-et-Noir ne se fit pas prier et prit ses jambes à son cou à la suite de son amie. Sans être une experte en créatures magiques, elle savait qu'elle pouvait faire confiance à son instinct quand celui-ci lui criait que cette bête là n'avait pas d'intentions pacifiques. Elle aurait pu sortir sa baguette et tenter un sortilège, mais elle aurait risqué de se faire réduire en bouillie avant d'avoir pu formuler le moindre sort. Fuir s'avérer la solution la plus stratégique.

Tout en courant, Sarah entendit la créature charger avec un grognement bestial. Elle redoubla d'allure de plus belle en tentant de suivre le rythme de Boucly. Ce plan était tout de même assez foireux. Elle ne savait pas qui du sanglier au d'elles allait s'essouffler en premier, mais elle avait sa petite idée. En y mettant toute sa volonté, elle accéléra pour se placer à la hauteur de Boucly. //

- Dis, j'espère que tu sais où tu vas ? demanda-t-elle. En fait, non, ne me répond pas. Ne me dis rien. Je préfère prier.

// A peine la rouquine eut-elle parlé qu'elle le regretta. Maintenant, elle devait courir avec un point de côté. Ô douleur. Ô souffrance. Comme le monde était cruel.

La jeune fille se baissa pour éviter une branche, sauta par-dessus un tronc d'arbre au sol, fonça au milieu des ronces au péril des égratignures. Elle n'allait plus tenir très longtemps. Sans se retourner, elle savait que le sanglier ne s'encombrait pas de toutes ces acrobaties. Lui, au moins, il avait deux grosses défenses qui défonçaient tout sur leur passage. Quelle injustice !

Rouge comme une tomate et trempée de sueur, Sarah puisait dans ses ultimes ressources pour continuer à courir. C'est alors qu'elle aperçut une sorte de cavité entre les racines d'un arbre millénaire. L'idée qui lui traversa l'esprit était suicidaire, mais elle n'en avait pas d'autres en réserve. //

- BOUCLY !!! hurla-t-elle pour attirer l'attention de son amie, quelques mètres devant elle.

// Elle lui indiqua les racines du doigts, puis compta jusqu'à trois, en espérant qu'elle comprenne. A trois, les deux jeunes filles plongèrent.

Heureusement, il y avait assez de places pour deux dans la tanière, en se serrant un peu. Et les racines, d'allure particulièrement solides, leur assuraient la protection nécessaire. Du moins, Sarah l'espérait ; sinon, elle n'avait plus qu'à creuser sa tombe. //

** On va s'en sortir... On va s'en sortir... On va s'en sortir... ** se répéta-t-elle mentalement en boucle, comme une turlututaine.

// La Poufsouffle entend les branches mortes au sol craquer sous le poids du monstre qui avançait dans leur direction. Le souffle de ses naseaux et son haleine putride se firent bientôt ressentir. Sarah retint son souffle et se pinça le nez, espérant très fortement ne pas mourir intoxiquée ; ce serait une fin particulièrement stupide.

Puis le souffle cessa et les pas s'éloignèrent, lentement. La créature abandonnait-elle la chasse ?

Il y eut une trêve silencieuse, le temps d'une minute.

Puis le monstre chargea.
L'arbre s'ébranla, mais, fort heureusement, tint bon.

Après encore deux tentatives consécutives se soldant par des échecs, le sanglier laissa tomber.

Le silence retomba sur la forêt, brisé seulement par la respiration haletante des deux demoiselles, toujours blotties dans leur Terrier. Comme rien ne se passait, Sarah murmura à Boucly : //

- Tu crois que la voie est libre ou que cette vicieuse créature nous guette toujours à l'extérieur ?


Dernière édition effectuée par Thalia Gilsayan (Dim. 11 Oct 2015, 20:21) ; édité 1 fois

Couleurs utilisées dans ce message : #1977EE, #CC0000, #FFFF00
Voir le profil du joueur Envoyer un Hibou Fiche de personnage RP

Préfète
Championne de Bavboules


Messages : 2399
Guilde : Les Tourneurs de pages
Maison : Gryffondor
Poudlard : 7e année
MessageDate du message: Lun. 12 Oct 2015, 20:44  Répondre en citant

// Boucly ne perdit pas de temps à regarder derrière elle. Elle espérait que la dénommée Sarah la suivrait, et de toute façon, si elle ne la suivait pas... Elle ne pouvait sans doute rien faire pour elle.
Heureusement, la brunette sentit au bout de quelques secondes un souffle chaud sur sa joue. Elle tourna la tête, et s'aperçut sans grande surprise que le Roukh les talonnait encore. Boucly savait très bien qu'elle ne pouvait pas l'affronter à mains nues, comme ça, mais elle trouvait sa solution de fuite assez nulle, à la réflexion. Elle savait pertinemment que c'était des animaux qui ne s'épuisaient que très difficilement, et qui, habitués à vivre dans cette forêt, n'avaient aucun mal à se déplacer dedans. D'ailleurs, sa camarade de course avait l'air de peiner à avancer, c'était irréfragable. Boucly avait l'impression qu'elle allait s'écrouler par terre à chaque pas.
Pourtant, Sarah accéléra pour se placer à sa hauteur et lui demanda : //

- Dis, j'espère que tu sais où tu vas ?

// Oups. La question fatale. Car Boucly n'en avait aucune idée. Mais elle n'avait aucune envie de le lui avouer. Elle s'apprêtait, dans un geste de la main, à lui faire comprendre qu'elle ne pouvait pas lui répondre tout en courant, mais ce ne fut pas nécessaire. Car la rouquine enchaîna quelques secondes après. //

- En fait, non, ne me répond pas. Ne me dis rien. Je préfère prier.

// Parfait, Boucly était sauvée de la honte absolue pour l'instant. C'était déjà ça. Cependant, il fallait maintenant réfléchir à un plan B, voire même un plan tout court ! C'était bien beau, de courir ainsi entre les arbres, mais ça ne faisait pas avancer la situation. Pas du tout.

** Pensons chevalier... Qu'aurait fait mon maître s'il avait été à ma place ? Il aurait déjà vaincu le monstre, car il avait toujours une arme sur lui. Bon. Mais que me conseillerait-il de faire ? "Quand on ne peut pas affronter le danger de face, on le contourne", dirait-il. **

// Boucly, perdue dans ses pensées, ralentit inconsciemment son rythme, et aurait certainement trébuché sur une racine si Sarah n'avait pas hurlé : //

- BOUCLY !!!

// La rouquine pointait son doigt vers une cavité, sous les racines d'un arbre. Boucly comprit immédiatement où elle voulait en venir. Sarah était à bout de forces et voyait ce trou comme un refuge presque miraculeux. Pourquoi pas, après tout. Et puis, si jamais si cette idée se révélait être foireuse, tant pis, elles auraient au moins essayé.
Sarah compta jusqu'à trois. Un...deux...trois ! Dans un mouvement de synchronisation parfaite, les deux filles plongèrent.
C'était froid, c'était noir, mais ça les protégeait. En apparence, en tout cas. Car le monstre ne se découragea pas pour autant. Il chargea, une fois, deux fois. Au bout du troisième essai, il laissa tomber. Au bout de quelques minutes, Sarah demanda : //

- Tu crois que la voie est libre ou que cette vicieuse créature nous guette toujours à l'extérieur ?

- Aucune idée... Je propose qu'on attende encore un peu, ça le découragera totalement si ce n'est pas déjà fait. Ce truc immonde est bien capable de nous tendre un guet-apens en attendant qu'on sorte à découvert.

// Au bout de quelques minutes, quelques heures peut-être, les deux amies sortirent. Toutes deux étaient en sueur, à la fois à cause de leur course effrénée et de la frayeur qu'elles s'étaient faites. Mais tout était calme, et les ramages de quelques oiseaux se faisaient entendre. Tout cela paraissait presque trop beau pour être vrai.
N'osant pas trop s'éloigner de leur cachette de sécurité, la brunette proposa à l'autre fillette : //

- Et si on s'asseyait ici, pour discuter un peu et reprendre des forces à la fois ?


Dernière édition effectuée par Boucly (Lun. 12 Oct 2015, 22:55) ; édité 1 fois

Couleurs utilisées dans ce message : #CC0000, #FFFF00, #1977EE
Voir le profil du joueur Envoyer un Hibou Fiche de personnage RP

Joueuse


Messages : 3622
Guilde : Les Dragons d'Opale
Maison : Poufsouffle
Poudlard : 7e année
MessageDate du message: Ven. 30 Oct 2015, 21:04  Répondre en citant

- Aucune idée... Hésita Boucly. Je propose qu'on attende encore un peu, ça le découragera totalement si ce n'est pas déjà fait. Ce truc immonde est bien capable de nous tendre un guet-apens en attendant qu'on sorte à découvert.

// Quoi ?! Les créatures de cette forêt sournoise étaient-elles donc toutes aussi vicieuses que ça ? Si oui, elles n'étaient pas sorties de l'auberge. Tendre un guet-apens... Nom d'un scroutt, ces Roukhs était complètement tarés !

Blottie au fond de la caverne offerte par l'épaisse racine de leur arbre protecteur, Sarah profita de cette petit trêve pour souffler un peu. Leur course effrénée à travers la forêt lui laisserait à coup sûr des courbatures pour toute la semaine à venir.

Lorqu'elles furent certaines que la voie étaient libre, les deux jeunes filles s'extirpèrent de leur planque de fortune. La rouquine s'étira délice ; sa position recroquevillée au fond du trou n'avait pas été des plus confortables. //

- Et si on s'asseyait ici, pour discuter un peu et reprendre des forces à la fois ? proposa finalement la petite brune.

// Cela parut une suggestion raisonnable à la Poufsouffle, qui se laissa tomber sur un matelas naturel formé par la mousse et s'adossa contre l'arbre qui leur avait sauvé la mise en soupirant. Elle ne comprenait rien à rien. Pourquoi s'était-elle compliquée la vie en venant ici, déjà ? Elle en avait presque oublié les raisons initiales de son voyage... //

- Alors, comme ça, tu veux devenir chevalière ? commença-t-elle en retrouvant son sourire. Tu as du courage, ça ne doit pas être un job très reposant. Surtout si ça implique de devoir affronter des créatures comme, euh... Le truc qui nous a poursuivies.

// La jeune fille n'avais aucune idée du nom de cette grosse bête abominable. Pourquoi les autres mondes n'étaient-ils pas peuplés de gentilles créatures toutes mignonnes comme des lapins ou des écureuils ? Non, il fallait obligatoirement exposer les nouveaux arrivants à de terrifiants sangliers hybrides à l'haleine putride désireux de les dévorer... Attendez, elle avait déjà entendu parler de ça. C'était donc ça, un Roukh ? //

- Est-ce que tu as une carte du Monde Incertain ? demanda soudainement Sarah. Parce que je suis arrivée là je ne sais pas trop comment, et maintenant, j'aimerais repartir, mais voila, je ne sais pas comment... Comment es-tu arrivée ici ? Existe-t-il un passage rapide vers le pays d'Ys près d'ici ?

// Cela faisait beaucoup de "comment" et de "ici" dans sa phrase, mais elles espérait vraiment que Boucly pourrait lui répondre. Ou alors elle devrait se débrouillait autrement, et dans ce cas elle était bien mal partie... //


Dernière édition effectuée par Thalia Gilsayan (Sam. 31 Oct 2015, 00:08) ; édité 1 fois

Couleurs utilisées dans ce message : #1977EE, #FFFF00
Voir le profil du joueur Envoyer un Hibou Fiche de personnage RP

Préfète
Championne de Bavboules


Messages : 2399
Guilde : Les Tourneurs de pages
Maison : Gryffondor
Poudlard : 7e année
MessageDate du message: Dim. 31 Jan 2016, 16:50  Répondre en citant

// La proposition de Boucly fut acceptée à l'unanimité. Les deux fillettes s'installèrent sur un coin de mousse, au pied d'un arbre. La brunette s'étendit comme le tronc en soupirant de délice. Après leur course effrénée, même un matelas d'orties lui semblerait confortable... Elle fermait les yeux lorsque sa camarade lui lança : //

- Alors, comme ça, tu veux devenir chevalière ? Tu as du courage, ça ne doit pas être un job très reposant. Surtout si ça implique de devoir affronter des créatures comme, euh... Le truc qui nous a poursuivies.

// Boucly n'avait jamais considéré le poste de chevalier comme "reposant", effectivement. Elle l'avait fait plus par nature que par envie véritable, d'ailleurs. Elle se demandait comment elle allait pouvoir expliquer ça à celle qu'elle considérait à présent comme son amie. Parce que oui, dans la tête de la jeune fille, cette violente course-poursuite dans la forêt de l'Irtych Violet les avait rapprochées. Comme elle aurait rapproché n'importe qui, en fait. Bref, avant que Boucly ait pu prononcer une parole, Sarah enchaîna : //

- Est-ce que tu as une carte du Monde Incertain ? Parce que je suis arrivée là je ne sais pas trop comment, et maintenant, j'aimerais repartir, mais voila, je ne sais pas comment... Comment es-tu arrivée ici ? Existe-t-il un passage rapide vers le pays d'Ys près d'ici ?

// Alors comme ça, elle voulait déjà rentrer... Sans que Boucly sache pourquoi, la phrase de Sarah la rendait un peu triste. Enfin, elle la comprenait évidemment, personne ou presque ne tient à rester coincé dans cette forêt pour l'éternité ! //

- Pour répondre à ta première question, je veux devenir chevalière depuis la naissance, si j'ose dire. Dans ma famille, tout le monde est chevalier, et mes parents m'imaginent mal devenir autre chose ! Je ne sais pas comment ça se passe chez toi, mais dans ma famille en tout cas, on est presque tous chevaliers de père en fils. Même si effectivement, ce n'est pas un job de tout repos !

// Boucly ferma les yeux un instant. Elle aurait du mal à répondre à la deuxième question, sachant que cela lui ferait perdre la seule personne amie dans ce monde étrange... Mais elle se força à le faire. Sarah ne méritait pas de rester dans ce monde cruel, et Boucly avait plus ou moins fini sa mission, de toute façon. Elle pourrait ainsi la raccompagner jusqu'au Pays d'Ys, d'où la rouquine pourrait rentrer chez elle. //

- Quant à rentrer chez toi... Disons que la porte la plus proche se situe...loin. Mais il y a sûrement un moyen d'y aller, ajouta-t-elle rapidement en voyant que sa camarade commençait à paniquer. La porte la plus proche se situe, à ma connaissance, sur l'Ile du Milieu, entre la Mer des Grands Vents et celle des Brûlures. Mais il y en a peut-être une plus proche, je ne sais pas trop. Par où es-tu arrivée ? Si tu t'es retrouvée en plein milieu de la forêt, comme par magie, il y a peut-être un autre portail pas loin... Veux-tu que nous essayions de le retrouver ?


Couleurs utilisées dans ce message : #FFFF00, #1977EE
Voir le profil du joueur Envoyer un Hibou Fiche de personnage RP

Joueuse


Messages : 3622
Guilde : Les Dragons d'Opale
Maison : Poufsouffle
Poudlard : 7e année
MessageDate du message: Dim. 22 Mai 2016, 15:27  Répondre en citant

- Pour répondre à ta première question, commença Boucly, je veux devenir chevalière depuis la naissance, si j'ose dire. Dans ma famille, tout le monde est chevalier, et mes parents m'imaginent mal devenir autre chose ! Je ne sais pas comment ça se passe chez toi, mais dans ma famille en tout cas, on est presque tous chevaliers de père en fils. Même si effectivement, ce n'est pas un job de tout repos !

// C'était donc une sorte d'affaire de génération chez les Delalande, la flamme du Chevaliier se transmettait au fil des âges. Au fond, cela existait aussi dans le Monde Certain, les familles de Sang-Pur en étaient un parfait exemple ; ne jamais manquer à la tradition, conserver les valeurs familiales, reprendre la fonction de haut gradé au Ministère du père ou de la mère... Même si, on devait l'admettre, les Sang-Pur étaient de plus en plus en voie d'extinction. De toute manière, les deux cas n'étaient pas vraiment comparable, Boucly avait sûrement beaucoup plus de liberté dans le choix de sa carrière, et devenir Chevalière avait sûrement été une décision qu'elle avait prise elle-même si, comme elle l'affirmait, elle souhaitait devenir Chevalière depuis sa naissance. Et puis, il était certain qu'un métier tel que celui-ci devait faire rêver. Vivre au jour le jour, mener une vie aventureuse, protéger le peuple et sauver des vies, bourlinguer inconditionnellement toujours ressentir l'adrénaline couler dans ses veines.

Sarah remarqua le geste discret de sa camarade, une imperceptible clôture de paupières pourtant bien significative. Si l'on associait cela à la première phrase qu'elle avait prononcée, "Pour répondre à ta première question", il ne faisait aucun doute que la jeune fille cherchait à retardait le moment où elle répondrait à la deuxième question, comme si ça lui faisait mal au cœur, et cela fit de la peine à la rouquine, qui n'avait pas mesuré les conséquences de ses paroles. En aucun cas elle n'avait voulu faire croire à Boucly qu'elle n'avait de hâte que de repartir, c'était tellement lâche et cruel. De un, quoi qu'elle soit, Boucly n'était qu'une fillette lâchée dans un environnement hostile, et en tant qu'aînée, Sarah s'auto-octroyait la mission de veiller sur cette fragile Chevalière ; quoi qu'elle ait conscience que, même s'il elle estimait posséder plutôt de sûres notions d'Art du Combat, grâce à Zaranki et à ses entrainement personnels, du haut de ses 13 ans Boucly la devançait probablement en la matière, étant donné qu'elle suivait un entraînement à plein temps au sein de la Compagnie des Chevaliers de Bromotul. Mais cela était-ce suffisant pour affronter un Roukh ? Sans doute pas, et comme le disait le proverbe, l'union fait la force. De deux... Elle voyait déjà en Boucly une nouvelle amie, avec qui il serait dommage de passer si peu de temps. Et une bambée en enfer, bien accompagné, était tout de même psychologiquement plus supportable qu'abandonné à soi-même. Et c'étaient tant de raisons pour lesquelles Sarah retarderait son départ du mieux qu'elle pouvait. Néanmoins, cela n'annulait pas la nécessité de trouver au plus vite une issue de secours, au cas où la situation devienne critique - il était important de toujours avoir un échappatoire. //

- Quant à rentrer chez toi... Disons que la porte la plus proche se situe...loin.

// A ces mots, l'esprit de la Poufsouffle s'emballa. Il semblerait que sa perspective d'excursion à l'étranger se prolonge beaucoup plus qu'elle ne l'avait imaginé en premier lieu. Et si la porte de sortie se trouvait loin, leurs chances de la trouver diminuaient proportionnellement à la distance, non ? C'était si simple de se perdre. Tant de choses pouvaient leur arriver sur la route. //

Mais il y a sûrement un moyen d'y aller, enchaîna-t-elle, en percevant son agitation. La porte la plus proche se situe, à ma connaissance, sur l’Île du Milieu, entre la Mer des Grands Vents et celle des Brûlures.

// Sarah n'avait pas de bonnes notions de géographie du Monde Incertain, mais vu le nom du lieu, "l'Île", il faudrait sans doute traverser la mer pour s'y rendre... Était-ce bien prudent ? Était-ce même seulement possible ? Elles n'avaient pas d'embarcation, et construire un radeau n'était envisageable que pour une distance assez courte à franchir... Enfin, sauf si elles recevaient une aide extérieure, mais Sarah ne voyait pas bien d'où elle pourrait venir. Un connaissance de Boucly ? Peut-être... Ou peut-être pas. //

Mais il y en a peut-être une plus proche, je ne sais pas trop. Par où es-tu arrivée ? Si tu t'es retrouvée en plein milieu de la forêt, comme par magie, il y a peut-être un autre portail pas loin... Veux-tu que nous essayions de le retrouver ?

// La rouquine esquissa une moue embêtée en repensant à son moyen d'arriver. Elle ne voyait pas très bien comment il était possible de l'emprunter en sens inverse. //

- Ben... J'y ai pensée en arrivant ici, mais le problème, c'est qu'en me retournant, j'ai juste vu une porte sculptée dans un tronc d'arbre, sans poignée... Et qui avait plus l'air d'une décoration qu'autre chose, en fait. Ça doit être une blague... Et admettons que ce soit véritablement un portail, comment on va faire pour le retrouver ? Tu saurais revenir sur nos pas ? Je ne sais même pas dans quelle direction on a couru, autant dire qu'on est dans de sales draps...

// Non, vraiment, la situation paraissait un peu désespérée. Se perdre dans la forêt et risquer de recroiser le Roukh, ou bien traverser une mer sur un radeau de fortune ?... Elle décida de quand même poser à Boucly la question qui lui triturait l'esprit. //

- Et donc à propos de ce portail sur l'Île du Milieu... Il est vraiment situé au milieu de l'océan, ou bien un chemin terrestre permet tout de même d'y accéder ? Si non, comment as-tu franchi la mer ? Car cette mer des Brûlures dont tu parles, il me semble avoir entendu parler des gigantesque Méduses qui la "hantent", si l'expression convient... La traversée n'est pas un peu risquée ?


Dernière édition effectuée par Thalia Gilsayan (Dim. 22 Mai 2016, 15:28) ; édité 1 fois

Couleurs utilisées dans ce message : #1977EE, #CC0000, #FFFF00
Voir le profil du joueur Envoyer un Hibou Fiche de personnage RP
Montrer les messages depuis:   
Page: 1, 2  -->
   Répondre au sujet    Forum >> Monde Incertain
Page 1 sur 2