Hiboux Nomade Notes
♡ Amusez-vous bien sur Mana Wyrd ♡
 Joueur :    Mot de passe :    Automatique :         Inscription  


Cachots

Page: <--  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7 ... 23  -->
   Répondre au sujet   Forum >> Sous-Sols
Auteur Message
Will

Ancien(ne)





MessageDate du message: Jeu. 07 Mar 2013, 16:09  Répondre en citant

// Le Château était calme, aucun bruit anormal, peut être le cliquetis des armures rouillés qui se baladaient dans les couloirs sans but précis, mais personne n'avait prouvé que les armures se déplaçaient. Le rire de Peeves, toujours là après tant d'années sortait des murs comme si il pouvait bondir sur vous a n'importe quel moment.
Le vert et argent descendait avec prudence les marches des escaliers, encore une de ses crises habituelles ou le jeune homme pouvait se plonger jusqu'au petit matin dans des réflexions existentielles. Il adorait la nuit, elle lui portait conseil.

Il descendait toujours les marches, jusqu'à arrivé au grand escalier, il bifurqua sur sa droite et descendit dans les Cachots, endroit de Poudlard qu'il aimait le plus, hormis le Parc. Devant chaque porte qu'il passait, il lançait un Alohomora pour la déverrouiller, puis la poussait de ses deux mains sans arrêter sa course. //

** La voilà. **

// Wil arriva enfin devant la lourde porte en bois qu'il cherchait, c'était une pièce assez grande, avec quelques tables et plusieurs sièges. On dit quelle servait autrefois comme Salle de Torture. Mais ce ne pouvait être qu'une légende. Il poussa la porte et avec le pied, la referma et la scella avec un Collaporta.

S'asseyant sur une table, il se dit qu'au moins là il pourrait être tranquille. //

Plus tard.

// Alors que le Serpentard se sentait bien dans le noir, ses yeux s'étant depuis longtemps habitués a l'obscurité de la pièce, la porte qu'il avait précédemment fermé s'ouvrit de nouveau, apportant avec elle de la lumière et une personne qu'il reconnut comme une Serpentarde, comme lui. Il se releva et sauta sans bruit sur le sol, et s'approcha de la fille, sa baguette levée. //

- Qui es-tu ?


Couleurs utilisées dans ce message : green
Ness'Leen

Ancien(ne)





MessageDate du message: Jeu. 07 Mar 2013, 16:10  Répondre en citant

// Dans la pénombre du cachot, la tension était tangible. La voix qui sortit de la bouche de cet inconnu révéla déjà certaines informations à la jeune fille : un jeune homme, à peu près son age. N'en sachant pas plus, la Serpentarde serra sa baguette dans sa main droite, prête à s'en servir s'il le fallait. De son bras gauche elle tenait sa chatte. Elle aurait mieux fait de la laisser se rendormir dans la Salle Commune, mais tant pis. Dans un souffle, elle répondit à l'inconnu. //

- Je me présente, Ness'Leen. Ness'Leen Van Der Rotten.

// Ne sachant pas encore qui elle avait en face, elle n'osait en dire plus. Bien sur, elle ne risquait rien à Poudlard. Mais si le malheureux s'avérait être un Poufsouffle ou encore mieux, un Gryffondor, elle allait lui faire sa fête. Enfin, elle ne se réjouit pas trop vite et préféra d'abord s'informer. //

- Puis-je savoir, moi aussi, à qui j'ai l'honneur de parler ?

// Sa voix était sèche. Elle désirait le mettre en garde, au cas où. Serrant toujours sa baguette, et sa chatte adorée, elle attendit la réponse du mystérieux inconnu, dans ce cachot lugubre du sombre sous sol de Pourdlard. //


Couleurs utilisées dans ce message : darkblue
Will

Ancien(ne)





MessageDate du message: Jeu. 07 Mar 2013, 16:13  Répondre en citant

// La lumière provenant de la porte par laquelle la jeune fille venait de rentrer éblouit le vert et argent, essayant de garder son calme il plissa légèrement les paupières, sachant que cette état de grande clarté n'allait pas durer bien longtemps. Pour l'instant, il n'avait toujours pas observer le visage de la personne devant lui, a cause du contre jour, il n'apercevait que vaguement sa silhouette. Une jeune fille, plus petite que Wil.

Il entendit aussi des miaulements très doux, elle devait sans doute posseder un chat, car les animaux ne trainent pas sans maitre entre les murs froids et morts des Cachots. En dernier lieu, il remarqua son poing qui resserrait un peu plus fort son emprise autour de sa baguette. //

- Je me présente, Ness'Leen. Ness'Leen Van Der Rotten.

// Wil haussa les sourcils a l'énonciation de se nom si singulier, il feignit un sourire discret qu'il s'efforça aussitôt de cacher, ce nom lui rappela des choses qu'il avait connu dans sa maison Moldu, quelque chose de drôle même si ce souvenir n'avait aucune rapport avec les deux personnes dans ces Cachots. //

- Enchanté.

- Puis-je savoir, moi aussi, à qui j'ai l'honneur de parler ?

// Sortant de ses rêveries inutiles, il redressa la tête en direction de son interlocutrice. Il pouvait a présent distingué le visage joliment façonnée de Ness'Leen, car le serpent c'était enfin habitué a la lumière. Il répondit lentement à sa camarade, il ne trouvait aucun signe de danger. //

- Désolé, je m'appelle Wil Hermann Johnson. Mais appelle moi Wil, si tu veux. Content de te rencontrer. Si je puis me permettre une question.. Que fais-tu ici ?


Couleurs utilisées dans ce message : darkblue, green
Ness'Leen

Ancien(ne)





MessageDate du message: Jeu. 07 Mar 2013, 16:13  Répondre en citant

// Ness'Leen se baissa et posa la petite boule de poil noire qu'elle tenait dans ses bras jusque là. Avec un petit miaulement d’approbation, Evy commença l'inspection de la salle. //

- Enchanté.

** Pas autant que moi... **

// Pensa-t-elle ironiquement. Ce n'était pas parce qu'il était aussi un Serpentard, tout comme elle, qu'ils étaient devenus les meilleurs amis du monde. Elle ne le connaissait pas et en plus... Bref. //

- Désolé, je m'appelle Wil Hermann Johnson. Mais appelle moi Wil, si tu veux. Content de te rencontrer. Si je puis me permettre une question... Que fais-tu ici ?

]** Namého ! Je fais ce que je veux d'abord ! Si j'ai envie d'être ici il n'a pas a en connaitre les raisons ! **

// Faillit-elle lui répondre. Comme vous pouvez le voir, le jeune Serpentarde avait un caractère des plus agréable. Mais, pour faire bonne figure fasse à ce jeune homme qui était tout de même un camarade, elle répondit à la place, non sans un certain agacement : //

- Je promène Evy, bien sur. Et toi, tu promène ta baguette ?

// Ness'Leen n'aimait pas tellement la compagnie. Elle s'était imaginé quelque chose de palpitant et voilà qu'elle rencontrait un Serpentard rêveur. Pouah. Elle pris donc une décision. //

- Bien, j'ai du interrompre tes philosophiques réflexions. A plus.

// D'un claquement de langue la jeune fille appela sa plus fidèle compagne et la hissa contre son cœur. Elle se préparait à pousser la porte et à partir... //


Couleurs utilisées dans ce message : green, darkblue
Will

Ancien(ne)





MessageDate du message: Jeu. 07 Mar 2013, 16:16  Répondre en citant

// Ness posa son chat par terre, alors il commença a s'amuser a se promener dans la Salle, le regard de Wil suivait tout ses mouvements pendant un instant, délaissant son interlocutrice mais continuant a l'écouter, d'une oreille. Avec un sourire peut être franc, il dit à la jeune fille sans la regarder, ses yeux fusillant toujours l'animal du regard. //

- Joli chat.

// Cette petite réflexion permit au garçon de reporter son attention sur la personne en face de lui, il s'efforça d'oublier qu'il détestait les chats et que son pied le démangeait a la vue de cette animal. //

- Je promène Evy, bien sur. Et toi, tu promène ta baguette ?

// Toujours avec ce sourire peut être sincère, le vert et argent failli envoyer une réplique cinglante qui - espérait Wil - clouerait le bec de Ness. Mais il préféra répondre d'abord sèchement, puis avec un ton léger et un sourire qui masquait ses propos audacieux. //

- Non. Et bien sur, fait moi croire que tu promène un chat en pleine nuit avec le risque de te faire mettre en retenue.

- Bien, j'ai du interrompre tes philosophiques réflexions. A plus.

- Si tu le dis. Ah Ah.

// Le Serpentard n'était pas très social de nature et il avait voulu faire un effort, malgré cela il avait compris que comme tout les Serpentards, Ness parlait ironiquement. //

** Wil, tu as l'art de te faire des amis. **
[RP fini]


Couleurs utilisées dans ce message : green, darkblue
Arsenic Rosidae

Ancien(ne)





MessageDate du message: Jeu. 07 Mar 2013, 16:18  Répondre en citant

- Fais quelque chose, Fonder !

- Fais quelque chose, fais quelque chose. Elle me fait bien rire ! Incapable de marcher droit, celle-là.

- Je t'entends, pitoyable créature !

// Arsenic attrapa son elfe par le col et le souleva à sa hauteur. Elle approcha son visage si près du sien qu'elle capta l'odeur infecte qu'il dégageait. Elle le lâcha sur le sol sans plus de cérémonie dans un soupir exaspéré. Hander ricana. //

- Hinhin. Vous n'êtes pas aussi maligne que je le pensais, Madame. Avec tout mon respect... Perdre sa baguette est une erreur que l'on ne commet pas deux fois.

- Cesse de bavarder pour rien et éclaire donc ce maudit couloir. Nous n'y voyons rien.

- Et par quel miracle impossible suis-je censé y arriver ? Je vous rappelle que votre père et vous-même m'avez imposé un sceau...

- Silence ! Je vais en lever une partie, débrouille toi ensuite.


// Arsenic apposa ses fines mains sur le torse de l'elfe et marmonna quelques paroles dans sa langue natale. Hander fit claquer ses doigts et, heureux, retrouva l'usage d'une partie de ses pouvoirs. //

- Si j'avais un morceau de graphite, Madame, je serais capable d'illuminer ce couloir. Malheureusement, je doute que nous puissions trouver du carbone dans les environs.

// La Serpentarde inspira fortement. Quelle désagréable sensation que celle de se trouver sans baguette. C'était pire que d'être nue. Arsenic se sentait à la merci de tout et cela l'insupportait. Rajouter à cela que son stupide elfe était incapable d'apporter un rai de lumière dans cet endroit si humide. Ce couloir résonnait tellement qu'il était possible d'entendre des milliers de gouttes d'eau couler le long des murs avant de s'écraser sur le sol gelé. Soudain, sans qu'elle ait pu anticiper, la jeune femme aux cheveux presque rouges fut prise de panique. De vieux démons firent surface et dévorèrent ses dernières barrières. Elle s'écroula sur le sol sous les yeux effarés d'Hander. Celui-ci se précipita du mieux qu'il put vers Arsenic et l'adossa contre le mur. La Serpentarde grimaçait de peur et avait posé ses mains sur ses oreilles, de manière à ne plus entendre l'eau ruisseler. L'eau. Sa pire crainte. //

- Hander... L'eau...

// L'elfe mit du temps à capter les bribes de phrases de sa maîtresse. Il couina lorsqu'il tenta de porter Arsenic, et, finalement la fit rasseoir. Il lui était impossible de la sortir de ce couloir. Il pensa alors à lui changer les idées, quitte à la provoquer. //

- Je crois qu'une thérapie
psychanalytique vous est nécessaire, Madame. Vous êtes complètement folle.

// Arsenic ne l'entendait même pas. Le bruit de l'eau qui s'écoulait avait envahi son crâne et la noyait dans une parfaite harmonie. Elle resta ainsi jusqu'au petit matin, prostrée contre le mur avec Hander penché sur elle. //


Couleurs utilisées dans ce message : #3D2B1F, #801818, olive, darkred
July Andrews

Ancien(ne)





MessageDate du message: Jeu. 07 Mar 2013, 16:20  Répondre en citant

// July était descendue directement aux cachots, une idée en tête. Si July ne pouvait pas venir vers Amarel, elle en était certaine qu'il l'esquiverait, alors ce serait lui qui viendrait à elle et ... alors là.. Elle le piégerait et il ne pourrait pas s'échapper. Parfait ! Se cachant derrière un mur pour ne pas se faire remarquer de deux Serpentards de septième année qui sortaient de leur salle commune, elle se remémora le plan et... Il était plutôt pas mal ! Une fois les deux Serpentards partis, elle continua à tracer sa route vers les profondeurs obscures du château. Ce n'était vraiment pas le genre d'endroit que la préfète de Gryffondor aimait fréquenter ! Bref, elle tomba droit sur une porte qu'elle déverrouilla grâce au sortilège "Alohomora", c'était une classe désaffecté, c'était encore mieux ! //

- Tu ne m'échapperas pas ici !

FLASH BACK

- Je. N'aime. Personne. Et je n'aimerai personne. Je... Je ne peux pas me permettre d'aimer. Je ne peux pas parce qu'il n'y aurait pas que moi en jeu. Parce que quelqu'un deviendrait aussi important, pour moi, que moi. Parce que... Et puis zut ! Je... Je ne peux t'offrir ce que tu attends de moi... Je n'ai rien à t'offrir si ce n'est la douleur. Rejoint Ryo. De suite. Je n'ai rien à t'offrir Andrews alors... grandis un peu. Console là. Moi, j'ai autre chose à faire.

FIN DU FLASH BACK

- TSSSSS !! On verra ça, une fois qu'on sera rien que tout les deux...

// Elle sortit sa baguette et se concentra un peu... Un moment heureux de pur bonheur... La scène du baiser lui revint en tête. Oui, tout à fait... Un moment magique gravé en elle pour l'éternité ! July tendit sa baguette et lança la formule du patronus laissant apparaître un magnifique papillon couleur nacre. Il reflétait tellement bien la personnalité de July ! Un peu volage, un peu fou sur les bords... Mais qui pouvait se montrer parfois si triste... Ce papillon était parfait. Elle s'approcha de son patronus qui voletait joyeusement autour d'elle et lui murmura : //

- Tu connais mon cœur, tu connais mes sentiments, va le chercher... Celui que j'aime et ramènes le moi s'il te plaît, je dois le voir !

// Le papillon voleta vers la sortie et fila droit vers la Salle Commune des Serpentards, restait plus qu'a l'attendre. July vit un petit miroir brisé sur une étagère, elle ne put s'empêcher de le prendre et de se regarder dans le miroir. Elle était décoiffée et son maquillage avait un petit peu coulé à cause de ses pleurs, elle fit en sorte de les arranger puis elle s'assit au fond de la classe, baguette à la main, et chantonna d'un air sombre : //

"Je suis une femme, mi-lune, mi-homme une anagramme, un erratum, tu me dessines, tu me façonnes , je te fascine et ça t'étonne ? J'ai le cœur qui syncope l'adrénaline me dope en battant la mesure...

Bim bam bim boum bim bam bim boum bim bam bim boum


// Elle replia ses genoux contre sa poitrine et posa son menton sur ses genoux, tout en fixant la porte de la salle de classe. Elle attendait le moment fatidique où son papillon disparaitrait pour laisser place à son bien aimé. //

Mon cœur susurre ..."


Couleurs utilisées dans ce message : darkred, olive

Joueuse


Messages : 3712
Guilde : Les Marchombres
Maison : Serpentard
Poudlard : 7e année
MessageDate du message: Jeu. 07 Mar 2013, 16:23  Répondre en citant

// Amarel ouvrit des yeux embrumés sur... quoi ?! Le garçon eut un mouvement de recul qui le plaqua totalement sur le mur glacé des cachots. Un papillon d'un blanc pure, qui semblait être fait de brume éclatante, voletait à côté de lui. Amarel haussa un sourcil et fit jaillir Méfisto d'un mouvement bref de la baguette. Un patronus corporel était une chose assez rare, du fait de la difficulté du Sortilège. Si Amarel n'avait pas eu Méfisto en héritage de sa mère, jamais il n'aurait réussi à faire une telle prouesse. Intrigué, Amarel se leva, et questionna sa Conscience Grise, comme il l'appelait, du regard. Méfisto, avec la lenteur caractéristique de sa masse de brume, acquiesça lentement. Amarel se demandait souvent si ce n'était pas une part de sa mère qui restait vivante en Méfisto puisque celui ci le protégeait et le conseillait dans les heures sombres. //

- Qu'est ce que tu veux M'man ? Que je suive ce papillon ?

// Amarel était parfaitement conscient qu'il parlait seul, dans le vide. Mais il avait besoin d'énoncer sa question à voix haute pour comprendre ce qu'il devait faire. Méfisto lui pompait pas mal d'énergie, alors il le rappela et se calma. Le papillon voletait dans un doux froissement d'ailes tout autour de lui et commençait sérieusement à l'agacer. Comme une certaine Gryffondor.... Il était un peu partout à la fois, impossible à attraper et le Serpentard se sentait franchement ridicule à chasser un patronus sur excité. Dans un haussement d'épaules, il essaya de l'ignorer. Sentant sur lui le regard pesant de Méfisto, il regarda le papillon dans les yeux. Ou plutôt dans les ailes. Soupirant un bon coup, il se résigna à suivre la petite chose.

Un pas. Puis deux. Amarel se décolla de la paroi et fit un mouvement chancelant dans le couloir. Son épuisement physique n'avait en rien diminué, tout comme son épuisement moral. Soudain, ça s'imposa à lui, avec les couleurs de l'évidence. Peu importait l'endroit, peu importait le moment. Il était prêt. Puisant dans sa volonté infinie, il se concentra sur ce qui faisait de lui un sorcier. Puis sur ce qui faisait de lui un génie en métamorphose. Et enfin, sur le lynx qu'il était. Et il se fondit dans ce dernier. Pour la première fois de sa vie, Amarel se sentit pleinement lui même. Lynx. Son souffle, silencieux, et ses yeux puissants lui étaient soudainement familiers. Il était complet. Prenant connaissance de son corps, il se souvint de la théorie et refit le même cheminement de pensée, dans l'autre sens. Et il redevint humain. Amarel chancela à nouveau. Fit un pas hésitant. Puis deux.

Le papillon de nacre voletait toujours. Il attira l'attention d'Amarel qui se résigna. Bon, okay, il allait le suivre puis partirait loin d'ici, sous sa forme enfin maîtrisée de lynx. D'un pas hésitant, Amarel suivit le papillon dans les couloirs, papillon qui allait à son rythme. Lentement. Guidé par la lumière blanche, ne sachant pas pourquoi il la suivait, Amarel arriva devant une porte de classe désaffectée. Épuisé, il se laissa tomber sur la porte pour l'ouvrir. Ce fut au bord de l'évanouissement qu'il s'effondra dans la salle. //

- Et maintenant, joli papillon, et maintenant, je fais quoi ?


Couleurs utilisées dans ce message : olive
Voir le profil du joueur Envoyer un Hibou Fiche de personnage RP Visiter le site web du joueur
July Andrews

Ancien(ne)





MessageDate du message: Jeu. 07 Mar 2013, 16:24  Répondre en citant

"Mon coeur susurre mon âme murmure sous mon armure je me fissure ... Bim bam bim boum bim bam bim boum bim bam bim boum mon cœur susurre ... "

BOOOOOOUM !

- Oups !

** Bon déjà le coup du "je te fais peur pour que tu m'écoutes enfin" c'est raté ! **

- Et maintenant joli papillon, et maintenant, je fais quoi ?

- Maintenant ? Hmm peut-être que tu pourrais commencer par te lever non ?

// July sauta de la table sur laquelle, elle était assise et courut jusqu'à Amarel et l'aida à se relever, il paraissait exténué, plus qu'a l'infirmerie, July soupira, qu'avait il encore fait de spécial pour qu'il soit dans cet état là ? Le petit papillon vint se poser sur l'épaule et vint lui chatouiller le cou, elle rit puis caressa ses jolies ailes couleur nacre. //

- Oui c'est bien lui ! Merci toi !

// Un dernier battement d'ailes et le joli papillon se dissipa, laissant à présent Amarel et July seuls, ce qui n'était pas pour lui déplaire. Retrouvant un peu de sérieux, un peu trop même, July prit sa baguette et s'empressa de la pointer sur la porte pour la verrouiller. //

- Bien on est seuls maintenant... Tu ne pourras plus m'échapper, j'y veillerai.


Couleurs utilisées dans ce message : darkred, olive

Joueuse


Messages : 3712
Guilde : Les Marchombres
Maison : Serpentard
Poudlard : 7e année
MessageDate du message: Jeu. 07 Mar 2013, 16:25  Répondre en citant

- Maintenant ? Hmm peut-être que tu pourrais commencer par te lever non ?

// Face contre terre, ou plutôt carrelage, Amarel eut un mouvement de surprise qui passa inaperçu. Par le caleçon de Merlin il aurait reconnu cette voix parmi mille autres... et plus encore. Son coeur, agissant seul, avait eu un raté tandis que Sa main l'aider à se relever. Amarel avait un mal de tête à peine croyable. Dès qu'il fut plus ou moins stable sur ses deux jambes, il s'adossa au mur le plus proche. Merlin sa tête lui semblait sur le point d'exploser ! Et Elle qui parlait à ce qui semblait être son patronus... Dire qu'il avait vu juste et qu'il était tombé dans le piège somme toute assez naïf de la jeune fille. Il y avait couru même, et avoir été aussi... bête accentuait le mal de tête du Serpentard. Soudain, contre toute attente, July pointa sa baguette vers la porte et la verrouilla dans un grand bruit, et en informulé. Amarel laissa échapper un cri de protestation : //

- Hé ! Mais qu'est ce que tu...

- Bien on est seuls maintenant... Tu ne pourras plus m'échapper, j'y veillerai.

// Le Serpentard ferma les yeux. C'était étrange comme la voix de Ju... d'Andrews résonnait clairement à ses oreilles parmi le vacarme que faisait le moindre froissement... Amarel regarda la porte et, stupidement, s'acharna sur la poignée. Il savait pertinemment que July, qu'Andrews était bien plus à l'aise en sortilège que lui, et que tenter un alohomora serait pathétique. Quoique la méthode moldue était pitoyable elle aussi. //

- Que veux tu Andrews ? Que...

// Amarel laissa sa voix s'éteindre lentement. Il savait ce qu'elle voulait, comme il savait ce que son cœur voulait. Mais son cerveau s'y opposait violemment. Amarel était comme une proie terrifiée, terrorisée. Il devait partir. Tout de suite. Il devait... Non, il ne pouvait rien faire. Et continuer à croire qu'il était libre de ses mouvements serait une grossière erreur qu'il se refusait de commettre. Amarel était depuis quelques minutes la main posée sur la poignée verrouillée. La délaissant, il posa la tête contre la porte de la pièce et ferma les yeux. Le rire cristallin de July qui avait retenti un peu plus tôt résonnait encore un peu en lui. Mais Amarel n'avait pas envie de rire. Ne pouvait elle pas comprendre que ç'eut été fort sympathique de le laisser tranquille ? Que la rejeter était nécessaire mais que ça le faisait souffrir lui aussi ? Visiblement non, et l'obstination des Gryffondor confrontée à la détermination d'un Prince n'était pas très beau à voir. Amarel inspira longuement. Puis expira. Il cherchait à dénouer le nœud qui lui enserrait la gorge et l'estomac. Il cherchait à dénouer ses muscles, à ralentir son rythme cardiaque qui résonnait à ses oreilles devenues plus sensibles après sa première transformation. //

- Non. Je ne peux pas.

// Sa voix claqua, vibrante de volonté aussi acérée qu'une flèche. Ce n'était pas "je ne veux pas", insinuant toutefois que les sentiments de la jeune fille étaient réciproque, mais il fallait que July comprenne que sa décision était prise. Qu'il ne devait pas risquer le bien-être d'elle, ou de Ryo, bien que celui ci ait gravement chuté dans l'estime que lui portait Amarel. Non pas parce qu'il était intervenu dans la salle de classe de sortilège, Amarel pouvait comprendre dans une certaine mesure la témérité et la bêtise des Rouge et Or, mais parce que le Gryffondor, justement, n'avait pas cherché à comprendre ce qu'il faisait. Pourquoi donc c'était il entiché de deux Gryffondor irrécupérables ? Pour ne s'était il pas fait des amis parmi les Serpentard, ou, un peu moins pire, parmi les Serdaigle ? Pourquoi se refusait il l'idée même d'être "normal" ? Parce qu'il ne l'était pas. Parce que quelqu'un qui avait son passé ne pouvait être normal. Amarel ferma de nouveau les yeux. July semblait convaincue qu'elle allait le faire craquer et Amarel, conscient que c'était sa plus grande force à cet instant, connaissait ses limites et savait qu'il ne tiendrait à longtemps sous le regard accusateur de July. Aussi prit il les devait dans un souffle tenu : //

- Comprends-moi si tu ne veux admettre. Nous sommes trop différents. Tu le vois bien, d'ailleurs: tu es incapable de comprendre ce que je fais. Et incapable de me faire confiance, comme je suis incapable de te faire confiance, à toi !


Couleurs utilisées dans ce message : darkred, olive
Voir le profil du joueur Envoyer un Hibou Fiche de personnage RP Visiter le site web du joueur
Montrer les messages depuis:   
Page: <--  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7 ... 23  -->
   Répondre au sujet    Forum >> Sous-Sols
Page 4 sur 23