Hiboux Nomade Notes
☆ Bonne année sur Mana Wyrd ! ☆
 Joueur :    Mot de passe :    Automatique :         Inscription  


Pays des Faëls

   Répondre au sujet   Forum >> Autres lieux
Auteur Message
Miss RP

Personnage
Non Joueur





MessageDate du message: Jeu. 07 Mar 2013, 15:14  Répondre en citant

Pays des Faëls



    // Le pays Faël est situé à l'Ouest de la forêt de Baraïl, ce qui leur assure d'office peu de touristes étant donné la dangerosité de cette forêt.
    On peut compter deux villes, bien que ce soit un peuple qui n'en construisent pas réellement en conséquence de leur indépendance naturelle. Illuin, la capitale où se déroule le plus gros du commerce, et où est crée le fameux acier faël, et Sinumil petit bourg où se font quelques échanges.

    Les faëls, par l'apparence ne sont pas très éloignés des humains mis à part leur épiderme noir. C'est dans le tempérament et la façon de voir les choses qu'ils s'opposent vraiment. Par exemple, ils n'ont qu'une seule moitié, et s'ils la perdent ils la rejoignent rapidement dans la mort. Leur fierté est légendaire, ils sont très doués pour le tir à l'arc et l'escalade et là-dessus se rapprochent de bien des marchombres.

    Toutefois les deux peuples entretiennent de bonnes relations, et les humains sont toujours bien accueillis chez eux. //


Lieu de Isara


Dernière édition effectuée par Katleen Makerley (Mer. 28 Nov 2018, 16:07) ; édité 5 fois

Joueuse


Messages : 3689
Guilde : Les Dragons d'Opale
Maison : Poufsouffle
Poudlard : 7e année
MessageDate du message: Lun. 24 Aoû 2015, 16:41  Répondre en citant

[RP entre Nawell et Aksel Tzâfihyr]




// Aksel écarta une branche qui lui barrait le passage, s'enfonçant un peu plus dans la Forêt de Baraïl.

Il avait pris sa décision. Il était temps pour lui de savoir. De connaître la vérité. De la retrouver, si elle était encore en vie. De découvrir qui était sa mère.
Depuis la mort de Jelino, il avait rêvé toutes les nuits qu'il partait à la recherche de sa mère. Il ne savait pas de quoi elle avait l'air, ne la connaissait pas, ne gardait aucun souvenir d'elle. Il avait trois mois lorsqu'elle les avait abandonné pour retourner dans son pays. Son père lui avait dit qu'il lui ressemblait. Qu'il tenait beaucoup d'elle, qu'il le veuille ou non. Son don en escalade et au tir à l'arc, ses oreilles légèrement en pointe, son visage triangulaire, ses yeux étirés, sa soif de liberté, tout cela était dû au sang de Faël coulant dans ses veines. Était-ce trop demander de rencontrer au moins une fois celle qui lui avait transmis ce sang, celle qui aurait du l'allaiter et l'envelopper d'amour maternel, mais qui au lieu de cela s'était enfuie pour rejoindre son peuple ?

Le demi-Faël tenta de refouler la colère menaçant de s'emparer de lui. Il lui en voulait tellement. D'une manière ou d'une autre elle était la cause de la mort de Jelino. Une foule de questions auxquels il ne pouvait répondre se pressaient dans son esprit. L'avait-elle aimé ? L'avait-elle aimé, lui, le garçon qu'elle avait enfantée ? Et si oui, pourquoi être partie ?

Il ne comprenait pas. Il n'arrivait pas à comprendre. Il ne comprendrait jamais s'il ne lui demandait pas. Plusieurs fois, il avait tenté d'imaginer la vie qu'elle devait avoir là-bas, au pays des Faëls. Avait-elle trouvé un compagnon ? Peut-être avait-elle eu d'autres enfants, des petits faëls ? Les avait-elle oubliés, lui et son père ?

Aksel écarta cette idée. Ça ne lui servait à rien d'y penser, à part à se faire du mal. Elle devait avoir ses raisons. Tout le monde a toujours des raisons, bonnes ou mauvaises. Quelles étaient-elles, il le saurait quand il lui demanderait. Seul problème, une forêt entière le séparait encore de sa mère.

Du peu de choses qu'il connaissait à propos du Pays Faël, il y avait que celui-ci se situait à l'Ouest de la forêt de Baraïl. Après sa discussion avec la marchombre Valyriane quelques semaines plus tôt, il s'était dit qu'il était temps pour lui de concrétiser son projet, sans quoi il ne pourrait pas libérer son cœur du fardeau pesant dessus. Il avait effectué le voyage seul. Syane ne serait pas de retour d'expédition avant au moins un mois, cela lui laissait largement le temps de faire l'aller-retour ; il lui avait simplement envoyé un message pour la prévenir, au cas où quelque incident retarde son retour. Mais voyager seul ne l'effrayait pas. Il n'était plus le jeune garçon chétif embauché en tant que balayeur dans une auberge d'Al-Jeit. Certes, il n'avait reçu qu'un mois d'entraînement, mais depuis qu'il arpentait la Voie des Marchombres, il se sentait changé. Maintenant, il savait se défendre.

Aksel scruta la végétation autour de lui d'un œil méfiant. Un ours, un tigre ou n'importe quelle bête féroce pouvait se cacher derrière chacun de ces buissons. Les seules armes qu'il avait emporté avec lui étaient son arc, dont il ne se séparait jamais, et plusieurs couteaux de jet, ainsi qu'une petite dague dissimulée dans sa manche. A priori, tout cet attirail lui était plus que suffisant, il ne partait pas non plus en guerre contre les Raïs. mais en cas de plusieurs attaques à la suite, il aurait besoin de plus de flèches.

Le jeune homme repéra rapidement quelques branches au sol qui feraient parfaitement l'affaire pour ses flèches. Il les ramassa, testa leur solidité, puis sortit une lame de sa tunique et tailla leurs pointes, jusqu'à ce qu'elles deviennent assez affûtées à son goût. Enfin, il ramassa quelques plumes à terre, adressa un rapide message de paix à l'oiseau auquel elles avaient appartenu, puis s'en servit pour fabriquer des empennages qu'il entreprit d'enter au reste de ses flèches. Il observa u instant les flèches qu'il venait de fabriquer et, satisfait, les ajouta à son carquois.

Aksel reprit son chemin, l'arc à la main, toujours aux aguets. Le danger pouvait venir de partout. Il se détendit légèrement lorsqu'une odeur agréable vint titiller ses narines. L'apprenti Marchombre se baissa vers la plante dégageant ce parfum. De la menthe. Avec un sourire, il en cueillit une feuille qu'il se mit à mâcher. Cette forêt n'avait pas que du mauvais.


Dernière édition effectuée par Thalia Gilsayan (Mer. 03 Juin 2020, 20:17) ; édité 2 fois

Couleurs utilisées dans ce message : #CC0000
Voir le profil du joueur Envoyer un Hibou Fiche de personnage RP
Erylis

Ancien(ne)





MessageDate du message: Mar. 25 Aoû 2015, 12:50  Répondre en citant

// Cela faisait un petit moment qu'elle le suivait. Quand elle le voulait, Nawell pouvait se montrer aussi discrète que possible, surtout dans cet environnement familier. Il était en quête de quelque chose, de quoi exactement, elle ne savait pas. Elle pourrait certainement l'aider, mais elle voulait savoir de quoi il s'agissait. Elle observait ses moindres faits et gestes, espérant que cela lui donne un indice. Mais quand il se tourna soudain vers le buisson derrière lequel elle était dissimulée, elle sentit son cœur faire un bond dans sa poitrine. Ce visage ...

Ce n'était pas un faël, pas à part entière. Néanmoins, il en possédait les oreilles en pointe et l'apparente agilité, mais sa peau était claire et sa taille légèrement plus grande. Mais ce qui était le plus frappant, c'étaient ses traits.

Seuls deux visages étaient ancrés profondément dans la mémoire de Nawell : ceux de ses parents. Même s'ils commençaient à s'effacer lentement de sa mémoire, voilà que le souvenir de sa mère se trouvait brutalement ravivé. N'était-ce qu'une coïncidence ? Elle avait la sensation que c'était bien plus que cela.

Le jeune homme était aux aguets. Nawell faisait tout ce qu'elle pouvait, mais il finirait forcément par la remarquer. Elle avait observé qu'il avait fabriqué plusieurs flèches. Elle qui ramassait un tas de choses, avait une collection assez impressionnante de plumes ... qui ne lui servaient à rien de concret. Elle courut à l'endroit où elle avait caché ses "affaires", pris une poignée de plumes, et repartit aussitôt. Elle ne savait pas pourquoi elle tenait tant à l'aider. Surtout que, si ça trouve, il n'avait plus besoin de son aide. Mais tout en lui ou presque, lui rappelait sa mère. Les larmes lui montèrent aux yeux, quand elle pensa au dernier souvenir qu'elle avait d'elle.

Ses plumes en main, elle finit par retrouver le garçon - elle finissait toujours par tout retrouver, dans sa forêt. Essoufflée, elle apparu juste devant lui, serrant son présent contre elle. Elle déglutit, puis avec un sourire, tendit les mains, et finit par murmurer : //

- Cadeau. Toi.


Dernière édition effectuée par un ancien joueur (Mar. 25 Aoû 2015, 17:31) ; édité 1 fois

Couleurs utilisées dans ce message : #003399

Joueuse


Messages : 3689
Guilde : Les Dragons d'Opale
Maison : Poufsouffle
Poudlard : 7e année
MessageDate du message: Dim. 06 Sep 2015, 17:11  Répondre en citant

// Toujours en train de mâcher sa feuille de menthe, Aksel continuait à se frayer un passage à travers la forêt. Toute cette végétation l'empêchait d'avancer aussi rapidement qu'il l'aurait souhaité. Il songea que sa progression serait probablement bien plus rapide en empruntant la voie des arbres. Et il serait probablement plus en sécurité à l'abri des feuillages qu'au milieu des fougères.

Le garçon baissa de nouveau la tête pour regarder droit devant lui. Son regard rencontra deux yeux vert pâles le fixant avec un mélange de crainte et de curiosité. Surpris, il s'arrêta d'un coup, et observa la jeune fille qui lui faisait face, se demandant comment elle avait pu apparaître sans qu'il ne la remarque. //

- Cadeau. Toi. Murmura-t-elle lentement, d'une voix grave et rauque.

// Aksel baissa les yeux vers les plumes que la jeune femme lui tendait, serrées dans sa main, avec un sourire timide. C'étaient de belles plumes, longues et fines, aux couleurs vive et chatoyantes. Parfaites pour fabriquer des empennages de flèches. Comment savait-elle qu'il en avait besoin ? Se pourrait-il qu'elle l'espionne depuis déjà un moment ? Il n'avait pourtant perçu aucune présence autour de lui...

Le demi-faël reporta son regard sur son interlocutrice. Hormis ses yeux clairs, la première chose qui l'avait frappé chez elle - pourquoi ? Les avait-il déjà vus quelque part ? - elle portait de longs cheveux pâles, emmêlés, et constellés de feuilles et de brindilles. Elle était petite, fine, frêle. Son visage était sale, comme si elle passait la majeure partie de son temps à arpenter la forêt, ce qui était peut-être le cas, et ses traits assez enfantins. Bien que sa peau soit assez claire, ses oreilles en pointe suffirent à lui faire comprendre que c'était une Faëlle. C'était plutôt étrange, il lui semblait que la Pays Faël était encore assez loin. Il n'avait tout de même pas pu aller aussi vite... Se pouvait-il que son objectif se trouve plus près qu'il ne le pense ? Et si non, qu'est-ce qu'une jeune Faëlle faisait aussi loin de sa peuple ?

Toujours était-il qu'il ne distinguait aucun signe de menace dans sa posture ou son expression. Au contraire, tout montrait qu'elle avait envie de l'aider, pour une raison qu'il ignorait. Rassuré, il laissa retomber sa vigilance et lui sourit sympathiquement en retour. //

- Merci, fit-il en saisissant les plumes.

// Il les admira un instant, avant de les ranger dans sa veste. Il ne comptait pas fabriquer d'autres flèches dans l'immédiat, mais se souviendrait de ce présent en temps voulu. //

- Je m'appelle Aksel. Et toi ? Qui es-tu ? Demanda-t-il lentement.

// Il espérait que la jeune fille comprenne le langage humain. Sinon, il serait beaucoup plus ardu de communiquer avec elle. Mais puisqu'elle semblait le parler, même si sa connaissance de la langue paraissait assez primaire, les chances qu'elle ne le comprenne pas étaient minimes. //


Dernière édition effectuée par Thalia Gilsayan (Dim. 06 Sep 2015, 17:13) ; édité 2 fois

Couleurs utilisées dans ce message : #003399, #007969
Voir le profil du joueur Envoyer un Hibou Fiche de personnage RP
Erylis

Ancien(ne)





MessageDate du message: Dim. 27 Sep 2015, 20:26  Répondre en citant

// Il accepta son offrande en la remerciant, et elle ne put s'empêcher de répéter "Merci" après lui, dans un murmure tout juste audible. Il les observa quelques secondes avant de les ranger. Il paraissait plutôt content, et, par empathie, Nawell l'était tout autant, aussi son visage se fendait d'un grand sourire. //

- Je m'appelle Aksel. Et toi ? Qui es-tu ?

// Étrangement, la jeune fille n'eut pas grand mal à mémoriser son prénom, il sonnait presque familier à ses oreilles, alors elle hocha simplement la tête. Il y eut un silence pendant quelques instants, avant que Nawell ne se rende compte qu'il lui avait posé une question, et qu'il attendait certainement une réponse, alors elle s'empressa de dire : //

- Oh ! Euh ! Moi ? Nawell.

// Elle détailla à nouveau le visage du garçon. Elle avait comme une impression de déjà-vu, mais alors où exactement, elle ne saurait le dire. C'était comme lorsqu'elle était à l'intérieur d'un arbre passeur, et que certains arbres lui paraissaient familiers, mais elle n'avait alors pas le temps de s'attarder sur la question. Là, au contraire, elle avait tout le temps qu'il lui fallait ... Tant qu'un ours ou un tigre en quête de son repas ne surgissait pas des fourrés, bien sûr.

Son regard s'attarda sur les oreilles du blond. Elle fronça les sourcils, prenant soudain une expression sérieuse. Elle était presque certaine que les humains n'avaient pas des oreilles pointues comme ça, pourtant il lui avait semblé que c'était un humain, mais voilà, le bout de ses oreilles n'était pas rond comme chez les humains, alors c'était pas un humain, pas entièrement en tous cas, et - //

- Tu ne pas être totalement humain ?

// Elle désigna l'oreille d'Aksel. Était-ce un faël ? Si c'était le cas, elle était persuadée que ce n'était pas n'importe quel faël ; en effet, maintenant qu'elle y songeait, il lui rappelait une personne toute particulière, même si elle osait à peine y penser tant c'était invraisemblable et ... Merveilleux. //


Dernière édition effectuée par un ancien joueur (Dim. 27 Sep 2015, 20:28) ; édité 1 fois

Couleurs utilisées dans ce message : #003399, #007969

Joueuse


Messages : 3689
Guilde : Les Dragons d'Opale
Maison : Poufsouffle
Poudlard : 7e année
MessageDate du message: Mar. 29 Sep 2015, 19:41  Répondre en citant

- Je m'appelle Aksel. Et toi ? Qui es-tu ?

    // La jeune fille aux longs cheveux blonds emmêlés ne répondit pas tout de suite, mais cela ne dérangea pas Aksel, qui apprécia ce silence. Le sourire qu'elle affichait était si radieux qu'il suffit à chasse toute mélancolie ou pensée sombre de l'esprit du garçon pour ne plus laisse que la sérénité, de l'enjouement et de la curiosité envers la lumineuse inconnue qui lui faisait face. Il ne parvenait pas à mettre le doigt sur ce qui lui échappait. Il était pourtant certain de ne jamais l'avoir rencontrée. Alors pourquoi cette impression de déjà-vu persistait-elle ?

    La Faëlle prit soudain conscience de la question qu'il lui avait posée quelques instants plus tôt et répondit précipitamment : //


- Oh ! Euh ! Moi ? Nawell.

    // Puis elle se tut et recommença à l'observer minutieusement. C'est-à-dire qu'elle ne devait pas voir beaucoup de monde dans le forêt ; en fait il n'en avait aucune idée, peut-être qu'il estimait mal le nombre de voyageurs qui pouvaient traverser la forêt de Baraïl pendant l'année.

    Aksel ré-observa attentivement son interlocutrice, à la recherche de l'étincelle qui réactiverait sa mémoire. Qui sait, peut-être qu'un détail lui évoquerait le souvenir qu'il cherchait ? Petite, elle devait faire autour de 1m50, eut-être un peu plus. Sa peau était pâle, beaucoup plus pâle qu'il n'aurait pensé que la peau d'un Faël l'était ; il ne remettait pas en question son appartenance à cette race, mais cela signifiait que sa peau ne devait pas être souvent en contact avec la lumière du soleil... Vivait-elle de nuit ? Si c'était le cas, elle ne devait pas dormir beaucoup, puisque le chant des oiseaux au matin était souvent bien plus efficace qu'une sonnerie de réveil pour tirer un individu de son sommeil. Elle avait des yeux verts pâles, assez grands, caractère habituellement caractéristique des myopes, mais elle ne semblait pas avoir besoin de porter de lunettes.

    Il la vit froncer ses sourcils blonds en fixant un point juste à côté de lui ; ou sur lui ? Son oreille peut-être ? Avant qu'il puisse se demander pourquoi, elle demanda : //


- Tu ne pas être totalement humain ?

    // Pendant un instant, Aksel afficha un air étonné, en se demandant comment elle avait réussi à deviner son hybridité. Puis il fit le lien avec son oreille, que Nawell pointait du doigt. En effet, il avait hérité des pavillons auriculaires de sa mère, mais personne ne le lui avait jamais touché mot, d'où son étonnement. //


- Ah, oui. Belle observation, la félicita-t-il avec son éternel sourire. Je suis demi-faël.

    // Elle avait déjà du s'en douter, mais bon. Au moins, c'était dit. Il n'était toutefois pas certain que cela puisse l'aider dans la recherche de sa mère. A moins que Nawell ne connaisse une Faëlle ayant eu un fils avec un humain puis qui serait rentrée au pays. Il pouvait toujours lui demander... Mais il n'était en même temps pas convaincu qu'elle vivait au milieu de ses semblables. Elle avait plutôt l'allure d'une "ermite", la barbe et la sénilité en moins. Une jeune ermite. //


- Est-ce que tu habites dans la forêt ? voulut-il savoir.


[RP abandonné]


Dernière édition effectuée par Thalia Gilsayan (Lun. 22 Fév 2016, 18:21) ; édité 1 fois

Couleurs utilisées dans ce message : #007969, #003399, #CC0000
Voir le profil du joueur Envoyer un Hibou Fiche de personnage RP
Montrer les messages depuis:   
   Répondre au sujet    Forum >> Autres lieux
Page 1 sur 1