Hiboux Nomade Notes
 Joueur :    Mot de passe :    Automatique :         Inscription  


Al-Chen

Page: 1, 2, 3, 4, 5, 6, 7  -->
   Répondre au sujet   Forum >> Autres lieux
Auteur Message
Miss RP

Personnage
Non Joueur





MessageDate du message: Jeu. 07 Mar 2013, 15:20  Répondre en citant

Al-Chen



    // Al-Chen est la deuxième ville de l'Empire, elle se trouve au Nord d'Al-Jeit sur les rives du lac Chen. Il y'a une certaine rivalité entre ces deux cités, notamment en ce qui concerne leur Académie des Dessinateurs respective.

    Ville partagée principalement entre les navigateurs et les agriculteurs, elle vit principalement du commerce et des apports du lac qui, immense, ressemble plus à une mer intérieure. Si vous avez de la chance peut-être apercevrez-vous une Dame, baleine presque divine, dans les eaux calmes du Pollimage ou du bassin.

    Autour d'Al-Chen il y a de nombreuses exploitations agricoles. Celles-ci sont immenses et constituent de mini-villes à elles toutes seules où une véritable communauté se crée. //


Lieu de Isara


Dernière édition effectuée par Katleen Makerley (Lun. 28 Aoû 2017, 22:55) ; édité 4 fois
Helena

Ancien(ne)





MessageDate du message: Mer. 26 Nov 2014, 14:48  Répondre en citant

[RP entre Miwen Nadilar et Eryanne Gil'Allin]


// Eryanne était arrivée, ou presque.

Elle avait chevauché le long du Pollimage en buvant l'eau du fleuve et en se nourrissant de bâtonnets de siffleur séchés, avait dormi à la belle étoile, mais elle allait bientôt arrivée à Al-Chen.

Le lac Chen ressemblait plus à une mer qu'à un lac. Les premiers rayons du soleil teintaient de rose et d'orange les eaux du lac. Ses belles vagues vertes s'écrasaient sur des rochers blancs en projetant des gouttes d'eau sur la jeune fille. Elle trouvait le spectacle aussi beau et impressionnant que l'Arche. Sûrement parce qu'ayant toujours vécu à Al-Jeit, elle s'était facilement habituée par les miracles que les dessinateurs pouvaient faire dans le domaine de l'architecture, alors que le le lac Chen était naturel, il dégageait une force sauvage. C'était les deux derniers éléments que la jeune fille appréciait le plus.

Eryanne ferma les yeux. Nuage s'étant arrêté, elle n'entendait plus que le bruit harmonieux des vagues s'écrasant sur les rochers et leur va et vient, le chant de quelques oiseaux. Cet instant était magique. Comme tous les autres depuis qu'elle avait quitté Al-Jeit.

Elle réouvrit les yeux. Certes, elle méritait une pause, de pouvoir de reposer sur la plage, mais elle voulait aussi pouvoir manger dans une auberge ou dans une taverne, or, ce n'était pas en restant immobile qu'elle allait arriver à Al-Chen. //

- On y va, murmura-t-elle à Nuage.

// La jeune fille était réjouie à l'idée de passer la nuit dans une auberge. Ce n'était pas parce que le voyage avait été désagréable, loin de là. Depuis qu'elle avait semé le dessinateur, elle s'était sentie infiniment libre. Le vent caressant son visages, sentir l'herbe et voir les étoiles avant de s'endormir, chevaucher toute la journée... Eryanne avait savouré chaque instant de sa fugue, sauf celui où trois brigands avaient tenté de lui voler son cheval, mais elle avait réussi à s'enfuir après avoir blessé deux d'entre eux. Cette pensée étendit un sourire sur le visage de'Eryanne. Les seuls moment où elle avait manié un poignard étaient ceux où elle s'entraînait en cachette dans sa chambre, elle n'en revenait toujours pas d'avoir pu échappé aux voleurs.

Lorsque la fugueuse arriva à Al-Chen, sa première pensée fut de trouver une bonne auberge où manger à bon repas et de faire une bonne sieste, mais changea rapidement d'avis, elle voulait visiter la deuxième ville de L'Empire.

Après avoir visité rapidement Al-Chen, mangé et acheté des nouveaux habits, elle décida de s'installer au bord du lac et laissait les vagues venir chatouiller ses pieds. Où ira-t-elle? Combien de temps restera-t-elle à Al-Chen? Oui, elle n'allait pas rester. Pour plusieurs raisons. Parce que ses parents demanderaient sûrement à des "amis" dessinateurs de la ramener à Al-Jeit, et qu'ils commenceraient par fouiller Al-Vor et Al-Chen, les villes les plus proches d'Al-Jeit. Eryanne aurait pu être tranquille en s'installant dans un village, mais elle voulait voyager en Gwendalavir, de découvrir ses villes, ses merveilles... C'était une autre des raisons de ne pas rester dans la deuxième ville de l'Empire.

Mais où ira-t-elle? À Al-Far? Non. C'était une ville du même style qu'Al-Vor, dans une région peu sûre, et surtout, qui n'avait pas beaucoup d'intérêt. La jeune fille trouvait les montagnes de l'Est plus attrayantes. Elle sourit. Elle avait trouvé sa prochaine destination. Elle ne savait pas quand elle allait partir, mais ce n'était pas important.

Eryanne se leva et décida de se promener dans les rues d'Al-Chen. Les plus proches du lac étaient boueuses, glissantes et étroites. Les maisons qui les bordaient étaient villes, sales et abîmées, et pas très hautes. Pas très hautes. Pourquoi marchait-elle dans la boue alors qu'elle pouvait se balader sur les toits?

La jeune fille prit le bord d'une fenêtre comme appui et se hissa sur le toit d'une des maisons. Elle enleva ses chaussures, les accrocha à ses ceintures puis-ce que son pantalon était déjà sale et qu'elle ne voulait pas salir ses habits de rechanges dans son sac, et sauta sur un autre toit. La vue était magnifique. Derrière elle, se dressait le lac Chen, et devant elle, des toits en tuile aussi haut que celui sur le quelle elle se tenait, puis, des toits beaucoup plus hauts et larges. Elle sauta de toits en toits jusqu'à se trouver sur un de ses toits haut et large. Elle s'allongea et fixa les nuages qui filaient vers le nord. //


Dernière édition effectuée par un ancien joueur (Mer. 26 Nov 2014, 14:50) ; édité 1 fois

Couleurs utilisées dans ce message : #080867
Isara

Ancien(ne)





MessageDate du message: Jeu. 04 Déc 2014, 10:57  Répondre en citant

// Miwen vagabondait à travers le pays, ne restant jamais en place très longtemps. Ses derniers mois, elle avait accompagné une caravane d'Itinérants pour les protéger. Elle n'avait enfin de compte pas était d'une grande utilité. Tout le monde savait maintenant que les caravanes importantes étaient bien entourés par des Thülls et un marchombre. C'était devenu dangereux de les attaquer et les brigands s'en tenaient dorénavant à des voyageurs isolés. Elle espérait que les Itinérants n'allaient pas en profiter pour relâcher leur attention et créer ainsi une ouverture aux voleurs. Cela faisait donc bien longtemps qu'elle n'avait pas dormi dans un lit et en arrivant à Al-Chen, sa première pensée était de trouver une auberge.

Elle entra dans la ville en même temps qu'une jeune fille qui attira son regard. Sa posture était celle d'une bonne cavalière. Mais ce n'est pas ce qui retint l'attention de la jeune marchombre. En Gwendalavir, un cheval coûtait cher et celui que montait la petite cavalière valait une petite fortune. Aucune famille noble n'aurait laisser partir une enfant seule sur les routes peu sûres.

Elle suivit donc l'étrange adolescente à travers la ville. Sous ses vêtements, on voyait la forme d'un poignard apparaître selon ses mouvements. Savait-elle s'en servir ?
Quand Miwen la vit prendre appui sur une fenêtre pour grimper sur les toits, elle prêta une attention redoublé à ses gestes. Avec la grâce typique des marchombres, elle la suivit sans un bruit. Quand celle-ci s'allongea pour regarder le ciel, elle la laissa tranquillement profiter du paysage. Elle attendit patiemment qu'elle se relève pour prendre la parole. //

- Bonjour...

// Des mots à peine chuchoté, mais Miwen savait qu'il serait porté par le vent. Elle avait pris son poignard en main. Il était temps de voir ce que l'intrépide enfant valait au combat ! //


Dernière édition effectuée par un ancien joueur (Jeu. 04 Déc 2014, 10:59) ; édité 2 fois

Couleurs utilisées dans ce message : #CECECE
Helena

Ancien(ne)





MessageDate du message: Ven. 05 Déc 2014, 20:49  Répondre en citant

// La jeune fille se releva. Le paysage était magnifique mais elle devait trouver une auberge et réserver une chambre et récupérer son cheval. Elle essuya ses vêtements, rechaussa ses bottes couvertes de boues et s'apprêta à descendre lorsqu'elle entendit un murmure: //

- Bonjour...

// Surprise, elle sursauta. Une femme se tenait à cinq mètre d'elle. Comment avait-elle fait pour escalader cette maison sans faire aucun bruit? Elle était fine, musclée, avait teint assez pâle, des longs cheveux bruns et ondulés et des yeux bleux-gris, comme le ciel à travers la brume. Une chose sauta aux yeux d'Eryanne, cette femme n'était pas ordinnaire. L'inconnue dégageait une aura aussi puissante qu'un tigre des parairies, et même sa posture clamait qu'elle était différente. Une autre chose sauta aux yeux de la jeune fille, un détail assez important, la femme tenait un poignard dans sa main.

Eryanne fronça les sourcils. Pourquoi l'inconnue tenait-elle un poignard? Si elle aurait voulu la voler, silencieuse comme elle était, elle aurait pu le faire sans difficultés. Si elle aurait voulu, pour des raisons inconnues, la tuer, elle aurait pu l'égorger rapidement. Où alors, Eryanne devenait aussi parano que ses parents. //

- Bonjour.


Dernière édition effectuée par un ancien joueur (Ven. 05 Déc 2014, 20:52) ; édité 1 fois

Couleurs utilisées dans ce message : #CECECE, #080867
Isara

Ancien(ne)





MessageDate du message: Lun. 08 Déc 2014, 10:33  Répondre en citant

// Miwen vit la jeune fille sursauter quand elle parla. Celle-ci ne l'avait pas entendu approcher évidemment et ne s'attendait donc pas à se retrouver face à face avec elle. Elle vit son interlocutrice prendre le temps de la dévisageait, de soupeser si elle était un danger ou non. Elle en profita pour la détailler aussi. Sa corpulence fine cachait un corps relativement musclé, elle n'aurait pas pu se hisser si facilement sur les toits autrement. Sa peau halée laissait comprendre qu'elle passait beaucoup de temps en extérieur. Ses cheveux bruns étaient tressés sur le côté, bon réflexe ainsi, il ne lui gênait pas la vue. Son regard bleu-gris croisa celui vert de la jeune fille. C'était d'ailleurs la seule chose qui la faisait sortir de l'ordinaire. Mais tant mieux un marchombre devait se fondre dans la foule, l'anonymat était sa plus grande protection. //

- Bonjour.

// La marchombre voyait bien que l'adolescente avait remarqué son poignard et qu'elle se questionnait. Elle attendait maintenant qu'elle sorte le sien. Sans un mot, elle s'approcha, la menaçant un peu plus pour la forcer à se défendre.

Cela faisait déjà quelque temps qu'elle était tentée par l'idée de transmettre son savoir. Sa relation avec son maître lui manquait même si elle appréciait plus que tout la solitude. D'ailleurs c'est ce besoin d'être seule qui l'avait pour l'instant dissuader de prendre un élève. Et c'était bien la première fois qu'elle y réfléchissait aussi sérieusement. Elle se remémora sa rencontre avec Siraviel. Comme elle l'avait fait aujourd'hui avec l'inconnue, il l'avait surprise en haut d'un toit et l'avait défié de monter en haut de la plus haute tour d'Al-Vor. Défi qu'elle avait relevé. Elle se demanda si il avait ressenti les mêmes émotions qu'elle en cet instant. Si il s'était senti un peu effrayé par la charge qu'il prenait, impatient aussi de voir de quoi elle était capable...

Sereine, en paix avec elle-même, elle attendit la réaction qui allait venir. //


Couleurs utilisées dans ce message : #080867
Helena

Ancien(ne)





MessageDate du message: Lun. 08 Déc 2014, 20:04  Répondre en citant

- Bonjour.

. . . . // D'ailleurs, que faisait l'inconnue sur ce toit? Ce n'était pas habituel... Quoi que, Eryanne avait déjà vu quelqu'un le faire à Al-Jeit, une fraction de seconde avant que la personne disparaisse aussi rapidement qu'elle était apparue mais la jeune fille avait eu le temps de sentir que cette personne était différente... En fait, la brune aux yeux bleu-gris dégageait la même aura que celui qui se baladait sur les toits d'Al-jeit et quelques personnes qu'Eryanne avait vu dans la capitale.

. . . . L'inconnue s'était rapprochée. L'adolescente ne savait pas comment réagir. Avant, la jeune femme était assez loin pour que la jeune fille puis-ce dégainer son poignard assez rapidement au moindre signe agressif, mais là, ça rapidité sera mise à l'épreuve. Si Eryanne prendrait son poignard, l'inconnue aux yeux bleus l'attaquerait sûrement, mais si la jeune fille ne le faisait pas et que l'inconnue l'attaquerait, elle devrait réagir rapidement.

. . . . Eryanne saisit son poignard, préférant prendre des précautions car la brune semblait beaucoup plus dangereuse que certains bandits que l'adolescente avait croisé, cela ce voyait dans sa démarche souple, silencieuse, fluide, à la flamme sauvage brillant dans son regard, et l'énergie qu'elle dégageait. En cas de combat, Eryanne n'aurait pas beaucoup de chances de gagner contre l'inconnue. //

- Que faites-vous sur un toit? Ce n'est pas très courrant, la jeune fille marqua un temps d'arrêt avant de poursuivre d'un ton qu'elle espérait détendu, rares sont les personnes que j'ai vu le faire.

- D'ailleurs, que faites-vous à Al-Chen? Habitez-vous ici?

. . . . // Eryanne espérait éviter un combat en sympathisant, bien qu'elle n'aurait pas répondu à ce genre de questions. Elle aurait trouvé dommage de ce battre avec l'inconnue qu'elle aurait adoré connaître, découvrir le secret de l'aura qu'elle dégageait. //


Couleurs utilisées dans ce message : #080867
Isara

Ancien(ne)





MessageDate du message: Lun. 29 Déc 2014, 11:37  Répondre en citant

// Miwen vit les questions que se posait la jeune fille dans ses yeux. Qui était-elle ? Que faisait-elle sur le toit ? Menace ?
Elle fut heureuse de la voir se tendre en la jugeant, elle avait repéré le danger et sortit son poignard. Dans son regard, elle put voir que la brune partait défaitiste. Elle devrait lui apprendre que la volonté pouvait changer le cour d'un combat. //

- Que faites-vous sur un toit? Ce n'est pas très courant, rares sont les personnes que j'ai vu le faire.

// Miwen nota le ton faussement détendu donné à la phrase. Au moins, son interlocutrice avait du courage, ce qui n'était pas pour lui déplaire. Pour suivre ses traces, elle aurait besoin de volonté, de courage, d'intelligence et de motivation. C'était là des qualités incontournables ! //

- D'ailleurs, que faites-vous à Al-Chen ? Habitez-vous ici ?

// La jeune femme n'était pas là pour réagir à l'interrogatoire dont elle était l'objet. Le temps des réponses viendrait mais plus tard... //

- Tu t'étonnes de me voir sur un toit alors que toi, plus jeune, tu t'y trouves ?

// Puis sans même laisser le temps à l'adolescente de lui répondre, elle porta un coup maladroit qui n'avait aucune chance de l'atteindre, juste pour voir ses réflexes.

Elles n'avaient de toute façon que peu de temps devant elles. Miwen venait de repérer une patrouille de la Légion Noire dans la rue et si l'un des gardes levait les yeux et les apercevait, elle aurait des comptes à rendre. Elle s'étonna de leur présence ici à Al-Chen. La troupe d'élite de l'empereur avait plutôt tendance à rester à Al-Jeit pour le protéger.

Elle reporta son attention sur la brune, il serait toujours temps plus tard de se demander ce que les soldats faisaient ici ! //


Couleurs utilisées dans ce message : #080867, #CECECE
Helena

Ancien(ne)





MessageDate du message: Lun. 29 Déc 2014, 16:27  Répondre en citant

- D'ailleurs, que faites-vous à Al-Chen? Habitez-vous ici?

- Tu t'étonnes de me voir sur un toit alors que toi, plus jeune, tu t'y trouves ?

. . . // Eryanne eu à peine le temps de trouver sa question idiote que l'inconnue tenta de la poignarder. En pivotant sa hanche, l'adolescente se plaça loin de la portée du poignard, puis recula de trois pas.

. . . Les attentions de la femme semblaient claires, mais alors, pourquoi celle-ci n'avait pas attaqué plus tôt? Pourquoi perdre du temps? L'adolescente ne comprenait toujours pas. Le fait que le coup de son adversaire aurait eu peu de chance de la blesser l'étonna aussi, vu la fine musculature et les gestes précis et souples de la femme aux yeux gris.

. . . Toute cette appréhension se changea en méfiance. Peu importe le véritable but de l'inconnue aux yeux gris, Eryanne devait défendre sa vie. Elle leva son poignard à la hauteur de son ventre, attendit un instant, courut et prolongea son geste en visant le cœur de son adversaire. Son geste était fluide et rapide mais pourtant, elle eu l'impression qu'il durait une éternité. Comment la femme réagira-t-elle? Avec la même maladresse que son coup de poignard ou avec l'incroyable rapidité et discrétion dont ses mouvements en étaient la preuve?//


Couleurs utilisées dans ce message : #080867, #CECECE

Joueur


Messages : 273
Guilde : Aucune
Maison : Serdaigle
Poudlard : 5e année
MessageDate du message: Mar. 03 Mar 2015, 17:54  Répondre en citant

[RP avec Laïln Arfey et Swaran H. Walter]


// Al-Chen, l'une des plus grande ville de l'empire, aux cotés de la seule flaque de l'univers capable de ridiculiser de véritables mers. Une ville marchande assez jolie sans avoir la prétention des tours d'Al-Jeit. Le quartier du port était extraordinairement bruyant à cause du marché. Les étalages étaient partout et toutes les marchandises trouvables sur le continent étaient présentes, surtout les poissons. La faune du lac Chen occupait un tiers des étalages, répendant une odeur de poisson plus ou moins frais partout. Des bateaux de pêches accostaient régulièrement afin de déposer des kilos de ces animaux dont le lac regorgeait. Un attroupement s'était formés sur l'un des quais pour observer l'animal de trois mètres de longs que l'une des embarquations avait ramené. De l'autre coté de la rue, les étalages étaient presques vides de clientèle. Devant l'un d'eux, Laïln regardait un jeu de carte magnifique dont les cartes de têtes montraient divers personnages historiques, empereurs, héros, et ce avec une ressemblance étonnante qui permettait aux connaisseurs d'histoire de reconnaitre tous les modèles, ce qui n'était pas le cas du dessinateur blonc, lequel n'avait reconnu que l'empereur actuel figuré sur la carte du roi de carreau. Il offrit au marchand les pieces que coûtaient les cartes et s'en alla le regard fixé sur son acquisition qu'il rangea dans une boite prévue à cet effet, boite qu'il fourra dans sa poche en s'éloignant du port, fuyant l'odeur qui forcissait. Il traversa le marché en ralentissant peu à peu et en regardant distraitement les différents étalages, principalement ceux des bijoutiers. //
Voir le profil du joueur Envoyer un Hibou Fiche de personnage RP

Joueuse


Messages : 1033
Guilde : Les Dragons d'Opale
Maison : Serpentard
Poudlard : 6e année
MessageDate du message: Mer. 04 Mar 2015, 13:38  Répondre en citant

// La ville était agitée, comme un jour de marché. De cette agitation joyeuse qui redonne vie et sourire à toute une population. Swaran ne manquait généralement pas les marchés d'Al-Chen, comme une de ses petites habitudes qui s'est installée depuis des années et qui subsiste malgré les aléas du temps. Il aimait à flâner entre les étalages et à observer les gens, croisant régulièrement quelques visages connus qu'il saluait d'un air amical. Il n'était pas rare d'y voir des personnes originaires d'Angleterre qui transplanaient jusqu'à Gwendalavir pour y faire leurs achats. Il faut dire que la nourriture y avait meilleur goût.

Sans avoir encore rien acheté, Swaran se faufilait entre la foule, espérant trouver un endroit légèrement plus calme où il pourrait prendre son temps devant un étalage. Il avait de toute façon la matinée devant lui, et voulait profiter du temps agréable et de la ville fleurie. Jetant un œil amusé à une femme qui admonestait son plus jeune fils d'un air sévère, il continua sa route et arriva enfin près des stands de bijoux, où la foule se faisait moins dense.

Parcourant du regard des colliers de rubis qui captaient son attention comme autant de pierres précieuses brillantes et hypnotiques, il s'arrêta un instant, croyant reconnaître un peu plus loin un visage connu. Ce jeune garçon d'une vingtaine d'année se promenait distraitement, les mains dans les poches, et rappelait de façon frappante le visage d'une connaissance de Swaran. //

** Se pourrait-il que ... ? Quelle ressemblance étonnante **

// S'approchant du jeune homme blond qui se tenait de dos près d'un étalage de bijoutier, il l'interpella poliment en posant sa main sur son épaule. //

- Monsieur Dawon ? demanda-t-il en espérant ne pas avoir surpris son interlocuteur.


Couleurs utilisées dans ce message : #262754
Voir le profil du joueur Envoyer un Hibou Fiche de personnage RP
Montrer les messages depuis:   
Page: 1, 2, 3, 4, 5, 6, 7  -->
   Répondre au sujet    Forum >> Autres lieux
Page 1 sur 7