Hiboux Nomade Notes
❄ Très Bonne Année à toutes et tous ! ❂ Profitez-en pour compléter les Résolutions Défis de 2020 ! ☃ Venez répondre au sondage concernant le contexte RP ❄
 Joueur :    Mot de passe :    Automatique :         Inscription  


Près du Lac, au Pied d'un Hêtre

Page: 1, 2, 3, 4 ... 32  -->
   Répondre au sujet   Forum >> Le Parc
Auteur Message
Miss RP

Personnage
Non Joueur





MessageDate du message: Jeu. 07 Mar 2013, 18:01  Répondre en citant

Près du Lac, au Pied d'un Hêtre



    // Situé à quelques minutes de marche du château se trouvait un endroit paisible près du Lac : un hêtre s'y dressait, procurant de l'ombre aux élèves venus s'y réfugier, et l'herbe verte y était assez accueillante pour vouloir s'y prélasser. Ce jeune hêtre avait été planté quelques années auparavant , il n’était donc pas encore « dans la fleur de l’âge ». Il avait déjà toutes ses feuilles, ce qui le rendait majestueux et lui donnait un petit coté chaleureux... De cet endroit, on apercevait la cabane du garde chasse ; au loin, le terrain de Quidditch, à l’opposé et, enfin, les serres, au pied du château.

    En hiver, peu d'élèves sortent dans le Parc mais en été, il s'agit d'un emplacement très fréquenté. Quoi de mieux en effet que cet endroit paisible pour se vider la tête après des périodes intenses d'examens ? Vous pouvez vous y allonger en contemplant les reflets miroitants du soleil dans le lac ou observer les balades paresseuses du Calamar géant. Toutefois, sachez qu'il est interdit de lui jeter des objets ou des sortilèges ! //


Lieu de Isara


Dernière édition effectuée par Katleen Makerley (Lun. 28 Aoû 2017, 22:07) ; édité 2 fois
Mirabelle

Ancien(ne)





MessageDate du message: Jeu. 07 Mar 2013, 18:02  Répondre en citant

//Mirabelle posa ses affaires et s'installa au pied de l'arbre. Elle avait besoin de calme pour étudier, car elle avait un devoir en histoire de la magie à rendre pour la semaine prochaine.
Assise contre le tronc, une pile de livre à coté d'elle, elle savoura pendant quelques minutes le silence qui régnait. L'endroit était désert car il fesait un peu froid, mais c'était le prix à payer contre un peu de sollitude. Elle avait passée une bonne journée mais voulait s'éloigner un peu de l'agitation de l'école.//

** Allez, au travail ! **

//Elle prit le premier livre de la pile et l'ouvrit. Elle n'avait pas un sujet facile mais resta quand même optimiste. Après quelques minutes seulement, elle entendit des bruits de pas dans les feuilles mortes derrière elle..//


Couleurs utilisées dans ce message : #0023AE

Joueuse


Messages : 3702
Guilde : Les Marchombres
Maison : Serpentard
Poudlard : 7e année
MessageDate du message: Jeu. 07 Mar 2013, 18:02  Répondre en citant

    // Tout le monde pensait qu'Amarel n'aimait personne. Tout le monde, bien sûr, parce que c'était son but. Amarel Prince n'était pas quelqu'un qui aimait étaler devant tout le monde ses relations sociales, ses faiblesses, ses points forts... Il aimait qu'on le respecte, qu'on le laisse tranquille et qu'on le craigne. Et jusque là il avait bien réussi. Mais... mais il y avait toujours un mais quelque part. Car Amarel avait des faiblesses, beaucoup même ! Sa claustrophobie, son amour pour July (bien peu était au courant), Mirabelle, sa gourmandise... Oui, oui vous avez bien lu ! Amarel avait bien deux faiblesses humaines. July, qu'il aimait, c'était un fait que même lui avait du mal à contester, et Mirabelle, celle qu'il considérait comme sa petite soeur malgré le fait qu'elle n'eut qu'un an de moins que lui (enfin, un an et demi plutôt). Si peu de personnes étaient au courant pour lui et July, il avait caché au plus haut point le sentiment protecteur qu'il ressentait pour la petite (enfin, pas si petite que ça) Serdaigle. Tant et si bien que personne ne s'en doutait ! Personne, même pas July qui le connaissait si bien. Amarel pouvait presque dire que Mirabelle le connaissait mieux que July. Presque.

    Bref. Tout ça pour dire que lorsqu'Amarel était sorti dans le parc cet après midi, c'était pour aller voir sa petite soeur de coeur. Avec elle il n'était pas encore tout à fait lui, mais ça s'en approchait. Avec elle il n'était pas tout à fait gentil, mais ça s'en approchait aussi. Il était presque tout ce qu'il n'était pas du tout, mais alors pas une once, en public. Attentif, protecteur, taquin... Comme un grand frère en fait. Si certains l'avaient su, ça aurait donné matière à en rire, mais Amarel était consciencieux. D'un regard noir, caché par des lunettes de soleil, Amarel balaya le Parc de Poudlard et repéra la chevelure brune de Mirabelle qui lisait adossée à un arbre. Amarel releva un coin des lèvres, ce qui était pour lui un grand et large sourire et se dirigea prestement vers la Serdaigle. Il faisait en sorte que personne ne le voit. Malheureusement, il ne put rester tout à fait discret puisque des feuilles mortes grincèrent sous ses chaussures et Amarel fit une grimace agacée qui disparut cependant bien vite. Contenance, imperméabilité. Il était comme cela, et ce n'était plus seulement une question d'honneur et de façade publique. Il ne se forçait même plus parce que c'était lui. Toutefois, lorsqu'il s'assit juste à côté de Mirabelle, ses yeux montraient sa joie non contenue de grappiller un peu de temps aux côtés de sa petite soeur. //

    Alors Schtroumpfette, ça bosse dur ?

    // Amarel jeta un coup d'oeil au livre qu'elle était en train de lire avant qu'il ne la dérange. Cours de cinquième année bien sûr. Les BUSEs étaient à la fin de l'année... Amarel eut un petit sourire en se souvenant de son stress avant les BUSEs. Il s'en était tout de même correctement sorti, mais en tant que préfet c'était tout à fait normal qu'il ait de bons résultats. Ou plutôt s'il était préfet, c'était parce qu'il avait de bons résultats. //

    Si tu as besoin d'aide...


Couleurs utilisées dans ce message : #200050
Voir le profil du joueur Envoyer un Hibou Fiche de personnage RP Visiter le site web du joueur
Mirabelle

Ancien(ne)





MessageDate du message: Jeu. 07 Mar 2013, 18:03  Répondre en citant

//Mirabelle s'était redressée en entendant les bruits de pas. Il n'y avait qu'une seule personne pour venir ici avec un temps pareil. Elle se retourna vivement et vit des chaussures qu'elle connaissait bien.//

Alors Schtroumpfette, ça bosse dur ?

//Elle reconnu sans surprise la voix d'Amarel, qui était aussi bien son meilleur ami, son confident et son grand frère. Mirabelle avait déjà un grand frère, mais elle ne le voyant jamais. Amarel remplissait donc à merveille une place vide dans son coeur. Elle se tourna vers le Serpentard et lui fit un grand sourire. //

Si tu as besoin d'aide...

//Le sourire de Mirabelle fut encore plus grand. Elle savait qu'elle avait une épaule sur qui s'appuyer. Amarel était toujours là pour la réconforter quand elle était triste, pour la calmer quand elle était en colère et pour l'écouter quand elle avait besoin de parler de ses problèmes. Et quand elle était heureuse, il était là pour qu'elle le soit plus encore. Il l'aidait à faire les bons choix et savait donner de très bons conseils. Mirabelle ferma son livre et le rangea. //

Tu sais bien que je n'ai jamais besoin d'aide pour étudier ! En plus, je viens de finir. Et je t'ai déjà dit de ne pas m'appeller Schtroumpfette, c'est ridicule !

//Evidemment, elle ne venait pas de finir mais elle passait si peu de temps avec Amarel à cause des Buses qu'elle ne vit pas d'inconvénient à repousser un peu son devoir pour ce soir. //

On marche un peu ?


Couleurs utilisées dans ce message : #200050, #0023AE

Joueuse


Messages : 3702
Guilde : Les Marchombres
Maison : Serpentard
Poudlard : 7e année
MessageDate du message: Jeu. 07 Mar 2013, 18:03  Répondre en citant

    // Amarel eut un petit sourire et vit Mira faire de même. Apparemment, elle n'était pas très surprise de le voir ici. Etait il si prévisible ? Non, ce n'était pas lui. C'était elle. Elle était intelligente, presque autant que lui, et surtout, elle le connaissait bien maintenant. Ca faisait quoi... hum... quatre ans qu'ils étaient aussi proches. Amarel ne se souvenait même plus exactement comment ça s'était fait, c'était pour dire ! Toujours était il qu'elle savait presque tout de lui. Son passé, ses doutes, son amour pour July... enfin pour ce dernier point, elle s'en doutait mais il ne lui en avait jamais parlé. Mira savait même pour sa forme d'animagus ! Chose qui en disait long sur la confiance qu'il avait en elle... //

    Tu sais bien que je n'ai jamais besoin d'aide pour étudier ! En plus, je viens de finir. Et je t'ai déjà dit de ne pas m'appeller Schtroumpfette, c'est ridicule !

    // Si Amarel avait été autre chose que lui-même, il lui aurait volontiers tiré la langue, d'une manière assez enfantine... Après tout, il aimait bien l'appeler Schtroumpfette, c'était son droit. Elle n'avait qu'à trouver un autre surnom, en attendant, il l'appellerait comme il le souhaitait. Et si la petite schroumpfette moldue avait sa préférence, et bien tant pis pour elle. Nah. Amarel la vit mettre de côté ses livres de BUSEs. Bien. Elle n'allait pas étudier pendant le quart d'heure qu'il s'octroyait avec elle. De toute manière, c'était tellement rare qu'ils se voient autrement que dans les couloirs, où il s'appliquait à la rabaisser pour que personne n'ait de doutes à leurs sujets, qu'elle n'allait pas laisser passer ce moment. La preuve en paroles: //

    On marche un peu ?

    // Amarel soupira. Il venait à peine de s’asseoir ! Et en plus, s’ils partaient marcher, on les verrait. Il ne fallait pas qu’on les voit ensemble. Pas du tout. De un car on pourrait penser qu’Amarel appréciait quelqu’un. Et qu’il sortait avec elle (avec sa p’tite sœur ! Vous vous rendez compte !). Et si July entendait ça… Amarel ne savait pas vraiment pourquoi il ne lui en parlait pas d’ailleurs… Ce serait tellement plus simple… et il lui cachait tant de choses aussi ! Amarel essayait d’atténuer la glace de sa voix, mais c’était difficile. Il faisait des efforts avec July, et avec Mira c’était presque naturel de parler gentillement. Sans mettre trop de sentiments, non plus ! Il ne fallait pas étaler ses émotions. Même avec Mira. //

    Non, restons ici. Tu sais que je n’aime pas l’idée qu’on sache que…

    // Amarel hésita. C’était rare qu’il hésite, mais il hésitait toujours lorsqu’il parlait de lui et des autres. De Mira et de lui. De July et de lui. Ce n’était pas pour rien qu’il les appelait (avec une certaine affection toutefois) ses deux faiblesses. Ses pires faiblesses. Amarel se reprit donc. Il devait être impénétrable. Il l’était toujours, comme de la glace. De la glace qui fondait au sourire de Mirabelle. //

    Je suis humain. Et puis, nous ne sommes pas si mal ici non ? Alors, qu’as-tu à me raconter de beau ?

    // Amarel fit un sourire qui recommençait à ressembler à un sourire. Il était toujours très à l’aise avec Mirabelle. Peut être que c’était ça qui lui manquait le plus : les responsabilités. Déjà, être préfet était en soi une thérapie à son asociabilité, mais être le grand frère de Mirabelle, celui vers qui elle venait lorsqu’elle était triste. Il aimait savoir que quelqu’un comptait sur lui. Bien sûr, les Serpentard savaient au sein de la maison, que s’ils avaient le moindre problème avec un élève, ils pouvaient venir le voir et ledit élève n’embêterait plus jamais un élève de Serpentard, mais ce n’était pas la même chose… Le Serpentard s’installa confortablement contre l’arbre et jeta un coup d’œil à la forêt interdite. Être lynx était quelque chose de formidable. Ca faisait bien longtemps qu’il ne s’était pas transformé. Amarel fit un petit sourire complice à Mirabelle, en posant la question qui, il le savait, avait toujours pour résultat une réaction... pour le moins vive.//

    Alors Schtroumpfette, tu n'as pas encore trouvé un Schtroumpf à ton pied ? Tu sais bien que tu peux tout me dire...

    // Si Amarel n'était pas sérieux sur le début de sa phrase, ses yeux noirs ne mentaient pas sur sa sincérité lorsqu'il affirmait qu'elle pouvait tout lui dire. Si quelqu'un lui avait fait le moindre mal... si quelqu'un avait touché à sa Mirabelle... Amarel était suffisamment glacial pour tuer ou du moins blesser de sang froid un de ses camarades de classe à Poudlard. //


Couleurs utilisées dans ce message : #003399, #200050
Voir le profil du joueur Envoyer un Hibou Fiche de personnage RP Visiter le site web du joueur
Mirabelle

Ancien(ne)





MessageDate du message: Jeu. 07 Mar 2013, 18:04  Répondre en citant

//Mirabelle vit son ami soupirer face à sa question. Il ne voulait pas qu'on les voie ensemble, elle le savait mais ça l'ennuyait de toujours devoir se cacher pour passer du temps avec le Serpentard. Amarel tenait tellement à ce que les autres ne sachent rien de lui.. ça devenait parfois agaçant.//

Non, restons ici. Tu sais que je n’aime pas l’idée qu’on sache que…

//Elle vit le Serpentard hésiter puis revenir impassible. Il ne laissait jamais montrer ses émotions et même Mirabelle avait du mal à deviner à quoi il pensait maintenant. Peut-être lui en voulait-il de poser une si bête question, alors qu'elle connaissait déjà la réponse ? Elle reprit place à côté de lui.//

Je suis humain. Et puis, nous ne sommes pas si mal ici non ? Alors, qu’as-tu à me raconter de beau ?

//Elle se sentit soulagée quand Amarel lui fit un sourire sincère. Elle se détendit et se mit à jouer machinallement avec ses cheveux bruns.//

Alors Schtroumpfette, tu n'as pas encore trouvé un Schtroumpf à ton pied ? Tu sais bien que tu peux tout me dire...

//Mirabelle s'empourpra et décida de répondre vaguement, en espérant qu'il n'insiste pas. Amarel ne cessait de la surprendre. Pourquoi devait-il lui poser cette question maintenant, alors qu'ils étaient si tranquille ?//

Personne n'a encore trouvé de quelle pointure je suis..

//Elle fut soudain très mal à l'aise, ce qui était rare en présence de son grand frère. Elle cessa de toucher à ses cheveux et regarda ses chaussures, tête appuyée contre ses genoux.//


Couleurs utilisées dans ce message : #200050, #0023AE
July Andrews

Ancien(ne)





MessageDate du message: Jeu. 07 Mar 2013, 18:04  Répondre en citant

    // July remontait tranquillement la colline, trempée. Les garçons de sa maison, très joueurs, avaient encore une fois tentés de mettre à l'eau, par ce froid de canard, toutes les filles de la maison Gryffondor. Mais qu'espéraient-ils ? Une abondance de filles de Gryffondor à l'infirmerie ? Abusant de pimentines à cause d'un mauvais rhume ? Certainement oui ! Pitoyable ! (Oui, Amarel avait déteint un tout petit peu sur July, quelques mois auparavant elle aurait trouvé cela amusant et se serait vengée plus sauvagement des garçons)
    La préfète de Gryffondor, avait ainsi réussi à s'échapper de leurs emprise grâce à un autre chemin, plus long certes, plus isolé mais allant, tout de même, au château.

    Elle avait un devoir en sortilèges à rendre pour le lendemain, la semaine avait été si longue et si contraignante qu'elle n'avait pas trouvé la motivation nécessaire pour le commencer. Bien après s'être changée dans son dortoir, elle irait à la bibliothèque pour le débuter. Puis... Peut-être qu'elle devait envoyer un message à Amarel pour qu'ils puissent se retrouver ? Ça faisait longtemps (deux jours) qu'ils ne s'étaient pas vus, seul à seule...

    Elle leva la tête, haletante, pour voir si elle avait prit la bonne direction, visiblement oui puisqu'un couple était assis au pied d'un arbre pour discuter... Ou roucouler ? Qui sait ?
    Elle continua sa route, cherchant un moyen d'éviter le couple, histoire de les laisser tranquilles. Oui, à leurs places, elle n'aurait pas aimé qu'on les dérange quand elle était avec Amarel. Tiens donc ! C'est bizarre ça... Le garçon ressemblait justement à Amarel...
    Ah ! A force de trop penser à lui, voilà qu'elle se mettait à avoir des hallucinations... De douces hallucinations...
    Se rapprochant de plus en plus son soupçon se confirma. C'était bien Amarel.... Avec une autre fille. Elle venait de caresser ses cheveux puis de poser sa tête sur ces genoux, à lui.
    Mais... Mais... Qu'est ce qu'elle foutait là elle ?

    Non, tout était très clair, il l'a trompait. C'est ça, il... Il s'était joué d'elle depuis tout ce temps... Il... Il s'était moqué de ses sentiments, il l'avait piégé depuis le début, ce ...
    Les larmes lui montèrent bien vite, trop vite, et bien qu'elle était à présent sur une surface plate, elle trébucha et tomba. Comment avait il osé lui faire ça ? Elle qui lui donnait tout, accordait toute sa confiance. Son cœur éclata en mille morceaux, il n'en restait plus rien. Voilà que Sa vie l'avait trompée, humiliée, blessée, poignardée. Non non non ce n'était pas possible, pas Lui ! //

    - Je... je... POURQUOI ?


    // Mais qui était donc cette garce qui avait osé se l'approprier ? July se releva et s'enfuit en courant tout en jetant quelque chose sur le sol ; le médaillon qu'il lui avait offert quelques temps avant qu'il ne fugue. //


Couleurs utilisées dans ce message : darkred
Mirabelle

Ancien(ne)





MessageDate du message: Jeu. 07 Mar 2013, 18:05  Répondre en citant

//Mirabelle se redressa et oublia ses pensées tristes. Elle avait l'ouïe fine et était sûre d'avoir entendue des bruits de pas et, mais elle en doutait, un tintement métallique. Elle eut juste le temps d'apercevoir une silhouette s'évanouir dans l'ombre du château.//

Tu as entendu ?

//Quelqu'un les avait vu. Amarel ne va pas apprécier, pensa Mirabelle. Ils ne devaient pas rester ensemble plus longtemps. Mirabelle rassembla attivement ses affaires et se leva. Qui cela pouvait-il bien être ? Il y avait si peu de personnes dans cette zone du parc..//

Si tu n'y vois pas d'inconvénients, je pense que vais retourner dans mon dortoir.

// Les questions se bousculaient dans sa tête mais ça aurait très bien pu être son imagination qui lui jouait des tours. //


Couleurs utilisées dans ce message : #0023AE

Joueuse


Messages : 3702
Guilde : Les Marchombres
Maison : Serpentard
Poudlard : 7e année
MessageDate du message: Jeu. 07 Mar 2013, 18:05  Répondre en citant

    Personne n'a encore trouvé de quelle pointure je suis..

    // Amarel sentit qu'il n'avait pas été très... fin. Ou plutôt que Mirabelle n'avait pas apprécié sa remarque pourtant très gentille et seulement rieuse. Diable que les contacts avec les autres étaient délicats ! Il avait beau savoir jouer avec les sentiments des autres à merveille, savoir faire pleurer et détruire quelqu'un en quelques mots, décrypter les pensées des autres, masquer les siennes, pour comprendre les émotions, il était toujours aussi pitoyable. Les émotions et les sentiments positifs que les autres éprouvaient et qu'il admettait parfois éprouver lui aussi. D'un geste qu'on n'aurait jamais pu s'attendre à voir de sa part, il tira délicatement Mirabelle à lui, pour que sa tête vienne se caler dans sa nuque. D'une petite voix, il allait dévier la conversation vers un sujet encore plus léger (il cherchait encore le quel) quand un bruit de pas attira son attention. Depuis qu'il partageait son esprit avec le lynx qu'il était, Amarel entendait mieux et reconnaissait un peu plus les odeurs. Et son ouïe fine ne l'avait jamais trahi. Quelqu'un approchait. Il reconnaissait le pas. Il reconnaissait son pas. Il l'aurait reconnu où qu'il soit. Et à n'importe quelle distance de ladite personne. D'ailleurs, il allait peut être en parler à Mirabelle... Mais... pour le moment, il ne fallait pas que cette personne le reconnaisse. Parce que cette personne était une Gryffondor. Et parce que cette personne n'apprécierait pas de le voir avec quelqu'un d'autre enveloppée dans ses bras. Parce que cette personne n'était pas au courant qu'il était ami avec Mirabelle (le terme ami était bien faible... il était son grand frère de coeur). Parce que cette personne, il l'aimait tant qu'il ne voulait pas la blesser. Trop tard. Amarel sentit son coeur se fendiller pour éclater en morceaux lorsqu'il reconnut la voix de July Andrews se fendiller et se briser tandis qu'elle courrait vers Poudlard.

    On pouvait croire qu'Amarel n'avait pas de coeur dans la vie de tous les jours. On pouvait revenir sur cet avis lorsqu'on le voyait s'occuper, au sein de la salle commune, de premières années de Serpentard qui pleuraient parce que leurs parents leur manquaient. On pouvait même espérer qu'il était humain si on savait qu'il sortait avec July, qu'il était surprotecteur avec Mirabelle. Mais lorsqu'il ferma totalement son visage alors que sa petite amie partait en pleurant, sans qu'il ne fasse un geste pour aller la chercher, Amarel reflétait autant d'émotions qu'une roche brûlante sous un soleil implacable. //

    Tu as entendu ? Si tu n'y vois pas d'inconvénients, je pense que vais retourner dans mon dortoir.

    // Amarel était doué dans ce qui était de paraître impassible. Et les sentiments forts et puissants comme ceux qu'on pouvait ressentir lorsqu'on avait le coeur brisé tant et si fort qu'il n'en restait que de la poussière, quand une fierté surgissant de nulle part était plus implacable qu'un stupéfix pour vous immobiliser, quand une éducation ancrée dans les gènes vous empêcher de réagir violemment et de dévoiler ainsi des émotions, décuplèrent sa capacité naturelle à rester stoïque. Pour la première fois de sa vie, Amarel s'en voulut intérieurement d'être lâche lorsqu'il dit à Mirabelle d'une voix rauque: //

    Ce n'était rien. Qu'un lièvre ou un Poufsouffle apeuré. Ce qui revient au même. Mais... je t'ai blessée ? Schtroumpfette ?

    // Amarel avait trop de fierté pour retenir Mirabelle d'une manière ou d'une autre, puisqu'il n'avait pas de raisons valables de le faire sans se ridiculiser. Alors, ailleurs, il lui fit un petit sourire, qui se voyait plus dans ses yeux que sur son visage de marbre, tout en lui disant d'une voix dans laquelle perçait un peu d'absence mélancolique, sans être trop importante toutefois pour que quelqu'un qui ne guettait pas le moindre signe de sentiments ne puisse l'entendre. //

    Vas y ! Tu es une myrtille, je sais bien que tu ne peux pas te passer de travailler en groupe... De toute manière, faut que je travaille pour mes ASPICs...

    // Amarel se leva et épousseta sa robe, toujours avec la même caractéristique des Sang Pur: une grâce mêlée à un dédain poussant à croire que tout n'était que petite poussière sur une robe: enlevable à souhait et inférieur... Alors qu'il était fin prêt à apparaître en société, Amarel récupéra son sac et ébouriffa les cheveux de Mirabelle tout en lui murmurant à l'oreille, avant qu'ils soient tous les deux visibles du Parc: //

    Ca m'a fait plaisir de te voir Soeurette.

    // Maintenant, il s'agissait de décider s'il allait ignorer qu'il s'était passé quelque chose, ou s'il allait chercher July. Dur choix. //


Couleurs utilisées dans ce message : #003399, #200050
Voir le profil du joueur Envoyer un Hibou Fiche de personnage RP Visiter le site web du joueur

Joueur


Messages : 660
Guilde : Aucune
Maison : Gryffondor
Poudlard : 4e année
MessageDate du message: Jeu. 07 Mar 2013, 18:06  Répondre en citant

//Harry se baladait dans le parc, avec un livre à la main. Il cherchait un endroit où il pourrait le lire tranquillement. C'est alors qu'il vit un hêtre bien à l'ombre, et où surement personne ne viendrait le déranger. Il s'installa donc au pied du hêtre et commença à lire son livre. Il avait à peine lut le premier chapitre qu'il entendit des pas faire craquer des brindilles. Il releva la tête pour voir qui faisait ce bruit et vit une jeune fille qu'il trouvait magnifique. Harry était tellement émerveillé par cette jeune fille qu'elle lui faisait oublier Margaux Potter, dont il était tomber amoureux dans le train. Grâce cette jeune fille, il ne repenserait plus à Margaux. Harry resta un long moment sans rien dire, puis il appela la jeune fille et il lui demanda en bégayant : //
-Salut...Comment tu t’appelles ? ...Tu es en quelle année ?


Couleurs utilisées dans ce message : #CC0000
Voir le profil du joueur Envoyer un Hibou Fiche de personnage RP
Montrer les messages depuis:   
Page: 1, 2, 3, 4 ... 32  -->
   Répondre au sujet    Forum >> Le Parc
Page 1 sur 32