Hiboux Nomade Notes
C'est Halloween sur Mana !
 Joueur :    Mot de passe :    Automatique :         Inscription  


Académie d'Al-Jeit

Page: <--  1, 2, 3
   Répondre au sujet   Forum >> Al-Jeit
Auteur Message

Joueuse


Messages : 1013
Guilde : Les Dragons d'Opale
Maison : Serpentard
Poudlard : 6e année
MessageDate du message: Lun. 26 Oct 2015, 10:57  Répondre en citant

// A ce stade, on ne pouvait même plus parler de pluie. C'était un véritable déluge qui s’abattait sur Al-Jeit et qui ne semblait pas prêt de s'apaiser. Le ciel était devenu si gris qu'on aurait pu croire la nuit tombée. Peut-être était-ce cette fraîcheur nouvelle qui avait d'ailleurs réveillé le vieil homme. A moins que ce ne soit Jade, après l'avoir secoué comme un poirier pendant une longue minute.

Aliya n'avait pas caché un sourire taquin, à le voir l'enlacer dans un élan de reconnaissance profonde, comme si les deux jeunes filles étaient ses sauveuses. Ce qui était le cas, à vrai dire. Mais la brunette n'eut pas même le temps d'être jalouse de son câlin que déjà il venait vers elle pour l'enlacer à son tour, en scandant des "merci" à tout va. Preuve de sa nescience irréfutable, Aliya se dit qu'il n'y avait décidément plus rien à faire, le vieux était irrécupérable. //

- Oui oui, de rien. Mais pour le câlin t'es gentil mais c'est sans moi hein ..

- Il semble parler normalement et être capable de se débrouiller tout seul pour toi ? Elle est où ta pièce secrète de torture ? demanda la blonde dans un sourire à peine masqué.

- Ah là je te reconnais ! s'exclama-t-elle en riant presque.

// Oui presque, car il ne fallait pas abuser non plus. Elle était sous la pluie, accompagnée d'une blonde tout droit atterrie d'un autre monde, et d'un vieux complètement demeuré qu'elles avaient sortie d'un cachot de Dessinateurs. Il n'y avait pas de quoi exploser de rire franchement. Et pourtant, cette petite aventure mettait comme qui dirait un peu de piment dans sa vie. Les courses poursuites, le danger, les menaces, elle y était habituée d'une certaine manière. Mais cette fois, elle avait l'intime conviction que cette rencontre allait changer quelque chose, que ce vieillard avait quelque chose à leur dire, et que ça n'allait pas être une tâche aisée que de lui tirer les vers du nez. //

- Il faut qu'on traverse la ville, et dans notre malheur on peut dire qu'on a de la chance, avec cette pluie tous les badauds seront rentrés chez eux. Suis-moi, et essayes de ne pas te faire remarquer. Les grandes blondes ça court pas les rues à Al-Jeit. En jetant un regard désespéré au vieillard qui découvrait la pluie la bouche béate comme un enfant devant ses cadeaux de Noël, elle ajouta : Et si tu pouvais faire en sorte que ton invité ne se fasse pas remarquer non plus, ça serait sympa. Pas question qu'il se mette à hurler sur la place publique.

// Il n'y a pas à dire, Aliya aimait à faire ses déplacements dans la discrétion. Elle aurait presque voulu proposer à Jade de passer par les souterrains, mais après sa dernière mésaventures elle y renonça. Se perdre une nouvelle fois en compagnie si saugrenue, très peu pour elle. Alors elle se mis en route vers la ville, manquant de glisser à chaque pas sur le chemin pavé qui quittait l'Académie. Elle entendait derrière elle Jade se disputer avec le vieillard pour le faire avancer, et au "floc" de ses chaussures en haillons sur le sol elle en déduisit sans peine que toute la compagnie était en marche. Dans quoi s'embarquait-elle ... //

[Fin de RP]


Couleurs utilisées dans ce message : #7B0A0A, #295B3F
Voir le profil du joueur Envoyer un Hibou Fiche de personnage RP

Joueuse


Messages : 2991
Guilde : Aucune
Maison : Serdaigle
Poudlard : 5e année
MessageDate du message: Jeu. 11 Mai 2017, 11:56  Répondre en citant

début de RP entre Sylvann Yorliss (Ambrozia) et Lyriana El'fay (Morgane Potter)






//Assis devant une table, dans une salle vide de l'Académie, Sylvann est penché sur un carnet à dessin, crayon aux lèvres, il mordille l'embout de ce dernier. Pensif, il regarde ce que le crayon a tracé sur le papier. Puis rajoute quelques traits supplémentaires. Totalement absorbée par sa tâche, il ne remarque pas qu'il n'est plus seul dans la pièce et que quelqu'un l'a rejoint. Le garçon, se passe la main dans les cheveux, geste qu'il associe souvent à la réflexion. Quelque chose manque sur le dessin...

Sylvann repense soudain à ses camarades de l'Académie : après le cours, il avait décliné la proposition de se joindre au groupe d'étudiants qui avait eu envie de déjeuner dans les jardins d'Al Jeit. Il soupira. Il aurait aimé être moins timide et partager de bons moment avec les autres, mais il n'arrivait pas à se faire d'amis ici. Pourtant les étudiants dessinateurs n'étaient pas méchants, la plupart faisait attention à lui, continuait à lui essayer de l'intégrer. Le soucis, c'est qu'ils étaient trop bruyants, et insouciants, tandis que lui même avait besoin de calme et s'inquiétait pour un rien. Il avait peur qu'ils le jugent et le rejettent alors il les évitaient en trouvant des excuses. Cette fois-ci,il avait prétexté une migraine pour échapper à la sortie et il était demeuré seul dans la salle de cours. Dehors, il faisait beau et chaud, le printemps s'installait véritablement, et l'été pointait même le bout de son nez. Les fuschias avaient envahis les allées et embaumaient.

Suivant le fil de ses pensées, la main de Sylvann ajouta une couronne de fleurs dans les cheveux de la jeune femme dont il faisait le portrait, et après un nouvel instant de réflexion, des papillons virent compléter le dessin. Le garçon ressentit une bouffée de satisfaction en regardant son croquis. Une envolée de papillons orangées apparut alors devant lui ! Il avait inconsciemment fait apparaître ces derniers par le don. Ce genre d'accident, censé arriver de moins en moins, devenait récurent. Pris par ses sentiments, le garçon ne maîtrisait pas son don, mais ses émotions faisaient apparaître dans la réalité des pensées abstraites sous formes concrètes.

Sylvann se leva pour aller ouvrir la fenêtre et laisser les papillons rejoindre le jardin de l'Académie. C'est alors qu'il constata qu'il n'était pas seul. Une jeune femme se tenait devant lui ! C'était une étudiante avec qui il avait quelques cours en communs, mais il ne lui avait jamais adressé la parole. Depuis combien de temps était-elle là ? Il se retrouva paralysé, ne sachant plus ce qu'il voulait faire, ni ne sachant quoi lui dire. Il se rassit lentement et fit mine de poursuivre son dessin. Elle allait bien finir par repartir, il n'y avait rien à faire dans cette salle en ce moment même et en voyant qu'il était occupé, elle le laisserait tranquille et ferait demi tour. Comme elle s'attardait, il rajouta des grappes de fleurs sur les rebords de la feuille.//


Couleurs utilisées dans ce message : #CC0000
Voir le profil du joueur Envoyer un Hibou Fiche de personnage RP

Auror
Animatrice


Messages : 1734
Guilde : Les Tourneurs de pages
Maison : Gryffondor
Poudlard : 4e année
MessageDate du message: Ven. 12 Mai 2017, 19:47  Répondre en citant

    // Elle détestait ça ! Ce qu'elle se sentait nulle quand elle était incapable de réussir un exercice. Elle se rendait bien compte qu'effectuer un pas sur le côté n'était pas un chose simple, pour ne pas dire presque impossible. Elle y avait mis tout son énergie une bonne partie de la matinée, tentant de dessiner avec précisions son petit appartement, sans succès. C'était comme si les spires se fermaient à elle, elle avait beau s'abandonner à son don avec autant de détermination que de concentration, elle était incapable de s'engouffrer suffisamment loin dans les chemins de l'Imagination. Elle se savait pourtant capable d'y arriver, il fallait juste qu'elle trouve ce qui la bloquait jusque là.

    Fatiguée par l'effort, elle décida de s'accorder une pause bien méritée. Elle abandonna la place qu'elle occupait à même le sol dans un coin tranquille de la bibliothèque. Elle ferma les livres qu'elle avait pioché dans les étagères et les posa sur une table non loin de là, elle les remettrait à leurs places plus tard si les bibliothécaires ne les remarquaient pas avant son retour. Son cerveau tournait à plein régime, tentant de trouver une raison à son échec. Elle était presque sûre que cela venait de ses pensées parasites. Elle avait eu de plus en plus de mal à faire la vide dans son esprit, essaie après essaie, et ça avait du affecter sa capacité à faire basculer dans la réalité son dessin.

    C'est ce moment que son ventre choisit pour crier famine. //


** On ne peut pas bien travailler le ventre vide ! **

    // Sur ces belles pensées, elle retrouva sa bonne humeur. Elle décida de se trouver un lieu où se poser pour se reposer et reprendre des forces. Elle avait du pain d'herbes et un sandwich à la viande de siffleur dans son sac qui n'attendaient que d'être dévorer.
    Elle se dirigea instinctivement vers une salle de classe, vide en général à cette heure-ci. Elle aurait un beau soleil à contempler et pourrait manger en esquissant des croquis. Elle fut étonner de ressentir un dessin surgir quand elle ouvrit la porte de la pièce où elle était arrivée. Elle eut néanmoins un grand sourire. //


-Joli les papillons ! J'aurais plus eu tendance à les faire apparaître en mauve mais c'est purement personnel. C'est un peu ma couleur du moment.

    // Joignant le geste à la parole, elle tendit son esprit vers le dessin et du mauve apparu sur la partie inférieure de leurs ailes pendant qu'il s'envolait vers l'extérieur, ils parcoururent encore quelques mètres avant de s'évaporer, comme par magie. //


-Ils étaient classes quand même, non ? dit-elle avant de se rendre compte qu'elle s'était approprié la création du jeune homme et l'avait modifié sans sa permission. Désolée, c'était instinctif.


    // Elle se passa la main dans ses cheveux lâchés, vaguement gênée avant de se ressaisir. //


-Lyriana ! Je m'appelle Lyriana, vu que tu dois sûrement te demander
"Qui est ce drôle de spécimen qui me parle" ! Pour me faire pardonner, je te propose de partager un sandwich et une grappe de fruits tout droit arrivée du marché d'Al-Jeit.


    // Elle ne put s'empêcher d’éclater de rire en se rendant compte qu'elle parlait bien trop vite. //

-Je vais te faire peur si je continue, c'est ça ?

    // Elle s'approcha un peu plus et pu apercevoir le dessin du jeune homme sur sa feuille de papier. //


-C'est très gai et fleuri comme dessin ! J'aime bien.

    // Elle ne pouvait s'empêcher de toujours donner son avis sur tout, tout le temps, même quand on ne lui demandait rien, ça pouvait en agacer certains et elle s'en rendait bien compte mais c'était plus fort qu'elle. //


-J'ai encore raté une occasion de me taire ?


Dernière édition effectuée par Morgane Potter (Jeu. 25 Mai 2017, 16:36) ; édité 1 fois

Couleurs utilisées dans ce message : #329071, darkred
Voir le profil du joueur Envoyer un Hibou Envoyer un e-mail Fiche de personnage RP Visiter le site web du joueur
Montrer les messages depuis:   
Page: <--  1, 2, 3
   Répondre au sujet    Forum >> Al-Jeit
Page 3 sur 3