Hiboux Nomade Notes
♡ Amusez-vous bien sur Mana Wyrd ♡
 Joueur :    Mot de passe :    Automatique :         Inscription  


Derviche & Bang

Page: <--  1, 2, 3, 4, 5, 6  -->
   Répondre au sujet   Forum >> Pré-Au-Lard
Auteur Message
Shintaro Wanuki

Ancien(ne)





MessageDate du message: Ven. 08 Mar 2013, 04:07  Répondre en citant

//Il ne savait plus quoi penser. Evidemment qu'elle ne le croyait pas. Mais lui était convaincu de ce qu'il disait. Sans se rendre compte, en se fiant à la loi, ils le livreraient sans en avoir conscience. Comme il s'était enfui, et ne revenait pas, il n'était plus censé être sur le sol anglais. Mais...il y avait une raison à tout ça, en effet.

Shintarô, renfrogné, et déçu d'en être arrivé là, craignant surtout que tout ce qu'il avait voulu éviter n'arrive avec Erinyes, au pied du mur, il saisit son sac, et en sortit une lettre, écrite en anglais, qu'il déplia devant Erinyes d'un air sombre : //

- Et ça, ça ne te suffit pas comme preuve ? Tu ne vois pas le sceau à la fin ? Evidemment, tu ne comprendras pas ce qui est écrit dessus, mais c'est le blason de l'orphelinat où j'ai été abandonné par mes parents. Regarde plus haut, elle est adressée à la Direction de Poudlard. Je l'ai interceptée ce matin. Comme toutes les autres lettres depuis 6 ans. Je n'ai pas eu le temps d'aller la brûler. Mais je ne les compte plus. Toutes les semaines, ils en envoient une. C'est comme ça que j'ai réussi à tenir jusque-là. J'ai appris à maîtriser un sort de confusion pour les lancer sur les hiboux destinés à la Direction. Je déteste faire ce genre de chose aux animaux, mais...c'est un peu le seul moyen que j'ai trouvé pour éviter qu'ils n'arrivent à leur destinataire.

// Bon, après, c'était juste un sortilège de confusion, rien de bien méchant, mais tout de même suffisant pour faire perdre ses repères, les hiboux retournant donc un peu en zigzaguant vers la Volière où Shintarô les réceptionnait, histoire d'intercepter la lettre. C'était un peu le compromis qu'il avait trouvé pour ne pas leur faire réellement du mal, tout en ne laissant passer aucune lettre. Enfin, il l'espérait. A priori, oui, car il n'avait pas été attrapé...comme les hiboux allaient généralement directement à leurs destinataires, il avait du improviser ! //

- Le contenu, c'est toujours la même chose. Qu'ils me cherchent, et que si j'ai été aperçu ici, qu'ils sont priés de me livrer à eux, en rajoutant qu'ils prennent en charge les frais du voyage que ça va leur coûter pour me faire revenir. En justifiant cette procédure en justice comme quoi ils ont fait en sorte de retirer les droits de garde aux moldus qui m'ont adopté, par tout ce qu'ils ont constaté sur la façon dont je vivais chez eux. Ils en ont tout à fait le droit. Mais comme forcément, ils ne reçoivent pas de réponse de Poudlard, vu que la Direction n'a jamais pu, j'espère, recevoir la moindre de ces lettres de recherche, ils insistent malgré-tout, au cas où. Ainsi qu'au Ministère, mais le Ministère, évidemment, je n'ai pas pu intercepter les lettres.

// D'où le fait qu'il s'en méfiait beaucoup, pour la peine ! Surtout que l'orphelinat n'omettait pas de joindre sa photo d'identité, évidemment quand il n'avait encore que onze ans. Même s'ils avaient conscience qu'il avait grandi, il gardait toutefois des signes plutôt distinctifs. Tout en ayant indiqué ses deux "noms", du coup, l'identité anglaise, et celle d'origine. Ils envoyaient aux deux organismes, cherchant Shintarô de partout. Comme l'avait dit Erinyes, oui, l'organisme s'inquiétait pour lui et n'avait pas l'intention de lâcher l'affaire.
Et encore plus car ils stipulaient ce qu'avait dit Shintarô : ils avaient reçu une demande d'adoption de la part d'une autre personne du pays, qui avait encore tout à fait le droit de le réclamer, Shintarô n'étant pas considéré comme majeur encore. C'était d'ailleurs comme ça que l'étudiant l'avait su. Et comme il se rappelait des noms de ceux qui avaient fini par faire de lui une coquille vide à force de le prendre illégalement comme un sujet d'expérience...et c'était ce qu'il redoutait. Cette sombre affaire, l'orphelinat n'était pas au courant. Ils donneraient Shintarô à ces gens, sans savoir les conséquences que cela aurait. Et ça, Shintarô le redoutait. Il ne voulait pas revenir dans les mains de ces gens. Surtout pas.

Estimant qu'elle en avait assez vu, Shintarô ramena la lettre vers lui qu'il chiffonna en boule avant de le jeter au fond de son sac, prenant soin de le refermer et de le garder contre lui pour la peine. //

- Je ne vois pas qui pourrait me sortir de là...

// A part s'il y avait une autre demande, du coup, l'orphelinat serait obligé de comparer les deux cas avant de "donner" Shintarô. Mais là... //

- A quoi bon te dire tout ça, tu vas encore me dire que j'ai eu tord d'agir comme je l'ai fait. Tu ne peux pas comprendre de toute façon ! Et tu n'as pas intérêt à me livrer au Ministère ! Ou je n'hésiterai pas à recommencer. Je disparaîtrais de Poudlard, j'irai me réfugier ailleurs. Je préfère la précarité, plutôt que de tomber entre les mains de ces assassins !

// Il le savait, au plus profond de lui. Cette personne qui voulait soi-disant l'adopter...ils n'avaient vraiment pas apprécié de perdre face aux parents de Shintarô pour récupérer leur fils, pour le sortir de cet enfer, que ces gens avaient su habilement déguiser pour ne pas se faire arrêter. Par vengeance, ils avaient envoyé des émissaires pour anéantir la famille, histoire de récupérer Shintarô par adoption. C'était magouilles et compagnies chez eux.
Après, Shintarô s'était toujours demandé comment ses parents s'étaient retrouvés dans cette sale situation, qu'ils n'avaient certainement pas voulu pour lui, sinon, ils ne se seraient pas battus pendant 5 ans pour. Ils avaient certainement été menacés. Ils étaient des loups-garous après tout, et ce groupe de prétendus chercheurs était suffisamment habile pour faire en sorte d'accumuler des fausses preuves comme quoi les Wanuki auraient tué des gens lors de leur transformation, et plausibles...la preuve avec cette demande d'adoption et surtout le fait qu'ils n'aient jamais été arrêtés !

Il ignorait ce qui était arrivé, mais un truc dans ce genre ne l'étonnerait même pas. Personne n'avait réussi à remonter jusqu'à eux à propos de l'assassinat après tout...

Shintarô se sentait mal, sentant son corps en trembler intérieurement, et ses yeux lui piquer, si bien qu'il baissa la tête histoire de se dissimuler un peu plus pour ne pas montrer son expression ravagée. Trop fier pour ça.
Pourquoi avait-il fallu en arriver là ? Erinyes le trahirait-elle ? Alors qu'il avait cru trouver en elle bien plus qu'une amie ? Il aurait bien voulu une vie plus simple. L'avait-elle invité ce week-end juste pour tenter de l'acculer ? Si c'était le cas, il lui en voudrait beaucoup, de l'avoir manipulé ainsi, d'une certaine façon. Il se demandait à qui est-ce qu'il pouvait décidément accorder sa confiance. Mais surtout, surtout...il voulait sortir de cette situation qui durait, et qui lui pesait beaucoup. Mais ne savait décidément pas comment. //


Couleurs utilisées dans ce message : darkred
Erinyes Lindorie

Ancien(ne)





MessageDate du message: Ven. 08 Mar 2013, 04:07  Répondre en citant

// Les choses prirent une autre tournure Il lui présenta une lettre, lui expliquant pourquoi ce n'était pas aussi simple que ça. Là, elle commençait à comprendre... L'orphelinat avait déjà retiré la garde, et Shintarô semblait être à nouveau sous la responsabilité de son pays natal, et donc bel et bien considéré comme en fuite. Effectivement, ça compliquait les choses. Mais l'étudiante ne démordit pas. Il avait peut-être eu les lettres de Poudlard, mais pas celles du Ministère. Pourdlard et le Ministère étaient liés. Et Shintarô semblait être recherché par un organisme peu fréquentable. Peut-être légal au Japon. Mais pas forcément en Angleterre. //

- Je vois. Tu es vraiment idiot pour ne pas t'en rendre compte. Tu crois vraiment que tu peux jeter des sorts comme ça sur les Hiboux du Directeur ? Et admettons que oui, que ça marche depuis tout ce temps, tu serai quand même déjà parti depuis longtemps. Cette école et le Ministère sont en contact depuis des lustres. Ces lettres que tu as interceptées... Pour moi, elles ne sont que des leurres. Des sortes de leurres qu'on te laisse intercepter pour faire croire qu'elles sont bien arrivées. Ou tout simplement pour que tu sois au courant de ce qu'il se passe. Mais depuis 6 ans, tu penses franchement que tu peux t'en sortir comme ça ? Je vais te dire ce qu'il se passe moi. Les gens du Ministère sont partout. Ils doivent savoir quels sont ceux qui te recherchent, et pourquoi. Poudlard est connu pour être un des lieux les plus sûrs. Pourquoi tu y es d'après toi, si ce n'est pour être protégé ? Tu penses vraiment qu'avec tout ça, le Ministère ne sait pas qui tu es et où tu te trouve ? J'en doute fortement. Ils le savent tout comme moi. Mais ici, les choses font qu'on ne laisse pas les jeunes sorciers comme toi ainsi. L'école et le Ministère ne sont pas aussi dupes que ça. Ne pas voir un élève qui est sous leur nez tous les jours... Ça ne colle pas avec ceux qui ont vaincu le plus grand des mages noirs il y a plusieurs années de ça ! Tu comprends ce que je veux dire ? L'aide, tu l'as déjà ! Tu ne l'a juste pas vue.

// Elle, ça lui semblait évident. C'était beaucoup trop gros pour qu'il ai réussi à s'en sortir jusque là. Pas dans ces conditions là. Poudlard le protégeait sûrement depuis toutes ces années ! Elle pouvait bien sûr se tromper, mais ça lui semblait logique... Même si sa mère disait que les recherches avaient stoppé, c'était sûrement parce qu'elle n'avait pas une place assez importante pour être au courant de de l'affaire entière. Au début, sûrement qu'ils avaient dû rechercher le garçon dans l'esprit de le rendre. Mais d'autres recherches avaient dû être faites sur son origine, et son histoire découverte. A partir de là, tout avait été plus ou moins étouffé pour le protéger. Elle ne voyait que ça. Pourquoi un étudiant pouvaient échapper aux Aurors pendant six ans, quand eux pouvaient coffrer un mauvais sorcier en quelques mois pour les cas les plus difficiles ? Ce n'était pas logique, et on ne pouvait plus parler de chance à ce stade... //

- Est ce que tu réalise ce que je dis ?

// Bien sûr qu'elle pouvait se tromper, et faire fausse route ! Mais ce n'était tellement pas logique qu'il passe inaperçu comme ça... Même Erinyes, qui pourtant n'était pas toujours très réactive, avait tilté presque aussitôt, une fois en possession des détails !

Enfin... Cette histoire était décidément compliquée, et elle ne pouvait rien affirmer non plus. Si elle avait avancé tout ça, de façon plus ou moins maladroite, c'était parce qu'elle connaissait quand même le fonctionnement du Ministère de par sa mère et les connaissances de ses parents, donc elle trouvait un peu bizarre qu'il s'en tire aussi facilement. Elle avait donc naturellement émit des hypothèses plus ou moins plausibles, cherchant avant tout à le rassurer. Mais elle ne pouvait pas décider pour lui, même si ça la frustrait de ne pas réussir à le rassurer. Il semblait vraiment bouleversé en tout cas. Elle soupira, avant de reprendre un peu plus calmement. //

- Écoute... Je suis sûre que tu n'es pas si seul que ça... Je veux juste tenter de t'aider avec mes moyens, mais je ne peux pas te forcer à me croire. Désolée, je me suis un peu laissée emporter. Je ne suis décidément pas habituée à parler avec les gens...

// Vu qu'il semblait au bord des larmes, et qu'elle ne l'avait pas invité pour ça à la base quand même, le sujet avait un peu dérapé tout seul, elle l'enlaça de nouveau, posant sa tête contre lui, ne sachant décidément pas comment le réconforter... //

- Il doit bien y avoir une solution pour que tu puisse rester ici non ? De façon légale...

// Bien qu'elle ne connaissait hélas pas assez la loi pour connaitre les solutions possibles... //


Couleurs utilisées dans ce message : royalblue
Shintaro Wanuki

Ancien(ne)





MessageDate du message: Ven. 08 Mar 2013, 04:08  Répondre en citant

//Il avait envie d'exploser. Cette fois réellement. De lui hurler de se taire, et d'arrêter d'insister. Elle ne savait pas. Elle ne comprenait pas. Il ne mentait pas. Ces choses-là, il les vivait tous les jours, seulement, ce sentiment de ne pas être pris au sérieux grandissait de plus en plus, en plus de cette crainte de constater d'avoir finalement été manipulé, et qu'au bout, on l'attendait. Parce que là, malgré tout ce qu'il aurait appris, il serait à nouveau vulnérable. Et non protégé par tout un organisme scolaire. Ces gens étaient fous...

Alors il se referma encore plus. ça ne servait à rien de crier. Elle ne comprendrait pas plus. Sinon, elle se serait montrée plus compréhensive plus tôt. ça ne ferait qu'en rajouter une couche. Il en était blessé de la voir réagir ainsi. Il ne cherchait certainement pas qu'on pleure sur son sort, mais il cherchait un soutien visible malgré-lui, et pas un indirect soi-disant existant. Si on voulait vraiment l'aider, pourquoi le laissait-on seul face à ses problèmes, alors ? Pourquoi ne lui avait-on pas tendu la main d'une façon plus claire ? Pourquoi n'avait-on pas cherché à gagner sa confiance pour l'aider ?

C'était par tout ça qu'il était convaincu qu'il était seul. Profondément seul. Le plus dur en ce moment-là était l'attitude d'Erinyes. Faisait-il semblant, là ? Pouvait-il vraiment ne pas être pris au sérieux dans cet état-là qu'il avait de plus en plus de mal à maîtriser ? S'il avait appris à jouer, il y avait des choses où il était impossible de jouer d'une façon convaincante. Il ne faisait pas semblant, là. Il n'avait plus les idées très claires. Il était...perdu. Plus que d'habitude.

Alors il décida de se fermer à elle, de ne plus prêter attention à ses paroles. Puisqu'il n'était pas pris au sérieux, alors pourquoi il s'ouvrirait à son tour ? Bref, il revenait à son état de quelques années auparavant, à ses 11 ans quand il n'avait plus son mot à dire pour la moindre chose, quand il faisait honte à la moindre action de sa part. C'était une façon de se protéger contre l'extérieur, qu'il avait toujours eue, d'ailleurs, même avant de perdre ses parents. Pris comme cobaye par cet organisme secret où l'état n'était toujours pas parvenu à mettre la main dessus, menaçant sa famille, il s'était toujours créé ce mur. Organisme qui avait mis sa menace à exécution, finalement. Les parents de Shintarô avaient voulu sauver leur enfant. Ils l'avaient payé de leur vie, tout comme le reste de la famille, histoire qu'il ne puisse pas être récupéré par l'un d'eux.

S'ajoutait à ça un autre doute, avec l'attitude d'Erinyes qu'il avait très mal pris, après plusieurs tentatives pour qu'elle puisse le croire et le prendre au sérieux. Cette histoire n'était-elle qu'une bagatelle finalement ? S'était-il trompé de personne ?

Aussi, quand elle se rapprocha, ce fut comme s'il ne sentait rien. Il s'était complètement refermé, et refusait d'y répondre. Il se protégeait à nouveau contre tout, refusant de changer de position pour le moment.
Ce fut donc un peu froid, une fois qu'il parvint à avoir suffisamment de force pour se contenir, qu'il redressa sa tête, qu'il répondit, bien qu'avec un peu de mal, car sur le bord de craquer à tout moment ://

- Sois pas hypocrite. Tu ne me crois pas depuis tout à l'heure. Alors pourquoi tout d'un coup, tu me poserais ce genre de question ? J'ai voulu te faire confiance, et grâce à toi, je vais finalement perdre tout ce combat que j'ai voulu gagner depuis des années. Que je parte d'ici ou que je reste, ça sera pareil : les services sociaux me tomberont dessus. Et décideront pour moi encore une fois, en prenant la pire décision en pensant faire bien, car même pas conscients de la vérité qui se cache derrière ceux qui me réclament. Mais à quoi bon te raconter tout ça, pour toi, je délire complètement. Je ne veux plus subir ça de ta part encore une fois.


Couleurs utilisées dans ce message : red, darkred
Erinyes Lindorie

Ancien(ne)





MessageDate du message: Ven. 08 Mar 2013, 04:08  Répondre en citant

// La réponse lui glaça littéralement le sang. Elle tentait de l'apaiser, de le rassurer depuis tout à l'heure, tout en tentant de lui montrer ce qu'il ne semblait pas voir, qu'il n'était pas seul, qu'il avait juste à demander de l'aide, mais il semblait s'y refuser complètement. Pire, voilà qu'il l'accusait de vouloir lui gâcher la vie, ou quelque chose comme ? Elle n'en revenait pas. A croire que Cupidon avait mal visé... Erinyes croyait pourtant avoir enfin trouvé une personne qui ne se servirai pas d'elle comme ça avait été le cas avant. Et finalement, il semblait lui aussi la rejeter parce qu'elle ne semblait lui apporter ce qu'il voulait... Ce qu'elle trouvait franchement déplacé, après tout ce qu'elle avait déjà tenté. Comment comprendre ce genre de situation ? Elle se recula donc, un peu choquée. Si bien que les paroles qui suivirent n'étaient pas des plus raisonnées //

"Alors finalement, tout ce que je t'ai proposé et dit jusqu'ici, c'était du vent ? Dès que l'aide ne te convient pas, tu jette la personne, malgré tout ce qu'elle t'a apporté avant, oubliant... Mais bon sang, je suis humaine moi ! J'essaie de faire ce que je peux pour te rassurer et, et voilà ce que tu me balances ?"

// Elle était dégoûtée. Contre elle même. De décidément ne pas réussir sur le plan relationnel. Elle y avait cru. Cru qu'à son tour, elle allait pouvoir vivre une idylle. Mais elle avait échoué. Non seulement, elle n'arrivait pas à l'aider correctement, mais au final, il semblait réagir comme les autres : quand elle n'était plus assez utile, alors on la mettait de côté. Elle en avait la désagréable impression là... Elle savait bien sûr que c'était dur pour lui, mais bon, elle ne méritait peut-être pas de genre de considération non plus... Elle reprit, un peu plus sombrement. Shintarô aussi était humain, donc sa réaction excessive n'était peut-être pas forcément voulue. Elle voulait bien admettre qu'elle avait peut-être utilisé le mauvais ton et les mauvais mots, mais son intention était loin d'être celle qu'il lui donnait.//

"Désolée si j'ai été maladroite dans mes propos. Personne n'a dit que j'avais de quoi tout résoudre. Mais tu n'as pas le droit de me traiter d’hypocrite. Car c'est bien la dernière chose que je sais faire."

// Du coup, elle ne savait plus trop quoi faire. La soirée semblait très mal partie. Et tout le weekend aussi de ce fait... Elle s'en voulait à mort, en ayant l'impression d'avoir tout gâché avec sa curiosité, et sa manie de vouloir apporter des solutions sans rien savoir... Mais c'était un domaine dans lequel elle détestait décidément échouer. C'était jusque là le seul moyen qu'elle avait trouvé pour pouvoir s'inclure avec les autres, alors chaque échec l'éloignait un peu plus de cette vie plus sociable qu'elle visait. Ça l'en rendait un peu malade, sans vraiment se rendre compte que l'étudiant avait en fait un peu le même soucis... Elle avait comprit ce qu'il lui avait dit, mais elle n'était pas du genre à en rester à de simples faits. Plutôt du genre à avancer et aller chercher plus loin pour sortir de tout ça. Mais Shintarô n'avait visiblement pas bien interprété la démarche. //

"Je voulais juste te faire voir les choses d'un autre œil en espérant que tu trouverai une solution..."

// Ce coup ci, c'était plutôt la tristesse, avec une pointe de culpabilité qui ressortait... Preuve que quelque part, elle n'avait pas de mauvaises intentions. Car si tel avait vraiment le cas, elle l'aurait sûrement flanqué dehors, pour envoyer un hibou à sa mère dans la foulée avec tous les détails ! Si elle était vraiment comme il le prétendait là, elle ne serait très certainement pas là en étant aussi mal que lui, en tentant en prime d'arranger la situation, même si elle sentait que ce combat semblait, à priori, déjà perdu... //


Couleurs utilisées dans ce message : #003399, royalblue, #CC0000
Shintaro Wanuki

Ancien(ne)





MessageDate du message: Ven. 08 Mar 2013, 04:09  Répondre en citant

//Il ne supportait plus cette situation. Depuis des années, en fait. Alors du coup, quand on l'y confrontait de plein fouet...c'était dur. Surtout quand on le matraquait à coup de "ça ne peut pas être possible ce que tu dis", comme Erinyes lui en avait donné l'impression. Il avait eu beau tenter, rien à faire. Et ce sentiment de ne pas être pris au sérieux l'avait blessé.

Il s'était lancé, courageusement, pour dévoiler les dessous principaux de l'histoire, espérant y gagner du soutien pour enfin sortir la tête de l'eau. Mais à la place, il avait eu le sentiment d'avoir reçu un "Tu as agi comme un gamin irresponsable en t'enfuyant de chez toi". Peut-être que ça n'avait pas été la meilleure chose à faire en effet. Mais il avait ses raisons. Il était perdu depuis qu'il était orphelin, et si ses nouveaux tuteurs l'avaient aimé, il n'en serait pas là.

Il explosa un peu d'ailleurs, n'y tenant plus du tout ://

- Je n'ai pas oublié ! C'est d'ailleurs bien pour ça que j'ai du mal ! Tu prétends que tu essaies de rassurer, j'y ai cru, mais quelle a été la conclusion de tout ça ?! Tout ce à quoi j'ai eu droit, c'était ce foutu regard comme quoi je me fais des idées à propos de tout ça en diabolisant tout le monde ! Tu n'as pas à me juger de cette façon, tu ne sais RIEN de ce que j'ai vécu, et pourquoi j'ai fait tout ça ! Mais c'est normal ! Après tout, je n'ai AUCUNE preuve pour affirmer ce que je dis ! C'est d'ailleurs bien ça mon problème, pourquoi la justice ne pourra pas me croire ! Je ne peux pas m'y fier !

//Ses angoisses revenaient au galop, reprenant carrément le dessus sur lui. De cette sombre organisation, oui, il pouvait le dire, il en avait peur. Ils avaient bien réussi à décridibiliser ses parents à la Justice Magique pour pouvoir le récupérer malgré la menace, ainsi n'avaient-ils pas été arrêtés. Ces gens savaient manipuler les mots. Puis avaient bien calculé leur coup lors de cet assassinat en masse, pour ne pas qu'on les inculpe. Shintarô n'avait effectivement aucun moyen de prouver tout ce qu'il y avait vécu comme expérience, au point d'en devenir une coquille vide.

Sa peur qu'il avait refoulée depuis quelques années recommençait à le submerger complètement.

Toutefois, Erinyes tenta de remettre les choses au clair, une nouvelle fois. Cela lui fit voir que ses paroles dépassaient sa pensée. Il avait l'impression de tomber d'une falaise, extrêmement haute, et qu'il ne tarderait pas à se briser en mille morceaux une fois tout en bas.
Ses membres en tremblaient un peu, et il ne parvint plus à se contenir, ne se sentant décidément pas fier. Mais ça partit. Des larmes apparurent, si bien qu'il plaça une main sur ses yeux, se détournant d'Erinyes à nouveau.//

- Je ne sais pas...je ne sais plus ce que je veux...ils ont décidé que je devais vivre...je n'ai fais que suivre...mais...mais je crois que...que je voulais rester avec eux. Disparaître avec eux. Et pas être abandonné trop tôt...

//Ce souvenir lui avait toujours pesé, et profondément marqué. Il ne savait plus où il en était, ce qu'il devait faire, où il devait aller, mais surtout comment s'en sortir. Ses parents étaient partis trop tôt. Il n'avait pu réellement profiter d'eux seulement pendant 5 ans, finalement. Ce qui était très peu. Et quand les choses semblaient aller parfaitement bien...tout s'était à nouveau effondré. Ils l'avaient abandonné dans cet orphelinat pour lui sauver la vie, bien que le coeur déchiré.

Shintarô regrettait énormément. Il voulait retourner en arrière, et reconstruire son histoire, pour la rendre plus heureuse. Et surtout ne plus revivre tout ça.

Il n'en pouvait plus du tout.//


Couleurs utilisées dans ce message : darkred
Erinyes Lindorie

Ancien(ne)





MessageDate du message: Ven. 08 Mar 2013, 04:09  Répondre en citant

// Il n'avait pas du tout comprit ce qu'elle avait tenté de lui dire... Elle avait voulu lui montrer la face apparemment cachée, comme quoi il n'était pas seul, qu'il était même sous protection, et qu'il n'avait qu'à contacter ces gens là pour se rendre compte qu'il pouvait compter sur eux. Le cas contraire, il n'en serait pas là, sain et sauf. C'était tout ce qu'elle avait voulu lui faire comprendre. Mais lui, il avait traduit ça comme si elle se moquait de lui en le traitant de menteur, alors qu'elle avait juste exposé une autre vision, celle que l'on avait avec un certain recul, qu'il ne semblait pas avoir, car terrorisé. Elle avait comprit qu'il y avait quelque chose de pas très bon dans son pays qui tentait de le récupérer.

Puis il finit par craquer. Bien que ce coup là, elle n'osa plus tenter une nouvelle approche, vu que les deux dernières n'avaient rien fait, pire, il avait fini par plus ou moins la rejeter.
Bien que les mots qu'il provoqua lui fit savoir une nouvelle chose qu'elle ignorait, bien qu'un peu devinée, jusque là. Ses parents semblaient avoir été tués par ceux qui le recherchaient, et il avait été abandonné pour survivre...
Elle avait quand même un peu de mal à imaginer un tel scénario, sûrement parce que tout était différent sur ce point, concernant les Loups Garous, en Angleterre. Donc effectivement, il avait raison sur un point : elle ne pouvait pas comprendre ce qu'il ressentait. Mais elle pouvait au minimum compatir, et ça ne faisait pas d'elle une hypocrite.

Elle ne sut donc pas du tout quoi répondre. Tout ce qu'elle savait, c'était que cette histoire qui avait pourtant bien commencée entre eux semblait s'effacer peu à peu. Elle avait espéré que tout ceci soit plus qu'une bagatelle finalement, mais ça semblait mal parti à ce stade. Il l'avait déjà repoussée une fois après tout, alors quoi faire de plus ? Elle n'osait plus, se demandant comment il la voyait à présent. Même si elle avait tenté de calmer le jeu, il s'était quand même emporté. Et maintenant, ses paroles, bien que plus calmes, étaient noyées dans les larmes. Comment bien interpréter ce qu'il attendait avec tout ça ?

Erinyes se demandait bien comment elle avait pu le séduire, en quelque sorte, vu que ça semblait avoir été cette facette là de sa personnalité qui avait joué sur le sujet...

Elle n'avait pas du tout changé entre temps... Et ça lui faisait un peu mal, quelque part, de voir que finalement, sa façon d'être ne semblait pas si bien convenir que ça, malgré ce qu'il lui avait dit ces dernières semaines, quand elle lui avait apporté d'autres solutions.
Elle y avait vraiment cru, qu'elle avait enfin trouvé quelqu'un qui la prendrait et la respecterai telle qu'elle était.

Pourquoi celle tentative là n'avait pas marché au même titre que les autres ? Alors que ses intentions étaient les mêmes ? Que Shintarô ait peur, elle pouvait le comprendre, mais pourquoi rejeter ça sur elle de cette manière, alors que comme d'habitude, elle tentai juste de le réconforter ?
Pourquoi un tel retournement de situation ?
Du coup, elle doutait un peu, est-ce que, comme les autres, il voulait l'utiliser aussi ? Et que cette relation entre eux n'était qu'un masque ? Qui commençait déjà à se fendre voyant qu'elle n'était pas si utile que ça dans l'affaire ?

Il se méfiait d'elle, après tout, craignant qu'elle répète tout, il venait de le dire, alors du coup, elle se méfiait un peu à son tour, se voyant à nouveau comme un pion qu'on bougeait à sa guise... Elle en avait été tellement victime aussi...
La Rouge et Or ne savait plus où ils en était là. En même temps, ce n'était pas comme s'ils étaient capables de gérer ce genre de soucis à leur âge. C'était un problème plutôt adapté aux Aurors, pas à deux étudiants de 16 ans ! Ils étaient incapables de gérer ça !

Elle finit toutefois par bouger, se relevant, attrapant une boite à mouchoirs sur son bureau, pour la tendre à l'étudiant, sans ajouter un mot, de peur que ça soit encore mal prit. Elle en avait assez fait pour une seule soirée...
Puis elle s'assit simplement sur son lit, se trouvant derrière Shintarô du coup, commençant à regretter cette invitation. Soit elle avait tout gâché, soit elle venait de dévoiler une énième utilisation dont elle était la victime. Elle ne savait pas. Erinyes avait tant voulu y croire cette fois ! Ce n'était peut-être aussi qu'un malentendu, mais pourquoi l'aurait-il "rejetée", alors qu'elle avait juste fait un geste réconfortant qui se traduisait tout seul ? Si les mots pouvaient se confondre, les gestes, un peu moins tout de même ! C'était ça qui la faisait douter. Elle ne s'y connaissait pas trop en amour, mais quand même ! Ce genre de chose ne devait pas avoir cet effet là normalement, non ?

Elle se sentait décidément nulle. Soit elle n'était pas foutue d'aider les gens comme il faut, soit elle était toujours aussi naïve au point de se faire avoir.

Et pourtant...

Elle ne sut pas trop si c'était sa naïveté excessive, ou alors une petite voix au fond d'elle qui lui hurlait de ne pas lâcher l'affaire aussi vite, et de continuer à être elle même malgré tout, mais elle finit par bouger à nouveau, presque sans réfléchir.
Deux secondes plus tard, elle avait rabattu la couverture du matelas sur les épaules de l'étudiant, et avait elle même posé sa tête sur son dos, ses bras à nouveau autour de lui, tandis qu'elle était agenouillée derrière. Elle avait vraiment envie d'y croire. Que ce n'était qu'un malentendu. Une mauvaise passe. Qu'il avait juste besoin d'un gros réconfort, et qu'elle n'avait qu'à lui donner du mieux qu'elle pouvait sans trop s'occuper du reste pour le moment. Et puis si ça ne marchait pas, alors elle serait fixée, et tous deux n'auraient plus qu'à en rester là. S'il ne comprenait pas cette dernière tentative, ce coup là dénuée de paroles, alors elle n'avait plus rien à espérer... //


Couleurs utilisées dans ce message : red, blue
Shintaro Wanuki

Ancien(ne)





MessageDate du message: Ven. 08 Mar 2013, 04:10  Répondre en citant

//Il avait décidément du mal à croire que le Ministère pourrait l'aider. Il savait juste une chose, l'un des seuls moyens qu'il voyait pour que ça soit fait "dans les règles", c'était que quelqu'un d'autre dépose une demande d'adoption ou de tutelle le temps qu'il devienne majeur...même si ça aussi, Shintarô redoutait. Ses parents s'étaient battus pour lui, après tout, et ils avaient été assassinés juste après par représailles. Il ne voulait pas faire subir cette tragédie à d'autres personnes qui ne le méritaient pas. Ces gens étaient...l'équivalent de démons pour lui. Car capable de se dissimuler, de parvenir à faire croire qu'ils étaient innocents.
Aussi, il était coincé. Il voulait que leurs sombres activités soient enfin mis à jour, et qu'ils soient enfin condamnés pour leurs actes franchement pas très sain...

Alors oui, il redoutait. A part le mettre devant le fait accomplis, il continuerait à se buter.

Il n'en pouvait plus. Il ne s'attendait pas à ce que cette histoire revienne ce soir. Il avait un peu le sentiment d'avoir été manipulé par cette invitation. Il ne supportait pas d'être dans cet état devant qui que ce soit. Comme quoi, il n'était pas infaillible, comme il avait tendance à vouloir se montrer. Mais ce sujet était décidément...très sensible. Et oui, il avait de quoi avoir peur. Il se débrouillait certes pas mal pour se défendre, mais contre cette organisation secrète, il savait qu'il n'en avait pas le pouvoir.

Ce qui lui avait fait le plus mal dans l'histoire, c'était que, lorsqu'il avait voulu faire l'effort d'en dire plus, d'être plus honnête, il...n'avait pas été pris au sérieux. Comme s'il inventait juste histoire de mieux se faire remarquer. Mais il ne jouait vraiment pas. Il lui en voulait pour ça. Qu'il avait eu beau dire...rien à faire. Aucune prise au sérieux, comme s'il partait totalement en délire pour mieux supporter sa situation d'orphelin et de famille adoptive pas très aimante. Non, il n'avait vraiment pas apprécié. Bon sang, est-ce qu'il avait l'air de jouer, là ?!

Et le fait de s'être entiché d'elle au cours des dernières semaines, ça faisait encore plus mal...

Puis il sentit un geste, auquel il n'osa pas répondre tout d'abord. Comment le voyait-elle, à présent ?//

- Je veux juste être libre...et sortir de cette situation...


Couleurs utilisées dans ce message : red, darkred
Erinyes Lindorie

Ancien(ne)





MessageDate du message: Ven. 08 Mar 2013, 04:10  Répondre en citant

// Il n'y eut qu'une seule phrase en guise de réponse. Erinyes ne savait décidément plus quoi faire. Tout ce qu'elle tentait semblait s'écrouler petit à petit. Elle avait cru bien faire, bien s'y prendre, mais seul tout le contraire semblait se dévoiler à chaque tentatives... Elle ne voulait pas lâcher l'affaire, mais commençait à se demander si elle n'était pas à nouveau trop naïve, vu le peu de considération qu'il semblait donner à tout ce qu'elle essayait de faire pour qu'il aille mieux... Elle n'allait pas non plus changer complètement de sujet, genre lui déballer une oaristys pour tenter de passer à autre chose ! Et de toute façon, elle ne savait pas faire... Et ça serai peut-être mal prit aussi... //

"Je suis désolée... De te pas pouvoir faire plus pour t'aider... Je n'ai que 16 ans après tout... Je ne vois vraiment pas quoi faire de plus..."

// Histoire de dire aussi, en insistant un peu indirectement, que sans l'aide minimum d'un adulte, ils n'y arriveraient pas... Erinyes avait quand même sa mère au Ministère, qui serait sûrement de leur côtés s'ils lui expliquaient ! Mais il semblait tellement terrorisé à cette idée d'en parler qu'elle ne voyait pas quoi lui apporter de plus...
Et être ainsi prise pour quelqu'un qui n'avait aucune considération, vu qu'il se renfermait complètement, alors que c'était tout l'inverse... Ça la blessait un peu aussi !
Car, bien que maladroitement, elle l'avait quand même cru et pris au sérieux ! Juste qu'elle savait d'avance que la situation était trop pour eux, alors elle avait tenté de le diriger vers l'aide appropriée, en tentant de lui prouver qu'il n'avait rien à craindre.

Sans succès.

Elle tremblait légèrement à présent. Face à si peu de réaction malgré tout le reste, elle commençait à hésiter. Continuer, se montrer présente et patiente ? Ou alors laisser complètement tomber, vu qu'il semblait complètement indifférent à tout ce qu'elle faisait ?
Elle ne savait plus... //

"Mes sentiments ne changent pas tu sais..."

// Ce fut tout ce qu'elle prononça, ne sachant plus quoi dire d'autre. Comment il la voyait à présent ? L'avait-elle perdue, là, d'un coup ? Parce qu'elle n'avait pas été capable d'avoir la bonne solution ?
Si c'était vraiment le cas, alors elle laisserai tomber. Mais pour se remettre de ce coup là... Ça ne serait sûrement pas sans conséquences.
Elle avait beau tenter tout ce qu'elle pouvait, se montrer présente et tout, mais si rien ne marchait, à quoi bon continuer ?//


Couleurs utilisées dans ce message : orange, royalblue
Shintaro Wanuki

Ancien(ne)





MessageDate du message: Ven. 08 Mar 2013, 04:10  Répondre en citant

- Ce n'est pas de ta faute, tu sais...je suis le premier à souhaiter d'avoir grandi autrement...

//Elle n'était pas responsable, pour lui, à ce niveau-là, elle n'avait pas à s'excuser.

Vu comment ça avait dégénéré, il hésitait encore à répondre à sa cajolerie, se disant qu'il paraîtrait hypocrite. Et il n'y tenait pas. Il n'aurait franchement pas voulu en arriver là, en tout cas certainement pas après avoir eu autant de béguin pour elle !

Pas rassuré du tout, ne sachant comment réagir, elle eut finalement les bons mots. En osant simplement dire ce qu'elle pensait, honnêtement. Cela ne le laissa pas indifférent. Alors il se disait qu'il devrait oser, qu'elle n'attendait que ça, qu'il dépasse ce mur qu'il avait dressé soudainement une nouvelle fois depuis quelques temps.

Il se tourna vers elle, bien que le regard bas, décidément pas très bien, lui déclarant :

- Je...croyais...que tu ne me prenais pas au sérieux. Il faut que...que je réfléchisse. Pardon si...je t'ai mal jugée.


Couleurs utilisées dans ce message : darkred, darkblue
Erinyes Lindorie

Ancien(ne)





MessageDate du message: Ven. 08 Mar 2013, 04:11  Répondre en citant

// Il finit enfin par parler, les choses semblant enfin se calmer un peu... Erinyes se détendit aussi, bien que pas franchement fière de la situation... Elle avait bien gâché la soirée avec toutes ces histoires... Sur le coup, elle aurait limite préféré ne pas avoir insisté finalement... Mais bon, ce qui était fait était fait !
Elle le relâcha quand il se retourna, bien que le sentant un peu distant encore. //

"Je ne suis pas du genre à ne pas prendre les gens au sérieux... Mais parfois, j'essaie aussi de leur faire voir quelque chose qui leur aurai échappé... Pour rassurer. C'était vraiment tout."

// S'expliqua-t-elle à nouveau, voulant à tout prix que ce point soit clair. Puis, se laissant encore guidé par elle ne savait quoi, elle finit par lui saisir doucement le visage, avant de rapprocher le sien, et de lui offrir un baiser.
D'abord un peu timide au départ, et puis vu qu'elle n'avait de toute façon rien à perdre, et qu'il valait oublier ça pour le moment, le geste se fit de plus en plus langoureux, comme pour se faire aussi pardonner d'avoir plus ou moins fichu la soirée en l'air... //

"Je suis désolée... Je ne voulais pas que ça se passe comme ça..."

// Fit-elle ensuite après s'être un peu éloignée pour mettre fin au geste, bien que ne se sentant pas forcément plus à l'aise pour autant, se demandant si pour ça aussi, elle avait bien fait... //


Couleurs utilisées dans ce message : royalblue, #CC0000
Montrer les messages depuis:   
Page: <--  1, 2, 3, 4, 5, 6  -->
   Répondre au sujet    Forum >> Pré-Au-Lard
Page 4 sur 6