Hiboux Nomade Notes
 Joueur :    Mot de passe :    Automatique :         Inscription  


Gare

Page: <--  1, 2, 3, 4, 5, 6
   Répondre au sujet   Forum >> Pré-Au-Lard
Auteur Message

Joueuse


Messages : 1033
Guilde : Les Dragons d'Opale
Maison : Serpentard
Poudlard : 6e année
MessageDate du message: Jeu. 26 Avr 2018, 16:43  Répondre en citant

- Je ne pense pas que le directeur les laisse rentrer chaque week-end. Mais c'est vrai que leurs parents peuvent venir à Pré-au-Lard, mais je suppose qu'ils apprécient moins de rentrer chez eux ensuite. Et oui ça change complètement quand je rentre chez moi. Je profite simplement de la nature, des bouquins et des visites guidées que mes parents organisent pour les touristes.

// Elerinna se fit la réflexion qu'elle n'avait jamais discuté de ces choses-là avec Jacob. Peut-être avaient-ils déjà succinctement évoqué leur famille respective, mais elle n'avait par exemple aucune idée que les parents de son ami étaient guides touristiques, et elle ne faisait jusqu'à maintenant que supposer qu'il aimait à ce point la nature. Ce genre d'informations était précisément ce qui rendait une amitié immarcescible. Sans aller jusqu'aux confidences, elles rendaient la relation entre Jacob et la rouquine plus intéressante, plus complète. //

- Si tu veux te familiariser avec la vie moldue, tu pourrais venir une fois chez moi si tu veux. On habite en Ecosse, ça ne te dépaysera pas trop d'ici, mais il n'y aura pas une once de magie, je peux te le garantir !

// Particulièrement touchée par cette proposition, Elerinna sourit sans un mot et entreprit de marcher le long du quai de la gare de Pré-Au-Lard aux côtés du jeune homme. Elle appréciait ces conversations déambulatoires, pas de celles ponctuées de philosophailleries et de discours informes, mais plutôt celles qui lient deux personnes, même dans leurs silences. //

- Ca me fait plaisir que tu me proposes ça, je serais ravie de venir te rendre visite un jour, fit-elle en acquiesçant en signe de reconnaissance.

// Elle était constamment partagée entre exprimer son ressenti ou le cacher. Avec les personnalités diverses qu'elle côtoyait, allant d'Alexia, à Zlatz, en passant par Travis pendant un moment, elle ne savait pas toujours sur quel pied danser. Certains appréciaient sa franchise, d'autre la préféraient calme et étrangement distante. Mais avec Jacob, elle sentait que l'honnêteté pleine et pure avait une valeur à ses yeux. //

- J'ai rarement rencontré des personnes aussi génuinement désintéressée et généreuse que toi, je tenais à te le dire, annonça-t-elle le plus sincèrement du monde. C'est rare, surtout de nos jours, et surtout à Poudlard, ajouta Elerinna avec une once de sous-entendu.


Couleurs utilisées dans ce message : #B4EDE6, #3B5A32
Voir le profil du joueur Envoyer un Hibou Fiche de personnage RP

Team RP
Relations Moldues


Messages : 7609
Guilde : Les Dragons d'Opale
Maison : Poufsouffle
Poudlard : 7e année
MessageDate du message: Dim. 13 Mai 2018, 10:24  Répondre en citant

- Ca me fait plaisir que tu me proposes ça, je serais ravie de venir te rendre visite un jour.

// Jacob espérait qu'elle viendrait vite. Ils pourraient passer leur temps à écouter les oiseaux communiquer entre eux, à regarder batiller la rivière proche de chez lui qui laisserait échapper un son apaisant, à sentir les exhalaisons que dégageaient les fleurs, à lire des heures et des heures et faire les recherches pour traduire les ouvrages qu'elle lui avait offerts. //

- J'ai rarement rencontré des personnes aussi génuinement désintéressée et généreuse que toi, je tenais à te le dire. C'est rare, surtout de nos jours, et surtout à Poudlard.

// Le Poufsouffle rougit malgré lui, il n'était pas souvent la cible de compliments. Ce que disait Elerinna le touchait et il ne savait pas comment réagir, ni répondre. Par contre, il ne comprenait pas ce qu'elle sous-entendait par "surtout à Poudlard". Y avait-il au château de nombreuses personnes égocentriques et avares de sentiments, de propositions et d'aide ? Il n'avait jamais été confronté à ça, peut-être que c'était dû au fait qu'il ne fréquentait que très peu de personnes et que, parmi elles, il y avait Calypso et la rouquine qui étaient des filles géniales. //

- Tu me diras quand tu veux venir, mais je pense que le plus appréciable c'est l'été. On aura plus de temps et moins de pression par rapport aux examens et aux cours.

// Il prit le temps de réfléchir de nouveaux aux possibles raisons qui menait son amie à critiquer les gens de Poudlard. Peut-être avait-elle subi une mauvaise expérience ? //

- Merci Ele, ça me touche beaucoup ce que tu me dis là. Et pourquoi surtout à Poudlard ? J'avoue que ça m'intrigue... Mais si tu ne veux pas en parler, ne t'inquiète pas, je comprendrai.


Couleurs utilisées dans ce message : #3B5A32, #B4EDE6
Voir le profil du joueur Envoyer un Hibou Fiche de personnage RP Visiter le site web du joueur

Joueuse


Messages : 1033
Guilde : Les Dragons d'Opale
Maison : Serpentard
Poudlard : 6e année
MessageDate du message: Ven. 15 Juin 2018, 22:41  Répondre en citant

- Tu me diras quand tu veux venir, mais je pense que le plus appréciable c'est l'été. On aura plus de temps et moins de pression par rapport aux examens et aux cours.

// Il n'avait pas tort, et cette perspective de vacances donnait d'autant plus de motivations à la rousse de finir l'année. //

- Merci Ele, ça me touche beaucoup ce que tu me dis là. Et pourquoi surtout à Poudlard ? J'avoue que ça m'intrigue... Mais si tu ne veux pas en parler, ne t'inquiète pas, je comprendrai.

// Comment ne pas vouloir en parler ? S'il y avait bien une personne avec qui elle sentait qu'elle pouvait en parler, c'était lui. Et même si elle n'était pas particulièrement dans une humeur de confidence, elle n'avait pas à rentrer dans des grandes explications métaphysiques pour exprimer à Jacob de manière simple la signification de son sous-entendu. //

- Non je disais simplement ça parce que j'ai le sentiment que mes débuts à Poudlard n'ont pas été très agréables d'un point de vue social. Je ne me sentais pas très bien intégrée, mais je n'ai pas cherché à l'être non plus. Un peu comme si je flottais dans la stratosphère et les autres élèves avaient tous les deux pieds sur Terre. Enfin je sais que c'est comme ça que j'étais perçue du moins … Et toujours maintenant je pense. Mais la différence, c'est que ça m'est égal maintenant.

// C'était la première fois qu'elle évoquait à voix haute ce passage de sa vie, qui ne datait pourtant pas d'il y a si longtemps. Mais elle avait l'intime persuasion que Jacob pouvait la comprendre, et qu'il avait peut-être même déjà vécu ce genre d'expérience. Elle se dit qu'à part lui, Zlatz pourrait certainement aussi être de bonne écoute sur le sujet, mais elle admirait tellement sa capacité à ne pas prêter attention aux avis extérieurs qu'elle se sentirait presque coupable de lui en parler, de se montrer sensible à ses yeux. Alors que le sentiment de culpabilité ou de doute n'avait pas lieu d'être avec Jacob. //


Couleurs utilisées dans ce message : #B4EDE6, #3B5A32
Voir le profil du joueur Envoyer un Hibou Fiche de personnage RP

Team RP
Relations Moldues


Messages : 7609
Guilde : Les Dragons d'Opale
Maison : Poufsouffle
Poudlard : 7e année
MessageDate du message: Ven. 15 Juin 2018, 23:00  Répondre en citant

- Non je disais simplement ça parce que j'ai le sentiment que mes débuts à Poudlard n'ont pas été très agréables d'un point de vue social. Je ne me sentais pas très bien intégrée, mais je n'ai pas cherché à l'être non plus. Un peu comme si je flottais dans la stratosphère et les autres élèves avaient tous les deux pieds sur Terre. Enfin je sais que c'est comme ça que j'étais perçue du moins … Et toujours maintenant je pense. Mais la différence, c'est que ça m'est égal maintenant.

// Jacob hocha la tête. Il comprenait totalement ce qu'elle voulait dire. Il avait vécu ça dans son école aux Etats-Unis. Mais pour lui, ça n'était pas que dans les endroits magiques que ça se déroulait mais au quotidien, que ce soit en ville, dans un magasin, une école, etc. La plupart des gens avait la fâcheuse tendance de critiquer ceux qui ne les ressemblait pas et ceux qui sortaient un tant soit peu de l'ordinaire. Le Poufsouffle n'avait jamais eu aucun problème à accepter cela mais il pouvait totalement saisir le comportement et le mal-être de son amie. //

- Je comprends tout à fait ce que tu veux dire, mais le principal c'est que maintenant tu t'y sentes bien et que tu aies tes amis.


// Il ne devait pas être son seul ami, il l'avait déjà vue accompagnée d'un autre garçon. //

- Et puis dis-toi que c'est la qualité qui compte et non la quantité. En tout cas, tu peux compter sur moi !

// Cela faisait peut-être un peu imbu de la part de Jacob, mais il ne s'en rendait même pas compte. Il disait juste ce qu'il lui passait par la tête et qu'il pensait être juste.

Dans tous les cas, il réussit à rassurer la rouquine qui finit par lui sourire.

Les deux amis finirent par rentrer au château tout en discutant de choses et d'autres, sous le froid de l'hiver. //

[RP fini]


Couleurs utilisées dans ce message : #3B5A32, #B4EDE6
Voir le profil du joueur Envoyer un Hibou Fiche de personnage RP Visiter le site web du joueur

Direction
Auror
Animatrice


Messages : 3431
Guilde : Les Dragons d'Opale
Maison : Serpentard
Poudlard : 5e année
MessageDate du message: Mer. 25 Juil 2018, 10:23  Répondre en citant

[RP unique - Ciryen Fill (Aquilea) et PNJ Julian McGinley joué par Aquilea]




Citation de Lettre de Elias à Ciryen :
Fille,

Qu'as-tu fait ? Comment ton nom s'est-il retrouvé sur ce journal ? Il me semblait avoir été clair sur ce point : tu devais te faire oublier !

Rectifie le tir rapidement ou nous aurons des problèmes.

EF

    // Elle tremblait. Le morceau de parchemin froissé qu'elle tenait dans sa main droite lui semblait peser une montagne. De son autre main, Ciryen essuya les restes de larmes acides qui avaient coulé sur son visage. Elle n'avait jamais demandé à ce que son nom soit révélé au grand jour... Elle était cependant surprise de ne pas avoir reçu de visite de membres du Ministère de la Magie. Après une annonce de la sorte, leur silence absolu semblait de très mauvaise augure... Mais plus que tout, l'imputation de son père quant à la situation l'avait terrassée. Comment pouvait-il croire qu'elle n'avait pas pris conscience du risque qu'ils courraient tous les deux lorsque son identité avait été dévoilée ? Ne se doutait-il pas qu'elle avait absolument tout mis en oeuvre pour que son nom de famille ne soit jamais mentionné ? C'était du délire...

    Des pas retentirent, résonnant sur le sol marbré de la gare tristement vide. Ciryen releva la tête et s'étonna de reconnaître Julian McGinley, le vieux gérant de la Tête de Sanglier. L'homme lui fit signe de la main et elle le laissa la rejoindre sur son banc, face aux rails. //


- Alors ma p'tite caille, on vient pu s'en j'ter chez l'vieux schnock ?

    // Ciryen ne releva même pas l'interjection de Julian. Les yeux dans le vague, elle n'arrivait plus à penser à quoi que ce fût. Le barman fronça les sourcils ; un tel mutisme de sa part était fort inhabituel. Il avisa la lettre qu'elle tenait fermement, ainsi que la pile de Gazettes éparpillée à ses pieds. //


- Tu t'fais du mouron à cause de c'tissus d'conneries qu'y ont écrit dans leur torchon ? Pasqu'ils ont dit ton nom, c'est ça ?

    // Ciryen acquiesça sans un mot. Intérieurement, elle se demandait si elle pouvait vraiment faire confiance au patron Gallois, qui, comme chacun le savait, avait la langue bien pendue. //


- Roh la la ! Faut pas s'retourner l'ciboulot pour ça bichette ! T'sais bien, j'connais des gars ; si t'as besoin de t'planquer, t'as qu'à demander... Et pi dis toi qu'y'à presque que moi qui connaît ton nom !

    // Le vieux bouc avait raison sur ce point. A part lui, elle n'avait donné son prénom qu'à Lola Azzurra-Coleman et à Joann le livreur de journaux. Joann était trop naïf et bête pour trouver comment s'en servir contre elle, et Lola était à Poudlard, elle avait donc d'autres chats à fouetter que de lui chercher des embrouilles. Et puis elles se serraient les coudes, à leur manière, pour tenter de débusquer l'auteur de ces racontars. Son salut était donc entre les mains du barman... En espérant qu'elle puisse lui faire confiance... //


** Merci, vieille branche...**, lâcha-t-elle d'une voix faible.

- T'inquiète pas mon p'tit, I got your back comme y disent les anglais ! Allez, souris un peu...

    // Ciryen se décida à tourner la tête et planta son regard dans celui de Julian. Machinalement, elle le sonda, et les élans de bonté qui émanaient de lui montraient à quel point il souhaitait réellement l'aider. Elle se força alors à sourire ; en retour, l'homme lui tendit un nouveau parchemin, en haut duquel était formellement typographié "Contrat de Travail à Durée Déterminée". //


** Je... Je ne comprends pas... **

    // Julian éclata de son rire tonitruant et chaleureux : //


- Bah c'est pas compliqué : je t'embauche ! Enfin, s'tu veux bien travailler avec moi...

** Et Jeremy ?

- Cet incapable ? Il haussa les épaules. J'l'ai viré, c'était un tire au flanc.

    // Ciryen ne pouvait contredire son futur nouveau patron sur ce point ; l'ancien serveur était vraiment un bon à rien... Elle parcourut le contrat du regard. Elle ne s'y connaissait pas très bien en démarches administratives, mais elle estimait pouvoir faire confiance à Julian. Elle lui sourit de nouveau, d'un sourire absolument pas forcé cette fois-ci. //


** Bien sûr que j'accepte de travailler avec toi ! **

    // Et c'est ainsi que Ciryen trouva son premier travail. //


***


** Dis voir, le vieux... Toi qui sait tout, qui entend tout et qui voit tout, tu n'aurais pas des informations à propos du foutu jacassier qui s'amuse à propager toutes ces âneries auprès de la Gazette, par hasard ? **

    // Julian leva le nez du Thunder Rhum on Ice - un nouveau cocktail sur lequel il avait travaillé pendant des jours - qu'il était entrain de préparer pour le faire goûter à Ciryen. //


- Fichtre, c'est qu'c'est difficile d'chopper des infos fiables de nos jours. Mais j'ai cru comprendre que l'fils de ronflak cornu qui s'cache derrière ces histoires serait bien au chaud entre les murs du Château...

    // Voilà qui confirmait ses pressentiments. Ciryen remercia son patron et se promit de filer aussi vite que possible à la poste de Pré-au-Lard pour en informer son associée d'enquête. //


[Fin RP unique]


Couleurs utilisées dans ce message : #2F8042, #B90101, #CC0000
Voir le profil du joueur Envoyer un Hibou Envoyer un e-mail Fiche de personnage RP
Montrer les messages depuis:   
Page: <--  1, 2, 3, 4, 5, 6
   Répondre au sujet    Forum >> Pré-Au-Lard
Page 6 sur 6