Hiboux Nomade Notes
♡ Amusez-vous bien sur Mana Wyrd ♡
 Joueur :    Mot de passe :    Automatique :         Inscription  


Gare

Page: <--  1, 2, 3, 4, 5, 6  -->
   Répondre au sujet   Forum >> Pré-Au-Lard
Auteur Message

Joueur


Messages : 270
Guilde : Aucune
Maison : Serdaigle
Poudlard : 5e année
MessageDate du message: Mar. 01 Aoû 2017, 22:01  Répondre en citant

- C'est quoi un ordinateur ? Alors... j'ai connu ma copine à un bal de Poudlard, mais ce sont nos familles qui avaient arrangé le rendez-vous. On s'était simplement embrassés ce soir-là, mais rien de plus. Un an plus tard, on s'est croisés par hasard au salon de thé de Madame Pieddodu. J'avais changé et avais arrêté de me rendre aux rendez-vous arrangés par mes parents et j'avais pris mon émancipation. Elle m'a expliqué certains de ses problèmes et m'a révélé l'existence d'une fête, où je suis venu par surprise pour jouer le rôle de son petit ami pour que sa grand-mère arrête de l'embêter. Et j'ai commencé à développer une certaine attirance. Il y a un an, il y a eu une correspondance entre Durmstrang, Beauxbâtons et Poudlard et j'étais serveur durant le bal à Poudlard. Elle avait un correspondant et ils étaient ensemble. J'étais jaloux, j'ai quitté le château, elle m'a vu et m'a suivi. Elle ne comprenait pas ma réaction et pour toute justification, je l'ai embrassé. Et il s'est avéré qu'elle ressentait la même chose que moi. Tu pourrais peut-être proposer à la fille d'aller boire un verre ?

- Tu penses que ce serai un bon début ? Si elle comprend que je cherche à me rapprocher d’elle, Zoixa risque de me rembarrer direct, non ? Parce que c’est assez direct comme méthode, non ? Et je n’ai pas l’habitude d’être seul avec elle. En fait, ce n’est arrivé qu’une fois, mais uniquement parce que mon frère a eu un empêchement de dernière minute. Enfin, c’est la seule fois où la situation a duré plus de quelques minutes. Mais sérieusement, ton histoire ressemble à une des histoires à l’eau de rose que lisait mon ancien prof de métamorphose. Je me souviens qu’on lui en avait piqué quelques uns durant mon avant-dernière année et ils étaient étonnement bons. Par contre, tu a vraiment embrassé une fille avec laquelle tu n’étais pas en couple sans lui demander son avis ? Et elle ne t’a pas frappé, insulté et décidé de rompre tout lien avec toi et toute ta famille ? Un jour mon frère a embrassé sa petite amie par surprise et il s’est retrouvé avec le nez cassé alors qu’elle n’avait aucune raison de ne pas accepter qu’il l’embrasse, c’était juste un réflexe. J’avoue qu’il ne doit pas y avoir tellement de personnes qui réagissent à un baiser par un coup de boule et un uppercut, mais j’avoue que je n’oserai pas faire ça… Par contre, en Angleterre aussi il y a encore des familles qui trouvent normal de faire des mariages arrangés ? C’est vraiment n’importe quoi. Personnellement l’argent de ma famille n’est pas assez propre pour que l’on fasse partie de cette strate de la société, mais j’ai un ami qui lui en fait partie et il a eu pas mal de problèmes avec ses parents à cause de ça. Après, ils ont acceptés de le laisser faire sa vie, et d’après lui, pas mal d’autres jeunes comme lui arrivent à prendre leur vie en main ces temps-ci. Leurs parents acceptent plus facilement qu’avant à cause de deux cas où ces conflits ont dégénérés jusqu’à ce que quelqu’un meure. Il y a eu un garçon qui c’est disputé avec son père, ils en sont venu aux mains, le fils est tombé dans les escaliers et a eu une fracture du crâne ou s’est brisé la nuque, je ne sais plus mais en tout cas il est mort. C’était l’année dernière. Avant ça, lors de ma dernière année à Ilvermorny… Après les examens, j’étais allé passer une nuit à la belle étoile avec mes amis et on a trouvé… Il y a une fille qui a prit son balai, a monté dans le ciel avec, a prit une potion de sommeil et…

// Glen, dont la voix s’était affaiblie au fur et à mesure qu’il évoquait ce souvenir ne réussit pas à parler plus. Il revoyait le corps tel qu’il l’avait aperçu cette nuit là avant de tomber dans les pommes et avait des difficultés à respirer, haletant fiévreusement en tentant de chasser de son esprit le souvenir sanglant. L’américain passa fébrilement sa bouteille dans son autre main, la tenant de deux doigts pour pouvoir plonger sa main droite dans sa manche gauche et serrer compulsivement son avant-bras, enfonçant ses angles dans la protection de cuir qu’il portait. Il resta ainsi quelques instants pour se calmer puis repris la parole d’une voix tremblante pour répondre à la question d’Erwan et détourner la conversation du sujet qui le gênait. //

- Sinon, les ordinateurs, c’est un truc qu’utilisent les non-majs pour faire plein de choses. stocker des données, communiquer avec des gens à l’autre bout de la planète, tout ça… Si j’obtiens l’autorisation de voyager entre ici et la maison comme je veux, j’amènerai le mien pour te montrer.


Couleurs utilisées dans ce message : #526259, #507515
Voir le profil du joueur Envoyer un Hibou Fiche de personnage RP

Team RP
Relations Moldues


Messages : 7593
Guilde : Les Dragons d'Opale
Maison : Poufsouffle
Poudlard : 7e année
MessageDate du message: Mar. 08 Aoû 2017, 20:33  Répondre en citant

// Outch. Glen semblait avoir abordé un point qui lui était sensible sans le vouloir et, progressivement, il parla de plus en plus bas, jusqu'à finir par se taire. Erwan ne savait pas quoi faire. Il observait, impuissant, le jeune homme se faire du mal, sans agir. Il leva le bras, mais vit finalement Glen se calmer et changer totalement de sujet, pour revenir aux ordinateurs. L'ancien Serpentard décida de ne pas poser de questions à propos de tout ça, ne voulant pas réveiller à nouveau les mauvais souvenirs du jeune homme.

Quant aux familles sorcières... il aurait été étonné de la complexité d'Edwin Adamson, c'était une certitude. Ou même de la mégère qui servait de grand-mère à Jade. //

- Ce n'est pas rapport aux familles anglaises mais aux familles de sang-purs en fait...

// Le barman n'entra pas plus dans le sujet, ne voulant pas évoquer son secret avec un presque inconnu.

Il repensa ensuite au baiser qu'il avait échangé avec sa petite amie, au bord du lac. Bien sûr que non, il ne lui avait pas demandé la permission, sinon ça aurait enlevé toute la magie de l'acte. Et il rit ensuite en songeant à une soirée au chaudron baveur où ils avaient feint d'être en couple et où il n'avait pas prévenu Jade qu'il allait l'embrasser. //

- Je n'ai pas eu à lui demander la permission pour l'embrasser, c'était naturel. De toute façon, tu vois bien si la personne a envie, ou non, de la même chose. Quant au rapprochement... il faut qu'il reste naturel. Fais-le petit à petit. D'abord tu organises quelque chose avec ton frère, sa copine et elle. Et si le feeling passe bien, tu lui proposes plus tard de vous revoir et d'aller boire un verre. Et j'ai hâte de voir cet ordi... cet ordinateur.


Couleurs utilisées dans ce message : #526259
Voir le profil du joueur Envoyer un Hibou Fiche de personnage RP Visiter le site web du joueur

Joueur


Messages : 270
Guilde : Aucune
Maison : Serdaigle
Poudlard : 5e année
MessageDate du message: Dim. 20 Aoû 2017, 21:59  Répondre en citant

- Ce n'est pas rapport aux familles anglaises mais aux familles de sang-purs en fait... Je n'ai pas eu à lui demander la permission pour l'embrasser, c'était naturel. De toute façon, tu vois bien si la personne a envie, ou non, de la même chose. Quant au rapprochement... il faut qu'il reste naturel. Fais-le petit à petit. D'abord tu organises quelque chose avec ton frère, sa copine et elle. Et si le feeling passe bien, tu lui proposes plus tard de vous revoir et d'aller boire un verre. Et j'ai hâte de voir cet ordi... cet ordinateur.

// Glen relâcha son avant-bras en écoutant Erwan. Celui-ci n’avait pas parlé du sujet qui mettait l’américain en émoi et celui-ci en était soulagé, si le britannique avait choisi d’éviter de poursuivre la conversation là-dessus, il se tiendrai sans doute à cette décision pour le reste de la conversation. Glen rechangea sa bouteille de main et la regarda un moment. Sa soif avait disparue, son estomac trop noué pour qu’il puisse envisager d’ingérer quoi que ce soit. Il fixa la bouteille quelques secondes en se demandant qu’en faire puis se résigna à la garder en main jusqu’à ce qu’ils arrivent à Pré-au-lard. L’américain leva la tête en entendant un cri de corbeau au dessus de lui et aperçu Navön volant au dessus du chemin faire quelques cercles dans le ciel en lâchant encore quelques autres croassements avant de repartir vers le village. //

- Sérieux ? Cette espèce de corneille albinos ! C’est vraiment dommage qu’il n’y ai pas de cinéma chez les oiseaux, il lui suffirait d’être un peu moins théâtral pour faire un excellent acteur. Enfin bon, c’est pas très important. Tu sais tu peux juste dire ordi, la plupart des gens ne prenne pas la peine d’utiliser le nom complet, ordinateur est trop long. Ton idée m’a l’air vraiment bien, j’en parlerai à mon frère dès que je pourrai rentrer à la maison. Lui et Susan seront sans doute partants mais c’est la mère de Susan qui va sans doute poser des problèmes. En fait, elle est complètement parano, au point que j’ai jamais compris comment elle a pu accepter de se marier alors qu’elle ne fait confiance en personne. Elle a d’ailleurs quitté son mari pour ça, donc c’est même pas qu’il était une exception et qu’elle avait foi en lui. Aussi, elle est ultra-protectrice avec sa fille, au point de quasiment l’empêcher de voir mon frère et même lorsque Susan et lui arrivent à faire un truc ensemble, elle insiste pour qu’il y ait quelqu’un d’autre, généralement moi, et elle nous appelle souvent pour vérifier ce qu’il se passe. Entre nous, je pense qu’elle pose un jour de congé pour les espionner à chaque fois, elle en est capable en tout cas. Et elle se méfie beaucoup de mon frère. J’imagine que dans sa tête quiconque s’intéresse à sa fille est soit un pervers après sa pureté soit un tueur en série psychopathe l’ayant choisi pour être sa prochaine victime. Au cas où tu te pose la question, mon frère n’est ni l’un ni l’autre. Bref, je le persuade de faire une sortie avec Susan, j’attends une semaine ou deux le temps qu’elle se fasse entendre par sa mère, puis je propose à Zoixa de m’accompagner parce que leur tenir la chandelle, c’est pas le pied. Dis, à ton avis, est-ce que c’est pas un peu malsain de parler de tenter d’interagir avec les sentiments d’autrui comme si ce n’était qu’un genre de jeu de stratégie ? Ou c’est juste moi qui vois le mal partout ?


Couleurs utilisées dans ce message : #526259, #507515
Voir le profil du joueur Envoyer un Hibou Fiche de personnage RP

Team RP
Relations Moldues


Messages : 7593
Guilde : Les Dragons d'Opale
Maison : Poufsouffle
Poudlard : 7e année
MessageDate du message: Sam. 26 Aoû 2017, 12:58  Répondre en citant

// Erwan hallucinait devant la capacité de réflexion que Glen démontrait. Il songeait à un nombre incalculable de choses à la seconde et ne mélangeait même pas ses pensées. C'était assez impressionnant en vérité. Une fois n'est pas coutume, il écouta attentivement le plan que le jeune homme mettait en oeuvre. Ca n'était pas si mauvais en théorie. C'était même plutôt bon pour quelqu'un qui disait ne pas être doué en approche des gens. //

- Franchement, je pense que ton idée peut fonctionner. Il ne faut juste pas que la mère de Susan soit chiante sur ça.


// Comment pouvait-on interdire à sa fille de sortir avec son petit ami ? Elle n'allait pas rester toute sa vie avec elle quand même ! Erwan s'imaginait avec son géniteur et sa mère pendant une bonne partie de sa vie. Il en aurait sûrement marre au bout d'une semaine. Quelle horreur ! Il était bien mieux dans son studio de Pré-au-Lard. //

- Et non, ça n'est pas malsain. Ce n'est pas comme si tu lui faisais croire que tu l'aimais, que tu attendais qu'elle tombe amoureuse de toi et que tu la laisses tomber. Ce n'est pas du tout ça. Donc tout va bien, ne t'inquiète pas et ne te pose pas trop de questions.

// L'ancien Serpentard repensait à toutes les filles qu'il avait pu séduire et larguer ensuite. Il n'était plus du tout la même personne dorénavant. Il avait bien grandi depuis. Et pourtant, il lui arrivait parfois de songer à cette époque où son principal problème était de sortir avec une Gryffondor ou non. //

- Par contre, si au bout d'un moment tu vois qu'elle n'est toujours pas intéressée, lâche l'affaire et n'insiste pas trop, tu risquerais de la perdre complètement.

// Il préférait le prévenir, au cas où. Les filles étaient parfois bien compliquées. //

- Ecoute, on arrive bientôt à Pré-au-Lard, donc nos chemins vont se séparer dans quelques minutes, mais si tu as besoin d'autres conseils n'hésite pas à m'envoyer un hibou. Je te rappelle mon nom de famille : Adamson.


Couleurs utilisées dans ce message : #526259
Voir le profil du joueur Envoyer un Hibou Fiche de personnage RP Visiter le site web du joueur

Joueur


Messages : 270
Guilde : Aucune
Maison : Serdaigle
Poudlard : 5e année
MessageDate du message: Ven. 01 Sep 2017, 22:08  Répondre en citant

- Franchement, je pense que ton idée peut fonctionner. Il ne faut juste pas que la mère de Susan soit chiante sur ça.

// Glen ricana en entendant les paroles d’Ethan. Lui-même estimait avoir fait preuve d’optimisme en imaginant les difficultés qu’elle causerait à son plan. Voir le britannique le surpasser dans ce domaine lui semblait assez comique, même s’il se sentait un peu triste de voir qu’il n’avait su faire comprendre à son interlocuteur la personnalité de la mère de Susan qui était incapable de laisser faire quoi que ce soit dont il était imaginable qu’un danger quelconque en résulte pour elle ou pour sa fille sans tout faire pour l’empêcher. //

- Et non, ça n'est pas malsain. Ce n'est pas comme si tu lui faisais croire que tu l'aimais, que tu attendais qu'elle tombe amoureuse de toi et que tu la laisses tomber. Ce n'est pas du tout ça. Donc tout va bien, ne t'inquiète pas et ne te pose pas trop de questions.

// L’américain fut soulagé d’entendre Ethan lui donner cet avis. Le poids qui lui pesait sur la poitrine n’était pas encore tout à fait parti mais au moins s’était-il allégé. Les mots du britannique semblaient logiques et si Glen était convaincu de la pertinence de ceux-ci, il n’était pas capable de s’empêcher de douter un tout petit peu. Il lui faudrait faire avec et négliger cette pointe d’incertitude. //

- Par contre, si au bout d'un moment tu vois qu'elle n'est toujours pas intéressée, lâche l'affaire et n'insiste pas trop, tu risquerais de la perdre complètement. Écoute, on arrive bientôt à Pré-au-Lard, donc nos chemins vont se séparer dans quelques minutes, mais si tu as besoin d'autres conseils n'hésite pas à m'envoyer un hibou. Je te rappelle mon nom de famille : Adamson.

- OK, je m’en souviendrai, merci pour ton offre et pour m’avoir guidé. Mais on arrive déjà au village ? Ça a été rapide.

// A peine s’était-il réjoui que Glen se rendit compte que ses paroles étaient stupides : la logique voudrait que la gare d’un village soit placée dans ce village et que le trajet entre les deux dure plus d’une seconde interdisait qu’on puisse le qualifier de rapide. Jugeant inutile de se rectifier, il choisi de se taire pendant qu’ils s’approchaient de Pré-au-lard, admirant les lieux. Les arbres se faisant plus rare, il aperçu le château de Poudlard au loin et ne put détacher les yeux de l’ouvrage architectural qui se découpait dans le ciel azuré. Une pointe de patriotisme le poussa à chercher à estimer si l’école de sorcellerie qu’il regardait était plus grande ou plus petite que celle dans laquelle il avait étudié, espérant qu’Ilvermorny soit la plus imposante des deux, mais malgré ses efforts, la distance était trop importante pour qu’il puisse de se faire une idée suffisamment précise de la taille de Poudlard. //

- Bon, je devrai être capable de trouver mon chemin jusqu’au village depuis ici. Encore merci. Te forcer à rester loin de ta petite amie plus longtemps serai criminel. Bon, à la prochaine, en espérant te revoir bientôt. Ce qui est probable si je loge à ton travail.

// Glen serra la main d’Ethan avant de reprendre ses affaires en main et de partir seul explorer Pré-au-lard. Il erra un moment dans les rues du village avant de trouver l’auberge des Trois-balais. Il vida sa bouteille de bière, sa soif étant revenue alors que ses mauvais souvenirs sortaient de ses pensées. Il rentra ensuite dans le bâtiment pour y réserver sa chambre pour les jours à venir. //


[Fin de RP]


Couleurs utilisées dans ce message : #526259, #507515
Voir le profil du joueur Envoyer un Hibou Fiche de personnage RP

Team RP
Relations Moldues


Messages : 7593
Guilde : Les Dragons d'Opale
Maison : Poufsouffle
Poudlard : 7e année
MessageDate du message: Sam. 11 Nov 2017, 21:40  Répondre en citant

[Début de RP entre Elerinna Calaelen (Elerinna Calaelen) et Jacob Nahald (Katleen Makerley)]




// Le froid. Glacial. C'était une des choses qui comblait le plus Jacob. Il aimait s'emmitoufler dans dix couches de vêtements et sortir dehors pour se balader. Il était sûr de ne rencontrer personne ou peu, ce qui le ravissait. Oh non, Jacob Nahald n'était pas asocial, il aurait très bien pu tenir une conversation de deux heures avec un inconnu ou sortir dans une foule croissante. Mais il préférait cent fois plus la solitude, là où il était simplement tranquille avec ses pensées et occupations.

Il songeait à son devoir d'astronomie qu'il devait rendre la semaine prochaine. Rose Carter leur avait donné la liberté de choisir un sujet qu'il leur plaisait le plus. Le Poufsouffle hésitait entre les objets spatiaux nébulaires ou l'étude de l'épacte de l'année 1323, année suivant celle où la Lune avait été particulèrement intéressante de par le fait de sa brillance, mais aussi de sa taille - il l'avait lu dans un livre d'histoire. Bref, c'était un choix compliqué. Mais s'il choisissait la deuxième option, ça risquait peut-être de devenir ennuyant pour l'enseignante. Oui, finalement il sélectionnerait la première. Il n'était pas question d'avoir en-dessous d'un E à un devoir fait en-dehors des cours. C'est qu'il voulait avoir une gamme étendue pour son plan de formation puis de carrière, alors mieux valait mettre toutes les chances de son côté, bien qu'il jetterait sûrement son dévolu sur le domaine des créatures magiques.

Le jaune et noir pensa un instant à Charly, ou plutôt Charlen - il avait découvert le pot aux roses grâce à Calypso. Elle avait certainement choisi cette voie. Peut-être pourrait-il la contacter ultérieurement pour avoir des informations sur tout ça. Après tout, c'était dans deux ans et deux ans ça passait vite.

Le bruit dans les rues, déjà peu présent au début de sa promenade, s'était atténué pour laisser place à un silence appréciable par le garçon. Il devait sûrement être arrivé aux abords d'anciennes boutiques, fermées depuis bien longtemps. Il leva la tête. En fait, il avait marché bien plus longtemps que ça : ses pas l'avaient conduit près de la gare de Pré-au-Lard.

Quitte à finir sa balade, autant aller jusqu'au bout. Il continua jusqu'au petit bâtiment, il y avait peu de monde, le train venait juste de partir. Il pouvait en apercevoir la fumée quelques dizaines de mètres plus loin. Il allait rebrousser chemin quand une chevelure attira son regard. Il reconnut instantanément Elerinna. //

- Elerinna ! Bonjour, comment vas-tu ? lui demanda-t-il en s'approchant de son amie.

// Ils ne s'étaient pas vus depuis un petit moment. Leur année d'écart et leur appartenance à une maison différente en étaient les deux principales causes. //

- Que fais-tu ici ? Tu venais raccompagner quelqu'un ?


Couleurs utilisées dans ce message : #B4EDE6
Voir le profil du joueur Envoyer un Hibou Fiche de personnage RP Visiter le site web du joueur

Joueuse


Messages : 1033
Guilde : Les Dragons d'Opale
Maison : Serpentard
Poudlard : 6e année
MessageDate du message: Dim. 10 Déc 2017, 13:52  Répondre en citant

// Elerinna était liée à sa mère par une relation assez particulière. Elle l'avait, comme toutes les petites filles, longtemps idéalisée, avant de s'apercevoir avec fracas de ses défauts, dont elle avait bien entendu hérité. Mais cette réalisation n'avait en rien changé l'amour pudique qu'elle lui vouait, et que sa mère lui rendait de manière plus timide encore. Il n'en était pas moins profond, simplement très peu exprimé. Jusqu'à ce que l'élément Wakefield vienne bousculer les convictions de Madame Calaelen. Sa fragile petite fille, envolée vers les horizons de l'indépendance, avait souffert le martyre et, dans une prison d'impuissance, elle n'avait rien pu faire pour l'en protéger. Regrettant immédiatement son manque de démonstrations d'amour, d'encouragements, d'affection, leur relation se mit à évoluer d'une manière surprenante, bien que prévisible, pour la jeune fille. Sa mère, qu'elle aimait et idéalisait désormais à distance depuis son entrée à Poudlard, revenait dans sa vie avec une affection décuplée qu'elle ne comprenait pas toujours.

C'est ainsi qu'elle avait décidé de lui rendre visite, et qu'elles avaient toutes deux passé le weekend à déambuler dans Pré-Au-Lard, Londres ou le parc de Poudlard, redécouvrant l'une et l'autre une compagnie dont elles n'avaient plus profité depuis bien longtemps. Elerinna avait même fini par lui parler de Travis et, agréablement étonnée des bons conseils de sa mère, regretta de ne pas lui avoir confié ses soucis plus tôt. C'était comme si sa situation s'était éclairée, comme si les pendrillons étaient tombés, projetant sur la scène de sa vie amoureuse une toute nouvelle lumière, celle de la raison. Tant de mots mélioratifs pour admettre finalement que, le moment venu de se dire au revoir, la rouquine eut un pincement au cœur et, pour la première fois depuis longtemps, regretta tristement le foyer familial et la Norvège natale.

Les yeux fixés sur le train en route, elle surprit derrière elle une voix familière. //

Elerinna ! Bonjour, comment vas-tu ? Que fais-tu ici ? Tu venais raccompagner quelqu'un ?

- Oh Jacob, bonjour ! fit-elle en masquant aussitôt de trouble de ses aux-revoir. Je vais bien, et toi ? Oui, je raccompagnais ma mère, elle est venue me voir pour le weekend et repart prendre son avion à Londres. Elle a une passion bizarre pour les moyens de transport moldus, se cru-t-elle obligée de rajouter, dans un demi-sourire.

// De toutes les personnes qu'elle aurait voulu croiser sur le chemin du retour, Jacob était bien celle qui pouvait au mieux lui changer les idées de ce weekend émotif. Elle aimait sa compagnie pour son calme, ses mots bien choisis et sa génuine absence d'hypocrisie. Ce qui était, par ailleurs, bien trop rare. //


Couleurs utilisées dans ce message : #B4EDE6, #3B5A32
Voir le profil du joueur Envoyer un Hibou Fiche de personnage RP

Team RP
Relations Moldues


Messages : 7593
Guilde : Les Dragons d'Opale
Maison : Poufsouffle
Poudlard : 7e année
MessageDate du message: Dim. 10 Déc 2017, 16:23  Répondre en citant

- Oh Jacob, bonjour ! Je vais bien, et toi ? Oui, je raccompagnais ma mère, elle est venue me voir pour le week-end et repart prendre son avion à Londres. Elle a une passion bizarre pour les moyens de transport moldus.

// Il sourit. Elle se serait bien entendu avec ses parents, eux qui étaient tous les deux moldus. Enfin, ils n'étaient pas vraiment adeptes des avions et tout ce qui polluait l'air, mais bon ils savaient faire des concessions et étaient gentils avec pratiquement tout le monde. On savait d'où Jacob héritait sa sympathie. //

- Je vais bien aussi, je suis content qu'il fasse aussi froid à vrai dire.

// Il devait être le seul de tout le Royaume-Uni à penser cela, mais il s'en fichait. Rien, ni personne, n'aurait pu le faire changer d'avis sur ses goûts, ses avis, ses pensées. C'était d'ailleurs un de ses principaux atouts. //

- Tu habites si loin que ça ? Tu viens d'où ? demanda-t-il curieux.

// Il n'était peut-être pas le seul à venir d'aussi loin. Bon on pouvait difficilement faire plus loin que l'Alaska, mais si la mère d'Elerinna devait prendre l'avion pour rentrer chez elle, il y avait au moins 1000 kilomètres de distance avec le château écossais. //

- Et si ça peut te rassurer, mes parents sont moldus. C'est vrai que des fois quand je les observe je me dis qu'ils ont des manières de faire des choses bien drôles, puis je me rappelle qu'ils ne sont pas dotés de pouvoirs magiques, contrairement à nous.

// Et c'était bien dommage. Chaque humain aurait du en avoir. Ça n'était pas égal, les sorciers avaient plus de facilités pour bien des choses, là où les non-mages, comme les Américains les appelaient, confrontaient beaucoup de difficultés. Et puis le fait de ne pas pouvoir découvrir toutes les créatures magiques était triste aux yeux de Jacob. //


Couleurs utilisées dans ce message : #3B5A32, #B4EDE6
Voir le profil du joueur Envoyer un Hibou Fiche de personnage RP Visiter le site web du joueur

Joueuse


Messages : 1033
Guilde : Les Dragons d'Opale
Maison : Serpentard
Poudlard : 6e année
MessageDate du message: Sam. 06 Jan 2018, 15:24  Répondre en citant

- Je vais bien aussi, je suis content qu'il fasse aussi froid à vrai dire.

// La rousse ne le comprenait que trop bien, elle avait aussi ses préférences pour l'hiver aux grosses chaleurs de la saison estivale. //

- Tu habites si loin que ça ? Tu viens d'où ? Et si ça peut te rassurer, mes parents sont moldus. C'est vrai que des fois quand je les observe je me dis qu'ils ont des manières de faire des choses bien drôles, puis je me rappelle qu'ils ne sont pas dotés de pouvoirs magiques, contrairement à nous.

// Evoquer les modes de vie moldus lui faisait toujours penser à chaque objet étranges qu'elle avait découvert aux cours de discussions diverses. Le lave-vaisselle, la console de jeu, le téléphone ... Elle avait souvent trouvé fascinant qu'à côté du monde magique subsistait un univers parallèle aux pratiques bien différentes. C'est pourquoi elle appréciait d'autant plus Jacob maintenant qu'elle apprenait que ses parents étaient moldus. //

- J'habite en Norvège, à Steinkjer, donc oui ça fait un petit bout de trajet. C'est pour ça que je ne rentre pas si souvent et que mes parents ne me rendent pas visite tous les weekends, fit-elle en souriant. Je suppose que les élèves, et particulièrement ceux nés-moldus, dont les parents vivent à Londres, ont des habitudes bien différentes de nous. Tu imagines ? Ils peuvent rentrer régulièrement, se replonger dans un monde parallèle au notre ... enfin, je ne sais pas comment c'est chez toi, mais il m'a toujours semblé que les habitudes de vie moldues n'avaient pas grand chose de commun avec les nôtres.

// C'était, à vrai dire, ce dont ses lectures l'avait instruite, mais elle était ravie de pouvoir avoir cette conversation avec quelqu'un issu du monde moldu, pour en avoir une expérience plus véridique. //


Couleurs utilisées dans ce message : #B4EDE6, #3B5A32
Voir le profil du joueur Envoyer un Hibou Fiche de personnage RP

Team RP
Relations Moldues


Messages : 7593
Guilde : Les Dragons d'Opale
Maison : Poufsouffle
Poudlard : 7e année
MessageDate du message: Ven. 09 Mar 2018, 16:24  Répondre en citant

- J'habite en Norvège, à Steinkjer, donc oui ça fait un petit bout de trajet. C'est pour ça que je ne rentre pas si souvent et que mes parents ne me rendent pas visite tous les weekends. Je suppose que les élèves, et particulièrement ceux nés-moldus, dont les parents vivent à Londres, ont des habitudes bien différentes de nous. Tu imagines ? Ils peuvent rentrer régulièrement, se replonger dans un monde parallèle au notre ... enfin, je ne sais pas comment c'est chez toi, mais il m'a toujours semblé que les habitudes de vie moldues n'avaient pas grand chose de commun avec les nôtres.

// Elle avait entièrement raison. Pendant les vacances, quand Jacob rentrait chez ses parents, il n'entendait plus parler de magie. Et parfois ça lui manquait. Néanmoins, il comblait vite ce vide en se baladant des heures dans la nature, retrouvant les animaux avec qui il passait parfois beaucoup de temps. De toute façon, en général, Jacob appréciait n'importe quel oekoumène, bien qu'il ait une préférence pour les espaces verts et la campagne. Il se fit d'ailleurs la promesse d'aller visiter un fjord un jour. //

- Je ne pense pas que le directeur les laisse rentrer chaque week-end. Mais c'est vrai que leurs parents peuvent venir à Pré-au-Lard, mais je suppose qu'ils apprécient moins de rentrer chez eux ensuite. Et oui ça change complètement quand je rentre chez moi. Je profite simplement de la nature, des bouquins et des visites guidées que mes parents organisent pour les touristes.

// Il sourit à cette pensée. C'est ainsi qu'il avait eu l'occasion de rencontrer sa meilleure amie, Calypso. Il ne regretterait jamais d'avoir accompagné ses parents ce jour-là. //

- Si tu veux te familiariser avec la vie moldue, tu pourrais venir une fois chez moi si tu veux, proposa Jacob. On habite en Ecosse, ça ne te dépaysera pas trop d'ici, mais il n'y aura pas une once de magie, je peux te le garantir !


Couleurs utilisées dans ce message : #3B5A32, #B4EDE6
Voir le profil du joueur Envoyer un Hibou Fiche de personnage RP Visiter le site web du joueur
Montrer les messages depuis:   
Page: <--  1, 2, 3, 4, 5, 6  -->
   Répondre au sujet    Forum >> Pré-Au-Lard
Page 5 sur 6