Hiboux Nomade Notes
☆ Début de la centième période de l'Académie ! ☆ Des questions ? Des remarques ? Envoyez vos hiboux à la Voix du Wyrd !
 Joueur :    Mot de passe :    Automatique :         Inscription  


Allée des Embrumes

Page: <--  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7  -->
   Répondre au sujet   Forum >> Chemin de Traverse
Auteur Message
Eona

Ancien(ne)





MessageDate du message: Mar. 04 Sep 2012, 13:34  Répondre en citant

[RP avec Hikari]



//Des bruits de pas résonnaient sur les pavés froids et grisonnants, suivit de cliquetis provenant des gouttières abondantes d'eau de pluie, s'écrasant à même le sol. Eona marchait énergiquement, d'une cadence assez rythmée.

Pour une jeune fille de son âge ce n'était certainement pas l'endroit idéal pour se balader, mais que perdrait-elle après tout ? Ou surtout qui ? De la famille ? Sûrement pas. Des amis ? Non, plutôt de récentes connaissances sans jamais avoir pris le temps d'approfondir leurs relations... Bien, - il faut l'avouer - que la Serdaigle ne leur est pas vraiment laissé le choix. C'était donc, accompagnée de son elfe de maison dit : Iniga, que celle-ci se rendait à un magasin bien mal-veillant. Beaucoup de rumeurs, concernant cette échoppe, circulaient au château. Ce qui n'incitait pas grand monde à s'y aventurer. Pourtant, malgré les nombreux avertissements de sa petite protégée ; Eona les avait maintes fois ignorés pour n'en faire au final, qu'à sa tête.

Un mouvement brusque, la fit sursauter. Iniga, evidemment. Cette dernière se cramponnait fermement aux longues jambes de sa maîtresse. Tremblotante et apeurée, des gémissements étouffés s'échappaient de sa bouche. D'un ton agacé, la Bleu-et-Bronze lâcha ://

- Iniga... Tu m'empêches d'avancer. Que se passe-t-il ?

- I...inig-gaa... a aperçu une forme, une c-ccréature installée dans un coin lugubre, sans lumière du jj-ouuur, là où...

- D'accord j'ai compris. On va vérifier cela. //La coupa-t-elle.//


Couleurs utilisées dans ce message : #370028, #4169E1
Hikari

Ancien(ne)





MessageDate du message: Mar. 04 Sep 2012, 14:50  Répondre en citant

// Déterminée, Hikari rentra dans l'Allée des Embrumes. Son père l'avait chargé d'une course à faire chez Barjow et Beurk. C'était la première fois qu'elle rentrait dans cette ruelle mal famée. La jeune femme frissonna. L'atmosphère ici était totalement différente de celle du Chemin de Traverse. Il régnait dans l'air comme un parfum de danger. Les rayons du Soleil peinaient à attendre l'Allée. Méfiante, Hikari fit quelques pas, tous ses sens en alerte. Elle repéra un peu plus loin, au numéro 13, le magasin recherché. Soudain, un bruit de pas se fit entendre. Par réflexe, la jeune femme se cacha dans un coin sombre. On n'était jamais trop prudent. La bleue et bronze vérifia la présence de sa baguette dans sa poche droite et attendit. La suite ne se fit pas attendre très longtemps. Hikari entendit deux voix, l'une humaine, l'autre non, sûrement un elfe de maison. //

- Iniga... Tu m'empêches d'avancer. Que se passe-t-il ?

- I...inig-gaa... a aperçu une forme, une c-ccréature installée dans un coin lugubre, sans lumière du jj-ouuur, là où...

- D'accord j'ai compris. On va vérifier cela.

// Une jeune femme accompagnée d'un elfe de maison apparut alors dans le champs de vision de Hikari. Plissant les yeux, la Serdaigle reconnut une de ses condisciples, l'ayant croisée dans le dortoir de rares fois. La jeune femme ne représentait aucun danger pour elle, c'est pourquoi Hikari s'avança vers la lumière du jour, afin de ne pas terroriser plus l'elfe de maison appelé Iniga et engagea la conversation : //

- Je suis désolée de vous avoir fait peur. Je suis juste méfiante de ce que l'on peut trouver dans cette Allée, elle n'est pas très bien fréquentée. Que fait donc une élève de Serdaigle avec son elfe de maison ici ?


Couleurs utilisées dans ce message : #370028, #4169E1, #C72C48

Team RP
Relations Moldues


Messages : 7637
Guilde : Les Dragons d'Opale
Maison : Poufsouffle
Poudlard : 7e année
MessageDate du message: Lun. 24 Aoû 2015, 15:37  Répondre en citant

[RP entre Caleb Wilmery (Katleen Makerley) et Lindsey Winster (Riverelle)]




// Le Chemin de Traverse était bondé. Toutes les familles de sorciers venaient faire les courses de rentrée pour leurs enfants. Caleb, lui, avait fait irruption dans l'allée et s'était rendu directement chez Fleury et Bott afin de récupérer un livre qui lui manquait. Il était aussi passé chez Scribbulus pour acheter des parchemins, des plumes et de l'encre afin d'écrire chez lui pour la rentrée afin de la préparer au mieux, tel un scribe rédigeant les histoires du passé pour son maitre. Après sa course effectuée, il se laissa entrainer par le mouvement de foule, il ne voyait pas vraiment où il allait, étant perdu dans ses pensées. Il songeait à Lindsey qu'il n'avait pas vue depuis longtemps. Elle lui manquait et il espérait la revoir bientôt.

En relevant la tête, il remarqua qu'il avait débouché dans une ruelle plutôt sombre et étroite. Il y avait des personnes assez louches et qui avaient l'air foncièrement mauvais. Il hâta le pas et tourna dans la première rue à gauche. Il reconnut alors la rue dont on disait tant de rumeurs. Il se trouvait dans l'Allée des Embrumes, pourquoi diable était-il arrivé ici ? Il se tapa le front du plat de la main et voulut faire demi tour mais la ruelle par laquelle il était arrivé avait disparu. Il chercha alors désespérément un visage connu même s'il n'espérait pas trop en voir un... //


Dernière édition effectuée par Katleen Makerley (Lun. 24 Aoû 2015, 15:41) ; édité 1 fois
Voir le profil du joueur Envoyer un Hibou Fiche de personnage RP Visiter le site web du joueur
Riverelle

Ancien(ne)





MessageDate du message: Lun. 26 Oct 2015, 21:34  Répondre en citant

    // Lindsey ne comprend pas l'Allée.


    Bien qu'elle se savait posséder une appréhension sensible de l'essence de chaque chose, bien qu'elle y ère depuis une bonne heure (après s'y être engagée par curiosité, n'y ayant jamais mis les pieds. Non mais), l'Allée des Embrumes lui échappe encore. Peut-être parce que jamais encore elle n'a observé assemblage de bâtisses aussi hétéroclite, dressées au ciel comme autant de pierres rendues presque rougeoyantes par une érosion centenaire. Les murs lui semblent tissés sans aucun souci de cohérence. En mépris de toute harmonie que l'on recherche habituellement même dans les infrastructures des ruelles les plus étroites.


    Parfois elle se surprend à comparer ses architectures succédées, absurdes, à une immense fourmilière, constituée de façades et de pavés liés sans conscience ni but précis. Et alors que son brillant regard mordoré effleure les comptoirs recouverts de crasse, les fêlures sillonnant le verre des vitrines poussiéreuses, un désagréable frisson se meure au creux de ses reins. Ici, bien des êtres ne ressemblent pas à des humains ; ou peut-être à quelques âmes écrasées par la pourriture.


    Elle longe d'un pas rapide, bien que peu assuré, la charpente d'un magasin plongé dans la pénombre. S'éloigner de ces yeux globuleux qui fixent son corps menu, sa tenue déplacée, ses mèches relevées en pointes. Elle ne supporte pas ce ressenti qui la rapproche d'une anonyme, égarée au milieu d'un espace qui ne lui appartient pas.


    Quand bien même un certain nombre de personnes demeurent dans la sombre allée, la jeune fille peine à sentir au bout de leurs lèvres le souffle de leur existence. Comme si, sur le fil d'une vie déjà lasse, ils ne portaient en leur sein rien d'autre que les ombres pestilentielles projetées par les bâtiments noircis de graisse. Et, hardiment, elle glissait une prunelle furtive dans les yeux de quelques sorciers noyés sous leurs robes. Pour n'y lire rien d'autre qu'un esprit nécrosé par l'âge, l'alcool, presque la démence par instant... Infâme.


    Elle observe un instant le mur glacial où elle s'adosse, retrace du bout de ses doigts le contour crasseux des briques farineuses. On y sentirait presque les aspirations de mille personnes mortes depuis longtemps ; comme si la roche emprisonnait dans ses rainures le poids des courbures passées.
    Son regard dérive sur les passants, cherche fébrilement la sortie ; puis se pose sur un visage qui la fit bondir.


    « Hey, Caleb ?! Qu'est-ce que tu fous ici ? »


    Probablement avait-elle été un peu trop condescendante... Mais la surprise ne lui avait pas laissé le temps de mesurer ses mots. Pourtant, elle ne pu s'empêcher de sourire à la vue de la courbe si douce de ses yeux multicolores, au port gracile de ses cils charbonneux, à la ligne si connue de sa silhouette finement musclée. //


Couleurs utilisées dans ce message : #fff0f5

Team RP
Relations Moldues


Messages : 7637
Guilde : Les Dragons d'Opale
Maison : Poufsouffle
Poudlard : 7e année
MessageDate du message: Mer. 28 Oct 2015, 21:49  Répondre en citant

// Le Serdaigle était toujours désespérément à la recherche de quelqu'un ayant l'air sympathique. Il avait une totale nescience des personnes qu'il connaissait qui pourraient venir dans cette lugubre allée. C'est alors que, comme par magie, il entendit un timbre de voix qu'il aimait par dessus tout : //


« Hey, Caleb ?! Qu'est-ce que tu fous ici ? »


// L'interpelé fut halluciné un instant avant de reprendre ses esprits : //

- Je te retourne la question Lindsey ! Que viens-tu faire dans cette affreuse rue ?


// Le côté protecteur de Caleb commençait à ressortir, il reprit confiance en lui et se rapprocha de celle qui le faisait craquer. Il la prit dans ses bras et la serra. Cela faisait longtemps qu'ils ne s'étaient pas vus. Vraiment très longtemps. Caleb espérait que le contact en ce moment-même ne la dérangeait pas.

Le jeune homme détailla l'allée dans laquelle ils se trouvaient. Les gens étaient tous plus dépravés les uns que les autres. Le doxa concernant cet endroit qui disait que les personnes y étant ainsi était donc vrai. Il n'aimait pas vraiment l'ambiance sinistre que ce lieu dégageait. Il se maudissait de s'être laissé emporter par le flux des piétons mais il était content de revoir Lindsey. Il déposa un baiser sur son front et la regarda : //

- Comment vas-tu ? Ton dernier hibou remonte à des semaines...


Couleurs utilisées dans ce message : #fff0f5, #1E7FCB
Voir le profil du joueur Envoyer un Hibou Fiche de personnage RP Visiter le site web du joueur
Riverelle

Ancien(ne)





MessageDate du message: Ven. 01 Jan 2016, 12:12  Répondre en citant

    « Je te retourne la question Lindsey ! Que viens-tu faire dans cette affreuse rue ? »


    // Oui, logiquement. Elle reste un instant silencieuse, les prunelles longeant les bâtiments dérobé à toute logique comme si un titan dénué de conscience les aurait empilés, par amusement. Elle glisse ses mains le long de sa colonne vertébrale, un peu étonnée ; au sein d'une dimension aussi extrinsèque, aussi profondément inconfortable, la chaleur qu'il émane lui paraît presque curieuse — et elle se sent encore plus éloignée de l'essence-même de la rue, de l'essaim d'âmes perverses qui l'entoure...


    La jeune fille se hisse sur la pointe des pieds pour passer ses mains autour de son cou, coller ses paumes là où son artère palpite ; à présent qu'elle le sent à ses côtés, l'allée lui semble plus fausse encore, façonnée en mépris de toute loi gravitationnelle. Elle croise les yeux de quelque être bipède qui lui semble à peine humain. Comme si tout en lui devait demeurer abstrait au monde, que sa silhouette difforme se traçait au versant d'une montagne pour l'ombrager de ses cils.


    D'une certaine façon, elle se sent un peu moins tendue, et pourrait presque se plaire à relativiser la valeur de son dilemme. Cependant, elle ne pouvait totalement se résoudre à entraîner Caleb dans des histoires qui ne pourraient que l'embêter. Ç'aurait été injuste qu'il se sente concerné par ses propres soucis... //


    « Comment vas-tu ? Ton dernier hibou remonte à des semaines... »


    // ... Et dans un sens, Lindsey n'aurait pas non plus su le tenir éloigné de toute sa vie ; elle avait entièrement confiance en Caleb, et n'était pas de ces hommes qui ne pouvaient glisser leurs yeux dans ceux de leurs amis les plus chers tout en dissimulant totalement le tremblement de leurs mains. La jeune fille avait toujours appris à s'ouvrir un peu à chacun.


    Avec précaution, elle finit donc pour sourire, tout en scrutant les iris miroitantes du jeune homme (ses yeux l'avaient toujours étonnée, comme si ses prunelles parfois s'effleurissaient dans un éclat d'éternité. Ou comme un diamant qui se rit de l'ombre qui inlassablement l'affleure). //


    « Ouais... Désolée pour ça. Je crois que mon frère rencontre quelques difficultés, alors j'avais la tête ailleurs... »


    // Elle se tut un instant, puis reprit presque aussitôt : //


    « Des difficultés mineures. »


    // Restait à y croire. //


HRP • pardon c'est pas top °°
Premier rp de l'année, il est pour toi 8D


Dernière édition effectuée par un ancien joueur (Ven. 01 Jan 2016, 12:16) ; édité 2 fois

Couleurs utilisées dans ce message : #1e7fcb, #fff0f5

Team RP
Relations Moldues


Messages : 7637
Guilde : Les Dragons d'Opale
Maison : Poufsouffle
Poudlard : 7e année
MessageDate du message: Sam. 13 Fév 2016, 21:02  Répondre en citant

- Ouais... Désolée pour ça. Je crois que mon frère rencontre quelques difficultés, alors j'avais la tête ailleurs... Des difficultés mineures.

// Caleb sentait que Lindsey était tendue en l'écoutant. Ses membres étaient comme rigidifiés. Il prit sa main, elle était froide. Quelque chose clochait. Il l'observa, elle trépignait comme si elle avait envie d'aller quelque part. //

- Tu es sûre que tout va bien ? Ca n'a pas l'air. Tu sais que tu peux tout me dire Lindsey.

// Le Serdaigle était perdu, il ne savait pas comment réagir face au comportement de sa petite amie. Il fouilla dans sa mémoire et se rappela que la jeune fille aimait particulièrement une certaine mélodie. Il la prit dans ses bras et commença à la chantonner. Il sentit la Serdaigle se relâcher un peu. //

- Viens on va marcher un peu et retourner du bon côté de Londres.


// Il la tira par la main.

Le jeune homme se dit que son frère devait avoir de plus gros problèmes que ce qu'elle ne laissait croire. En outre, elle n'avait pas l'air de vouloir le partager ce qui l'embêtait car il ne pouvait donc pas l'aider. Comment faire pour lui cracher le morceau ?
Caleb regarda autour de lui comme à la recherche d'une réponse. Des dizaines de paires de yeux lui répondirent avec haine. Il se sentait observé, fixé par ces sorciers désemparés. //


Couleurs utilisées dans ce message : #fff0f5, #1E7FCB
Voir le profil du joueur Envoyer un Hibou Fiche de personnage RP Visiter le site web du joueur

Joueuse


Messages : 4576
Guilde : Les Dragons d'Opale
Maison : Gryffondor
Poudlard : 7e année
MessageDate du message: Sam. 11 Juin 2016, 19:41  Répondre en citant

[Rp Unique Hell Castélian]




//Hell venait de sortir de chez Ollivender où elle avait acheté sa nouvelle baguette de 29cm en bois de hêtre avec une plume de Phénix une véritable beauté. Elle avait dut mentir au marchand quant à la raison de la disparition de son bois de bois magique précédent. La Gryffondor avait bien préparé son bobard mais au moment de le sortir son cœur avait commencé à battre la chamade et elle avait bégayé en racontant son histoire mais heureusement le vendeur avait mis son comportement sur le compte de la gène. En effet la Rouge et Or lui avait expliqué qu'en Art du Combat elle avait voulu utiliser un sort pour mettre K.O. un crabe de feu et que sa baguette avait fini en cendre.//

** Il a dut me prendre pour une idiote ... Un Crabe de Feu en Art du Combat, et surtout avoir l'idée saugrenue de sortir notre bout de bois devant Monsieur Zaranki je ne serais pas venu acheté une nouvelle baguette parce que je serais encore dans la forêt interdite entrain de courir **

// La gothique souri à cette pensée, et s'engagea dans une rue plutôt sombre qui était un raccourcit à ce qu'on lui avait dit. Sur le chemin la jeune fille vit une sorcière vendre une boisson qui ressemblait à du café, elle en pris une tasse et alla s'asseoir sur les marche d'un perron pour le siroter tranquillement et en même temps elle observait les passants. Il y avait un couple qui remontait la rue rapidement, la sixième année les trouva mignon, collés l'un à l'autre, il y avait aussi pas mal de sorciers et sorcières solitaires, qui gardait la tête baissée en marchant, il est vrai que l'atmosphère était pesante mais Hell trouva que c'était un peu exagéré de se déplacé comme si on voulait cacher quelque chose au monde. Alors qu'elle tournait la tête pour regarder l'autre côté du chemin un jeune homme s’assit juste à côté d'elle, il était plutôt musclé et sa peau était de couleur basanée, il devait avoir la vingtaine à vue de nez. Du coin de l’œil la brunette l'observa, il se tenait comme quelqu'un qui sait qu'il est beau, de plus il était manifestement venu avec des amis; qui étaient quelques mètres plus loin; il leur lançait des regards furtifs, comme pour s'assurer qu'ils avaient leurs regards tourné vers lui. L'orpheline eu un mauvais pressentiment qui s'accentua lorsque le type commença à lui parler ://

- Salut, que fait une demoiselle comme toi à boire son café toute seule ? C'est triste ...

// Le sourire qu'il lui adressait se voulait charmeur mais Hell avait l'impression qu'elle était devenue un bout de viande devant l'expression carnassière du brun. Pourtant elle se força à répondre aimablement ://

- J'aime être seule, puis mes amis ne devraient pas trop tarder à arriver, donc ce n'est absolument pas triste.

// Se fut une erreur, la Gryffondor s'en rendait compte maintenant. Même si son ton était sans réplique et que n'importe qui aurait compris qu'il ne fallait pas l'ennuyer mais le jeune homme ne semblait pas très futé, il insista donc ://

- Je m'appelle Louis, j'étais à Serpentard lorsque j'étudiais encore à Poudlard, une jolie jeune fille comme toi doit y être aussi, non ?

//La Rouge et Or avait l'habitude qu'on se trompe sur sa maison, ses manières et sa façon de pensé avait faillit l'envoyer chez les Serpys. Pour avoir la paix la brunette ignora la remarque et se plongea dans l'observation de son café, mais le dit Louis ne semblait pas avoir compris qu'elle voulait être seule, ou du moins pas avec lui, il repris ://

- Alors beauté ? On a perdu sa langue, je peux t'aider à la retrouver, il se trouve que je suis plutôt douée avec la mienne si tu vois se que je veux dire ...

// Hell allait exploser, elle n'avait pas, au contraire d'un navire, un nable pour évacuer petit à petit son énervement et là, la jeune fille arrivait à saturation. Elle vida donc sa tasse et se leva avec la ferme intention de retourner sur le chemin de Traverse. Le pauvre type, qu'elle laissait en plan, ne sembla pas apprécier qu'elle ai écourté son monologue. Il lui saisit le bras pour la retenir, ce qui fut une grossière erreur ... A l'instant où il la toucha Hell lui fit une clé de bras suivit d'une prise de kendo qui le fit se retrouver au sol en un clin d’œil et avec le bras tordu dans un angle étrange. Sans un regard en arrière, l'orpheline partie sous une pluie d'insultes qui me l'atteignaient absolument pas. //

** Pfiou, la prochaine fois je ne me baladerais pas seule en ville. Il semble que le beau temps fasse sortir les crétins !

// La Rouge et Or parti en maudissant les jeunes lourds qui se baladent en groupe pour se la jouer une fois le printemps venu. //

[Fin du Rp]


Couleurs utilisées dans ce message : #6D071A, #990099, #CC0000
Voir le profil du joueur Envoyer un Hibou Fiche de personnage RP

Team RP


Messages : 3008
Guilde : Aucune
Maison : Serpentard
Poudlard : 7e année
MessageDate du message: Ven. 26 Aoû 2016, 15:29  Répondre en citant

[Début de rp entre Ambros Fadraig(Jade) et Romain Roche (Mira)]




// Le soleil tapait violement sur les dalles de la rue principales de l’allée des embrumes. Les rares passants qu’il avait croisés, baissaient le regard en le croisant. Il avait passé l’une des plus longues journées de sa vie, la chaleur le consumant à travers ses vêtements, il était là pour sa formation, du moins son maitre l’avait envoyé ici faire quelques achats avant de partir.

Il lui avait même donné une liste, insignifiante vu les deux mots apposés dessus. C’était la première fois qu’il mettait les pieds dans ces rues et l’atmosphère était pesante. Il s’était fait accosté par plusieurs personnes, des sorciers pas très nets selon lui.

Une fois devant la boutique qui devait avoir en sa possession les deux objets pour son maitre, Ambros poussa la porte mais se retrouva nez à nez avec une tête de mort qui lui parla : //

- Le mot de passe,
grinça la tête.

// Le jeune homme ne le connaissait pas et avant d’avoir pu répondre, il se fit percuter par quelqu’un. Il se rattrapa tant bien que mal à la poignée de la porte où était accroché la tête et il étouffa un cri. La poignée venait de lui bruler la main. //

- Le mot de passe, grinça à nouveau la tête

- C’est complètement fou, ragea-t-il en regardant la poignée et la tête successivement avant de se retourner vers l’individu qui se relevait.


Couleurs utilisées dans ce message : #002F2F
Voir le profil du joueur Envoyer un Hibou Fiche de personnage RP Visiter le site web du joueur

Joueuse


Messages : 5896
Guilde : Aucune
Maison : Poufsouffle
Poudlard : 7e année
MessageDate du message: Dim. 28 Aoû 2016, 21:48  Répondre en citant

// Romain ne pouvait faire sortir de sa tête le visage de la belle Marlowe. Il sentait encore son parfum qu'il avait pu savourer lors de ses séances de danse. Alors qu'il marchait sous la chaleur étouffante des rues de Près-Au-Lard, il avançait sans vraiment regarder où il allait. Le monde autour de lui n'avait pas la moindre importance. Les magasins, tous plus fantastiques les uns que les autres, défilaient sans qu'il n'y jette un œil, pas même dans son magasin de farces et attrapes préféré. L'odeur enivrante sortant de chez Honeydukes n'avait absolument aucun effet sur lui en ce jour.

Qu'était-il venu faire à la base ? Simplement flâner dans les rues ? Non, il avait une course à faire, mais la quelle ? Se concentrer était mission impossible alors qu'à sa dernière rencontre avec Marlowe, il avait avoué à demi-mots ses sentiments pour elle. Où est-ce que cella allait l'amener ? Chez Madame Guipure ! Voilà où il devait aller. Il lui fallait une tenue plus correcte s'il devait danser avec la belle Serdaigle.

Se souvenant de la tâche qu'il était venu faire, il regarda autour de lui. Avec un grand étonnement, il se rendit compte qu'il ne connaissait absolument pas ce coin du chemin de Traverse, si lugubre, peuplé de personnes aux mines si renfrognées... Était-il seulement encore sur le chemin de Traverse ?

Essayant de repérer un bâtiment assez haut qu'il pouvait connaitre au loin, tel que Gringotts par exemple, il ne regardait plus que le ciel et non ce qui se passait devant lui. Aussi, au bout d'une centaine de mètre, il heurta un jeune homme qui semblait vouloir rentrer dans une boutique de cet étrange chemin. Celui-ci grogna de douleur. //

- C’est complètement fou.


// Romain se releva, gêné d'avoir fait mal au garçon. Par chance, il n'avait pas l'air aussi... Obscure que les autres occupant de cette ruelle, qui semblait de plus en plus malfamée. //

- Je suis désolé. Je ne regardais pas devant moi. C'est totalement idiot, mais de toute évidence, je me suis perdu et j'essayais de repérer le chemin de Traverse. J'espère que je ne t'ai pas fait trop mal.


// A cet instant, le Poufsouffle ne savait pas ce que l'expression de l'autre garçon voulait dire. Il espérait ne pas avoir trop de problèmes avec lui. //


Couleurs utilisées dans ce message : #002F2F, #0800F0
Voir le profil du joueur Envoyer un Hibou Fiche de personnage RP
Montrer les messages depuis:   
Page: <--  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7  -->
   Répondre au sujet    Forum >> Chemin de Traverse
Page 5 sur 7