Hiboux Nomade Notes
 Joueur :    Mot de passe :    Automatique :         Inscription  


[Privé] Le Bazar de Tikazar

Page: <--  1, 2, 3, 4  -->
   Répondre au sujet   Forum >> Pays d'Ys
Auteur Message
Cassiopee

Ancien(ne)





MessageDate du message: Sam. 25 Jan 2014, 17:38  Répondre en citant

- Je suis tellement contente que tu sois là !

// Des larmes de joie coulaient délicatement le long des joues de la rouquine. Cassiopée souriait comme si Noël était annoncé en non stop pour six mois. Voir sa gryffondor préférée aussi heureuse et estomaquée à la fois était presque délirant à voir. Son plan avait fonctionné à merveille !

Attrapant le drap du lit d'Aglaé, Cassiopée plia un peu le tissu pour venir sécher les larmes. //

- Qu’est-ce que tu fais ici ? Je croyais que tu devais passer tes vacances dans ta famille ! Et combien de temps restes-tu ?

// Aglaé aussi, se croyait à Noël si on en croyait son enthousiasme. La serdaigle sourit avant de révéler l'une ou l'autre information. //

- Tout d'abord, je pense qu'il est assez évident que je suis ici pour épouser madame Kermat bien entendu. Aglaé chérie, tu n'étais pas au courant ?

// Cassiopée riait ouvertement et fixait Aglaé pour savoir si elle la croyait. Bon, le fou rire n'aidait pas tellement à rendre crédible ses propos. //

- Je suis venue pour te voir bien entendu. J'avais souvenance d'une petite gryffondor totalement dépassée par les évènements et je ne pouvais pas rester chez moi sans savoir si tu ne baragouinais pas des bêtises en m'affirmant aller mieux. Et puis, un voyage pareil, ça ne se refuse pas même si...
Cassiopée baissa d'un ton, certaine que ses affirmations allaient faire un scandale sans nom si un Ysien les entendait. Je déteste les graphèmes et encore plus les voyages en graphème. Je crains donc que je ne pourrai pas épouser ta sauveuse !

// Elle prit une posture totalement théâtrale pour donner plus de sens encore à sa réplique. Et de toute façon, elle avait raison, c'était juste horrible les graphèmes. Tout au plus un langage de gueux utilisé naguère. Non, elle exagérait. Les habitants du Pays d'Ys étaient très bien mais les graphèmes étaient hermétiques à Cassiopée. Ou bien était-ce l'inverse ? //

- Et oui, je passe mes vacances en famille.. Quand ils seront de retour. Ma mini moi est en camp de magie dans le fin fond de l'écosse et les parents sont en lune de miel pour la millième fois et ils sont partis étudier les plantes tropicales au Brésil. Donc, moi, je suis libre pour trois semaines. Et j'ai choisi d'attendre mes résultats d'aspic ici. Carrément. Même si j'ai quelques appréhensions, je me suis dit que tu devais en avoir des pires. Comment diable as-tu pu passer tes buse dans cet état ?


// C'était la centième fois qu'elle posait cette question mais les réponses d'Aglaé ne lui convenaient jamais. //

- Du coup, tu vas pouvoir travailler, t'amuser et vivre dans une chambre à proximité de mon merveilleux canapé lit. Madame Kermat m'a proposé de rester ici pour mon séjour. Cassiopée se mordit les lèvres. C'est vraiment mieux de te parler ainsi et pas par signets interposés !


Couleurs utilisées dans ce message : #E73E01, #990099

Direction
Animatrice
Relations Moldues


Messages : 11442
Guilde : Escape Guilde
Maison : Gryffondor
Poudlard : 7e année
MessageDate du message: Lun. 27 Jan 2014, 13:44  Répondre en citant

// Cassiopée lui répondit sur un ton badin : //

- Tout d'abord, je pense qu'il est assez évident que je suis ici pour épouser madame Kermat bien entendu. Aglaé chérie, tu n'étais pas au courant ?

// Aglaé la regarda, interloquée. Cela ne pouvait pas être vrai, bien entendu. Mais, sous le choc de l’arrivée subite de son amie, son cerveau était peu réceptif à l’humour et à l’ironie. Elle la regarda donc bouche bée, incapable de proférer un son et attendant qu’elle donne d’elle-même la vraie raison de sa présence : //

- Je suis venue pour te voir bien entendu. J'avais souvenance d'une petite gryffondor totalement dépassée par les évènements et je ne pouvais pas rester chez moi sans savoir si tu ne baragouinais pas des bêtises en m'affirmant aller mieux. Et puis, un voyage pareil, ça ne se refuse pas même si...

// Cassiopée baissa la voix et Aglaé dut se pencher pour écouter ce qu’elle avait à dire : //

- Je déteste les graphèmes et encore plus les voyages en graphème. Je crains donc que je ne pourrai pas épouser ta sauveuse !

// Aglaé retrouva sa voix pour dire en riant : //

- En effet, Tikazar les aime beaucoup. Mais j’espère que je vais pouvoir changer ton opinion sur eux, j’ai appris à les apprécier énormément depuis que je suis à Ys ! Enfin bref, continue plutôt ce que tu étais en train de dire.

// Cassiopée ne se fit pas prier et expliqua : //

- Et oui, je passe mes vacances en famille.. Quand ils seront de retour. Ma mini moi est en camp de magie dans le fin fond de l'Ecosse et les parents sont en lune de miel pour la millième fois et ils sont partis étudier les plantes tropicales au Brésil. Donc, moi, je suis libre pour trois semaines. Et j'ai choisi d'attendre mes résultats d'ASPIC ici. Carrément. Même si j'ai quelques appréhensions, je me suis dit que tu devais en avoir des pires. Comment diable as-tu pu passer tes buse dans cet état ?

// Aglaé haussa les épaules avant de répondre : //

- Eh bien, la plupart des examinateurs des parties pratiques ont été indulgents avec moi. Sauf le vieux grognon de l’Etude des Graphèmes, qui m’a demandé des choses super dures. Heureusement que j’ai un bon niveau sinon je n’aurais même pas su de quoi il me parlait. Pour les parties théoriques, j’y suis allée sur mes acquis, et heureusement, j’avais une bonne souvenance de la plupart de mes cours. Mais pas de tout… Donc on verra bien ce que cela va donner, les résultats devraient arriver ces jours-ci, de toute façon, je pense.

// Cassiopée reprit : //

- Du coup, tu vas pouvoir travailler, t'amuser et vivre dans une chambre à proximité de mon merveilleux canapé lit. Madame Kermat m'a proposé de rester ici pour mon séjour.

- Oh, c’est très gentil à elle !


// Aglaé se réjouit. Encore une fois, Tikazar avait prouvé son grand cœur. Son sourire s’élargit jusqu’à ses oreilles. Quant à Cassiopée, elle soupira : //

- C'est vraiment mieux de te parler ainsi et pas par signets interposés !

// Aglaé lui tapota l’épaule et acquiesca. Rien ne remplaçait la voix humaine. Pour dissiper l’émotion, la jeune fille demanda à son amie : //

- Tu as envie de visiter des choses en particulier à Ys ? A Dashtikazar, il y a beaucoup de choses à voir, nous pourrons y aller le matin, et être rentrée pour l’après-midi : j’ai convenu avec Tikazar que je m’occuperai du magasin de treize heures à seize heures trente, pour qu’elle puisse se reposer elle aussi. Mais il y a plein d’objets que je pourrais te montrer à ce moment là aussi, si ça t’intéresse. Et si tu veux aller voir Gifdu, Bromotul, ou n’importe lequel des petits villages de la côte, on pourra y aller un dimanche !

// Aglaé marqua une pause avant d’ajouter en souriant : //

- Ou alors, je demanderai à être libérée pour une journée, Tikazar sera sûrement d’accord !

// Puis, ses yeux s’illuminèrent lorsqu’elle s’exclama : //

- Peut-être même que nous pourrons aller à la plage ! Ce serait merveilleux ! Tu as pensé à prendre ton maillot, n’est-ce pas ?

// Aglaé était excitée face à toutes les perspectives réjouissantes qui s’offraient à son amie et elle. Oui, les trois semaines à venir s’annonçaient excellentes ! //


Couleurs utilisées dans ce message : #990099, #E73E01, #CC0000
Voir le profil du joueur Envoyer un Hibou Fiche de personnage RP
Cassiopee

Ancien(ne)





MessageDate du message: Sam. 01 Fév 2014, 16:30  Répondre en citant

// Cassiopée couvait la gryffondor du regard. Elle était vraiment contente de la revoir. Elle se souvenait d'Aglaé au début de sa maladie et un peu pour l'avoir croisée dans les couloirs de Poudlard. Mais l'avoir là, juste sous ses yeux, lui prouvait que la lionne avait souffert. Elle avait encore un regard un peu fatigué même s'il brillait d'excitation. Ses poignets était bien fins et la maman poule qui sommeillait en Cassiopée révait de la ligoter dans la cuisine et de lui faire avaler un régiment de cookies et de brownies faits maison.

De toute façon, elle comptait bien passer ses trois semaines de vacances à remettre Aglaé sur pieds. Et nul doute que madame Kermat allait participer aux réjouissances. //

- Tu as envie de visiter des choses en particulier à Ys ? A Dashtikazar, il y a beaucoup de choses à voir, nous pourrons y aller le matin, et être rentrée pour l’après-midi : j’ai convenu avec Tikazar que je m’occuperai du magasin de treize heures à seize heures trente, pour qu’elle puisse se reposer elle aussi. Mais il y a plein d’objets que je pourrais te montrer à ce moment là aussi, si ça t’intéresse. Et si tu veux aller voir Gifdu, Bromotul, ou n’importe lequel des petits villages de la côte, on pourra y aller un dimanche !

// L'enthousiasme d'Aglaé et son sourire qui lui bouffait la moitié du visage donnait envie à la serdaigle de lui pincer les joues en rigolant. Qu'il était bon de la revoir. Et puis, tout ce qu'il y avait à faire était splendide! //

- Sérieusement, je te suivrai où tu voudras. J'aime les lieux d'une beauté à couper le souffle et où il fait bon vivre. Évitons les lieux trop touristiques et montre moi ton Pays d'Ys. Je pense que tu t'y connais bien mieux que moi, sachant que je n'ai pris qu'une carte des villes. J'ai évité le guide touristique qui semblait peser une tonne! Je préfère remplir ma valise de toutes les merveilles qu'il y a en bas. Il faut absolument que tu me montres tout! Sans exception. Je vais ramener une foule de choses pour mes parents. Tu penses que ta logeuse chérie accepterait de me faire un assemblage de plantes ? Enfin, je lui demanderai demain à mon avis.

- Ou alors, je demanderai à être libérée pour une journée, Tikazar sera sûrement d’accord !- Peut-être même que nous pourrons aller à la plage ! Ce serait merveilleux ! Tu as pensé à prendre ton maillot, n’est-ce pas ?

- La plage?! Vous avez des plages de sable fin? Du genre à aller faire bronzette et à aller nager ? Nannn! Mais bien bien tout ça! Bon, je t'annonce tout de suite que j'ai malheureusement pris mon maillot donc tu vas finir sous l'eau plus vite qu'il n'en faut à de Tourmente pour tourmenter ses élèves. D'ailleurs, juste pour info, ce sont des poissons exotiques? Inconnus dans notre monde ou tous les mondes ont les mêmes poissons?

// Cassiopée fronça les sourcils en signe de profonde concentration. Avait-elle déjà entendu ce genre de propos en cours à Poudlard? Non. Enfin, pas à son souvenir. C'était bien là la preuve qu'elle ne connaissait pas tout. Et si elle ne connaissait pas tout, cela voulait dire que ses aspic étaient compromis. Et puis tant pis, elle verrait bien en temps voulu! //

- Par contre, Aglaé, je voulais te poser une question. Cassiopée n'était pas à son aise. J'ai offert quelques potions familiale à madame Kermat. Je pensais que cela lui ferait plaisir vu qu'elle cherche toujours des nouveautés dans tous les mondes d'après ce que tu m'en as dit. Mais elle a eu l'air de tiquer lorsque je lui ai présenté la dernière. Alors, pour ne pas risquer l'incident diplomatique, j'aimerais que tu me dises si je dois aller m'excuser ou non. Cette potion est une potion d'animagus. Enfin, c'est expérimental pour le moment mais on cherche à la perfectionner pour, à terme, la vendre en grande quantité. En gros, ça transforme les gens en animal. D'après les premiers tests, on peut tomber sur n'importe quel animal, pas forcément celui de son véritable animagus. Est-ce un acte de félonie dans ce pays de se transformer en animal ?

// Cassiopée se mordit la lèvre inférieure, attendant le verdict. Ça n'avait pas empêché leur ainée de l'inviter dans son canapé mais la serdaigle ne voulait en aucun cas mettre un froid entre Aglaé et son amie. //

- Si tel est le cas, j'irai de suite fondre en excuses, c'est promis! Ce lieu doit rester aussi quiet qu'il l'était avant mon arrivée! Alors? Suis-je privée de plage ou pas?


Couleurs utilisées dans ce message : #E73E01, #990099

Direction
Animatrice
Relations Moldues


Messages : 11442
Guilde : Escape Guilde
Maison : Gryffondor
Poudlard : 7e année
MessageDate du message: Lun. 03 Fév 2014, 13:47  Répondre en citant

// Dès qu’Aglaé se mit à parler de visites, Cassiopée s’emballa : //

- Sérieusement, je te suivrai où tu voudras. J'aime les lieux d'une beauté à couper le souffle et où il fait bon vivre. Évitons les lieux trop touristiques et montre moi ton Pays d'Ys. Je pense que tu t'y connais bien mieux que moi, sachant que je n'ai pris qu'une carte des villes. J'ai évité le guide touristique qui semblait peser une tonne! Je préfère remplir ma valise de toutes les merveilles qu'il y a en bas. Il faut absolument que tu me montres tout! Sans exception. Je vais ramener une foule de choses pour mes parents. Tu penses que ta logeuse chérie accepterait de me faire un assemblage de plantes ? Enfin, je lui demanderai demain à mon avis.

// Et lorsqu’Aglaé parla de plage, Cassiopée atteignit un stade d’excitation intense : //

- La plage?! Vous avez des plages de sable fin? Du genre à aller faire bronzette et à aller nager ? Nannn! Mais bien bien tout ça! Bon, je t'annonce tout de suite que j'ai malheureusement pris mon maillot donc tu vas finir sous l'eau plus vite qu'il n'en faut à de Tourmente pour tourmenter ses élèves. D'ailleurs, juste pour info, ce sont des poissons exotiques ? Inconnus dans notre monde ou tous les mondes ont les mêmes poissons ?

// Aglaé sourit de son enthousiasme et tenta de se remémorer toutes les questions qu’elle avait posées en cascade afin de répondre à chacune : //

- Pour les plages, ce ne sont pas les Maldives, mais le sable est joli, oui ! Par contre, l’eau est froide, mais en été, ça va. Un peu comme en Bretagne. Et je n’ai pas entendu dire que les poissons soient très différents, à vrai dire, je n’ouvre pas les yeux dans l’eau, donc je n’en ai jamais vu un seul. Peut-être que les poissons varient d’un monde à l’autre mais tu sais, Ys s’est simplement détaché du Monde Certain il y a quelques centaines d’années, donc l’environnement ne varie pas tant que cela…

// L’histoire complète d’Ys faisait partie du programme d’Etude des Graphèmes, mais Aglaé savait que son amie appréciait peu cette matière… Elle n’insista pas sur le sujet et poursuivit : //

- Pour la préparation de plantes, tu demanderas à Tikazar, oui ! Mais passons au plus intéressant, ce que nous pouvons faire ! Dashtikazar est clairement le centre touristique du pays, comme c’est la capitale, et qu’en plus, c’est la ville la plus proche des Portes des Mondes. Il y a aussi pas mal de monde à Gifdu et Bromotul, en plus, on ne peut pas rentrer pour visiter, donc ce n’est peut-être pas la peine d’y aller, surtout qu’on s’y rendra sûrement au cours de nos études. Pour les villages, Troïl et Krakal peuvent être sympas, il paraît que c’est très pittoresque. Mais ce sont surtout les paysages qui sont magnifiques : les petits ports pour voir la mer, la forêt de Paimperol… On peut aussi aller voir la Lande des Korrigans, de jour, ce n’est pas dangereux. En plus, il n’y a presque personne, les touristes sont tous effrayés par les vieux dictons du coin. Du genre « Quiconque croise un Korrigan la nuit, oncques ne reverra son lit ». Mais lorsque le soleil brille, la Lande est aussi calme que n’importe quel autre lieu d’Ys. On va bien s’amuser !

// A voir la tête de Cassiopée, Aglaé comprit que son amie partageait son enthousiasme. //

** J’ai tellement hâte de découvrir tous ces endroits avec elle ! En retournant dans des lieux familiers avec quelqu’un qu’on apprécie, on les redécouvre avec d’autres yeux ! **

// Cependant, le visage de Cassiopée se crispa, comme si une pensée sombre venait soudain de s’imposer à son esprit. Aglaé se tendit. Que se passait-il ? Elle ne dut pas attendre longtemps la réponse : la Serdaigle lui demanda en effet : //

- Par contre, Aglaé, je voulais te poser une question. J'ai offert quelques potions familiales à madame Kermat. Je pensais que cela lui ferait plaisir vu qu'elle cherche toujours des nouveautés dans tous les mondes d'après ce que tu m'en as dit. Mais elle a eu l'air de tiquer lorsque je lui ai présenté la dernière. Alors, pour ne pas risquer l'incident diplomatique, j'aimerais que tu me dises si je dois aller m'excuser ou non. Cette potion est une potion d'animagus. Enfin, c'est expérimental pour le moment mais on cherche à la perfectionner pour, à terme, la vendre en grande quantité. En gros, ça transforme les gens en animal. D'après les premiers tests, on peut tomber sur n'importe quel animal, pas forcément celui de son véritable animagus. Est-ce un acte de félonie dans ce pays de se transformer en animal ? Si tel est le cas, j'irai de suite fondre en excuses, c'est promis ! Ce lieu doit rester aussi quiet qu'il l'était avant mon arrivée! Alors ? Suis-je privée de plage ou pas ?

// Au cours du discours de Cassiopée, Aglaé avait blanchi de plus en plus. Une potion d’animagus. La rouquine était toujours mal à l’aise quand le sujet était abordé, craignant que son secret ne se retrouve dévoilé. Elle savait que Cassiopée n’était au courant de rien, et c’était mieux ainsi : même si elle l’appréciait beaucoup, elle voulait que le moins de personnes possibles soient au courant de sa vraie nature. Il s’agissait d’une coïncidence malheureuse, ce qui expliquait que Tikazar avait tiqué. Elle mentit donc à Cassiopée : //

- Il n’y a aucune interdiction concernant la transformation en animal à Ys, je ne sais donc vraiment pas pourquoi Tikazar a tiqué. Peut-être que, euh, elle a simplement été surprise qu’une telle potion existe ? Ou peut-être qu’elle est allergique aux poils d’animaux ?

// Cette explication était pitoyable, Aglaé s’en rendait bien compte. Elle devait changer de sujet, et vite. Elle haussa donc les épaules et annonça : //

- Tu n’est donc pas privée de plage, bien au contraire ! Quoique, pour ta punition, j’ai bien envie de t’enterrer dans le sable jusqu’au cou.

// Aglaé se força à rire, tendue, espérant que sa diversion fonctionnerait et que Cassiopée n’aborderait plus la question des Animagi… //


Couleurs utilisées dans ce message : #990099, #E73E01, #CC0000
Voir le profil du joueur Envoyer un Hibou Fiche de personnage RP
Cassiopee

Ancien(ne)





MessageDate du message: Mer. 05 Fév 2014, 14:39  Répondre en citant

// En voyant Aglaé perdre peu à peu ses couleurs, Cassiopée eut soudain peur qu'elle ne soit malade. La dragoncelle était peut-être partie mais elle devait certainement rester encore aussi faible qu'un chaton. //

- Il n’y a aucune interdiction concernant la transformation en animal à Ys, je ne sais donc vraiment pas pourquoi Tikazar a tiqué. Peut-être que, euh, elle a simplement été surprise qu’une telle potion existe ? Ou peut-être qu’elle est allergique aux poils d’animaux ?

- Oui, tu as peut-être raison. Je vais envoyer un message à mon père pour corriger cela dans la potion, c'est vrai, si certaines personnes n'ont pas d'animagus, c’est probablement aussi un peu à cause de ces allergies. Ou alors ils se transforment en animaux marins pour éviter les poils ? Excellente remarque, c'est un bon sujet d'étude.

// Elle sortit son carnet de la poche de son pantalon et griffonna ses questions. Dieu qu'il était bon de discuter de ce projet. Cassiopée fronça pourtant les sourcils. Aglaé semblait réellement ailleurs. Un peu comme si elle devait se concentrer pour rester éveillée, non ?

Cassiopée était sur le point d'aller chercher sa baguette pour lui lancer un sort de soin lorsque la gryffondor parut reprendre du poil de la bête. Elle semblait déjà plus enthousiaste lorsqu'elle se remit à parler. //

- Tu n’est donc pas privée de plage, bien au contraire ! Quoique, pour ta punition, j’ai bien envie de t’enterrer dans le sable jusqu’au cou.

// La vile Vanille Bourbon éclata de rire, un rire entravé par la fatigue et la maladie selon la serdaigle maman poule. //

- Mais bien sûr, comment ais-je pu oublier ce détail, tu es la grande et forte et puissante Aglaé. Tu vas me mettre ko en deux minutes chrono, n'est-ce pas ?
Cassiopée leva les yeux au ciel. Choupinounette Vanille Bourbon va enterrer une brave serdaigle en pleine forme. La bonne blague. T'es trognonne quand tu veux. Mais ça ne m'empêchera pas de t'enterrer toi dans un sable bien bien chaud. Pour pas que tu retombes malade, hein oui, Choupinounette ?

//Un sourire aux lèvres, Cassiopée avait envie de secouer Aglaé et de mélanger ses cheveux de manière d'un porc-épique. //

- Mais ça c'est une idée géniale... Murmura la serdaigle d'un air ravi. Voilà une idée fabuleuse ! Et l'heur est avec moi! Aglaé, bouge pas, j'ai une idée lumineuse ! Tu vas adorer ! Promis ! Si ce n'est pas le cas, je m'enterre moi-même dans le sable !

// Sortant en trombe de la pièce, Cassiopée se rendit dans ses futurs appartements et trouva son sac où elle l'avait posé.

Elle gratouilla la poche chat et sa doublure pour en révéler deux minis potions. Les contenants ressemblaient à s'y méprendre à celui qui ornait son collier. Sitôt satisfaite de sa trouvaille, elle retourna dans la pièce où Aglaé attendait. //

- Ceci, ma petite damoiselle, entama théâtralement l'ainée O'Neill, est la version loufoque de la potion animagus de mon père. Cela signifie donc qu'elle est totalement imprévisible, plus encore que celle que ton amie Tikazar a reçu, et qu'elle peut durer de 3h à une période très longue quand on a une forte envie de garder sa forme animale. Enfin, forme animale partielle ou complète. Ça dépend un peu de plein de paramètres tels que la longueur des cheveux, des orteils et de la couleur du ciel.

// La jeune femme casa la seconde fiole dans la main de la gryffondor. //

- Alors, Vanille, cap ou pas cap ?


Couleurs utilisées dans ce message : #E73E01, #990099

Direction
Animatrice
Relations Moldues


Messages : 11442
Guilde : Escape Guilde
Maison : Gryffondor
Poudlard : 7e année
MessageDate du message: Jeu. 06 Fév 2014, 22:31  Répondre en citant

// Comme l’espérait Aglaé, Cassiopée se prit au jeu et se mit à la taquiner, quittant le sujet des Animagi : //

- Mais bien sûr, comment ais-je pu oublier ce détail, tu es la grande et forte et puissante Aglaé. Tu vas me mettre ko en deux minutes chrono, n'est-ce pas ? Choupinounette Vanille Bourbon va enterrer une brave serdaigle en pleine forme. La bonne blague. T'es trognonne quand tu veux. Mais ça ne m'empêchera pas de t'enterrer toi dans un sable bien bien chaud. Pour pas que tu retombes malade, hein oui, Choupinounette ?

// Aglaé prit un air de défi et répondit : //

- Rêve toujours. Tout le monde sait que la force est du côté des lions. Mais bon, de toute façon, on règlera cela en duel sur la plage.

// La rouquine s’attendit à ce que son amie réplique par une autre remarque taquine, mais Cassiopée sembla soudain changer d’idée : //

- Mais ça c'est une idée géniale... Voilà une idée fabuleuse ! Et l'heur est avec moi ! Aglaé, bouge pas, j'ai une idée lumineuse ! Tu vas adorer ! Promis ! Si ce n'est pas le cas, je m'enterre moi-même dans le sable !

- J’aimerais bien voir ça !


// Mais la Serdaigle avait déjà filé hors de la pièce… //

** Je me demande bien ce qui lui est passé par la tête… **

// Aglaé ne s’inquiéta pas outre mesure. Avec Cassiopée, on pouvait s’attendre à tout… Après quelques instants, la jeune fille revint avec deux petites fioles de potion dans les mains. //

** Qu’est-ce que c’est que ça ? **

// Avant même qu’Aglaé ne pose cette question à voix haute, Cassiopée expliqua : //

- Ceci, ma petite damoiselle est la version loufoque de la potion animagus de mon père. Cela signifie donc qu'elle est totalement imprévisible, plus encore que celle que ton amie Tikazar a reçu, et qu'elle peut durer de 3h à une période très longue quand on a une forte envie de garder sa forme animale. Enfin, forme animale partielle ou complète. Ça dépend un peu de plein de paramètres tels que la longueur des cheveux, des orteils et de la couleur du ciel.

** Oh non, elle revient encore sur ce sujet… **


// Décidément, Cassiopée avait la tête dure… Aglaé se résigna à s’aventurer sur le terrain dangereux des Animagi. Son amie lui fourra dans la main une des fioles en lui lançant : //

- Alors, Vanille, cap ou pas cap ?

// Aglaé ne releva même pas l’emploi de son surnom par son amie, fascinée par la couleur ambrée de la potion. Elle ne pouvait en détacher son regard, se rendant soudain compte de toutes les possibilités que lui ouvrait cette fiole. Elle allait pouvoir montrer à Cassiopée sa forme caméléonesque secrète sans lui révéler qu’elle était une Animagus non déclarée. Ou bien ressentir d’autres sensations en se glissant dans la peau d’un autre animal que son caméléon fétiche. Qu’allait-elle devenir ? Un lion, symbole de Gryffondor ? Un leu, dont elle pourrait faire jouer les crocs pour faire gentiment peur à Cassiopée ? Un colibri, pour pouvoir découvrir les joies du vol ? Tout cela était bien réjouissant. Il fallait qu’elle essaye.
Sans prononcer un mot, elle déboucha la fiole d’un geste décidé, et avala d’un trait toute la potion. Elle posa le petit récipient de verre, maintenant vide, à côté d’elle sur le lit, et se redressa, les bras en croix, comme à chaque fois qu’elle se transformait.
Au début, rien ne se passa. Elle regarda Cassiopée d’un air interrogateur. Peut-être y avait-il un problème avec la potion ? Puis elle ressentit un tremblement dans ses membres, et elle se mit à rétrécir à une vitesse vertigineuse, plongeant vers le sol. Ses bras commencèrent à se rétracter à l’intérieur de son torse, son cou à se résorber, ses jambes à se dérober sous elle. Jusque là, rien de bien différent de lorsqu’elle se transformait en caméléon. //

** Peut-être est-ce cette forme que je vais prendre ? Ce ne serait pas très étonnant… **

// Mais elle se rendit vite compte qu’elle rétrécissait bien au-delà de la taille habituelle de son Animagus. C’était donc d’un autre animal qu’elle empruntait l’apparence : elle s’en réjouit, heureuse de pouvoir faire une expérience nouvelle. //

** J’espère au moins que je ne vais pas devenir une fourmi, Cassiopée risquerait de m’écraser par mégarde. Je ne vois pas ce qu’il y aurait de pire… **

// Soudain, elle ressentit une brûlure au niveau de sa poitrine. Maintenant que sa transformation était achevée, elle n’arrivait plus à respirer ! L’air qu’elle aspirait naguère avec facilité se refusait à elle, lui desséchait la bouche comme une tempête de sable. En tentant de s’agiter, elle en comprit vite la raison. Elle n’avait plus de bras, mais des nageoires ; plus de jambes, mais une queue. Elle était devenue un poisson ! Et pour cette raison, ses branchies ne pouvaient pas fonctionner hors de l’eau.
La douleur était de plus en plus grande, brouillant sa pensée. Quatre minutes, elle l’avait lu quelque part, c’était le temps qu’un poisson pouvait passer loin de l’élément aquatique avant de mourir. Il lui restait quatre minutes à vivre. Quatre ridicules petites minutes dans un corps qui n’était pas le sien. Quatre longues minutes d’une souffrance de plus en plus insupportable.
Elle avait vaguement conscience qu’il lui aurait fallu lutter, tenter de reprendre forme humaine avant qu’il ne soit trop tard. Mais elle avait si mal, trop mal pour rassembler ses forces. Aglaé renonça.
Mais du plus profond de son cerveau reptilien, le caméléon se refusa à mourir. Exalté par l’instinct de survie, il prit le contrôle de ce corps agonisant, rejetant hors de lui ce poisson étranger. Malgré l’inconscience d’Aglaé, le caméléon chassa les nageoires pour y installer ses pattes, les recouvrit de ses propres écailles, et appela à lui les poumons salutaires. L’air revint irriguer les organes du caméléon. Vivre, il allait vivre. C’était sa seule pensée, une pensée animale, venant du fond des âges et des temps. Alors seulement, quand son ventre recommença à se soulever et à se creuser paisiblement, alternativement, au rythme des inspirations et des expirations, le caméléon consentit à se rendormir et à laisser de nouveau la place à l’esprit d’Aglaé.
Cette dernière, sans trouver la force de retrouver sa force humaine, se laissa sombrer dans la douce inconscience d’où toute douleur et toute peur était exclue. //


Couleurs utilisées dans ce message : #990099, #E73E01, #CC0000
Voir le profil du joueur Envoyer un Hibou Fiche de personnage RP
Cassiopee

Ancien(ne)





MessageDate du message: Dim. 09 Fév 2014, 15:18  Répondre en citant

// Aglaé, en brave gryffondor sans peur et sans reproches, approcha la fiole de ses lèvres avant d'en avaler le contenu.

Oncques Cassiopée n'en avait douté. La jeune fille allait la suivre dans ses aventures animalières et il n'y avait qu'à espérer que la transformation se passe. Aglaé resta quelques instants de marbre. Aucune réaction, aucun picotement sur la peau. Le regard étonné de la serdaigle croisa celui de son amie. C'était étonnant. D'habitude, l'effet se faisait sentir bien plus rapidement.

Mais le miracle se produisit. D'un mouvement souple, son corps se mit à se teindre d'une jolie couleur rouge orangée et lignée de blanc. Cassiopée se demande un instant si la rouquine allait se transformer en un tigre. Enfin, vu la taille qui allait en diminuant, elle se dit que cela serait plus proche du bébé tigre que du gros tigre du Bengale. Mais Aglaé continuait à rapetisser. Encore et encore.

Et nul poil ne venait sur sa peau qui semblait presque luisante...

Mince.

Mince.

Mince!

Une transformation complète.

En poisson clown. Si elle en jugeait.

Le petit être frétillait sur le lit, à la recherche d'eau pour capter son oxygène. Dieu du ciel.

Elle allait tuer Vanille!

Ni une ni deux, elle fonça dans le salon récupérer sa baguette magique.

Il lui fallait de l'eau pour sauver Aglaé. Et là, elle se sentait prête à déverser un océan entier de sa baguette.

A peine fut-elle dans la chambre de son amie qu'un hoquet de surprise franchit ses lèvres. Le poisson clown était... avait... Oui, c'était bien ça! Des pattes!

Des petites pattes. Et le corps visqueux se couvrit d'écailles, des écailles plus fortes que celle du poisson.

Comment diable l'animal pouvait-il... se transformer. A moins que l'être magique qu'était Aglaé ait pris le dessus pour la sauver ? Oui, c'était peut-être ça. Il y avait déjà eu des cas de transformations marines. Sa petite sœur avait fini en dauphin pendant trois heures. Heureusement qu'ils avaient un étang à proximité de la maison pour les plantes aquatiques. Mais le cas d'un poisson n'était jamais apparut.

Et il fallait que ça tombe sur son amie à peine rescapée d'une dragoncelle.

Madame Kermat allait la mettre dehors en moins de deux et Cassiopée serait ravie de conjurer le sort qui la mettrait hors d'état de nuire. Elle était prête à s'auto-ligoter pour faciliter le travail de dame Kermat.

Mais le fait était là.

Il y avait désormais un adorable caméléon, si on se fiait à ses connaissances du monde animal, qui était inconscient sur le lit.

D'un mouvement de baguette, elle vérifia les signes vitaux de son amie.

Fort heureusement, tout semblait aller correctement, si on oubliait la partie 'je suis au bord de la mort, préviens mes parents et ma logeuse si tu peux'. Enfin, c'est ce que Cassiopée aurait pensé.


**Bon sang, O'Neill, focus! Concentre toi. Caméléon. Que connais-tu des caméléons? Allez, focus! FO-CUS!**


Ce qu'elle savait... Mince. le caméléon. C'était un reptile. Oui. Un lointain cousin du serpent ou du lézard.

Donc un animal à sang froid. Il s'adapte sa couleur à ses émotions. Le choc avait fait passer sa couleur à blanc. Le blanc de la peur. Il fallait donc le rassurer. Et l'amener dans un environnement apaisant.

Oui. C'était ça. La solution venait peu à peu.

D'un geste d'une infinie douceur, la serdaigle attrapa le petit être inconscient pour le lover contre sa poitrine.

Puis, elle s'installa sur le lit, un oreiller dans son dos pour être mise correctement. Puis, elle ramena la couverture sur elle, pour couvrir le corps inerte dans ses bras jusqu'au cou. //

- Vanille ? Tu m'entends ?
Cassiopée passa son doigt sur le haut de la tête de l'animal dans un geste qu'elle voulait apaisant. Il fallait bercer l'animal mais hors de question de lui chanter quelque chose. Cassiopée ne chantait pas. Sans lorsque Thaïs lui hurlait dessus. Et ça finissait toujours par sa petite soeur lui hurlant d'arrêter le massacre. Alors, elle parla. Je suis vraiment désolée. Je n'ai pas pensé à prendre ma baguette et tu aurais pu y rester. Mais ça va aller. Etonnament, tu es peut-être la solution à beaucoup de choses. Un animagus, tu ne sais jamais ce qu'il va être. Tu essaies de le trouver et il te trouve. Mais si tu dois finir poisson ben... C'est quand même étonnant qu'il n'y ait pas plus de morts dans la population sorcière en fait. Imagine un peu. Tu es là, tout enthousiaste, tu veux devenir un animagus et paf. Tu meurs déshydraté. Combien d'élèves de Poudlard ont-ils disparu en ne laissant qu'un poisson sec dans leur chambre? Il faudrait fouiller le bureau du concierge pour avoir les registres... Mais sinon, c'est peut-être toi qui a eu le réflexe ultime. Lorsque ton animagus est incompatible avec ton lieu, il se transforme en un autre être.


// Cassiopée fixait l'animal. Ses yeux ne semblait pas s'ouvrir. il lui semblait avoir lu que les yeux d'un caméléon suivaient des directions opposées avec facilités. Elle allait devoir se documenter. C'était le seul moyen qu'elle avait de se calmer. En se concentrant sur un sujet particulier. //

- Mais ne t'inquiète pas, tu vas vite te remettre et tu pourras peut-être devenir un animagus permanent. Vas savoir, c'est peut-être ta vraie forme qui a pris le dessus sur celle de la potion. Ça serait étonnant ça. Découvrir son animagus par accident. Tu serais un cas unique au monde. Mais tu serais quand même mon secret à moi. Hors de question qu'on t'étudie pour ça. J'aurais du aussi te dire que moi, j'utilise cette potion pour tenter de perfectionner mon animagus. En fait, je suis un animagus oreilles. Ouais, il n'y a que les oreilles qui acceptent de se transformer. Des oreilles pointues. Et c'est ça qui fait que j'adore porter plein de chapeaux à Poudlard. Ça cache mes essais. Il faudra que je te le réexplique un jour. Quand tu seras consciente.

// Parler à une personne inconsciente était-il utile? Était-ce comme parler à une personne dans le coma? Elle embrassa le petit caméléon et se mit à attendre en priant pour que son amie se remette du choc. //


Couleurs utilisées dans ce message : #990099

Direction
Animatrice
Relations Moldues


Messages : 11442
Guilde : Escape Guilde
Maison : Gryffondor
Poudlard : 7e année
MessageDate du message: Jeu. 27 Fév 2014, 11:33  Répondre en citant

// Après avoir laissé les deux filles se retrouver, Tikazar était descendue discrètement dans son magasin. Elle savait bien qu’elle aurait été de trop dans les retrouvailles entre les deux amies. Elle alla retirer le petit écriteau indiquant que le magasin était fermé et alla se placer derrière le comptoir, attendant un éventuel client. On était désormais en pleine heure de midi et elle ne s’attendait pas à voir beaucoup de monde. Elle sortit donc un chiffon de sous son comptoir et commença à nettoyer un peu les différentes étagères : elle tenait à ce que son magasin soit présentable à tout moment !
Elle était dos à la porte lorsqu’elle entendit quelqu’un frapper à la porte. Sans se retourner, elle cria à l’attention de la personne qui se trouvait dehors : //

- Entrez, c’est ouvert !

// Elle était habituée à ce que des clients hésitent à rentrer, intimidés devant l’aspect cossu de la boutique. Mais cette fois, la personne ne rentra pas. Tikazar se retourna donc, en soupirant, prête à aller ouvrir la porte à ce visiteur trop timide. Mais lorsqu’elle découvrit son apparence, elle comprit pourquoi il ne rentrait pas : il s’agissait d’un hibou grand-duc qui portait deux lettres attachées à sa patte droite, et qui frappait le battant de son bec. Ses ailes ne lui permettaient en effet pas de tourner la poignée…
Dès qu’elle lui eut ouvert, l’oiseau fonça vers le comptoir, sur lequel il se posa et tendit la patte, attendant que la commerçante le libère de son chargement. Tikazar s’empressa de dénouer le nœud qui retenait les deux lettres. Ces dernières venaient forcément du Monde Certain : seuls les sorciers de là-bas employaient les hiboux pour communiquer, et on n’en voyait donc pas souvent à Ys. Et Tikazar pouvait affirmer qu’elles venaient plus précisément de Poudlard, au vu du gros sceau à la cire qui se trouvait au dos de chacune. Elle regarda les noms des destinataires, écrits à l’encre verte sur la face avant. L’une était pour Aglaé, l’autre pour Cassiopée. //

** Eh bien, l’école sait déjà que Mademoiselle O’Neill est chez moi. Ils sont vraiment bien informés ! **

// Devant l’aspect officiel des deux lettres, Tikazar ne mit que quelques secondes à deviner leur contenu : il s’agissait probablement du résultat des examens des deux filles. Elle savait que cela angoissait Aglaé, et elle supposait que Cassiopée dans le même cas. Une fois qu’elle eut décroché les lettres de la patte de l’oiseau, elle les posa donc sur son comptoir sans se presser et prit le temps de donner du Miamhibou au volatile : les filles sauraient bien assez tôt quelles avaient été leurs notes aux examens et se précipiter pour leur donner ne ferait que leur gâcher la joie de leurs retrouvailles. Alors que le hibou, lui, appréciait qu’on s’occupe de lui : il produit en effet une sorte de ronronnement et agita toutes ses plumes, avant de les déployer, prêt à repartir. Tikazar lui dit alors avec douceur : //

- Je sais, je sais, tu as du travail, mon grand. Je vais t’ouvrir la porte de ce pas.

// Elle s’exécuta et regarda l’oiseau s’envoler dans le ciel bleu de juillet, vers le nord-est, là où se trouvaient les portes des mondes. Elle se demanda un bref instant la tête que faisaient les Chevaliers de garde lorsqu’ils devaient ouvrir le passage vers le Monde Certain pour un simple volatile. Mais après tout, c’était leur travail…
Elle plaça sur la porte le petit écriteau « Fermé » pour la deuxième fois de la journée, et retourna vers le comptoir. Elle regarda les deux lettres, pensive, soupira un grand coup, puis les prit dans sa main. Les filles étaient en haut depuis… un quart d’heure ? Elle devait se résoudre à leur apporter ces lettres : elle devrait le faire à un moment ou à un autre, de toute façon…
En montant l’escalier, elle entendit des bruits de voix. Elle sourit : les deux filles devaient avoir plein de choses à se dire après tout ce temps ! Mais, arrivée sur le palier, elle fronça les sourcils. Elle n’entendait pas la voix d’Aglaé. Cassiopée semblait tenir un long monologue, dont, tendant l’oreille, Tikazar entendit la fin : //

- … Des oreilles pointues. Et c'est ça qui fait que j'adore porter plein de chapeaux à Poudlard. Ça cache mes essais. Il faudra que je te le réexplique un jour. Quand tu seras consciente.

** Quand tu seras consciente ? **

// Prise d’un accès de panique, Tikazar se précipita dans la chambre d’Aglaé. En ouvrant la porte, elle découvrit un spectacle singulier : Cassiopée était penchée au dessus d’un caméléon installé dans le lit, dont les écailles avaient pris une couleur blanche inquiétante. //

** Mais qu’est-il donc arrivé à Aglaé ? Pourquoi s’est-elle transformée ? **

// Elle regarda Cassiopée, tentant de déterminer s’il ne s’agissait pas d’une personne aux intentions mauvaises s’étant introduite chez elle par félonie pour faire du mal à Aglaé. Elle écarta cependant rapidement cette hypothèse : la jeune fille semblait en effet sincèrement bouleversée. //

** En tout cas, l’urgence, maintenant, c’est qu’Aglaé se rétablisse… **


// Et elle n’était pas du tout dans de bonnes conditions pour cela… Sans perdre un seul instant, Tikazar jeta les deux lettres sur la commode, s’approcha du lit, écarta Cassiopée et déclara en prenant le petit caméléon dans ses bras : //

- Aglaé ne supporte pas les draps quand elle est sous sa forme animale, c’est très inconfortable pour elle !

// Et elle s’approcha de l’armoire, qu’elle ouvrit. A l’intérieur était aménagé une sorte de vivarium, avec un arbuste dont la grosse branche était parfaite pour soutenir le corps du caméléon. Tikazar et Aglaé avaient aménagé ce lieu ensemble l’été dernier, afin que la jeune fille aie un lieu de repos adapté à sa forme animale. Elles l’avaient mis dans l’armoire pour ne pas attirer le regard des visiteurs. Tikazar déposa donc le caméléon sur l’arbuste. L’animal s’agita d’aise, ce qui fit sourire la commerçante : c’était bon signe. Les écailles du caméléon commencèrent d’ailleurs à prendre la couleur brune de l’armoire. Tikazar annonça donc à Cassiopée : //

- C’est bon, ici, elle devrait reprendre connaissance d’ici quelques minutes. Au pire, j’ai toujours des sels à inhaler dans la salle de bains, mais je ne suis pas sûre de leur effet sur les animaux. Le cas ne s’était jamais produit jusqu’à présent. Elle n’aura probablement pas la force de se retransformer de sitôt, en revanche…

// Ces explications données, elle alla s’asseoir sur une chaise face à Cassiopée, et l’examina d’un regard perçant, avant de lui demander : //

- Et maintenant, jeune fille, tu vas m’expliquer exactement ce que vous avez fabriqué pour en arriver là…


Couleurs utilisées dans ce message : #1D9C43, #990099, #CC0000
Voir le profil du joueur Envoyer un Hibou Fiche de personnage RP
Cassiopee

Ancien(ne)





MessageDate du message: Sam. 01 Mar 2014, 18:35  Répondre en citant

- Aglaé ne supporte pas les draps quand elle est sous sa forme animale, c’est très inconfortable pour elle !

// Cassiopée avait retenu de justesse une hurlement de pure panique lorsqu'elle avait entendu Tikazar Kermat ouvrir la porte. Mais le manière dont elle venait d'affirmer qu'Aglaé avait une forme animal... La serdaigle lâcha un juron. Mais son hôte ne semblait pas s'en formaliser le moins du monde. Elle serrait le caméléon contre elle et le plaça dans un vivarium.

Un vi-va-rium. Dans la chambre d'Aglaé. Dans. Sa. Chambre.

C'était... impensable.

Aglaé était un animagus.

Elle l'était. Ce n'était pas un hasard dû à une expérience qui avait mal tourné. Elle était un caméléon. //

- Palsambleu...

// Cassiopée prit un oreiller et se tapa la tête contre en marmonnant des phrases qui semblaient toute prendre la même direction du 'idiote, idiote, idiote' voir 'imbécile heureuse'.

Elle releva les yeux vers son ancienne hôte - qui allait probablement la tuer et la jeter dans une mer du Pays d'Ys. Elle était de dos et seul sa voix lui parvenait. //

- C’est bon, ici, elle devrait reprendre connaissance d’ici quelques minutes. Au pire, j’ai toujours des sels à inhaler dans la salle de bains, mais je ne suis pas sûre de leur effet sur les animaux. Le cas ne s’était jamais produit jusqu’à présent. Elle n’aura probablement pas la force de se retransformer de sitôt, en revanche…

// C'était donc connu. Par une personne qui n'était pas de la famille de Vanille... Mais comment diable la gryffondor avait-elle fini par avouer à sa patronne qu'elle était un animagus? Etait-ce parce qu'elle connaissait son secret qu'elle avait choisi de recueillir la malade?

Toutes les questions se bousculaient dans sa tête.

En bonne serdaigle, tous les indices, tous les moments passés avec la gryffondor, tous les mots tournaient encore et encore dans sa tête. Et pire encore, elle songeait aux solutions de secours à créer pour la potion. //

- Et maintenant, jeune fille, tu vas m’expliquer exactement ce que vous avez fabriqué pour en arriver là…

// Cassiopée déglutit en croisant le regard noir de la Kermat. Là, elle ne savait plus quoi dire. Cette femme semblait aussi déterminée que sa mère. Elle était une mère. Pour Aglaé du moins. Cela se sentait presque dans l'air. Elle lui ordonnait de lui raconter ce qui avait failli couter la vie à sa fille... //

- Je... Sa voix tremblotait et ce n'était pas bon. Pas bon du tout. Je me rappelle juste de lui avoir parlé de la potion de transformation animale. La même que celle qui était dans votre cadeau et... Et... Elle avait tué Aglaé. Ou presque. C'était stupide, c'était juste histoire de la faire rire et lui changer les idées. Jamais nous n'avons eu le cas. Et... et...

// Cassiopée se rendit compte que ses joues étaient humides. //

- Si j'avais su, jamais, jamais, je ne lui aurais proposé. Et puis, elle est devenue un poisson, puis un caméléon et... Et j'ai quasiment tué une Bourbon de la... Du... J'l'ai quasi tuée!

// C'était affreux. Abominable. Oh, elle ne l'avait pas voulu. Mais c'était arrivé. C'était pire.

Reposant le coussin sur le lit, Cassiopée lança un regard désespéré à la femme qui lui faisait face. //

- Vous lui direz que je suis désolée. Vraiment, vraiment désolée. Et je vais y aller. Je... J'en ai bien assez fait ainsi. Je vais vous donner tout ce qui doit lui revenir et puis, dites lui de garder les livres. C'est le minimum que je puisse faire après... ça.

// Voilà. Elle allait vider son sac des effets à l'attention d'Aglaé et elle allait trouver un hôtel pas trop loin. Elle pourrait retourner chez elle le lendemain. Oui, probablement. Elle aurait la maison familiale pour elle seule et elle pourrait travailler au perfectionnement de la potion. Elle n'aurait pas de morts sur sa conscience. Jamais!

Et puis, elle pouvait aussi refaire un peu de peinture dans la chambre de sa soeur. Rajouter une loutre qui nagerait sur son mur.

C'était un bon plan. //

- Merci de votre accueil. Je crains ne pas en avoir été digne mais merci. Aglaé a beaucoup de chance de vous avoir.


Couleurs utilisées dans ce message : #1D9C43, #990099

Direction
Animatrice
Relations Moldues


Messages : 11442
Guilde : Escape Guilde
Maison : Gryffondor
Poudlard : 7e année
MessageDate du message: Jeu. 06 Mar 2014, 13:23  Répondre en citant

// Cassiopée semblait réellement choquée, Tikazar le vit bien à son ton désespéré lorsqu’elle raconta ce qui s’était passé : //

- Je...Je me rappelle juste de lui avoir parlé de la potion de transformation animale. La même que celle qui était dans votre cadeau et... Et... C'était stupide, c'était juste histoire de la faire rire et lui changer les idées. Jamais nous n'avons eu le cas. Et... et... Si j'avais su, jamais, jamais, je ne lui aurais proposé. Et puis, elle est devenue un poisson, puis un caméléon et... Et j'ai quasiment tué une Bourbon de la... Du... J'l'ai quasi tuée ! Vous lui direz que je suis désolée. Vraiment, vraiment désolée. Et je vais y aller. Je... J'en ai bien assez fait ainsi. Je vais vous donner tout ce qui doit lui revenir et puis, dites lui de garder les livres. C'est le minimum que je puisse faire après... ça. Merci de votre accueil. Je crains ne pas en avoir été digne mais merci. Aglaé a beaucoup de chance de vous avoir.

// Tikazar laissa Cassiopée débiter sa tirade sans l’interrompre. Elle avait besoin de se calmer, et dans ces cas-là, parler était important… L’état d’Aglaé était donc le résultat d’une expérience qui avait mal tourné. Sachant que la jeune fille était un Animagus, il n’était pas étonnant qu’elle ait été attirée par la potion de Cassiopée. La transformation en poisson rouge aurait pu se terminer de façon bien pire, mais Aglaé avait eu l’heur de penser à prendre sa forme animale habituelle. Au final, connaissant le tempérament déterminé de la rouquine, Tikazar estima qu’elle était aussi coupable que Cassiopée, si tant est qu’il y ait un coupable dans les aléas des potions magiques.
Voyant que Cassiopée se mettait dans un état déplorable, elle tenta de l’apaiser en disant : //

- Calme-toi, calme-toi. Aglaé va bien. Elle n’est pas morte. Elle va se rétablir. Ce n’est pas ta faute. Je sais que tu as eu très peur mais c’est fini. Tout va bien à présent.

// Elle aurait bien voulu poser sa main sur l’épaule de Cassiopée pour la tranquilliser, mais n’osa pas. Elle était naturellement réservée et ne se sentait pas suffisamment proche d’elle pour passer la barrière du contact physique. Elle poursuivit donc : //

- Et je ne t’en veux pas, ça ne remet pas en cause ton séjour ici. Si Aglaé souhaite toujours ta présence ici, tu es la bienvenue. Je sais bien que ce n’était pas de ta faute. Vous éviterez simplement de réutiliser cette potion, par prudence.

// Tikazar s'inquiétait également, mais arrivait à se contenir. S'angoisser n'apporterait rien de bon. Elle sourit donc à Cassioopée et, pour lui changer les idées, lui dit : //

- Au fait, tu attends une lettre de Poudlard ? Parce que je viens d’en recevoir deux, une pour Aglaé et une pour toi. Pour Aglaé, ce sont sans doute ses résultats de BUSE. Si tu veux, tu peux lire ta lettre en attendant que notre petit caméléon se réveille.

// Et elle lui montra les deux lettres qu’elle avait abandonnées sur la commode quelques instants auparavant. //


Couleurs utilisées dans ce message : #990099, #CC0000, #1D9C43
Voir le profil du joueur Envoyer un Hibou Fiche de personnage RP
Montrer les messages depuis:   
Page: <--  1, 2, 3, 4  -->
   Répondre au sujet    Forum >> Pays d'Ys
Page 2 sur 4