Hiboux Nomade Notes
Spooky Manalloween ☆ Venez résoudre ces énigmes pour une grosse surprise ☆
 Joueur :    Mot de passe :    Automatique :         Inscription  


Club de Duel

Page: <--  1, 2, 3, 4  -->
   Répondre au sujet   Forum >> Salles des Clubs
Auteur Message
Tamika

Ancien(ne)





MessageDate du message: Dim. 30 Déc 2012, 19:31  Répondre en citant

- Qu... quoi?

// Cette réponse la fit légèrement rire ; en effet le jeune homme avait l'air très surpris malgré la simple question que lui avait posée Tamika. Ses jambes tremblaient, mais elle se sentait étrangement bien. Ce genre de malaise lui arrivait souvent. Elle n'était pas fragile, mais de temps en temps, son corps ne supportait pas les efforts que lui demandait la jeune fille. Tamika se recroquevilla sur elle-même et, dans un mouvement de balancier, enfouit sa tête entre ses genoux. //

- Tu devrais d'abord me dire si tu veux que je t'emmène à l'infirmerie, tu as besoin de t'allonger.

// Elle ne répondit pas. Tamika ne voulait pas s’apitoyer sur son sort. Certes elle avait fait une erreur, elle devait donc l'assumer. De plus elle se sentait bien mieux pour une raison qu'elle ignorait totalement. La jeune fille sentit une légère friction passer le long de son dos. Elle releva la tête et fit à Alek un sourire rempli de tendresse et de sincérité. Tamika se releva doucement, pour ne pas retomber et à son tour, tendit la main au jeune homme pour l'aider à se relever. Elle avait pris conscience qu'il ne cherchait pas à la provoquer, mais au contraire à l'aider. Pour la première fois, son regard devint plus doux et moins agressif. Elle avait beau être souvent très renfermée, elle aussi avait un cœur, et elle aussi pouvait souffrir et éprouver de la tristesse. Elle se faisait souvent rejeter par les autres, tant à cause de son physique presque lugubre que pour son attitude. Parfois même elle se demandait pourquoi le Choixpeau ne l'avait pas envoyée à Serpentard. //

- Merci, mais ça ne me serait d'aucune utilité, je n'aime pas particulièrement cet endroit, et puis grâce à toi, je me sens mieux, merci.


// Elle voyait à présent en lui quelqu'un qui voulait l'aider, quelqu'un qui ne lui voulait que du bien. Elle éprouvait pour lui un immense sentiment de gratitude. Elle le regardait comme elle avait regardé son frère, jadis. //


Dernière édition effectuée par un ancien joueur (Dim. 30 Déc 2012, 21:46) ; édité 2 fois

Couleurs utilisées dans ce message : #506C78, #8B4513
Chikage

Ancien(ne)





MessageDate du message: Lun. 17 Aoû 2015, 11:21  Répondre en citant

[Début du RP entre Merenwen Lossëhelin & Faye Wright]




// Un rapide coup d’œil sur l’horloge du dortoir confirma à la jeune brune qu’elle était en retard. 8h45. Quarante cinq minutes de retard pour son entraînement quotidien et personnel. Faye soupira. Ça lui apprendra à faire des virées nocturnes. //

** Bon allez, ne perdons pas plus de temps **

// Faye s’empressa d’enfiler un ensemble sportif noir ainsi que des baskets. Il fallait être confortable dans ses mouvements et elle ne voulait pas salir son uniforme scolaire qu’elle utiliserait plus tard dans la matinée. Tout en coiffant ses cheveux en une haute queue de cheval, Faye pensa qu’il lui restait encore deux heures avant de commencer sa journée de cours. C’est bon, elle aurait le temps de faire un entraînement digne de ce nom. Enfin prête, elle prit sa baguette en main et sortie en courant du dortoir et de la commune de Gryffondor pour rejoindre le Club de Duel.

Ce dernier se trouvait au deuxième étage de Poudlard et elle le rejoindrait en courant à moyenne allure, ainsi elle échauffait déjà ses muscles. Tout en courant, elle pensa à ce qu’elle allait faire. Tout d’abord, elle espérait qu’elle ne rencontrerait pas trop de monde dans la salle. D’habitude elle y allait à la première heure pour ne croiser personne et s’entraîner tranquillement. Cependant, elle était loin d’être la seule élève de Poudlard à être passionnée –ou obsédée, ça dépend du point de vue- par les duels et surtout la Défense Contre les Forces du Mal. Mais aujourd’hui, Faye avait décidé de perfectionner qu’une seule chose. Son sortilège préféré : stupefix. Elle le maniait et l’utilisait déjà très bien, mais ce n’était pas suffisant pour la perfectionniste en défense qu’elle était. Elle voulait obtenir l’équilibre parfait à chaque lancer. Qu’il devient presque comme un de ses réflexes. Compliqué et dangereux, mais quand Mademoiselle a quelque chose en tête, il est très difficile de la faire changer d’avis. Et puis il fallait bien qu’elle montre ses progrès à son père auror. Ce n’était pas en se tournant les pouces qu’elle allait pouvoir suivre sur ses pas et le surpasser. C’est donc plein d’énergie, de détermination et de motivation que Faye arriva et entra dans le Club de Duel.

A première vue, il n’y avait personne, ce qui surprit la gryffondor. Finalement, peut-être qu’elle n’avait pas été la seule à faire des sorties nocturnes ces derniers temps. Avec la fête de la pluie des comètes terminé il y a peu, ce n’était pas si surprenant que ça en fin de compte. C’est donc encore plus souriante que Faye rejoignit la seconde salle, celle au fond du Club de Duel. Elle y retrouva ces grandes pistes de tapis bleu nuit. Décidément, elle ne se lassait pas de cette vue et surtout de l’odeur de cette pièce. M’enfin, il était temps de se mettre à l’entraînement maintenant. Elle avait assez accumulé de retard comme ça !

Quinze minutes après son arrivée, Faye était toujours sur une des longues estrades, s’entraînant à faire les mouvements précis et rapides de baguette. Cependant, elle n’avait pas encore prononcé le sortilège une seule fois. Ce n’est qu’après cinq mouvements répétés de suite, qu’elle s’arrêta une minute. Ferma les yeux quelques secondes pour se concentrer avant de lancer son sortilège. //

- Stupefix !

// N’importe quel élève et professeur aurait été ravi du résultat de ce stupefix, mais pas Faye. Cette dernière mordit sa lèvre inférieure, insatisfaite. Son mannequin de paille avait été bien propulsé en arrière jusqu’au mur d’en face avec la bonne dose de rapidité, mais elle jugeait que la dose de puissance et de précision étaient mauvaises. //

- Ce n’est pas ce fichu pantin qui va m’aider à améliorer ça, s’exclama-t-elle avec un soupir.

// En effet. Tout sortilège, toute défense et attaque s’améliorait qu'avec l’expérience du combat contre un adversaire. De préférence un adversaire qui saurait vous contrecarrer et repousser vos limites, vous pousser à bout. //


Dernière édition effectuée par un ancien joueur (Lun. 17 Aoû 2015, 11:24) ; édité 1 fois

Couleurs utilisées dans ce message : #990000
Isara

Ancien(ne)





MessageDate du message: Lun. 17 Aoû 2015, 11:53  Répondre en citant

// Merenwen pourtant plutôt flegmatique en temps normal ne décolorait pas. Zaranki allait payer pour ça, elle le promettait. Son professeur d'Art du Combat lui avait donné une retenue. Retenue qu'elle ne méritait même pas. L'enseignant l'avait surprit dans la forêt interdite et il n'avait rien voulu écouter quand elle lui avait dit avoir une autorisation spéciale du directeur pour ça. Elle avait totalement oublié qu'on avait depuis changé de directeur et le nouveau avait dit n'être au courant de rien. Du coup, elle avait envoyé une des chouettes de l'école à son père pour qu'il vienne arranger ça. Et rien que pour ça, elle en voulait mortellement à Zaranki. Demander de l'aide à Elendil était vraiment le pire pour elle...

Elle suspectait Zaranki d'avoir profité de la situation déjà parce qu'il avait été plus que gêné de se rendre compte qu'il y avait eu un témoin à sa mésaventure. Mais aussi parce qu'il avait toujours voulu qu'elle l'aide au club de duel et qu'elle n'avait jamais cessé de refuser. Il pensait qu'elle pourrait apprendre à ses incapables à se battre comme elle. Sauf que ses talents étaient innés pour la plupart et qu'elle partait déjà avec une longue avance sur ses camarades. Evidemment elle ne pouvait le dire tout bêtement à Zaranki de cette façon. Comment lui expliquer qu'elle était née plus rapide et plus forte que les autres sans trahir son secret.

Enfin elle savait que sa retenue ne durerait pas. Elendil comprendrait le risque qu'il y avait si la situation perdurait. Il serait surement là dès demain matin. Et comme à l'ancien directeur, le nouveau ne lui refuserait rien. Il était bien trop effrayant et sa réputation était trop connu !

Elle prit donc la direction du Club de Duel. En arrivant, elle fut surprise de ne voir qu'une de ses camarades de classe, Faye. Elle ne la connaissait pas vraiment et ne lui avait jamais parlé mais elle savait qu'elle était en sixième année à Gryffondor. Elle l'observa s'entraîner et fut surprise de voir les réflexes de la jeune femme même si contre un pantin c'était plutôt facile. On voyait qu'elle avait un geste juste et rapide. Peut-être que finalement cette retenue pouvait ne pas être la corvée qu'elle s'était imaginée...

Elle n'interrompit pas Faye, tout bêtement parce que c'était stupide d'arrêter quelqu'un concentré dans son entrainement. C'était le plus sur moyen de prendre un coup perdu. Elle attendit donc tout bêtement que la Gryffondor remarque sa présence. //
Chikage

Ancien(ne)





MessageDate du message: Jeu. 20 Aoû 2015, 09:59  Répondre en citant

// Après avoir envoyé valser le pantin d’entraînement, Faye soupira, baissa sa baguette magique et marcha jusqu’au mur pour soulever et le remettre en place. Elle aurait pu le faire magiquement, mais dans ce cas elle ne pourrait réfléchir. Tout en replaçant le mannequin, Faye se mit à ratiociner aux différentes méthodes et astuces qu’elle pourrait effectuer pour rendre le combat plus vivant, plus réel et donc plus efficace. //

- Peut-être que si j’utilisais un… Oh, que ?! Mince…

// En remettant debout le pantin de paille, les bras et la moitié de la tête de ce dernier tombèrent en miettes à ses pieds. Une grimace se dessina sur le visage de la gryffondor en réalisant à quel point elle venait de sabouler son "adversaire". K.O. Echec et mat. Un nouveau soupire s’échappa de ses lèvres avant de lancer un reparo pour remettre le mannequin en état. Sauf qu’elle allait passer tout son temps à lancer ce sortilège au point qu’il devienne inefficace et que le pantin soit irrécupérable. Et qu’elle se fasse enguirlander par le professeur en conséquence... Autant laisser tomber tout de suite. Faye repris donc le pantin dans ses bras pour le sortir de la piste de duel et le ranger le long du mur auprès de ces camarades. C’est en se retournant qu’elle remarqua, enfin, qu’elle n’était pas seule. //

- Bonjour ! Je suis désolée, je n’avais pas remarqué que quelqu’un était entré.

// En s’approchant de la dîtes personne, Faye reconnu Merenwen, une de ses aînées du Club de Duel. Elles n’avaient jamais vraiment discuté ensemble ou combattu l’une contre l’autre, car malgré son avance et ses aptitudes, Faye restait une élève de 6ème année. Alors que Meren était en 7ème année et pour ce qu’elle avait vu lors de ces combats ou ces duels, elle était douée. Un sourire en coin naquit alors sur les lèvres de Faye. La voilà son adversaire. Elle tombait à pic ! Fallait la convaincre maintenant ; et pour cela autant commencer par faire se présenter et discuter convenablement une bonne fois pour toute. //

- Merenwen c’est bien ça ? On est dans le même club, mais j’ignore si tu connais mon prénom puisqu’on n’a pas réellement eu l’occasion de se parler jusqu’à présent. Au cas où, moi c’est Faye, enchantée.

// Faye tendit sa main gauche – la droite étant prise par sa baguette de chêne-rouge – avant de reprendre la parole. //

- Tu viens pour t’entraîner ? Si tu veux, on peut le faire ensemble. Je ne pense pas que d’autres arriveront vu comment j’ai trouvé la salle mortellement vide ce matin.


Couleurs utilisées dans ce message : #990000
Isara

Ancien(ne)





MessageDate du message: Mar. 29 Sep 2015, 10:49  Répondre en citant

// Meren observa Faye se débattre avec son pantin. Aucun doute ce pauvre bout de paille n'était pas adapté à l'exercice. Il se décomposait sous les attaques de la Gryffondor qui, dépitée, regardait le résultat. Elle répara rapidement les dégâts et c'est en se retournant qu'elle vit qu'elle n'était pas seule. //

- Bonjour ! Je suis désolée, je n’avais pas remarqué que quelqu’un était entré.

// En même temps, il n'y avait aucune chance qu'elle puisse s'en rendre compte. Si Meren ne voulait pas être entendue, elle ne l'était pas. La Serdaigle se déplaçait avec la grâce et la délicatesse d'un félin en pleine chasse. Et puis, elle ne s'était pas annoncée pour ne pas déranger sa camarade sans son entrainement. //

- Merenwen c’est bien ça ? On est dans le même club, mais j’ignore si tu connais mon prénom puisqu’on n’a pas réellement eu l’occasion de se parler jusqu’à présent. Au cas où, moi c’est Faye, enchantée.

// Elle n'avait pas bafouillé en prononçant son prénom, ce qui était plutôt rare et agréable. Elle marquait un bon point. Par contre, dire qu'elles étaient dans le même Club était vite dit. Zaranki l'obligeait régulièrement à venir au Club mais elle n'y mettait jamais les pieds de son plein gré. Si elle voulait s'entraîner, elle le faisait de toute façon dans les bois où c'était plus discret. Et puis, elle préférait largement être au contact de la nature plutôt qu'entre quatre murs. Ces pensées lui rappelèrent pourquoi elle était là. //

** Maudit Zaranki ! **

- Tu viens pour t’entraîner ? Si tu veux, on peut le faire ensemble. Je ne pense pas que d’autres arriveront vu comment j’ai trouvé la salle mortellement vide ce matin.

// Quitte à coincer dans cette salle autant en profiter. Mais elle n'avait pas du tout envie de s'entraîner à lancer une centaine de fois un sortilège. En même temps, elle ne connaissait pas assez Faye pour lui proposait plutôt un combat. Elle risquait de la blesser, peut-être gravement, suivant son niveau. //

- Je ne viens pas m'entraîner, Zaranki a décidé que ma présence était requise et obligatoire.

// C'était une jolie façon de signifier qu'elle était en retenue. Meren jaugea la sixième année et tourna autour pour évaluer sa forme physique. Elle était bien musclée même si elle distinguait une petite faiblesse au niveau d'un genou. Elle avait plus travaillé sa jambe d'appui au détriment de l'autre. C'était bien souvent le cas malheureusement, mais bon, rien de dramatique tant qu'on restait dans le Club de l'école. Par contre, son père en aurait fait une jaunisse, si elle avait eu ce défaut. Il ne s'attendait à rien de moins que la perfection et encore ce n'était pas assez pour lui. //

- Tu t'entraînes régulièrement à ce que je vois, tu as l'air en forme. Mais quel est ton niveau ?

// Il était primordial qu'elle le sache pour savoir quel type d'entrainement, elle allait proposer à Faye... //


Couleurs utilisées dans ce message : #990000, #6E0B14
Chikage

Ancien(ne)





MessageDate du message: Mer. 30 Sep 2015, 18:54  Répondre en citant

// Oh… Petite exclamation de Faye lorsque Merenwen lui apprit que Zaranki l’avait envoyé ici pour une retenue. Qu’avait-elle donc fait pour la mériter ? De plus, c’était la salle de Duel utilisée comme salle de retenue ? Mais ce n’est pas une retenue ça, c’est l’idéal ! Plein d’heures d’entraînement offertes ! Elle devrait être heureuse, mais ça ne semblait pas être le cas et Faye commença légèrement à regretter sa proposition en voyant la 7ème année lui tourner autour. Etait-elle entrain de l’analyser comme un animal qui observe sa proie avant de l’achever ? Faye avala difficilement sa salive, un peu mal à l’aise d’être observée de la sorte. Ça n’avait rien d’agréable. //

- Oui, en effet. Il le faut bien si je veux faire le métier que je souhaite.

// Faye ne précisa pas qu’il s’agit du métier d’auror, comme son père. Meren ne lui avait pas demandé ce genre de détails, donc elle omit l’information et tenta de répondre au mieux à sa question. Malgré qu’elle ignore ce que voulait exactement savoir son aînée. //

- Mon niveau en quoi exactement ? Si tu veux dire en Sortilèges, je me débrouille plus que bien. Qu’en Défense contre les Forces du Mal, j’excelle, s’en vouloir vraiment me vanter, mais j’ai toujours travaillé dur pour obtenir ce résultat. Cependant, si tu parles de combat physique… Je dirais tout simplement que j'ai le niveau d’un simple élève de 6ème année.


Couleurs utilisées dans ce message : #990000
Isara

Ancien(ne)





MessageDate du message: Dim. 04 Oct 2015, 18:05  Répondre en citant

- Oui, en effet. Il le faut bien si je veux faire le métier que je souhaite.

// Si ses souvenirs étaient exacts, il semblait à Meren que le père de Faye travaillait avec le sien. Et si elle ne confondait pas, Elendil avait plutôt une bonne opinion de lui. Ce qui de sa part était assez étonnant, étant donné qu'il jugeait de manière très dur. Du coup, Meren se demanda si Faye comptait suivre les pas de son père tout comme elle. Et si contrairement à elle, c'était un choix. Elle se demanda aussi si elles avaient plus en commun qu'un père auror et si celui de Faye était aussi intransigeant avec elle que l'était Elendil. Merenen ne voulait pas penser à lui, elle savait qu'un sermon l'attendait à sa venu. Il lui reprocherait d'avoir attiré l'attention et elle lirait encore une fois la déception dans ses yeux. La jeune femme aurait bien aimé faire croire que ça ne la touchait plus mais elle n'aurait trompé personne. Cette situation la blessait toujours plus. //

- Mon niveau en quoi exactement ? Si tu veux dire en Sortilèges, je me débrouille plus que bien. Qu’en Défense contre les Forces du Mal, j’excelle, s’en vouloir vraiment me vanter, mais j’ai toujours travaillé dur pour obtenir ce résultat. Cependant, si tu parles de combat physique… Je dirais tout simplement que j'ai le niveau d’un simple élève de 6ème année.

// Cela n'étonnait en aucun cas Merenwen. Du peu qu'elle avait vu en entrant dans la salle, la Gryffondor était en effet, excellente. Sa cadette était surement promis à un bel avenir. Mais elle ne pourrait se contenter d'un niveau de simple élève en combat physique si elle voulait devenir auror. Voilà sur quoi elles allaient devoir travailler. //

- Tu vas peut-être me trouver curieuse mais c'est auror que tu vises comme métier ?

//Merenwen se devait de vérifier si son intuition était la bonne. Elle n'osait par contre parlait du père de Faye et du sien. Les deux jeunes femmes ne se connaissaient pas assez pour qu'elle s'ouvre ainsi. Surtout que la septième année ne s'était jamais confiée à personne, même pas à sa mère. Surtout pas à la douce et attentionnée, Arwen qui aurait été peiné d'apprendre combien sa fille souffrait de l'attitude de son père. Arwen vivait dans son propre monde et elle voyait la réalité de manière altérée. Cela n'empêchait pas Meren d'aimer tendrement sa mère. //


Couleurs utilisées dans ce message : #990000, #6E0B14
Chikage

Ancien(ne)





MessageDate du message: Jeu. 08 Oct 2015, 12:36  Répondre en citant

// L’analyse ne semblait pas être terminée. Meren continuait de l’observer tandis que Faye venait de lui répondre sur son niveau de combat. Mais était-ce à quoi s’attendait son aînée ? Elle ne donnait aucun indice que ce soit le cas ou pas. Du coup, Faye resta plantée-là à attendre la prochaine étape, mais restée debout à ne rien faire, à part se faire observer… Faye perdait patience, car elle était loin d’avoir cette qualité. Serrant sa baguette dans sa main droite qui la démangeait de ne pas être active, elle se retint de bouger. //

- Tu vas peut-être me trouver curieuse mais c'est auror que tu vises comme métier ?

// Quoi ? Enfin plutôt comment ? Faye releva la tête pour suivre Merenwen du regard. Comment savait-elle que c’était effectivement auror qu’elle voulait faire plus tard ? Faye n’avait pas l’impression d’en avoir parlé tant que ça, mais ce n’était inconnu de personne qu’elle était la fille d’un auror et Meren étant dans la même situation qu’elle, peut-être était-ce ce qui lui avait mis la puce à l’oreille. //

- Non ça va, tu n’es pas si curieuse que ça et puis ce n’est pas un secret. Et elle en connaissait un rayon dans ce domaine. En effet, c’est bien auror. Pourquoi cette question ? Tu penses que je m’entraîne mal ou pas assez pour le devenir ?

// Fronçant légèrement les sourcils, Faye essaya de deviner les intentions de Meren. Où voulait-elle en venir? Peut-être que pour le savoir elle devait expliquer un peu plus le pourquoi de cet entraînement. Même si Faye n'allait pas lui révéler qu'hormis sa passion, Faye avait aussi choisi cette voie-là pour avoir la chance et l'opportunité de travailler avec son père et ainsi passer beaucoup plus de temps avec lui. //

- Mon père ne cesse de dire que j’ai le temps, mais je considère qu’il n’est jamais trop tôt pour commencer et contrôler ses acquis à la perfection. C’est pour cela que je m’entraîne d’avantage qu’il ne faudrait peut-être. Puisqu’il est certain que la formation d’auror nous mettra à l’épreuve et que les entraînements y seront d’autant plus difficiles pour qu’on soit à niveau… Autant l'être dès le départ, non ? D’ailleurs… Que veux-tu faire plus tard toi ?

// Faye tenta d’inverser les rôles pour déstabiliser son aînée, mais est-ce que ça allait fonctionner ? Surtout qu’après ce qu’elle venait de dire, elle ne voulait pas qu’elle mal interprète ces mots. Faye ne voulait pas dire qu’ainsi elle sautait des étapes, mais elle savait pertinemment qu’un sorcier se connaissait mieux et se perfectionne en usant quotidiennement la magie. Et c’est en accumulant de l’expérience, de l’entraînement et du travail qu’on s’améliore. Elle ne souhaitait pas entamer sa formation d’auror comme n’importe quel élève. Elle voulait être douée, atteindre le niveau de son père et avoir de l’avance sur les autres pour éviter ainsi d’être perdu ou à la ramasse lors de l’apprentissage. Tout en espérant être à la hauteur pour être aux côtés de son peur. Des peurs et du stress en trop selon son père. Pour lui, elle n’avait pas à en faire tant et il s’inquiétait bien que sa fille aille si loin même s’il ne le lui disait pas, car il ne pouvait s’empêcher d’être fière de son trésor et heureux pour elle. Faye savait ce qu’elle voulait devenir et elle ferrait ce qu’il lui plaît dans la vie, coûte que coûte. Personne ne l'en empêcherait et ne lui barrerait la route //


Couleurs utilisées dans ce message : #6E0B14, #990000
Isara

Ancien(ne)





MessageDate du message: Jeu. 08 Oct 2015, 20:45  Répondre en citant

- Non ça va, tu n’es pas si curieuse que ça et puis ce n’est pas un secret. En effet, c’est bien auror. Pourquoi cette question ? Tu penses que je m’entraîne mal ou pas assez pour le devenir ?

// Faye extrapolait, Meren n'avait à aucun moment laisser entendre ce genre de chose. Bien au contraire ! Ce n'était pas pour rien qu'elle passait elle-même son temps à s'entraîner. Même si elle avait plutôt tendance à le faire seule et dans des endroits plus tranquille qu'une salle de club. Elle comprenait le désir de sa camarade de suivre son père, mais il allait falloir faire un peu plus attention à ce qu'elle disait. De ce que Meren avait perçu pour l'instant, Faye parlait beaucoup et de manière plutôt spontanée. Si elle devenait auror cela lui jouerait des tours. //

- Mon père ne cesse de dire que j’ai le temps, mais je considère qu’il n’est jamais trop tôt pour commencer et contrôler ses acquis à la perfection. C’est pour cela que je m’entraîne d’avantage qu’il ne faudrait peut-être. Puisqu’il est certain que la formation d’auror nous mettra à l’épreuve et que les entraînements y seront d’autant plus difficiles pour qu’on soit à niveau… Autant l'être dès le départ, non ? D’ailleurs… Que veux-tu faire plus tard toi ?

// A aucun moment, la septième année ne se permettrait de critiquer le père de Faye. C'était après tout un auror réputé et elle n'était qu'une élève de Poudlard. Mais clairement Elendil et lui ne devait pas s'entendre sur ce point. Elendil pensait qu'il n'était jamais assez tôt pour apprendre. Il avait commencé à la faire travailler alors qu'elle savait à peine marcher. Elle ne lui en voulait pas particulièrement, cela faisait d'elle une arme d'une redoutable efficacité au jour d'aujourd'hui. Et elle n'avait pas eu une enfance malheureuse, juste différente. //

- Tu interprètes mal ma question.

// Merenwen n'était pas du genre à faire des phrases à rallonge. Elle préférait nettement allait à l'essentiel. C'était un gain de temps et d'effort non négligeable à son humble avis. //

- Je me dois de suivre les traces de mon père.

// Après tout, il était vrai que personne ne lui avait demandé son avis. Elendil l'avait entraînée et il n'accepterait pas que sa fille ne prenne pas sa suite. Donc la question ne se posait même pas. Ça ne le dérangeait pas, le métier d'auror était une très beau métier et au moins, elle n'aurait pas à se torturer la tête sur ce qu'elle allait faire de son avenir. Il était déjà entièrement tressé depuis sa naissance. //


Couleurs utilisées dans ce message : #990000, #6E0B14
Chikage

Ancien(ne)





MessageDate du message: Mar. 13 Oct 2015, 14:22  Répondre en citant

// Le regard de Faye se posa sur Meren, interrogatif. Elle avait mal interprétée sa question ? Qu’elle éclaire sa lanterne alors. C’est la seule chose qu’elle voulait, car tourner en rond comme ça allait venir à bout de sa patience. D’ailleurs, Faye quitta sa position pour aller s’asseoir sur l’estrade de duel. Autant attendre et discuter assise qu’à rester debout et faire du sur place. Sa baguette magique toujours en main, Faye ne put dissimuler un petit ton de surprise lorsque son aînée repris la parole. //

- Tu te dois ?

// Est-ce qu’elle comprenait bien ce que venait de dire Merenwen ? Peut-être que Faye interpréter encore mal sa phrase. Pourtant cette fois elle n’en avait pas l’impression. On n’utilisait pas ce genre de mot à la légère et cela ne semblait pas être le genre de la jeune femme de ne pas être franche. //

- Ton père est également auror n’est-ce pas ? Et… Tu es entrain de me dire que tu vas devenir auror pas parce que tu le souhaites, le veux et que c’est ce que tu as envie de faire, mais parce que c’est ce que veux ton père ?

// On pouvait deviner un soupçon d’incrédulité et d’indignation dans la voix de la Gryffondor. Pour elle, il était impensable qu’on puisse dicter et diriger l’avenir d’une autre personne, encore plus qu’en cette dernière était son enfant ! Pour le coup, Faye se sentit encore plus heureuse d’avoir son père comme père. //

- Tu acceptes cela ? Tu n’aimerais pas… Je ne sais pas... Voir ou faire d’autres choses qui peuvent aussi te plaire ? Découvrir ta propre voie quoi. Après tout, ça va être ta vie et non la sienne.

// Faye espérait qu’elle n’avait pas été trop loin avec ces mots. Elle ne voulait pas blesser son interlocutrice, loin de là, mais la petite rebelle n’était pas vraiment connue pour son tact. Il ne manquerait plus qu’elle blesse ou vexe Meren. Elle cherchait juste à comprendre, à savoir si tout cela lui convenait vraiment et que si ça n’était pas le cas… Eh bien, Meren pouvait très bien se confier et se défouler sur et avec elle ! //


Couleurs utilisées dans ce message : #990000
Montrer les messages depuis:   
Page: <--  1, 2, 3, 4  -->
   Répondre au sujet    Forum >> Salles des Clubs
Page 2 sur 4