Hiboux Nomade Notes
★ Passez un bon été sur Mana Wyrd ★
 Joueur :    Mot de passe :    Automatique :         Inscription  


Sous le Saule Cogneur

Page: 1, 2, 3, 4  -->
   Répondre au sujet   Forum >> Le Parc
Auteur Message
Miss RP

Personnage
Non Joueur





MessageDate du message: Mer. 17 Déc 2014, 17:58  Répondre en citant

Sous le Saule Cogneur



    // Il y a, à Poudlard, depuis plusieurs centaines d’années, un arbre bien étrange et connu de tous : le Saule Cogneur. Celui-ci est réputé pour être coriace. Loin d’être un tendre, il se tortille, balance ses branches, les enroule autour des gens pour faire fuir quiconque s’approcherait de trop près de lui.

    Entre ses racines, se trouve un passage secret menant jusqu’à la Cabane Hurlante. Peu de monde le sait car beaucoup ont trop peur de s’approcher de l’arbre. Le grand Harry Potter lui-même avait découvert ce passage par hasard lors de sa rencontre avec son parrain.

    Le majestueux spécimen trône fièrement dans le parc du château. Lorsque celui-ci n'est pas trop occupé à martyriser tout être vivant à sa portée, ses feuilles frissonnent avec le vent puis tombent d’un coup lors de la saison automnale. Ainsi, en hiver, il se couvre de neige qu’il dégage régulièrement dans un habile mouvement de tronc. Puis le printemps arrivé, les bourgeons se forment et laissent place à un épais feuillage en été. Ainsi est le cycle de la vie du végétal.

    Quelques courageux, ou téméraires selon le point de vue, ont néanmoins trouvé le moyen de s’asseoir sous le Saule Cogneur sans finir avec de sérieuses fractures dans les deux secondes et demi qui suivent cette approche. C’est ainsi que certains élèves et professeurs viennent se reposer ou se retrouver, d’autant plus lorsqu’ils ne veulent pas que des intrus s’approchent de trop près. C'est donc un lieu idyllique pour partager des secrets, loin des oreilles des indiscrets. //


Merci à Mira pour ce lieu.


Dernière édition effectuée par Elerinna Calaelen (Dim. 14 Jan 2018, 13:53) ; édité 1 fois

Direction
Relations Moldues


Messages : 10854
Guilde : Escape Guilde
Maison : Gryffondor
Poudlard : 7e année
MessageDate du message: Mar. 20 Jan 2015, 22:02  Répondre en citant

[RP avec Amaury Pianzi]


// C'était un samedi après-midi, et malgré la fraîcheur hivernale, il faisait un grand soleil et le ciel était bleu. Les cours n'avaient repris à Poudlard après les vacances de Noël que depuis deux semaines, et les devoirs ne s'étaient pas encore accumulés tels des niffleurs sur un tas de diamants dans les agendas des élèves. Aglaé décida donc de s'octroyer une petite promenade dans le parc du château.
Elle savourait le calme du paysage. Peu d'élèves s'étaient risqués dehors par le froid qu'il faisait mais, emmitouflée dans son manteau et une bouillote miniature activée grâce à un sortilège fort pratique dans chacune de ses poches, la rouquine ne souffrait pas trop de la température. De toute façon, elle n'avait pas l'intention de faire durer sa promenade trop longtemps... Et elle savait qu'elle pourrait se couler avec délices devant le feu qui brûlait dans la cheminée de sa Salle Commune dès son retour.
Elle décida d'aller faire un tour jusqu'à la lisière de la Forêt Interdite, curieuse de voir à quoi ressemblaient les arbres maintenant que leur couronne de feuilles était tombée. La forêt qui bordait le parc de Poudlard était-elle aussi effrayante alors que les frondaisons n'étaient plus là pour entretenir en elle une mystérieuse obscurité ?
Perdue dans ses pensées, Aglaé ne prêtait que peu d'attention au chemin qu'elle empruntait. Terrible erreur. Elle fut soudain projetée en avant et vola à travers les airs comme une poupée de chiffon. Pas de Mobilicorpus là-dessous : elle venait tout simplement d'être frappée dans le dos par le Saule Cogneur, car elle avait fait l'erreur de s'approcher de trop près de cet arbre irascible. Heureusement, elle était encore à quelques mètres de lui, et seule une petite branche l'avait atteinte : si un des gros poings d'écorce du Saule l'avait touchée, sa colonne vertébrale aurait sûrement été brisée nette.
Mais là ne s'arrêtèrent pas les malheurs de la jeune fille. Elle finit son vol plané pile entre dans les bras d'un jeune homme de Poufsouffle qu'elle connaissait de vue, mais dont le nom lui était inconnu. Le choc fut assez brutal et ils tombèrent tous les deux, roulant néanmoins dans l'herbe hors de portée du Saule Cogneur.
Un peu sonnée par l'enchaînement d'événements et par la douleur qui envahissait tout son corps, Aglaé resta quelques instants étendue ainsi sans bouger. Puis elle remarqua qu'elle avait aggripé nerveusement les pans de la robe de sorcier de son camarade. Et qu'elle était allongée sur lui, aussi. Le visage à vingt centimètres du sien. La rouquine se mit à rougir comme une tomate et s'écarta vivement du jeune Poufsouffle... ce qui lui fit pousser un petit cri de douleur. Son dos était encore endolori...
Elle tenta de bredouiller de vagues excuses à l'attention de son camarade : //

- Je... Je suis désolée... C'est le Saule Cogneur qui m'a frappée, je ne voulais pas me retrouver sur toi, je suis vraiment confuse.

// Et, pour faire bonne mesure, ses joues prirent une nuance encore plus écarlate et elle ajouta un petit : //

- Excuse-moi.

// Et, pour la route, encore un : //

- Désolée.


Couleurs utilisées dans ce message : #CC0000, #E73E01
Voir le profil du joueur Envoyer un Hibou Fiche de personnage RP

Joueuse


Messages : 5766
Guilde : Aucune
Maison : Poufsouffle
Poudlard : 7e année
MessageDate du message: Jeu. 22 Jan 2015, 15:27  Répondre en citant

// Amaury avait assez travaillé pour la journée. Il voulait se dégourdir les jambes dehors pour sentir la fraicheur du vent contre son visage. Il se promenait donc paisiblement dans le parc, inspirant de grosses bouffées d'air froid. Il admirait le paysage, dans un calme commun à tous les hivers de Poudlard. Peut d'élèves aimaient parcourir le parc sans y être obligé pour aller en cours à cette période de l'année. Le jeune homme, lui, ne craignait pas beaucoup le froid, vêtu de sa cape d'hiver.
Il imaginait qu'en rentrent dans sa salle commune, il ferait griller des chamalows dans la cheminée qu'il partagerait avec ses camarades. Il sentait déjà l'odeur du caramel se formant délicatement autour du bonbon, et le moelleux de la confiserie en bouche avec un doux goût de sucre doré et fumé par les braises. Il en salivait d'avance. Si il y avait bien une chose qu'Amaury aimait par dessus tout dans le monde moldu, c'était leurs confiseries. Les sorciers de sang pur ne les connaissaient que très rarement, mais lorsqu'ils les goûtaient, eux aussi étaient enchantés. Il était heureux que sa mère soit moldu car elle lui envoyait régulièrement ces délices par hiboux. Ses camarades étaient toujours très étonnés de découvrir ces nouvelles saveurs.
Amaury arrivait tout près du Saule Cogneur. Une jeune fille était déjà là, mais plus proche de l'arbre que lui... Trop proche d’ailleurs. Amaury eu juste le temps de voir une branche du Saule fouetter avec violence le dos de la demoiselle qui fit un vol plané pour atterrir droit dans les bras du jeun homme. Stupéfiés, ils tombèrent à la renverse et roulèrent un peu plus bas.
De plus près, et il pouvait difficilement être plus près, il reconnu très bien Aglaé d'Aspinge, une préfète des gryffondors. Bien qu'ils ne se soient jamais parlé au paravent, Amaury savait qui elle était de part sa fonction. Tous les élèves connaissaient tous les préfets.
Le timide Poufsouffle n'avait jamais eu une telle proximité avec la gente féminine. Cela eu pour effet de le faire rougir comme une tomate bien mûre. De plus, la rouge et or était agrippée à sa robe. Ils étaient si proche qu'Amaury sentait le souffle chaud de la jeune fille sur sont visage. Lorsqu'elle se rendit compte de la situation, elle s'écarta d'un bond qui semblait douloureux à en entendre son cri. //

- Je... Je suis désolée... C'est le Saule Cogneur qui m'a frappée, je ne voulais pas me retrouver sur toi, je suis vraiment confuse. Excuse-moi. Désolée.

// Les joues de la jeune fille aussi avaient pris une couleur inhabituellement rouge. Étrangement, Amaury trouvait ça mignon, alors que lorsque c'était lui qui rougissait, il détestait ça. D’ailleurs, il était encore écarlate lorsqu'il se racla la gorge pour essayer d'articuler quelques mots de compassion. //

- Tu... Tu ne m'as pas fait mal... Ne t'en fait pas. Je veux dire... Enfin... Tu vas bien ? ... Enfin, c'est pas trop douloureux ? ... Pour savoir si je t’emmenè à l'infirmerie... Parce qu'il ne faudrait pas que tu te soit casser quelque chose... Enfin, si c'est le cas il faut te soigner, c'est ce que je voulait dire.


// Décidément, il était vraiment très mal à l'aise. Il avait envie de revenir en arrière et recommencer son discourt pour dire quelque chose de mieux construit, qui ai plus de sens que ce qu'il avait bredouillé. Il se rendit compte qu'il ne c'était pas présenté, ce qu'il trouva peut polis. Il essaya donc de se calmer avant de parler. //

- Au fait, je m’appelle Amaury... Pianzi. Je suis en 7éme année chez... chez les Poufsouffles.


// Il était encore plus rouge qu'avant. Aglaé devait le trouver stupide. //


Couleurs utilisées dans ce message : #E73E01, #5D837E
Voir le profil du joueur Envoyer un Hibou Fiche de personnage RP

Direction
Relations Moldues


Messages : 10854
Guilde : Escape Guilde
Maison : Gryffondor
Poudlard : 7e année
MessageDate du message: Dim. 08 Fév 2015, 18:49  Répondre en citant

// Le Poufsouffle sur lequel Aglaé avait atterri semblait aussi gêné qu'elle de la situation : il était aussi rouge que si une Brûleuse lui avait attaqué le visage. Ou si un Iaknill avait élu domicile à l'intérieur de ses joues... Savoir qu'elle n'était pas la seule à être mal à l'aise ne réconfortait pas Aglaé, au contraire : elle se sentait encore plus mal de savoir qu'elle avait embarrassé quelqu'un... Le jeune homme s'enquit de son état de santé : //

- Tu... Tu ne m'as pas fait mal... Ne t'en fais pas. Je veux dire... Enfin... Tu vas bien ? ... Enfin, c'est pas trop douloureux ? ... Pour savoir si je t’emmène à l'infirmerie... Parce qu'il ne faudrait pas que tu te soit cassé quelque chose... Enfin, si c'est le cas il faut te soigner, c'est ce que je voulais dire.

// Aglaé trouva sympathique de la part du jeune homme qu'il se demande comment elle allait plutôt que de la rejeter en bloc, comme il aurait été en droit de le faire après la mésaventure qu'elle venait de lui faire subir... Cela dit, tant d'attention la fit rougir encore un peu plus. Elle était sûre que son visage était encore plus flamboyant que ses cheveux roux, à présent... Et Merlin savait si ce n'était pas facile...
Le Poufsouffle amorça ensuite les présentations : //

- Au fait, je m’appelle Amaury... Pianzi. Je suis en 7ème année chez... chez les Poufsouffles.

// Tout comme Aglaé se souvenait d'avoir déjà vu la tête du jeune homme, elle savait déjà avoir entendu ce nom. Mais elle n'avait encore jamais fait la connexion entre les deux. Il avait l'air sympathique... Et aussi timide qu'elle : il hésitait quasiment entre chaque mot. Comme elle le comprenait...
Elle parvint à retrouver suffisamment de contenance pour le rassurer sur son état de santé sans bégayer : //

- Ca va, j'ai mal, mais ça va pas passer. Pas la peine de m'emmener à l'infirmerie, même si c'est gentil de me le proposer. Il faut dire que j'ai atterri sur un drôle de matelas.

// Aglaé rentra la tête, espérant qu'Amaury ne prendrait pas trop mal sa plaisanterie... Comparer un garçon à un matelas, quelle idée... Elle préféra oublier ce trait d'esprit douteux et se présenter à son tour : //

- Moi, c'est Aglaé d'Aspinge, sixième année à Gryffondor.

// Aglaé ne précisa pas son titre de préfète : elle était trop modeste pour le mettre en avant lorsqu'elle n'en avait pas besoin, c'est à dire quand son interlocuteur n'était pas un pauvre élève de première année de sa maison complètement perdu. Et puis de toute façon, le badge en forme de P qu'elle portait épinglé sur la poitrine donnait l'information à Amaury. //


Couleurs utilisées dans ce message : #CC0000, #5D837E, #E73E01
Voir le profil du joueur Envoyer un Hibou Fiche de personnage RP

Joueuse


Messages : 5766
Guilde : Aucune
Maison : Poufsouffle
Poudlard : 7e année
MessageDate du message: Dim. 08 Fév 2015, 23:14  Répondre en citant

// Aglaé semblait tout aussi mal à l'aise qu'Amaury. Ses pommettes étaient devenues d'un rouge inhabituel. Bien que le jeune homme n'ait encore jamais eu l'occasion de parler à la gryffondor, il l'avait croisée à de nombreuses reprises. Même lorsqu'elle parlait aux petits nouveaux de sa maison, perdu dans le grand château, elle n'avait pas les joues de cette couleur. Le poufsouffle l'admirait pour le travail qu'elle faisait avec les premiers années. Lui était si timide qu'il n'aurait jamais osé parler avec ces nouveaux arrivants. Il aurait bien été incapable de conseiller ces jeunes gens.

Après quelques instants, certainement le temps de se remettre du choc, elle réussit à articuler quelques mots. //

- Ça va, j'ai mal, mais ça va pas passer. Pas la peine de m'emmener à l'infirmerie, même si c'est gentil de me le proposer. Il faut dire que j'ai atterri sur un drôle de matelas.


// À ces mots, Amaury éclata de rire. En plus d'être mignonne, elle était terriblement drôle. Effectivement, il avait amorti la chute avant de tomber à la renverse et servir de matelas. Mais lui était moins large, moins moelleux et pas vraiment en coton... Un piètre matelas en somme. //

- Moi, c'est Aglaé d'Aspinge, sixième année à Gryffondor.

// La blague de la jeune fille avait réussit à apaiser un peu Amaury. Quand il réussit à s’arrêter de rire, le visage rouge écarlate, il adressa un grand sourire à Aglaé. //

- À vrai dire, je connais le visage et le prénom de tous les préfets. Enchanté de faire ta connaissance, même si j'aurais préféré que ça soit dans des conditions moins douloureuses pour toi. Je ne pense pas avoir été aussi efficace que l'aurait été un matelas, mais j'ai fait de mon mieux pour le remplacer. Je dois encore améliorer mon confort pour la réception des jeunes demoiselles lorsqu'elles font des vols planés à cause du saule cogneur de mauvaise humeur.

// Amaury espérait que sa blague ferait rire la jeune fille et ne la mettrait pas plus dans l’embarras. Il souhaitait aussi qu'elle ne le prendrait pas pour un coureur de jupons. En repensant à ce qu'il avait dit, on aurait pu le croire. Il s'empressa alors d'ajouter : //

- Bien que ça soit la première fois que ça m'arrive... Et que en fait... je ne serve jamais de matelas...

// Il s'était remis à bégayer. Il se sentait vraiment stupide. S'améliorer dans l'art d'être un matelas ? Vraiment ? Il y avait vraiment quelque chose qui n'allait pas dans sa tête, c'était complétement nul comme réflexion. En plus, maintenant il allait passer pour un gros pervers qui passe son temps à "jouer les matelas" aux yeux d'Aglaé. Il ne serait pas étonné qu'après ça elle parte en courant. Cette pensée le chagrinait plus qu'il n'aurait pu le croire, mais sans en comprendre la raison. //


Dernière édition effectuée par Mira (Dim. 08 Fév 2015, 23:15) ; édité 1 fois

Couleurs utilisées dans ce message : #E73E01, #5D837E
Voir le profil du joueur Envoyer un Hibou Fiche de personnage RP

Direction
Relations Moldues


Messages : 10854
Guilde : Escape Guilde
Maison : Gryffondor
Poudlard : 7e année
MessageDate du message: Mar. 17 Fév 2015, 22:55  Répondre en citant

// Apparemment, Amaury était sensible à l'humour d'Aglaé : il rit franchement à sa blague sur le matelas. Clairement, il n'était pas vexé... La rouquine en fut soulagée : elle ne voulait pas le mettre mal à l'aise. Mais au contraire, son visage s'illumina d'un large sourire que la jeune fille trouva charmant. Puis il réagit à sa présentation en ces termes : //

- À vrai dire, je connais le visage et le prénom de tous les préfets.

// Aglaé n'en fut pas étonnée : elle aussi connaissait le nom de chacun d'entre eux. Cela dit, elle les croisait régulièrement dans leur salle de bains dédiée, et il arrivait de temps en temps que les professeurs les convoquent tous pour une réunion. Mais elle supposait que le petit badge faisait que les gens retenaient plus facilement leur nom. Elle ne se sentait pourtant pas particulièrement importante, mais c'était l'organisation de Poudlard... Amaury poursuivit : //

- Enchanté de faire ta connaissance, même si j'aurais préféré que ça soit dans des conditions moins douloureuses pour toi. Je ne pense pas avoir été aussi efficace que l'aurait été un matelas, mais j'ai fait de mon mieux pour le remplacer. Je dois encore améliorer mon confort pour la réception des jeunes demoiselles lorsqu'elles font des vols planés à cause du saule cogneur de mauvaise humeur. Bien que ça soit la première fois que ça m'arrive... Et que en fait... je ne serve jamais de matelas...

// Aglaé sourit en entendant qu'Amaury reprenait sa plaisanterie à son compte. Puis elle le vit rougir fortement, et l'observa quelques instants sans comprendre son embarras. Pourquoi être gêné alors que la comparaison venait d'elle-même ? Puis elle comprit le sens potentiellement grivois de la remarque du jeune homme, et rougit à son tour. Elle n'était pas à l'aise avec l'idée des relations avec l'autre sexe en général...
Cela dit, la tête que faisait le jeune Poufsouffle montrait clairement que l'allusion avait été totalement fortuite, et qu'il s'en mordait les doigts. Elle ne lui en tint donc pas rigueur, et tenta de détendre l'atmosphère en revenant sur le terrain de l'humour : //

- Ils devraient organiser des cours à Poudlard. Être un matelas en dix leçons. Avec ce qui vient de nous arriver, on voit que cela nous sera très utile dans la vie ! En plus, c'est un excellent moyen de se camoufler. Personne ne soupçonne les matelas. On les trouve trop mous pour agir. Grave erreur...

// Mais qu'est-ce qu'elle racontait ? Pourquoi se mettait-elle à tenir des propos aussi farfelus devant un inconnu ? Qu'allait-il penser d'elle ? Et puis, elle ternissait l'image des préfets en suggérant que les cours de Poudlard n'étaient pas très utiles... Ce qu'elle ne pensait absolument pas, d'ailleurs ! Elle se reprit donc et ajouta : //

- Cela dit, j'adore ce qu'on fait dans cette école. Mon cours préféré, c'est la métamorphose. J'aime bien l'étude des graphèmes, aussi, ça me rappelle Ys, où habite une excellente amie à moi. Et toi, tu as des matières préférées ?

// Aglaé se rendait bien compte qu'elle parlait un peu trop vite, avec une voix un peu trop aigue. A croire qu'elle ne parvenait pas à parler normalement devant un garçon : soit elle bégayait et lâchait deux mots à la minute, soit elle se mettait à raconter n'importe quoi à toute vitesse... Elle sentit le besoin de s'excuser et bredouilla : //

- Désolée... Si je raconte n'importe quoi... Ca m'arrive souvent quand je suis nerveuse... Désolée.

// Et pourquoi allait-elle s'excuser, maintenant ? Cela allait encore aggraver la situation ! Décidément, elle ne cessait de s'enfoncer... //


Couleurs utilisées dans ce message : #5D837E, #E73E01
Voir le profil du joueur Envoyer un Hibou Fiche de personnage RP

Joueuse


Messages : 5766
Guilde : Aucune
Maison : Poufsouffle
Poudlard : 7e année
MessageDate du message: Mar. 17 Fév 2015, 23:57  Répondre en citant

// Alors qu'il pensait que sa blague, pouvant être déplacée, ferait fuir ou mettrait mal à l'aise Aglaé, au contraire, elle souriait et Amaury pouvait voir ses jolies dents blanches. Elle continua sur la blague en allant encore plus loin dans l'humour. //

- Ils devraient organiser des cours à Poudlard. Être un matelas en dix leçons. Avec ce qui vient de nous arriver, on voit que cela nous sera très utile dans la vie ! En plus, c'est un excellent moyen de se camoufler. Personne ne soupçonne les matelas. On les trouve trop mous pour agir. Grave erreur...

// Amaury rit de plus belle. Cette jeune fille avait vraiment un humour à toute épreuve. Il trouvait cette idée excellent et imaginait déjà une armée de matelas s’entrainant à l'art du combat avec Zaranki. Il se tenait les côtes tant il riait. //

- Cela dit, j'adore ce qu'on fait dans cette école. Mon cours préféré, c'est la métamorphose. J'aime bien l'étude des graphèmes, aussi, ça me rappelle Ys, où habite une excellente amie à moi. Et toi, tu as des matières préférées ?


// Amaury commença à se calmer pour pouvoir répondre sérieusement à Aglaé. Il inspirait et soufflait doucement. Il avait encore quelques larmes de rire au coin des yeux qu'il essuya d'un revers de manche. //

- Désolée... Si je raconte n'importe quoi... Ça m'arrive souvent quand je suis nerveuse... Désolée.


// Amaury était étonné par cette réflexion. Il trouvait la jeune fille hilarante et intéressante. Et il ne comprenait pas pourquoi elle était nerveuse avec lui. D’habitude, c'était lui qui était nerveux. //

- Tu n'as pas à t'excuser, je te trouve très drôle, vraiment. Et moi aussi je suis nerveux. Je suis du genre timide... Très timide.


// Le poufsouffle rougit. Il passa sa main dans ses cheveux et se gratta la tête, comme à chaque fois qu'il était mal à l'aise. Comme il connaissait ce tique, il arrêta quelques secondes plus tard quand il s'en rendit compte. //

- Et c'est une bonne idée de se transformer en matelas. Tu imagines des rangés de matelas s’entrainant avec Zaranki ? Il n'a pas fini de nous dire qu'on est mous.

// Amaury trouvait toujours cette idée assez drôle et souriait de toutes ses dents. Et puis, s'il tombait pendant un combat, sa chute serait amortit. Il avait réussit à se transformer en souris, alors pourquoi pas en matelas ? //

- J'adore cette école moi aussi. Ce qui me plais le plus, c'est le soin aux créatures magiques et l'art du combat, ça me défoule. J'aurai aimé qu'il y ai des cours de musique, mais vu tous les cours qu'on a déjà, il n'y a pas forcément la place dans l'emploi du temps. En plus, ce n'est peut-être pas la matière la plus importante pour combattre.

// Le poufsouffle voulait en savoir plus sur Aglaé et il fallait dire qu'elle avait donnée des pistes sur les sujets à aborder. Elle avait donnée une si bonne ambiance à la conversation qu'il ne bégayait plu et réussissait à garder son calme. //

- Tu connais Ys ? C'est super. C'est comment là-bas ? Et...

// Amaury était un peu gêné de poser cette question, il n'avait pas l'habitude. Il avait surtout peur de la réponse. //

- ... Pourquoi tu es nerveuse ? J'ai dit quelque chose qu'il ne fallait pas ?


// Amaury rougit. Il était en train de se dire que c'était peut-être sa blague qui la rendait nerveuse, qu'elle essayait de passer outre mais que c'était trop grivois, même s'il ne l'avait pas fait exprès. Il était tellement maladroit... Il se maudissait à l'idée avoir encore pu dire une bêtise. Cette jeune gryffondor était charmante. Pour une fois, une seule fois dans sa vie, il voulait essayé de tenir la conversation à une fille autre que celles de sa famille... Même s'il ne savait pas si c'était intelligent de commencer à parler à une fille mignonne, qui du coup l'impressionnait. //


Couleurs utilisées dans ce message : #E73E01, #5D837E
Voir le profil du joueur Envoyer un Hibou Fiche de personnage RP

Direction
Relations Moldues


Messages : 10854
Guilde : Escape Guilde
Maison : Gryffondor
Poudlard : 7e année
MessageDate du message: Sam. 28 Fév 2015, 22:47  Répondre en citant

// Amaury rassura Aglaé à propos de ce qu'elle pensait être un flot incohérent de paroles : //

- Tu n'as pas à t'excuser, je te trouve très drôle, vraiment. Et moi aussi je suis nerveux. Je suis du genre timide... Très timide.

// Aglaé sourit, un peu plus en confiance... Mais rougit aussitôt en comprenant qu'Amaury lui faisait un compliment. Elle n'était pas à l'aise avec cela... Mais le jeune homme détendit aussitôt l'atmosphère en disant : //

- Et c'est une bonne idée de se transformer en matelas. Tu imagines des rangées de matelas s’entrainant avec Zaranki ? Il n'a pas fini de nous dire qu'on est mous.

// Aglaé rit en imaginant la scène, et face au jeu de mots d'Amaury. Lui aussi avait de l'humour, et elle le lui fit remarquer : //

- Ahahaha ! Toi aussi, tu es très drôle !

// Puis les deux jeunes gens redevinrent sérieux, et le Poufsouffle répondit à la question de la rouquine sur Poudlard : //

- J'adore cette école moi aussi. Ce qui me plais le plus, c'est le soin aux créatures magiques et l'art du combat, ça me défoule. J'aurai aimé qu'il y ai des cours de musique, mais vu tous les cours qu'on a déjà, il n'y a pas forcément la place dans l'emploi du temps. En plus, ce n'est peut-être pas la matière la plus importante pour combattre.

// Amaury aimait donc la musique... Machinalement, Aglaé nota cette information dans un coin de sa tête, pour plus tard. Ce n'était pas un de ses centres d'intérêt principaux, mais elle appréciait écouter un morceau de temps en temps tout de même.
Le jeune homme lui demanda ensuite : //

- Tu connais Ys ? C'est super. C'est comment là-bas ? Et...

// En voyant Amaury rougir, Aglaé sut que la question qui allait suivre allait être un peu gênante : //

- ... Pourquoi tu es nerveuse ? J'ai dit quelque chose qu'il ne fallait pas ?

// Cela ne rata pas : la préfète de Gryffondor prit à son tour la couleur des tomates. Malgré sa gêne, elle se força néanmoins à répondre, après quelques dizaines de secondes passées à surmonter sa timidité : //

- Non, non, pas de problème avec toi... Si je suis nerveuse, c'est normal... C'est toujours comme ça quand je parle avec un garçon... Enfin, pas les professeurs, ni les élèves de première année, les garçons de mon âge, je veux dire. Enfin, ne va pas t'imaginer quoi que ce soit, hein. Enfin, c'est pareil avec tout le monde. Enfin, je veux pas dire que tu es comme tout le monde non plus. Enfin bref, je m'embrouille, et je dois arrêter de dire enfin.

// Aglaé baissa ses yeux bleus, la contemplation de ses chaussures devenant soudain l'activité la plus intéressante au monde. En voyant ses pieds, elle se dit que ce serait bien de les mettre en mouvement pour courir loin de cette situation gênante. Mais Amaury se poserait des questions, c'est sûr. Et puis, la rouquine ne devait pas se laisser vaincre par sa timidité. Elle était forte ! Elle était capable de parler à un camarade de sexe masculin sur un ton normal, non ?
Timidement, elle releva le visage et, comme de si rien n'était, expliqua : //

- Parlons plutôt d'Ys, hmm ? C'est un endroit super, je trouve que ça a beaucoup de charme. Je connais surtout Dashtikazar, qui est la capitale, même si elle n'a rien n'a voir avec une mégalopole comme Londres ou Paris. Tout a un petit côté médiéval et ancien, c'est plutôt sympa, même si parfois, ça manque de modernité. Les gens sont très accueillants, et il y a de très jolis paysages. Et on peut aller se baigner en été, aussi, puisque c'est une île. Je te conseille d'y aller un jour si tu en as l'occasion.

// Puis elle rebondit avec une nouvelle question destinée au jeune homme, à partir de l'information qu'elle avait notée dans un coin de sa tête précédemment : //

- Sinon, je t'ai entendu parler de musique... Tu en fais ? Tu joues d'un instrument, peut-être ? Ou c'est juste que tu aimes ça ?


Couleurs utilisées dans ce message : #5D837E, #E73E01
Voir le profil du joueur Envoyer un Hibou Fiche de personnage RP

Joueuse


Messages : 5766
Guilde : Aucune
Maison : Poufsouffle
Poudlard : 7e année
MessageDate du message: Mar. 03 Mar 2015, 16:36  Répondre en citant

// La question qu'Amaury avait posé semblait gêner Aglaé au vu de la couleur rouge de ses joues. Le jeune homme se disait que c'était certainement à cause d'une de ses maladresses et qu'elle ne savait pas comment dire pour ne pas lui faire de peine. Parfois, le poufsouffle avait envie d'effacer tout ce qu'il avait dit et recommencer comme si de rien était, mais ce n'était pas possible. Après quelques secondes, elle répondit enfin : //

- Non, non, pas de problème avec toi... Si je suis nerveuse, c'est normal... C'est toujours comme ça quand je parle avec un garçon... Enfin, pas les professeurs, ni les élèves de première année, les garçons de mon âge, je veux dire. Enfin, ne va pas t'imaginer quoi que ce soit, hein. Enfin, c'est pareil avec tout le monde. Enfin, je veux pas dire que tu es comme tout le monde non plus. Enfin bref, je m'embrouille, et je dois arrêter de dire enfin.


// Amaury était ravi d'apprendre que pour une fois, il n'avait pas dit quelque chose ayant pour effet de faire fuir la jeune fille. De plus, elle semblait tout aussi mal à l'aise avec la gente masculine que lui avec les demoiselles. Il comprenait tout à fait ce que voulait dire Aglaé malgré la confusion dans ses propos. Ils avaient au moins un point commun, même si ça risquait de ne pas les aider à communiquer ensemble. La jolie rouquine regardait ses pieds, comme Amaury le faisait après une des ses nombreuses bourdes. Puis la jeune fille releva la tête et continua la conversation. //

- Parlons plutôt d'Ys, hmm ? C'est un endroit super, je trouve que ça a beaucoup de charme. Je connais surtout Dashtikazar, qui est la capitale, même si elle n'a rien n'a voir avec une mégalopole comme Londres ou Paris. Tout a un petit côté médiéval et ancien, c'est plutôt sympa, même si parfois, ça manque de modernité. Les gens sont très accueillants, et il y a de très jolis paysages. Et on peut aller se baigner en été, aussi, puisque c'est une île. Je te conseille d'y aller un jour si tu en as l'occasion.

// La description du Pays d'Ys que faisait Aglaé semblait merveilleuse. Le jeune homme avait tout à coup très envie de visiter cette île. C'était décidé, il allait en parler à ses parents dans sa prochaine lettre. Et puis sa sœur adorait se baigner, c'était l'occasion idéal pour en plus découvrir de nouveaux paysages. //

- Sinon, je t'ai entendu parler de musique... Tu en fais ? Tu joues d'un instrument, peut-être ? Ou c'est juste que tu aimes ça ?

// Cette fois, Amaury savait exactement quoi répondre et il ne pensait pas dire de bêtises dans ses explications. //

- Je joue de la guitare. Ça me détend, surtout pendant les périodes d'examens. Généralement je vais dans un endroit calme du parc, sans beaucoup de passage pour ne déranger personne parce que je suis loin d'être un artiste. Mais j'aime aussi écouter de la musique, différents genres, mais généralement je n'aime pas le tubes commerciaux. Tu aimes la musique toi aussi ? Et sinon, tu vas souvent au Pays d'Ys ? Tu m'as donné envie de visiter ce lieux, ça à l'air d'être agréable comme endroit.

// Le jeune homme avait l'impression de ne pas s'en être trop mal sortit dans ses explications. Il n'avait même pas bégayé. C'était plutôt rare pour lui. Et, pour rassurer Aglaé, et peut-être aussi mettre en avant un point commun entre les deux, il ajouta en rougissant un peu : //

- Je dois t'avouer que je suis genre mal à l'aise avec les filles moi aussi... Et gaffeur. Je comprend tout à fait ce que tu veux dire. La plupart du temps, je m'embrouille tellement dans ce que je dis que je fini par me transformer en souris pour me cacher et courir loin. La première fois que j'ai pris ma forme d'animagus, je dois avouer que ça m'a fait blizzard.

// Avec ça, la jeune fille serait certainement rassurée. Elle trouverait peut-être ridicule le fait de se transformer en une souris... Ce n'était pas l'animal le plus impressionnant au monde, bien au contraire. C'était petit, fragile et une proie de nombreux carnivores. Peut-être même qu'elle se moquerait de lui, mais il sentait qu'il pouvait faire preuve d'auto dérision avec elle. Après tout, elle avait apprécié son humour. //


Couleurs utilisées dans ce message : #E73E01, #5D837E
Voir le profil du joueur Envoyer un Hibou Fiche de personnage RP

Direction
Relations Moldues


Messages : 10854
Guilde : Escape Guilde
Maison : Gryffondor
Poudlard : 7e année
MessageDate du message: Mar. 17 Mar 2015, 21:55  Répondre en citant

// Lorsqu'Aglaé eut fni de poser à Amaury sa question sur la musique, elle vit le visage du jeune homme s'illuminer. Décidément, elle avait touché juste en supposant qu'il s'agissait d'une des passions du Poufsouffle... Sans hiatus causé par un quelconque bégaiement ou rougissement, il lui répondit : //

- Je joue de la guitare. Ça me détend, surtout pendant les périodes d'examens. Généralement je vais dans un endroit calme du parc, sans beaucoup de passage pour ne déranger personne parce que je suis loin d'être un artiste. Mais j'aime aussi écouter de la musique, différents genres, mais généralement je n'aime pas le tubes commerciaux. Tu aimes la musique toi aussi ? Et sinon, tu vas souvent au Pays d'Ys ? Tu m'as donné envie de visiter ce lieux, ça à l'air d'être agréable comme endroit.

// Avant qu'Aglaé ait pu répondre à ces questions auxquelles les réponses étaient faciles à apporter, Amaury ajouta : //

- Je dois t'avouer que je suis genre mal à l'aise avec les filles moi aussi... Et gaffeur. Je comprend tout à fait ce que tu veux dire. La plupart du temps, je m'embrouille tellement dans ce que je dis que je fini par me transformer en souris pour me cacher et courir loin. La première fois que j'ai pris ma forme d'animagus, je dois avouer que ça m'a fait bizarre.

// Aglaé se crispa. La conversation qu'elle était en train d'avoir avec le jeune homme, de simple badinage, devenait périlleuse... Amaury était donc un Animagus ? Comme elle ? Mais comment pouvait-il aborder le sujet aussi facilement, alors qu'elle-même faisait tout pour le cacher ? Sous le coup de l'émotion, elle bredouilla : //

- Tu... Tu es un Animagus ?

// Elle se reprit aussitôt. Elle ne devait pas se montrer confuse ou troublée, cela semblerait louche. Peut-être qu'Amaury était déclaré auprès du Ministère, lui. Quelle serait la réaction normale d'une jeune fille face à une telle révélation ? De l'admiration, sans doute. Voilà ce qu'Aglaé devait renvoyer. Elle s'efforça de prendre un tel ton en déclarant : //

- C'est vraiment impressionnant... Bravo.

// Mais elle sentait bien que ses paroles sonnaient faux. Aglaé espérait qu'il ne prendrait pas cela pour de la vantardise de sa part, ni qu'il croirait qu'elle se moquait de son aveu de timidité précédent. Cela dit, cela serait moins embêtant que le fait qu'il découvre son secret bien gardé... La jeune fille se réfugia alors dans les questions faciles que le Poufsouffle avait posées précédemment : //

- Euuuh... Sinon... J'aime bien la musique, mais sans plus, ce n'est pas une grande passion. J'en écoute de temps en temps, mais je n'en fais pas. Un peu comme tout le monde, quoi.

// Et là encore, Aglaé trouvait le moyen de gaffer et de se dévaloriser. Génial... Elle espéra se raccrocher aux branches en parlant du Pays d'Ys : //

- A Ys, j'y vais à toutes les vacances. J'ai une excellente amie qui habite là et qui m'héberge, moyennant le fait de travailler un peu dans son magasin. Mais c'est très sympa comme boulot, de toute façon. En fait, c'est un peu là que j'habite hors Poudlard, avec ma famille, c'est un peu... compliqué.

// Quel euphémisme. Aglaé n'avait plus de famille, en fait. Sa mère venait de mourir et Horace Bourbon de la Camelière n'avait jamais été un père pour elle. Mais cela, Amaury n'était pas encore assez proche d'elle pour le savoir. Elle s'étonnait d'ailleurs d'avoir été capable ne serait-ce que d'effleurer le sujet avec un inconnu. En tout cas, c'est sûr, elle ne s'étendrait pas plus. Avec sa famille et les Animagi, on pénétrait dans une zone dangereuse où elle n'avait pas envie de s'enfoncer... //


Couleurs utilisées dans ce message : #CC0000, #5D837E, #E73E01
Voir le profil du joueur Envoyer un Hibou Fiche de personnage RP
Montrer les messages depuis:   
Page: 1, 2, 3, 4  -->
   Répondre au sujet    Forum >> Le Parc
Page 1 sur 4