Hiboux Nomade Notes
 Joueur :    Mot de passe :    Automatique :         Inscription  


La Vieille Tour Est

Page: <--  1, 2, 3, 4, 5  -->
   Répondre au sujet   Forum >> Les Tours
Auteur Message
Liara

Ancien(ne)





MessageDate du message: Dim. 11 Mar 2018, 20:07  Répondre en citant

- Parce que tu es mon petit ami et que je veux ce qu'il y a de mieux pour toi. Et tu ne vas pas me mentir, tu étais plus heureux quand elle était là, à tes côtés.

// Autant les membres d’Isaac s’était détendus à l’écoute de la première phrase de la Jaune-et-Noire, autant à la fin des quelques mots prononcés, le jeune homme se raidit aussitôt. Ce dernier se mit à réfléchir à toute vitesse. Pour être franc, il n’avait aucune envie de semer le brandon de la discorde entre sa petite amie et lui, et encore moins pour une raison aussi pathétique que celle-ci. Cela dit, il préférait être sincère avec Katleen, quitte à se faire remballer deux minutes après. Au moins lui dire d’arrêter d’articuler ne serait-ce qu’un mot en rapport avec Hell Castelian, par respect pour sa colère-alias-tristesse que lui évoquait ce nom.

Pourtant la brunette le regardait avec de grands yeux, un chouïa inquiète mais très certainement vexée par les mots brusques qu’il avait lâché quelques secondes plus tôt. Il ne voulait pas la blesser, comme il avait la fâcheuse tendance lorsque sa bouche déblatérait plus rapidement que son esprit. « Ne dis pas de cxxxeries Zaac, pas cette fois, pas cette fois…. » se répétait-il encore et encore pendant qu’il cherchait une réponse correcte à fournir à Katleen, et, à tout le moins, la rassurer. Néanmoins elle le devança. //

- Et je veux que tu acceptes mon aide, pour la retrouver. Crois-moi, tu as de la chance d'avoir ta meilleure amie dans le château et pas à des milliers de kilomètres, alors profite-en avant qu'il ne soit trop tard !

// Le Gryffondor se braqua encore une fois. Que répondre à ça ? Il détestait avoir tort, le savoir et le reconnaître, n’en parlons pas. Cependant ce n’était pas parce que la raison de ses soucis était « moindre » qu’elle ne comptait pas.

Le jeune homme ne prit pas une voix méchante, il ne le voulait pas, elle ne le méritait définitivement pas… Mais comment empêcher l’amertume de surgir lorsqu’elle est autant présente ? //

- J’étais plus heureux, ça reste à discuter, c’était pas non plus le centre de mon monde. Du moment que t’es là c’est le principal, me parle pas de l’autre lâcheuse, ça n’a rien de comparable. Arrête de me regarder comme si j’étais un gamin capricieux Kat, tu ne peux pas comprendre les proportions que ça a pris, je ne peux pas t’en vouloir. Il fit une pause, comme pour peser ses mots, pour exprimer avec le plus de justesse possible ce qu’il ressentait. Tu ne peux pas voir qu’il y a autant de milliers de kilomètres entre nous que comme si elle était en Australie ! Y'a rien à faire, mais merci quand même...


Couleurs utilisées dans ce message : #FCD21C, #0F8374

Team RP
Gagnante du jeu de l'oie


Messages : 7685
Guilde : Les Dragons d'Opale
Maison : Poufsouffle
Poudlard : 7e année
MessageDate du message: Dim. 11 Mar 2018, 21:45  Répondre en citant

- J’étais plus heureux, ça reste à discuter, c’était pas non plus le centre de mon monde. Du moment que t’es là c’est le principal, me parle pas de l’autre lâcheuse, ça n’a rien de comparable. Arrête de me regarder comme si j’étais un gamin capricieux Kat, tu ne peux pas comprendre les proportions que ça a pris, je ne peux pas t’en vouloir. Tu ne peux pas voir qu’il y a autant de milliers de kilomètres entre nous que comme si elle était en Australie ! Y'a rien à faire, mais merci quand même...

// Zaac avait l'air de penser tout ce qu'il disait et ça blessait la Poufsouffle. Elle avait l'impression qu'il la prenait pour une enfant, à qui il expliquait le sens de la vie et comment fonctionnaient les relations. Elle n'était pas idiote pourtant, elle n'avait beau jamais avoir vécu ce genre de dispute avec Ambros, elle savait ce que c'était de se prendre la tête avec ses amis. Ethan en était la preuve. Il lui en avait voulu pendant tant d'années, sans qu'elle le sache. Ils s'étaient perdus de vue et enfin retrouvés après tant de temps. Ils avaient perdu beaucoup de temps ensemble qu'ils ne pourraient jamais rattraper. Et pourtant elle ne s'était pas laissée abattre, malgré toutes leurs différences apparentes. Elle lui avait proposé de se revoir, de discuter comme avant. Malgré cela, il avait disparu à nouveau, mais pour des raisons que Katleen connaissait cette fois. Et maintenant, il allait mieux, leur relation allait mieux, même si, parfois, elle sentait qu'ils ne retrouveraient leur proximité d'antan. Ils étaient timides l'un envers l'autre, un peu maladroits aussi.

La jaune et noire chassa ses pensées nostalgiques et recentra son attention sur son petit ami. Il semblait souffrir, mais elle était énervée qu'il l'ait prise pour une gamine ne connaissant rien à rien. Elle savait très bien ce que c'était de perdre quelqu'un. Et Zaac devait avoir conscience qu'il perdait des moments précieux avec Hell. Que dire pour le raisonner ? Pour lui faire prendre conscience de tout ça ? Il avait beau nié qu'il était plus heureux maintenant, elle voyait que parfois il broyait du noir, même s'il voulait le cacher. //

- Et toi tu me parles comme si j'étais une enfant de six ans qui n'avait rien connu, lui lança-t-elle froidement. On a tous des problèmes, différents, certes, mais je sais ce que c'est de perdre quelqu'un. Que ce soit de la façon dont tu as perdu Hell ou d'une autre manière, ça revient au même.

// Elle réfléchit un instant aux mots qu'elle prononcerait. Il fallait qu'ils aient un impact, et un bon, sur le rouge et or, plus têtu que n'importe qui. //

- Zaac, jure-moi en me regardant dans les yeux que tu ne veux plus la revoir, qu'elle ne te manque pas au moins un petit peu et que tu l'as oublié, et je te laisserai tranquille, dit-elle en le regardant dans les yeux. Je vais te dire un truc, je ne l'apprécie pas, et pourtant, je ne veux pas que, plus tard, tu penses aux bons moments que tu aurais pu passer avec elle et que tu regrettes. Je ne fais pas ça pour t'embêter, tu dois le comprendre.

// Le ton de Katleen s'était un peu radouci, mais on sentait qu'elle n'avait pas oublié le reproche qu'il venait de lui faire. "Tu ne peux pas comprendre"... ses paroles résonnaient encore dans sa tête et elle prit un visage sévère en y repensant. Bien sûr que si elle pouvait comprendre. //


Couleurs utilisées dans ce message : #0F8374, #FCD21C
Voir le profil du joueur Envoyer un Hibou Fiche de personnage RP Visiter le site web du joueur
Liara

Ancien(ne)





MessageDate du message: Lun. 23 Avr 2018, 11:47  Répondre en citant

- Et toi tu me parles comme si j'étais une enfant de six ans qui n'avait rien connu. On a tous des problèmes, différents, certes, mais je sais ce que c'est de perdre quelqu'un. Que ce soit de la façon dont tu as perdu Hell ou d'une autre manière, ça revient au même.

// Isaac écarquilla les yeux en dévisageant la Poufsouffle. En même temps, leur relation, en un an et demi, n’avait été ponctuée que d’hypocoristiqueset de rayons de soleils romains – si bien évidemment on oubliait l’épisode pré-enlèvement-Wakefield. Soit. C’était bien la première fois que Katleen lui adressait ce ton, amer et parsemé de rancune. Bien sûr qu’elle évoquait Ethan, et ça, il ne pouvait rien y faire : il avait beau se plaindre par rapport à la haine immarcescible de Miss Castelian, l’histoire qu’avait vécu Katleen avec son meilleur ami comptait également, et pouvait expliquer son aigreur.

Là n’était pas le moment de s’arracher des larmes de crocodiles et le regard d’Isaac se durcit, touché par le comportement de sa petite amie. Il avait voulu être sincère et franc avec elle, et voilà qu’il se reprenait deux fois son lot de reproche. Le Gryffondor détestait s’apitoyer, et il était indéniable qu’il n’avait pas encore assez de maturité pour pouvoir accepter tant bien que mal les critiques, même si elles partent d’une bonne intention. //


- Zaac, jure-moi en me regardant dans les yeux que tu ne veux plus la revoir, qu'elle ne te manque pas au moins un petit peu et que tu l'as oublié, et je te laisserai tranquille. Je vais te dire un truc, je ne l'apprécie pas, et pourtant, je ne veux pas que, plus tard, tu penses aux bons moments que tu aurais pu passer avec elle et que tu regrettes. Je ne fais pas ça pour t'embêter, tu dois le comprendre,
acheva-t-elle.

// Sa main tremblait légèrement, sans qu’il ne sache vraiment pourquoi, mais assez pour détruire le château de cartes qu’il s’obstinait à reconstruire depuis quelques minutes. Frustré, il leva les yeux vers Katleen, ignorant délibérément la première partie de son discours. //

- Tu te plains que je te traite comme une enfant mais toi, entre nous, c’est pas mieux. On dirait Charlen qui prend ses grands airs maternels alors que rien ne lui en confère le droit, maugréa-t-il. Je veux bien comprendre que tu te préoccupes de mon bonheur comme tu dis, et c’est tout à ton honneur parce que je me préoccupe plus du tien que du mien…

// Isaac fit une pause, comme s’il cherchait ses mots alors que les lettres étaient déjà toutes parfaitement alignée dans son esprit. //

- … Mais je ne veux pas que tu me fasses la leçon sur une question qui ne concerne que moi. Et encore moins lorsque je dis que je ne veux pas en parler.


Couleurs utilisées dans ce message : #FCD21C, #CC0000, #0F8374

Team RP
Gagnante du jeu de l'oie


Messages : 7685
Guilde : Les Dragons d'Opale
Maison : Poufsouffle
Poudlard : 7e année
MessageDate du message: Lun. 23 Avr 2018, 13:51  Répondre en citant

// Katleen sentit qu'elle avait énervé le Gryffondor quand celui balaya de la main le château de cartes qu'il avait pris soin de construire. Elle se tendit et se prépara aux remontrances qui allaient fuser de la bouche d'Isaac. //

- Tu te plains que je te traite comme une enfant mais toi, entre nous, c’est pas mieux. On dirait Charlen qui prend ses grands airs maternels alors que rien ne lui en confère le droit. Je veux bien comprendre que tu te préoccupes de mon bonheur comme tu dis, et c’est tout à ton honneur parce que je me préoccupe plus du tien que du mien…

// Rien ne lui conférait le droit de lui faire la leçon ? Non, mais elle était sa petite amie quand même ! Elle savait bien qu'elle n'avait pas tous les privilèges, mais cela faisait plus d'un an qu'ils étaient ensemble et elle commençait à comprendre comment il fonctionnait. C'était normal aussi de sa part de vouloir qu'il soit le plus heureux possible, non ? Tout se bousculait dans la tête de la Poufsouffle et elle commençait à fulminer. //

- … Mais je ne veux pas que tu me fasses la leçon sur une question qui ne concerne que moi. Et encore moins lorsque je dis que je ne veux pas en parler.

// Avait-elle eu tort de se mêler de cette histoire entre les deux rouges et or ? Peut-être bien finalement, mais elle ne voulait pas s'avouer vaincue. Au final, il ne lui avait même pas affirmé qu'Hell ne lui manquait pas et qu'il n'en avait rien à faire d'elle.

Leur dispute était semblable à un scénario cinématographiquement mauvais. La fille qui s'inquiétait pour son petit copain et lui qui ne voulait pas entendre parler de son ancienne meilleure amie, quitte à se prendre le chou avec celle qu'il aimait. Classique.

La jaune et noire ne savait plus quoi dire. Devait-elle s'excuser ou continuer d'insister quitte à provoquer une énorme dispute ? Elle ne voulait pas s'embrouiller avec Zaac, mais elle voulait qu'il comprenne à quel point c'était important de garder ses amis près de soi. En même temps, Hell avait été infecte avec lui et il ne l'avait pas mérité. Que faire ? Que faire ? //

- Soit. Tu as peut-être raison, mais tu ne viendras pas te plaindre quand elle te manquera. De toute façon, je ne pourrai pas t'aider, je ne suis qu'une enfant après tout.

// Finalement, l'amertume avait pris le dessus. Katleen n'était pas quelqu'un de rancunier habituellement, mais quand il s'agissait de ce genre de reproches, elle pouvait se révéler l'être. //

- Ne parlons donc plus, lâcha Katleen froidement en regardant Zaac dans les yeux.

// Et la préfète-en chef s'éloigna un peu du jeune homme qui l'avait mise sur les nerfs. Mieux valait rester loin de lui, elle ne voulait pas non plus lui faire trop subir sa colère.

Elle prit ses genoux entre ses bras et commença à ruminer de nouveau des pensées à propos d'Ethan et de tout ce qu'ils avaient raté pendant les années qui les avaient séparés. //


Couleurs utilisées dans ce message : #0F8374, #FCD21C
Voir le profil du joueur Envoyer un Hibou Fiche de personnage RP Visiter le site web du joueur
Liara

Ancien(ne)





MessageDate du message: Lun. 23 Avr 2018, 19:59  Répondre en citant

- Soit. Tu as peut-être raison, mais tu ne viendras pas te plaindre quand elle te manquera. De toute façon, je ne pourrai pas t'aider, je ne suis qu'une enfant après tout.

// Et bim, en plein dans le mille. Isaac haussa un sourcil, surpris. S’il y avait bien une chose typique lors d’une « dispute », c’était le « comme tu veux » ou le fameux « tu as raison ». Et là Katleen n’avait pas fait dans la retenue. Qu’était-il censé répondre à ça ? Le jeune homme ne savait pas ce qu’elle attendait de lui, après tout c’était elle qui avait lancé le sujet de conversation, et qui avait persisté même si il l’avait mis en garde. //

- Ne parlons donc plus.

// Deuxième round. Outch. Les yeux dans le vague, Isaac se contentait pour le moment de ranger scrupuleusement le jeu de cartes dans son étui. Il était joli cet étui d’ailleurs, en palissandre avec des petites gravures de bronze qui exécutaient sans cesse des arabesques grâce à un sortilège. L’aîné Tremblay leva le menton, pour apercevoir Katleen qui s’était assise quelques mètres plus loin, sûrement pour digérer les mots qu’ils s’étaient lancés, ou tout simplement pour penser à autre chose…

Isaac rangea les quelques livres qui traînaient ici et là, et plia le plaid qu’ils avaient installé pour être plus à l’aise. Ainsi ayant quitté sa confortable position assise, il resta debout, adossé au mur de roches d’un autre siècle, perdu dans ses philosophailleries. Diantre. Il s’était mis à pleuvoir des cordes, et le temps se rafraîchit aussitôt. Plus cliché comme scène ? Impossible. Quelques poils de son avant-bras s’hérissèrent après un frissonnement qui lui remit bien vite les idées en place. Le silence de plomb était désormais remplacé par le clapotis presque violent des gouttes contre la pierre.

Le Gryffondor reprit la couverture aux couleurs de sa maison et s’approcha de sa petite amie. //

- Kat ?

// Elle ne répondit pas. Alors, il avança encore plus et enroula Katleen dans le plaid avant même qu’elle puisse réagir, et la frictionna aussitôt pour la réchauffer. Ensuite, il s’assit à ses côtés, laissant le plaid sur ses épaules. //

- Je ne veux pas que tu le prennes comme ça. Je sais que c’est dur pour toi avec Ethan, et qu’à côté je dois probablement me comporter comme un gosse à tes yeux mais pour le moment c’est tout ce dont j’ai besoin. Faire comme si j’avais six ans. Et si ça doit s’arranger avec Hell, et bien, le destin s’occupera de ça. Là, je ne veux juste pas en parler. Ok ?

// Il esquissa un sourire pour faire retomber la tension. //

- Tes cheveux mouillés par la pluie te donnent un air de Chewbacca, c’est drôle, rit-il en lui ébouriffant sa tignasse.


Couleurs utilisées dans ce message : #FCD21C, #CC0000, #0F8374

Team RP
Gagnante du jeu de l'oie


Messages : 7685
Guilde : Les Dragons d'Opale
Maison : Poufsouffle
Poudlard : 7e année
MessageDate du message: Lun. 23 Avr 2018, 20:24  Répondre en citant

// Cette dispute avec Zaac avait mis la jeune femme dans une humeur triste, nostalgique et un peu colérique. Elle ne comprenait qu'à moitié la réaction du rouge et or et elle n'avait plus d'idée pour le convaincre. Elle se sentait vaincue. Pourtant, elle n'avait pas mené de bataille, elle n'avait tenté en rien un assujettissement de son petit ami. Elle se sentait juste vidée de tout espoir. Elle avait l'impression d'être l'un des rôles d'une pièce de théâtre tout sauf donquichottesque.

Pour en rajouter une couche, il se mit à pleuvoir. Katleen détestait ce temps, ça la rendait encore plus sujette à la mélancolie et la déprime. Et actuellement, la situation s'y prêtait fortement. Elle jeta un coup d'oeil au Gryffondor qui entreprenait de ranger toutes leurs affaires. Peut-être s'en irait-il en la laissant ça ? Non, il ne ferait sans doute pas ça. Il n'était pas le genre à abandonner sa petite amie, même après une dispute. Et pourtant une partie de la préfète-en-chef aurait aimé qu'il le fasse pour qu'elle soit seule et qu'elle puisse méditer tranquillement sur ce qui venait de se passer, ainsi que ses causes et conséquences. //

- Kat ?

// L'interpellée ne prit pas la peine de répondre, elle n'avait même pas envie d'ouvrir la bouche. Elle voulait juste que tout se règle au plus vite, mais ça n'était pas aussi simple. Il finit par agir et elle ne capta pas tout de suite ses attentions. Le jeune homme lui posa un plaid sur les épaules et la réchauffa en frottant ses mains contre ses bras. //

- Je ne veux pas que tu le prennes comme ça. Je sais que c’est dur pour toi avec Ethan, et qu’à côté je dois probablement me comporter comme un gosse à tes yeux mais pour le moment c’est tout ce dont j’ai besoin. Faire comme si j’avais six ans. Et si ça doit s’arranger avec Hell, et bien, le destin s’occupera de ça. Là, je ne veux juste pas en parler. Ok ?

// Au fond, elle avait peut-être pris son cas pour une généralité. A l'époque, elle aurait aimé avoir quelqu'un qui puisse la réconcilier avec Ethan et elle pensait que c'était le cas pour Zaac aujourd'hui, mais, à preuve du contraire, ça ne l'était pas. Elle hocha la tête en signe de compréhension. //

- Tes cheveux mouillés par la pluie te donnent un air de Chewbacca, c’est drôle.


// Elle sourit faiblement. Elle n'était toujours pas dans son assiette, mais la présence du Gryffondor la réconfortait et réchauffait son coeur. Elle n'avait que faire de la pluie quand le rouge et or était à ses côtés. Elle prit la main de son petit ami et la serra fort. //

- Je suis désolée Zaac, j'ai du croire que tu voulais qu'on te réconcilie avec Hell, comme j'ai voulu qu'on le fasse pour moi à l'époque avec Ethan, mais je me suis trompée. Elle marqua une pause, puis reprit. Je ne sais pas si c'est très flatteur de ressembler à un wookiee. J'espère que je reste à ton goût quand même.


Couleurs utilisées dans ce message : #0F8374, #FCD21C
Voir le profil du joueur Envoyer un Hibou Fiche de personnage RP Visiter le site web du joueur
Liara

Ancien(ne)





MessageDate du message: Mar. 24 Avr 2018, 22:07  Répondre en citant

- Je suis désolée Zaac, j'ai du croire que tu voulais qu'on te réconcilie avec Hell, comme j'ai voulu qu'on le fasse pour moi à l'époque avec Ethan, mais je me suis trompée. Je ne sais pas si c'est très flatteur de ressembler à un wookiee. J'espère que je reste à ton goût quand même.

// Un sort d’imperméabilisation plus tard, les deux tourtereaux étaient au sec. Isaac, au début, ne laissa aucun mot s’échapper de sa bouche pour se laisser aller à la contemplation du spectacle des gouttes de pluie s’écraser sur l’herbe. Il appréciait énormément le son qui en résultait. Cela dit, il regrettait un temps de printemps plus agréable : là, il aurait préféré profiter du spectacle du haut de sa tour rouge-et-or plutôt que de se mouiller les chaussettes dans ce tas de pierres datant de l’époque des lepidodendrons – problème désormais résolu avec le sortilège.

Isaac ne put s’empêcher de repenser furtivement à la discussion ardente que Katleen et lui venaient d’échanger. S’il allait vers Hell, comment allait-elle réagir ? A vrai dire, il n’en avait strictement aucune idée. Néanmoins, à la question « est-ce qu’elle te manque ? », la réponse était plutôt évidente. La « Princesse » qu’il avait connu dans le couloir interdit il y a quelques années lui manquait terriblement.

L’autre lui donnait envie de lui claquer la porte au nez – chose qu’il avait littéralement fait lors de leur dernier (et houleux échange).

Mais elle avait une sacrée excuse. Enfin bon ! On avait dit qu’il fallait arrêter d’y penser ! Surtout qu’il avait fait le tour de la question un bon nombre de fois. Ainsi, Isaac tourna la tête vers la jolie Poufsouffle qui lui tenait compagnie, comme s’il ne s’était écoulé que trois petites secondes le temps qu’il ne réponde à sa pique. //

- T’inquiète fillette, tu es toute pardonnée, et sache que je suis tout tant désolé. Il l’embrassa pour enterrer la hache de guerre. Je crois que cela veut dire que tu restes à mon goût ? Tu marqueras l’histoire en tant que la plus mignonne des wookiees, si ça c’est pas la classe. Au fait, t’as pas froid ? On dirait que tu frissonnes.


Couleurs utilisées dans ce message : #FCD21C, #CC0000, #0F8374

Team RP
Gagnante du jeu de l'oie


Messages : 7685
Guilde : Les Dragons d'Opale
Maison : Poufsouffle
Poudlard : 7e année
MessageDate du message: Dim. 29 Avr 2018, 23:44  Répondre en citant

- T’inquiète fillette, tu es toute pardonnée, et sache que je suis tout autant désolé.

// Katleen se laissa attendrir par le baiser que lui offrit le Gryffondor. Rien ne laissait croire que quelques minutes plus tôt les deux tourtereaux s'étaient disputé. //

- Je crois que cela veut dire que tu restes à mon goût ? Tu marqueras l’histoire en tant que la plus mignonne des wookiees, si ça c’est pas la classe. Au fait, t’as pas froid ? On dirait que tu frissonnes.

// Regardant ses bras, elle remarqua qu'elle avait la chair de poule. Elle ne s'en était pas rendue compte avant, mais maintenant qu'Isaac le mentionnait, il était vrai qu'il ne faisait pas chaud du tout dans cette vieille tour. //

- Je pense aussi, mais je ne sais pas si je veux être considérée comme une wookiee. Et... si un peu. Je crois que tout ça m'a un peu secouée. Même beaucoup. C'était notre deuxième dispute et c'est difficile. Je... j'aime pas ça. Et ça m'a rappelée de mauvais souvenirs.

// La Poufsouffle faisait référence, entre autres, à leur grande querelle qui avait eu lieu juste avant leur enlèvement. Elle avait découvert qu'il avait en quelque sorte caché leur relation à Hell - du moins, c'est ainsi que la jaune et noire l'avait compris - et ça ne lui avait pas plus. Maintenant, elle se rendait compte que si elle ne s'était pas emportée ainsi, si elle ne s'était pas évadée des murs du château, si elle était restée à l'abri ou qu'elle s'était enfuie tout simplement dans sa salle commune, alors les deux jeunes ne se seraient pas fait kidnapper et peut-être qu'aujourd'hui, leur relation serait complètement différente.

Katleen avait tendance à se sentir responsable de ce qui leur était arrivé ce jour-là, mais finalement n'était-ce pas pour le mieux de leur couple ? Peut-être que si ça n'avait pas eu lieu, ils ne seraient plus ensemble... Non, la jeune femme ne pouvait pas être satisfaite de ce qui leur était arrivé ce soir-là. Ils avaient vécu d'atroces souffrances et elle frissonna rien qu'en y repensant. //


Couleurs utilisées dans ce message : #0F8374, #FCD21C
Voir le profil du joueur Envoyer un Hibou Fiche de personnage RP Visiter le site web du joueur
Liara

Ancien(ne)





MessageDate du message: Dim. 06 Mai 2018, 10:47  Répondre en citant

// Isaac trouvait que la pluie battante sur la tour contrefaite donnait un air dramatique à la scène, ce qui redoublait la tension déjà présente. Que voulez-vous, grandir avec une cousine mordue de livres à l’eau de rose, cela avait eu des répercussions sur le pauvre Gryffondor qui prenait désormais un malin plaisir à se délecter des moments qu’il vivait qui avaient leur place dans un scénario de telenovela. Et, croyez-le ou non, il y en avait tout de même de quoi remplir un sablier de maison. //

- Je pense aussi, mais je ne sais pas si je veux être considérée comme une wookiee. Et... si un peu. Je crois que tout ça m'a un peu secouée. Même beaucoup. C'était notre deuxième dispute et c'est difficile. Je... j'aime pas ça. Et ça m'a rappelée de mauvais souvenirs.

// Le jeune homme réalisa que Katleen avait diablement raison : au-delà de quelques ridicules querelles à propos de foutaises, ces deux-là se disputait réellement que très rarement. Du moins… oui, c’était bien la deuxième fois. Cela faisait tout drôle à Isaac, il avait cette désagréable impression de pincement au cœur et une vague nausée. Certaines souvenirs lui montaient au cerveau pour le fouetter de flashback de ces trois mois de calvaire. Oh, Lord, il n’avait pas envie de songer à ça. Cela dit, c’était bien ça le souci avec les expériences relativement traumatisantes : on a beau pouvoir remonter la pente, la piste vers la rechute demeurait glissante.

Jamais il n’aurait pensé qu’une altercation de couple pouvait réveiller de tels sentiments. Alors, il n’osait imaginer ce à quoi pensait Katleen à l’instant présent. Isaac balaya la pièce – si l’on pouvait appeler ça une pièce – du regard pour tenter de trouver une idée brillante pour distraire la Poufsouffle et la faire penser à autre chose. Bredouille.

Alors il se contenta de rester muet pour le moment. A vrai dire, il cherchait ses mots. Tâche difficile, pour être honnête. //

- Oh… Je vois. Tu sais Kat’, il n’y a rien de plus banal qu’une dispute dans un couple, non ? Et cela ne veut pas dire que l’on doit forcément se rappeler de chaque dispute que l’on a eu à chaque fois, c’est remuer le couteau dans la plaie.

// Le Rouge-et-Or marqua un temps, et enroula son index et son majeur dans une mèche de cheveux de Katleen, comme il avait l’habitude de le faire. C’était reposant, et puis… un rien l’amusait. //

- Regarde, la prochaine fois, au lieu de broyer du noir, je te propose de repenser à ce moment, dans la tour, à écouter le bruit de la pluie. Et juste après je t’emmène prendre un chocolat chaud et un croissant dans la cuisine, comme ça, ça te fera un souvenir du tonnerre, termina-t-il avec un clin d’œil.

// Certains auraient pu croire à un signe, d’autres parleraient de pure coïncidence, mais c’est exactement à ce moment que la pluie s’arrêta. Et Isaac esquissa un sourire enfantin. //


Couleurs utilisées dans ce message : #CC0000, #FCD21C, #0F8374

Team RP
Gagnante du jeu de l'oie


Messages : 7685
Guilde : Les Dragons d'Opale
Maison : Poufsouffle
Poudlard : 7e année
MessageDate du message: Mar. 08 Mai 2018, 21:14  Répondre en citant

- Oh… Je vois. Tu sais Kat’, il n’y a rien de plus banal qu’une dispute dans un couple, non ? Et cela ne veut pas dire que l’on doit forcément se rappeler de chaque dispute que l’on a eu à chaque fois, c’est remuer le couteau dans la plaie.

// Il avait raison, c'était complètement idiot ce qu'elle faisait. Elle devait arrêter de toujours penser aux pires choses qui lui étaient arrivées. Elle s'impliquait beaucoup trop dans ce genre de moments et ça lui coûtait parfois beaucoup. Il fallait qu'elle se dise que ces instants n'étaient que foutaises et qu'il valait mieux garder en tête les bons souvenirs.

Katleen soupira et posa la tête sur l'épaule de son petit ami tandis qu'il lui caressait les cheveux. Ils étaient mieux comme ça que quand ils se disputaient. Définitivement mieux. //

- Regarde, la prochaine fois, au lieu de broyer du noir, je te propose de repenser à ce moment, dans la tour, à écouter le bruit de la pluie. Et juste après je t’emmène prendre un chocolat chaud et un croissant dans la cuisine, comme ça, ça te fera un souvenir du tonnerre.

// La Poufsouffle tourna la tête vers son petit ami et un franc sourire se dessina sur son visage. Elle l'aimait, lui et ses idées absolument simples mais toujours fabuleuses. Un bon goûter leur remonterait sûrement le moral et leur ferait du bien avant de poursuivre leurs révisions. Et la fin de la pluie donna à la jaune et noire l'envie de cueillir des fleurs de son jardin et de les mettre dans un vase sur sa table de nuit. Elle y passerait peut-être avant de se coucher. //

- Très bonne idée, allons-y !

// Elle se leva et tira par la main le Gryffondor, heureux d'avoir fait retrouver le sourire à sa petite amie. Elle lui déposa un bisou affectueux sur la joue et lui prit la main tandis qu'ils descendaient les escaliers de la vieille tour. //

[RP fini]


Couleurs utilisées dans ce message : #0F8374, #FCD21C
Voir le profil du joueur Envoyer un Hibou Fiche de personnage RP Visiter le site web du joueur
Montrer les messages depuis:   
Page: <--  1, 2, 3, 4, 5  -->
   Répondre au sujet    Forum >> Les Tours
Page 4 sur 5