Hiboux Nomade Notes
Spooky Manalloween ☆ Venez résoudre ces énigmes pour une grosse surprise ☆
 Joueur :    Mot de passe :    Automatique :         Inscription  


La 'Gazette de Poudlard'

Page: 1, 2, 3  -->
   Répondre au sujet   Forum >> Salles des Clubs
Auteur Message
Miss RP

Personnage
Non Joueur





MessageDate du message: Sam. 16 Mai 2015, 15:57  Répondre en citant

La 'Gazette de Poudlard'




// L'antre, le territoire, le centre névralgique de la Gazette de Poudlard se trouvait là. La porte de chêne sombre était flanquée d'une simple plaque, sur laquelle on pouvait lire « Salle de la Gazette », surmontée de la mention « Responsable : Jessica Allen ». C'est seulement en poussant la porte que l'on découvrait l'endroit. Il fallait d'abord passer par un étroit passage gardé de part et d'autre par une montagne d'étagères crachant toutes plus les unes que les autres les dossiers dont elles étaient remplies. C'était à se demander si tous les faits divers ayant animé la vie du château depuis la plantation du Saule Cogneur étaient consignés à cet endroit.
Mais après avoir dépassé la dernière étagère, on accédait à une salle beaucoup plus accueillante tapissée d'un bois rouge sombre.

Sur la gauche s'ouvraient trois larges fenêtres donnant sur la cour du château, illuminant la pièce et l'imposant bureau sculpté. Il était couvert d'éditions de la Gazette du Sorcier, de récents tirages du Daily Prophet, de journaux moldus tout annotés, d'articles de presses qu'on avait découpés, de revues locales et d'hebdomadaires étrangers. Il y avait même une pile de tirages du Chicaneur qui manquait de basculer… Si bien qu'il ne restait plus qu'un tout petit espace dégagé sur le bureau, où siégeaient une feuille blanche, une tasse de thé propre et une plaquette gravée au nom de Jessica Allen, responsable Gazette de Poudlard, reporter junior.

Sur la droite, d'autres étagères portaient des livres sur la rédaction d'articles, sur les techniques de collectes d'informations, ou encore sur « L'Art d'être un bon journaliste en terrain Moldu ». Parfois, on pouvait voir des romans écrits par de grands journalistes, et une petite échelle permettait d'accéder aux ouvrages les plus hauts.
Tous ces documents pouvaient être consultés sur place, dans les quelques fauteuils posés sur le parquet vernis. Étrangement, les tables basses ne portaient rien du tout, contrastant avec l'énorme bureau surchargé.

Un panneau de liège sur le mur à l'entrée du local porte de nombreuses propositions d'articles et si vous le désirez, vous pouvez vous porter volontaire pour écrire une rubrique pour la prochaine édition de la Gazette ! //


[Merci à Lunilo Goupil pour son aide]


Dernière édition effectuée par Katleen Makerley (Mar. 29 Aoû 2017, 12:12) ; édité 1 fois

Joueuse


Messages : 2901
Guilde : Aucune
Maison : Serdaigle
Poudlard : 6e année
MessageDate du message: Mar. 26 Mai 2015, 23:46  Répondre en citant

[Rp unique de Cassiopee O'Neill]




// Cassiopee se rendait comme à son habitude dans la salle des botanistes en herbe lorsque son attention fut happée par une nouvelle plaque qui brillait doucement. Pour sûr, elle n'y était pas la veille. Ou du moins, la serdaigle n'avait rien remarqué.

Il fallait dire aussi qu'elle était assez préoccupée par sa relation - ou plutôt sa situation délicate - avec le frère de sa meilleure amie. Ce grand crétin n'allait jamais lui répondre ? C'était ça ? Il préférait la laisser mariner et espérer ? Elle avait toujours sa bague. Bague qu'elle lui avait offert. Et qu'il lui avait offert en retour. Une longue histoire. Comme toujours avec elle en fait. Et elle avait beau avoir un esprit gouailleur, ironique et déluré, elle tenait assez mal le suspens. Et avec lui... elle était servie sur ce point.

Choisissant d'oublier ses drôles de pensées, elle se concentra sur la nouvelle plaque rutilante. 'La Gazette de Poudlard'. Elle était certaine de l'avoir lu récemment mais pas ici... Mais oui ! Meg Allen ! La journaliste de la Gazette du Sorcier en avait parlé avec les nouveaux directeurs.

Et Cassiopee avait enfin décidé que si elle devait s'occuper une année de plus ici - il était presque certain qu'elle allait tripler son année, son père allait faire en sorte qu'elle y arrive et ce, même s'il devait la ligoter lui-même dans les cachots de Poudlard - elle allait devoir tenter sa chance avec les activités complémentaires. A elle donc, le soin aux créatures magiques - sauf les aquatiques - et le journalisme. Oui, ça la bottait bien.

Elle poussa la porte et vit le mot sur le bureau. 'Suis en Potions, merci de laisser un message. Jessica Allen'

Cassiopee hésita une demi seconde avant de s'emparer d'un parchemin et d'une plume.

"Jessica,

Je me présente : Cassiopée, 18 ans, doublant sa 7ème à Serdaigle et écrivain en herbe. J'ai envie d'écrire des nouvelles. Pas de Poudlard mais bien des nouvelles romancées. Je peux te fournir le début d'une histoire à publier chaque semaine. Je compte l'appeler 'Le théorème de la patience ou comment tomber amoureuse d'un serpentard'.

Si ça te va, je t'envoie ça dans la journée. Ça te va ? Ou même si ça ne te va pas en fait, je te l'envoie. Que tu acceptes en connaissance de cause.

Bonne journée,

Cassiopée O'Neill."

Elle l'accrocha au panneau de liège d'un coup de baguette magique. Maintenant, elle allait devoir cuisiner Iris sur ses rapports avec une jolie poufsouffle blonde comme les blés. Et l'initier en même temps aux mystères de la botanique. Peut-être devrait-elle psalmodier l'un ou l'autre enchantement pour faire en sorte que la serpentard apprécie ne serait-ce qu'un peu l'activité... Mais bon, Iris avait accepté son invitation à jardiner. Ou du moins, à prendre le thé dans le jardin. Elle aurait bien assez de temps pour lui expliquer la vraie raison de leur rencontre. A un moment ou un autre.

Ravie de ce tournant inattendu, Cassiopee quitta la gazette bien plus guillerette. //

[Fin de RP]


Dernière édition effectuée par Cassiopee (Mar. 26 Mai 2015, 23:46) ; édité 1 fois
Voir le profil du joueur Envoyer un Hibou Fiche de personnage RP

Editorialiste


Messages : 5773
Guilde : Les Marchombres
Maison : Serdaigle
Poudlard : 6e année
MessageDate du message: Mer. 09 Mar 2016, 17:50  Répondre en citant

[RP unique d'évent - Selena Edelwes]



// Ce matin-là, neuf jours exactement après la Saint-Valentin, les hiboux et chouettes avaient été exceptionnellement nombreux au courrier du matin. Nombre d'élèves étaient sortis de la Grande Salle aussi décoiffés que s'ils avaient affronté le plus puissant simoun de Mésopotamie. Fait étrange : très peu s'étaient indignés. Il n'était pas rare qu'un élève mal réveillé ne s'en prenne à un pauvre hibou qui n'avait commis aucun autre crime que celui d'atterrir plus ou moins brutalement devant son propriétaire. Mais aujourd'hui, rien. Les élèves étaient bien trop concentrés sur l'enveloppe qu'ils tenaient fermement entre les mains. La plupart choisit d'ailleurs de remettre à plus tard son ouverture, ce qui contrastait farouchement avec l'impatience inscrite sur leurs visages.

Selena, fière préfète de septième année (fois deux) à Serdaigle, n'était pas réveillée. Elle trempait distraitement son bacon dans son chocolat chaud sous les regards choqués de ses voisins de banc et prolongeait mentalement son rêve de la nuit passée... Non, vous ne saurez pas, bande de curieux ! Il lui avait fallu plusieurs minutes et deux ou trois coups de becs agacés de la chouette rayée qui lui faisait face pour reprendre contact avec la réalité. //

- Qu'est-ce que tu veux ? demanda-t-elle au volatile qui semblait de plus en plus agacé.

// Pour toute réponse, la chouette tendit impérieusement sa patte droite, à laquelle était attachée une petite enveloppe fuchsia. Selena comprit enfin, après un bref coup d'œil aux autres élèves : le courrier de la Saint-Valentin était arrivé. Il était temps ! Les rumeurs les plus folles avaient circulé sur les raisons de ce retard de courrier. La préférée de Selena était celle qui voulait que Rose Carter (professeur d'Astronomie et amoureuse de Frey Damaris) ait subtilisé TOUTES les lettres d'amour afin de les lire et de s'en inspirer pour écrire sa propre déclaration. Aberrant. Mais drôle. Après un bref regard à la table des professeurs où Carter fulminait en fixant Damaris assailli par une vingtaine de hiboux, Selena se dit que ce n'était pas si aberrant, en fin de compte. La chouette rayée face à elle semblant prête à déchiqueter Selena, elle enfourna rapidement son bacon et après s'être essuyé les mains sur la serviette de son voisin, détacha soigneusement la lettre de la patte. La chouette s'empressa de repartir en poussant des kviiiiik kviiiiik outrés. Selena, aussi impatiente que ses camarades, finit son chocolat d'une traite - en se brûlant la langue, mais là n'est pas la question - et se leva de table. //

- Mais où vais-je trouver un endroit tranquille ? grommela-t-elle en découvrant que les neuf dixième de l'école avaient les mêmes exigences qu'elle. C'est normal, ils ne veulent pas qu'une simple (et privée !) carte devienne une annonce dans le carnet rose de la Gazette de Poudlard... Mais bien sûr ! La salle de la Gazette doit être vide ! Qui aurait l'idée d'aller se planquer là-bas pour échapper aux ragots, rigola-t-elle. À part moi, bien sûr, mais peut-être est-ce mon talent naturel pour me fourrer dans le pétrin...

// Selena soupira en arrivant devant la sombre porte de chêne. Elle devait avoir un petit côté Gryffondor-qui-fonce-dans-les-ennuis... Mais elle ne l'avouerait jamais ! Par acquis de conscience, elle toqua. Pas de réponse. Elle entra discrètement. Personne. La chance était avec elle. La préfète s'installa dans un fauteuil moelleux. //

- Mmmh, ce fauteuil est décidément l'un des plus confortables de Poudlard. Rien que pour ça, je veux bien qu'on m'interviewe, soupira la jeune fille.

// Soudainement, la raison de sa présence en ses lieux lui revint. Était-ce une réponse à sa déclaration ? Un admirateur secret ? Elle ouvrit rapidement l'enveloppe et commença à lire. //

- À toi que je connais pas, et pourtant que je connais... Selena éclata de rire. On a vu mieux, comme entrée en matière !

// Elle lut le mot avec un air mi-ébahi, mi-hilare sur le visage. La missive, toute en contradiction, ne voulait quasiment rien dire ! Aucun doute, c'était bien une réponse à sa déclaration. Mais l'auteur lui signifiait à la fois qu'elle occupait ses pensées et qu'il ne souhaitait pas la rencontrer... Et tout un tas de bizarreries plus ou moins sensées. Selena était un peu déçue de ne recevoir qu'une vaste blague en réponse à son petit mot, mais se consola en se disant que l'auteur avait peut-être reçu un sort de confusion avant d'écrire. Improbable, certes, mais consolation acceptable.

C'est à ce moment que la porte s'ouvrit à la volée sur Eilis Hannay-Lawford. Elle entra dans la pièce avec la délicatesse d'un typhon et, avisant une silhouette sur le fauteuil, commença sans même regarder son interlocutrice : //

- Mademoiselle Allen, j'ai ici...

// La femme du directeur leva enfin les yeux (ainsi qu'une lettre rouge vif qu'elle venait d'extirper d'un gros sac en toile) et s'interrompit. //

- Cependant, vous n'êtes pas Jessica Allen, cru-t-elle bon de préciser devant le visage complètement ébahi de son interlocutrice.

- Euh, en effet. Selena Edelwes, euh, préfète de Serdaigle, se présenta la jeune fille en se levant.

- Oui, oui je sais - je connais les préfets de mon école, quand même ! - je ne m'attendais simplement pas à vous trouver là... À la recherche d'un endroit tranquille, sourit Eilis tout en farfouillant dans son sac de toile.

// Selena eut la bonne grâce de paraître gênée et s'approcha, afin d'avoir de plus amples explications et parce qu'elle ne trouvait pas très poli de maintenir une distance de sécurité comme si la femme du directeur avait une violente dragoncelle. Eilis Hannay-Lawford lui expliqua en quelques phrases concises que divers farceurs avaient inversé le contenu des lettres de la Saint-Valentin avant de les envoyer à leurs destinataires initiaux. La Serdaigle, vaguement amusée que tant d'élèves aient eu la même idée qu'elle, brûlait d'impatience. Est-ce que la lettre originale serait davantage compréhensible ? Lorsque Mme. Hannay-Lawford lui tendit une enveloppe jaune-verte, elle eut un petit rire : une inversion jusque dans les couleurs de l'enveloppe ? du grand art !
Eilis Hannay-Lawford lui ayant assuré qu'elle n'avait nullement besoin d'aide pour la distribution des enveloppes - sous-entendu : nous ne voulons pas prendre le risque que le courrier soit à nouveau égaré/trafiqué - Selena retourna se lover dans le grand fauteuil. Elle ouvrit sa nouvelle lettre et commença à lire : //

- À toi que je connais, pourtant sans te connaître...

// La Serdaigle partit dans un fou rire incontrôlable. La lettre originale était tellement pleine de contradictions que la lettre inversée était quasiment identique ! Selena riait aux larmes, c'était peut-être une vaste blague, mais elle avait le mérite d'être drôle. Et la lettre originale avait le mérite de commencer par un alexandrin.
Enfin calmée, elle relut la lettre originale et comprit quelque chose qui lui avait échappé à travers la transformation. L'auteur (un garçon de troisième année), avait voulu s'entraîner à déclarer sa flamme à la fille de ses rêves... Mais avait lamentablement échoué. Selena, ayant pitié du pauvre bougre, sortit une plume et un parchemin et rédigea un mot pour l'informer que ses efforts étaient attendrissants - elle chercha une formule pour lui faire également comprendre qu'ils étaient inefficaces - et qu'elle était prête à lui donner des conseils s'il le souhaitait. Elle ajouta un 'P.S. : Si tu l'as déjà embrassée, répondre à ce message n'est pas urgent mais peut être utile pour plus tard (l'année prochaine, par exemple !)' ; elle se leva (à regrets) et pris la direction de la volière pour faire sa bonne action du jour. //

- Aaah, l'amouuur, soupira-t-elle en passant devant les mines déconfites ou béates de ses camarades.


Couleurs utilisées dans ce message : Maroon, #A33636
Voir le profil du joueur Envoyer un Hibou Fiche de personnage RP

Team RP
Relations Moldues


Messages : 7646
Guilde : Les Dragons d'Opale
Maison : Poufsouffle
Poudlard : 7e année
MessageDate du message: Mar. 09 Mai 2017, 17:16  Répondre en citant

[Début de RP entre Isaac Tremblay (Liara) et Katleen Makerley]




// Isaac et Katleen avaient épluché tous les livres de botanique de la bibliothèque mais en vain. Leurs réponses n'étaient pas satisfaisantes pour leur travail acharné de détective. Et pas n'importe quel détective ! Il s'agissait de Sherlock Holmes accompagné de son fidèle Watson qu'interprétaient les deux adolescents.

Ils s'étaient quittés le soir après une recherche infructueuse et s'étaient donné rendez-vous le week-end suivant pour continuer d'enquêter. Ils n'allaient pas abandonner maintenant.
La Poufsouffle s'était renseignée le reste de la semaine sur la possible existence d'une plante hallucinogène infectant les racines d'autres plantes mais rien non plus. Néanmoins, elle avait entendu parler du quartier général de la "Gazette de Poudlard". Vous vous demandez "mais quel est le rapport ?". Et bien, dans ce local, il y avait encore tous les anciens numéros publiés du journal. La préfète pensait que durant les dernières années, il pouvait y avoir un fait relaté semblable à ce à quoi ils avaient du faire face.

Elle attendait donc le Gryffondor, un exemplaire de l'hebdomadaire de la semaine précédente à la main. Elle ne s'était jamais vraiment intéressée à ce journal et se rendait compte qu'il y avait tout de même beaucoup de ragots parmi les deux dizaines de pages composant la revue. Des potins sur les professeurs, sur les ennemis, sur les amis, les couples qui se formaient ou se séparaient... Elle fouilla alors les archives jusqu'à arriver à début septembre dernier. La semaine de la rentrée. Elle tourna les pages à la vitesse de l'éclair jusqu'à la rubrique des potins. C'était bien ce qu'il lui semblait :

Citation :
Isaac Tremblay et Katleen Makerley
Qui l'eut cru ?
Un Gryffondor déjanté que l'on croyait inaccessible
Et une Poufsouffle trop timide pour imaginer la voir avec un garçon


La jeune fille était très énervée. Comment les élèves pouvaient oser faire ça ?! Ca ne les regardait pas. Ce n'était donc pas étonnant qu'ils soient au courant de tout. Enfin, pour ceux qui lisaient la gazette du château.

Zaac pénétra à ce moment-là dans la salle. //

- Ah tu tombes bien ! Regarde-moi ça ! cria-t-elle presque en lui jetant le journal dans les mains.


Couleurs utilisées dans ce message : #FCD21C
Voir le profil du joueur Envoyer un Hibou Fiche de personnage RP Visiter le site web du joueur

Joueuse


Messages : 1627
Guilde : Les Tourneurs de pages
Maison : Serdaigle
Poudlard : 5e année
MessageDate du message: Mar. 09 Mai 2017, 23:25  Répondre en citant

// Isaac était bien connu pour ne pas avoir de chance. Evidence confirmée pendant des années et ce depuis sa naissance, sa bonne étoile avait probablement dû prendre la poudre d’escampette dès que la touffe ébouriffée du garçon avait vu le jour. Au fil de sa scolarité à Poudlard, rien ne s’était arrangé et bien des choses lui étaient tombées sur la tête au cours du temps. Mais aujourd’hui, c’était une furie nommée Katleen Makerley et un exemplaire de la fameuse « Gazette de Poudlard » qui lui étaient tombés dessus, à peine avait-il poussé la lourde porte qui cachait le lieu de prédilection des journalistes en herbe de la célèbre école de sorcellerie. //

- Ah tu tombes bien ! Regarde-moi ça !

Citation :
Isaac Tremblay et Katleen Makerley
Qui l'eut cru ?
Un Gryffondor déjanté que l'on croyait inaccessible
Et une Poufsouffle trop timide pour imaginer la voir avec un garçon

// Le garçon écarquilla les yeux avant de froncer les sourcils. Mais qu’est-ce que c’était que cette histoire encore… L’exemplaire de la gazette datait, certes, mais les ragots et autres stupidités du genre, ce n’était clairement pas sa tasse de thé. Sûrement parce qu’il se fichait royalement de l’avis des autres élèves de Poudlard ? Oui. Exactement. Il préféra jeter le journal sur la première table qui arriva dans son champ de vision et s’approcha de sa Poufsouffle préférée pour l’enlacer puis l’embrasser délicatement sur le front. //

- Laisse tomber, ces gens-là ce sont que des plumes à papote avec des baguettes sur pattes. Ou alors des frustrés qui ne s’assument pas du tout. Et honnêtement, je ne sais pas qui sont les pires. Enfin bon…


// Il détailla la pièce du regard. Et bien… Ils allaient en avoir, du boulot, pour fouiller tout ça ! La journée allait se révéler bien sympathique s’ils décidaient de jouer aux détectives sans se faire déranger par des prébubères agaçants. //

- Du coup ! On se met au boulot ? demanda-t-il, un grand sourire aux lèvres.


Couleurs utilisées dans ce message : #FCD21C, #0F8374
Voir le profil du joueur Envoyer un Hibou Fiche de personnage RP

Team RP
Relations Moldues


Messages : 7646
Guilde : Les Dragons d'Opale
Maison : Poufsouffle
Poudlard : 7e année
MessageDate du message: Mar. 09 Mai 2017, 23:40  Répondre en citant

// Katleen observa son petit ami lire le papier. Peut-être qu'il aurait une réaction moins exagérée. Elle réalisait maintenant qu'elle avait presque agressé le Gryffondor alors qu'il n'avait rien fait. Il la rassura en lui déposant un bisou le front et en la serrant dans ses bras. La Poufsouffle lui rendit son étreinte et esquissa un sourire. //

- Laisse tomber, ces gens-là ce sont que des plumes à papote avec des baguettes sur pattes. Ou alors des frustrés qui ne s’assument pas du tout. Et honnêtement, je ne sais pas qui sont les pires. Enfin bon…


- Excuse-moi de m'être emportée... Ils sont sûrement jaloux en tout cas !

// Ce n'était peut-être pas vrai mais elle préférait penser à ça plutôt que de prendre la mouche à nouveau. //

- Du coup ! On se met au boulot ?

- Je pense que c'est une idée ! répondit-elle avec un clin d'oeil.

// Aussitôt dit aussitôt fait, les deux adolescents se séparèrent et se dirigèrent chacun vers un carton rempli de journaux. L'année qu'avait choisi Katleen était celle de sa quatrième année. Il y avait donc trois ans. Peut-être pas la bonne année à choisir en fait. Elle remit le carton en place et se saisit de celui de sa première année. Elle n'avait absolument pas suivi les actualités du château à l'époque et avait peut-être loupé quelque chose.

Elle prit le premier journal datant du mois de septembre - ils étaient rangés par année scolaire - et le feuilleta. Rien de bien intéressant si ce n'est un ragot sur son grand frère Ian. Pris dans l'équipe de Gryffondor à douze ans. Elle parcourut le reste des hebdomadaires de cette année-là mais ne trouva rien de bien croustillant. //

- Tu trouves quelque chose toi ? T'as quelle année ?


// La préfète n'avait tout de même pas envie de passer sa journée à faire ça. Elle préférait profiter de son temps autrement. Mais après tout, elle était avec Zaac et ça importait plus. //


Couleurs utilisées dans ce message : #0F8374, #FCD21C
Voir le profil du joueur Envoyer un Hibou Fiche de personnage RP Visiter le site web du joueur

Joueuse


Messages : 1627
Guilde : Les Tourneurs de pages
Maison : Serdaigle
Poudlard : 5e année
MessageDate du message: Lun. 15 Mai 2017, 11:27  Répondre en citant

- Excuse-moi de m'être emportée... Ils sont sûrement jaloux en tout cas !

// Isaac esquissa un sourire en posant son regard sur la moue que faisait Katleen sans s’en rendre compte. Elle était terriblement adorable, comme ça. Ce fut exactement à ce moment précis qu’il réalisa que peu importe les potins, les ragots, peu importe les jugements et les sous-entendus, peu importe de l’opinion négative de certains attardés, il n’en avait que faire. Il tenait beaucoup trop à ce lien invisible et intangible mais terriblement réel qui rattachait les deux étudiants. Et plus spécifiquement… Il tenait beaucoup trop à Katleen pour remettre en doute un seul instant leur relation.

Il l’observa s’activer vers les archives de la Gazette, voyant cette lueur dans son regard, son entrain, ses gestes un peu maladroits mais son état d’esprit déterminé. Il aimait cela aussi, chez la Poufsouffle. Sa tendance à s’investir complètement pour le moindre projet qui pointait le bout de son nez. Il aimait la détailler du regard pendant qu’elle triait les dossiers d’un des innombrables cartons d’anciens exemplaires. Elle lisait un article, fronçait les sourcils, passait à un autre, et elle souriait inconsciemment. Il aimait lire en elle de la manière la plus simple qu’il soit. De son côté, il se saisit d’une pile d’article découpés et recollés en une sorte de patchwork littéraire, traitant de toutes bizarreries et rumeurs invérifiées, pour finalement se laisser tomber sur un divan particulièrement moelleux.

Le Rouge-et-Or lisait attentivement certaines proses, glossaires des évènements étranges apparus et rapportés depuis six ans environ. //

- Tu trouves quelque chose toi ? T'as quelle année ?

// Isaac leva les yeux vers sa jolie Poufsouffle. Il se retenait clairement de la prendre dans ses bras, de rester des heures sur ces canapés confortables, à parler de tout et de rien, rattraper le temps perdu, plutôt que de remuer de fond en comble le passé. //

- Si tu considères comme « trouver quelque chose », le récit d’une Serdaigle qui clame qu’elle a rencontré le calmar géant en chair et en… écailles, il étouffa un rire moqueur en lisant la suite farfelue du texte, bref, je ne suis pas avancé non plus. Je crois que ça date de ma première ou deuxième année. Et toi ?

// Le jeune homme se redressa pour se mettre dans une position décente – le fauteuil était terriblement attirant, mais toutes les bonnes choses avaient une fin – et sourit à Katleen, qui était de l’autre côté de la pièce. Les histoires d’arbustes ensorcelés étaient tellement loin quand son aura déteignait sur lui… //

- Kat ? Je peux te dire quelque chose ?, demanda-t-il, légèrement hésitant.


Couleurs utilisées dans ce message : #FCD21C, #0F8374
Voir le profil du joueur Envoyer un Hibou Fiche de personnage RP

Team RP
Relations Moldues


Messages : 7646
Guilde : Les Dragons d'Opale
Maison : Poufsouffle
Poudlard : 7e année
MessageDate du message: Lun. 15 Mai 2017, 16:01  Répondre en citant

// Katleen avait très envie de trouver la réponse à leur énigme mais la réponse de Zaac la découragea encore plus qu'elle ne l'était déjà : //

- Si tu considères comme « trouver quelque chose », le récit d’une Serdaigle qui clame qu’elle a rencontré le calmar géant en chair et en… écailles, bref, je ne suis pas avancé non plus. Je crois que ça date de ma première ou deuxième année. Et toi ?

//Et s'ils abandonnaient ? Ca n'était pas dans le tempérament de la jeune fille. Elle se retourna vers Zaac qui la regardait, un grand sourire dessiné sur le visage. Pourquoi la fixait-il ainsi ? Avait-elle une tâche en plein milieu du visage ? Ou sur ses vêtements ? Elle tira son uniforme pour vérifier mais il était propre. //

- Kat ? Je peux te dire quelque chose ?

// Il l'inquiétait de plus en plus, mais après tout, ce sourire se devait rassurément. Elle se demandait bien ce qu'il pouvait avoir à lui dire s'il n'avait rien trouvé. Voulait-il lui aussi tomber ? Elle n'oserait pas l'avouer d'elle-même mais s'il lui proposait, elle accepterait volontiers. Profiter de leur temps libre d'une autre manière serait bien mieux.

Elle s'approcha du garçon. Il était assis sur un canapé et elle s'installa en tailleur tournée, vers lui. //

- Bien sûr Zaac, qu'est-ce qu'il y a ?

// Elle avait l'impression que c'était sérieux et important mais pas grave. Elle avait hâte qu'il crache le morceau, curieuse qu'elle était. En attendant qu'il prenne son courage à deux mains, elle se saisit d'une pile de journaux qui trainaient au pied du divan et en feuilleta un. Ils étaient récents. Ils parlaient du bal de Noël qui avait eu lieu en janvier et auquel les deux adolescents avaient participé. Cette soirée avait été un petit désastre. La Poufsouffle se rappelait du comportement d'Erèbe qui se sentait de trop, des moqueries de Katniss et de Lasbelin et d'Elerinna transformée en cochon. Ca n'avait clairement pas été une soirée dont ils auraient pu rêver.

Elle regarda le rouge et or. Il semblait encore réfléchir à ce qu'il allait dire. Ses cheveux étaient encore et toujours ébouriffés, parfois à l'image de ses pensées qui partaient dans tous les sens. Elle ne put s'empêcher de passer une main dans la tignasse du garçon. //

- Alors ?


Couleurs utilisées dans ce message : #0F8374, #FCD21C
Voir le profil du joueur Envoyer un Hibou Fiche de personnage RP Visiter le site web du joueur

Joueuse


Messages : 1627
Guilde : Les Tourneurs de pages
Maison : Serdaigle
Poudlard : 5e année
MessageDate du message: Mar. 16 Mai 2017, 21:49  Répondre en citant

- Bien sûr Zaac, qu'est-ce qu'il y a ?

// Le principal intéressé avait gardé les yeux presque dans le vide. Enfin… Ils étaient curieusement encore posés sur Katleen, pendant que cette dernière venait s’assoir à ses côtés. Pourquoi Isaac se sentait-il tellement confus ? Premièrement, ce n’était pas dans ses habitudes de bourrin irréfléchi – quoique, ces derniers temps la remise en question était tout particulièrement mise à l’honneur, la faute aux évènements récents qui avaient atterrit en plein dans la tronche du Gryffondor – mais deuxièmement, et surtout, c’était l’une des premières fois où Isaac savait exactement ce qu’il voulait dire… sans en avoir la totale détermination.

Etait-il un digne descendant de Godric, oui ou non ? Peut-être que c’était parce que la dernière fois qu’il avait eu ce comportement… c’était le soir de la rentrée, au beau milieu du parc. //

- Alors ?

// Isaac sourit une nouvelle fois en sentant la main de la Poufsouffle passer dans sa tignasse qui lui servait de cheveux quotidiennement. //

- Au risque de passer pour le plus niais des romantiques sortants tout droit des livres baignés de fichue eau de rose…

// Les fossettes du garçon s’étirèrent malicieusement. Son air béat n’avait pourtant pas eu la grâce de le faire échapper à cette image de naïf petit adolescent en quête de lui-même et faisant outrageusement durer le suspense pour quelque chose d’aussi banal qu’unique, aussi insignifiant que de priorité première, aussi important que beau, puis sincère, puis angélique, puis presque céleste. Pourquoi était-il si lent, faussement indécis ?

Pourquoi voulait-il faire durer le moment le plus longuement possible, encore et encore, observer la lueur d’impatience dans le regard de Katleen ? La réponse en était si simple… //

- La dernière fois que je te l’ai dit, tu dormais. Enfin, je pense. Je suppose un peu que c’est ce que tu voulais me faire croire. Pour rendre ce moment plus magique, sûrement.

// Isaac s’approcha, ne laissant quelques centimètres entre son visage et le sien. Et dire que cela lui plaisait, de tourner littéralement autour du pot. Katleen aurait très bien le détester copieusement à ce moment-là, mais elle ne le faisait pas, probablement pour la même raison que les mots qui allaient sortir de sa boucher énonceront. //

- Katleen Makerley, Poufsouffle de maison, certes magnifique mais atrocement intelligente, drôle et demoiselle ayant le sublime privilège de me supporter à longueur de journée… je t’aime. Peut-être même plus que moi-même.


Couleurs utilisées dans ce message : #FCD21C, #0F8374
Voir le profil du joueur Envoyer un Hibou Fiche de personnage RP

Team RP
Relations Moldues


Messages : 7646
Guilde : Les Dragons d'Opale
Maison : Poufsouffle
Poudlard : 7e année
MessageDate du message: Mer. 17 Mai 2017, 00:05  Répondre en citant

- Au risque de passer pour le plus niais des romantiques sortants tout droit des livres baignés de fichue eau de rose…

// A ce moment, Katleen le regardait avec une lueur d'étonnement et d'envie dans les yeux. Qu'allait-il lui révéler de si beau et romantique ? Il n'allait quand même pas la demander en mariage tout de même ?! Non, non, non. La Poufsouffle se raisonna. Ca n'était absolument pas le genre de Zaac. Ou allait-elle chercher de telles sottises ? //

- La dernière fois que je te l’ai dit, tu dormais. Enfin, je pense. Je suppose un peu que c’est ce que tu voulais me faire croire. Pour rendre ce moment plus magique, sûrement.


// Elle voyait maintenant où il voulait en venir. Elle se sentit intimidée quand il se rapprocha d'elle. Elle avait simplement envie de l'embrasser mais la curiosité était plus forte. //

- Katleen Makerley, Poufsouffle de maison, certes magnifique mais atrocement intelligente, drôle et demoiselle ayant le sublime privilège de me supporter à longueur de journée… je t’aime. Peut-être même plus que moi-même.

// Le plus grand sourire qu'elle ait jamais fait se dessina sur le visage de Katleen. Elle ne pouvait plus résister et embrassa son petit ami. Rien n'était plus beau que ce moment. Elle avait l'impression de revivre le soir de la rentrée. Elle avait rêvé que le Gryffondor lui révèle son amour mais maintenant elle réalisait que ça avait été un rêve éveillé. //

- Zaac... je t'aime aussi. Jusqu'à la constellation de la plume et bien plus encore.


// Elle osait espérer qu'il se rappelait de l'invention et des noms donnés aux étoiles ce même soir. Soudain un autre souvenir fit surface. Le soir de leur évènement. C'était un peu flou à cause du choc mais elle se rappelait qu'il lui avait avoué son amour. Elle se rappelait aussi d'une après-midi passée à la patinoire, très peu de temps après la libération. Les deux adolescents, sous le coup de l'émotion, s'étaient dévoilés leurs sentiments. Mais aujourd'hui, elle avait l'impression que ça comptait comme si c'était la première fois. Ils allaient bien - enfin, mieux - il n'y avait pas de Frank Wakefield dans les parages, pas de discussion à propos de Ethan, du cousin de Kat ou de Hell. Non c'était leur moment rien qu'à eux. Eux deux. Et rien d'autre ne comptait. //

- Tu sais, c'est pas la première fois que tu me le dis, mais j'ai l'impression que c'est tout comme.

// Elle l'embrassa à nouveau. Au diable l'enquête sur les plantes hallucinogènes ! Elle se blottit contre le Gryffondor et joua machinalement avec ses mains. //

- On arrête les recherches pour le moment, n'est-ce pas ? demanda-t-elle avec un sourire angélique.


Couleurs utilisées dans ce message : #0F8374, #FCD21C
Voir le profil du joueur Envoyer un Hibou Fiche de personnage RP Visiter le site web du joueur
Montrer les messages depuis:   
Page: 1, 2, 3  -->
   Répondre au sujet    Forum >> Salles des Clubs
Page 1 sur 3