Hiboux Nomade Notes
♡ Amusez-vous bien sur Mana Wyrd ♡
 Joueur :    Mot de passe :    Automatique :         Inscription  


Librairie & Antiquités Magiques

Page: 1, 2  -->
   Répondre au sujet   Forum >> Pré-Au-Lard
Auteur Message
Miss RP

Personnage
Non Joueur





MessageDate du message: Sam. 01 Juil 2017, 23:43  Répondre en citant

Librairie & Antiquités Magiques




// Au détour de la célèbre allée commerçante de Pré-Au-Lard se trouve une petite boutique rachetée il n’y a pas longtemps, qui de l’extérieur ne paye pas de mine. Pourtant, si l’on désire y faire un saut dans l’espoir de se dégoter l’un des nombreux, ô nombreux petits trésors de miss Aria Van Rudsen, c’est l’endroit parfait. La grande salle au rez-de-chaussée est un espace assez confiné, effet probablement dû aux bibliothèques pleines à craquer qui montent jusqu’au plafond.

Il est possible de monter à l’étage grâce à un étrange escalier presque circulaire, pour accéder à une drôle de papeterie. Carnets en tous genres, de toutes les tailles, de toutes les couleurs, babioles datant de l’époque de Merlin, boules de cristal, théière, rapeltouts, des bagues incrustées d’émeraude, bracelets en argent et colliers en perles de nacre, il est possible de trouver de tout dans la boutique d’Aria Van Rudsen. Certains disent même qu’elle y cache de précieux et puissants objets de magie blanche… ou de magie noire, qui sait ? Aria est une demoiselle qui sait se révéler très mystérieuse parfois.

Il existe un dernier étage, privé cette fois, là où habite la tenancière avec ses chats siamois et son niffleur. //

Citation :
L’échoppe est ouverte au public tous les jours de 8:00 à 12:30 puis de 13:30 à 21:00 sauf le lundi et le jeudi.

Joueuse


Messages : 1033
Guilde : Les Dragons d'Opale
Maison : Serpentard
Poudlard : 6e année
MessageDate du message: Dim. 02 Juil 2017, 00:29  Répondre en citant

[Début de RP entre Calum Nichols Crespo (Elerinna) et Aria Van Rudsen (Liara)]




// Énième sortie en douce, énième passage secret et autres ruses pour échapper à la vigilance de ses préfets, et énième balade dans Pré-Au-Lard, au gré du vent. Calum réfléchissait au prétexte qu'il utiliserait si un professeur venait à lui demander la raison de son escapade. Cette fois-ci, son livre d'Histoire de la magie serait malencontreusement tombé dans le Lac Noir, ce pourquoi il dû en urgence aller s'en procurer un nouveau. Pour que l'excuse soit crédible, il serait donc judicieux qu'il revienne effectivement avec un livre. Et rien de mieux qu'une librairie afin de s'en procurer un. Librairie qui, justement, apparaissait sous ses yeux ébahis au détour d'une ruelle. Tout tombait vraiment à pic aujourd'hui, tout le contraire de la dernière fois qu'il s'était rendu à Pré-Au-Lard. Comme quoi, la chance avait tourné !

Il entra nonchalamment dans la drôle de boutique, et s'égara entre les étagères. Des babioles en tout genre succédaient aux manuscrits épais comme des dictionnaires. Ce n'était pas vraiment l'idée que Calum se faisait d'une librairie traditionnelle, mais le lieu sentait bon le vieux bois et la camomille, et l'atmosphère y était étrangement apaisante. Il souleva le couvercle d'une théière, laissa glisser sa main le long d'une série de perles, lu en diagonale quelques titres d'ouvrages, le tout en s'approchant sans s'en rendre compte du comptoir de la caisse.

Au moment de lever le nez, il aperçu derrière ledit comptoir une jeune femme au visage rayonnant. L'harmonie de ses traits la rendait si lumineuse qu'il ne pu détacher son regard immédiatement. Quel genre d'encens avait-elle fait brûler ? Quelle potion avait-elle répandue dans l'air ? Quel était ce parfum étrange qui rendait tout ici si mystérieux et attirant ? Calum comprit que la boutique était à l'image de sa propriétaire, ce qui lui donna plus envie encore de lui parler. Alors il s'approcha, mine de rien. //

- Bonjour, fit-il avec un sourire. Je cherche un ouvrage en lien avec l'Histoire de la magie, est-ce-que vous auriez quelque chose à me conseiller ?

// Effacés tous les souvenirs d'Alexia, les poisses des semaines passées. Effacés le mauvais karma, la malchance et les vents contraires. Il n'y avait plus que de jolis yeux noisettes pour lui faire face. //


Couleurs utilisées dans ce message : #721414
Voir le profil du joueur Envoyer un Hibou Fiche de personnage RP

Joueuse


Messages : 1627
Guilde : Les Tourneurs de pages
Maison : Serdaigle
Poudlard : 5e année
MessageDate du message: Dim. 02 Juil 2017, 01:26  Répondre en citant

// Encore une matinée où elle s’était réveillée à sept heures et trente minutes, comme chaque jour. Encore se servir une tasse de thé – jasmin, ce jour-là – en regardant à travers ses rideaux bariolés quel temps il faisait dehors. Encore passer quelques instants dans sa salle de bain pour ensuite enfiler son habituelle robe droite immaculée qu’elle portait les jours de travail. Encore descendre les escaliers tordus de sa boutique, ranger deux trois bouquins déposés au mauvais endroit la veille. Encore soupirer en pensant aux clients incapables de faire preuve d’un minimum de respect. Encore retrouver le sourire lorsque l’un de ses chats sautait sur le comptoir en miaulant pour réclamer quelques câlins et de quoi se nourrir.

Comme tous les jours. La vie d’Aria était un étrange mélange de routines barbantes et de petits bonheurs qu’elle cherchait à trouver à chaque coin de rue. C’était une éternelle optimiste, elle n’y pouvait rien.

Et aujourd’hui ne dérogeait pas à la règle. Alors, en sirotant son breuvage, elle ouvrit son livret de compte à la page où elle l’avait laissé la veille. Diiiiing!. Une vielle dame aux vêtements aussi colorés que les rideaux d’Aria entra. Madame Hill était une habituée de l’endroit et venait chaque matin à la même heure pour acheter quelques parchemins de la qualité la plus élevée, le tout accompagné d’un grand sourire. En fait, elle écrivait chaque jour une lettre pour son mari disparu, qu’elle rangeait ensuite précieusement dans un coffre en cèdre. L’espoir fait vivre comme dit le dicton. Madame Hill était un véritable symbole de persévérance et de force, c’était probablement pour cela qu’Aria l’admirait secrètement. //

-Bonjour Emily, comment ça va aujourd’hui ? Comme d’habitude, les parchemins blanchis, je suppose ?


// La sexagénaire répondit jovialement à la brune puis acquiesça. Il y avait des habitudes qui ne changeaient pas et qui ne changeront probablement jamais. Emily Hill en était une preuve tangible. D’ailleurs, elle paya comme à l’accoutumé ses neuf gallions et repartit en trottinant. Amusée, puis plongée à nouveau dans un bouquin plus intéressant que ses comptes, elle n’entendit pas le second Diiiing! de la matinée. Pourtant, c’était bien le genre de personne qu’elle aurait remarqué. Peut-être le genre de personne dont elle aurait aimé tirer le portrait. En tout cas, c’était le genre de personne fascinée par les antiquités qui traînaient dans son échoppe, pour finalement s’adresser à elle – ce qui n’allait pas lui déplaire, bien au contraire. //

- Bonjour. Je cherche un ouvrage en lien avec l'Histoire de la magie, est-ce-que vous auriez quelque chose à me conseiller ?

// Aria ouvrit de grands yeux étonnés. Un jeune homme qui semblait encore avoir l’âge d’avoir les pieds à Poudlard qui cherchait des manuels à la toute fin de l’année ? Etrange, effectivement. Elle finit par rire sans retenue avant de reprendre un semblant de sérieux et avoir répondu à ses salutations. //

-L’Histoire de la magie, rien de plus ennuyant ! Je ne savais pas que Poudlard continuait à rester aussi vieux jeu, même après toutes ses années. Tu es sûr de ce que tu recherches ? Ces bouquins pèsent très lourds et n’ont d’utile que leur capacité à assommer quelqu’un de non désiré. Pourtant, il y a plein de choses bien plus intéressantes ici, ajouta-elle avec un sourire amusé. Sauf si tu tiens à ton livre-somnifère.

// Pas très professionnel, tout ça, mais Aria n’avait pas envie d’être professionnelle aujourd’hui. Elle avait surtout envie d’éviter à un élève les cauchemars que procuraient les cours de théoriques dans la célèbre école de sorcellerie, et c’était plutôt une bonne action, n’est-ce pas ? Puis, tenter de convaincre le jeune homme à l’aura dégagée très plaisante sera très certainement… peu ordinaire. Une occasion pour briser ses habitudes pourtant si bien rangées. //


Couleurs utilisées dans ce message : #CC0000, #FFF2C9, #721414
Voir le profil du joueur Envoyer un Hibou Fiche de personnage RP

Joueuse


Messages : 1033
Guilde : Les Dragons d'Opale
Maison : Serpentard
Poudlard : 6e année
MessageDate du message: Dim. 02 Juil 2017, 21:23  Répondre en citant

// Un léger rire cristallin lézarda les murs de l'échoppe, prenant Calum au dépourvu pour son plus grand plaisir. Il ne s'était pas trompé : le décor reflétait la personnalité atypique de la jeune femme, avec qui il mourrait d'impatience de faire plus ample connaissance. Il ne comprenait pas bien pourquoi elle l'attirait de la sorte, mais se surprit à sourire de façon amusée face à son éclat. //

- L’Histoire de la magie, rien de plus ennuyant ! Je ne savais pas que Poudlard continuait à rester aussi vieux jeu, même après toutes ses années. Tu es sûr de ce que tu recherches ? Ces bouquins pèsent très lourds et n’ont d’utile que leur capacité à assommer quelqu’un de non désiré. Pourtant, il y a plein de choses bien plus intéressantes ici. Sauf si tu tiens à ton livre-somnifère.

// De mieux en mieux. Il se sentait quelque peu percé à jour : elle avait su deviner que l'ouvrage n'était pas réellement dans ses priorités. Après tout, il n'avait même pas vraiment perdu le premier exemplaire. Lui qui pensait pourtant être un bon menteur. Devait-il lui avouer la vraie raison de sa question ? Devait-il lui dire pourquoi il avait souhaité engager cette conversation ? Ou valait-il mieux mentir à nouveau, en cherchant quelque subterfuge, quelque idée de babioles qu'il serait supposé chercher ? Il jeta un regard circulaire sur la pièce, ne trouvant pas l'inspiration pour un prétexte quelconque. Il se voyait mal lui dire qu'il cherchait un cadeau pour sa mère, un roman moldu à l'eau de rose ou un collier de perles pour sa collection personnelle de déguisements drag queen. //

- Pour dire vrai, non, je ne voue pas une fascination étrange pour l'Histoire de la magie et je me passerai bien de ce bouquin. Je cherchais plutôt un prétexte pour entrer dans cette boutique assez singulière, découvrir qui en était la propriétaire. Je dois dire que je ne suis pas déçu .. dit-il en souriant.

// Tout en subtilité. Ce n'était pas son genre de jouer les lourds ou de prendre les gens pour des imbéciles. Son regard respirait la lucidité et il ne voulait pas lui cacher à nouveau les raisons de son engagement conversationnel, sous peine de se voir démasqué à nouveau. Et ce n'était pas vraiment une bonne technique approche que d'être débusqué dans un mensonge. //


Couleurs utilisées dans ce message : #FFF2C9, #721414
Voir le profil du joueur Envoyer un Hibou Fiche de personnage RP

Joueuse


Messages : 1627
Guilde : Les Tourneurs de pages
Maison : Serdaigle
Poudlard : 5e année
MessageDate du message: Dim. 02 Juil 2017, 21:54  Répondre en citant

- Pour dire vrai, non, je ne voue pas une fascination étrange pour l'Histoire de la magie et je me passerai bien de ce bouquin. Je cherchais plutôt un prétexte pour entrer dans cette boutique assez singulière, découvrir qui en était la propriétaire. Je dois dire que je ne suis pas déçu ..

// Aria avait déjà le mérite d’avoir touché juste. Fort heureusement les générations qui avaient succédé à la sienne ne s’étaient pas soudainement transformées en amoureux de ce drôle de cirque qu’était l’histoire barbante de la magie. Mais au fond, quelle importance avait cette pauvre matière scolaire dans leur conversation ? Une simple excuse, évidemment. La jeune femme n’était pas stupide, et croyait encore moins au coup de foudre : ce type la draguait ouvertement. Loin d’être le genre de demoiselle cherchant à tout prix une chaude compagnie les soirs où elle s’ennuyait, il fallait avouer qu’elle ignorait totalement la façon dont il fallait s’y prendre lorsqu’elle se faisait aborder. En même temps, elle n’aurait pas pu savoir. Difficile d’être experte en la matière du manège du flirt quand on aime beaucoup trop l’odeur du café qui reste emprisonnée dans sa boutique.

Que faire alors ? Ce n’était pas vraiment le genre d’Aria de remballer sèchement quelqu’un ou de balancer volontairement des piques ciblées pour le faire déguerpir. Certainement trop gentille de nature, avec un réel penchant pour l’aventure et l’expulsion de la zone de confort, elle choisit l’option numéro deux. Continuer sur la même voie du garçon qui était toujours devant elle, un sourire carnassier plaqué sur le visage.

Brusquement intriguée, elle se leva alors de son haut tabouret et lança un regard « à la Aria » à son interlocuteur quasi inconnu. //

- Et moi donc. Je t’avoue que la plupart de mes clients ne ressemblent pas du tout à ce que tu pourrais représenter. Je veux dire, je vois bien que tu n’as pas soixante-dix ans, toutes tes dents fort heureusement et un goût prononcé pour user de tes charmes sur les jeunes bibliothécaires. Ose me dire que je me trompe, ajouta-t-elle, définitivement amusée par la situation.

// Elle se demandait bien où est ce que tout cela allait bien pouvoir la mener, mais aux dernières nouvelles, rentrer dans un jeu aussi futile ne l’engageait à rien. N’est-ce pas ? //


Dernière édition effectuée par Liara (Dim. 02 Juil 2017, 21:56) ; édité 1 fois

Couleurs utilisées dans ce message : #721414, #FFF2C9
Voir le profil du joueur Envoyer un Hibou Fiche de personnage RP

Joueuse


Messages : 1033
Guilde : Les Dragons d'Opale
Maison : Serpentard
Poudlard : 6e année
MessageDate du message: Lun. 03 Juil 2017, 21:50  Répondre en citant

// La franchise semblait lui réussir. Certes, il devenait clair comme de l'eau de roche qu'il trouvait la bibliothécaire à son goût, mais puisqu'elle ne s'en offusquait pas ... Tout en elle l'intriguait et le fascinait d'une étrange manière. Ses yeux en amandes, son nez aplati, son sourire malicieux, sa peau ensoleillée. Elle n'avait rien de ces filles qu'il croisait souvent à Pré-Au-Lard, de ses élèves de Poudlard en uniformes, de ces gens bien rangés dans leurs traditions. Elle semblait issue d'un autre monde, comme amenée ici par hasard. //

- Et moi donc. Je t’avoue que la plupart de mes clients ne ressemblent pas du tout à ce que tu pourrais représenter. Je veux dire, je vois bien que tu n’as pas soixante-dix ans, toutes tes dents fort heureusement et un goût prononcé pour user de tes charmes sur les jeunes bibliothécaires. Ose me dire que je me trompe.

// Il baissa les yeux et laissa s'afficher un petit sourire en coin. Sa main glissait sur comptoir et il s'y appuya en prenant ostensiblement ses aises. La journée prenait un tournant aussi inattendu que délectable, et il comptait bien en profiter, pour une fois que la roue tournait de son côté (oui, il dramatisait encore son côté malchanceux de ces derniers jours). //

- Non, tu ne te trompes pas le moins du monde. D'ailleurs, mes charmes sont-ils suffisants pour que tu me dises ton nom ? Ou dois-je en jouer plus encore ?

// Si elle refusait, il pourrait toujours menacer de céder sa place à d'autres vieillards édentés. Il espérait qu'elle préférait tout de même sa compagnie à la leur, aussi manifestement enjôleuse soit-elle. Jouer les Casanova lui avait un peu manqué pour dire vrai, il n'avait pas réellement pu exceller dans cet art avec Alexia, ou pas de la même manière. Alors que là, il s'en donnait à cœur joie. Il pouvait sourire à loisir, manier les mots, rouler des yeux et se faire plaisir comme il l'avait si souvent fait à Boston. Il n'était pas du genre à collectionner les filles, il aimait simplement séduire - et être séduit. Un petit compliment par ci, un clin d’œil par là, rien de bien méchant. Il n'avait jamais brisé de cœurs, pas qu'il le sache en tout cas. Il y avait seulement eu Antonia, Mary-Ann, Gina, et Helen. Et puis un peu Theresa aussi. Mais toutes ces histoires se sont bien terminées : pas de hurlements, pas de pleurs, pas de rancunes. Ou pas de son côté en tout cas.

Bon, il n'admettrait certainement pas son immaturité en amour, sa volonté encore vivace de plaire et de ne pas se stabiliser pour trop longtemps. Comme tous les garçons de son âge en somme. //


Couleurs utilisées dans ce message : #FFF2C9, #721414
Voir le profil du joueur Envoyer un Hibou Fiche de personnage RP

Joueuse


Messages : 1627
Guilde : Les Tourneurs de pages
Maison : Serdaigle
Poudlard : 5e année
MessageDate du message: Sam. 29 Juil 2017, 12:22  Répondre en citant

// La jeune femme n'avait absolument pas l'habitude d'être dévisagée de la sorte. Certes, le garçon était plutôt doué pour jouer de la discrétion mais Aria était étonnement très observatrice. Et... plus âgée d'au moins cinq ans. Elle ne s'en formalisa pas - il était de notoriété commune qu'elle ressemblait plus à une gamine dans la fleur de l'âge - en pensant que cela fera une anecdote croustillante à raconter à son amie Charity Young. Pour sûr, la tenancière de Fleury et Bott appréciera ça plus que la description de petits vieux dénués de souplesse et d'endurance, les clients habituels.
Toujours dans ce même esprit du chat et de la souris dragueurs, Aria rangea nonchalamment une de ses mèches bouclées rebelles derrière son oreille, pendant que le drôle (mais charmant) d'inconnu continuait sa tirade. //

- Non, tu ne te trompes pas le moins du monde. D'ailleurs, mes charmes sont-ils suffisants pour que tu me dises ton nom ? Ou dois-je en jouer plus encore ?

// Toujours dans ce même esprit du chat et de la souris dragueurs, Aria rangea nonchalamment une de ses mèches bouclées rebelles derrière son oreille, pendant que le drôle (mais charmant) d'inconnu terminait sa tirade. Elle sourit encore, mais de façon plus énigmatique cette fois-ci. Elle réfléchissait. D'ailleurs, la cravate rouge et dorée qu'arborait le jeune homme confirmait bien des choses. Ce Gryffondor savait ce qu'il voulait, sa hardiesse le prouvait bien... Et prouvait aussi qu'il savait y faire. Ce gars était un tombeur de première classe. La brune laissa échapper un léger soupir, presque inaudible et se retourna vers une commode ornée de mystérieuses lettres (de l'hébreu, peut-être ?). Elle en sortit deux tasses en porcelaine et les déposa sur le comptoir, en prenant milles précautions - ces choses-là était atrocement fragiles. //

- Oh, déjà ? J'aimais bien l'idée de deux inconnus faisant connaissance entre des bouquins et autre bizarreries. Aria Van Rudsen, la plus angélique des commerçants du quartier. Dis-moi, tu préfères prendre un thé ou un café, Monsieur... ?

// Elle avait laissé sa phrase en suspend pour laisser à l'inconnu-plus-si-inconnu-que-ça l'occasion de se présenter. Puis elle se fit la remarque qu'il avait des yeux enjôleurs et tout simplement magnifiques. //


Couleurs utilisées dans ce message : #CC0000, #721414, #FFF2C9
Voir le profil du joueur Envoyer un Hibou Fiche de personnage RP

Joueuse


Messages : 1033
Guilde : Les Dragons d'Opale
Maison : Serpentard
Poudlard : 6e année
MessageDate du message: Dim. 10 Sep 2017, 16:46  Répondre en citant

// Pour son plus grand bonheur, la jeune femme ne semblait pas se formaliser de sa hardiesse. Contrairement à ce qu'elle prétendait, elle devait certainement être habituée à la présence d'hommes tombés sous son charme, car elle réagissait de manière si naturelle, si spontanée. Tout comme les personnes accoutumées à flirter et à complimenter savaient de plus en plus le faire avec aisance, les personnes accoutumées à recevoir leurs fleurs semblaient formés dans l'art du remerciement et de la réponse élégante. Mais le monde était-il réellement si dichotomique ? Fallait-il vraiment qu'il n'existe, en amour, que ces deux catégories de personnes ? Ceux qui donnent et ceux qui reçoivent ? Ceux qui font le premier pas et ceux qui, gardien de la grande porte des sentiments, se réservent le droit de la fermer au nez des plus entreprenants ? Il ne paraissait à Calum pas bien réaliste de penser de la sorte. Au niveau de la génération de ses parents ou des ses grands-parents, peut-être, mais désormais ... Personne ne raisonnait plus de la sorte, les hommes n'avaient plus le monopole du premier pas, les femmes ne se laissaient plus faire la cour, les règles du jeu avaient changé. Et tant mieux ! //

- Oh, déjà ? J'aimais bien l'idée de deux inconnus faisant connaissance entre des bouquins et autre bizarreries. Aria Van Rudsen, la plus angélique des commerçants du quartier. Dis-moi, tu préfères prendre un thé ou un café, Monsieur... ?

// La voir sortir ses tasses en porcelaine le fit sourire sans modération. C'était bien là la preuve qu'elle était ouverte à la discussion, et qu'elle n'avait pas l'intention de le laisser prendre la porte de si tôt - bien qu'il n'avait rien à acheter dans sa boutique. Autant dire qu'elle avait cédé aux chants des sirènes, qu'elle s'était laissée emportée par le regard souriant du jeune Gryffon. Voilà de quoi satisfaire son ego !

Il fit mine d'hésiter. //

- Monsieur Calum Nichols Crespo, dit-il en s'inclinant dans une courbette légèrement ironique. Je suis plutôt café noir, et sans sucre. Un puriste de la caféine, si tu vois ce que je veux dire.

// Elle n'avait même pas besoin de le préciser, le premier pas dans sa boutique avait suffit à Calum pour deviner qu'elle était définitivement la plus angélique des commerçantes du quartier. Qu'est-ce qu'une si charmante jeune fille pouvait donc bien faire ici, enfermée entre des magasins poussiéreux tenus par de vieux schnocks de l'époque d'Ulysse ou de Mathusalem ? //

- Je dois avouer que je suis étonné de voir tant de jeunesse et de fraîcheur dans un village si décrépi. Ca a toujours été ton rêve d'installer une boutique ici ?


Couleurs utilisées dans ce message : #FFF2C9, #721414
Voir le profil du joueur Envoyer un Hibou Fiche de personnage RP

Joueuse


Messages : 1627
Guilde : Les Tourneurs de pages
Maison : Serdaigle
Poudlard : 5e année
MessageDate du message: Dim. 10 Sep 2017, 22:38  Répondre en citant

- Monsieur Calum Nichols Crespo. Je suis plutôt café noir, et sans sucre. Un puriste de la caféine, si tu vois ce que je veux dire. Je dois avouer que je suis étonné de voir tant de jeunesse et de fraîcheur dans un village si décrépi. Ca a toujours été ton rêve d'installer une boutique ici ?

// Nom atypique, personne atypique. Aria possédait elle-même un patronyme à rallonge, mais celui de son compagnon du jour avait une résonance qui plaisait beaucoup à son oreille. Calum Nichols Crespo. Elle répétait un boucle ces syllabes dans son esprit pour ne pas les oublier, ou les estropier plus tard. La connaissant, elle aurait totalement été capable d'écorcher son prénom par inattention, au risque de fortement le contrarier. Ou peut-être qu'il s'en fichait royalement, puisqu'elle n'était que de passage dans le cœur d'un jeune homme. Mais pour l'instant, il avait toute son attention et ne doutait guère du fait que c'était réciproque.

Elle s'appliqua à servir un café fumant dans la première tasse. Sans sucre, la demoiselle avait retenu. Dans sa propre tasse, Aria servit deux cuillères de verveine moulue en attendant que l'eau dans la bouilloire chauffe. Elle faisait son énième thé à l'ancienne, amoureuse des traditions. //

- Oh non, petite, je rêvais d'élever des boursouflets en Bretagne ou au Texas. Effectivement, il y a du avoir une erreur dans mes calculs pour finir coincée entre le troisième âge et ma bibliothèque ! dit-elle en riant. Cela dit je ne me plains pas plus que ça. J'apprécie ma petite vie tranquille à Pré-Au-Lard, disons seulement que parfois je songe à des horizons plus colorés. Et toi, cher Calum ? Ton rêve est-il au moins plus réalisable que le mien ?

// Aria parlait avec une aisance et une fluidité qui lui était inhabituelles. A vrai dire, elle ne se sentait à l'aise de cette façon qu'en compagnie de son ami Erwan ou de Charity. La beauté charnelle et la confiance naturelle que dégageait Calum devaient bien y être pour quelque chose, même si elle n'y pensait plus vraiment. Son esprit était plus occupé par leur discussion... même si ses yeux rieurs lui donnait envie de s'y plonger. //


Couleurs utilisées dans ce message : #721414, #FFF2C9
Voir le profil du joueur Envoyer un Hibou Fiche de personnage RP

Joueuse


Messages : 1033
Guilde : Les Dragons d'Opale
Maison : Serpentard
Poudlard : 6e année
MessageDate du message: Dim. 10 Sep 2017, 23:26  Répondre en citant

// Inconsciemment pendu aux lèvres de la jeune femme, Calum glissa ses doigts dans l'anse de la tasse fumante. Le café diffusait son odeur brulante dans la pièce toute entière, bientôt rattrapé par les arômes de verveine. L'atmosphère ainsi créée lui paraissait soudainement si confortable, si propice à la conversation, presque aux confidences. Lui qui avait plutôt l'habitude des rencards en terrasse, dans l'effervescence d'une nuit en ville, il s'étonna de trouver cette intimité si agréable. //

- Oh non, petite, je rêvais d'élever des boursouflets en Bretagne ou au Texas. Effectivement, il y a du avoir une erreur dans mes calculs pour finir coincée entre le troisième âge et ma bibliothèque ! dit-elle en riant. Cela dit je ne me plains pas plus que ça. J'apprécie ma petite vie tranquille à Pré-Au-Lard, disons seulement que parfois je songe à des horizons plus colorés. Et toi, cher Calum ? Ton rêve est-il au moins plus réalisable que le mien ?

// Le rire cristallin eut tôt fait de le séduire un peu plus qu'il ne l'était déjà par la figure d'Aria. Elle empruntait des airs divins aux naïades de la mythologie, et conservait à la fois une troublante simplicité. Tout en noyant son regard aussi bien dans les reflets de son café noir qu'entre chaque battement de cils de la jeune libraire, il eut le sentiment que leur conversation n'était qu'un papier peint, une frivolité, un élément superflu qui leur permettait mutuellement de se regarder dans les yeux sans créer de malaise. Elle offrait la possibilité de se découvrir alors que réellement, un silence et un sourire lui aurait suffi. Mais il la continua, tout au plaisir de pouvoir entendre le son de sa voix, et de la faire rire à nouveau, peut-être. //

- Effectivement il y a un léger contraste entre les deux, mais si tu as finalement su adopter Pré-Au-Lard aussi bien que Pré-Au-Lard a su t'adopter, c'est le principal. Quant à moi, je ne sais quel rêve te confier, entre celui de devenir le meilleur joueur de Quidditch de tous les temps, celui de faire trois fois le tour du monde, ou celui de faire renoncer au directeur de mettre l'histoire de la magie au programme ... Enfin, c'est le principe des rêves que d'être irréalisables, n'est-ce-pas ?

// Il avala une gorgée de son café sans détacher son regard de la jeune femme. La chaleur lui envahit la gorge aussi vite qu'elle avait envahi son ventre à la première vue d'Aria. Il sourit à nouveau, à la perspective de prolonger ce moment en cette exquise compagnie. //


Couleurs utilisées dans ce message : #FFF2C9, #721414
Voir le profil du joueur Envoyer un Hibou Fiche de personnage RP
Montrer les messages depuis:   
Page: 1, 2  -->
   Répondre au sujet    Forum >> Pré-Au-Lard
Page 1 sur 2