Hiboux Nomade Notes
 Joueur :    Mot de passe :    Automatique :         Inscription  


9 résultats trouvés
Auteur Message
  Sujet : A l'Ombre de la Clairière
Adrian

Réponses : 147
Vus : 45081

MessageForum: La Forêt Interdite   Date du message: Lun. 02 Jan 2017, 20:22
// Il faisait nuit, tout le monde dormait, sauf Erèbe. Foutue insomnie... Il devait déjà être aux environs de minuit. D'habitude il réussissait à s'endormir vers 22h, mais là, trop d'idées se bousculaient dans sa tête et il commençait à étouffer dans son dortoir... Que faire ? Il maugréa, se retourna, encore. Puil il se remit sur le dos, puis sur le ventre... Rien. Pfffffff... Et puis le matelas lui paraissait trop dur, les draps trop chauds, trop collants. Il en avait vraiment assez, il se prenait les pieds dans les draps, chose dont il avait horreur. Oh et puis zut, trop c'est trop. Il s'habilla, mit son manteau, son écharpe, son bonnet et ses gants et sortit de la salle commune sur la pointe des pieds. Tout le monde dormait, heureusement... Il trotina dans le couloir, grimpa les escaliers deux par deux et atterit dans le Hall d'entrée. Les portes étaient fermées, mais pas à clé. Il poussa les grosses portes, se faufila dans l'ouverture et les referma en assayant de faire le moins de bruit possible.

Une fois à l'extérieur, il sentit l'air frais caresser son visage, il aimait vraiment cette sensation. Il se mit à courir vers le Parc avec entrain. Puis s'arrêtant devant le Lac Noir, il eût envie de plonger et de nager avec le calamar, puis se ravisa. Il faisait froid, il neigeait, on était en janvier, c'était une très mauvaise idée... Il regarda autour de lui et vit la Foret Interdite. Il eut soudainement très envie d'y aller et s'y dirigea. Il y était depuis 5 minues et slalomait entre les arbres. Il aimait énormément la nature... Il entendit soudain un éclat de rire et eut très peur. Il pensa à faire demi-tour et rentrer se coucher, mais si quelqu'un le voyait, pour quoi passerait-il ? Un lâche ? Hors de question ! Sortant sa baguette et rassemblant tout son courage, Erèbe approcha de l'endroit où provenait le rire et se mit à aurer chaque geste suspect. //

** Je suis fou, terriblement fou... Pourquoi je fais ça ? **

// Erèbe tremblait terriblement, mais il ne savait guère si c'était de peur ou de froid... //

** Bon allez, ressaisis-toi, ne fais pas ton poltron, pourquoi voir le mal partout ? **

// Il arriva dans une clairière toute blanche et laissant voir le ciel étoilé au-dessus. Relachant toute pression, Erèbe se mit à courir dans cette clairière puis se laissa tomber et roula dans la neige en riant. Le contact avec la neige eut un effet très étrange sur lui, elle lui faisait perdre tout controle de lui et l'excitait jusqu'à essoufflement. Maus bon, il aimait tellement la neige qu'il s'en fichait... Il retourna donc profiter de cette merveilleuse neige en se roulant follement dedans.

Une fois calmé, Erèbe s'allongea sur le dos, souffla un bon coup et contempla les étoiles. En plus de la neige, Erèbe adorait l'Astronomie, admirer les constellations et essayer de reconnaitre certains graphèmes. Il put reconnaitre Fehu et Isaz, mais c'était tout... Il était assez nul en Etude de Graphèmes... Arrêtant de penser à cela, il retourna à la contemplation des étoiles. Ce ne fut que maintenant qu'il remarque le jeune homme l'observant d'une manière très étrange. Erèbe sursauta en hurlant et dit en bégayant //

- qui... qui es-tu ? Et depuis quand tu es là, à m'observer comme ça ? J'ai eu la peur de ma vie !

// Puis il se releva, épousseta la neige qu'il avait sur lui et s'approcha de l'inconnu en anorak. //

- Et puis déjà, qu'est-ce que tu fais ici ? On t'a jamais dit que c'était mal d'observer les gens ?
  Sujet : Près du Lac, au Pied d'un Hêtre
Adrian

Réponses : 312
Vus : 72184

MessageForum: Le Parc   Date du message: Ven. 30 Déc 2016, 17:51
// La Rouge-et-Or se mit à rire, ce qui offensa Erèbe. Se moquait-elle de lui ? Avait-il un truc dans ses cheveux ? Ou bien quelqu'un derrière ui qui faisait quelque chose de drole ? Erèbe se secoua les cheveux et regarda derroère lui, rien pour les deux. Erèbe retourna son attention vers la jeune fille lorsque celle-ci lui dit //

- Et bien, ta curiosité est satisfaite à présent ?

// Erèbe se mit à rougir de honte, et il détestait cela. Voyant ainsi la gryffondor frissonner, il fit semblant d'avoir froid et remonta son écharpe jusqu'aux oreilles. Il aimait beaucoup le contact de son écharpe sur ses joues, elle était toute douce et lui tenait bien chaud. Il la mettait pratiquement tout le temps, et dès qu'il ne la mettait plus, il aimait l'accrocher au dessus de son lit. Cela pouvait paraitre un peu bizarre, mais son écharpe était signe qu'il était à Poudlard, là où il se sentait chez lui. Mais bref, là n'était pas la question, il devait se reprendre, car pourquoi passerait-il devant la jeune fille ? Et puis, se rendre ridicule devant une Gryffondor, non merci... Se secouant la tete, Erèbe réussit à retrouver le fil de ses pensées et s'adressa à la Rouge-et-Or//

- Oui, je te remercie de t'inquiéter pour elle., dit-elle en souriant.

// Il l'avait peut-etre dit un peu sèchement, mais tant pis. Erèbe n'aimait quand les lui parlaient avec un ton si condescendant... //

- Tu... Tu t'appelles comment ? Je dois absolument savoir le nom de celui qui aime le violon pour venir en écouter même s'il faut braver le froid pour ça.

// Ce soudain changement... Un coup moqueuse, la seconde d'après la Gryffondor demande son nom... Erèbe était perdu quant à la jeune fille, et il n'aimait pas ça... Mais bon, étant un peu stupide, Erèbe se laissa tenter //

- Moi, c'est Erèbe, Erèbe Litovski, Serpentard. Et toi ?

// Voilà, la jeune fille savait que c'était un Vert-et-Argent, à voir si elle allait avoir un comportement ophiomaque ou bien jouer la carte de l'amitié...
  Sujet : Chaudron Baveur
Adrian

Réponses : 76
Vus : 24153

MessageForum: Chemin de Traverse   Date du message: Jeu. 29 Déc 2016, 03:47
// Les vacances... C'était la période de l'année qu'Erèbe détestait le plus. Pourquoi ? Et bien parce qu'il retournait avec ses parents, et plus précisément Ponthos, son père... Moins il le voyait, mieux il se portait... Mais enfin, il n'avait pas le choix, jamais ses parents n'acepteraient de le laisser à Poudlard pendant deux semaines, surtout pas Eris. Ne pas voir son fils de l'année, soit, c'était pour ses études, mais ne pas le voir pendant les vacances ? Jamais. C'est ainsi qu'Erèbe se retrouva avec ses parents et ses deux soeurs durant deux semaines...

Et encore.. Il avait fallu que ses parents décident de partir une semaine à Londres afin de visiter les environs. Ils prirent donc deux chambres au Chaudron Baveur, déposèrent leurs valises et partirent se promener sur le Chemin de Traverse. Erèbe trouvait cela ennuyeux étant donné que tout le monde connaissant déjà le Chemin de Traverse puisqu'ils y allaient chaque année pour les fournitures, mais bon, Erèbe devait les suivre, alors ils les suivraient, bien que ça l'ennuyait énormément...

Cela faisait 10 minutes qu'Erèbe et sa famille se tortillait pour avancer dans ce pandémonium tonitruant et il en avait déjà marre. Voir tous ces gens avancer à deux à l'heure, c'en étaiit trop, Erèbe ne supporterait plus une minute de plus.

**Je dois vraiment trouver une excuse, où je suis fichu**

- Je reviens, j'ai vu une boutique qui m'intéresse !

// Erèbe se faufila vers la première boutique venue, un magasin de Quidditch, et entra. Il fit semblant de prendre une robe de Quidditch et alla l'essayer dans une cabine d'essayage. Une fois sur que personne ne ppouvait le voir, Erèbe monta sur le banc et se transforma en lézard, sa forme animagus. Ainsi il put aisément repartir de là où il venait et remonter vers sa chambre. Il allait surement se faire tuer par Ponthos à son retour, mais bon, tant pis. Arrivé au Chaudron Baveur, il alla aux toilettes et en choisit une libre et s'y faufila. Puis il se retransforma et tira la chasse d'eau, faisant ainsi croire qu'il y était depuis le début. En grimpant à l'escalier, il ne put s'empecher de tourner la tete pour apercevoir l'endroit littéralement bondé de monde. Soudain, il crut apercevoir la chevelure de Calypso, une fille avec qui il avait déjà parlé une fois au bord du Lac à Poudlard. Une Gryffondor certes, mais très gentille, bien loin de l'idée qu'il s'en était fait... Il alla donc à sa rencontre.
Arrivé devant elle, il vit également Alexia, une Serpentard qu'il avait également croisé dans le Parc de Poudlard. Décidement, si on lui avait dit qu'il verrait ces deux filles-là dans de telles circonstances, il ne l'aurait pas cru... //

- Salut Calypso ! Salut Alexia ! Vous aussi vous devez subir les joies de la sortie en famille lors des fetes ?
  Sujet : Près du Lac, au Pied d'un Hêtre
Adrian

Réponses : 312
Vus : 72184

MessageForum: Le Parc   Date du message: Mer. 21 Déc 2016, 19:01
// Erèbe en avait eu assez des discussions du genre "tu as vu la neige? C'est beau!!!" ou bien "brrr, j'ai très froid, heureusement qu'on n'est pas dehors" et autres discussions à propos de la neige, bien qu'ils ne pouvaient rien voir étant donné l'emplacement de la salle commune... Il mit donc son écharpe, un bonnet, des gants et son manteau et partit se promener et se laisser porter par ses pensées dans le Parc. C'est ainsi qu'il marchait, laissant ses empreintes dans la neige derrière lui. La neige le passionnait, il aimait imaginer le parc comme un géant mettant sa couverture immaculée pour l'hiver afin de se rechauffer. Il pensait à sa famille, si elle allait bien, que faisaient-ils en ce moment, entre autres... Il arriva au Lac Noir, alla se poser dans son endroit favori, une petite crique protégée du vent et ayant un petit renfoncement rocheux en cas de pluie. Elle se trouvait environ 5 minutes d'ici, il marcha donc.
Au bout de quelques instants, il entendit un air de musique, se croyant fou, il continua dans sa direction en pensant que ce n'était qu'un air dans sa tête. C'est vrai ça, qui serait assez fou pour aller dehors ? Quelqu'un comme lui ? Cependant, plus il avançait, plus il distinguait les notes de ce qui ressemblait à un violon. Il décida alors de s'approcher de cette mélodie féérique. Un sentiment indescriptible l'envahit soudainement, sorte de papillons dans le ventre, pas les papillons de l'amour, non, c'étaient d'autres papillons... Les papillons que l'ont ressent quand on est en présence de quelque chose qui nous émeut, d'harmonieux, de touchant, j'en passe et des mieux... c'était cette sorte-là de papillons que ressentait Erèbe en lui. Il ferma les yeux, captivé par toutes ces notes et ces arpèges. Dans un élan de curiosité soudain, Erèbe décida d'aller voir qui était à l'origine de cette musique. Il vit une jeune fille adossée à un arbre, un violon dans les mains. Il s'approcha doucement pour ne pas l'effrayer. Cela faisait un petit bout de temps qu'il la regardait faire coulisser son archet sur les cordes produisant ainsi cette mélodie quand soudain celle-ci se releva et lui dit //

- Tu trouves pas ça un peu malsain d'observer les gens, tu n'as pas froid ? Je veux dire, à ce moment de l'année les élèves préfèrent la chaleur de la cheminée, non?

// Surpris, Erèbe cafouilla et dit //

- Oh euh, pardon, je ne voulais pas te faire peur... Et puis, je préfère la solitude.

// A la vue du blason Gryffondor de la jeune fille, il ne put s'empecher d'avoir une réminiscence de son enfance, à toujours devoir se comporter comme un gentil petit gryffondor pour rendre son père fier. Maintenant qu'il y repensait, Erèbe se trouvait stupide d'avoir pu penser ça de son père, il savait parfaitement que Ponthos ne serait JAMAIS fier de lui. Mais il préférait ne pas y penser ici, pas devant cette Rouge-et-Or, cela lui ferait certainement plaisir de voir un Serpentard exposer une faiblesse. Non, il devait se ressaisir. Il se secoua donc la tete d'une manière imperceptible et revint à la réalité. //

- Si je suis venu, c'est parce que je ne pouvais plus supporter les autres à s'extasier ou à craidre la neige tout en restant enfermé dans la salle commune, je saturais. Je suis donx venu ici, et puis j'ai entendu ta mélodie, et par excès de curiosité, je suis venu. Voilà, n'y voit aucune intention de voyeursime, juste de la curiosité.

** Qui sait, peut-etre n'est-elle pas comme les autres... **


// Erèbe avait tendance à trop faire confiance aux autres, et il ne savait pas où cela le menait, il espérait donc que cette fois-ci, ça se passerait bien... //
  Sujet : Glaces Florian Fortârome
Adrian

Réponses : 98
Vus : 25631

MessageForum: Chemin de Traverse   Date du message: Ven. 12 Aoû 2016, 07:23
// Cela faisait 10 minutes qu’Aiden observa cette femme ressemblant énormément à la description de sa tante, tatouages en forme de lune et soleil, longue robe, foulard dans les cheveux ; trop de points communs pour n'être qu’une simple coïncidence… Néanmoins, il hésitait à aller la voir de peur de se tromper et de paraître ridicule. Il finit donc sa glace tout en fixant cette mystérieuse femme lisant un livre et mangeant sa glace, quand soudain elle dit //

- Venez. Je ne vais pas vous manger.

// Aiden eût l’étrange impression que cette dame s’adressait à lui… Soudain, comme un automatisme, il se leva et alla la voir. C’était comme si son corps avait été possédé et qu’on l’avait poussé à aller voir cette femme. Il se demanda ce qu’il était en train de se passer//

- B… Bonjour… Est-ce à moi que vous vous adressiez ?...

// Soudain, il reprit le contrôle de son corps et resta perplexe… Il resta dans le flou pendant quelques secondes, puis son regard vagabonda entre la jeune femme et la couverture du livre et comprit qu’il s’agissait de Divination, ce qu’il détestait le plus… Il ne savait pas très bien s’il devait rester debout ou s’asseoir, toujours est-il que maintenant, il ne pouvait plus faire demi-tour et faire comme si de rien était… //

- Ecoutez, on ne se connait pas, mais je vous cherchais depuis 3 jours, et vous correspondez exactement à la description qu’on m’a donné…

//Aiden n’avait pas voulu finir sa phrase, de peur d’aller trop rapidement et de se tromper de personne, il s’assit donc et se prit une autre glace, à la papaye cette fois-ci, et tandis qu’il mangeait, il s’imaginait sous les tropiques, à l’ombre d’un cocotier sur une plage de sable blanc se jetant dans une eau turquoise… Puis le son de la jeune femme le tira de ses rêveries et il revint à la réalité. //
  Sujet : Glaces Florian Fortârome
Adrian

Réponses : 98
Vus : 25631

MessageForum: Chemin de Traverse   Date du message: Jeu. 21 Juil 2016, 22:57
[Début de rp entre Esmeralda Dhertro (Lucia Kelington) et Aiden Riggs (Adrian)]


// Aiden avait profité de ces 2 semaines de vacances pour flaner au Chemin de Traverse, à la recherche de quelqu’un. Il avait en effet appris il y a peu de temps qu’il avait une tante, et que celle-ci travaillait dans une avenue marchande. Il ignorait s’il s’agissait du Chemin de Traverse ou de Pré-au-lard, mais il était décidé à trouver la sœur de son père. Les seuls détails qu’il savait d’elle étaient que c’était une femme d’une vingtaine d’années, un foulard dans ses cheveux noués en tresses, un tatouage en forme de soleil et de lune dans la nuque, et portant toujours une grande robe ou une jupe. Il commença donc par le Chemin de traverse, qui était plus loin de poudlard. Il était venu ici une semaine avec ses parents, ils avaient loué une chambre au Chadron Baveur et autorisé leur fils à se promener librement daans l’allée marchande, à condition qu’il n’aille pas dans l’Allée des Embrumes. Aiden déambula donc au milieu des boutiques à la recherche de sa tante… Vers l’après-midi du 3ème jour, il s’arrêta devant le magasin de glaces Florian Fortarôme. //

** Quelle chaleur… J’ai mal aux pieds, je dois faire une pose… **

// Aiden entra donc dans la boutique et alla demander une glace à la gérante. //

- Bonjour madame, je voudrais une glace 2 boules mangue-kiwi s’il-vous-plaît…

// Ces parfums étaient les préférés d’Aiden. Une fois la commande passée, payée et reçue, Aiden alla s’asseoir sur une table à la terrasse. Soudain, en regardant autour de lui, il vit une dame de dos ayant une lune et un soleil sur le dos. //
  Sujet : Alcôve des Quatre Sabliers
Adrian

Réponses : 52
Vus : 23511

MessageForum: Rez-de-Chaussée   Date du message: Lun. 18 Juil 2016, 15:18
- Merci beaucoup. Aiden, je crois, c’est ça ? Désolée que mon bouquin ait atterri vers toi. Je ne sais pas ce qu’il a, on dirait qu’il est envoûté.

** Un livre envoûté… Pourquoi les gens ne disent pas directement qu’ils ont balancé leur livre ? Enfin bon, je vais pas lui en vouloir…**

//Aiden sourit à la fille, puis se replongea dans son parchemin. Il essaya de se concentrer, mais avec la jeune Poufsouffle à côté de lui, ce fut assez compliqué…//

- Tu sors de cours de quoi ? Tu es en 4ème année, c'est ça, ce n'est pas trop dur ? Moi je suis nouvelle, et rien que ce cours de potion ne me réussit pas. Alors que je suis portant une bonne élève, mais une des matières que je préfère, c'est quand même la botanique, j'adore m'occuper des bonzaïs, des fleurs… Les potions et moi, on est pas compatible.

**et ben… Quand elle commence, difficile de l’arrêter… Et ce fichu parchemin**

// D’un geste, Aiden roula son parchemin en boule, le mit dans son sac en attendant de trouver une poubelle et en prit un autre//

- … Euh… Tu as peut-être autre chose à faire que d'écouter une petite fille comme moi raconter des bêtises, en fait. Bon ben je vais te laisser et encore merci pour mon livre.

// Aiden se retourna vers elle, prêt à lui répondre, mais vit qu’elle s’était déjà retournée, prête à partir. Il entendit soudain un petit « Aïe » s’échapper, il alla voir et vit la bosse. //

- Ca va ?

// Aiden l’aida à se lever, l’assit à côté d’elle et mit son chaudron et ses ingrédients sur la table //

- Ce n’est qu’une bosse, ça va se passer… Tu veux de l’aide pour ta potion ? Je vois bien que tu n’y arrives pas, je peux t’aider si tu veux…

// Aiden fit son traditionnel sourire après avoir dit cette phrase, il espérait que la poufsouffle accepterait… //

- Au fait, comment t’appelles-tu ?
  Sujet : Alcôve des Quatre Sabliers
Adrian

Réponses : 52
Vus : 23511

MessageForum: Rez-de-Chaussée   Date du message: Sam. 18 Juin 2016, 15:34
// Aiden avait passé une assez bonne matinée; la plupart des cours qu’il avait eu lui avait beaucoup plu. Entre le cours de métamorphose où il dut transformer une bouilloire en livre, le cours de potions sur les propriétés de la potion à base de poudre de bézoard et le cours de graphèmes, il n’avait pas eu le temps de s’ennuyer. C’est ainsi que pendant l’une de ses heures libres, il se dirigea vers la Grande Salle pour commencer le compte rendu que le professeur Hy avait demandé à la fin du cours. Après un rapide coup d’oeil vers les Sabliers, il se dit, devant la faible quantité de celui des Poufsouffle, qu’il devait donner tout son possible pour gagner quelques points de maison. Il s’installa et sortit trois parchemins, un brouillon, un parchemin vierge pour recopier au propre et le parchemin où était marqué toutes les notes prises durant le cours. Il vit non loin de lui une fillette devant son chaudron. //

** Surement une première année vu son visage **

// Il se mit à griffoner des phrases sur son brouillon, en fredonnant l’hymne des poufsouffle, le premier air qui lui vint à l’esprit. Soudain, il entendit la fillette dire : //

- … Un tour dans le sens des aiguilles d'une montre. Mettre le Polygonum en très petits morceaux. Faire un tour dans le sens anti-horaire. Rahh ! J'y arriverai jamais !

// Aiden sourit et se remit à écrire. //

**Alors, le bézoard est une pierre rare provenant de l’estomac d’une chèvre. Il a plusieurs propriétés telles que…**

// Il écrivait ce qui lui passait dans la tête, puis entendit une voix //

- Excu… Excuses moi. Tu peux me renvoyer mon manuel de potions s'il te plait ?

// Aiden tourna la tête en direction de la voix, s’aperçut que c’était celle de la fillette lui demandant son livre //

- Oui? Oh, bien sûr!

// Il se baissa pour ramasser le livre et lui tendit. //

- Tiens…
  Sujet : S.A.L.E.
Adrian

Réponses : 44
Vus : 28591

MessageForum: Salles des Clubs   Date du message: Jeu. 09 Juin 2016, 10:10
//Pendant l'une de ses heures de permanence, Aiden flanait dans les couloirs de Poudlard, guidé par un ennui dévorant. Déja qu'aujourd'hui, il n'avait eu que peu d'heures de cours, ceux-ci étaient d'un ennui extrême? Entre le cours de potions parlant des dangers de la mauvaise préparation de potions compliquées comme l'amortentia ou le polynectar et le cours de divination, qui par ailleurs se trouve être sa matière détestée, sa matinée fut géniale. Donc, errant dans les couloirs, il vit une porte avec un écriteau en bois où l'on pouvait lire "S.A.L.E". Pris de curiosité, il y entra. En arrivant dans la salle, il ne put s'empêcher d'écarquiller les yeux. Des tas d'elfes de maison y étaient attroupés, ils chantaient, dormaient, riaient et chantaient. Ce tintamarre lui fit mal aux oreilles, celles-ci habituées aux douces chansons qu'il aimait écouter. Il vit également des sorciers partir avec à leur suite un elfe.//

**Sûrement une sorte de SPA pour elfes**

//Il s'approcha de l'un d'entre eux qui était assis sur une paillasse, stoïque//

-Bon... Bonjour... Comment t'appelles-tu?

//Il s'attendait à ce que l'elfe ne répondit pas, et fut surpris//

-Krevam, maître...
-Owh, c'est très joli!
-Merci, maître...
-Dis... Voudrais-tu être mon elfe? J'ai vu plusieurs personnes partir avec un elfe... Tu accepterais?
-Si vous le voulez maître...
-Je ne te force pas, tu es libre d'accepter ou de refuser...
-Et bien, j'accepte, ma vie serait manifestement plus agréable avec vous, maître...
-J'en suis ravi, et s'il te plaît, je préfère que tu m'appelles Aiden...
-D'accord...

//Aiden et sa nouvelle recrue partirent, après avoir laissé Krevam saluer ses amis. Aiden était heureux d'avoir un elfe, et Krevam d'avoir un maître qui lui semblait bon.//
 
Page 1 sur 1