Hiboux Nomade Notes
 Joueur :    Mot de passe :    Automatique :         Inscription  


10 résultats trouvés
Auteur Message
  Sujet : [Event Manaversaire] Votre première fois
Mina Shu

Réponses : 8
Vus : 3101

MessageForum: Events du passé   Date du message: Lun. 28 Juin 2021, 23:11
Je ne sais pas s'il faut signaler sa participation, mais voilà la mienne. Mina Shu se remémore la première fois qu'elle a demandé à son hibou Chichipiou de porter du courrier.
  Sujet : Antre des Hiboux
Mina Shu

Réponses : 161
Vus : 83571

MessageForum: La Volière   Date du message: Lun. 28 Juin 2021, 23:07
[RP unique, event de l'anniversaire 2021.]


// Mina finit d'écrire sa lettre pendant le déjeuner, puis pris congé de ses camarades le temps de faire un saut à la volière. A son arrivée dans le royaume des hiboux, elle appela le sien sur un ton guilleret : //

- Chichipiou ! Chichipiou !

// Elle s'attendait à ce que le hibou se pose sur le perchoir à côté d'elle et fourrage du bec dans ses cheveux pour la saluer, mais elle se mit à scruter la masse pleine de plumes des résidents ailés du château car son appel restait vain.
Elle repéra enfin le plumage beige et brun (et toujours un peu ébouriffé) de son compagnon. Sous le regard sévère de son voisin de perchoir, un grand duc majestueux qui semblait deux fois plus gros que lui, Chichipiou était assoupi, recroquevillé sur lui-même. Il ressemblait à un gros pompon et Mina ne put qu'être attendrie.
Dans sa hâte de répondre à son petit frère, Pierre, qui lui avait demandé comment faire ses cookies préférés, elle avait oublié que le milieu de journée n’était pas un horaire approprié pour envoyer son courrier, car c’était l’heure de repos des messagers ! Elle rangea sa missive dans la poche de sa robe, elle repasserait le soir même à la volière, mais elle ne partit pas tout de suite et resta un moment à observer son hibou.

A l’image du Chichipiou actuel se superposa alors dans son esprit l’image du tout petit hibou maladroit qu’il était quand elle l’avait amené à Poudlard, lors de sa première année. Elle se souvenait de la première lettre qu’elle avait voulu lui faire envoyer. C’était à la fin de sa première semaine à l’école des sorciers. Sa mère avait insisté sur le fait qu’elle n’était pas obligée de leur envoyer du courrier, à son père et à elle, et qu’elle pouvait prendre le temps de découvrir sa nouvelle école, de se faire des amis et de profiter de sa nouvelle vie avant de s’occuper d’écrire à ses vieux parents. Elle lui avait juste demandé de penser quand même à leur donner quelques nouvelles, au bout d’une ou deux semaines maximum, afin qu’ils sachent que tout allait bien. Mina n’aurait vu aucun inconvénient à leur envoyer un bref message dès son arrivée, ou dès son premier jour de cours, mais elle avait peur, après tout ce que lui avait dit sa mère, qu’une lettre « prématurée » ne lui fasse croire qu’elle ne se plaisait pas à Poudlard, qu’elle ne s’était pas fait d’amis ou qu’elle s’ennuyait. Alors après une semaine, elle s’était rendue un soir à la volière, une lettre soigneusement écrite à la main, et au lieu de se contenter de gratouiller la tête de Chichipiou, comme elle le faisait jusque-là, elle lui avait attaché la lettre à la patte et lui avait dit de l’emporter chez ses parents.

Et Chichipiou avait pris son envol de ses petites ailes ébouriffées, avait zigzagué sur deux mètres, s’était cogné dans un perchoir et avait doucement tournoyé jusqu’au plancher. Inquiète, Mina s’était précipitée vers lui, mais le petit hibou sautillait, il n’était apparemment pas blessé. Et quand elle voulut le saisir, pour l’examiner ou essayer d’attacher la lettre autrement, il s’éloigna d’elle par petits bonds, apparemment décidé à accomplir sa mission, le regard déterminé et le bec fièrement dressé. Il continua à sautiller et à battre les ailes et… il ne réussit pas à décoller. Mina le suivait dans ses sautillements maladroits sur le sol de la volière, évitant les perchoirs et leurs occupants. Un peu anxieuse au début, elle finit par rire doucement, parce que Chichipiou était complètement nul, faisait des bonds ridicules par terre, et que c’était tout de même incroyablement drôle.

Un peu d’admiration finit cependant par la gagner en constatant la ténacité du volatile, qui ne semblait pas vouloir renoncer. Chichipiou se hissait maintenant sur un perchoir, en s’aidant de son bec et de ses serres, et quand il fut juché dessus, il tenta un nouveau décollage… qui rata encore… et il recommença à escalader un perchoir !

Après deux nouveaux essais, Mina parvint enfin à se saisir du hibou exténué. Celui-ci avait l’air vexé, mais Mina essaya de réconforter son orgueil blessé en lui disant qu’elle avait décidément écrit une lettre bien trop grosse, et qu’elle l’avait sans doute attachée n’importe comment. Et qu’il était un petit hibou très courageux, très têtu, très tenace et très mignon.

Le lendemain, elle était de retour à la volière avec une lettre abrégée, et le préfet de Serdaigle qui lui apprit à installer correctement la missive à la patte de Chichipiou. Et avec un sourire éclatant, elle observa le petit hibou battre des ailes et parvenir, cahin-caha, à s’envoler par une ouverture de la volière. La réponse de ses parents mit trois semaines à lui revenir, mais elle ne pensa pas une seule seconde à en vouloir à son petit compagnon.

Et c’était peut-être étrange de recevoir des leçons de vie d’un hibou, mais quand elle regardait Chichipiou 5 ans plus tard, prêt à emporter ses colis les plus déraisonnables pour son petit frère ou à lui livrer les kilos de chocolat envoyés par son père, elle se souvenait parfois du tout petit hibou ébouriffé qui n’avait pas voulu renoncer, et qui avait sautillé dans toute la volière sans pouvoir s’envoler, et sans céder pour autant. Et quand elle faisait face à des difficultés, elle riait parfois, en repensant aux petit bonds obstinés d’un pompon à plumes… //
  Sujet : [EVENT] Un Noël surprise - Ian, Katleen et Mina
Mina Shu

Réponses : 5
Vus : 2429

MessageForum: Events actuels   Date du message: Mar. 02 Mar 2021, 20:34
//Mina n'eut pas le temps de dire qu'Arsy pouvait rester en sécurité dans sa boîte qu'un gros chat roux se faisait attraper au vol - il n'avait après tout aucune chance face à une gardienne de Quidditch.

Elle alla donc ouvrir la porte de la boîte de transport, et sourit quand le petit museau de son hérisson pointa dans l'ouverture.

Très rapidement, le salon cessa cependant d'être vide, puisqu'Ian ressortit par la cuisine, ses parents à ses côtés. Mina se dirigea vers eux, et ils se retrouvèrent massés autour de la table d'une manière un peu inconfortable. Mina tâcha cependant d'empêcher toute gêne de s'installer en présentant courageusement un discours qui, elle l'espérait, montrerait toute sa gratitude à ses hôtes. //

- Bonjour Monsieur et Madame Makerley ! Je suis Mina Shukhapova et je voulais vous dire que vous rendez mon Noël plus beau ! Merci pour votre invitation !

//Mina adressa un sourire qu'elle espérait éblouissant à ses hôtes, en tâchant d'oublier qu'elle venait de faire un discours qui ne ressemblait pas du tout aux phrases courtoises et normales qu'elle avait préparées dans les transports. Encore un peu et elle les comparait aux mille feux de leur guirlande parce qu'ils rendaient Noël plus scintillant...

Avisant la coupelle d'eau toujours dans les mains d'Ian, elle espéra faire diversion en lui proposant : //

- Ian, est-ce que tu veux apporter l'eau à Arsy ? Il ne mord pas, promis !

//Mais à ce moment, Katleen arriva (en... sautillant ?) et enjoignit tout le monde à repasser au salon (riche idée !). Mina suivit le mouvement qui s'opérait (Katleen savait décidément mener les foules) et se trouva assise entre Ian et Mme Makerley. En face d'elle M. Makerley la regardait avec bienveillance (elle supposait ?) et Katleen la regardait d'un air interrogateur. //

- Zaranki est toujours aussi fou au château, Mina ?

- Eh bien, euh... Il est fidèle à lui-même je suppose ?

//A vrai dire, Mina ne détestait pas le Professeur Zaranki. Il était un peu fou, oui, c'était évident, et il n'était pas tendre avec ses élèves, non. Mais contrairement à certains qui le trouvaient sadique, Mina admirait au contraire son impartialité avec ses élèves. Il ne faisait aucun traitement de faveur, et savait reconnaître les efforts et la bonne volonté de ses élèves. Il avait un côté rafraîchissant, finalement. Surtout quand il les faisait courir dans le parc en hiver sous la pluie...//

- En fait, je crois que j'aime bien le Professeur Zaranki ? Enfin je ne le déteste pas... Il est un peu bizarre mais...

//Bon à la réflexion débattre des méthodes pédagogiques du Professeur Zaranki était-il vraiment un bon plan ?//

- Enfin bon, je préfère courir dans le parc qu'essayer de comprendre le Professeur Damaris quand il s'embrouille dans ses explications !

//Est-ce que c'était une meilleure idée de parler du Professeur Damaris ? Enfin bon, Poudlard leur faisait un point commun à tous !//
  Sujet : Rues de Pré-au-Lard
Mina Shu

Réponses : 154
Vus : 72089

MessageForum: Pré-Au-Lard   Date du message: Dim. 24 Jan 2021, 20:30
// En ce samedi matin, Mina se réveilla avec le sentiment qu'il était tard mais que cela n'avait pas d'importance, parce qu'elle pouvait rester dans le confort de son édredon aussi longtemps qu'elle le pouvait. Après tout, on était samedi, elle n'avait pas de devoir en retard, elle n'avais rien de prévu et...

Rien de prévu ? Attendez voir... Oh ! Elle avait oublié la sortie à Pré-au-Lard ! C'était aujourd'hui ! Voyons voir... 11h30, bon, ce n'était pas si catastrophique. Tout le monde avait dû partir sans elle, mais elle avait encore le temps de profiter de la journée.

Une petite excursion seule, à profiter des joies de l'hiver à Pré-au-Lard, avait tout pour la ravir ! Après seulement deux semaines de cours, les vacances de Noël semblaient déjà loin, et, même si celles-ci avaient eu leur lot de surprises, elles avaient été peu propices à profiter d'un moment juste à soi.

Et la première chose dont Mina comptait bien profiter, se dit-elle en se préparant rapidement, c'était d'un bon brunch. Elle allait s'acheter une montagne de pancakes aux Trois Balais, et ensuite seulement elle flânerait dans les rues. //

***


Mina sortit des Trois Balais très contente de ses pancakes mais se demandant si elle n'aurait pas dû en manger un de plus à la myrtille et un de moins au chocolat. Mais bon, jamais trop de chocolat n'est-ce pas... D'ailleurs, en parlant de chocolat, il fallait qu'elle envoie des chocogrenouilles à sa famille, ça leur ferait plaisir, et puis bien sûr elle pourrait se prendre quelque chose pour elle aussi au passage, pas forcément pour maintenant, pour la semaine à venir...

Alors qu'elle se dirigeait vers Honeydukes, elle fut arrêtée par un vendeur ambulant qui se tenait devant un chariot décorée. Mina amorça un geste pour esquiver la proposition commercial, mais le suspendit aux mots "chocolat chaud".

Elle regarda alors le vendeur, qu'elle n'avait pas observé jusque là, et reconnut un élève de son année, appartenant à la maison Serpentard. Ils ne s'étaient jamais parlé mais se connaissaient de vue, puisqu'ils avaient partagé plusieurs cours depuis leur Première année. Il s'appelait Jonas Almamood, avait retenu Mina. //

- Oui, oui, un chocolat chaud ! s'exclama avec enthousiasme Mina. C'est parfait en cette saison hein ?


Elle se souvint alors que son camarade avait commencé par lui présenter ses voeux.

- Oh et euh ben bonne année hein ! Plein de bonnes choses... et de chocolats chauds du coup ahah !

// Est-ce qu'elle était maladroite ? C'était un peu bizarre d'acheter quelque chose à un de ses condisciples, mais peu importe, elle allait bientôt goûter à ce chocolat... //

[RP ABANDONNE]
  Sujet : [EVENT] Un Noël surprise
Mina Shu

Réponses : 30
Vus : 9108

MessageForum: Events du passé   Date du message: Dim. 03 Jan 2021, 15:33
Voici ma participation : https://www.manawyrd.fr/viewtopic.php?p=600532#600532
Je me suis permis de corriger un peu, mais je n'édite plus maintenant !
  Sujet : [EVENT] Un Noël surprise - Ian, Katleen et Mina
Mina Shu

Réponses : 5
Vus : 2429

MessageForum: Events actuels   Date du message: Sam. 02 Jan 2021, 21:36
// Mina n’était pas indifférente à l’atmosphère de fébrilité impatiente qui s’était emparée du château à l’approche des vacances de Noël. Comme ses camarades, elle était heureuse à l’idée de prendre des vacances, de recevoir des cadeaux, de faire la grasse matinée et de faire des bons repas.

Un peu de morosité nuançait cependant son enthousiasme : elle craignait que l’atmosphère soit un peu pesante chez elle. Cela faisait quelques années qu’elle suspectait une mésentente entre ses parents, mais son père et sa mère restaient vivre sous le même toit, malgré une rancoeur qu’elle croyait deviner entre eux, et elle n’aimait pas trop être témoin de cela.

La gêne ne devrait cependant pas durer tant que ça, cependant, car cette année encore son père retournerait dans sa Sibérie natale pour participer aux rituels du solstice, et ne rentrerait qu’après la nouvelle année. Et il faudrait à nouveau espérer que son père revienne (ou justement, qu’il reste en Sibérie, comme il semblait en avoir si envie ?)

Après les deux premiers jours ce serait donc seulement sa mère et son petit frère. Enfin, c’est ce qu’elle croyait, jusqu’à ce que sa mère lui fasse parvenir une lettre dans laquelle elle lui indiquait qu’ils étaient invités chez Damien le 24 et le 25.

Mina n’avait aucune envie d’aller fêter Noël chez Damien. C’était un très bon ami de sa mère, et même si Mina se ne donnait pas le droit de juger les choix de sa mère, elle n’était pas à l’aise en sa présence. Elle savait que Damien gardait Pierre plusieurs fois par semaine, et devait admettre que l’homme était génial avec son petit frère, mais elle n’avait pas envie de passer la soirée de Noël à se demander quelles étaient les chances qu’un enfant d’un sorcier et d’une moldue n’ait pas de pouvoirs magiques, ni à comparer le nez de Pierre et celui de Damien d’un air songeur.

Quant à aller en Sibérie avec son père, c’était hors de question. Elle avait fait ça l’année précédente. Et elle était si excitée et impatiente de découvrir la Sibérie, de partager ce moment privilégié avec son père, de vivre un moment magique avec lui ! Elle avait été cruellement déçue. Elle s’était en fait sentie plus loin que jamais de son père, plongée dans un monde qui était le sien mais dont elle ne comprenait ni la langue, ni les traditions, ni la pratique magique. Ce n’avait pas été si affreux – et depuis sa fascination face au rituel, elle avait décidé d’étudier, plus tard, les pratiques magiques collectives, ces manières de faire de la magie plus intrigantes, plus complexes, plus archaïques peut-être que ce qu’ils apprenaient à Poudlard, et que son père avait toujours semblé regardé avec un mélange de curiosité, de jalousie, et de mépris. Mais elle ne souhaitait pas retourner en Sibérie. Peut-être plus tard, quand elle aurait assez étudié pour comprendre la magie qui se faisait là-bas.

Et puis la solution se présenta à elle sous la forme d’une annonce du directeur de Poudlard. Par miracle, une sorte de vaste programme d’échange était mis en place pour les fêtes. Mina sauta sur l’occasion, et s’inscrivit pour être accueillie dans un foyer qui lui serait attribué au sort. Et elle regarda l’approche des vacances avec beaucoup plus de légèreté. //

***


// Elle regretta presque sa décision quand elle découvrit qu’elle allait passer son Noël dans la famille Makerley. Dans la famille de deux anciens élèves de Poudlard, plus âgés qu’elle, et joueurs professionnels de quidditch. Ca ne lui mettait pas du tout la pression, non. Pourquoi des personnes pareilles prenaient la peine d’accueillir un inconnu pour Noël ? C’était peut-être idiot de sa part, mais elle s’était plutôt attendue à tomber sur la famille d’un de ses camarades, plus jeune et trop timide pour avoir beaucoup d’amis, mais avec une famille plus… moins… que la sienne, enfin une famille qui se serait réunie pour Noël et qui aurait accueilli avec joie un invité pour que leur enfant se sente moins seul. Et Mina aurait en quelque sorte remercié ses hôtes en sympathisant avec son camarade – et ça sonnait peut-être un peu méprisant de sa part, mais ça ne l’était pas, elle n’avait pas beaucoup d’amis elle non plus, elle aurait volontiers essayé de nouer des liens avec un autre élève, même juste pour le temps de Noël, même plus ou moins en échange d’un bon repas et d’un hébergement pour la nuit.

Mais non. Elle se trouvait propulsée chez des gens qui avaient sans doute tous les amis dont ils pouvaient avoir besoin. La part d’elle qui évitait constamment de se faire du mouron inutile lui rappela que la fratrie Makerley était composée au moins d’une Poufsouffle et d’un Gryffondor. C’étaient sans doute le genre de personne qui aimait simplement faire des choses généreuses comme accueillir des inconnus esseulés à Noël. Malgré tout, elle craignait un peu de ne pas savoir comment remercier ses hôtes et de passer pour une ingrate. //

** Un cadeau. Il faudrait que je leur trouve un beau cadeau. Mais je n’ai jamais de bonne idée pour les cadeaux… Et puis cette famille a sans doute tout ce qu’elle veut, le quidditch ça doit être lucratif… **

// Mina était contrariée. Elle se décida pour offrir une des boîtes de chocolat que son père avait ramenées du travail, après tout elles étaient délicieuses et son père en ramenait toujours 3 ou 4 tous les ans. Mais c’était assez peu personnel, elle aurait voulu rajouter quelque chose d’un peu plus… un peu moins… un meilleur cadeau en fait ! Peut-être qu’elle pouvait fabriquer quelque chose de ses mains ? Son cadeau serait ainsi plus original et sans doute plus apprécié ?

Elle eut l’idée en allant à la volière, pendant qu’elle gratouillait Chichipiou avant de l’envoyer avec une lettre à destination de ses parents, pour les tenir informés des dernières nouvelles. Elle avait récemment discuté avec d’autres Serdaigle de la mise au point de variantes de la potion de plume enchantée, qui permettraient de varier la couleur d'écriture. Finalement, leurs essais n’avaient pour l’instant permis que de colorer très joliment les plumes, mais cela pouvait faire un cadeau sympathique.

En quelques jours de préparation, elle avait préparé 5 plumes. Elle ne savait pas si la famille serait au complet, mais elle avait appris qu’outre les deux joueurs de quidditch, qu’elle connaissait de vue, il y avait un troisième enfant dans la famille. Elle avait un peu panaché les couleurs, et fait un seul paquet avec la boîte de chocolats : comme ça, ils pourraient se répartir ces cadeaux comme ils préféraient. //

***


// Le 24, environ une heure après le départ de sa mère et de Pierre pour la maison de Damien, Mina se mit en route pour la maison de ses hôtes. Comme ils habitaient Londres aussi, elle avait décidé d’utiliser les transports en commun. Elle avait mis des vêtements moldus, sauf sa cape (qui pouvait passer pour un manteau original après tout). Elle avait laissé Chichipiou chez elle, mais elle emmenait Arsy dans une caisse de voyage pour furet (elle n’avait pas trouvé de caisse spéciale pour hérisson). La bestiole aurait pu rester chez elle l’espace d’une journée, mais elle espérait que cela lui permettrait de nouer le contact plus facilement avec ses hôtes, ou de se sentir moins seule s’il y avait un moment où elle se trouvait isolée.

Arrivée devant la porte, Mina respira avec délice la bonne odeur qui s’échappait. Elle était un peu tendue à l’idée de s’inviter chez des inconnus, mais elle se sentait aussi très joyeuse à l’idée de passer un bon Noël, loin de sa famille, dans un endroit nouveau où elle pouvait oublier toutes ses préoccupations.

C’est l’ancienne préfète-en-chef qui lui ouvrit quand elle sonna. //


- Bonsoir ! Je suis Katleen ! Tu dois être Mina ?

// Mina fit un signe de tête affirmatif tout en souriant – ça l’amusait un peu d’être une parfaite inconnue pour son hôte alors qu’elle la connaissait de vue. //

- Entre et fais comme chez toi surtout !

// Mina leva les deux bagages qu’elle tenait dans ses mains. //

- Merci beaucoup. Pour l’invitation. Et puis pour l’accueil ! Je vais peut-être commencer par poser mes cadeaux quelque part… Peut-être à côté du sapin ? Et puis j’ai amené mon hérisson, j’espère que ça ne dérange pas ? Il n’est pas embêtant, il faudrait juste un peu d’eau pour lui...
  Sujet : [EVENT] Un Noël surprise
Mina Shu

Réponses : 30
Vus : 9108

MessageForum: Events du passé   Date du message: Dim. 13 Déc 2020, 14:32
Je participe avec Mina, dont je vais essayer de finir la fiche avant le début de l'event.

Mina peut inviter dans sa famille, mais je veux bien jouer aussi le rôle de l'accueillie selon la répartition (ce serait un peu plus facile je pense ahah).
  Sujet : [EVENT Manalloween] Blackout total
Mina Shu

Réponses : 17
Vus : 5962

MessageForum: Events du passé   Date du message: Lun. 02 Nov 2020, 20:32
Ouiiiii c'était très chouette ! Bravo aux autres participants qui ont écrit des trucs très sympathiques ! Merci la team, au prochain event ahah !
  Sujet : [EVENT Manalloween] Blackout total
Mina Shu

Réponses : 17
Vus : 5962

MessageForum: Events du passé   Date du message: Dim. 01 Nov 2020, 22:56
Participation de dernière minute !
Merci à la team RP qui a ajouté un délai supplémentaire et m'a bien motivée.
Tout le mérite de la chute revient à Izaac.
https://www.manawyrd.fr/viewtopic.php?p=598269&highlight=#598269
  Sujet : Le cercle des botanistes en herbe
Mina Shu

Réponses : 23
Vus : 16360

MessageForum: Salles des Clubs   Date du message: Dim. 01 Nov 2020, 22:54
//Mina se sentit soulagée en se retrouvant seule dans le club de botanique. Un peu de solitude allait lui faire du bien.

Les jours passés avaient été éprouvants. Si on avait prédit à Mina qu’elle aurait à vivre sans magie pendant une semaine, elle aurait sans doute affirmé qu’elle en était parfaitement capable. Après tout, elle avait grandi à l’écart de la magie et replongeait dans le monde moldu dès qu’elle était en vacances.

Et pourtant… Pourtant elle avait partagé l’effroi des premiers jours, quand la magie avait subitement disparu et que personne ne savait pourquoi ni comment la faire revenir. Et elle avait compris, sans doute plus que jamais, que la magie n’était pas juste un truc qui rendait la vie plus facile. Elle n’avait pas eu envie de se moquer de ses camarades qui ne savaient pas faire leurs lacets à la main, ni de ceux dont les coiffures qui tenaient grâce à la magie s’était subitement ébouriffées. Elle s’était sentie aussi anxieuse et démunie qu’eux, et elle aussi avait eu la sensation que quelque chose de précieux lui avait été arraché. Elle était une sorcière.

Bien sûr, cela avait été un soulagement quand ils avaient appris que l’origine du mal avait été découverte et que ce n’était qu’une question de temps avant que la magie revienne. A partir de là, Mina aurait pu rigoler de voir la maladresse des sangs-purs qui semblaient paniquer sans magie, mais elle était restée aussi morose que tout le monde. Les cours étaient devenus déprimants, les professeurs ne pouvaient plus enseigner que de la théorie (sauf le Professeur Zaranki bien sûr !) et ils en avaient profité pour leur coller interro sur interro…

Et surtout, SURTOUT… Les elfes avaient cessé de travailler. Les elfes des CUISINES avaient cessé de travailler. Et Halloween avait dû se dérouler sans tarte à la citrouille, ce qui était décidément très triste. En plus, Mina avait, comme tous les élèves et les professeurs, dû participer à la cuisine, et tout le monde lui en avait voulu quand elle avait fait tomber un céleri dans le chocolat chaud. Elle était pourtant assez terrassée comme ça d’avoir gâté un breuvage si délicieux, ce n’était vraiment pas la peine de lui rappeler son erreur et de chuchoter sur son passage pendant toute la journée.

Il n’y avait plus que deux jours à tenir normalement, mais Mina avait hâte de pouvoir manger un plantureux petit-déjeuner (et de boire un bon chocolat chaud). En attendant, s’occuper des plantes lui avait fait un peu de bien. Après tout, c’était une tâche réalisable sans magie, il suffisait de s’armer d’un peu plus de patience. L’absence de magie était même une aubaine pour la botanique, car les plantes dangereuses étaient devenues inoffensives ! Le Professeur Spire avait donc proposé aux membres du club de botanique de rempoter les mandragores, et ils venaient d’y passer un peu plus d’une heure. Mina avait laissé le dernier élève partir, et elle souhaitait finalement prolonger un peu le calme qui l’avait enfin envahi en s’occupant des plantes.

Elle se rappela alors qu’il y avait deux tentacula vénéneuses qui méritaient un peu de soins, et se mit donc en route vers la serre numéro 3, avec ses gants de protection, un sécateur et de l’humus. Une fois parvenue devant les deux tentacula, elle commença par couper les tentacules trop longs. C’était vraiment étrange de faire cette tâche sans être toujours sur le qui-vive et dans la crainte des dents de la plante, qui avaient maintenant une immobilité hors du commun, mais fort bienvenue. Une fois les deux tentacula bien taillées, elle entreprit de nettoyer un peu la terre sous les plants, et de rajouter un peu d’humus au besoin. Et alors qu’elle était penchée vers le pied d’une des plantes, elle sentit nettement…

Une morsure à la fesse.

Elle se figea sur place, paralysée tant par la peur que par la crainte de déchirer la peau délicate de son arrière-train si elle bougeait alors que des dents pointues s’étaient fichées dans son fondement.

Elle n’avait pas si mal, et les picots ne semblaient pas bouger dans sa fesse.

Elle tentait de réfléchir mais son cerveau cédait peu à peu à la panique. Ses pensées s’emballaient.

*Ne bouge pas. Bon. On fait quoi d’habitude ? D’habitude on est deux et si quelque chose se passe mal l’autre peut lancer un sort. J’ai des dents de tentacula vénéneuse dans la fesse. Oh non. Est-ce que Mme Parish pourra me soigner sans magie ? Oh non je vais mourir. Est-ce que je devrais y aller avec les mains pour détacher les dents ? Et si la plante me gobait les mains ? Mais je ne peux pas rester là, personne ne sait que j’y suis et le temps qu’on me trouve peut-être que… Si je twirk est-ce qu’elle lâche ? Non je ne sais pas faire ça.*

//Après cela, les pensées de Mina devinrent encore plus floues, et elle finit par s’entendre crier d’effroi.

Et soudainement, la mâchoire plantée dans son fessier avait disparu. Mina se redressa et couru aussi loin des tentacula vénéneuses que la taille de la serre le lui permettait. Puis elle se retourna vers son agresseur. La tentacula était toujours immobile et semblait inoffensive…//

- KWAK KWAK KWAK !

//Mina sursauta quand un cri perçant se fit entendre. Elle chercha son origine, et vit que se dandinait dans sa direction un palmipède d’aspect agressif. Elle ne demanda pas son reste, et s’enfuit à toutes jambes.

A la forme du bleu sur son séant, Mme Parish lui confirma qu’elle avait dû énerver une oie. Heureusement que les bernaches ne sont pas vénéneuses, même dans le monde magique…//

[Event, RP fini]
 
Page 1 sur 1