Hiboux Nomade Notes
★ Participez aux tournois de bavboules et d'hexalis ★ Affrontez les Wyrdiens dans des parties de codenames sur Discord ★
 Joueur :    Mot de passe :    Automatique :         Inscription  


La roseraie

Page: <--  1, 2, 3, 4, 5 ... 16  -->
   Répondre au sujet   Forum >> Le Parc
Auteur Message

Joueuse


Messages : 2436
Guilde : Special Circumstances
Maison : Poufsouffle
Poudlard : 1re année
MessageDate du message: Dim. 08 Mar 2015, 12:24  Répondre en citant

// Lorsque Cheryl lui fit part de son hésitation concernant le marché qui venait de lui être proposé, Thalia sembla douter à son tour. Elle réfléchit un moment et dit enfin : //

- Ben... en fait... Oh, et puis non. Oublie ce que j'ai dit, ce marché est stupide... C'est toi qui as raison, on n'a pas à aller contre la volonté du destin, ces rendez-vous seraient plus déplorables qu'autre chose... Je... Excuse-moi, je ne sais pas ce qui m'a pris.

// Cheryl tourna vivement la tête vers la Serdaigle, les sourcils levés. Elle espérait que Thalia n'avait pas changé d'avis à cause d'elle... Peut-être avait-elle vraiment envie de donner sa lettre au garçon de ses rêves, mais s'était résignée à ne pas le faire. Et ce n'était pas ce que Cheryl avait voulu, loin de là...

Ne sachant plus ce que Thalia pensait et ce qu'il fallait dire ou non, Cheryl répondit d'une petite voix : //

- Mais... tu es sûre ? Il ne faut pas que tu regrettes hein. Pour ma part, je n'ai plus envie de lui donner cette lettre, mais j'ai de bonnes raisons : je ne le connais pas, je ne lui ai jamais parlé, et surtout il est très arrogant, donc je pense que ça se serait mal terminé. Toi, tu n'es peut-être pas dans la même situation...

// Cet encouragement à ne pas renoncer si elle le voulait vraiment était destiné à aider la jeune fille, mais Cheryl se rendit compte que ça n'aurait peut-être pour conséquence que de la faire douter encore plus. Décidément, la Poufsouffle n'était vraiment pas douée pour trouver les bons mots. Elle jugea bon de rajouter : //

- ... enfin, c'est comme tu veux.

// Puis, en se demandant quelle alternative Thalia allait choisir, elle leva à nouveau la tête pour admirer les quelques nuages qui parsemaient le ciel bleu. //

Thalioush, vu que c'est aujourd'hui le dernier jour de l'event, je te laisse terminer le rp si tu veux =) Fais comme tu le sens ! Nos persos peuvent continuer à discuter sur le banc, ou partir en marchant, ou autre chose... T'as carte blanche =D (et si tu veux pas finir le rp, j'éditerai mon post !)


Couleurs utilisées dans ce message : #483D8B, #990170
Voir le profil du joueur Envoyer un Hibou Fiche de personnage RP

Joueuse


Messages : 3522
Guilde : Les Dragons d'Opale
Maison : Poufsouffle
Poudlard : 7e année
MessageDate du message: Dim. 08 Mar 2015, 13:53  Répondre en citant

// Cheryl semblait à présent elle aussi sincèrement embrouillée. //

- Mais... tu es sûre ? Il ne faut pas que tu regrettes hein. Pour ma part, je n'ai plus envie de lui donner cette lettre, mais j'ai de bonnes raisons : je ne le connais pas, je ne lui ai jamais parlé, et surtout il est très arrogant, donc je pense que ça se serait mal terminé. Toi, tu n'es peut-être pas dans la même situation... tenta-t-elle de l'encourager d'une petite voix.

// Afin de remettre de l'ordre dans ses pensées, Thalia essaya de se représenter les différentes situations probables en imaginant quelques scénarios possibles.

La lettre serait envoyée, il la recevrait, accepterait de venir au rendez-vous, au bord du lac, un matin... Manque de chance, ce n'est plus la Saint-Valentin, il est de mauvaise humeur, agacé, et l'envoie balader.

Deuxième.
Il fait beau, le soleil brille, ils se retrouvent au bord du lac, trempent leurs pieds dans l'eau, rient... Quand soudain son ami l'hippogriffe aquatique surgit du Lac Noir en les trempant des pieds à la tête. Toujours en riant, Thalia l'emmène sur le dos de l'hippogriffe. Enivré par la vitesse, il lève les bras, hurle de joie... Glisse, tombe à l'eau et se noie.

Troisième.
Ils sont là, tous les deux, au bord du lac. Un peu embêtés, ils ne trouvent pas leurs mots... Soudain, la pluie commence à tomber, un véritable déluge se déverse sur leurs têtes. Il lui propose de venir sous son parapluie, elle accepte, ils vont se réfugier à l'abri des arbres, à l'orée de la forêt interdite. L'orage fait rage, un éclair s'abat sur l'arbre sous lequel ils s'étaient réfugiés. C'est le coup de foudre, littéralement. Mais à quel prix...

Quatrième.
Thalia attend, seule, au bord du lac. Elle attend sa venue. Mais personne ne vient. Elle regrette sa décision. Il se fichait d'elle. Elle attend, âme solitaire perdue dans le Parc. //

- ... enfin, c'est comme tu veux.

// Thalia sourit. //

- C'est déjà décidé. Je trouverai un autre moyen pour le rencontrer, qui sait, un jour peut-être l'occasion se représentera... Et puis imagine que les hiboux se trompent encore !

// Comme pour approuver son choix, un mince rayon lumineux se faufila à travers la plafond nuageux, et vint éclairer l'aile d'un papillon multicolore. L'aspect romantique de l'endroit était parfait. Les lieux de rendez-vous avaient du être choisis avec soin... //

- J'y pense, peut-être que ne nous sommes pas les seules dans ce cas là ! s'exclama soudain la brunette. Enfin, que les hiboux se soient trompés ou pas, j'aimerais bien découvrir quels endroits Cupidon avait préparé pour réunir les autres couples... Il y en a forcément d'autres à proximité, aussi agréables et romantiques que celui-ci ! Tu viens ?

// La Serdaigle se leva du banc, contemplant une dernière fois les roses florissantes de ce début de printemps. Elle était heureuse d'avoir fait leur connaissance. Et d'avoir pu rencontrer Cheryl en leur compagnie. Poudlard lui avait fait un magnifique cadeau de Saint-Valentin. //

[Fin du RP]


Dernière édition effectuée par Thalia Gilsayan (Dim. 08 Mar 2015, 15:20) ; édité 2 fois

Couleurs utilisées dans ce message : #990170, #483D8B
Voir le profil du joueur Envoyer un Hibou Fiche de personnage RP

Team RP


Messages : 6874
Guilde : Les Dragons d'Opale
Maison : Poufsouffle
Poudlard : 7e année
MessageDate du message: Lun. 06 Avr 2015, 13:02  Répondre en citant

[RP entre Katleen Makerley et Logan Lewis (Izaac Reagan]




// Katleen était de nouveau débordée de devoirs. Mais surtout elle avait une évaluation sur les propriétés de plusieurs sorts en cours de sortilèges le lendemain. Par chance, elle avait fini tôt le jour-même et pouvait donc réviser pour cette interrogation. Elle avait décidé de se rendre à la roseraie car c'était un endroit plutôt calme. Il y avait quelques bancs où elle pouvait s'installer à son aise.
C'est donc pour cela qu'elle se trouvait sur un des bancs en pierre du lieu au milieu de dizaines de rosiers. Il faisait beau et l'air sentait bon grâce aux roses.
Elle porta son attention sur le sort qu'elle étudiait. Elle avait l'impression de toujours travailler sans aucun répit. Elle avait à peine le temps d'aller courir la semaine pour se ressourcer. Elle était écrasée par les révisions, par tout. Vraiment tout. Elle ne faisait plus aucune rencontre et hormis Ambros, elle ne voyait presque plus ses amis en dehors des heures de cours. Elle n'avait plus de vie sociale mais si elle voulait réussir, elle ne pouvait pas faire autrement.

Après une heure de révisions, elle décida de faire une pause. Elle s'étendit sur le banc. Elle regarda autour d'elle. C'est alors qu'elle vit un garçon débarquer. Il avait l'air en colère, il marchait d'un pas rapide. Il lui faisait penser au garçon de la volière, une mauvaise rencontre d'ailleurs. Elle espérait qu'il n'y aurait pas de problème avec lui s'il venait lui parler. //
Voir le profil du joueur Envoyer un Hibou Fiche de personnage RP Visiter le site web du joueur

Joueur


Messages : 1608
Guilde : Les Marchombres
Maison : Serpentard
Poudlard : 6e année
MessageDate du message: Mar. 07 Avr 2015, 17:24  Répondre en citant

Son cœur battait fort dans sa poitrine, son souffle devenait rauque et ses organes demandaient plus d'oxygène qu'il ne pouvait leur en donner. Voilà bien quatre ou cinq minutes que Logan Lewis sprintait à la poursuite de son voleur. En effet, un jeune idiot avait trouvé extrêmement drôle de lui prendre une de ses feuilles de cours à la volée et de s'enfuir ensuite avec. En soi, ce n'était pas tellement important. Le jeune homme avait déjà lu cette feuille là et grâce à son incroyable mémoire, il devait bien la savoir par cœur, quelque part dans un coin de son cerveau. Le problème était là, il ne pouvait pas restituer la feuille entièrement sans faire des efforts importants. Les connaissances étaient bien là, mais inatteignable par la simple volonté du Serdaigle. Néanmoins, il savait que si un jour, il venait à avoir besoin de ces ressources, les informations ressurgiraient de sa mémoire, mais il devait en avoir besoin. Quelque chose ou quelqu'un devait les lui demander. Pour donner un exemple concret, le jeune Lewis, violoniste à ses heures perdues, pouvait lire une seule fois une partition et lorsque qu'il devait la jouer, les notes venaient naturellement dans sa tête, mais une fois qu'il avait cessé de jouer, elles disparaissaient aussi vite qu'elles étaient venues. En quelque sorte, il était doté d'une mémoire eidétique incontrôlable, ou du moins pas encore. Il y travaillait, mais cela lui demandait du temps, temps qu'il perdait à poursuivre ce garçon inconscient. Garçon qu'il avait perdu de vue d'ailleurs. Effectivement, le voleur l'avait amené à la roseraie, un espace qui pouvait s'avérer être un petit labyrinthe et qui n'était pas connu pour sa grande visibilité. L'horizon devait être à trois mètres tout au plus.

Logan capitula et se pencha en posant ses mains sur ses genoux. Furtivement, son égo vint lui faire remarquer qu'il devrait courir plus souvent s'il ne voulait pas se faire distancer de la sorte et cracher ses poumons si rapidement. Sa conscience vint pointer du doigt le côté sprint de la course et non son côté simple balade de santé. Quant à lui, le jeune homme cligna des yeux et secoua imperceptiblement la tête pour calmer tout ce petit monde. Parfois, il trouvait que son cerveau abritait un peu trop de monde... Alors qu'il récupérait progressivement de sa course poursuite, contrôlant son souffle, il fit un rapide bilan de la situation. Et en résumé, il fulminait de colère. D'une, il ignorait la maison et l'année de son voleur. Cela n'allait pas être simple de récupérer sa feuille ou d'appliquer une vengeance. Il n'avait même pas eu le temps de voir son visage : il était parti avec son parchemin bien trop vite. Il n'était pas le moins du monde avancé. Estimant qu'il avait suffisamment récupéré, il se redressa, pas trop vite et regarda autour de lui à la recherche d'un détail qui pourrait potentiellement l'envoyer vers une piste. C'est là qu'il la remarqua. Sur un banc de la roseraie demeurait une jeune fille, Poufsouffle s'il en croyait sa cravate jaune et noire. Un sourire se dessina sur les traits du Serdaigle. Ce dernier portait d'ailleurs son uniforme de Poudlard, pour une fois en dehors des cours, il faut dire qu'il était sorti tôt et n'avait pas eu la foi de retourner se changer au dortoir. Ainsi, il s'était contenté d'abandonner son pull par cette chaleur printanière et avait conservé la chemise blanche, la cravate bleue et bronze de Serdaigle, et son pantalon de toile noire. Cet accoutrement lui accordait deux avantages dans la présente situation ; d'un, il paraissait moins menaçant et plus comme tout le monde, et de deux, sa maison était apparente, or les Serdaigles n'étaient pas réputés pour être méchant, mais pour être calme et réfléchi. Peut-être allait-il pouvoir tirer quelques informations de cette demoiselle. L'air de rien, il s'avança dans sa direction et vint s'assoir négligemment à côté d'elle. Il s'était installé à l'extrémité ni occupée par la jeune fille ou par ses affaires de cours de sortilège semblait-il selon le parchemin qui dépassait. Il laissa choir son bras sur le rebord du banc et regarda la demoiselle avant de prendre la parole :

- Bonjour, je suis navrée de te déranger, mais vois-tu, je suis à la recherche de quelqu'un, peut-être le connais-tu ? Il est de Poufsouffle... - Cette information venait de fuser dans l'esprit de Logan, il s'était brusquement souvenu d'un éclair jaune filant dans le vent et ça lui était revenu lorsqu'il avait émis l'hypothèse qu'elle et son voleur se connaissait. - Tu l'as peut-être aperçu d'ailleurs, il vient certainement de passer. - Il lui offrit un sourire éclatant, le ton de sa voix était tout à fait naturel, le sociopathe qui était en lui avait repris le dessus. - Il a voulu me faire une petite blague en me délestant d'une feuille, mais il se trouve que j'en ai besoin... C'est fâcheux. Tu sais peut-être quelque chose ? Hum ?

Logan savait parfaitement contrôler ses sentiments et ses réactions. Il n'était pas sans ignorer que cela relevait de la sociopathie, mais il n'en avait que faire. Cela lui était bien utile dans un grand nombre de situation. Durant tout le temps où il avait parlé, il s'était montré avenant et n'avait pas hésité à sourire, chose qui était bien rare chez le garçon. Néanmoins, il voulait tout de même lui faire comprendre, tout à fait inconsciemment et implicitement, qu'il était déterminé à obtenir ces informations. C'est pourquoi, tranquillement, il défit les boutons de ses manches et les retroussa légèrement. On pouvait maintenant observer le début, ou la fin, d'un tatouage sur l'avant-bras droit du septième année. Ce dernier savait, selon ce qu'il avait étudié, que le cerveau aurait tendance à interpréter ce geste comme légèrement ostentatoire, néanmoins, consciemment, il pouvait l'assimiler à un geste logique en raison de la chaleur. Cependant, la manipulation se basant surtout sur l'inconscient, il suffisait qu'elle y soit un tant soit peu réceptive et il obtiendrait une réaction. L'un des seuls inconvénients de cette science était son imprévision. Il ne savait donc nullement comment la jeune fille allait réagir...


Couleurs utilisées dans ce message : #000050
Voir le profil du joueur Envoyer un Hibou Fiche de personnage RP

Team RP


Messages : 6874
Guilde : Les Dragons d'Opale
Maison : Poufsouffle
Poudlard : 7e année
MessageDate du message: Mer. 08 Avr 2015, 20:50  Répondre en citant

// La Poufsouffle observait toujours le jeune homme. Elle le vit arriver vers elle, elle se préparait déjà mentalement à l'affront certain qu'il y allait avoir entre les deux élèves. Elle se redressa et attendit la pique du garçon, qui n'arriva finalement pas. //

- Bonjour, je suis navrée de te déranger, mais vois-tu, je suis à la recherche de quelqu'un, peut-être le connais-tu ? Il est de Poufsouffle... Tu l'as peut-être aperçu d'ailleurs, il vient certainement de passer. Il a voulu me faire une petite blague en me délestant d'une feuille, mais il se trouve que j'en ai besoin... C'est fâcheux. Tu sais peut-être quelque chose ? Hum ?

// Katleen fut étonnée de la gentillesse du jeune homme qui avait pour l'air fâché il y a à peine une minute. Elle lui sourit donc mais ne se rappela pas avoir vu quelqu'un d'autre franchir la roseraie et surtout pas en courant. //

- Il ne me semble pas avoir vu quelqu'un d'autre ici. Mais j'étais concentrée, peut-être que je l'ai raté. Tu as besoin d'aide pour le chercher ? Je sais que ce n'est pas très pratique de réviser ses cours sans les leçons donc je veux bien t'apporter mon aide.

// Cela lui paraissait tout de même étrange de n'avoir vu personne. Le Serdaigle - elle l'avait deviné grâce à sa cravate - semble être sûr de la destination du voleur de sa feuille.
La jeune fille détailla le garçon, il était grand et avait les cheveux noirs et les yeux marrons foncés. Elle jeta un coup d'oeil à ses avant bras et vit un tatouage. Il y a de ça cinq secondes, il n'avait pas sa chemise retroussée ainsi. Katleen n'était pas dupe, elle vit clair dans le jeu du Serdaigle qui lui faisait face mais décida de ne pas s'y formuler pour le moment. Elle lui reprocherait peut-être par la suite si celui-ci l'embêtait. //


Couleurs utilisées dans ce message : #000050, #FCD21C
Voir le profil du joueur Envoyer un Hibou Fiche de personnage RP Visiter le site web du joueur

Joueur


Messages : 1608
Guilde : Les Marchombres
Maison : Serpentard
Poudlard : 6e année
MessageDate du message: Mar. 14 Avr 2015, 18:25  Répondre en citant

Logan, les avant-bras toujours à demi dénudés, écoutait la réponse décevante de la jeune Poufsouffle. Tellement décevante qu'il n'écouta que le début. Son esprit s'était mis à vagabonder vers son tatouage. Il aimait, que dire, il était fou de ses tatouages et cela palliait fortement avec la réplique inutile de la demoiselle. Le jeune homme n'avait rien de plus personnelle que ces dessins à l'encre gravés sur, ou plutôt sous, sa propre peau. En effet, d'un œil extérieur, cela ressemblait surtout à une excentricité, mais en réalité, la quasi entièreté de son histoire était écrite sur sa peau. Seulement, fallait-il encore pouvoir la déchiffrer. En réalité, ce n'était à la portée que d'une seule et unique personne : lui-même. Cela s'expliquait par le fait que le Serdaigle, d'une part était très secret et d'une autre part n'avait encore trouvé personne à qui faire confiance pour en livrer des bouts, de cette histoire. Du tatouage sur son avant-bras droit, on ne pouvait voir qu'une flamme, admirablement bien dessinée, et c'en était la fin. Celui-ci avait une place stratégique... Soudain, alors que son esprit était occupé à autre chose, une partie de son cerveau tilta sur un mot qu'avait prononcé la jeune fille, qui, visiblement, avait fini de parler :

- Réviser ? Il eut un petit sourire, fugace. Quel étrange mot, bien dénué de sens à mes yeux...

Son regard s'en alla à nouveau vers d'autres univers invisibles aux yeux des autres. Voilà bien l'un des inconvénients si vous vouliez parler à Logan. Il fallait de la patience, beaucoup de patience et surtout, ne pas s'énerver, attendre que le moment de flottement passe. Durant ces instants ci, il était toujours bien attentif, mais il pensait à autre chose. C'était plus que cela, il regardait ailleurs, sans même s'en rendre compte. Ces moments ne durait que quelques secondes en réalité, mais bien plus pour le cerveau du garçon. Dans ces cas-là, cela tournait tout seul là-haut, mais d'un regard externe, il regardait plutôt dans un autre monde. En réalité, cela fonctionnait comme ceci : on lui disait quelque chose, ou il disait lui-même quelque chose et cela faisait réagir son cerveau, ce dernier partant ailleurs, sur ce qui avait créé la réaction, pendant qu'une partie du cerveau restait concentrée sur la discussion, créant ainsi un effet de coupure qui ne durait jamais bien longtemps puisqu'une fois la phase de flottement terminée, il continuait naturellement, comme s'il ne s'était jamais arrêté. Ce qui, pour le jeune homme, était le cas. Tout n'était que continuité, pour lui. Cela pouvait déstabiliser au premier abord, mais on s'y habituait généralement vite, ou pas du tout.

En l'occurrence, l'emploi du mot « réviser » l'avait fait réagir. En effet, Logan n'avait nul besoin de... réviser. Il ne contrôlait pas sa mémoire, mais il savait qu'il pouvait lui faire confiance. Il lui suffisait alors de lire son cours et c'était fini. Les données étaient là, quelque part. C'était justement ce quelque part qu'il n'aimait pas trop et qu'il essayait de trouver. S'il arrivait à savoir comment cela fonctionnait et où en plus de comment atteindre ce quelque part, il n'aurait peut-être même plus besoin de fournir cet effort de lecture. Il le fournissait parce que cela faisait partie du minimum syndical, mais peut-être une fois ce processus compris, il pourrait intégrer le cours au moment où il l'écrivait. Peut-être était-ce déjà le cas ? Néanmoins, il ne voulait pas se risquer à faire l'expérience, alors il s'entraînait, pour comprendre sa mémoire. Cette feuille, qu'on lui avait dérobée, servait justement à cela. Et il était en pleine expérimentation pendant que le voleur s'en était saisie. D'ailleurs, la jeune poufsouffle ne lui avait pas parlé de cette feuille à l'instant ? Bien sûr que si, mais elle avait été incapable de l'aider. Dommage... Il reprit :

- Hum... au vue de ta proposition, je pense que tu ne saisis pas l'enjeu de récupérer cette feuille. Réviser ne me sert à rien. Rien du tout. C'est tellement... inutile. Son visage se crispa, il ne voulait pas s'attirer l'antipathie de la demoiselle et pour cela il devait... expliquer. Encore une chose qui l'agaçait. J'ai la chance de tout retenir très facilement. Cependant, je ne le maîtrise pas, c'est pourquoi je fais des expériences pour en déduire le fonctionnement. Et cette feuille faisait partie d'une expérience, j'en ai donc besoin telle qu'elle est, au moindre détail près : un point, une virgule, une apostrophe, une bavure... Rien ne doit changer. L'explication faite, il revint au sujet de départ, le plus important. Tu sais, tu n'as pas à t'inquiéter pour ton camarade de Poufsouffle, je sais que je n'ai pas forcément une excellente réputation, mais je ne m'en prends pas aux gens gratuitement, contrairement à mon voleur. Je peux t'assurer qu'il n'y aura aucune conséquence s'il me la rend, intact. Tu es certaine de ne pas l'avoir vu?

Encore une fois, il faisait tout pour ne pas se montrer froid et il avait voulu tenter une dernière fois d'obtenir des informations avant de lâcher l'affaire. Elle ne lui avait rien fait après tout, la torturer inutilement ne servirait à rien, si elle lui disait ne rien savoir, ce devait-être vrai. Cependant, il voulait en être sûr et insister était peut-être nécessaire. Le désavantage de ce plan était qu'elle pouvait se sentir agressée. Il réfléchissait donc à un plan pour que ce ne soit pas le cas. Il ne fallait pas revenir plus sur le sujet, c'était une mauvaise idée, elle ne se sentirait pas en confiance. Pour ce dernier point, c'était peut-être déjà le cas en raison du retroussement de ses manches. Il ne comptait pas les baisser tout de suite, il avait trop chaud, vraiment. Et puis la vision de son tatouage le calmait, l'apaisait, il était toujours lui-même. Toujours lui-même... une idée germait en lui. Peut-être que se présenter, changer un peu de sujet, la mettrait un peu plus en confiance et lui ferait surtout comprendre qu'il s'agissait là certainement de sa dernière tentative pour lui extorquer des informations. Il pesa le pour et le contre, et il en ressortit qu’il ne risquait pas grand-chose à tenter cette tactique :

– Oh, j'en ai oublié toute ma politesse, mes excuses ! Je me nomme Logan Lewis, Serdaigle, comme tu as dû le deviner, septième année ! Que le temps passe vite...

À l’emploi de cette expression, le Serdaigle se perdit comme à son habitude dans un autre univers...


Dernière édition effectuée par Izaac Reagan (Mar. 14 Avr 2015, 18:44) ; édité 2 fois

Couleurs utilisées dans ce message : #000050
Voir le profil du joueur Envoyer un Hibou Fiche de personnage RP

Team RP


Messages : 6874
Guilde : Les Dragons d'Opale
Maison : Poufsouffle
Poudlard : 7e année
MessageDate du message: Dim. 19 Avr 2015, 19:58  Répondre en citant

// Le Serdaigle lui paraissait arrogant. Il n'avait pas besoin de réviser, comme s'il voulait dire qu'il était le meilleur. Katleen ne supportait pas les élèves comme lui, elle leva les yeux au ciel en le montrant bien. Montrant qu'elle ne se laisserait pas marcher les pieds. Un avertissement en quelque sorte. La Poufsouffle regarda le jeune homme quand il reprit la parole : //

- Hum... au vue de ta proposition, je pense que tu ne saisis pas l'enjeu de récupérer cette feuille. Réviser ne me sert à rien. Rien du tout. C'est tellement... inutile. J'ai la chance de tout retenir très facilement. Cependant, je ne le maîtrise pas, c'est pourquoi je fais des expériences pour en déduire le fonctionnement. Et cette feuille faisait partie d'une expérience, j'en ai donc besoin telle qu'elle est, au moindre détail près : un point, une virgule, une apostrophe, une bavure... Rien ne doit changer. Tu sais, tu n'as pas à t'inquiéter pour ton camarade de Poufsouffle, je sais que je n'ai pas forcément une excellente réputation, mais je ne m'en prends pas aux gens gratuitement, contrairement à mon voleur. Je peux t'assurer qu'il n'y aura aucune conséquence s'il me la rend, intact. Tu es certaine de ne pas l'avoir vu ?

// Mais la prenait-il pour une idiote ? Elle savait qu'elle n'avait vu personne, il fallait être bigleux pour en douter. Katleen s'énervait intérieurement, il l'agaçait déjà alors qu'elle ne connaissait pas son prénom. Pourquoi réagissait-elle ainsi ? Elle restait tout le temps calme d'habitude. Que lui arrivait-il ? //

– Oh, j'en ai oublié toute ma politesse, mes excuses ! Je me nomme Logan Lewis, Serdaigle, comme tu as dû le deviner, septième année ! Que le temps passe vite...

// Katleen lui sourit. Enfin il s'était présenté. Ça y est, elle se calmait. //

- Je suis Katleen Makerley, à Poufsouffle comme tu l'as deviné. Et je suis en cinquième année. Et s'il te plait, ne me traite pas de bébé comme certaines personnes s'amusent à le faire.

// La jeune fille avait trop parlé. Elle l'attaquait alors qu'il s'était repris. Elle décida donc de s'excuser immédiatement : //

- Désolée, je me suis emportée.

// Elle reporta son attention sur ses cours mais elle jeta un coup d'oeil au garçon. Il avait l'air préoccupé et malgré son arrogance, elle avait envie de l'aider. Cela avait l'air de compter pour lui. Seulement, il avait déjà refusé son aide. Que pouvait-elle lui proposer de plus ? Elle relut donc ses leçons en attendant que le prénommé Logan lui réponde. //


Couleurs utilisées dans ce message : #000050, #FCD21C
Voir le profil du joueur Envoyer un Hibou Fiche de personnage RP Visiter le site web du joueur

Joueur


Messages : 1608
Guilde : Les Marchombres
Maison : Serpentard
Poudlard : 6e année
MessageDate du message: Lun. 15 Juin 2015, 14:36  Répondre en citant

Le Serdaigle s’était encore perdu dans un monde invisible aux yeux des autres. Il se remémorait ces dernières années à Poudlard. Le temps lui avait littéralement filé entre les doigts. Il se souvenait encore de ses premiers pas dans l’enceinte du château. Sa répartition qui l’avait conduit à Serdaigle, de justesse ! En effet, le choixpeau avait bien failli l’envoyer à Serpentard, mais il s’était ravisé au dernier moment. Logan ne le regrettait pas, il se sentait à sa place chez les bleu et bronze. Un rayon de soleil vint chatouiller son visage, il ne profitait pas souvent du soleil, sa peau en témoignait. Il était presque aussi blanc qu’un cachet d’aspirine, un médicament moldu. Cette chaleur le fit revenir à lui et à la jeune fille à côté de lui. Il se souvint alors de sa quête, de la poursuite de son voleur dont il avait perdu la trace dans la roseraie. Et cette jeune poufsouffle, là, n’avait pas vraiment l’air de vouloir l’aider. Quelque chose dans la tête du jeune homme lui disait qu’il était sérieusement en train de perdre son temps et il n’aimait pas ça. Il faut dire que le garçon n’était pas vraiment réputé pour sa patience légendaire. Cependant, il décida de rester quelques minutes de plus. La jeune fille venait de lui sourire, peut-être allait-elle se décider à véritablement l’aider ? Avec un regain d’intérêt, il l’écouta parler.

- Je suis Katleen Makerley, à Poufsouffle comme tu l'as deviné. Et je suis en cinquième année. Et s'il te plait, ne me traite pas de bébé comme certaines personnes s'amusent à le faire.

Raté. Elle ne fit que se présenter, et de son côté, Logan enregistra Katleen Makerley de Poufsouffle, cinquième année, dans son esprit, quelque part, au cas où. Elle s’embarrassa même de quelconques futilités, comme si une demoiselle dans son genre allait l’empêcher de faire ce qu’il entendait. Quelque part, il se dit qu’au final, si elle accordait autant de crédit aux personnes qui proféraient de telles paroles à son égard, il devait y avoir une part de vérité. En pensant cela, une phrase lui revint en tête, maintes fois prononcées : Il n’y a que la vérité qui blesse. Avec le temps, il avait cessé d’y croire, mais dans le cas présent, il se demandait si ce n’était pas vrai. Néanmoins, il se garda bien de le dire à voix haute, il ne voulait pas avoir à épiloguer sur le sujet et il avait mieux à faire. Il ne nota même pas le faire que les dires de la dite Katleen pouvaient être agressifs et ne le capta plus ou moins que quand celle-ci s’excusa.

- Désolée, je me suis emportée.

S’en était trop pour le garçon qui était assez remonté pour l’heure. Ce n’était pas la journée de ses rêves. D’abord, on lui volait ses affaires, ensuite, on lui faisait perdre son temps et enfin il avait encore à faire avec quelqu’un de faible. Quand allaient-ils tous se décider à assumer leurs actes jusqu’au bout ! Dans son cas, on parle ou on ne parle et on ne revient pas en arrière ! Les retours en arrière, ça n’existe pas ! Même au travers d’excuses ! Il baissa les yeux, prêt à réagir, et tomba sur son tatouage. Même cette vision n’arrivait plus à l’apaiser. Il en avait marre, plus qu’assez. Son égo cria stop ! Violemment, il redescendit ses manches et se leva dans un bond. Une lueur mauvaise luisait dans ses yeux. Malheureusement pour elle, elle allait subir sa colère, son trop plein de perte de temps.

- Mais vous n'en avez jamais assez de vous excuser ! Jamais vous ne décidez d’assumer vos actes ? Vos paroles ? Il serait temps de te bousculer un peu ! Les gens qui s’excusent sont des faibles et rien d’autre. Je perds mon temps ici. Il est évident que jamais tu ne m’aideras. Ah ! maudite loyauté ! Nos chemins se séparent ici, jeune fille insignifiante.

Et sans un mot de plus, il tourna les talons, furibond d’avoir perdu autant de temps. Son voleur devait bien rire maintenant, non mais quelle idée avait-il eu. Demander de l’aide ? Sérieusement ? Tu ne peux pas être fier de toi ce coup-ci Logan, pensa-t-il amèrement. Il tombait bien bas en ce moment. Il faut dire que Lasbelin Jones commençait à lui tourner la tête, depuis qu’il la suivait, il n’était plus lui-même et il en ignorait complètement la raison. Cette fille le rendait fou. Logan marcha d’un pas vif, ruminant de rouges pensées. Personne n’avait intérêt à croiser son chemin sous peine de finir découpé en morceaux puis grillé avant d’être transformé en brochettes de viande !


[HRP : Je suis désolée, Logan n'a vraiment pas été tendre avec Katleen Si tu souhaites faire réagir Katleen, je te laisse le champ libre, mais si jamais tu n'en as pas envie, MP moi, j'éditerai pour indiquer que le RP est terminé (; ]


Couleurs utilisées dans ce message : #FCD21C, #000050
Voir le profil du joueur Envoyer un Hibou Fiche de personnage RP

Team RP


Messages : 6874
Guilde : Les Dragons d'Opale
Maison : Poufsouffle
Poudlard : 7e année
MessageDate du message: Dim. 28 Juin 2015, 11:51  Répondre en citant

// Katleen observait le jeune homme qui devenait de plus en plus rouge. Il allait éclater, d'une seconde à l'autre. Et elle était la cible même de cet énervement. //

- Mais vous n'en avez jamais assez de vous excuser ! Jamais vous ne décidez d’assumer vos actes ? Vos paroles ? Il serait temps de te bousculer un peu ! Les gens qui s’excusent sont des faibles et rien d’autre. Je perds mon temps ici. Il est évident que jamais tu ne m’aideras. Ah ! maudite loyauté ! Nos chemins se séparent ici, jeune fille insignifiante.

// S'il croyait pouvoir la faire changer d'avis sur ses excuses, il pouvait toujours espérer. Elle n'avait rien à se reprocher sur ce point et ce n'est pas un inconnu qui allait la faire réfléchir sur ça. Mais pour qui se prenait-il celui-là à lui parler de cette sorte ? Ah c'en était fini de la légendaire gentillesse des Poufsouffle. Ils ne se faisaient pas tous marcher sur les pieds non plus et elle allait lui montrer sur le champ en lui disant ce qu'elle pensait.

Alors qu'il s'en allait, elle le suivit presque en courant. Elle le devança et s'arrêta devant lui en l'empêchant de continuer sa route. //

- Maintenant tu vas m'écouter. S'excuser c'est reconnaitre ses erreurs. Reconnaitre ses erreurs ce n'est pas être lâche. Si tu ne t'excuses jamais alors c'est toi qui es lâche. Si tu crois toujours avoir raison sur tout alors tu es un imbécile parce que tu te trompes. Tu es venu me demander de l'aide, j'étais prête à t'en apporter mais avec l'orgueil que tu as tu n'as pas accepté alors cesse de m'embêter, de critiquer ma façon de faire. Je te laisse t'en aller avec joie. Peut-être que tu reviendras avec des excuses ce qui serait un beau pas mais tu ne m'as pas l'air assez courageux et trop lâche pour le faire, pour corriger ce que tu as fait.

// Puis Katleen s'en retourna et se rassit sur son banc. Elle prit le parchemin qu'elle était en train de lire avant de se lever et en continua la lecture. Elle était maintenant remontée mais ça lui avait fait beaucoup de bien de dire enfin ce qu'elle pensait. C'était tombé sur un inconnu mais elle ne s'en voulait pas. Après tout il l'avait beaucoup cherché. Elle ne pensait pas lui avoir changé ses pensées mais elle avait espéré en le voyant arriver qu'elle se ferait peut-être un nouvel ami. Enfin, maintenant c'était trop tard mais elle ne regrettait aucunement sa prise de position.

Elle décida donc de continuer ce qu'elle était venue faire et oublia vite l'existence du garçon. //

[Fin du RP]


Dernière édition effectuée par Katleen Makerley (Jeu. 09 Juil 2015, 21:43) ; édité 1 fois

Couleurs utilisées dans ce message : #000050, #FCD21C
Voir le profil du joueur Envoyer un Hibou Fiche de personnage RP Visiter le site web du joueur

Joueuse


Messages : 5635
Guilde : Aucune
Maison : Poufsouffle
Poudlard : 7e année
MessageDate du message: Sam. 18 Juil 2015, 17:56  Répondre en citant

[Début de RP entre Storm Tenerezza (Stormy) et Mira Delmey (Mira)]




// Mira avait décidé de se détendre à la roseraie. Elle avait besoin du calme et de la douceur de ce lieu aux odeurs enivrantes. Elle avait un livre parlant de chats dans la main gauche et dans la main droite, un thermos de thé d'une saveur peu commune : la prune. Elle avait hâte de se délecter de son nouveau livre. //

- Y a t-il animal plus fascinant qu la chat ? Avec son incroyable grâce et son exceptionnelle agilité, son expressivité et sa douceur tout en gardant une grande indépendance, tout ça en fait un être hors du commun et extrêmement attachant.

// La jeune fille pensait à Socrate qui devait être étendu de tout son long sur son lit dans le dortoir ou dans les cuisines à quémander nourriture et caresses. Cette image la fit sourire. Elle commença sa lecture pour penser à autre chose, se vider la tête avant de réfléchir de nouveau à sa nouvelle guilde.

La Poufsouffle avait quitté la guilde Salade de Fruits il y avait de ça quelques semaines. Elle ne s'y sentait plus à l'aise. Alors qu'elle avait été là dès le début de la création de cette guilde, elle s'éloignait de plus en plus de ses espérances... Il y avait de nombreux membres qu'elle ne connaissait pas dont certains un peu hostiles, l'organisation devenait peu à peu compliquée à gérer, la salle de guilde devenait trop petite pour accueillir tout le monde et les activités devenaient de plus en plus rares. C'est sur ces constatations que Mira avait décidé de quitter la guilde Salade de Fruits pour créer sa propre petite guilde : La Clairière Enchantée.

Elle avait fait des affichettes qu'elle avait épinglé un peu partout à Poudlard pour recruter des membres et construire une cabane pour accueillir tout le monde avec eux. Toute seule, même avec toute la volonté du monde et sa magie, elle n'y serrait pas arrivée. Heureusement, une petite poignée d'élèves l'avait suivie dans son aventure. Il restait encore beaucoup à faire mais les travaux avancés plutôt bien. La jeune fille se démenait entre la construction de la cabane, les formalités administratives pour la création d'une guilde, les activités à proposer, la décoration à chercher, les cours et les devoirs.

Malgré un emplois du temps chargé, elle tenait absolument à garder un très bon niveau scolaire pour passer en troisième année aussi facilement qu'elle était passée en seconde. C'était plus qu'importent, c'était une nécessité pour prouver qu'elle avait un aussi bon niveau que son frère et qu'elle aussi réussirait ses études et sa vie.

Avec tout ça, elle était épuisée et c'était pourquoi elle avait tant besoin de cette pose, si rare ces derniers temps. Elle but une gorgée de thé tout en gardant les yeux rivés sur la photographie d'un magnifique chat tonkinois aux yeux bleus. Cette race de chat avait la particularité d'être blanche à la naissance et de noircir en vieillissant.

Autour Mira, des papillons voletaient autour des roses au parfum délicat et parfois se posaient un instant sur le livre de la jeune fille et s’envolaient aussitôt vers d'autres horizons. Tout était parfaitement calme... Si calme que la jeune fille entendit tout de suite le bruit de pas se dirigent vers elle. //


Couleurs utilisées dans ce message : #DB1702
Voir le profil du joueur Envoyer un Hibou Fiche de personnage RP
Montrer les messages depuis:   
Page: <--  1, 2, 3, 4, 5 ... 16  -->
   Répondre au sujet    Forum >> Le Parc
Page 2 sur 16