Hiboux Nomade Notes
Spooky Manalloween ☆ Venez résoudre ces énigmes pour une grosse surprise ☆
 Joueur :    Mot de passe :    Automatique :         Inscription  


Chorale

Page: <--  1, 2
   Répondre au sujet   Forum >> Salles des Clubs
Auteur Message
Weyna

Ancien(ne)





MessageDate du message: Mer. 02 Nov 2011, 17:48  Répondre en citant

- Dis donc tu vas chanter aussi toi. Allez je t'écoute, respire bien.

Elle leva les yeux au ciel. Forcément, après ça elle n'allait pas la laisser partir. Weyna n'avait pas vraiment peur de chanter, c'est juste qu'elle ne voulait pas passer après ça. Elle suivi tout de même sa nouvelle connaissance dans la salle qu'elle venait de découvrir.

- Si tu veux je peux t'accompagner!

Keiru passa une guitare autour de son cou et regarda Weyna. Elle même savait jouer du piano et elle se dit qu'un duo ne serait pas si mal.

- Tu l'auras voulus !

La jeune Edwards s’avança vers le vieux piano. C'était un Noique, la contraction de note et de magique, noire qui devait dater. Il semblait sortis de la grande époque du cabaret, du Charleston,... les fameuses années 20. Elle souffla sur les touches poussiéreuses ce qui forma un nuage léger qui retomba sur le sol avec lenteur. Elle pris place sur le siège qui donnait accès aux touches noires et blanches, se craqua les doigts, racla sa gorge et posa son doigt sur un "la". Elle regarda sa camarade et lui sourit. Puis commença à chanter le premier ver "Easy come, easy go" et enfin accompagna sa voix des notes doucereuses de son instrument tout en espérant que Keiru la connaisse et d'après sa référence de tout à l'heure cela ne faisait aucun doute.

That's just how you live
Oh, take, take, take it all but you never give
Should've known you was trouble from the first kiss
Had your eyes wide open, why were they open?

Gave you all I had and you tossed it in the trash
You tossed it in the trash, you did
To give me all your love is all I ever asked
Cause what you don't understand is

I'd catch a grenaaaade for ya
Throw my hand on a blaaaade for ya
I'd jump in front of a traaaaiiiin for ya
You know I'd doooo anything for ya

I would go through all this paaaaiiin
Take a bullet straight through my braaaaaiiiiin
Yes, I would die for you, baby
But you won't do the same


Sa voix quand elle chantait gardait son ton enfantin qu'elle avait quand elle parlait. Un ton attendrissant qui la rendait d'aspect encore plus fragile qu'elle en avait déjà l'air, ce qui était un handicap pour se faire respecter et un avantage quand elle réclamait quelque chose à son père. Elle était douce à l'oreille, frêle et mignonne à la fois. L'entendre était apaisant, réconfortant et donnait envie de la serrer dans ses bras. Ce que son père faisait d'ailleurs à chaque fois qu'elle finissait de chanter pour lui. A la fin du premier couplet et du premier refrain la Poufsouffle regarda la rouge et or pour lui faire comprendre qu'elle devait y passer aussi et continuer...


Couleurs utilisées dans ce message : #D10F7B
Keiru

Ancien(ne)





MessageDate du message: Mer. 02 Nov 2011, 18:35  Répondre en citant

// La rouge et or pris la chanson en chemin, dès le "Easy come, easy go", elle cerna l'idée de Weyna et commença à jouer les notes de "Grenade" avec elle.
Keiru écoutait la jolie blonde en continuant de gratter la guitare. La sensibilité de sa voix rendait la chanson très attendrissante. Elle avait certes un talent mais elle pouvait sûrement le développer, elle semblait pouvoir aller loin.

- J'adore.


Weyna accorda un regard insistant à la gryffondor qui ne pouvait résister.
Un moment intense dans une harmonie parfaite, en bonne compagnie..

- J'aimerais bien que tu m'accompagnes aussi.. Si tu suis tu me rattrapes.

Keiru s’échauffa un peu la voix, puis elle commença :

~ This ones for you-ou a-and me...
Living out our dreams
We are right where we should be
With my arms out wide
I open my eyes
And now
All I wanna see
Is a sky full of lighteee-ers
A sky full of lighteeee-eers


- Hum.. Il commence à se faire tard. Tu nous en fais une dernière et on y va ?


Couleurs utilisées dans ce message : #990099
Weyna

Ancien(ne)





MessageDate du message: Mer. 02 Nov 2011, 19:04  Répondre en citant

Le medley était parfait. Tandis que Keiru chantait, la jeune Poufsouffle faisait les coeurs.Les deux blondes s'entendaient à merveille musicalement parlant et Weyna espérait que ce serait le cas amicalement parlant également. La rouge et or chantait vraiment très bien. Quelque soit le choix de la chanson sa voix s'accordait à merveille.

- Hum.. Il commence à se faire tard. Tu nous en fais une dernière et on y va ?

-Okay ! Hum...

Edwards se demandait ce qu'elle allait bien pouvoir chanter. Puis elle se dit pourquoi changer d'artiste quand celui-ci convenait parfaitement.

-Je sais ! Et 1, 2, et 1, 2, 3, 4 !

When I see your faaaace
There’s not a thing that I would change
Cause you’re amazing
Just the way you are
And when you smile,
The whole world stops and stares for awhiiiile
Cause girl you’re amazing
Just the way you aaaaare

The way you aaaaaaaaaaaaaaaaaaaare
The way you aaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaare
Girl you’re amazing
Just the way you aaaaare


Elle finis sur une note lente. Et rouvrant les yeux elle se mit à sourire. Elle avait bien fait de s'arrêter, elle avait passé un très bon moment et elle espérait qu'elle en aurait encore des tas dans cette même salle....


Couleurs utilisées dans ce message : #D10F7B
Keiru

Ancien(ne)





MessageDate du message: Mer. 02 Nov 2011, 19:37  Répondre en citant

- Magnfiiiiiiique.

//Keiru ferma l'armoire et remit la clef dans le petit sabot, découvrant deux petits joyaux rouges. Elle en donna à Weyna.

- Disons que c'est le symbole de notre amitié.

Keiru attrapa Edwards et elle partirent bras-dessus, bras-dessous.//

Joueuse


Messages : 2901
Guilde : Aucune
Maison : Serdaigle
Poudlard : 6e année
MessageDate du message: Mar. 16 Fév 2016, 19:11  Répondre en citant

[RP unique Event de St Valentin avec Cassiopée, Maximilian et Iris O'Neill, Evander Lawford et Loreliese Laners]




// La salle de répétition de la chorale était déserte en ce beau jour. Enfin, aussi déserte que possible si on omettait la présence de trois élèves, un infirmier et une conseillère d'orientation. Cassiopée O'Neill était couchée sur un des bancs, sa tête reposant sur les genoux de sa cousine. Et les jambes en l'air, fermement maintenues par son cousin. Tout ça pour une malheureuse, petite et insignifiante chute de tension.

Tout avait pourtant bien commencé, elle était en compagnie de Mademoiselle Laners. Quand elle avait aperçu des enveloppes à terre. Elle avait naturellement tenté de les prendre - juste au cas où l'une de ces lettres lui était adressée. Cupidon avait tellement mal fait son boulot qu'elle n'avait strictement rien reçu, pas même une déclaration d'amitié !

Et c'était là que tout avait basculé - son corps - et que le sol était remonté à sa rencontre - ou l'inverse. Après, tout avait été un peu flou. Loreliese avait hurlé, un élève était parti chercher de l'aide - ou un croque mort, allez savoir, elle était inconsciente quand cela s'était produit - et on avait rameuté sa famille pour un dernier hommage. Et Evander avait suivi, il était un garçon curieux de nature. //

- J'espère que personne ne voit ma culotte. Dit-elle d'un ton ferme.

- Je promets que je tiens fermement ta jupe, personne ne verra rien. Assena Maximilian avec un sourire.

// Cassiopée eut l'air choquée, puis, marmonna d'un ton tout aussi bourru : //

- A quoi bon porter de la jolie lingerie, si c'est pour la cacher en cas d'accident ?

- Cassi !

// Iris riait vivement en ouvrant ce qui ressemblait, vu du dessous, à une lettre. //

- Tu fais quoi, jolie fleur ?

// Iris releva un sourcil avant d'accepter de partager sa découverte. //

- Et bien, vu que tu étais dans les vapes, Evander et moi, on lisait les déclarations qui ont causé ta perte de conscience. Et on s'amusait, en attendant que tu reprennes tes esprits, à les détourner. C'est quand même plus drôle ainsi. Et ça n'a strictement aucun rapport avec le fait que nous n'ayons rien reçu du tout.

// Cassiopée O'Neill essaya de se redresser mais abandonna bien vite. Maximilian et Loreliese l'avait prestement aidée - forcée - à se recoucher. //

- Et vous tolérez ça, mademoiselle Laners ?

- Ils font leurs bêtises, je ne fais qu'observer de l'extérieur. Tu te sens mieux ?

- Hummmm. Disons qu'une pavlova aux framboises...

- Elle reprend des forces, ou du moins assez que pour parler de pavlovas. Elle vivra...

// Un éclat de rire fit froncer les yeux de Cassiopée. Que fichait sa cousine avec Evander ? //

- Vous n'allez quand même pas les envoyer ?! Maximilian ! Fais quelque chose, bon sang de bonsoir ! Imagine qu'elle écrit à toutes tes amoureuses.

- Silence et repose-toi un peu. Tu t'agites pour rien. Comme elle ouvrait la bouche pour protester, il reprit plus fermement. Tsss, silence.

[Fin du rp]


Couleurs utilisées dans ce message : #990099, #1034A6, purple, #D70A53
Voir le profil du joueur Envoyer un Hibou Fiche de personnage RP

Championne d'Hexalis


Messages : 4581
Guilde : Les Dragons d'Opale
Maison : Gryffondor
Poudlard : 7e année
MessageDate du message: Ven. 23 Juin 2017, 01:03  Répondre en citant

[RP unique Jonas Al-Mahmoud]




// Jonas se faufila dans la première salle à gauche des escaliers du quatrième étage du château. Il était 20 heure passé mais il avait réussit à avoir l'autorisation du directeur et du concierge pour pouvoir utiliser les instruments présents dans la salle. Il posa donc son sac près de la porte et alluma les cierges qui se trouvaient dans la salle pour voir se qu'il allait faire sans utiliser de sort. Lorsqu'il eu fini son installation il se tourna vers les objets qui été entreposé dans la pièce, même si tous représentaient un certain attrait aux yeux du Serpentard, seul le plus imposant l'intéressait pour l'instant. Cela faisait quelques mois qu'il avait décidé de se mettre au piano pour séduire sa douce nymphe et après des mois d'apprentissage, il allait tenter pour la première fois de jouer les Quatre saisons de Vivaldi. C'était un morceau long et complexe et le Vert et Argent savait parfaitement qu'il s'attaquait à un monstre de la musique classique mais diable que c'était beau lorsque c'était bien joué. Il se rappelait la première fois qu'il l'avait entendu, lors de la natalice de Santo Stefano en Italie, jouée à l'orgue, il avait eu des frissons tout le long du morceau il s'en souvenait plus que bien, s'il fermait les yeux un instant il serait presque capable de revivre entièrement le scène. Depuis il appréciait de l'écouter en fonction de son humeur car cette symphonie s'accordait avec tout, le printemps, festif aurait put correspondre à merveille aux bacchanales de la Grèce Antique. L'hivers par contre correspondait plus à la scène de la mort de la mère de Bambi dans un dessin animé moldu. Le cinquième année fini par s'approcher du piano et par relever le couvercle tout en s’asseyant en face de l'instrument. Il sortie les partitions et les mis en face de lui, puis il commença à jouer mais au bout de 3 notes il se trompa, sans se décourager il recommença. 5 notes, reprise, 10 notes, reprise, 8, encore, 14. Ainsi s'enchaînèrent les minutes qui suivirent où le Palestinien recommençait sans se lasser, puis l'heure passa et sa patience atteignait ses limites. Il fini par craquer et hurla en repoussant violemment son tabouret ://

- Mais c'est pas vrai ! Ça commence à me les briser sévère !

// D'énervement, il referma le couvercle, faisant voler les papier avec les notes qui refusaient de se laisser jouer, il saisit son sac et se dirigea vers la sortie d'un pas décidé, il avait l'impression que Vivaldi lui même lui avait lancé une malédiction pour se moquer de lui, et lui enseigner qu'il fallait y aller pas à pas. Il se sentait un peu stupide d'avoir voulu tenter une musique si complexe mais il tenait vraiment à impressionner Calypso, et il échouait lamentablement, ce qui le mettait en rogne. Alors qu'il allait claquer la porte il se retourna une dernière fois et ses yeux se posèrent sur la scène qu'il laissait derrière lui, des feuilles partout, un tabouret renversé, ce n'était pas vraiment respectueux pour les membres de la chorale. En soupirant il fit demi-tour et se mit à ramasser son bazar, puis prit d'un élan soudain il se remit en face des touches, debout, et se mit à jouer de mémoire ce qu'il avait tenté de faire correctement pendant plus d'une heure. Il jouait du piano debout, et alors qu'il ne s'y attendait pas du tout, ses doigts se mirent à courir partout, comme manipuler par un divin manitou et il se sentait libre, heureux d'être là malgré tout. Ce sentiment de plénitude qui l'avait envahis lors de sa première écoute du morceau refit surface en lui et un sourire enfantin se dessina sur son visage. Cette fois il resta debout devant l'instrument et se remis à travailler son morceau, il se sentait plus à l'aise que lorsqu'il était assis et les notes sortaient avec un son plus gracieux. Jonas se remit donc au travail, et passa la nuit dans la salle du club de chorale à répéter inlassablement et quand les lumière du jour se mirent à poindre par la fenêtre il décida qu'il était temps pour lui d'aller se coucher. Il rassembla donc ses partitions et quitta la pièce, épuisé mais heureux, il ne lui restait que l'été et l'hivers à travailler mais pour ce dernier il hésitait encore, il ne souhaité pas faire pleurer son loukoum.//

**On verra tout ça demain, après une bonne nuit de sommeil.** décida-t-il en refermant la porte avant de se diriger vers son dortoir.

[Fin du RP Unique]


Couleurs utilisées dans ce message : #CC0000, #024500
Voir le profil du joueur Envoyer un Hibou Fiche de personnage RP
Montrer les messages depuis:   
Page: <--  1, 2
   Répondre au sujet    Forum >> Salles des Clubs
Page 2 sur 2