Hiboux Nomade Notes
♡ Amusez-vous bien sur Mana Wyrd ♡
 Joueur :    Mot de passe :    Automatique :         Inscription  


Le pont couvert

Page: <--  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8  -->
   Répondre au sujet   Forum >> Le Parc
Auteur Message

Joueuse


Messages : 1033
Guilde : Les Dragons d'Opale
Maison : Serpentard
Poudlard : 6e année
MessageDate du message: Mar. 07 Mar 2017, 15:18  Répondre en citant

- Je conçois que tu puisses aimer ne pas en avoir. Mais ne dis pas que ça ne sert à rien car tu te trompes.

// Elerinna s'aperçut qu'elle avait touché sans le vouloir une corde sensible chez Alexia. Elle culpabilisa immédiatement de sa plaisanterie qui n'était, après réflexion, pas vraiment drôle. Comment avait-elle pu sortir une ineptie pareille ? L'avantage avec la brune, c'est qu'on savait immédiatement si on l'avait vexée, sa réaction ne laissait pas de place au doute. Et puis, ça lui faisait découvrir un aspect de son amie qu'elle ne connaissait pas jusqu'alors : son lien puissant avec son frère. //

- Ce que je veux dire c'est que ...c'est que Julian est tout pour moi.

- Je comprends. Désolée, j'ai un peu manqué de tact, c'est pas vraiment ce que je voulais dire... Dans le fond, je sais pas vraiment ce que c'est que d'avoir des frères et sœurs et j'aurais pas dû en parler sans savoir.

// La mine un peu penaude, Elerinna s'en voulait pour sa bourde, mais était à la fois profondément touchée qu'Alexia lui parle de son frère et s'ouvre un peu à elle de cette manière. Elle était surprise de ne les avoir jamais croisé ensemble du temps où elle était encore à Poudlard. Il faut dire qu'elles ne se connaissaient que depuis l'année dernière et Durmstrang, donc c'était peut-être normal. Mais tout de même, un Serpentard qui devait supposément ressembler comme un jumeau à Alexia, ça ne devait pas courir les rues.

Elle laissa son regard se balader vers le vide en se faisant la réflexion qu'elle devrait venir ici plus souvent, comme si elle avait oublié la beauté de l'école et ses lieux hors du commun. Pas étonnant que la brune avait accepté qu'elles se retrouvent au pont couvert. Cet endroit lui correspondait si bien : sauvage, effrayant quelques fois, mais doté d'un charme qu'on découvre un peu plus chaque jour.

Après ce léger silence, Elerinna tenta une autre approche, à la fois pour faire pardonner son manque de discernement et pour se renseigner sur son amie : //

- Tu ne m'avais jamais parlé de lui. Qu'est-ce qu'il fait maintenant ? Il est sur Londres ?


Couleurs utilisées dans ce message : #005313, #3B5A32
Voir le profil du joueur Envoyer un Hibou Fiche de personnage RP

Team RP
Relations Moldues


Messages : 7556
Guilde : Les Dragons d'Opale
Maison : Poufsouffle
Poudlard : 7e année
MessageDate du message: Jeu. 09 Mar 2017, 22:34  Répondre en citant

// Ca y est. Alexia s'était confiée pour la première fois à une amie. C'était quelque chose de nouveau pour elle et ça n'était pas si déplaisant. Elle se sentait légère. Peut-être que si elle l'avouait au principal intéressé, elle se sentirait encore mieux ? Elle metta cette pensée de côté, elle y songerait plus tard. //

- Je comprends. Désolée, j'ai un peu manqué de tact, c'est pas vraiment ce que je voulais dire... Dans le fond, je sais pas vraiment ce que c'est que d'avoir des frères et sœurs et j'aurais pas dû en parler sans savoir.

// L'ancienne Serpentard agita la main comme pour dire que c'était oublié. Elle s'emportait aussi parfois beaucoup. Enfin, elle disait ce qu'elle pensait sans y aller par quatre chemins. Parfois il y avait des cassures là où elle passait. //

- Tu ne m'avais jamais parlé de lui. Qu'est-ce qu'il fait maintenant ? Il est sur Londres ?

- Oui, nous habitons ensemble depuis nos seize ans en fait ! avoua-t-elle avec un sourire. Il suit une formation au département des mystères.

// Elle ne détailla pas plus ce qu'il faisait puisque c'était secret.

Elle se posa une question qu'elle s'empressa de répéter à Elerinna : //

- Du coup, quand t'étais petite, tu jouais avec qui ?

// Elle avait toujours joué avec Julian et personne d'autre. Bien sûr, Alexia avait partagé quelques parties de jeux de société avec ses parents mais ça n'avait pas bercé son enfance contrairement à tous les jeux auxquels elle avait participé avec son jumeau. //


Couleurs utilisées dans ce message : #3B5A32, #005313
Voir le profil du joueur Envoyer un Hibou Fiche de personnage RP Visiter le site web du joueur

Joueuse


Messages : 1033
Guilde : Les Dragons d'Opale
Maison : Serpentard
Poudlard : 6e année
MessageDate du message: Sam. 15 Avr 2017, 15:12  Répondre en citant

- Oui, nous habitons ensemble depuis nos seize ans en fait ! Il suit une formation au département des mystères.

// Elerinna ne pouvait qu'imaginer la complicité qui devait les lier, pour que la fratrie se réunisse en colocation après avoir quitté la maison parentale. Ç’aurait été pour elle un avantage certain d'arriver à Poudlard avec un allié, un ami, un pilier sur qui se reposer et à qui se confier. Mais ne serait-ce pas un danger que de se réfugier dans le cocon familial à chaque problème ? La personnalité d'Alexia lui paru en cet instant plus que paradoxale. Elle semblait si forte, si indépendante, et pourtant parlait de son frère comme si elle avait toujours eu besoin de lui ... comme si elle s'était construite autour de lui. Mais la rousse se garda bien cette fois d'exprimer ses pensées à voix haute. S'il y avait bien une chose dont elle était certaine avec Alexia, c'est qu'il ne fallait pas jouer avec le feu. //


- Du coup, quand t'étais petite, tu jouais avec qui ?

- Hum ... J'ai toujours eu des voisins, des enfants du village. Tu sais, ce genre de relations où tu n'as pas forcément besoin de connaître l'autre pour l'apprécier. Il aime courir dans les champs, tu aimes courir dans les champs, ça fait automatiquement de vous les meilleurs amis du monde. Je suppose que j'étais comme ça étant enfant.

// Elle peinait à se rappeler jusqu'au prénom de l'un de ses amis d'enfance. Elle se remémorait un petit blond, fils du pêcheur, avec qui elle montait aux arbres. Et un groupe de filles, qu'elle n'appréciait pas beaucoup. Mais elle savait surtout qu'elle avait toujours aimé la solitude. Elle n'avait pas été une enfant bruyante ni casse-cou. Elle se revoyait, assise dehors des après-midis entières, à laisser son imagination aller au gré du vent. Elle n'avait pas de quoi hâbler de son enfance rêveuse, comparé aux mille aventures que semblent avoir vécu Alexia et son frère. //

- J'aimais bien rester toute seule aussi. Si on s'était rencontrée 10 ans plus tôt, tu m'aurais sûrement trouvée ennuyante, dit-elle en plaisantant à moitié.


Couleurs utilisées dans ce message : #005313, #3B5A32
Voir le profil du joueur Envoyer un Hibou Fiche de personnage RP

Team RP
Relations Moldues


Messages : 7556
Guilde : Les Dragons d'Opale
Maison : Poufsouffle
Poudlard : 7e année
MessageDate du message: Sam. 22 Avr 2017, 15:36  Répondre en citant

- Hum ... J'ai toujours eu des voisins, des enfants du village. Tu sais, ce genre de relations où tu n'as pas forcément besoin de connaître l'autre pour l'apprécier. Il aime courir dans les champs, tu aimes courir dans les champs, ça fait automatiquement de vous les meilleurs amis du monde. Je suppose que j'étais comme ça étant enfant.

// Alexia hocha machinalement la tête, laissant ses pensées dériver.

***


Elle tendait une feuille de fougère à son frère qui la disposa sur une branche. . Son frère lui demanda ensuite de rapporter des planches de bois de l'abri au fond de leur jardin, ils en feraient des assises. Après s'être exécutée, Alexia s'arrêta devant leur travail accompli pour l'observer. Ils s'étaient débrouillés à deux avec des pierres, des bouts de bois, dans un arbre paraissant accueillant. Certes, le sol n'était pas tessellé, comme on peut le voir dans certaines maisons avec le carrelage, et ils avaient fabriqué leur toit avec des fougères et des feuilles comme on restoupe une toile, mais la petite maison avait été construite avec amour et sincérité. Ils n'avaient pas besoin de grand chose pour s'amuser. Parfois, ils aimaient se raconter des histoires qui font peur. Se divertir avec leurs jeux sorciers. Mais construire une cabane c'est ce qu'ils avaient le mieux achevé à l'époque.

***


La jeune femme secoua la tête pour se sortir de ses souvenirs. Tout ça lui manquait bien évidemment. Leur innocence. Les moments où leurs seules préoccupations était de savoir ce qu'il y avait au goûter ou à quoi ils allaient ensuite jouer. Bien évidemment, sa vie actuelle la satisfaisait parfaitement et sa relation fraternelle avec Julian aussi mais ça n'avait pas toujours été le cas et ça ne le serait pas toujours.

Elle soupira et tourna la tête vers Elerinna qui rajouta : //

- J'aimais bien rester toute seule aussi. Si on s'était rencontrée 10 ans plus tôt, tu m'aurais sûrement trouvée ennuyante.


// La rouquine arracha un sourire à l'ancienne Serpentard. //

- Pour être honnête, jamais je n'aurais pensé que nous deviendrions amies, quand nous nous sommes rencontrées. On est tellement différentes...

// Et pourtant parfois la différence rapprochait. Leur amitié en était la preuve. //

- Bon tu souhaites faire quelque chose en particulier avant que je parte ?


Couleurs utilisées dans ce message : #3B5A32, #005313
Voir le profil du joueur Envoyer un Hibou Fiche de personnage RP Visiter le site web du joueur

Joueuse


Messages : 1033
Guilde : Les Dragons d'Opale
Maison : Serpentard
Poudlard : 6e année
MessageDate du message: Mer. 03 Mai 2017, 12:16  Répondre en citant

// Les souvenirs d'enfance avaient le don de rendre Elerinna mélancolique, tout spécialement durant cette période de post-kidnapping pré-orientation. Elle ressentait les évènements comme si elle avait été forcée de passer dans un âge qu'elle n'avait pas encore atteint. Comme si l'ère adulte l'avait rattrapée alors que tout en elle criait encore à l'adolescence immature. Elle voulait vivre ces moments de rébellion, ces insolences, ces contestations. Et pourtant, elle avait le sentiment que Wakefield l'avait contrainte à éclipser une partie de son adolescence, pour plonger directement dans le grand bain de l'âge adulte. A mesure que ses réflexions fusaient, elle lui en voulait plus encore pour avoir gâcher pas seulement une période de sa vie, mais LA période qu'elle méritait de vivre, qui aurait pu tout changer. Résultat : elle restait la petite fille réservée aux yeux de beaucoup, tout simplement parce qu'elle n'avait pas eu l'occasion de voir s'opérer un changement en elle. Frank avait bousculé l'ordre des choses, forcé la transformation, il l'avait rendue plus brutale, si bien qu'Elerinna ne savait plus trop où sa personnalité en était. Elle qui s'était pourtant promis de ne pas y penser en présence d'Alexia, c'était raté ... //

- Pour être honnête, jamais je n'aurais pensé que nous deviendrions amies, quand nous nous sommes rencontrées. On est tellement différentes...

- Moi non plus à vrai dire, mais il faut croire que les opposés s'attirent. Je suppose que j'ai besoin de ton franc parlé, tout comme tu as besoin de ... mon calme, peut-être ? fit-elle, dans une blague un peu sceptique.

- Bon tu souhaites faire quelque chose en particulier avant que je parte ?

- Non, rien de spécial. Ça m'a fait plaisir de te voir, tout simplement. Hum ... J'ai prévu de demander à Travis s'il voulait venir passer un weekend ici, je te redirais quand j'aurais la date précise, mais si JB est dispo aussi, on pourrait se faire un truc tous les quatre, t'en penses quoi ?


Couleurs utilisées dans ce message : #005313, #3B5A32
Voir le profil du joueur Envoyer un Hibou Fiche de personnage RP

Team RP
Relations Moldues


Messages : 7556
Guilde : Les Dragons d'Opale
Maison : Poufsouffle
Poudlard : 7e année
MessageDate du message: Mer. 03 Mai 2017, 12:41  Répondre en citant

- Non, rien de spécial. Ça m'a fait plaisir de te voir, tout simplement.

// Alexia acquiesça. Elle était contente de sa venue au château pour voir la rouquine. Elle trouvait ça dommage qu'elle ne puisse pas venir en temps normal. Voir son amie était compliquée à moins que le directeur accepte exceptionnellement des sorties. //

- Hum ... J'ai prévu de demander à Travis s'il voulait venir passer un weekend ici, je te redirais quand j'aurai la date précise, mais si JB est dispo aussi, on pourrait se faire un truc tous les quatre, t'en penses quoi ?

// C'était une idée merveilleuse. L'ancienne Serpentard se laissa porter par les souvenirs à nouveau pendant quelques instants. Elle se rappelait de la journée qu'ils avaient passé à quatre dans le lac près de Durmstrang. Une des meilleures journées de sa vie. Elle n'avait jamais été aussi spontanée avec d'autres personnes que son frère. Travis y avait clairement été pour quelque chose. La bonne humeur qu'il dégageait rendait Alexia plus souriante sans qu'elle ne sache pourquoi. Et pourtant, les gens comme lui, elle ne les approchait pas. Alors bien évidemment, s'ils pouvaient partager de nouveau une telle journée, elle en serait ! //

- Je pense que ce serait super ! En plus, JB m'a écrit récemment. Il a eu son permis de transplanage, ils n'auront donc pas besoin de prendre le train !

// Elle avait aussi hâte de revoir son petit ami. Leur dernière rencontre remontait à Noël et c'était bien trop loin pour elle. Elle détestait être éloignée de lui ainsi. Elle ne demanderait pas à le voir tous les jours car Alexia restait Alexia mais parler avec lui une fois par semaine serait des plus appréciables. D'ailleurs elle ne comprenait pas pourquoi ils ne se voyaient pas plus souvent avec le transplanage... //

- Bon tu viens ? On rentre au château. Le directeur va finir par s'inquiéter et je ne préfère pas l'avoir sur le dos.


// Les deux amies traversèrent le pont couvert dans le sens inverse tout en discutant de ce qu'ils pourraient faire comme activités une fois le groupe réuni. //

[RP fini]


Dernière édition effectuée par Katleen Makerley (Mer. 03 Mai 2017, 12:42) ; édité 2 fois

Couleurs utilisées dans ce message : #3B5A32, #005313
Voir le profil du joueur Envoyer un Hibou Fiche de personnage RP Visiter le site web du joueur

Joueur


Messages : 2651
Guilde : L'Amafia
Maison : Serdaigle
Poudlard : 6e année
MessageDate du message: Ven. 06 Avr 2018, 09:49  Répondre en citant

Début de rp entre Tim Seymour et Syndra Frutto


      « -… reste à constater que les moldus, par l’hyper-désorganisation, et j’insiste sur le prochain terme, VOLONTAIRE, de leurs méthodes de recherches, ont choisi de s’affranchir de la règle de la découverte ayant nécessairement une raison et une fin. Des choses que, nous, sorciers, n’avons jamais su faire. Et quand on prend le temps de sincèrement se pencher sur la question, on se rend bien compte de tout ce que cela leur a permis de découvrir. Quand, aujourd’hui, nous continuons d’utiliser bougie, plume et parchemins pour simplement envoyer un pli scellé, les moldus se sont affranchis de toutes les barrières. Non seulement, ils peuvent communiquer sans latence temporelle, mais en plus, ils sont capables de conserver une version de ce qu’ils envoient de manière native. Je veux dire par là que pour eux, cela ne requiert aucun effort. Aucun travail. Leurs outils, les télécommunications, selon les noms qu’ils leurs ont donné, permettent un échange immédiat, crypté, sur, et sans aucun intermédiaire d’aucune sorte.

      Je voudrais que tu puisses voir cela Tim, que tu puisses essayer ces objets avec moi. Parce que si je les comprends et ai appris à m’en servir, je suis sur que tu y verrais autre chose. Que toi, plus que quiconque, tu saurais saisir la beauté, l’art, voire la puissance de ces objets, que tu te pencherais dessus avec ton regard acéré, ta conception si manichéenne du monde qui nous entoure et que tu verrais les possibilités que cela offre sans te fixer aucune limite dans l’extrapolation.

      Bref, tu connais ma capacité à me perdre dans mes récits dès lors que le sujet me passionne et je m’en voudrais de te faire perdre du temps pour des sujets incomplets. Et puisque tu n’as pas la possibilité de me répondre en un claquement de doigts, je me dois de savoir modérer cette ardeur si je veux que cette lettre t’arrive au plus vite.

      Alixe me demande de te rappeler que son parrain lui manque et qu’il est plus que temps que tu viennes la voir. Et Héléna t’embrasse évidemment. Et moi aussi évidemment.

      Il y a un Château Margot 1991 qui n’attend que ta présence pour être dégusté,
      Alors fais nous signe rapidement,

      Ton parrain qui t’aime »


    //Sans dire un mot, il ferma le parchemin qu’il tenait à la main. Chose rare pour lui, il essuya une larme qui avait perlé au coin de sa paupière gauche, tandis qu’il étouffait un léger hoquet. Assis sur le toit du pont couvert, Tim s’était positionné à l’un de ses emplacements favoris dans Poudlard. Parce que c’était le seul lieu ou sa paix était assez grande dans le silence et le calme pour qu’il puisse s’adonner au bonheur simple et sans limite de la lecture d’une lettre de son parrain.

    Aragorn Entures était un ami de Peter, son géniteur. Un homme aussi bon que Peter était mauvais père. Livré à lui-même et à son parent, Tim savait qu’il serait devenu une version encore pire de Peter. Mais le choix de son parrain avait été la meilleure preuve d’amour de Peter et l’action la plus forte qu’il eut faite à l’égard de son fils, son « digne héritier ». Parce qu’Aragorn n’avait eu de cesse de s’assurer que Tim sache comment regarder le monde d’une manière qui ne soit pas seulement calculatrice, mais ouverte, pas uniquement à la recherche d’un profit mais aussi à la recherche du meilleur.

    Tim voulait devenir le meilleur ministre de Grande Bretagne. Mais pas pour lui, pour les autres. Car, dans cette aventure, il ne cherchait nul profit pour lui mais uniquement pour les autres. Il voulait que le Royaume Uni sorcier redevienne un lieu de bonheur et de réussite, de découverte et d’accomplissement et il voulait protéger Amarel… Et il était prêt à tout pour son objectif, non, ses objectifs. Mais pas pour lui. En cela, l’héritage de son géniteur et de son père spirituel se mêlait. Et il trouvait sa mère dans sa capacité à être à la fois idéaliste et très froid, calculateur, si prégnant dans ses propres décisions et dans sa volonté de les assumer …
    Alors il était là, minuit avait sonné peu de temps auparavant et il tenait un parchemin dans sa main. La lune était sa seule compagne du moment, perché sur le toit le moins sur de tout Poudlard, l’eau passant en dessous de lui, promesse éternelle d’une Terre tellement vivante … oui peut-être même était-ce la raison de son choix de lieu … A la fois aérien, telle la liberté qu’il avait besoin de ressentir, symbole même de l’existence d’Ara, et aquatique, si pleine de vie, comme Alixe. //


- Alixe …

    //Sa filleule, agée de 6 ans maintenant, était un tel rayon de soleil dans sa vie… Peu après son entrée à Poudlard, Tim s’était retrouvé, à l’àge de 11 ans à gérer un réseau interne, tout en essayant de canaliser Ann et loin de Zoey, cherchant à se construire un refuge à l’intérieur des murs, se sentant étranglé par tout ce qu’il fallait construire, cacher et vivre… Il avait fini par écrire, en secret à Ara, pour demander à passer les vacances chez son parrain plutôt qu’à Poudlard. Et Ara, sorcier ayant choisi de vivre parmi les moldus à tout point de vus avait été le chercher par leurs moyens de transports jusqu’à Pré-Au-Lard. Puis ils étaient rentrés dans la lointaine France où sa famille vivait.

    Alixe était alors à naître…

    Il ne fit d’abord aucun mouvement mais il sentit distinctement que sa réflexion s’étiolait alors qu’un bruit qui ne devrait pas être là approchait. Quelqu’un était sur le pont. Il ne bougea qu’un doigt, son index gauche vint se poser le long de son holster de poignet, tandis qu’il guettait la réaction de Mist.

    Par un mystère qui venait de la Magie elle-même selon Tim, le chat savait quand une lettre d’Ara arrivait et, systématiquement, venait attendre au pied du toit que Tim daignasse en descendre. Le félin pouvait avoir trois réactions maintenant. Un feulement discret désignerait un intrus. Un miaulement heureux appelerait Charlen et un regard vers le toit pointerait Syndra. Ha non, 4. Si Ann se pointait, le chat irait quémander des caresses à sa sœur…

    Sous le regard de Mist, Tim sut qu’il ne risquait rien//


- Je suis content de te revoir Syndra


Couleurs utilisées dans ce message : #046380
Voir le profil du joueur Envoyer un Hibou Fiche de personnage RP

Direction
Auror
Animatrice


Messages : 3401
Guilde : Les Dragons d'Opale
Maison : Serpentard
Poudlard : 5e année
MessageDate du message: Mer. 18 Avr 2018, 17:46  Répondre en citant

    // Syndra avait franchi les grilles de l'école aux environs de minuit. La nuit était douce ; dans le ciel dégagé étincelait la kyrielle d'étoiles, à des millions de milliards de kilomètres de là, et la lune semblait observer la jeune fille. Le calme environnant faisait incroyablement écho à celui qui habitait l'ultime survivante Frutto depuis la fin de sa thérapie express de deux semaines.

    Sur la demande d'Ashley Dawon, appuyée par l'ensemble du corps enseignant, la Psychomage Annabel Frenckie avait accueilli et hébergé Syndra dans son cabinet, ressemblant une vieille cabane au milieu d'un champ, à quelques kilomètres de Pré-au-lard. Sa baguette avait été retirée par précaution, et la médecin avait scellé sa magie pour le temps de la psychothérapie, comme le voulait la procédure. Pendant exactement quatorze jours - qui lui avaient paru quatorze siècles -, la jeune fille n'avait eu le droit à aucun contact à l'extérieur. Pendant exactement quatorze jours, la Serpentarde brisée avait parlé, pleuré, crié, dessiné, écrit, rêvé et cauchemardé. Et pendant exactement quatorze jours, Annabel Frenckie avait travaillé à réparer Syndra, méthodiquement, à raison de quatre heures tous les matins et deux heures supplémentaires chaque soir.

    Le reste du temps, d'autres patients "lambdas", moins torturés que Syndra, avaient défilé dans le cabinet. Parfois, la Vert-et-Argent s'était amusée à espionner derrière la porte (elle avait trouvé une toute petite zone qui n'était jamais atteinte par l'Assurdiato, lui permettant d'écouter ce qu'il se passait à l'intérieur), mais l'envie lui était rapidement passée après avoir entendu les détails peu ragoûtants d'un jeune de vingt-huit ans qui souffrait d'apopathodiaphulatophobie, et qui racontait de manière exhaustive ses méthodes ingénieuses pour éviter à tous prix la constipation...

    Initialement réticente, presque dans le déni, Syndra avait finalement tombé le masque au fils des séances de thérapie, et elle avait fini par exprimer toute sa rage, sa tristesse et sa peur quant à la mort atroce de sa famille. Elle avait aussi raconté le gros pétage de câble qu'elle avait vécu avant cela, l'éloignement subit avec sa jumelle, la rencontre - encore avant - avec "un Serdaigle de mon âge avec qui je m'entends étonnamment bien". Cependant, Syndra avait refusé catégoriquement de donner plus de détails sur cette rencontre, sur ce Serdaigle, et sur cette relation. "Ça n'a rien à voir avec mon problème actuel". Alors Annabel Franckie n'avait pas cherché à en savoir plus.

    Pas à pas, la médecin avait œuvré à la transsubstantiation de toute la douleur et l'acidité de la jeune fille en sentiments beaucoup plus sereins et apaisés ; elle l'avait aidé à faire son deuil, à oublier sa colère envers les responsables, à atténuer son obsession sur la nature des activités douteuses de Léo Frutto. Après deux semaines de travail, Syndra Frutto était de nouveau apte à suivre ses cours. //


** Heureusement que je n'ai loupé que deux semaines. Les ASPICS approchent dangereusement, et je n'aurai pas pu me permettre de foutre mon avenir en l'air à cause de ces conneries. **

    // Elle se sentait de nouveau elle-même. Évidemment, la perte de ses proches la peinait toujours, mais cette douleur n'était plus qu'un vague arrière-plan dans le paysage de ses sentiments. Maintenant, sa priorité était de rattraper son retard, reprendre les entraînements avec Timothy Seymour, réussir ses ASPICS et accéder au pouvoir. Quant au mystère qui entourait l'explosion de la villa Frutto, il se lèverait bien de lui-même à un moment où un autre. Elle n'avait qu'à être patiente.

    Syndra porta son regard sur le château. La majorité des lumières étaient éteintes à cette heure-ci ; quelques fenêtres étaient encore éclairées cependant, témoignant du travail tardif des professeurs pour corriger les devoirs de leurs élèves. La Vert-et-Argent hésita un instant, puis tourna les talons à l'opposée de la cour principale. Elle n'avait pas envie de rentrer tout de suite. Elle se dirigea vers le vieux pont couvert, s'étonnant de n'y avoir presque jamais mis les pieds en sept ans. Elle aperçu au loin une silhouette qui se découpait sur la toiture du pont. Les yeux de Syndra se plissèrent. //


** Toi, qui que tu sois, attend-toi à te faire virer de là avec pertes et fracas. **

    // Elle s'avança sur le pont et parcourut la moitié de la distance la séparant de la silhouette d'une foulée vive. //


- Alixe …

    // Interloquée, Syndra s'immobilisa. Le mot avait été prononcé faiblement, presque machinalement, mais elle avait bien reconnu la voix de Tim. Elle se pencha par-dessus le parapet pour s'en assurer. La taille, forme globale, coiffure et posture de l'ombre se détachant sur le ciel confirmait à Syndra que c'était bien le Préfet des Serdaigle. Elle discerna aussi un chat posé sur la rambarde - probablement Mist. D'un pas plus tranquille, Syndra rejoignit son ami. //


- Je suis content de te revoir Syndra

    // La dernière des Frutto se hissa sur le toit, sous le regard indifférent du chat, s'installa à côté de Tim et déposa un léger baiser sur sa joue gauche. //


- Je ne te le fais pas dire. Je voulais t'envoyer des hiboux pour me plaindre d'à quel point j'étais maltraitée pendant cette thérapie, mais Frenckie ne m'a pas laissée faire.

    // La voix de Syndra avait retrouvé ses intonations glaciales, mais toutefois nuancées d'une certaine malice. Elle était sincèrement contente de retrouver son ami. Elle s'allongea à ses côtés, les mains croisées derrière la tête, observant le ciel étoilé, profitant du calme et du semi-silence de la nuit, troublé par le clapotis de l'eau plusieurs mètres sous eux et l'activité de la faune nocturne. Puis elle tourna de nouveau le regard vers Tim et aperçu un morceau de parchemin qu'il tenait dans sa main. Avec un petit sourire, elle le charria gentiment : //


- Qui c'est, Alixe ? Une nouvelle admiratrice ?

    // Vraiment, Syndra Frutto était d'excellente humeur ce soir-là... //


Couleurs utilisées dans ce message : #E73E01, #5C0060, #200050, #046380
Voir le profil du joueur Envoyer un Hibou Envoyer un e-mail Fiche de personnage RP

Joueur


Messages : 2651
Guilde : L'Amafia
Maison : Serdaigle
Poudlard : 6e année
MessageDate du message: Ven. 20 Avr 2018, 11:47  Répondre en citant

    //Ses mots semblaient résonner doucement à ses oreilles, alors que Syndra ne relevait pas. La jeune femme semblait avoir décidé de le rejoindre et pour cela, escaladait le toit. Il se surprit à penser que la louve ne devait pas aider à ce genre de situation. Autant ces animaux n’avaient pas leurs pareils pour escalader montagnes et rochers, autant ils n’étaient pas connus pour grimpe aux arbres.

    Son regard se perdit dans l’horizon lointain, réfléchissant à ce qu’il venait de dire et ce qu’il était en train de se passer. Oui, il pensait sincèrement le fond de ses mots, il était content que Syndra soit revenue et vu son air et sa motivation, qu’elle aille mieux. D’un autre coté cependant, il avait choisi ce lieu pour, à la fois son calme et son silence, mais aussi et surtout pour la solitude qu’il lui apportait. Les lettres d’Aragorn étaient un jardin secret pour le garçon, un moment à lui, que personne, pas même Ann, n’était invité à partager. Avoir Syndra ici n’était pas sa volonté première.

    Il se redressa, passant les bras autour de ses genoux ramenés vers lui, et pencha la tête vers son amie, la regardant en finir avec son ascension, souriant intérieurement, alors qu’il prenait acte de la confirmation que la louve n’était d’aucun secours à son amie. L’entrainement, par contre, pourrait surement payer et faire d’elle une grimpeuse correcte, même si elle n’égalerait probablement jamais Zoey… pas qu’il eut déjà vu quelqu’un capable de cela.

    Finalement, son amie vint prendre place à ses cotés et posa un léger baiser sur sa joue, le rejoignant dans la contemplation du lac, de la forêt et juste au bout de l’horizon, de la lune, calme et apaisante, force sereine et rocher reposant pour les deux jeunes adultes se préparant à la suite de leurs vies. //


- Je ne te le fais pas dire. Je voulais t'envoyer des hiboux pour me plaindre d'à quel point j'étais maltraitée pendant cette thérapie, mais Frenckie ne m'a pas laissée faire.

    //Il faillit sourire mais à la place se tourna vers Syndra qui s’était finalement allongée de tout son long sur le toit du pont. Manifestement, il n’était pas le seul à apprécier de se poser au calme et dans la tranquillité ce soir. Il l’avait connu plus volubile, pas que ce soit désagréable le calme mais … Alors qu’il se faisait cette remarque, son regard sur elle changea. Il n’était plus juste un type tranquille assis en haut du toit du pont qui voit une amie se pointer. Non, il cherchait à comprendre le niveau d’évolution qui avait atteint Syndra ces derniers jours.

    Il scruta le visage de son amie, toujours aussi lisible pour lui. Il ne sentait plus cette tempête infinie et ce terrible capharnaüm qu’il avait pu ressentir en elle et la voir exprimer à de nombreuses reprises. Il ne dirait pas qu’elle était devenue un modèle d’apaisement cependant. Le feu continuait de vivre en elle, il pouvait le sentir de la où ils étaient s’il se concentrait dessus. Mais elle semblait avoir trouvé une forme de paix intérieure et ça lui avait manqué.

    - Frenckie ? Bon choix je dirai. Comment vas-tu Syndra ? Veux-tu en reparler ? Ou tout simplement en parler ?


    Il ne détourna pas les yeux quand le visage de Syndra se tourna vers lui. Avec un sourire légèrement mutin, elle lui demanda//


- Qui c'est, Alixe ? Une nouvelle admiratrice ?

    //Si elle voulait jouer à ça avec lui, elle allait être servie, sourit-il intérieurement. Il fit un effort pour que son expression reste la même qu’auparavant, le visage relativement détendu et son contentement à la revoir visible sur ses traits. Il choisit dans un premier temps d’ignorer cette question et de se concentrer sur la première phrase//


- Alixe ? Alixe est mon soleil et ma vie, ma joie et mon bonheur, une bonne raison de me lever le matin et une autre pour laisser tout derrière moi et ne m’occuper que d’elle ! Et surtout, elle est ma première fan ! Serais-tu jalouse ?

    //Un grand sourire de circonstances était venu se poser sur son visage alors même qu’il sortait négligemment sa baguette. Il hésita un instant à partager la réalité de ce secret avec Syndra. Puis il se décida. D’un sort, il fit s’élever la poussière qui parsemait le toit et la fit tourner doucement, pour qu’elle construise une image de sa filleule, 6 ans, toutes ses dents.//


- Ma filleule à 6 ans. Je lui manque, et elle me manque. Mais je suis encore plus fan d’elle qu’elle de moi je crois.

    //Il s’allongea à ses cotés et la poussière se dissipa. L’espace d’un instant, il lui sembla que le monde s’arrêtait à eux deux, allongés dans la saleté du toit d’un pont au dessus d’une rivière se jetant dans le lac, comme si les étoiles, la lune, le temps lui-même, suspendaient leurs vols et leur offrait le droit à une paix appréciable après 7 années si complexes…//


Couleurs utilisées dans ce message : #5C0060, #046380
Voir le profil du joueur Envoyer un Hibou Fiche de personnage RP

Direction
Auror
Animatrice


Messages : 3401
Guilde : Les Dragons d'Opale
Maison : Serpentard
Poudlard : 5e année
MessageDate du message: Ven. 20 Avr 2018, 13:52  Répondre en citant

    // Tim prit un léger instant avant de répondre, instant pendant lequel Syndra essayait de déterminer si elle connaissait une certaine Alixe à Poudlard, susceptible d'être proche du Préfet. Il y avait bien une première année qui portait ce prénom, à Poufsouffle, mais elle était prétentieuse, et beaucoup trop jeune... Sans parler de son strabisme prononcé qui lui valait tout un tas de noms d'oiseaux de la part de ses camarades. Les enfants pouvaient être si cruels parfois... //


- Alixe ? Alixe est mon soleil et ma vie, ma joie et mon bonheur, une bonne raison de me lever le matin et une autre pour laisser tout derrière moi et ne m’occuper que d’elle ! Et surtout, elle est ma première fan !

    // La Serpentarde plissa les yeux ; c'était la première fois qu'elle entendait tant de compliments sortir de la bouche de son ami. Son coeur se serra, une fois encore. L'animagus se remémora malgré elle la fameuse soirée au hangar, le soir même où elle avait appris le baiser échangé entre Timothy et Morgane. //


- Serais-tu jalouse ? 

    // Elle serra les dents tandis que Tim souriait de plus belle. La situation semblait l'amuser au plus haut point, et il avait brillamment retourné la boutade de Syndra contre elle-même. Elle remarqua à peine que le jeune homme avait tiré sa baguette. D'un léger mouvement de poignet, il concentra la poussière environnante, et le visage d'une jeune enfant apparut. L'image de la gamine s'anima, presque cinématographiquement , et Syndra pouvait quasiment entendre son rire, cristallin et innocent. Elle avait un visage d'ange. //


- Ma filleule à 6 ans. Je lui manque, et elle me manque. Mais je suis encore plus fan d’elle qu’elle de moi je crois. 

    // Syndra tourna de nouveau la tête vers Tim alors qu'il s'allongeait à ses côtés. Il venait d'entrouvrir une porte que la jeune fille ne pouvait pas laisser se refermer.

    Depuis le début de leur fréquentation régulière, Tim avait toujours été très discret sur sa vie privée, familiale, et tout ce qui ne touchait pas à leur objectif en général. Il aurait très bien pu éluder la question ou changer de sujet, mais il avait choisi de partager ce pan de sa vie avec Syndra. Elle prenait ce choix comme une hippopotamesque preuve de confiance. Leur relation venait encore de monter d'un cran... La Vert-et-Argent inspira profondément, tout en réfléchissant à ce qu'elle allait dire ensuite. Elle ne voulait pas briser ce moment, qui avait quelque chose d'émouvant, presque magique ... //


- Alixe... elle a de la chance de t'avoir pour parrain. Elle part déjà avec un bel avantage dans la vie.

    // Ce compliment pouvait sembler assez bateau, mais Syndra le pensait très sincèrement. Elle ne pouvait s'empêcher de penser, avec un pincement au coeur, à ses propres tuteurs légaux qui n'avaient jamais pris soin de s'inquiéter de son sort, et qui n'étaient probablement même pas au courant de l'actuelle situation. Mais le moment était trop précieux pour laisser de pareilles idées le ternir, et Syndra demanda simplement : //


- Alors dis moi, comment Timothy Seymour est-il devenu parrain d'une môme aussi adorable ?


Couleurs utilisées dans ce message : #046380, #003399, #5C0060
Voir le profil du joueur Envoyer un Hibou Envoyer un e-mail Fiche de personnage RP
Montrer les messages depuis:   
Page: <--  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8  -->
   Répondre au sujet    Forum >> Le Parc
Page 6 sur 8