Hiboux Nomade Notes
♡ Amusez-vous bien sur Mana Wyrd ♡
 Joueur :    Mot de passe :    Automatique :         Inscription  


Librairie & Antiquités Magiques

Page: <--  1, 2
   Répondre au sujet   Forum >> Pré-Au-Lard
Auteur Message

Joueuse


Messages : 1627
Guilde : Les Tourneurs de pages
Maison : Serdaigle
Poudlard : 5e année
MessageDate du message: Dim. 17 Sep 2017, 16:20  Répondre en citant

- Effectivement il y a un léger contraste entre les deux, mais si tu as finalement su adopter Pré-Au-Lard aussi bien que Pré-Au-Lard a su t'adopter, c'est le principal. Quant à moi, je ne sais quel rêve te confier, entre celui de devenir le meilleur joueur de Quidditch de tous les temps, celui de faire trois fois le tour du monde, ou celui de faire renoncer au directeur de mettre l'histoire de la magie au programme ... Enfin, c'est le principe des rêves que d'être irréalisables, n'est-ce-pas ?

// Tiens donc, un féru de Quidditch. Elle devait l'avouer, Aria ne comprenait pas grand chose à ce sport qu'elle qualifiait même parfois de sauvage. Elle avait même l'image d'un baraqué de deux mètres vingt avec un balai tout aussi immense, prêt à se prendre une batte à la moindre inattention. Pourtant, Calum venait tout juste de détruire un par un tous les préjugés qu'elle pouvait avoir sur des joueurs dénués de bon sens et possédant un soupçon d'intelligence seulement dans leur souafle.

Était-il on ne peut plus sérieux ou plaisantait-il, tout simplement ? Aria ne décelait aucune ironie dans les paroles du jeune homme, sauf lorsqu'il faisait allusion à cette soporifique matière qu'était l'histoire de la magie sorcière. Peut-être que c'était 'ça' aussi qu'elle appréciait chez lui alors qu'elle conversait avec lui que depuis quelques minutes. Un sens habile de la discussion, maniant les mots avec précision pour la faire sourire ou réfléchir, et tout cela d'une manière si naturelle et franche, presque naïve.

Aria posa ses mains sur sa tasse de thé, pour profiter de la chaleur dégagée si appréciable en ce début d'automne. Elle aimait cette sensation, celle du bouillonnement qui se propageait dans tout son corps par un simple touché. Probablement pour la première fois depuis des lustres, elle restait entièrement concentrée sur Calum, délaissant sa boisson chaude, avec un total mépris pour la tasse, quitte à ce qu'elle refroidisse. Un simple sourire s'était dessiné sur le visage de la bibliothécaire. //

- Effectivement, mais quel dommage s'ils restent à jamais irréalisés. L'histoire de la magie... je peux te conseiller deux trois bouquins qui pourraient presque te faire changer d'avis. Certes, ils ne sont pas au programme, mais tu penseras à moi quand tu rentreras dans ta salle de cours, qui sait ? Peut-être que ça te donnera du courage, ajouta-t-elle avec un clin d’œil.


Couleurs utilisées dans ce message : #721414, #FFF2C9
Voir le profil du joueur Envoyer un Hibou Fiche de personnage RP

Joueuse


Messages : 1033
Guilde : Les Dragons d'Opale
Maison : Serpentard
Poudlard : 6e année
MessageDate du message: Jeu. 21 Sep 2017, 16:23  Répondre en citant

Effectivement, mais quel dommage s'ils restent à jamais irréalisés. L'histoire de la magie... je peux te conseiller deux trois bouquins qui pourraient presque te faire changer d'avis. Certes, ils ne sont pas au programme, mais tu penseras à moi quand tu rentreras dans ta salle de cours, qui sait ? Peut-être que ça te donnera du courage

// Pour la première fois depuis qu'il avait passé la porte de cette boutique, Calum fut traversé d'une pensée peu agréable. Sans trop savoir pourquoi, les derniers mots de la jeune libraire avaient fait émerger en lui le souvenir d'Alexia. Il revoyait ses grands airs emportés, repensa à sa trahison, et pestait intérieurement contre son propre esprit, de lui avoir remis sans raison devant les yeux une image aussi déplaisante. Pourquoi diable fallait-il qu'il pense à toute cette histoire maintenant ? Aria semblait pourtant tout le contraire d'Alexia : douce, sensible, facilement souriante. Le seul point commun qu'il aurait pu leur trouver résidait en ce que leurs yeux pétillaient d'un air tout à fait singulier. Il aurait voulu se flatter en pensant qu'il était la source de ce pétillement, puisqu'elles en avaient toutes les deux fait preuve, mais il n'était pas si égocentrique tout de même.

Sans trop de peine, il parvint à cacher la légère brume qui traversa son regard à ces pensées d'amours passées, et dédia à nouveau la totalité de son attention sur la jolie brune. Ses boucles lui encadraient le visage d'un air angélique. //

- Je crois que je n'aurais pas besoin de deux ou trois bouquins pour penser à toi, lui dit-il sur un ton volontairement cavalier. Mais j'accepterai ces recommandations avec grand plaisir. Je ne te garantis pas, par contre, de les lire avec autant d'entrain qu'un léger roman d'été.

// Il aurait voulu rajouter "ou de les lire tout court", mais ne voulait pas prendre le risque de froisser la susceptibilité de la jeune femme. Et puis qui sait ? Il y jetterai certainement un œil, pour voir si elle avait raison et si ces livres lui faisaient changer d'avis sur l'histoire de la magie. C'est étrange à quel point il se plaisait dans cette discussion, alors même que lui et son interlocutrice étaient si différents. Lui, le poursuiveur des Gryffondor, à la réputation ... plus ou moins indemne, et elle, ses livres et sa tasse de thé. Quel hasard avait donc mené ses pas à sa boutique ? Ils ne se seraient jamais rencontré ailleurs, pas à Poudlard, pas dans la rue, pas dans une autre vie. Ils évoluaient dans des univers presque diamétralement opposés. Et pourtant, ils s'entendaient si bien, de premier abord. //

- J'ai vraiment bien fait d'entrer dans cette boutique, fit-il sans la quitter des yeux. Moi qui pensait avoir déjà visité Pré-Au-Lard en long, en large et en travers, quelle surprise.


Couleurs utilisées dans ce message : #FFF2C9, #721414
Voir le profil du joueur Envoyer un Hibou Fiche de personnage RP

Joueuse


Messages : 1627
Guilde : Les Tourneurs de pages
Maison : Serdaigle
Poudlard : 5e année
MessageDate du message: Dim. 24 Sep 2017, 16:17  Répondre en citant

- Je crois que je n'aurais pas besoin de deux ou trois bouquins pour penser à toi. Mais j'accepterai ces recommandations avec grand plaisir. Je ne te garantis pas, par contre, de les lire avec autant d'entrain qu'un léger roman d'été., il attendit un peu avant de rajouter, - J'ai vraiment bien fait d'entrer dans cette boutique, Moi qui pensait avoir déjà visité Pré-Au-Lard en long, en large et en travers, quelle surprise.

// Oh, mais elle savait bien qu’il ne souhaitait probablement pas se plonger dans la lecture attentive de ces milliers de pages. Aria était totalement consciente et ne se faisait pas réellement d’illusions : le monde qui tournait autour d’elle n’avait pas cet amour indécent pour les livres au grain jauni par les décennies. Pourtant, elle osait espérer que Calum y jetterait au moins un œil, ne serait-ce par politesse ou, qui sait, la soif d’en savoir plus. Mais là n’était pas la vraie raison de son geste. Si elle prêtait des ouvrages et que le Gryffondor avait un minimum de savoir-vivre, il viendrait les lui rendre. A quoi bon les garder s’il les trouvait assommants, de toute manière ? Cela voulait dire qu’il reviendrait. Cela voulait dire que par une matinée rafraîchie par l’automne ou même tout bonnement enneigée, il passerait une nouvelle fois la porte de sa boutique. Cela voulait dire que pour une fois Madame Hill ne sera pas la seule cliente, ce jour-là. Et puis… elle aimait cette idée. Le nouveau, l’inconnu. Avec combien de joueurs de Quidditch qui savaient la faire rire avait-elle partagé un café, sans sucre ? Très peu. Il fallait dire que Madame Hill n’était pas très branchée sport, aussi, mais plutôt aux dentiers.

Aria reposa sa tasse brûlante sur un des deux petits socles en palissandre qui traînaient sur son comptoir plus ou moins, quel était le mot le plus approprié ? Certainement bordélique. //

- Si cela peut te faire plaisir, sache que je n’aurais pas besoin d’un café noir pour penser à toi, cher puriste de la caféine.

// La jeune femme, dans un dernier clin d’œil, disparut derrière un paravent, celui des « livres temporairement non disposés à la vente pour lecture personnelles ». Elle prit le temps d’un choisir deux – dont un qu’elle n’avait même pas fini, mais rappelons le, ce n’était qu’une excuse – puis revint vers Calum. Cette fois, elle n’était pas derrière le comptoir, elle s’était approchée tout prêt. Si prêt que l’odeur suave lui chatouillait les narines.

Aria déposa les bouquins dans les bras de son interlocuteur. Pas besoin de s’attarder dessus pendant des heures. //

- Tu m’en diras des nouvelles. Et je serais ravie d’en discuter avec toi, un autre jour. De ça, ou même d’autre chose, qu’importe, ajouta la brune, amusée par ce jeu de séduction – elle commençait même à y prendre goût.


Couleurs utilisées dans ce message : #721414, #FFF2C9
Voir le profil du joueur Envoyer un Hibou Fiche de personnage RP

Joueuse


Messages : 1033
Guilde : Les Dragons d'Opale
Maison : Serpentard
Poudlard : 6e année
MessageDate du message: Jeu. 28 Sep 2017, 23:56  Répondre en citant

// La finesse de ses mains qui entouraient la tasse pleine, le battement de ses cils, le parfum de sa peau, chacune des visions de Calum lui semblaient plus onirique que la précédente. Son humeur avait eu le don de s'abeausir en un rien de temps, et lorsqu'il lui paraissait qu'Aria ne pouvait pas être plus séduisante, elle parvenait tout de même à le surprendre encore. //

- Si cela peut te faire plaisir, sache que je n’aurais pas besoin d’un café noir pour penser à toi, cher puriste de la caféine.

// La remarque le fit sourire, une nouvelle fois. Lorsqu'elle s'éclipsa, il profita du vide dans la pièce pour faire le tri dans son esprit. Que faisait-il là, en toute honnêteté ? Qu'espérait-il obtenir de cette rencontre, de cette discussion ? Quelle tournure allaient prendre les événements ? Il faudrait bien se décider. Calum n'avait pas de gêne à faire le premier pas, le tout était de savoir si c'est ce qu'il souhaitait réellement. Il n'avait pas eu le sentiment d'emberlucoter la douce Aria, tout s'était fait si naturellement ... Un baiser, finalement, ce n'était que la suite logique des choses, et nul besoin de consulter son cœur pour savoir qu'il en mourait d'envie. Et pourtant.

Quelle était cette opération de son esprit qui le faisait hésiter ? Pourquoi donc se posait-il des questions ? Ce n'était pas dans ses habitudes. La mésaventure qui portait le nom d'Alexia l'avait-elle fait douter de lui, de ses capacités à séduire et à être séduit ? Ce ne pouvait décemment être le cas ... Aria revint, et au contact de ses mains sur ses avant-bras, Calum sut ce qu'il lui restait à faire. //

- Tu m’en diras des nouvelles. Et je serais ravie d’en discuter avec toi, un autre jour. De ça, ou même d’autre chose, qu’importe

// C'est à peine s'il la laissa terminer sa phrase. Au-dessus des quelques bouquins qu'elle avait déposé dans ses bras, il embrassa ses lèvres en guise de remerciement. Un remerciement un peu spécial, tendre et fugace à la fois. //

- Merci, fit-il ensuite d'une voix douce. Je reviendrai te les ramener quand je les aurais lu... ou avant, pour discuter "d'autre chose".


Couleurs utilisées dans ce message : #FFF2C9, #721414
Voir le profil du joueur Envoyer un Hibou Fiche de personnage RP

Joueuse


Messages : 1627
Guilde : Les Tourneurs de pages
Maison : Serdaigle
Poudlard : 5e année
MessageDate du message: Dim. 22 Oct 2017, 18:35  Répondre en citant

// Aria avait à peine dit quelques mots que Calum s’enhardissait – ce qui n’était pas pour lui déplaire, oh non, loin de là. Lorsqu’il posa doucement ses lèvres sur les siennes, la jeune femme avait tout de suite fermé les yeux, se laissant aller sans se poser de question. Un véritable ascenseur émotionnel, n’est-ce pas ? Le flot de pensées qui planait dans sa tête avait laissé place à un grand vide, chaud et doux.

Elle se fichait éperdument de passer pour une gourgandine de première, lui-même n’avait pas le portrait d’un muche coincé. De toute façon, qui aurait pu être au courant ? Leur intimité protégée par la boutique déserte, ils étaient loin de tout. Au beau milieu de Pré-Au-Lard. //

- Merci. Je reviendrai te les ramener quand je les aurais lu... ou avant, pour discuter "d'autre chose".

// La jeune femme sourit, encore une fois. Quelle belle excuse. Mais quitte à être parfaitement honnête avec soi-même, elle était tout de même terriblement curieuse de savoir quelles pouvaient être ces autres choses. D’ailleurs, quelles seront tout bonnement les circonstances de leur prochaine rencontre. Probablement aussi spéciales que la première. Oh, elle était sûre qu’ils allaient se revoir. Non pas que c’était ce que les contes de fée appelaient un coup de foudre – ils n’avaient plus l’âge, au fond ce n’était qu’un flirt banal – mais Aria avait apprécié échanger quelques mots avec le brun. Elle avait aussi apprécié la fin de leur entrevue. //

- Ce fut un plaisir, Calum, vraiment. De toute façon, il faudra bien que je passe à Poudlard un de ces jours, j’ai quelques comptes à régler. J’espère que j’aurais l’occasion de t’y croiser… acheva-t-elle d’une voix plus faible.

// Et oui, surtout que remettre les pieds dans l’école dirigée par Lawford, c’était beaucoup lui demander. Espérons que cela sera moins qu’une corvée si elle rencontre Calum au détour d’un couloir. //

[Fin de RP]


Couleurs utilisées dans ce message : #CC0000, #721414, #FFF2C9
Voir le profil du joueur Envoyer un Hibou Fiche de personnage RP

Direction
Auror
Animatrice


Messages : 3431
Guilde : Les Dragons d'Opale
Maison : Serpentard
Poudlard : 5e année
MessageDate du message: Lun. 23 Avr 2018, 16:02  Répondre en citant

[RP entre Aria Van Rudsen (Liara), Erwan Adamson (Katleen) et Ciryen Fill (Aquilea)]



    // Depuis son arrivée (toute récente) à Pré-au-Lard, Ciryen Fill survivait approximativement. Avec les quelques pièces qu'elle avait récupéré en fonds de tiroirs avant son grand départ, la semi-elfe avait pu s'acheter un petit matelas-duvet au rabais, qu'elle avait installé quelques jours auparavant sur la pelouse d'une petite maison, avec l'accord un peu méfiant de la vieille femme qui y habitait. Par chance, le temps était clément et les températures plutôt douces. Cependant, la jeune femme se rendait bien compte que la situation ne pouvait plus durer. Elle devait absolument trouver un logement et un emploi, coûte que coûte. Elle avait alors commencé à faire le tour des commerces environnants, méthodiquement, tous les matins, pour déposer sa candidature, capuche bien enfoncée sur la tête afin d'éviter que des regards malvenus ne repèrent sa véritable nature. Mais malgré cette précaution, elle avait fait chou blanc jusque là. //


** Les gens sont beaucoup trop étroits d'esprits dans ce pays ! **

    // Ciryen remarquait bien le mouvement de recul lorsqu'elle commençait à s'exprimer par télépathie. Les sorciers n'étaient pas encore prêts à accepter ce mode de communication, à son grand désarroi. Mais elle espérait fortement qu'à mesure de la côtoyer, les habitants de Pré-au-lard finissent par s'habituer à elle, et lui laissent une chance de trouver un travail et un logement. Ce n'était qu'une question de temps.

    Il faisait plutôt gris, cette après-midi-là. Alors que les cloches de l'église sonnaient quatorze heures, Ciryen jeta l'enveloppe de papier qui avait contenu son sandwich jambon-beurre à la poubelle et se mit en mouvement. Elle avait repéré une petite librairie qu'elle souhaitait visiter, un peu à l'écart de la rue principale. Même si elle n'avait clairement pas l'argent nécessaire pour acheter le moindre bouquin, elle était tout de même curieuse de voir quel genre d'ouvrage elle pourrait y trouver. Sa visite serait comme une sorte de... repérage des lieux. En quelques minutes, Ciryen arriva devant la petite porte, surmontée d'un panneau de bois patiné indiquant "Li_rairie & Ant_quit_s Magi_ues".

    Avant d'entrer dans la boutique, elle sortit de sa poche le carnet de notes de sa mère, qui ne la quittait jamais. Au milieu des sorts, incantations, potions, rituels et autres, Levana avait inscrit ces quelques mots : "Sépa. âme/corps = patt. ?". Ciryen ne voyait pas à quoi pouvait correspondre l'abréviation "patt.", mais sa mère semblait croire que c'était possiblement la clé d'une nouvelle technique de psychéctomie ; malgré la répulsion que cette femme pouvait lui inspirer, elle se devait de suivre cette piste. Et la réponse se trouvait peut-être derrière cette porte. //


Diling...

    // La clochette sonna à l'entrée, tandis que Ciryen pénétrait dans la petite boutique. Il ne semblait y avoir personne. Elle tendit l'oreille, à l'affût d'un bruit de pas quelconque à l'étage... Rien. //


** Bah, le gérant ne doit pas être bien loin. Il finira bien par se montrer. **

    // La jeune femme s'approcha d'une étagère et commença à parcourir les reliures du regard, espérant trouver un indice sur ce "patt." mystérieux. //


Couleurs utilisées dans ce message : #FFF2C9, #526259, #2F8042
Voir le profil du joueur Envoyer un Hibou Envoyer un e-mail Fiche de personnage RP

Team RP
Relations Moldues


Messages : 7593
Guilde : Les Dragons d'Opale
Maison : Poufsouffle
Poudlard : 7e année
MessageDate du message: Lun. 23 Avr 2018, 21:28  Répondre en citant

// Cela faisait longtemps qu'Erwan Adamson n'avait pas vu son amie Aria. Très occupé par son emploi au Magenmagot et par la rencontre avec sa petite sœur, il n'avait pas passé un moment avec la libraire depuis... il ne savait même pas depuis quand. Toujours est il qu'aujourd'hui il avait quelques heures devant lui et qu'il avait décidé d'en profiter pour rendre visite à la jeune femme. Il trouvait ça dommage qu'ils ne se fréquentent pas plus souvent, ils habitaient pourtant à deux pas l'un de l'autre. Rien ne les empêchait de partager un repas ou un verre, le soir, après le travail. Il se promit qu'il lui proposerait cela. Enfin, il ne fallait pas qu'il oublie.

Il entra dans la librairie si peu ordinaire. Il aimait cet endroit qui lui paraissait si familier et accueillant. Il se sentait comme chez lui à chaque fois qu'il s'y rendait. Il fallait aussi dire que la propriétaire n'y était pas pour rien. Erwan pouvait qualifier Aria de sa meilleure amie. Elle était sans doute la seule personne, hormis Jade, à qui il confiait des faits de son quotidien. Et il venait en partie aujourd'hui pour lui annoncer qu'il avait une demi-sœur. Il n'en revenait d'ailleurs toujours pas lui-même. Il n'avait en fait pas vu la chose arriver. Mais il s'y faisait étonnamment bien, contrairement à ce qu'il aurait pu penser.

Bref, le brun parcourait les rayons, les doigts passant sur chaque reliure de chaque livre inconsciemment. Certaines étaient en cuir, d'autres en carton. C'était comme s'il y avait transsubstantiation à chaque fois. Erwan aimait cette sensation. Mais par-dessus tout, il aimait ouvrir un bouquin ou un carnet neuf et sentir l'odeur qui s'en dégageait. Il avait la sensation que tout pouvait repartir de zéro. Il ne remarqua qu'au dernier moment une jeune femme qui se dressait devant lui et la percuta sans le vouloir. //

- Oups, excusez ma maladresse.

// Il se recula et ramassa un ouvrage qu'il avait fait tomber. Par curiosité, il lut le synopsis. Le livre répertoriait un bon nombre de phobies et celles qui étaient présentées en quatrième de couverture était l'agoraphobie, l'arachnophobie ou même l'apopathodiaphulatophobie. Qu'est-ce que cela pouvait bien être ? Il haussa les épaules et rangea le bouquin à sa place, puis reporta son attention sur l'inconnue. //

- N'avez-vous pas vu la gérante de la boutique par hasard ? demanda-t-il avec un sourire.


Couleurs utilisées dans ce message : #526259
Voir le profil du joueur Envoyer un Hibou Fiche de personnage RP Visiter le site web du joueur

Joueuse


Messages : 1627
Guilde : Les Tourneurs de pages
Maison : Serdaigle
Poudlard : 5e année
MessageDate du message: Mar. 24 Avr 2018, 23:17  Répondre en citant

// C’était une douce mélodie de Chopin qui résonnait dans la pièce pendant qu’une tête à la tignasse bouclée tentait de finir une chronique qu’elle devait rendre pour le lendemain au petit journal de Pré-Au-Lard. En soit, elle ne portait pas le rédacteur en chef dans son cœur – en plus son éternelle redingote pourpre était un véritable saignement pour les yeux – mais c’était rudement bien payé, ce qui n’était pas du luxe.

De plus l’article n’était pas très barbant à rédiger, et si le rédacteur bariolé appréciait, elle pourrait obtenir sa chronique officielle et permanente dans la gazette. Aria attrapa de sa main gauche sa tasse de thé infundibuliforme pendant que sa main droite continuait de taper frénétiquement sur sa machine à écrire. Il était quatre heures du matin et c’est quelques minutes plus tard que la jeune femme s’endormit sur sa table, exténuée.

C’était les rayons de soleil annonçant le début de l’après-midi qui lui firent ouvrir les yeux. L’ancienne Serdaigle se trouvait bien mal au point, ankylosée et courbaturée comme elle ne l’avait jamais été. Elle tenta tant bien que mal de s’étirer mais elle se craqua probablement quelque chose qui ne devait pas se craquer en temps normal. Aria laissa échapper un « ouille » pas très glorieux avant de se frotter les yeux pour y voir plus clair et se rendre compte de l’heure. S’en suivit un sursaut et un passage éclair sous la douche pour reprendre ses esprits et faire un topo mental de tout ce qu’elle avait à faire pour aujourd’hui.

Une nouvelle tasse fumante à la main, Aria descendit deux à deux les marches de son escalier tordu, sa robe longue aux motifs colorés manquant par trois fois de la faire tomber. Elle se dirigea d’abord vers son comptoir, ayant entendu à l’autre bout de la boutique des éclats de voix : il y avait déjà des clients et il fallait bien qu’elle range un minimum son bazar. Ce n’est que peu après qu’elle se rendit compte que c’était son cher ami Adamson qui avait fait irruption dans la librairie. Le sourire aux lèvres, elle s’approcha de lui, et d’une jeune demoiselle qu’elle ne connaissait pas. //

- Bonjour Erwan, ça me fait plaisir de te voir, j’ai l’impression que cela fait une éternité que je n’ai pas vu un si joli visage de Serpentard, comment vas-tu ? elle se tourna ensuite vers l’autre cliente, rouge de cheveux. Et bonjour mademoiselle, puis-je vous aider dans vos recherches ?


Couleurs utilisées dans ce message : #CC0000, #FFF2C9
Voir le profil du joueur Envoyer un Hibou Fiche de personnage RP

Direction
Auror
Animatrice


Messages : 3431
Guilde : Les Dragons d'Opale
Maison : Serpentard
Poudlard : 5e année
MessageDate du message: Jeu. 26 Avr 2018, 10:40  Répondre en citant

    // La quantité de livres contenue dans cette toute petite boutique était impressionnante. La personne qui gérait cette incroyable collection avait instauré un système de tri par auteur ; ce choix donnait un point de départ aux recherches de Ciryen. Elle se dirigea vers l'étagère contenant les auteurs dont le nom commençait par un P. Tête penchée sur le côté, elle parcourait les patronymes des yeux avec grande concentration, dans l'espoir de trouver ne fût-ce qu'un semblant de début de piste. //


** Pabisiak ; Pages ; Paglieri ; Pal'ahnor ; Panyuan ; Parker ; Patelini... Ah, j'arrive aux "P-A-T" ! Peut-être que... **

    // Interrompue dans ses pensée par un léger bruit de pas venant dans sa direction, la jeune femme releva la tête... avec suffisamment de retard pour ne pas pouvoir esquiver le garçon qui arrivait sur elle. Fort heureusement, il marchait à une allure plutôt tranquille, et la collision qui s'en suivit fit à peine vaciller la nécromancienne. //


- Oups, excusez ma maladresse.

    // Ciryen inclina la tête sans dire un mot. Pendant un instant, elle se demanda comment elle allait réagir. Son instinct plutôt sanguin l'incitait à laisser libre cours à la colère induite par l'incident, mais la raison la poussa à accepter les excuses du jeune homme. Après tout, il ne l'avait pas volontairement agressée ! Et puis il était temps pour la demoiselle de commencer à abaisser ses mécanismes d'auto-défense excessifs. Certes, elle devait faire très attention à garder sa nature secrète (elle avait lu suffisamment de traités, témoignages et autres biographies elfiques pour savoir qu'il en allait de sa survie) ; mais ce n'était pas une raison pour se montrer exécrable-slash-agressive à la première occasion... Elle se devait de faire des efforts pour s'intégrer dans cette société inconnue !

    Pendant qu'elle débattait avec elle-même sur le bienfondé d'une attitude positive, le garçon lui adressa un grand sourire en lui demandant : //


- N'avez-vous pas vu la gérante de la boutique par hasard ?

    // Ciryen tourna rapidement les pages du petit carnet qu'elle tenait toujours en main, et le tendit au garçon. //

Spoiler :

    // Alors que ses yeux parcourait les quelques mots qui y étaient inscrits, elle répondit à sa question d'une pensée calme et posée pour ne pas l'effrayer comme elle avait pu le faire avec ses interlocuteurs précédents : //


** Non, je ne l'ai pas vue. Pour être exacte, avant que tu ne me rentres dedans, je pensais être seule ici ! **

    // A peine avait-elle terminé sa phrase que de nouveaux bruits de pas résonnèrent à l'étage. Ils entendirent tout d'abord l'auteur de ces "poum-poum-poum" dévaler l'escalier de bois, puis une tête aux cheveux châtains et à la peau foncée apparut entre les rayons. Avisant les deux jeunes gens, la nouvelle venue s'approcha, sourire aux lèvres et tasse de café à la main. //


** Probablement la gérante... **

- Bonjour Erwan, ça me fait plaisir de te voir, j’ai l’impression que cela fait une éternité que je n’ai pas vu un si joli visage de Serpentard, comment vas-tu ?

    // Pendant que le garçon lui répondait, Ciryen reporta son attention sur les livres à sa gauche. Son regard fût immédiatement attiré par un ouvrage plutôt ancien et assez épais intitulé "La Chimie : magie des Moldus", écrit par H.L.Pattinson. Ciryen sortit le bouquin du rayon et feuilleta le sommaire.
    • Premier chapitre : Introduction aux Préceptes Fondamentaux de la Chimie.
    • Deuxième chapitre : Synthèse et Analyse, Aspect Théorique.
    • Troisième chapitre : Purification de la Matière, Etat des Connaissances Ancestrales.
    • Quatrième chapitre : Pattinsonage, Procédé Novateur de Cristallisation Fractionnée pour la Séparation de l'Argent dans le Plomb Naturel.
    • Cinquième chapitre...


    Le coeur de Ciryen rata un battement. Elle tenait probablement quelque chose ! Maintenant, restait à savoir à combien s'élevait le prix de ce vieux livre. La fille aux cheveux flamboyants se tourna vers la probable gérante, le livre à la main, et un éclat bien particulier dans les yeux. //


- Et bonjour mademoiselle, puis-je vous aider dans vos recherches ?

** Je crois que j'ai trouvé, je vous remercie. ** répondit-elle mentalement avec un peu plus de brusquerie que prévu. ** Combien coûte ce livre ? **, demanda-t-elle d'un ton plus doux.

    // Ciryen avait veillé à étendre sa zone télépathique pour ne pas exclure Erwan de la conversation - chose qui aurait été sûrement désagréable pour le jeune homme. La jeune femme tendit ensuite son carnet à sa vis-à-vis comme elle l'avait fait précédemment, se morigénant de ne pas avoir commencé par ça dès le début. Ça aurait peut-être évité ce regard que la commerçante lui lançait à présent... //


Couleurs utilisées dans ce message : #2F8042, #526259, #FFF2C9, #CC0000
Voir le profil du joueur Envoyer un Hibou Envoyer un e-mail Fiche de personnage RP

Team RP
Relations Moldues


Messages : 7593
Guilde : Les Dragons d'Opale
Maison : Poufsouffle
Poudlard : 7e année
MessageDate du message: Mer. 09 Mai 2018, 20:29  Répondre en citant

// Alors qu'Erwan s'attendait à une réponse immédiate de la jeune femme qui lui faisait face, celle-ci lui montra une page d'un carnet et l'ex Serpentard répondit à l'appel de la demoiselle, à savoir lire ce qui y était inscrit. L'ancien barman leva un sourcil. Une télépathe ? C'était la première fois qu'il en rencontrait une. Il espérait vraiment qu'elle tiendrait parole et n'envahirait pas son esprit. Il entendit quelques secondes plus tard dans sa tête : //

** Non, je ne l'ai pas vue. Pour être exacte, avant que tu ne me rentres dedans, je pensais être seule ici ! **

// Il allait la remercier, quand il vit celle qu'il cherchait arriver dans son champ de vision. //

- Bonjour Erwan, ça me fait plaisir de te voir, j’ai l’impression que cela fait une éternité que je n’ai pas vu un si joli visage de Serpentard, comment vas-tu ?

// Aria, toujours pleine d'élégance et de politesse, décrocha un sourire au jeune homme qui s'empressa de lui répondre. //

- Plutôt bien, je venais t'annoncer quelque chose Aria. Mais dis-moi d'abord comment tu vas toi ? Tu sembles être assez occupée, non ? Ta trace sur le visage en révèle assez pour savoir que tu as fait ta nuit ce matin.

// Avant de lui répondre, son ami offrit de l'aide à la jeune femme inconnue qui semblait activement chercher un bouquin. //

S'étonnant d'entendre la réponse de la sorcière aux cheveux rouges, Erwan laissa échapper un petit rire après avoir observé Aria ciller et se pincer, comme si elle vérifiait qu'elle ne rêvait pas. Contrairement à lui, elle n'avait pas été alertée de la télépathie de sa cliente et devait donc être particulièrement surprise d'entendre une voix inconnue dans sa tête. //

- Ne t'en fais pas, mademoiselle est une télépathe... dit-il en posant une main sur son épaule, pour la rassurer. Puis, il s'adressa à la jeune femme qu'il ne connaissait pas. Je peux vous demander votre prénom d'ailleurs ?


Couleurs utilisées dans ce message : #2F8042, #FFF2C9, #526259
Voir le profil du joueur Envoyer un Hibou Fiche de personnage RP Visiter le site web du joueur
Montrer les messages depuis:   
Page: <--  1, 2
   Répondre au sujet    Forum >> Pré-Au-Lard
Page 2 sur 2