Hiboux Nomade Notes
C'est Halloween sur Mana !
 Joueur :    Mot de passe :    Automatique :         Inscription  


Le marché d'Al-Jeit

Page: <--  1, 2, 3
   Répondre au sujet   Forum >> Al-Jeit
Auteur Message

Team RP


Messages : 6442
Guilde : Les Dragons d'Opale
Maison : Poufsouffle
Poudlard : 7e année
MessageDate du message: Mar. 27 Sep 2016, 17:50  Répondre en citant

// Aliya lui révéla enfin le prénom du marchombre. //

- Très bien. Il s'appelle Aksel. Ce n'est pas la première fois qu'il m'aide, et c'est souvent au péril de sa vie. C'est pour ça que je sais que ce n'est pas un traitre.

// Marchombre qui était en fait un apprenti. Comment avait-il pu s'engager sans l'accord de son maitre ? Il était bien téméraire. Peut-être était-ce un courage momentané ou bien de l'irresponsabilité ? Ou bien le jeune homme était bien décidé à répandre la justice et assurer la protection d'innocents. Yaaleen espérait sincèrement que la troisième possibilité était vraie mais elle ne le connaissait pas assez pour en juger par elle-même.

Elle observa la foule du marché afin de vérifier que personne ne les avait espionnés ou écoutés. Apparemment, tout le monde semblait être plongé dans ses affaires personnelles. Les artisans bradaient leurs poteries abimées et les marchands vendaient leurs fruits comme des petits pains. Il n'y avait donc aucun danger.

Yaaleen avait rempli sa mission et décida de s'éclipser. Elle se promit d'assurer la protection des deux Tintallë. //

- Je vous promets ma protection et je reviendrai vers toi Aliya, plus tard. Si tu as besoin d'aide, n'hésite pas.


// Sur ces derniers mots, elle s'enfuit dans des mouvements de cape noire sans se faire voir de personne. //


Couleurs utilisées dans ce message : #7B0A0A, #0038D2
Voir le profil du joueur Envoyer un Hibou Fiche de personnage RP

Joueuse


Messages : 1013
Guilde : Les Dragons d'Opale
Maison : Serpentard
Poudlard : 6e année
MessageDate du message: Sam. 01 Oct 2016, 19:35  Répondre en citant

// Suite à sa promesse, la jeune femme s'éclipsa dans la foule sans se retourner. Aliya devait bien admettre que ses paroles l'avaient rassurées un peu. Pas grand chose, mais assez pour lui redonner une lueur d'espoir. La protection de deux marchombres valait mieux que celle d'un seul, non ? Bien sur, elle ne portait pas la même affection et n'avait pas la même confiance en Yaaleen qu'en Aksel. Mais la jeune fille ne lui semblait pas plus capable de traîtrise que lui.

Se retournant vers son petit frère, la brune le trouva devant une boutique, jetant un regard scrutateur sur des antiquailles en vitrine. Il avait décidément ce goût pour les bibelots qui fit sourire Aliya. Elle se rapprocha de lui et le prit par la main. Il était temps de rentrer. En marchant, Olörin ne cessait de la regarder d'un œil interrogateur. Depuis sa rencontre avec Aksel, il voyait bien que quelque chose tourmentait sa sœur. Elle ne lui avait rien expliqué, ne voulant pas l'inquiéter outre mesure. Et puis comment lui dire ces choses-là ? Elle s'était toujours juré de protéger la seule famille qui lui restait, mais comment les protéger contre la vérité ? Maniëla ne comprendrait pas, mais Olörin, lui, était en âge de saisir le danger.

Au détour d'une ruelle, alors qu'il tirait encore un peu plus fort sur sa main pour la forcer à lui répondre, Aliya finit par s'agenouiller devant lui. Même avec sa connaissance du langage des signes, il paraissait difficile de lui expliquer tout depuis le début. Alors elle se mit à parler, avec quelques gestes de temps à autre. Olörin savait lire sur les lèvres et comprendrait peut-être mieux ainsi. //

- D'accord, d'accord, je vais te dire, lui fit-elle en acquiesçant. Mais je ne veux pas que tu t'inquiètes. Tu dois jurer de m'obéir, et de ne rien faire de stupide, c'est compris ? Elle ne continua que lorsqu'il eut lui même hoché la tête en signe d'approbation. J'ai rencontré un marchombre il y a peu, qui m'a dit beaucoup de choses. Il m'a appris que nous avions un grand-père, qui siégeait au Conseil des marchombres, et qui a été tué. Le problème, c'est que ses meurtriers sont maintenant à notre recherche. Alors ce garçon, et la fille que nous venons de voir, ils vont nous protéger.

// L'enfant semblait avoir tout saisi. Il affichait une bouche-bée. Aliya ne pouvait pas l'en blâmer, elle aussi avait mis du temps à croire toute cette histoire.

Elle avait volontairement omis de lui parler de sa course poursuite, et de son coup porté au marchombre, celui qui était tombé raide mort dans la ruelle. Elle ne pouvait déjà pas se résoudre à admettre ce fait elle-même, comment aurait-elle pu l'expliquer à son petit frère ? Olörin conservait un regard perplexe. //

- Oui je sais, c'est beaucoup à digérer. Mais je te promet que rien ne pourra nous arriver, d'accord ? C'est juré.

// Elle enlaça le petit et les larmes lui montèrent. Comment pouvait-elle promettre une telle chose ? Elle qui n'y croyait pas un instant. Une haine sourde commençait à monter en elle, à prendre la place de sa peur. Elle haïssait les assassins de son grand-père de lui faire vivre ce calvaire, de la mettre dans cette position. Elle les haïssait de mettre en danger la vie de Maniëla et Olörin. Ils n'étaient que des enfants, totalement innocents.

Cachant ses sentiments, elle ravala son sanglots et se releva. Olörin la suivit cette fois sans broncher, et ils disparurent dans les dédales de la ville. //

[Fin de RP]


Couleurs utilisées dans ce message : #7B0A0A
Voir le profil du joueur Envoyer un Hibou Fiche de personnage RP

Auror
Animatrice


Messages : 1734
Guilde : Les Tourneurs de pages
Maison : Gryffondor
Poudlard : 4e année
MessageDate du message: Dim. 27 Nov 2016, 19:23  Répondre en citant

[Début de Rp entre Aksel Tzâfihyr (Thalia Gilsayan) et Lyriana El'Fay (Morgane Potter)]



    // Lyriana avait toujours aimé le marché qui se tenait à Al-Jeit, elle le considérait comme un moment où de parfaits inconnus échangeaient, riaient. La bonne humeur de la foule était communicative. La douce odeur des plats exotiques, qui étaient fièrement dressés sur des tables, flottait dans l'air, donnant faim à l'apprentie. Même le froid mordant de l'hiver qui arrivait n'avait su décourager la fille, alors qu'elle ne rêvait que d'une boisson chaude et de se réchauffer auprès d'un poele a bois.

    La jeune femme se faufilait dans la foule, un sourire accroché aux lèvres et des étoiles pleins les yeux. Elle vit un petit rassemblements d'enfants et ne put s'empêcher de s'approcher d'eux. Elle aimait beaucoup les bambins et s'amusaient souvent à les faire rire grâce à son don de dessin, faisant basculer des objets drôles dans la réalité. A ses yeux, rien ne pouvait égaler le rire des enfants. Elle aimait voir l’innocence que reflétait leurs regards. //


-Hey les enfants, essayez d'attraper !

    // Se concentrant quelques instants, elle fit apparaître un feu-follet sous les yeux captivés du petit groupe qui se mit à sauter dans l'espoir d'atteindre la petite flamme. Comme tout feu follet, ce dernier s'éteignit au bout de quelques instants. Elle ébouriffa les cheveux d'un garçon qui était à côté d'elle et poursuivit son chemin. Elle fut interpellée à plusieurs reprises par des marchands qui essayaient de lu refourguer des "affaires". Elle discuta avec des personnes qu'elle connaissait.

    Alors qu'elle avançait, son regard fut attiré par un garçon qui était adossé à un mur. Ou plutôt par ses vêtements. Presque tout de noir vêtu, elle pourrait presque lire "marchombre" sur son front. Il était impassible et si on ne percevait pas le léger mouvement de ses épaules du à sa respiration, on pourrait presque croire que c'est une statue.//


** Plutôt mignon, je suis qu'un sourire ferait du bien à ce visage. Et puis, se faire embêter par une Lyriana de bonne humeur est toujours une bonne chose.**

    // Elle riait intérieurement de sa réflexion et s'approcha du blond. Elle se passa une main dans ses cheveux couleur lilas. //

-Hey, le bougon, tu devrais sourire. La vie est belle, le marché est bourré de bonnes affaires, que de raisons de rire.


Couleurs utilisées dans ce message : #329071
Voir le profil du joueur Envoyer un Hibou Envoyer un e-mail Fiche de personnage RP Visiter le site web du joueur

Joueuse


Messages : 3355
Guilde : Les Dragons d'Opale
Maison : Poufsouffle
Poudlard : 7e année
MessageDate du message: Ven. 02 Déc 2016, 15:31  Répondre en citant

// Le marché d'Al-Jeit, un endroit qui n'était jamais déserté, même durant les plus froides journées d'hiver. De toute évidence l'un des lieux cultes du centre de la capitale, de moins grande réputation que la foire annuelle d'Al-Vor, mais témoin d'un tout aussi grand rassemblement de cultures, et merveilles et de diversité. Un endroit que l'on pouvait fréquenter tout autant lorsqu'on avait besoin de se procurer quelque chose que pour se perdre dans un univers curieux et chaleureux, ou pour retrouver contact avec les populations plurielles d'Al-Jeit.

Profitant que Yaaleen ait pris la relève dans la protection d'Aliya et de ses frère et sœur, Aksel était venu faire un tour ici, attiré par les bruits et les odeurs. Malgré toute son admiration et sa dévotion pour les Marchombres, il fallait admettre que leur repaire sombre et souterrain était bien moins impressionnant que le marché, rayonnant d'une ambiance enjouée et d'un paysage coloré.

Le demi-faël s'adossa à un mur, ferma les paupières, et calma sa respiration. Faire âme commune avec le marché, c'était son objectif cet après-midi. Parvenir à fondre le battement de son cœur au souffle de vie du marché. Ressentir les mouvements sans les voir, humer et différencier chaque odeur, discerner chaque son et leur attribuer une provenance. Ecouter son environnement, le comprendre, puis finalement entrer en harmonie avec lui, une compétence indispensable à tout bon Marchombre.

Des trajectoires qui se croisent, des paroles volantes et des exclamations de toutes parts. Un souffle crépitant, des rires d'enfants. De nombreuses bousculades, des marchants qui appellent à la réduction, du poisson frais sur l'étalage, l'odeur saline entremêlée de six truites, 3 umbles, 10 boîtes de sardines et deux douzaines de maquereaux. Le froissement des tissus et des étoffes rares, les encens échappés du stand d'un parfumeur. Des bruits de pas qui s'approchent. //

- Hey, le bougon, tu devrais sourire. La vie est belle, le marché est bourré de bonnes affaires, que de raisons de rire.

// Aksel ouvrit les paupières, et rencontra une paire d'yeux gris, sur un visage pâle entouré de mèches de cheveux lavandes, ou lilas. L'apprenti Marchombre comprit que cette remarque lui était adressée comme c'était bien lui que cette fille regardait avec un sourire enjoué. Il sourit donc. Bougon, lui ? Ben tiens donc. Qu'on ne l'y reprenne plus ! //

- Excuse-moi, j'étais tellement concentré sur le bruit de tes pas que ça ne m'a pas traversé l'esprit que tu puisses avoir envie de discuter.

// Dit comme ça, c'était bizarre, il allait encore avoir l'air d'un clown. //

- Des bonnes affaires, dis-tu ? A ta place, je me méfierais des perles de jade du bijoutier derrière-toi, ça sent plutôt l'arnaque au verre teinté. Jolie couleur de cheveux au fait ! C'est naturel ou fait-maison ?

// Il avait spontanément tutoyé la jeune fille, en supposant qu'elle ne devait pas être bien plus âgée que lui, et considérant qu'elle n'avait pas non plus l'air prête à le croquer vif au moindre propos de travers. //


Dernière édition effectuée par Thalia Gilsayan (Ven. 02 Déc 2016, 19:23) ; édité 6 fois

Couleurs utilisées dans ce message : #CC0000, #329071, #007969
Voir le profil du joueur Envoyer un Hibou Fiche de personnage RP

Auror
Animatrice


Messages : 1734
Guilde : Les Tourneurs de pages
Maison : Gryffondor
Poudlard : 4e année
MessageDate du message: Dim. 07 Mai 2017, 23:24  Répondre en citant

-Si c'était une technique de drague, change la, et vite. C'est... Flippant comme remarque.

    // Elle ne pouvait s'en empêcher, elle adorait faire ça ; débarquer et s'engager dans une conversation avec une personne qu'elle ne connaissait point, taquiner et se moquer de son interlocuteur comme elle l'aurait fait avec un veil ami, le tout avec un sourire enjoué scotché aux lèvres.
    Ses remarques n'avaient rien de méchantes, c'était dit sur un ton taquin et c'était surtout la première chose qui lui était passé par l'esprit. Lyriana brillait de sa spontanéité, elle parlait avant de réfléchir, sa langue fonctionnant bien plus vite que son cerveau. Elle ne possédait aucun filtre ce qui pouvait être une arme à double tranchants ; comme cela pouvait plaire, cette qualité pouvait se transformer en défaut dans certaines situations. Quand elle se disputait avec quelqu'un, par exemple. À force de dire toute la vérité, elle en arrivait à blesser l'autre et finissait par se confondre en excuses.
    Elle était ainsi ; Lyriana était profondément gentille, elle n'aimait pas faire du mal aux autres et tentait de se faire pardonner du mieux qu'elle ne le pouvait quand ça arrivait.
    À contrario, si c'était elle que l'on blessait, elle pouvait se montrer extrêmement rancunière. Elle a l'étonnante capacité de rayer les gens de sa vie à une vitesse vertigineuse. Dis comme ça, elle pourrait passer pour une personne extrêmement froide, mais ce n'était que sa manière de garder les ennuis loin d'elle. Elle ne vivait que pour sa passion et refusait de gaspiller de l'énergie à s'énerver contre des personnes qui, à ses yeux, ne le méritaient pas.

    Bavarde comme elle l'était, la jeune dessinatrice pouvait aborder n'importe qui n'importe quand pour dire n'importe quoi. Elle en étonnait plus d'un avec son débit de parole effréné. Elle se demanda une seconde si elle ne ferait pas peur au marchombre si elle se comportait comme à son habitude avant de balayer ses interrogations d'un revers de manche. Elle n'aimait pas se soucier du regard extérieur et n'avait aucune raison de changer pour un inconnu dont elle ne connaissait même pas le nom. //

-Mais bon, vous les Marchombres, vous ne m'étonnez plus !

    // Elle regarda derrière elle, pour fixer le marchand qu'il lui indiquait. Haussant les épaules, elle finit par commenter. //


-Avec un peu d'imagination, un verre teinté peut-être bien des choses. Ne t'arrête pas à ce que tu vois. Néanmoins, je suis d'accord, c'est une belle arnaque celle la. Mais regarde là bas, le fleuriste vend des bouquets de jonquilles et de fuchsias, c'est magnifique et coloré ! Comme moi, ajoute-t-elle dans un rire.

    // Elle se passa instinctivement une main dans les cheveux à leur mention. //

-Sympa les cheveux, je sais ! Tu veux que je te fasse une couleur ? Je suis sûre que du bleu électrique t'irait à merveille, dit-elle en détachant bien chaque syllabe.

    // Elle éclata de rire, laissant s'envoler un son cristalin, le bruit se joignant au reste du vacarme qui faisait vivre la place du marché. Le rire de Lyriana était... Étrange, enfantin. //

-Je rigole, je rigole. Quoique, si ça te tente...

** Il va te prendre pour une cinglée, bien joué ! **


Couleurs utilisées dans ce message : #329071
Voir le profil du joueur Envoyer un Hibou Envoyer un e-mail Fiche de personnage RP Visiter le site web du joueur

Joueuse


Messages : 3355
Guilde : Les Dragons d'Opale
Maison : Poufsouffle
Poudlard : 7e année
MessageDate du message: Dim. 21 Mai 2017, 13:05  Répondre en citant

- Si c'était une technique de drague, change la, et vite. C'est... Flippant comme remarque.

// Aksel éclata de rire. Ce n'était nullement son intention. Intéressant, comme on pouvait interpréter ses paroles. En tout cas, cette fille avait le sens de l'humour. Elle avait même réussi à le faire rire en quelques secondes d'échange, alors que son esprit était auparavant tourmenté par d'autres préoccupations. C'était rare de croiser des personnes aussi naturellement joyeuses et expansives.//

-Mais bon, vous les Marchombres, vous ne m'étonnez plus !

// Le jeune homme leva un sourcil. Avait-elle deviné qu'il était Marchombre en l'observant simplement quelques minutes ? Ou était-elle renseignée autrement ? Une espionne ? A la solde des Mercenaires ? En outre, une Dessinatrice ? Avait-il affaire à une Mentaï ? Dans ce cas, il ferait mieux de prendre ses jambes à son cou sur-le-champ. Mais non, c'était illogique, elle ne l'aurai pas abordé de cette manière. Il allait simplement falloir qu'il fasse plus attention à son comportement en société la prochaine fois. Son identité devait à tout prix rester secrète. Heureusement, personne aux alentours n'avait prêté attention aux paroles de la jeune fille. Celle-ci était d'ailleurs déjà passée à autre chose. //

- Avec un peu d'imagination, un verre teinté peut-être bien des choses. Ne t'arrête pas à ce que tu vois. Néanmoins, je suis d'accord, c'est une belle arnaque celle la. Mais regarde là bas, le fleuriste vend des bouquets de jonquilles et de fuchsias, c'est magnifique et coloré ! Comme moi.

// Plus de doutes, il avait bien affaire à une Dessinatrice. Ou alors elle le simulait bien. Il jeta un coup d’œil dans la direction qu'elle lui indiquait. Effectivement, les fleurs étaient magnifiques ; toutes étaient de couleurs chatoyantes, et on y observait une grande variété de formes. Certaines à inflorescences particulières, en ombelle, formaient un bouquet de sphères assez sympathique. D'autres variétés de plantes possédaient des fleurs zygomorphes, de sorte que leur association ressemblait à un envol de papillons.
Cette fleuristerie lui fit repenser à Valyriane, la Marchombre qu'il avait rencontrée au marché il y a de cela quelques temps. Celle-ci avait été contrainte d'abandonner la partie physique de la vie de Marchombre à cause de la maladie, et avait depuis lors décidé de tenir un stand sur le marché pour vendre des fleurs aux passants. L'atmosphère du marché était si vivifiante... Si telle mésaventure lui arrivait un jour, peut-être songerait-il lui aussi à venir commercer au Marché. Dans un futur lointain. //

- Sympa les cheveux, je sais ! Tu veux que je te fasse une couleur ? Je suis sûre que du bleu électrique t'irait à mer-veille ! Elle éclata de rire, puis ajouta : Je rigole, je rigole. Quoique, si ça te tente..

// Aksel considéra l'offre avec intérêt. Une nouvelle teinte de cheveux pourrait lui donner un aspect déluré. Lui qui projetait de quitter Al-Jeit le soir-même... Quoi de mieux comme déguisement ? Bon, d'un côté, ce n'était pas idéal pour passer inaperçu. Mais au moins, il ne correspondrait plus au portrait-robot que d'éventuels Mercenaires pourraient avoir de lui. Plus personne ne le considérerait comme le Marchombre qu'il était réellement. Yaaleen allait hurler. //

- Hé bien, pourquoi pas ! Mais dans ce cas, un bleu pas trop criard s'il-te-plaît. Ça tient combien de temps environ ?

// Cette précision était importante. Au cas où il ait besoin de se débarrasser de la couleur rapidement.
En attendant, autant faire connaissance avec sa sympathique interlocutrice. //

- Alors comme ça, tu étudies à l'Académie ? Ça fait longtemps ?

// Il repensa à ce que lui avait dit Awa quelques jours plus tôt à propos de l'Académie, comme quoi il était interdit de pratiquer le Dessin en dehors. Apparemment, cela n'avait pas l'air de déranger outre mesure cette seconde étudiante. Allaient-elles seulement à la même Académie ? //

- Est-ce que tu connaîtrais une étudiante en Dessin nommée Awa par hasard ? Une de mes connaissances.


Couleurs utilisées dans ce message : #329071, #CC0000, #007969
Voir le profil du joueur Envoyer un Hibou Fiche de personnage RP
Ellana Gil'sayan

Ancien(ne)





MessageDate du message: Mar. 11 Sep 2018, 20:19  Répondre en citant

[RP unique Nawel Hélianthas]
Souvenirs... Il y a deux ans.


// Aujourd'hui était jour de marché dans la capitale. Attendu, mais également dangereux pour les habitants de la ville. En effet, si les produits qui pouvaient être achetés étaient nombreux et raffinés, c'était un jour où les enfants des rues et les nombreux voleurs qui se cachaient dans la ville sortaient.

La bande de Nawel Hélianthas ne faisait pas exception. Histoire de ne pas trop se faire remarquer, les enfants avaient décidés de n'envoyer que trois des leurs. C'était peu, certes, mais il y avait moins de risques de se faire prendre et ils avaient bien entendus choisis les meilleurs.

Un garçon de quatorze ans du nom de Byran, très mince et avec des cheveux noirs et qui passait facilement inaperçu, était le premier de la bande. La deuxième était une fillette blonde de treize ans avec des cheveux qui tombaient en cascades sur ses épaules, et on avait vite remarqué son talent de voleuse. Et la dernière était sans conteste la plus douée. Nawel Hélianthas avait onze ans, des cheveux bruns foncés, des yeux émeraudes, et possédait surtout un talent exceptionnel dans presque tout ce qu'elle faisait. Escalader les tours de la ville, courir pour s'enfuir, voler les gens en passant inaperçus... La jeune fille y arrivait parfaitement, même si elle n'était pas la meilleure en tout.

Les trois adolescents se séparèrent à l'entrée du marché, où ils se retrouveraient une heure plus tard avec leur butin. Nawel marcha un peu au milieu de la foule, déroba discrètement une bourse à demi-remplie dans la poche d'un homme riche, et s'éloigna avec une moue dégoutée d'un stand où l'on vendait de l'agar pour la cuisine. Beurk.

Passant devant un étalage où un jeune chasseur vendait ce qu'il avait tué, elle déroba une proie qui avait été tuée grossièrement, révélant sa chorde coupée.

Quelques temps après, elle revint à leur point de rendez vous les poches pleines d'argent et de provisions pour leur bande. Les gosses des rues étaient obligés de voler pour ne pas mourir de faim, et même si la jeune fille n'aimait pas cela, elle devait admettre qu'elle éprouvait un étrange plaisir à dérober en silence : personne ne la surprenait, elle était invisible... Et c'était magique.
//


Couleurs utilisées dans ce message : #0649CE
Montrer les messages depuis:   
Page: <--  1, 2, 3
   Répondre au sujet    Forum >> Al-Jeit
Page 3 sur 3