Hiboux Nomade Notes
★ Passez un bon été sur Mana Wyrd ★
 Joueur :    Mot de passe :    Automatique :         Inscription  


Le Hangar à Bateaux

Page: <--  1 ... 10, 11, 12, 13
   Répondre au sujet   Forum >> Le Parc
Auteur Message

Direction
Auror
Team RP


Messages : 3195
Guilde : Les Dragons d'Opale
Maison : Serpentard
Poudlard : 5e année
MessageDate du message: Mer. 16 Mai 2018, 09:17  Répondre en citant

- Il faut que tu arrêtes de fumer Syndra…

    // Syndra écarquilla les yeux, stupéfaite ; avec un peu moins d'adrénaline dans le sang, elle aurait probablement éclaté de rire face à l'incongruité de la remarque de Tim. Elle aurait pu s'attendre à n'importe quelle réaction de sa part : colère parce qu'elle l'avait frappé ; explications vaseuses sur son attitude au cours de leur dernière rencontre ; froideur, comme il savait bien le faire lorsqu'il s'agissait de gérer des affaires sérieuses... Elle l'aurait même imaginé lui présentant de plates excuses qu'elle aurait accepté dans un élan de bonté. Mais ÇA ?! Le Timothy qui lui faisait face avait un éclat de néant abyssal au fond de ses pupilles bleues. Ce fut tant la phrase en elle-même que la placidité avec laquelle le jeune homme l'avait prononcée sans ciller qui l'incita à tendre sa deuxième main vers l'autre joue de Tim. //


Schbaff.

- Mais tu te fous de moi ma parole ?!

    // Excédée, elle hésita un instant à "faire une Tim" : tourner les talons et se barrer. Mais primo, elle avait besoin de réponses. Deuzio, si elle faisait sa tête de mule, alors leur relation (quelle qu'elle fut) n'avancerait pas d'un iota. Tertio, les viles baffes successives lui avaient tellement fait de bien qu'elle ne se priverait pas de recommencer encore et encore jusqu'à obtenir l'explication qu'elle attendait. Alors elle se contenta de croiser les bras, penchant légèrement la tête du côté droit, et de lui glisser d'une voix mesurément doucereuse : //


- Ne t'avise pas de jouer avec moi, Tim. Tu l'as suffisamment fait la semaine dernière. J'attends tes explications.

    // Quant à sa condition de fumeuse ponctuelle, Syndra estima que sa réponse pouvait bien attendre que les autres sujets plus sérieux soient abordés... //


Couleurs utilisées dans ce message : #046380, #200050, #5C0060
Voir le profil du joueur Envoyer un Hibou Envoyer un e-mail Fiche de personnage RP

Joueur


Messages : 2680
Guilde : L'Amafia
Maison : Serdaigle
Poudlard : 6e année
MessageDate du message: Mer. 16 Mai 2018, 21:59  Répondre en citant

    //Cette fois-ci, il vit la baffe venir et ce fut son choix que de ne pas y réagir. Même s’il ne se sentait pas encore tout à fait maître de son esprit et s’il admettait ne pas être sur de tout, il savait, profondément, qu’il méritait de s’en prendre une. //


Schbaff.

- Mais tu te fous de moi ma parole ?!

    //* « Que la lumière soit». *. Et la lumière, enfin, revint. Il était à nouveau lui-même, maître de son cerveau et les idées ressortaient des billes, listant leurs besoins, leurs avantages et inconvénients, préparant une liste d’options … bref, l’arrière plan intellectuel qu’il maintenait systématiquement dans un niveau d’excitation maîtrisé et maîtrisable dans sa tête était à nouveau à sa disposition. Ce qui lui permettait de reconnecter à la réalité. Il avait juste essayé de fuir une fois de plus. Sauf que cette fois c’était inconscient et qu’il était ravi de s’en être remis.

    Syndra, face à lui, semblait furieuse… Et alors qu’il retirait sa main de son propre front et que les évènements de la dernière minute lui revenaient en tête, il éprouva de la honte et une certaine forme d’amusement face à ses réactions. Ses deux joues étaient douloureuses. Il en déduisait donc qu’il avait pris non pas une, mais deux gifles. C’était une de trop, peu importante le contexte.

    Encore une fois, dans une activité cyclique et qu’elle semblait vouloir transformer en une rengaine, à la fois fatigante et usante, Syndra coupa le cours de ses pensées en relançant le sujet.//


- Ne t'avise pas de jouer avec moi, Tim. Tu l'as suffisamment fait la semaine dernière. J'attends tes explications.

    //Le problème pour lui n’était pas simplement de s’expliquer. C’était surtout de savoir le faire bien. Et, en l’état, il sentait que c’était trop fouillis, que les phrases pensées, exprimées et répétées ne pourraient jamais sortir, qu’il était bloqué.

    Hésitant, il jeta un regard derrière lui. Il aurait été aussi simple de faire demi-tour, d’échapper au nœud autour de sa gorge, de se dégager de ce destin. Fuir et ne plus revenir, replonger à corps perdu dans l’Amafia, dans le Consortium, libérer Syndra de son serment et gagner quand même. Gagner toujours, vertue de la Maison Frutto. Mais … c’était fuir et il n’appréciait pas l’idée. Pas plus qu’il ne pouvait envisager de s’éloigner d’elle et de se rapprocher d’Elle. La Solitude, il n’en voulait plus. Pas quand il y avait Syndra dans les parages. Il voulait, au contraire, retrouver la position du Vendredi, se poser contre elle et se sentir en sureté, baisser un peu la garde et lui faire confiance pour deux. Il n’avait pas besoin d’un plan très compliqué, juste d’être honnête et de savoir ce qu’elle en pensait. De savoir si cette envie, (oserait-il dire un jour ce sentiment ?) était partagée. Il reconnaissait à lui-même sa totalement incurie de la situation. Pourtant, encore une fois, il ne pouvait juste pas commencer là ou il avait prévu de commencer. Un point restait à clarifier//


C’est la dernière fois que tu me frappes Frutto. J’en ai mérité une, pas deux. Surtout après ce que m’avait fait la première… Recommence encore une fois cela et je ne réponds plus de rien.

….

C’est … Ne dis rien s’il te plait. J’ai besoin de me concentrer et de finir. Ca fait maintenant une semaine que j’essaye de mettre des mots sur cela, de comprendre et de définir de quelle manière je pourrai bien me faire comprendre. Si nous nous disputons maintenant … alors rien n’ira nulle part. Pas avec moi en tout cas.
.

    //Avant qu’elle ne puisse répondre, il avait levé la main, l’intimant à entendre ses paroles et à respecter le silence qu’il lui demandait. A lui faire confiance quelque part. Et à comprendre, aussi, que cela n’était vraiment pas facile pour lui. Qu’il avait fait et ferait surement un paquet d’erreur, mais que c’était constitutif de lui, qu’il ne pouvait juste pas faire autrement.

    Il se détourna de Syndra. Il avait besoin de marcher, d’actionner ses jambes, pour réussir à mettre des mots… Il lui fallut une minute pour comprendre qu’il n’arriverait, une fois encore, pas à simplement être direct. Il lui fallait se faire comprendre plutôt que d’essayer de simplement dire les choses…

    Finalement, il s’assit à même le sol, les genoux ramenés contre sa poitrine, les mains jointes autour. Il attendit que Syndra en fasse de même pour reprendre, regardant tour à tour les yeux violets et les mains de son amie.//


« J'ai beaucoup travaillé ces dernières années. A poudlard, pour mon réseau, pour l'avenir... pour plein de choses. Je suis doué mais je n'ai pas plus de deux bras et deux jambes, et je voulais réussir, sortir de ce qu’on attendait de moi pour pouvoir être, juste, moi. J’ai du faire des choix.
Alors j'ai manqué certaines leçons... Je n'ai jamais … Je n'ai jamais appris ce que je dois faire quand je crois que j'aime quelqu'un... je veux dire, ce que je suis sensé faire après avoir compris ça...
Quand je m’enfuis d’un toit, ce n’est pas que je ne veux pas essayer, c’est que je ne sais pas faire. C’est un simple constat. Il n’y a rien de méchant, ni le moindre dédain ou mépris. Je ne sais juste pas quoi faire d’autre, ni ce que j’attends de toi, de moi, … de tout, dans ses instants là » .


Couleurs utilisées dans ce message : #5C0060, #046380
Voir le profil du joueur Envoyer un Hibou Fiche de personnage RP

Direction
Auror
Team RP


Messages : 3195
Guilde : Les Dragons d'Opale
Maison : Serpentard
Poudlard : 5e année
MessageDate du message: Mer. 23 Mai 2018, 20:33  Répondre en citant

    // La gifle semblait avoir eu l'effet escompté. Petit à petit, le regard de Tim se fit moins hagard, et Syndra y vit même passer un éclat de colère. Elle allait sûrement se prendre une charge, mais elle était prête à assumer ses actes. Le jeune homme détourna les yeux un instant, comme s'il cherchait une échappatoire. Syndra soupira. S'il souhaitait partir, alors tout se terminerait mal... Mais Timothy tourna de nouveaux son regard pour le planter dans celui de la Serpentarde. //


- C’est la dernière fois que tu me frappes Frutto. J’en ai mérité une, pas deux. Surtout après ce que m’avait fait la première... Recommence encore une fois cela et je ne réponds plus de rien.

** Voilà, on y est...**

    // Elle plissa les yeux, fronça les sourcils et inspira un grand coup, prête à se justifier de ses actes ; mais le Préfet ne lui en laissa pas le temps. //


- C’est... Ne dis rien s’il te plait. J’ai besoin de me concentrer et de finir. Ça fait maintenant une semaine que j’essaye de mettre des mots sur cela, de comprendre et de définir de quelle manière je pourrai bien me faire comprendre. Si nous nous disputons maintenant... alors rien n’ira nulle part. Pas avec moi en tout cas.

    // Le ton du jeune homme s'était radouci, laissant transparaître son manque d'assurance. Il avait raison, un conflit n'était pas souhaitable... Syndra décroisa les bras tandis que d'une main levée, il lui faisait comprendre qu'il n'avait pas terminé. A mesure qu'il tournait et retournait dans le vieux hangar, le rythme cardiaque de la Vert-et-Argent s'accélérait. Sa colère disparaissait peu à peu, remplacée par un stress de plus en plus intense. Ils étaient à un véritable tournant de leur relation, quelle que serait l'issue de leur discussion...

    Il finit par s'asseoir au sol. Elle s'assit à son tour en tailleur en face de lui, le ventre noué par l'angoisse. Qu'allait-elle faire s'il ne partageait pas ses sentiments ? Elle avait eu le temps d'y réfléchir pendant toute la semaine, mais n'avait pas encore trouvé de réponse satisfaisante à cette question... Il prit la parole : //


- J'ai beaucoup travaillé ces dernières années. A Poudlard, pour mon réseau, pour l'avenir... pour plein de choses. Je suis doué mais je n'ai pas plus de deux bras et deux jambes, et je voulais réussir, sortir de ce qu’on attendait de moi pour pouvoir être, juste, moi. J’ai du faire des choix. Alors j'ai manqué certaines leçons...

    // Elle se sentait très bête tout à coup. Elle hocha la tête. Elle comprenait ; et surtout, elle le savait très bien. Avec l'ambition qu'il avait, l'image qu'il se devait de donner, l'exemple qu'il voulait montrer à ses aiglons depuis sa nomination en tant que préfet, Tim avait été obligé de se concentrer sur l'essentiel. Et l'essentiel ne passait pas par la création et la gestion de liens sociaux dépassant le cap du pur intérêt personnel... //


- Je n'ai jamais... Je n'ai jamais appris ce que je dois faire quand je crois que j'aime quelqu'un... je veux dire, ce que je suis sensé faire après avoir compris ça...

    // Syndra tressaillit. Elle verrouilla son cerveau, qui commençait à interpréter joyeusement les paroles de Tim et à en tirer des conclusions plus qu'hâtives, et se concentra sur la suite de son discours. //


- Quand je m’enfuis d’un toit, ce n’est pas que je ne veux pas essayer, c’est que je ne sais pas faire. C’est un simple constat. Il n’y a rien de méchant, ni le moindre dédain ou mépris. Je ne sais juste pas quoi faire d’autre, ni ce que j’attends de toi, de moi, ... de tout, dans ces instants là.

    // La Vert-et-argent resta muette un instant, le regard rivé sur la pointe de ses bottes. Méthodiquement, elle reprit point par point le discours de Tim, le décortiqua, l'analysa, le reformula pour être bien sûre de ne pas partir trop loin dans l'interprétation ; l'avancée de leur relation en dépendait...

    Il lui avait donné l'explication qu'elle attendait : oui, il avait fui, parce que oui, il se sentait perdu. Il confirmait bien ce qu'elle pensait avoir compris initialement. La filiation des mots qu'il avait utilisé montrait à quel point il était ébranlé. Qu'attendait-il d'elle à présent ? Et elle, qu'attendait-elle de lui ?

    "Je n'ai jamais appris ce que je dois faire quand je crois que j'aime quelqu'un...", avait-il dit ; "je veux dire, ce que je suis sensé faire après avoir compris ça...". Le message était clair ; venant de la part de Timothy Seymour, c'en était presque un aveu. S'il n'était pas sûr d'être amoureux, il avait au moins des sentiments pour elle. Et ça le tétanisait, parce qu'il ne s'y était pas préparé, et qu'il ne savait pas comment réagir concrètement à cette toute nouvelle situation. C'était donc à elle de prendre les choses en main à présent...

    Syndra leva les yeux pour fixer ceux de Tim, le cœur battant à tout rompre. A ce moment précis, elle aurait presque préféré affronter une Chimère à mains nues. Mais elle ne pouvait plus reculer, et avec une grande inspiration, elle se jeta à l'eau : //


- Il s'est passé beaucoup de choses ce fameux soir. Des choses qui m'ont perturbées au plus haut point, vraiment. Mais ça m'a amenée à réfléchir sur tout ça. Et si je me fie à tout ce que tu viens de me dire, alors je sais quoi faire.

    // Basculant sur ses genoux, elle s'approcha de lui sans le quitter du regard. Il eut un léger mouvement de recul, sans doute sur le coup de la surprise, mais ne se déroba pas. Syndra posa délicatement sa main sur la joue de Tim et l'embrassa.

    Pendant un instant, le temps semblait s'étirer à l'infini. Puis la jeune fille s'écarta, s'assit de nouveau, un léger sourire aux lèvres, et reprit la parole. //


- Je t'aime, Tim. Je vais te suivre et t'épauler jusqu'au Ministère, mais mon engagement à ton égard dépasse tout ça et de très loin. Je suis prête à TOUT pour toi. Même à arrêter de fumer !

    // Elle ponctua sa phrase d'un petit clin d’œil, puis reprit d'un ton plus sérieux : //


- Je ne te dis pas ça pour t'obliger à quoi que ce soit. Je veux juste te montrer que peu importe la situation, tu pourras compter sur moi. Si tu préfères qu'on s'en tienne à notre objectif, je respecterai ton choix ; cependant je ne pourrai pas m'empêcher de t'aimer. Mais si tu veux essayer... nous donner une chance en tant que couple... eh bien on essayera. Et si ce saut vers l'inconnu t'effraies, n'oublie pas qu'on est deux dans l'histoire, et qu'ensemble on y arrivera...


Couleurs utilisées dans ce message : #046380, #5C0060, #003399, #200050
Voir le profil du joueur Envoyer un Hibou Envoyer un e-mail Fiche de personnage RP

Joueur


Messages : 2680
Guilde : L'Amafia
Maison : Serdaigle
Poudlard : 6e année
MessageDate du message: Ven. 01 Juin 2018, 21:59  Répondre en citant

    //Le silence est d’or… Mais pour une fois la parole d’argent lui aurait aussi convenu… Alors que le silence entre eux s’éternisait suite à ses paroles, il remarqua, à nouveau, combien la course du temps pouvait évoluer en fonction des instants que l’on vivait… Un combat d’entrainement ? Une heure semblait durer quelques secondes à peine. Un cours ennuyeux à souhait ? Une vie semblait ne pas devoir en venir à bout… Et là … Alors qu’il venait de se livrer comme jamais auparavant à Syndra, ou même un de ses camarades, il lui semblait que des heures passaient depuis la dernière seconde de ses mots…

    Et Syndra qui refusait de le regarder… Ses bottes devaient avoir un souci, c’était la seule explication logique à cet acharnement qu’elle mettait à les fixer elle plutôt que lui. Cherchant une échappatoire à la situation, son cerveau commença à analyser ce qu’il voyait… Des bottes normales quoique totalement magifiées pour survivre à toute forme d’intempéries ou de coup. A ce niveau-là, il était même persuadé qu’un œil averti et sensible à la magie y verrait un kaléidoscope de couleur plutôt que le vert presque noir que le cuir avait pris …

    Il digressait, se soustrayant à l’attente qu’il jugeait insupportable… Et à la peur aussi. Car il n’avait pas envie de faire face à un non. Il s’en rendait bien compte. Un non l’ennuierait et lui ferait du mal. Car aussi peu clair qu’il eut été et aussi peu sur qu’il soit de ce qu’il voulait, sur la durée en tout cas, … Pour le moment, dans ce cas précis, il savait ce qu’il voulait vivre. Et c’était avec Syndra. Raison pour laquelle il s’imposa de sortir de ses réflexions sur les bottes de son amie pour la regarder à nouveau… //


- Il s'est passé beaucoup de choses ce fameux soir. Des choses qui m'ont perturbées au plus haut point, vraiment. Mais ça m'a amenée à réfléchir sur tout ça. Et si je me fie à tout ce que tu viens de me dire, alors je sais quoi faire.

    //Sans lui laisser la moindre chance de réfléchir, encore moins de réagir, elle se pencha vers lui et l’embrassa, posant une main sur sa joue… Mais ce n’était pas comme sur le toit cette fois-ci. Bien qu’il fut incapable de penser, il sentit qu’il répondait doucement au baiser, l’acceptant et le partageant… le temps d’une seconde, alors que déjà elle reculait.

    Il lui aurait fallu … un an ? pour pouvoir réfléchir aux conséquences, aux options, à ce qu’il ressentait, à ce qu’il souhaitait, à la manière dont cela affectait ses plans, à ce qu’il pouvait répondre, à la bonne idée à avoir la tout de suite… Mais à priori, Syndra n’était pas d’accord avec cette idée, puisqu’immédiatement, elle tenta de lui provoquer une crise cardiaque…//


- Je t'aime, Tim. Je vais te suivre et t'épauler jusqu'au Ministère, mais mon engagement à ton égard dépasse tout ça et de très loin. Je suis prête à TOUT pour toi. Même à arrêter de fumer !

    //**- Attend quoi ? Non mais non mais non hein, je suis sensé dire quoi là ?** . Il s’efforça de ne pas fuir, bien que ses jambes, quelques parts, soient déjà prêtes à s’enfuir le plus vite et le plus loin possible, et que son cerveau faisait le mort. Il inspira à fond pour se calmer. Pour le moment, il était de toute façon impossible de répondre à ce genre de demande en mariage déguisé. Il avait déjà eu l’impression de prendre sa propre vie en otage en se déclarant ainsi à Syndra, mais il ne pouvait aller plus loin pour le moment. Et il allait falloir qu’elle comprenne cela.

    Il ne voulait pas non plus la froisser… Mais là encore, elle se décida à tester ses limites en relançant, encore une fois, la conversation sans lui donner la moindre chance de, ne serait-ce que, émettre un avis…//


- Je ne te dis pas ça pour t'obliger à quoi que ce soit. Je veux juste te montrer que peu importe la situation, tu pourras compter sur moi. Si tu préfères qu'on s'en tienne à notre objectif, je respecterai ton choix ; cependant je ne pourrai pas m'empêcher de t'aimer. Mais si tu veux essayer... nous donner une chance en tant que couple... eh bien on essayera. Et si ce saut vers l'inconnu t'effraies, n'oublie pas qu'on est deux dans l'histoire, et qu'ensemble on y arrivera...

    //Il avait vraiment besoin de parler alors il fit la seule chose qui, selon lui, lui permettrait d’avoir le silence, là tout de suite maintenant et l’embrassa à nouveau une courte seconde, avant de reprendre en souriant.//


- C’est bon je peux donner un avis maintenant ? Ou je dois recommencer ?

Je …. J’ai besoin que tu me laisses aussi assimiler ce qu’il m’arrive Syn ‘. Ce n’est pas quelque chose d’habituel, encore moins de simple pour moi et j’ai besoin de processer tout cela. Cela dit, je ne vais pas non plus te faire l’affront de te demander de sortir avec moi. Mais je tiens à ce que tu saches que je suis ravi que cela soit le cas. Quant au reste… oui je suis avec toi aussi. Mais je ne peux pas m’engager comme ça… c’est trop, et trop vite et je ne veux pas que si cela doit arriver, je m’y sois senti contrains … C’est … HO CORNE DE DRAGON… Désolé je m’embrouille… nouveau pour moi une vraie relation, comme je le disais.


    //Il s’interrompit d’un coup, une idée venait de naître dans son cerveau tout juste rallumé par son juron et il la trouvait merveilleux autant qu’il la craignait… Parce qu’elle ouvrait des possibilités sans fins mais aussi parce qu’il avait peur de la manière dont elle pouvait être perçue et comprise par Syndra…//


- Il faut qu’on décide de la suite je pense non ? Je veux dire… Ok commençons par le début. Je suis avec toi parce que j’en ai envie et que je me sens amoureux de toi. Pas pour des considérations politiques ou un plan. C’est mon choix personnel et le mien seul. Mais … nous ne pouvons laisser complètement de coté la politique et l’ignorer. Il y a tellement de choses en jeu … Mais j’imagine qu’il ne peut s’agir que d’une position commune alors … quelle est la tienne ?

    //C’est à ce moment qu’il réalisa qu’il avait cessé de bouger depuis un bout de temps et qu’il se rassit réellement...//


Couleurs utilisées dans ce message : #5C0060, #046380
Voir le profil du joueur Envoyer un Hibou Fiche de personnage RP

Direction
Auror
Team RP


Messages : 3195
Guilde : Les Dragons d'Opale
Maison : Serpentard
Poudlard : 5e année
MessageDate du message: Mar. 04 Sep 2018, 15:43  Répondre en citant

    // Syndra avait à peine terminé se phrase que Tim se pencha vers elle pour l'embrasser à son tour. Raidies par l'anxiété de la réaction du jeune homme, ses épaules se dénouèrent d'un seul coup, tandis qu'elle fermait les yeux pour profiter de chaque infime dixième de seconde de contact entre leurs lèvres. C'était délicieux, et ce malgré leur novicité en la matière. Elle garda les paupières closes quelques instants, savourant ce moment précieux, et les rouvrit lorsque le Préfet prit la parole : //

- C’est bon je peux donner un avis maintenant ? Ou je dois recommencer ? , dit-il avec un petit sourire. 

    // Syndra haussa les sourcils, lui rendant son sourire, pratiquement prête à le prendre au pied de la lettre et à rouvrir la bouche, juste pour le pousser à réitérer son acte. Mais elle se contint de justesse ; le temps n'était pas aux petits jeux de ce genre. Elle se contenta donc de pencher la tête sur le côté, ses longs cheveux balayant son bras nu, pour se concentrer sur la réponse de Tim à sa déclaration à coeur ouvert... Tim qui semblait avoir subi un maléfice du Saucisson couplé à un sortilège de Tarentallegra vu l'agitation qui émanait de lui alors qu'il reprenait la parole : //


- Je …. J’ai besoin que tu me laisses aussi assimiler ce qu’il m’arrive Syn'. Ce n’est pas quelque chose d’habituel, encore moins de simple pour moi et j’ai besoin de processer tout cela. Cela dit, je ne vais pas non plus te faire l’affront de te demander de sortir avec moi. Mais je tiens à ce que tu saches que je suis ravi que cela soit le cas. Quant au reste… oui je suis avec toi aussi. Mais je ne peux pas m’engager comme ça… c’est trop, et trop vite et je ne veux pas que si cela doit arriver, je m’y sois senti contrains … C’est … HO CORNE DE DRAGON… Désolé je m’embrouille… nouveau pour moi une vraie relation, comme je le disais. 

    // Elle comprenait. Elle-même avait éprouvé beaucoup de mal à prendre conscience de ce qu'il se passait entre eux, et avait cherché à aller au plus loin dans ses considérations pour être sûre de ne rien laisser au hasard et de savoir où se poseraient ses limites. Et justement, elle n'en avait aucune vis à vis de Timothy Seymour. C'était un fait ; évidemment, elle n'en attendait pas autant de la part du Serdaigle.

    Une lueur étrange se mit à flotter dans le regard de ce dernier. Ses espèces de spasmes de jambes cessèrent sur l'instant, et il reprit d'une voix particulièrement mesurée : //


- Il faut qu’on décide de la suite je pense non ? Je veux dire… Ok commençons par le début. Je suis avec toi parce que j’en ai envie et que je me sens amoureux de toi. Pas pour des considérations politiques ou un plan. C’est mon choix personnel et le mien seul.

    // La Serpentarde se mit à rougir de joie.  Elle était tellement rassurée d'entendre ça de la bouche de Tim ! S'il avait fallu jouer uniquement la carte de l'alliance tactique... oui, évidemment qu'elle l'aurait suivi. Néanmoins, la douleur aurait été intense... //

- Mais … nous ne pouvons laisser complètement de coté la politique et l’ignorer. Il y a tellement de choses en jeu … Mais j’imagine qu’il ne peut s’agir que d’une position commune alors … quelle est la tienne ? 

    // Syndra sourit de nouveau, d'un sourire légèrement plus crispé cette fois-ci. Bien sûr, Tim avait raison d'aborder ce sujet ; leurs objectifs étaient tels qu'ils devaient les inclure dans leur toute nouvelle relation. Et inversement. Cependant, elle aurait préféré attendre un peu avant de discuter de ces choses-là. Ils se trouvaient enfin, après de nombreuses semaines à s'être cherchés ; est-ce que cela n'aurait pas mérité de laisser la politique de côté un instant pour savourer cette petite victoire à deux ? Mais les questionnements de Tim étaient plus que légitimes. //


- Je suis entièrement d'accord avec toi, nous sommes obligés de considérer la dimension politique et de réfléchir à une tactique adaptée pour, à minima, nous assurer que notre relation ne nous desserve pas dans notre plan de carrière. Mais si on arrivait à trouver un moyen d'en tirer profit, ce serait encore l'idéal. Et pour ça, il faut qu'on s'affiche ensemble en publique, n'est-ce pas ? L'alliance Seymour-Frutto va faire des vagues, surtout que personne ne sait qu'on se côtoie sérieusement depuis quelques mois...

    // Ils allaient probablement devoir agir par étapes. Se balader main dans la main au milieu du château du jour au lendemain ne serait pas très prudent ; les gens arriveraient facilement à la conclusion qu'il s'agissait d'une union d'intérêt.

    Mais était-ce vraiment dommageable ?! De toutes manières, ils auraient tout le temps d'en discuter posément et de trouver la meilleure façon de tirer parti de leur nouvelle situation... //


- Et pour le reste, ne t'en fais pas. Prend le temps dont tu auras besoin.

    // Syndra glissa sa main dans celle de Tim et lui caressa doucement l'épaule et le bras de son autre main. //


- Comme je te l'ai dit, je ne te demande rien. Tu parles d'engagement, mais pour être exacte, je ne m'engage à rien : c'est juste factuel. C'est comme ça, au fond de moi. Je suis prête à tout pour toi, répéta-t-elle, indépendamment de ma volonté, et jamais je n'exigerai de toi que tu atteignes ce niveau d'abnégation. Ne fait pas de fixette sur ça, ce n'est pas le plus important.


Couleurs utilisées dans ce message : #046380, #5C0060
Voir le profil du joueur Envoyer un Hibou Envoyer un e-mail Fiche de personnage RP

Joueur


Messages : 2680
Guilde : L'Amafia
Maison : Serdaigle
Poudlard : 6e année
MessageDate du message: Jeu. 01 Nov 2018, 13:39  Répondre en citant

- - Je suis entièrement d'accord avec toi, nous sommes obligés de considérer la dimension politique et de réfléchir à une tactique adaptée pour, à minima, nous assurer que notre relation ne nous desserve pas dans notre plan de carrière. Mais si on arrivait à trouver un moyen d'en tirer profit, ce serait encore l'idéal. Et pour ça, il faut qu'on s'affiche ensemble en publique, n'est-ce pas ? L'alliance Seymour-Frutto va faire des vagues, surtout que personne ne sait qu'on se côtoie sérieusement depuis quelques mois...

- Et pour le reste, ne t'en fais pas. Prend le temps dont tu auras besoin. Comme je te l'ai dit, je ne te demande rien. Tu parles d'engagement, mais pour être exacte, je ne m'engage à rien : c'est juste factuel. C'est comme ça, au fond de moi. Je suis prête à tout pour toi, répéta-t-elle, indépendamment de ma volonté, et jamais je n'exigerai de toi que tu atteignes ce niveau d'abnégation. Ne fait pas de fixette sur ça, ce n'est pas le plus important.



)*Par pitié Tim, tout sauf rester assis. Si on ne bouge pas rapidement, je ne réponds de rien !
Tu es au courant qu'on peut pas vraiment "ne répondre de rien" face à soi-même" ?
JE. M'EN. FICHE. BOUGE. ...
Décidément, je réagis bien mal à tout ça. Mon règne pour retourner en France !*


//Incapable de rester assis, il se retira de l'étreinte de Syndra et se leva. Il lui fallait analyser, relire, processer, trier, interpréter, classer, comprendre et reculer pour mieux voir. Bref, tout ce qu'il faisait parfaitement bien et en temps réel, en toute situation, même celle impliquant l'Amafia. Mais qu'il était incapable d'utiliser normalement depuis une semaine à cause de ... Syndra.//

- *Un mur s'il vous plait, c'est pour y cogner ma tête !*

//Toujours était-il que s'il ne pensait qu'à lui, pour une fois, il était bien content. Syndra et lui c'était ... C'était. Et rien que cela le faisait sourire et le rend heureux. Parce qu'au-delà de tout le reste, c'était ça qu'il voulait vivre, et le reste suivrait, et n'était pas trop impacté. Certes il y aurait surement des choses à redire et à revoir, et évidemment ils ne seraient pas toujous d'accord, mais il pouvait gérer tout cela. Et il s'en sortirait très bien. Et Syndra aussi. De toute façon, elle faisait déjà parti de ses plans depuis un bon moment, depuis avant qu'ils ne se rapprochent, se dit-il à nouveau en la regardant.

Il y avait aussi l'aspect Peter... Peter ... Peter allait détester cela. Pourquoi ? Tout simplement parce que Syndra échappait à l'Amafia et que, par conséquent, il n'en savait pas plus que la fiche de la dite organisation. Et Tim avait toujours prit soin de la garder en marge, tout comme Charlen, de ces activités. Et aujourd'hui, consécration, elle allait l'accompagner dans tout ce qu'il faisait, et Peter la verrait apparaître en même temps que le reste du monde. Et en plus, il n'aurait aucun moyen de pression sur elle... Syndra était sa liberté, hors même de Poudlard. En plus du reste.... Bref Peter allait apprécier et ne pourrait pas décider son positionnement avant que lui ne le lui donne.

Et puis le reste. Le reste ne demandait pas grand chose en fait. S'il prenait le temps de faire la part des choses et de prendre du recul, il pouvait y voir un développement simple. De tout temps, il avait été prévu qu'à un moment ou un autre, il soit fiancé et marié, à une fille de grande famille, pour l'intérêt de la maison Seymour. Et dans les plans en question, cela ne changeait rien. L'Amafia et le Consortium continuaient leurs vies. Pour cela donc, toujours pas de changement dans le Plan. Pour le reste et bien, c'était à titre personnel qu'il allait devoir apprendre à gérer son temps. Et ses sentiments.

Il n'y avait qu'une seule vraie question au final: Que disait-il à Syndra ? Il y avait déjà une personne de trop qui savait dans l'école: Charlen. Mais il ne la sacrifierait au nom de rien, pas même de Syndra. Il ne sacrifierait pas son innocence à sa vie. Et il doutait que le Consortium lui pardonne cela... S'il en parlait à Syndra, cela devait donc être définitif. Ce dont il ne se prévaudrait que le jour où des vœux magiques seraient échangés, chose qui n'était pas proche d'arriver, ni même d'être évocable. Lui faire intégrer l'Amafia n'avait aucun sens. Lui en parler en terme plus simple, sans tout raconter et en lui demandant d'accepter cet état de fait lui semblait une possibilité. Le Consortium viendrait après. Il se tourna à nouveau vers elle//

- "Bien. J'ai un plan ! Ce qui me change de ces derniers jours pendant lesquels je n'avais plus de plan. Il faut que nous apparaissions en public en effet. Et pour cela, le Ministère nous donne une opportunité fantastique et très pratique. Je ne sais pas si tu sais déjà transplaner, mais dans tous les cas, je t'invite à me retrouver aux cours [RETROUVER L'EVENT LIE]. Je te donne rendez-vous dans le hall et nous entrons ensemble, main dans la main, si cela te convient.

Pour le reste, il faudra surement que je te raconte certaines activités que je mène dans cette école, pour que tu ne t'inquiètes pas de disparitions inexpliquées de ma part et que tu saches un peu mieux dans quoi tu t'engages. Mais je ne crois pas qu'il y ait une urgence absolu là-dedans. Je pense que tu dois te douter que mes activités ne sont pas exclusivement scolaires ici. Mais je doute que tu saches le tout de celà et certaines choses peuvent et doivent être partagées à mon sens. Si cela te convient bien évidemment.

Pour le moment, je crois que j'ai besoin de digérer et de réfléchir beaucoup. Je pense même que je vais dormir sous le grand chêne à l'orée de la Forêt Interdite et me lever tôt. J'ai besoin d'air et je ne me sens pas de m'enfermer dans le chateau, quand bien même c'est ma maison.


Couleurs utilisées dans ce message : #5C0060, #046380
Voir le profil du joueur Envoyer un Hibou Fiche de personnage RP

Direction
Auror
Team RP


Messages : 3195
Guilde : Les Dragons d'Opale
Maison : Serpentard
Poudlard : 5e année
MessageDate du message: Mer. 09 Jan 2019, 16:05  Répondre en citant

    // Après la tirade de Syndra, Tim prit encore un certain temps pour réfléchir à la situation. Avec un soupir, la jeune femme songea que leurs aspirations ambitieuses étaient entrain de gâcher tout le romantisme qui aurait dû être de mise en ce soir de mise en couple. Mais évidemment, il était primordial qu'ils réfléchissent bien avant d'agir. Une fois qu'ils auraient défini un programme, ils auraient tout le temps de profiter de leur nouvelle évolution relationnelle.

    Le Préfet s'était remis à faire les cent pas dans le hangar. Aux bruits de clapotis de l'eau et de hululements de chouettes et de hiboux s'ajoutaient les claquements de ses pas sur la pierre. Après quelques minutes qui semblèrent durer des heures à Syndra, il reprit enfin la parole : //


- Bien. J'ai un plan ! Ce qui me change de ces derniers jours pendant lesquels je n'avais plus de plan. Il faut que nous apparaissions en public en effet. Et pour cela, le Ministère nous donne une opportunité fantastique et très pratique. Je ne sais pas si tu sais déjà transplaner, mais dans tous les cas, je t'invite à me retrouver aux cours. Je te donne rendez-vous dans le hall et nous entrons ensemble, main dans la main, si cela te convient.

Pour le reste, il faudra surement que je te raconte certaines activités que je mène dans cette école, pour que tu ne t'inquiètes pas de disparitions inexpliquées de ma part et que tu saches un peu mieux dans quoi tu t'engages. Mais je ne crois pas qu'il y ait une urgence absolu là-dedans. Je pense que tu dois te douter que mes activités ne sont pas exclusivement scolaires ici. Mais je doute que tu saches le tout de cela et certaines choses peuvent et doivent être partagées à mon sens. Si cela te convient bien évidemment.

Pour le moment, je crois que j'ai besoin de digérer et de réfléchir beaucoup. Je pense même que je vais dormir sous le grand chêne à l'orée de la Forêt Interdite et me lever tôt. J'ai besoin d'air et je ne me sens pas de m'enfermer dans le château, quand bien même c'est ma maison.


    // Tim semblait à la fois très emballé par le plan qu'il exposait à Syndra, et en même temps assailli par la fatigue. Elle-même commençait à ressentir l'envie de retourner se glisser dans son lit douillet qui l'attendait au château. Mais elle devait encore répondre aux déclaration de son nouveau petit ami avant de rentrer dans son dortoir. //


- Ton plan me semble sensé. J'ai effectivement vu l'affiche placardée dans le hall pour l'initiation au transplanage, et ça tombe très bien parce que j'avais déjà prévu de m'y inscrire. L'occasion est vraiment idéale pour une première apparition officielle ! Encore une fois, nous sommes sur la même longueur d'onde, constata la jeune fille avec un petit sourire. Quant à tes activités extra-scolaires, ça me touche vraiment que tu souhaites m'en faire part. Néanmoins, une fois encore, il ne faut pas que ça te desserve. Alors je me contenterai de ce que tu seras en mesure de m'expliquer sans que ça ne te mette en danger... Ou moi, d'ailleurs.

    // Elle avait toujours soupçonné ces activités plus que louche de la part de la fratrie Seymour, mais un certain pressentiment avait tenu sa curiosité au loin et elle n'avait jamais cherché à découvrir ce qu'ils pouvaient trafiquer au sein du château. Bien sûr, cette décision avait été mise à rude épreuve lorsque la petite Zoé était décédée et qu'un autre élève de Serdaigle de leur année avait disparu dans la foulée... Mais elle s'était tenue à sa résolution. Après tout, leurs histoires dans l'ombre ne la regardait pas - jusqu'à ce qu'elle se rapproche de Tim, ces derniers mois.

    Elle était soulagée, cependant. Le fait que le Bleu-et-Bronze aborde ce sujet de lui-même avec autant de sincérité lui prouvait une fois de plus qu'elle était digne de confiance à ses yeux. Tout s'annonçait donc pour le mieux. //


- Je vais te laisser à tes réflexions. Je pense qu'on a tous les deux matière à cogiter - pour changer de ces derniers jours, haha, rajouta-t-elle avec un brin de cynisme. Va donc passer le reste de ta soirée à la belle étoile, si tu en as le besoin. Je comprends tout à fait.

    // Bien sûr, elle aurait été ravie de l'accompagner et de passer le reste de la nuit à ses côtés. Mais précipiter les choses n'était définitivement pas une bonne idée, et même si le jeune homme lui avait énormément manqué - plus qu'elle ne l'aurait avoué - au cours de cette dernière semaine de silence, ils avaient besoin de garder leur autonomie mutuelle. Dans un dernier "Bonne nuit", Syndra se leva, déposa un léger baiser sur le front de Tim, puis sur ses lèvres, et quitta le hangar d'un pas bien plus léger que lors de son arrivée. //


[RP terminé]


Couleurs utilisées dans ce message : #046380, #5C0060
Voir le profil du joueur Envoyer un Hibou Envoyer un e-mail Fiche de personnage RP

Joueuse


Messages : 1031
Guilde : Les Dragons d'Opale
Maison : Serpentard
Poudlard : 6e année
MessageDate du message: Dim. 03 Mar 2019, 19:46  Répondre en citant

[Participation à l'évent de St Valentin - Syndra Frutto et Elerinna Calaelen]




// L'heure du rendez-vous n'avait rien d'anodin, au vu de la tâche qui se dressait devant Elerinna et sa partenaire du jour. Le bruit des oiseaux piallant de-ci de-là sans jamais perdre la voix lui donnait des maux de crâne interminables. Si elle pouvait apporter sa contribution à renvoyer ces oiseaux de malheur chez eux, ce serait avec plaisir. Elle ravisa cependant ses pensées malveillantes. Les pauvres bêtes avaient été chassées de leur habitat et ne méritaient pas de telles méchancetés gratuites.

La rousse avait émis l'idée de se retrouver au hangar à bateaux, et devait y retrouver Syndra. Là où tout Poudlard nolisait des embarcations pour naviguer sur le lac noir, où l'odeur de l'eau, d'un bleu stagnant et céruléen , créait un lieu tout à fait onirique (de l'humble avis d'Elerinna) ; là seul pouvait se cacher un aigle majestueux qui aimait à la fois l'intimité et les grands espaces. En arrivant dans ce hangar qu'elle affectionnait donc tout particulièrement, elle salua sa camarade qui l'y attendait : //

- Salut, Syndra c’est ça ? dit-elle un peu timidement.
- C’est bien ça. Enchantée, répondit l'autre d'un ton froid en la dévisageant. J’aimerai bien qu’on n’y passe pas la journée, donc je te propose qu’on débusque rapidement le nid et qu’on le renvoie d’où il vient sans perdre de temps. Elle ajouta en marmonnant : J’ai des ASPIC à assurer, moi…

// Le ton brusque de Syndra refroidit Elerinna. Elle n'était pas réputée pour être la plus aimable des Serpentard, mais depuis que la rousse s'ouvrait au reste du monde et demeurait plus sociable, les remarques fracassantes de ses interlocuteurs avaient tendance à la toucher plus que de raison. Elle ne s'y attarda cependant pas plus que nécessaire. //

- Euh … oui, pas de soucis. Je pense que les aigles doivent être dans le coin. Au-delà des forêts, ils ont tendance à aimer les lacs aussi et je me disais … Elle se raviva, constatant le manque de loquacité de Syndra. enfin bref. Tu cherches au niveau des poutres de droite, je cherche de l’autre côté ?

- Fais attention, ne va pas te faire mal,dit-elle en acquiesçant.

// Le début des recherches fut infructueux. La couleur du nid se confondait sûrement dans la couleur des poutres du hangar. En s'aventurant un peu plus loin, et sur terrain glissant, Elerinna espérait faire porter son regard jusqu'aux recoins cachés de la charpente. Et, comme n'importe qui avec deux neurones connectés aurait pu s'en douter, c'était là une bien mauvaise idée. En posant son pied sur une planche mouillée, sa cheville dérapa et la perte d'équilibre lui fit pousser un grand cri de surprise. En moins de temps qu'il n'en faut pour le dire, elle se retrouva la tête et les fesses sous l'eau.

Seul succès de sa chute : l'aigle, pris de peur suite à son cri, s'était envolé en dévoilant aux deux jeunes filles l'emplacement de son nid.
Un peu déboussolée, Elerinna aperçu le regard de Syndra qui hésita un instant. //

- Je t’avais bien dit de faire attention… grommela-t-elle. Tiens, attrape ma main !
- Merci !

// La rousse se hissa difficilement, à la fois trempée et essoufflée, et s'étala de tout son long sur les planches du hangar. //

- Au moins, on sait où il se cache maintenant.
- Si j’avais su, je t’aurai jeté à l’eau dès le début !

// Ne sachant pas trop comment prendre la remarque, Elerinna opta pour l'humour. Son intuition fut confirmée par le clin d'œil de Syndra. Se pourrait-il que la Serpentarde soit finalement d'agréable compagnie ? Débusquer des oiseaux ensemble, ça créé forcément des liens ! //

- Maintenant on n’a plus qu’à trouver comment déplacer le nid de là… Parce que ça m’étonnerait fortement que les aigles nous laissent le toucher sans répliquer, et j’aimerai bien éviter de me prendre des coups de becs…
- Oui, perdre ma dignité est suffisant, je ne veux pas perdre un doigt en plus. Elle réfléchit un instant avant de reprendre : Si on jette des trucs à l’eau, l’aigle va sûrement refaire son tour, et l’une de nous deux fait léviter le nid à ce moment là ?

- Brillante idée ! Je vais te sécher tes vêtements d’abord si tu veux, j’ai moyennement envie que tu choppes une éclabouille aqueuse. Aqua evanesca !

- Merci beaucoup, prononça-t-elle, un peu étonnée de la soudaine générosité.

// Syndra se mit à grimper jusqu’à une poutre proche du nid sous le regard inquiet de l’aigle. Elle chuchota : //

- La femelle est encore dans le nid. On dirait qu’elle ne va pas tarder à pondre…

// Il leur faudrait donc déplacer l'un des oiseaux et le nid en même temps. Ele jeta un morceau de bois dans l'eau, mais il coula sans faire de bruit. S'emparant donc d'une lourde pierre, elle mit toutes ses forces à la jeter aussi loin que possible, dans un boucan d'éclaboussures. Comme prévu, l'aigle s'envola de peur. Syndra lança ensuite un Wingardium Leviosa et déplaça le nid jusqu’en bas. //

- Bon, le nid est à portée de main… Mais on n’est pas vraiment avancées. Qu’est-ce qu’on en fait maintenant ?

// L’aigle continuait de tourner autour du hangar sans retourner dans le nid, mais son regard noir ne laissait rien présager de bon. La voix d'Elerinna commença à s'accélérer : //

- Il vient du Portugal l’animal c’est ça ? Comment on créé un portoloin en direction des forêts du Portugal ?
- Rien de plus simple ; il existe un sortilège pour ça, tu l’apprendras l’an prochain. Laisse-moi faire.

// Syndra brisa le sortilège de lévitation et regarda un peu partout. Un vieux seau percé ferait l'affaire. //

- Portus.

// Le seau trembla, diffusa une lumière bleutée qui n'apaisa pas le moins du monde les deux aigles, avant de reprendre son aspect d'origine. Il leur fallait désormais reprendre la démarche du début, pour faire fuir le mâle qui avait rejoint sa dulcinée dans le nid familial. //

- Voilà, on a notre portoloin
- Parfait !

// Syndra jeta rapidement une pierre dans l'eau et l'aigle s'envola de nouveau. //

- Wingardium leviosa.

// Concentrée au maximum de ses capacités, la baguette un peu tremblante, Elerinna déplaça le nid avec la femelle au milieu jusque dans le seau rouillé. L'oiseau poussa quelques cris de protestation, mais se laissa porter sans battre des ailes. Le mâle ne semblait cependant pas prêt à venir à sa rescousse. Il virevoltait dans l'espace aérien environnant le hangar. //

- Il faudrait qu’on s’éloigne pour le laisser se poser, proposa Elerinna en reculant à grands pas.
- Oui… J’espère qu’il ne va pas trop tarder à rejoindre son nid, le Portoloin pourrait s’activer d’une minute à l’autre !

// Heureusement pour elles, l’aigle finit par piquer vers le seau. Dans un fracas sonore, l'objet disparut avec à son bord les deux oiseaux en reproduction, direction les forêts portugaises. //

- Mission accomplie, je crois …, dit Elerinna, un peu sonnée par le bruit.
- On dirait bien, en effet. Rapidité et efficacité, dignes de notre maison.
- Exactement ! Si tu veux retourner à tes ASPICS, je ne te retiendrai pas. Pour ma part, je pense rester dans le coin quelques temps.
- Tu as bien raison, profite bien de cette belle journée, puisque tu le peux. On se reverra sûrement en salle commune. A bientôt, Elerinna.
- A bientôt Syndra, au plaisir !

// Les talons claquant dans le hangar, Syndra s'éloigna, en laissant Elerinna à ses rêvasseries de fin de journée. Le lieu était tout de même bien plus paisible sans les oiseaux dans les parages. //

[Fin de participation]


Couleurs utilisées dans ce message : #3B5A32, #5C0060
Voir le profil du joueur Envoyer un Hibou Fiche de personnage RP

Direction
Auror
Team RP


Messages : 3195
Guilde : Les Dragons d'Opale
Maison : Serpentard
Poudlard : 5e année
MessageDate du message: Mar. 05 Mar 2019, 15:41  Répondre en citant

Participation à l'event Saint-Valentin 2019
RP unique – Syndra Frutto (Aquilea) en binôme avec Elerinna Calaelen




    // Comme une bonne majorité d'élèves, Syndra Frutto était à bout. A quelques jours de ses ASPIC blancs, elle n'arrivait plus à travailler en journée, se couchait avec une migraine carabinée et ne pouvait trouver le sommeil plus de quelques heures. La cause ? Ces satanés oiseaux qui avaient soudainement envahi le parc de Poudlard quelques semaines plus tôt et qui piaillaient, chantaient, braillaient et se battaient de l'aube au crépuscule. Cooper Lawford avait réagi très rapidement en demandant de l'aide aux apprentis sorciers pour capturer et rapatrier ces volatiles dans leur habitat initial, et la Vert-et-Argent s'était portée volontaire, comme nombre de ses camarades. Son enthousiasme avait été légèrement érodé néanmoins lorsque le Directeur avait précisé qu'il ne fallait surtout pas les blesser... Ça faisait des jours qu'elle rêvait de plumer ces créatures ou de leur tordre le cou. Surtout à ce satané couple d'aigle qui avait élu domicile au hangar ; elle ne supportait plus les glatissements stridents du mâle quand elle venait chercher quiétude à cet endroit qu'elle considérait comme son sanctuaire. Il ne devait pas apprécier la fumée de cigarette...

    Quand la liste des équipes et leurs attributions avaient été dévoilées, Syndra n'avait pas attendu une seule seconde pour se précipiter au hangar. Quand elle eut rejoint les barques de bois, l'orpheline réalisa qu'elle n'avait même pas cherché à prévenir sa binôme. Il lui semblait voir Timothy, dissimulé dans l'ombre, lui faisant la leçon sur son sens du travail d'équipe inexistant. Alors qu'elle tentait de se motiver à remonter au château pour trouver la personne qui partageait sa mission - dans son empressement, elle n'avait même pas fait attention à son identité -, des bruits de pas se firent entendre, se rapprochant de plus en plus ; une silhouette apparut enfin à l'entrée du hangar. //


- Salut, Syndra c’est ça ? dit-elle un peu timidement.

    // La Vert-et-Argent reconnut sa Préfète à ses longs cheveux roux, son teint pâle quasi maladif et son bel insigne rutilant épinglé à sa poitrine. C'était donc avec Elerinna qu'elle allait faire équipe ? Pourquoi pas. Elle répondit avec une froideur involontairement mordante : //


- C’est bien ça. Enchantée.

    // Syndra se tut un instant et observa sa cadette. Si elle n'avait pas été si pressée, elle aurait sûrement essayé de la connaître un peu mieux ; mais elle n'avait décemment pas le temps de se sociabiliser. Elle devait se concentrer sur l'essentiel et oublier les fioritures, et tant pis si sa condisciple s'en offusquait. //


- J’aimerai bien qu’on n’y passe pas la journée, donc je te propose qu’on débusque rapidement le nid et qu’on le renvoie d’où il vient sans perdre de temps. J’ai des ASPIC à assurer, moi…, ajouta-t-elle à mi-voix.

    // Elerinna sembla décontenancée par le ton peu avenant de Syndra et répondit d'une voix incertaine : //


- Euh … oui, pas de soucis. Je pense que les aigles doivent être dans le coin. Au-delà des forêts, ils ont tendance à aimer les lacs aussi et je me disais … enfin bref. Tu cherches au niveau des poutres de droite, je cherche de l’autre côté ?

    // Bien. La jeune fille semblait avoir compris qu'elles devaient en finir rapidement. Si Syndra savait pertinemment que les aigles avaient niché dans les environs, elle ignorait en revanche l'emplacement exact du nid. Se séparer pour quadriller la zone était donc un excellent moyen de gagner du temps. Elle acquiesça, et ajouta entre ses dents : //


- Fais attention, ne va pas te faire mal.

    // Les premières minutes de recherches se déroulèrent dans un silence circonspect, brisé uniquement par le claquement des talons de Syndra sur le sol. Elle s'était hissée sur la mezzanine et tentait de déceler une brindille ou une plume qui pourrait lui indiquer la présence du couple d'aigle, pendant que sa coéquipière scrutait la partie de gauche du bâtiment. Soudain, un petit cri suivi d'un son caractéristique d'éclaboussure la fit sursauter. Avant qu'elle ne se retourne, son regard fut attiré par l'envol de l'un des rapaces, à quelques mètres au-dessus d'elle. Enfin, elle aperçut le nid, qui se camouflait parfaitement bien dans l'ombre de la charpente.

    Syndra détourna les yeux pour s'intéresser à la bâbordaise d'eau douce qui tentait péniblement de ne pas se noyer. La robe de sorcier complètement imbibée devait peser un sacré poids... La Vert-et-Argent hésita un instant ; elle devait aider sa comparse, mais n'était-ce pas plus important de s'occuper des volatiles en premier lieu ? //


** Ne soit pas débile, Frutto. **

    // Elle se hâta de redescendre de la plateforme, prenant toutefois garde de ne pas glisser dans le Lac à son tour, et s'approcha de la berge. //


- Je t’avais bien dit de faire attention… grommela-t-elle. Tiens, attrape ma main !

- Merci !

    // Syndra hissa Elerinna tant bien que mal, qui s'affala sur le sol en haletant, dégoulinante de flotte. //


- Au moins, on sait où il se cache maintenant.

- Si j’avais su, je t’aurai jetée à l’eau dès le début, répliqua la septième année.

    // Au vu de l'expression interdite qui se dépeignait sur le visage la rousse, Syndra comprit que son trait d'humour n'avait pas été interprété de la bonne manière. Elle lui lança donc un petit clin d’œil, puis poursuivit : //


- Maintenant on n’a plus qu’à trouver comment déplacer le nid de là… Parce que ça m’étonnerait fortement que les aigles nous laissent le toucher sans répliquer, et j’aimerai bien éviter de me prendre des coups de becs…

- Oui, perdre ma dignité est suffisant, je ne veux pas perdre un doigt en plus. Elle réfléchit un instant avant de reprendre : Si on jette des trucs à l’eau, l’aigle va sûrement refaire son tour, et l’une de nous deux fait léviter le nid à ce moment là ?

    // Tandis que la Préfète parlait, Syndra réalisa qu'elle était trempée jusqu'aux os. Et même si les températures avaient commencé à se radoucir, elles n'étaient pas encore assez élevées pour espérer sécher naturellement sans se retrouver alité le lendemain avec une fièvre d'Abraxan... //


- Brillante idée ! Je vais te sécher tes vêtements d’abord si tu veux, j’ai moyennement envie que tu choppes une éclabouille aqueuse. Aqua evanesca !

    // Elerinna leva un sourcil, manifestement surprise par la spontanéité de sa coéquipière. //


- Merci beaucoup.

    // Syndra rejoignit ensuite la mezzanine. Si elle apercevait trois bouts de branche, elle ne pouvait cependant pas voir le contenu du nid. Il fallait qu'elle monte plus haut, directement sur les poutres. Quelques secondes - et trois échardes dans les doigts - plus tard, la jeune fille s'était hissée sous les combles, à plusieurs dizaines de mètres au-dessus du sol. Essayant de ne pas penser à ce qui arriverait si elle venait à tomber, elle avança en rampant jusqu'à voir clairement l'amas de branchages. //


- La femelle est encore dans le nid, chuchota-t-elle à l'attention d'Elerinna, restée au sol. On dirait qu’elle ne va pas tarder à pondre…

    // Ce qui ne poserait pas un réel problème ; elle pouvait tout à fait les déplacer tous les deux ensembles ! Syndra se pencha légèrement pour voir sa camarade lancer un morceau de bois dans l'eau. Elle redressa la tête ; aucun mouvement de la part de l'aigle, qui semblait s'être assoupi après que le calme soit revenu. La jeune femme allait encourager Elerinna quand un énorme "plouf" retentit dans le hangar, se répétant en écho à travers le bâtiment. Le rapace s'envola aussitôt. Syndra dégaina rapidement sa baguette. //


- Wingardium Leviosa !

    // Comme prévu, le nid se souleva de quelques centimètres de la poutre. La femelle lançait des petits coups d'oeil apeurés, ne comprenant pas ce qu'il se passait. Syndra guida tout doucement l'oiseau et sa nichée jusqu'au sol, puis rejoignit Elerinna sur le plancher des vaches. Elles observèrent le nid un instant, puis la brune exprima tout haut ce qu'elles semblaient toutes les deux penser tout bas. //


- Bon, le nid est à portée de main… Mais on n’est pas vraiment avancées. Qu’est-ce qu’on en fait maintenant ?

    // Elerinna répondit à sa question par une autre interrogation : //


- Il vient du Portugal l’animal c’est ça ? Comment on créé un portoloin en direction des forêts du Portugal ?

** Mais bien sûr ! Un Portoloin ! Pourquoi n'y ai-je pas pensé plus tôt ? **

    // Le souvenir de son expérience d'échange de corps avec Katleen l'année passée lui revint furtivement à l'esprit. Elles étaient entrain de travailler sur ce thème quand le maléfice s'était déclenché. Depuis ce jour-là, bizarrement, elle se souvenait du moindre détail du cours de La Harpie sur les Portoloins... //


- Rien de plus simple ; il existe un sortilège pour ça, tu l’apprendras l’an prochain. Laisse-moi faire.

    // Syndra interrompit le sort de Lévitation et se mit en quête d'un support adéquat pour procéder à la téléportation du couple d'aigles bottés, tandis que le mâle se posait de nouveau aux côtés de sa femelle. Elle avisa un vieux seau rouillé dans un coin du hangar et le ramena à proximité du nid. Elle se concentra ensuite sur le lieu qu'elle devait lier au Portoloin. L'étape la plus critique dans la mise en oeuvre de ce sortilège, avait prévenu Mélédia. Et c'était la première fois que la Serpentarde mettait ce cours-là en pratique. Elle n'avait pas intérêt à se planter... Quand elle se sentit prête, visualisant mentalement une photographie aérienne d'une forêt portugaise qu'elle avait déjà vue dans un manuel d'Histoire de la Magie, elle pointa sa baguette sur le seau et prononça distinctement la formule : //


- Portus.

    // Pendant un instant, l'objet tressaillit, nimbé d'une belle coloration céruléenne. Lorsque le seau retrouva son immobilité et sa couleur, elle déclara : //


- Voilà, on a notre portoloin

- Parfait, répondit la cadette.

    // Syndra s'empara ensuite d'une pierre et la lança dans l'eau. L'aigle s'envola et Elerinna réagit aussitôt. //


- Wingardium leviosa.

    // Les traits tendus sous l'effet de sa concentration, la jeune fille déposa magiquement le
    nid et son occupante sur le seau. //


- Il faudrait qu’on s’éloigne pour le laisser se poser,
déclara-t-elle en reculant à grands pas.

- Oui… J’espère qu’il ne va pas trop tarder à rejoindre son nid, le Portoloin pourrait s’activer d’une minute à l’autre, répondit Syndra, soucieuse.

    // Les deux Serpentardes se dissimulèrent derrière l'une des barques, le regard rivé sur le rapace. Ce dernier finit par rejoindre le nid. Quelques secondes plus tard, dans un fracas assourdissant, l'objet disparut, accompagné par les deux volatiles et leur nichée. L'orpheline laissa échapper un soupir de soulagement. //


- Mission accomplie, je crois …

- On dirait bien, en effet. Rapidité et efficacité, dignes de notre maison.

- Exactement ! Si tu veux retourner à tes ASPICS, je ne te retiendrai pas. Pour ma part, je pense rester dans le coin quelques temps.

    // Un petit sourire se dessina sur les lèvres de l'orpheline. En fin de compte, elle n'était peut-être pas la seule à s'être laissée charmer par le cadre apaisant de cette vieille bâtisse au bord du lac... //


- Tu as bien raison, profite bien de cette belle journée, puisque tu le peux. On se reverra sûrement en salle commune. A bientôt, Elerinna.

- A bientôt Syndra, au plaisir !

    // Syndra tourna les talons. Elle imaginait encore la silhouette de Tim, dans l'ombre du hangar, la félicitant des efforts qu'elle avait fait pour gagner en humanité ; il lui tardait de le revoir pour lui raconter cette belle aventure de sauvetage d'oiseaux ! //


[Fin de participation]


Couleurs utilisées dans ce message : #5C0060, #3B5A32, #CC0000, #200050
Voir le profil du joueur Envoyer un Hibou Envoyer un e-mail Fiche de personnage RP
Montrer les messages depuis:   
Page: <--  1 ... 10, 11, 12, 13
   Répondre au sujet    Forum >> Le Parc
Page 13 sur 13