Hiboux Nomade Notes
★ Votez pour les Étoiles du Wyrd
 Joueur :    Mot de passe :    Automatique :         Inscription  


Ruelle sombre

Page: <--  1, 2, 3
   Répondre au sujet   Forum >> Al-Jeit
Auteur Message

Joueuse


Messages : 91
Guilde : Les Maraudeurs
Maison : Gryffondor
Poudlard : 3e année
MessageDate du message: Lun. 19 Oct 2020, 15:26  Répondre en citant

//Clothilde était mal, très mal. Elle avait vécu la pire expérience de sa vie. Elle avait senti la fin toute proche. Elle avait été dans l'incapacité de réagir. Elle avait été acculée au bord du gouffre. Elle avait été à la merci d'un inconnu. Elle avait vécu en quelque sorte sa propre bataille de Thermopyles. Elle était une incapable. C'était tout. Elle était faible. Elle ne pouvait rien face au monde. Ses parents avaient raison de ne pas en avoir fait une guerrière comme son chevaleresque frère. Sans don, elle ne pouvait dessiner comme sa sœur pour se sauver. Mais que pouvait-elle faire ? La demoiselle était réellement perdue.

Lors de la fuite de la ruelle maudite, elle n'avait songé qu'à sauvé sa peau. Ses instincts de survie avaient voulu mettre le plus de distance entre la plus grande menace qu'elle eût connu et elle. Même sa désertion se soldait d'un échec. La femme meurtrière l'avait suivi sans peine et disposait désormais d'elle. Cirdra disait elle. Clothilde, avait révélé de bon gré son prénom à sa sauveuse et attendait son sort. //

- Clothilde. Enchantée. Tu es blessée ?

- Non.

// Quel douceur dans les mots de Cirdra ! Elle semblait réellement soucieuse du bien être de la fugitive. Toutefois, Clothilde gardait en mémoire le ton mielleux de son agresseur et se renferma encore plus. Cirdra surveilla les alentours, ce qui n'échappa pas à l'adolescente. D'autres personnes se tapissaient peut-être dans l'ombre. //

- Tu t’es enfuis rapidement, il fallait du courage, ce n’est pas donné à tous le monde.

- Merci.

// Clothilde lâcha le mot dans un souffle à peine audible, comme son nom un peu plus tôt. Elle écoutait son interlocutrice qui semblait plutôt bavarde. Sa sauveuse, qui avait le dessus commença son interrogatoire. //

- Que faisais-tu seule dans ses rues de la ville, ce n’est pas sûr le soir et malheureusement encore moins quand on est du sexe féminin.

- J'en ai assez qu'on me dise que je suis une fille ! Je sais bien que je suis une fille ! Mais ce n'est pas pour cela que j'ai besoin d'être accompagnée en toutes circonstances, //explosa la demoiselle. // Certes, je suis faible, certes ma vie était en danger, certes ... // Clothilde s'arrêta un instant à l'évocation du douloureux souvenir. Puis sa colère reprit le dessus lui insufflant la force de s'exprimer. // Bon ok j'aurais pu mourir. D'accord je suis moins forte que les garçons. Je le sais ! Mais ce n'est pas une raison pour m'enfermer. J'ai le droit d'être aussi libre que les garçons, de rentrer à l'heure qui me plaît, de vivre quoi !

// La jeune fille s'arrêta soudain, honteuse de s'être ainsi dominée par ses sentiments. Elle avait ouvert son être un bref instant. Ses yeux brillèrent d'un nouvel éclat sous sa tension intérieure. Clothilde se reprit après plusieurs secondes et offrit enfin à Cirdra la réponse qu'elle était venue chercher d'une voix toute simple. //

- Je rentrais chez moi.

// La demoiselle rougit légèrement dans la nuit. //



Couleurs utilisées dans ce message : #B02A45, #CB005E
Voir le profil du joueur Envoyer un Hibou Fiche de personnage RP

Team RP


Messages : 2948
Guilde : Aucune
Maison : Serpentard
Poudlard : 7e année
MessageDate du message: Dim. 15 Nov 2020, 11:37  Répondre en citant

    - J'en ai assez qu'on me dise que je suis une fille ! Je sais bien que je suis une fille ! Mais ce n'est pas pour cela que j'ai besoin d'être accompagnée en toutes circonstances, explosa la demoiselle.Certes, je suis faible, certes ma vie était en danger, certes ... Bon ok j'aurais pu mourir. D'accord je suis moins forte que les garçons. Je le sais ! Mais ce n'est pas une raison pour m'enfermer. J'ai le droit d'être aussi libre que les garçons, de rentrer à l'heure qui me plaît, de vivre quoi !

    // Cirdra ne fut pas étonnée de voir la jeune femme exploser de la sorte, elle aurait été presque choquée de voir un flegme sur son visage et ses émotions après ce qu’elle venait d’endurer. La marchombre s’était adossée contre le mur de la maison en pierre et adoptait une posture qui se voulait rassurante. Elle n’était pas là pour lui faire du mal, pour l’interroger et encore moins pour la suspecter de la moindre chose. //

    - Je rentrais chez moi.

    // La jeune femme hocha son visage lentement dans la nuit. Elle ne savait pas si la jeune pouvait la voir mais elle avait l’impression que son exultation de colère quelques secondes avant l’avait comme apaisé. //

    - Je comprends.

    // Elle avait lâché sa phrase et marqué une pause dans son discours. Elle sentait l’air et le vent changer. Les feuilles avaient une odeur différente. Son visage vers le ciel, elle se laissa bercé quelques secondes par cette sensation enivrante. //


    -Je comprend que tu en ai marre qu’on te dise que tu ne peux pas faire cela parce que tu es une femme. Mais c’est la triste vérité, les hommes sont parfois impitoyables et il faut s’armer de compétence qui nous permette de nous défendre.

    // Elle s’appuya sur le mur pour se redresser et s’avancer vers la jeune femme. //


    - Personne ne peut t’enlever ton envie de liberté et je sens en toi que cette envie est puissante. Vis là à fond. Mais apprend au moins quelques techniques de self-défense je t’en pris. Tu veux que je te tienne compagnie jusqu’à chez toi ? proposa la marchombre après une courte pause.




Couleurs utilisées dans ce message : #CB005E, #B02A45
Voir le profil du joueur Envoyer un Hibou Fiche de personnage RP Visiter le site web du joueur

Joueuse


Messages : 91
Guilde : Les Maraudeurs
Maison : Gryffondor
Poudlard : 3e année
MessageDate du message: Lun. 16 Nov 2020, 17:24  Répondre en citant

// Clothilde avait rougi de sa faiblesse. Elle regrettait son emportement, mais cela lui avait également fait du bien. Une partie de ses émotions étaient parties, apaisées. Cirdra comprenait. Elle s'abaissa à son côté puis fit preuve d'empathie. //

- Je comprend que tu en ai marre qu’on te dise que tu ne peux pas faire cela parce que tu es une femme. Mais c’est la triste vérité, les hommes sont parfois impitoyables et il faut s’armer de compétences qui nous permettent de nous défendre.

// La demoiselle releva la tête pour saisir les propos de son aînée. "Triste vérité" ? Vraiment ? Une réalité sans choix plus tôt. Qu'importe au fond. Elle était une fille et le resterait. Cirdra précisait l'impitoyabilité de certains hommes. Là encore, Clothilde ne savait que répondre. Elle manquait d'expérience pour se faire un jugement. En revanche, la dernière partie des propos de la guerrière l'intéressait. Se renforcer et développer ses capacités attirait la cadette. La marchombre reprit : //

- Personne ne peut t’enlever ton envie de liberté et je sens en toi que cette envie est puissante. Vis là à fond. Mais apprend au moins quelques techniques de self-défense je t’en prie

// Que pouvait bien lire Cirdra, se demandait Clothilde. Un amour de la liberté ? Bien sûr que certains pouvaient lui retirer. Mais il fallait s'immiscer dans ses pensées, ce qui était un art très délicat. Matoisest celui qui sait diriger l'esprit holistique de ses congénères. //

- Vous pourriez m'en apprendre ?

// Clothilde évoquait là les techniques d'autodéfense. La question était sortie de ses lèvres avant qu'elle n'eût réfléchi. De nouveau, ses joues rosirent dans la nuit obscure. La jeune demoiselle ne doutait pas des capacités de la combattante. Cette dernière avait su maîtrisé un homme de trois fois son poids un peu plus tôt ; elle lui avait infligé une sérieuse correction. Clothilde percevait également le danger que pouvait représenter Cirdra, beaucoup plus expérimentée qu'elle dans tous les domaines. Jusqu'à présent, son aînée ne lui avait infligé aucun mal. Elle lui avait parlé avec une extrême douceur et s'était enquit de sa santé. Alors, pourquoi ne pas lui faire confiance ? //

- Tu veux que je te tienne compagnie jusqu’à chez toi ?

// C'était peut-être un piège, comme le chat joue avec la souris avant de la dévorer. Mais si Clothilde refusait, elle pouvait perdre l'inconnue à tout jamais. Voulait-elle que leurs chemins se séparassent si tôt ? Pour avancer, il fallait prendre un risque. Jugeant qu'elle n'avait rien à perdre, l'adolescente accepta. //

- D'accord.


Couleurs utilisées dans ce message : #B02A45, #CB005E
Voir le profil du joueur Envoyer un Hibou Fiche de personnage RP
Montrer les messages depuis:   
Page: <--  1, 2, 3
   Répondre au sujet    Forum >> Al-Jeit
Page 3 sur 3