Hiboux Nomade Notes
☆ Début de la centième période de l'Académie ! ☆ Des questions ? Des remarques ? Envoyez vos hiboux à la Voix du Wyrd !
 Joueur :    Mot de passe :    Automatique :         Inscription  


Le cercle des botanistes en herbe

Page: <--  1, 2, 3
   Répondre au sujet   Forum >> Salles des Clubs
Auteur Message

Team RP
Relations Moldues


Messages : 7637
Guilde : Les Dragons d'Opale
Maison : Poufsouffle
Poudlard : 7e année
MessageDate du message: Ven. 31 Aoû 2018, 11:28  Répondre en citant

- Ah oui ? Ça ne m'étonne pas vraiment, à vrai dire. J'ai comme l'intuition que notre trésor ne se cache pas dans la pièce... Et si on allait explorer les serres ? Mais avant, je vais répondre à ta question.

// Jacob hocha la tête en signe d'accord et attendit patiemment les révélations du brun. //

- Quand je me suis présenté au Choixpeau pour ma répartition, il m'a tenu un discours assez bizarre... Il m'a dit que je ne me connaissais pas, et qu'il se terrait en moi quelque chose de dangereux. Alors j'ai pensé... j'ai pensé que je pourrais peut-être me confronter à mon âme pour découvrir le sens de ses propos. Et s'il y en a suffisamment, j'essayerai d'en offrir anonymement à Rose Carter, comme ça, quand elle humera le doux parfum de ces jolies fleurs, son âme sortira d'elle et pourra lui raconter à quel point elle est folle amoureuse du beau professeur de divination dont je ne connais pas le nom ! Bah oui, tu ne savais pas qu'ils étaient fait l'un pour l'autre ? Il n'y a bien qu'eux qui l'ignorent, haha !

// Le Poufsouffe était très étonné que son cadet lui révèle tout ça sans aucune tergiversation. Il avait appris avec ses proches que les secrets ne se dévoilaient pas aussi facilement que ça en avait l'air. Il fut même touché qu'Adam lui confie tout ça. //

- Tu parles sûrement de Frey Damaris, pour le professeur de divination. Quant à ton envie de découvrir qui tu es vraiment... je ne ferai pas ça à ta place, si tu veux mon avis. Ça peut s'avérer hyper dangereux apparemment et peut-être que tu décèleras tout plus tard, sans chercher à savoir. C'est souvent comme ça qu'arrivent les choses d'ailleurs.


// Voyant que le garçon se dirigeait vers la serre, le sixième année le suivit. Il espérait que leurs recherches seraient plus fructueuses dans cette pièce que dans la première. Jacob avançait doucement, la baguette à la main, en faisant attention de ne pas se prendre dans les racines d'une quelconque plante. Il ne voulait pas glisser sur de l'agar, avec sa substance gluante et gélatineuse, ou déranger une plante qui l'engloutirait tout cru.

Le Poufsouffle se mit de nouveau à la recherche de ses fameuses graines, coupant parfois certaines tiges de fleurs et de plantes, sectionnant du même coup les phloèmes de celles-ci.

** Tant pis, ça repoussera **, se rassura-t-il un peu honteux.

Il soulevait des outils de jardinage moldus qu'il connaissait bien, grâce à ses parents, mais toujours rien. //

- T'es vraiment sûr qu'elles soient ici ces graines ? J'ai l'impression que ça fait des lustres qu'on cherche et on a toujours rien.


Couleurs utilisées dans ce message : #FEFEFE, #B4EDE6
Voir le profil du joueur Envoyer un Hibou Fiche de personnage RP Visiter le site web du joueur

Direction
Auror
Animatrice


Messages : 3514
Guilde : Les Dragons d'Opale
Maison : Serpentard
Poudlard : 5e année
MessageDate du message: Lun. 10 Sep 2018, 13:50  Répondre en citant

- Tu parles sûrement de Frey Damaris, pour le professeur de divination. Quant à ton envie de découvrir qui tu es vraiment... je ne ferai pas ça à ta place, si tu veux mon avis. Ça peut s'avérer hyper dangereux apparemment et peut-être que tu décèleras tout plus tard, sans chercher à savoir. C'est souvent comme ça qu'arrivent les choses d'ailleurs.

    // Oui, il avait probablement raison. Adam n'avait pas vraiment réfléchi aux conséquences qu'une confrontation pareille pourrait entraîner... Anticiper ses actes et ses mots, voilà qui pourrait être une belle piste de travail sur lui-même ! //


**... Oh non. La flemme. **

    // En un quart de secondes, il balaya l'idée d'essayer de mûrir. Il était encore jeune, il avait le droit de rester insouciant et de profiter de sa jeunesse. Il aurait tout le temps de réfléchir en adulte lorsqu'il serait... eh bien, adulte. //


- Peut-être que tu as raison, mais comment être fixé si je n'essaye pas ? Enfin, de toutes manières, il faut d'abord qu'on arrive à trouver ces fichues graines !

    // Le petit garçon se hissa sur la pointe des pieds pour observer une étagère remplie de petites boîtes rondes transparentes. Ces boîtes de Petri contenaient différents types de milieux de culture à base d'agar ou de bouillons ; Adam hésita un instant à en ouvrir une, rien que pour voir, mais aperçu l'affichette collée directement sur le meuble qui spécifiait :
SURTOUT NE PAS TOUCHER LES CULTURES ! DANGER !
    Ce qui, bien évidemment, lui donna encore plus envie d'y mettre les mains ! Mais dans une soudaine prise de conscience, il jugea plus sage de suivre l'avertissement de la pancarte et s'éloigna de l'étagère. De toutes manières, il était manifeste que les graines ne se cachaient pas dans ces boîtes... D'ailleurs, à eux deux, ils avaient déjà fouillé presque la moitié de la première serre, sans n'avoir rien trouvé...

    Faisant écho à sa pensée, Jacob prit la parole après de longues minutes de silence : //


- T'es vraiment sûr qu'elles soient ici ces graines ? J'ai l'impression que ça fait des lustres qu'on cherche et on a toujours rien.

    // Adam se laissa tomber lourdement sur un énorme monticule sombre et moelleux, et soupira : //


- J'en sais trop rien... J'y croyais bien pourtant, mais si ça se trouve, quelqu'un les a déjà trouvées... Ou alors c'est Quintus ou Ricky qui les ont déplacées ? Ah la la, tu sais, on peut peut-être laisser les recherches là et aller nous coucher. Ça nous évitera de tenter le diable - et par diable, je parle bien de cette préfète en chef tyrannique Rouge-et-Or, je ne connais pas son nom mais elle passe son temps à me réprimander... Oh par Merlin !

    // Sans qu'il ne s'en rende compte, le monticule s'était animé, et de longs tentacules feuillus s'étaient enroulés autour de ses bras et de ses jambes, l'empêchant subitement de se relever comme il le souhaitait. Petit à petit, la plante resserrait son étreinte sur le garçon. //


- Jac...

    // Un autre lien lui enserra le bas du visage, l'empêchant d'appeler son camarade à l'aide et rendant toute respiration extrêmement difficile. L'oxygène lui manquait, sa tête commençait à bourdonner, et la terreur l'envahissait peu à peu. Pourvu que son condisciple réalise vite ce qui était entrain de se passer... //


Couleurs utilisées dans ce message : #B4EDE6, #FEFEFE, #E73E01, #003399
Voir le profil du joueur Envoyer un Hibou Envoyer un e-mail Fiche de personnage RP

Team RP
Relations Moldues


Messages : 7637
Guilde : Les Dragons d'Opale
Maison : Poufsouffle
Poudlard : 7e année
MessageDate du message: Mar. 11 Sep 2018, 21:36  Répondre en citant

- J'en sais trop rien... J'y croyais bien pourtant, mais si ça se trouve, quelqu'un les a déjà trouvées... Ou alors c'est Quintus ou Ricky qui les ont déplacées ? Ah la la, tu sais, on peut peut-être laisser les recherches là et aller nous coucher. Ça nous évitera de tenter le diable - et par diable, je parle bien de cette préfète en chef tyrannique Rouge-et-Or, je ne connais pas son nom mais elle passe son temps à me réprimander... Oh par Merlin !

// Vu ce qu'avait récemment fait le concierge, cela n'aurait pas étonné Jacob que Quintus vole des graines qui ne lui appartenaient pas. Cet homme devait quand même vachement s'ennuyer pour passer son temps à embêter les élèves et adultes du château et d'ailleurs.

En tout cas la proposition d'aller dormir le tentait bien, les fouilles l'avaient fatigué et il n'avait qu'une seule envie : s'allonger sur son lit et tomber dans les bras de Morphée. C'était sans compter Adam qui murmura quelque chose que le blond entendit à peine : //

- Jac...

// L'interpellé se retourna vers son cadet pour voir que celui-ci était aux prises avec une plante gigantesque. On aurait dit un gigantesque filet du diable. Le jaune-et-noir réagit instinctivement et sortit sa baguette, qu'il avait finalement rangée, de sous sa cape. //

- LUMOS MAXIMA, cria-t-il, la baguette dirigée vers les grosses tentacules de la plante.

// Pourtant, le végétal ne réagit pas et ne se résorba pas comme il aurait du le faire en temps normal. Jacob leva un sourcil et entreprit de lancer plusieurs autres sortilèges. Il utilisa Lashlabask qui déserra un peu l'étreinte de la plante sur Adam, mais qui n'était pas suffisant. Il voulut également stupéfixer la plante, mais cela n'eut aucun effet sinon de la faire lancer un tentacule vers Jacob qui l'évita in extremis. Lui vint enfin à l'idée de lancer Diffindo. Logiquement, il devrait l'utiliser plusieurs fois, mais cela devrait fonctionner. //

- Diffindo ! Diffindo !, répétait-il. Allez, arrête ou tu vas le tuer, lança-t-il à la plante qui, déjà, relâchait son emprise sur le petit Poufsouffle.

// Jacob finit par voir la plante se reculer et libéra Adam de ses dernières chaînes en arrachant les morceaux de tentacules qu'il restait. Le jeune jaune-et-noir était inconscient et le sixième année le prit dans ses bras direction l'infirmerie. //

[RP fini]


Couleurs utilisées dans ce message : #FEFEFE, #B4EDE6
Voir le profil du joueur Envoyer un Hibou Fiche de personnage RP Visiter le site web du joueur

Préfète


Messages : 2050
Guilde : Aucune
Maison : Serdaigle
Poudlard : 4e année
MessageDate du message: Dim. 01 Nov 2020, 22:54  Répondre en citant

//Mina se sentit soulagée en se retrouvant seule dans le club de botanique. Un peu de solitude allait lui faire du bien.

Les jours passés avaient été éprouvants. Si on avait prédit à Mina qu’elle aurait à vivre sans magie pendant une semaine, elle aurait sans doute affirmé qu’elle en était parfaitement capable. Après tout, elle avait grandi à l’écart de la magie et replongeait dans le monde moldu dès qu’elle était en vacances.

Et pourtant… Pourtant elle avait partagé l’effroi des premiers jours, quand la magie avait subitement disparu et que personne ne savait pourquoi ni comment la faire revenir. Et elle avait compris, sans doute plus que jamais, que la magie n’était pas juste un truc qui rendait la vie plus facile. Elle n’avait pas eu envie de se moquer de ses camarades qui ne savaient pas faire leurs lacets à la main, ni de ceux dont les coiffures qui tenaient grâce à la magie s’était subitement ébouriffées. Elle s’était sentie aussi anxieuse et démunie qu’eux, et elle aussi avait eu la sensation que quelque chose de précieux lui avait été arraché. Elle était une sorcière.

Bien sûr, cela avait été un soulagement quand ils avaient appris que l’origine du mal avait été découverte et que ce n’était qu’une question de temps avant que la magie revienne. A partir de là, Mina aurait pu rigoler de voir la maladresse des sangs-purs qui semblaient paniquer sans magie, mais elle était restée aussi morose que tout le monde. Les cours étaient devenus déprimants, les professeurs ne pouvaient plus enseigner que de la théorie (sauf le Professeur Zaranki bien sûr !) et ils en avaient profité pour leur coller interro sur interro…

Et surtout, SURTOUT… Les elfes avaient cessé de travailler. Les elfes des CUISINES avaient cessé de travailler. Et Halloween avait dû se dérouler sans tarte à la citrouille, ce qui était décidément très triste. En plus, Mina avait, comme tous les élèves et les professeurs, dû participer à la cuisine, et tout le monde lui en avait voulu quand elle avait fait tomber un céleri dans le chocolat chaud. Elle était pourtant assez terrassée comme ça d’avoir gâté un breuvage si délicieux, ce n’était vraiment pas la peine de lui rappeler son erreur et de chuchoter sur son passage pendant toute la journée.

Il n’y avait plus que deux jours à tenir normalement, mais Mina avait hâte de pouvoir manger un plantureux petit-déjeuner (et de boire un bon chocolat chaud). En attendant, s’occuper des plantes lui avait fait un peu de bien. Après tout, c’était une tâche réalisable sans magie, il suffisait de s’armer d’un peu plus de patience. L’absence de magie était même une aubaine pour la botanique, car les plantes dangereuses étaient devenues inoffensives ! Le Professeur Spire avait donc proposé aux membres du club de botanique de rempoter les mandragores, et ils venaient d’y passer un peu plus d’une heure. Mina avait laissé le dernier élève partir, et elle souhaitait finalement prolonger un peu le calme qui l’avait enfin envahi en s’occupant des plantes.

Elle se rappela alors qu’il y avait deux tentacula vénéneuses qui méritaient un peu de soins, et se mit donc en route vers la serre numéro 3, avec ses gants de protection, un sécateur et de l’humus. Une fois parvenue devant les deux tentacula, elle commença par couper les tentacules trop longs. C’était vraiment étrange de faire cette tâche sans être toujours sur le qui-vive et dans la crainte des dents de la plante, qui avaient maintenant une immobilité hors du commun, mais fort bienvenue. Une fois les deux tentacula bien taillées, elle entreprit de nettoyer un peu la terre sous les plants, et de rajouter un peu d’humus au besoin. Et alors qu’elle était penchée vers le pied d’une des plantes, elle sentit nettement…

Une morsure à la fesse.

Elle se figea sur place, paralysée tant par la peur que par la crainte de déchirer la peau délicate de son arrière-train si elle bougeait alors que des dents pointues s’étaient fichées dans son fondement.

Elle n’avait pas si mal, et les picots ne semblaient pas bouger dans sa fesse.

Elle tentait de réfléchir mais son cerveau cédait peu à peu à la panique. Ses pensées s’emballaient.

*Ne bouge pas. Bon. On fait quoi d’habitude ? D’habitude on est deux et si quelque chose se passe mal l’autre peut lancer un sort. J’ai des dents de tentacula vénéneuse dans la fesse. Oh non. Est-ce que Mme Parish pourra me soigner sans magie ? Oh non je vais mourir. Est-ce que je devrais y aller avec les mains pour détacher les dents ? Et si la plante me gobait les mains ? Mais je ne peux pas rester là, personne ne sait que j’y suis et le temps qu’on me trouve peut-être que… Si je twirk est-ce qu’elle lâche ? Non je ne sais pas faire ça.*

//Après cela, les pensées de Mina devinrent encore plus floues, et elle finit par s’entendre crier d’effroi.

Et soudainement, la mâchoire plantée dans son fessier avait disparu. Mina se redressa et couru aussi loin des tentacula vénéneuses que la taille de la serre le lui permettait. Puis elle se retourna vers son agresseur. La tentacula était toujours immobile et semblait inoffensive…//

- KWAK KWAK KWAK !

//Mina sursauta quand un cri perçant se fit entendre. Elle chercha son origine, et vit que se dandinait dans sa direction un palmipède d’aspect agressif. Elle ne demanda pas son reste, et s’enfuit à toutes jambes.

A la forme du bleu sur son séant, Mme Parish lui confirma qu’elle avait dû énerver une oie. Heureusement que les bernaches ne sont pas vénéneuses, même dans le monde magique…//

[Event, RP fini]


Couleurs utilisées dans ce message : #385d7a, olive
Voir le profil du joueur Envoyer un Hibou Fiche de personnage RP
Montrer les messages depuis:   
Page: <--  1, 2, 3
   Répondre au sujet    Forum >> Salles des Clubs
Page 3 sur 3