Hiboux Nomade Notes
Spooky Manalloween ☆ Venez résoudre ces énigmes pour une grosse surprise ☆
 Joueur :    Mot de passe :    Automatique :         Inscription  


Weasley & Weasley, Farces pour Sorciers Facétieux

Page: 1, 2, 3, 4  -->
   Répondre au sujet   Forum >> Chemin de Traverse
Auteur Message
Miss RP

Personnage
Non Joueur





MessageDate du message: Mar. 25 Oct 2011, 17:24  Répondre en citant

Weasley & Weasley, Farces pour Sorciers Facétieux



    // La boutique est toujours là, vendant les célèbres inventions des jumeaux Weasley telles que les Boîtes à Flemme contenant un lot de Néansang, de petits fours Tourneloeil et de Pastilles de Gerbe ; les baguettes farceuses, les crèmes canaris, les dentiers mordeurs ou les marteaux farceurs (qui tapent toujours à côté de leur cible), les plumes à réponse intelligente (une mauvaise réponse se glisse parfois dans le lot, il est donc impossible de tricher !), les boules de cristal prédisant n'importe quoi, etc. L'arrière-boutique est encore ouverte, on y entrepose les produits plus "utiles", comme la poudre d'Obscurité Instantanée ou l'Engluetout liquide, invisible à l'œil et impossible à décoller pendant plusieurs jours. //


Lieu de Knox


Dernière édition effectuée par Katleen Makerley (Mar. 29 Aoû 2017, 12:24) ; édité 3 fois
Mirabelle

Ancien(ne)





MessageDate du message: Dim. 04 Déc 2011, 18:35  Répondre en citant

// Mirabelle entra précipitamment dans la boutique en faisant tinter les petites clochettes suspendues près de la porte. Dehors, il pleuvait à torrent. La Serdaigle n'avait jamais vu une pluie pareille et pensa que ce genre d'averse ne devait se produire que dans cette zone de Londres. Où bien qu'un sorcier particulièrement puissant avait fait une erreur manipulation. Elle rabattit sa capuche et pressa ses longs cheveux mouillés. Le vent et la pluie les avaient emmêlés et Mirabelle se maudit intérieurement d'avoir oublier le sortilège qui leur aurait permit de sécher.
Après avoir jeté un coup d'oeil rapide dans le magasin, elle se dirigea vers une étagère au hasard, en espérant trouver quelque chose d'intéressant. Des filles de 3eme année étaient agglutinées autour des philtres d'amour tandis qu'un vendeur réparait les dégâts d'un dentier mordeur défectueux. Le regard de Mirabelle balaya l'étagère avec un sourire qu'elle essayait de cacher et s'arrêta sur une petite boîte à musique en fer. Elle était très belle et lui faisait penser à un jouet de son enfance. Dessus était inscrit " Cantilène endormant pour partir au pays des songes ". Mirabelle, qui fut un instant tentée d'écouter la mélodie, reposa la boîte. Elle n'avait pas envie de tomber endormie devant tout ces gens.
Elle examina plusieurs objets, mais sans y toucher, nombreux d'entre eux semblaient... douteux. Mirabelle avait l'air indifférente face à tout ses objets mais en réalité elle adorait les farces et attrapes. Quand elle était petite, elle disait à ses parents que plus tard, elle voulait en inventer. Maintenant elle se rendait compte que cette idée était bien naïve mais continuait d'aimer secrètement ces petits objets, inutiles mais tellement amusant. Elle en avait même quelques uns cachés dans une petite boîte en carton sous son lit. Elle les rangeait là car une nuit, quand elle était encore petite et qu'elle croyait en ses rêves de farces et attrapes, elle fit un terrible cauchemar et se réveilla en larme. Ne voulant pas alerter ses parents, elle mit sa boite sous son lit et se rendormis paisiblement. Maintenant, Mirabelle se demandait bien pourquoi elle avait fait ça.
Elle eu juste le temps de faire le tour du magasin et de s'extasier devant chaque nouvelles découvertes avant qu'une silhouette s'approche d'elle... //


Dernière édition effectuée par un ancien joueur (Sam. 10 Déc 2011, 19:01) ; édité 1 fois

Couleurs utilisées dans ce message : #336600
Arsenic Rosidae

Ancien(ne)





MessageDate du message: Dim. 04 Déc 2011, 19:07  Répondre en citant

// La Serpentarde pénétra plus discrètement que jamais dans la boutique, refermant avec soin la porte derrière elle afin d'empêcher les gouttes d'entrer à leur tour. L'échoppe était envahie par les élèves du château, à la recherche d'objets toujours plus improbables. Arsenic, quant à elle, s'y était rendue par hasard, tentant simplement d'échapper à une pluie digne de la mousson. Elle secoua sa robe de sorcière, amenant les perles d'eau à s'écraser sur le plancher en bois. Au sol, des traces de pas mouillées marquaient un pseudo-chemin. Pour s'occuper, la vert et argent décida d'en suivre la direction. C'est ainsi qu'elle - après s'être faufilée entre les groupes bruyants et avoir fait le tour complet du magasin - se retrouva à marcher sur les pieds-mêmes de la personne à l'origine des empreintes. Elle releva les yeux vers une jeune fille mince et légèrement plus petite qu'elle-même. //

- Oh pardonne-moi. Je ne faisais pas attention.

// La septième année passa une main dans ses cheveux rouges, signe de son embarras. Elle sourit gentiment et fit un pas en arrière pour laisser de l'espace à l'autre fille. À sa droite, une fillette, d'à peine treize ans certainement, guidait sa troupe et invitait tous les regards à se poser sur elle en s'égosillant bien plus fort que nécessaire. Arsenic soupira ; la jeunesse mêlée à la stupidité des autres la déprimaient. Elle détourna son regard de la gamine qui portait avec ostentation un accoutrement qui la vieillissait bien trop et s'attarda sur sa "victime". Après quelques secondes, elle finit par lui tendre sa paume toujours gelée. //

- Enchantée, je m'appelle Arsenic. Je suis élève à Serpentard. Et ta présence ici me fait supposer que tu es toi-même élève à Poudlard.

// Quiconque aurait connu Arsenic avant sa "transformation" serait resté éberlué devant son comportement, trop affable pour être celui d'une Rosidae. Or, la Serpentarde n'avait pas conscience du changement qui s'était opéré en elle. Mais ce qui était certain, c'est que ses nuits étaient mouvementées. Elle désirait tant comprendre ce qui lui était arrivé que son esprit travaillait sans relâche pour recouvrir la mémoire. Peut-être un jour... //


Couleurs utilisées dans ce message : #3D2B1F, #336600
Mirabelle

Ancien(ne)





MessageDate du message: Dim. 04 Déc 2011, 19:34  Répondre en citant

// Mirabelle, toujours occupée à regarder les merveilleux objets qu'elle avait pourtant déjà eu le temps de regarder une fois sentit une pression aux niveaux des ses orteils. Elle se retourna et tomba nez à nez avec une fille un peu plus âgée qu'elle avec des cheveux étonnamment rouge. Elle était aussi trempée que Mirabelle, apparemment la pluie n'avait pas finit de tombée. La tête rousse se releva et la regarda. //

- Oh pardonne-moi. Je ne faisais pas attention.

// Mirabelle la vit passer une main dans ses cheveux fantastiques et répondit à son sourire. Elle ne s'intéressait même pas à la jeune fille bruyante à sa droite. Mirabelle ne pouvait s'empêcher de regarder les cheveux de l'élève qui se présenta en lui tendant une main qui semblait avoir subie une asepsie : //

- Enchantée, je m'appelle Arsenic. Je suis élève à Serpentard. Et ta présence ici me fait supposer que tu es toi-même élève à Poudlard.

// Mirabelle posa la boite à musique qu'elle tenait et sera maladroitement la main d'Arsenic en essaya de ne pas avoir l'air trop timide. La Serdaigle sourit encore et se demanda si Arsenic savait qu'elle portait le nom d'un puissant poison. Elle lui répondit avec une étonnante assurance : //

- Enchantée, moi c'est Mirabelle. Je suis à Serdaigle.

// Mirabelle jubilait intérieurement mais essaya de rester normale aux yeux d'Arsenic. Elle avait enfin pu dire une phrase sans bafouer à une personne qu'elle ne connaissait pas ! Elle progressait chaque jour contre sa timidité et commençait à être fière d'elle. Elle se lança soudain : //

- Et j'adore tes cheveux ! Ils sont vraiment magnifiques.

// Avait-elle bien fait d’ajouter cette remarque ? Chaque seconde la fit douter un peu plus. Mirabelle se pinça la lèvre inférieure en attendant la réponse de la Serpentarde flamboyante. //


Dernière édition effectuée par un ancien joueur (Sam. 10 Déc 2011, 19:09) ; édité 1 fois

Couleurs utilisées dans ce message : #3D2B1F, #336600, #0023AE
Arsenic Rosidae

Ancien(ne)





MessageDate du message: Dim. 04 Déc 2011, 21:09  Répondre en citant

// Enfin une élève qui ne se sauvait pas à son contact ! Arsenic fut si soulagée que les traits de son visage s’apaisèrent encore, le rendant plus lisse qu'à l’accoutumée. Il n'était pas aisé de détecter les émotions de la Serpentarde ; son ton était toujours calme, presque atone, et son faciès ne dévoilait rien de plus. Merlin que pouvait-elle penser ? La poignée de main fut courte, mais agréable. //

- Enchantée, moi c'est Mirabelle. Je suis à Serdaigle.

// La vert et argent se demanda rapidement si sa jeune camarade était au courant qu'elle portait un nom de fruit. Elle ne se permit aucune remarque, gardant son opinion pour elle-même. Elle se devait cependant d'avouer que ce prénom sonnait bien et qu'il apportait à sa détentrice un côté doux et charmant. Peut-être ses parents avaient-ils eu faim lors de sa naissance. À l'inverse, le nom de baptême d'Arsenic était parfois coercitif, gênant. On la fuyait, de peur de mourir empoisonné ou simplement d'avoir affaire à une fille dont les parents étaient certainement fous. //

- Et j'adore tes cheveux ! Ils sont vraiment magnifiques.

// Par pur réflexe, la jeune Rosidae porta sa main droite dans sa chevelure. Il était commun que les gens soient attirés par leur couleur, mais si rare que ces mêmes personnes l'encensent. Elle eut une petite moue gênée et marmonna un faible merci. Remerciement que Mirabelle ne dut même pas entendre puisque l'attroupement autour de la fillette, juste à côté d'elles, s'était amplifié. Les tons haussaient et il devenait difficile de se comprendre. Arsenic fit un signe blasé à sa condisciple et lui proposa de la suivre loin du tumulte provoqué par la digression indigeste que la très jeune adolescente si condescendante déblatérait à propos de la soi-disant capacité des hommes têtus à braire bien mieux qu'un âne. //

- Je me demande parfois si les individus se rendent compte de leur propre bêtise.

// Sa phrase était destinée à qui voulait l'entendre, n'étant pas sûre que la Serdaigle l'eût suivi près de ce meuble surmonté de drôles de petites boîtes gémissantes. //


Couleurs utilisées dans ce message : #003399, #200050, #3D2B1F
Mirabelle

Ancien(ne)





MessageDate du message: Mar. 06 Déc 2011, 18:30  Répondre en citant

// Plus les secondes passaient, plus Mirabelle se demandait si elle n'avait pas dit une bêtise. Peut-être s'était-on moquer d'Arsenic dans son enfance jusqu'à la faire détester ses cheveux ? Mirabelle avait souvent tendance à s'inventer des récits pessimistes. Heureusement, la Serpentarde passa une main dans ses cheveux et marmonna un merci presque inaudible. De plus, Mirabelle a presque cru voir apparaître un petit sourire sur son visage. Bon, au moins elle n'avait pas l'air de vouloir s'enfuir. La fillette que Mirabelle n'avait pas remarquée auparavant devint soudain très bruyante. La Serdaigle aimait le calme et la tranquillité, si bien que cette jeune adolescente commençait à l'énerver, et peu après, à l'azirer. Un groupe d'élèves aussi immatures que la fille se regroupèrent autour d'elle, et c'est avec soulagement que Mirabelle vit Arsenic lui faire signe de s'éloigner un peu. //

- Je me demande parfois si les individus se rendent compte de leur propre bêtise.

// Mirabelle, qui avait suivit la Serpentarde jusqu'à une étagère remplie d'étranges boîtes, qui faisaient des bruits tout aussi étranges, fut soulagée qu'Arsenic partage sont avis. Elle n'avait toutefois pas l'habitude de dire du mal des gens qu'elle connaissait à peine : certes, elle le pensait mais elle exprimait rarement sa colère contre les autres. Elle préférait se taire. Mirabelle décida donc de répondre positivement, c'était une fin de journée et elle ne voulait pas se prendre la tête à cause d'écolières bruyantes. //

- On était sûrement comme ça, à cet âge .

// Mirabelle sourit et toussa un peu en se massant la gorge. Avec le froid qu'il y avait dehors, elle avait sans doute attrapée une grippe. Mirabelle ne s'en inquiéta pas, ce n'était jamais grave et ça arrivait tout les ans. Elle réfléchit encore un peu à ce qu'elle venait de dire. Non, Mirabelle n'était pas comme ça avant. Dans ses premières années à Poudlard, sa timidité était si terrible que maintenant les conséquences étaient qu'elle n'avait que peu d'amis. Heureusement, depuis quelques mois, elle se débrouillait et rencontrait plus de personnes. Arsenic, par exemple. //

- Oublie ce que je viens de dire, c'était une bêtise.

// Mirabelle avait parlée avec un peu de honte dans la voix. Elle s'était bien débrouillée pour la présentation et maintenant, elle doit hésiter sur ce qu'elle a dit et sur ce qu'elle dira. Elle avait encore du chemin à faire. //


Couleurs utilisées dans ce message : #336600, #3D2B1F, #0023AE
Arsenic Rosidae

Ancien(ne)





MessageDate du message: Mer. 07 Déc 2011, 19:36  Répondre en citant

- On était sûrement comme ça, à cet âge.

// À cet âge là... Arsenic ne s'en rappelait plus. Les seules bribes de souvenirs qui lui parvenaient tournaient surtout autour d'un étrange réveil dans la Cabane Hurlante. Rien avant. Le vide, le néant. Il subsistait cependant les marques importantes de sa vie, comme ses parents, sa chouette et même son elfe de maison au nom si oubliable et abstrus ! Malgré tout, la septième année désespérait de comprendre ce qui lui était arrivé ; il lui semblait qu'elle devait s'adresser à ce certain Wyvern - un élève de sa maison - et à une Serdaigle, Julia. Enfin, c'est ce que lui avait conseillé l'infirmière après qu'elle eut soigné ses quelques contusions et fait état de sa perte de mémoire : "un violent choc émotionnel pourrait tout faire resurgir. Essayez peut-être de croiser à nouveau les deux jeunes gens qui étaient présents ce jour-là". Hander, quant à lui, avait proposé "un violent choc tout court", en la menaçant de son poing et déblatérant une suite de mots incompréhensibles ; comme si son idiome propre aux elfes n'était pas assez saugrenu. Arsenic ne savait réellement quelle option choisir...
Elle regardait désormais Mirabelle, ravie de constater qu'elle l'avait suivie dans ce coin moins fréquenté de la boutique et loin du brouhaha crée par une petite en quête de popularité. La Serdaigle toussota et porta une main à sa gorge. Peut-être le temps ne lui était pas favorable. La pluie s'acharnait contre les carreaux, en rajoutant au vacarme déjà si fort normalement engendré par une foule d'élèves en repos et libres de tout devoir. //

- Oublie ce que je viens de dire, c'était une bêtise.


// Était-ce de la gêne que la jeune Rosidae venait de percevoir dans le ton de sa camarade ? Il était vrai que cette dernière semblait quelque peu timide et donnait l'impression de se retenir. //

- Rien n'est bêtise.

// Elle lui envoya un petit sourire et se pencha sur les boîtes toutes proches, en exposition. Curieuse, elle en prit une en main ; l'objet ne mesurait pas bien plus de quinze centimètres et était tout en bois. Une sorte de mugissement en provenait. Arsenic plissa les yeux, à la recherche d'une quelconque indication sur le contenu. Puis, lâche à l'idée de découvrir une monstruosité à l'intérieur, elle tendit le coffret à Mirabelle. //

- Je te parie une chocogrenouille que tu n'as pas le courage de l'ouvrir ! lança-t-elle, une moue amusée et provocatrice sur le visage.


Couleurs utilisées dans ce message : #003399, #336600, #3D2B1F
Mirabelle

Ancien(ne)





MessageDate du message: Sam. 17 Déc 2011, 15:29  Répondre en citant

- Rien n'est bêtise.

// Mirabelle lui rendit un regard émerveillé. Si rien n'est bêtise, comme le disait si bien la Serpentarde, Mirabelle pouvait dire ce qu'elle pensait sans en avoir honte. Mais elle ne le ferait pas. La Serdaigle ne voulait surtout pas exprimer ses pensées haut et fort : c'était ses pensées à elle et seul les personnes en qui elle faisait totalement confiance les connaitraient. Elle était en train de se demander ce qu'elle pourrait répondre à une telle affirmation quand Arsenic saisit une des boîtes gémissantes. La Serpentarde en prit une de taille moyenne, en bois, et se mit à la retourner dans tout les sens en essayant en vain de percer le mystère de ce petit coffret. La curiosité de Mirabelle était aussi vive, mais sa conscience la retenait fermement, jusqu'au moment où Arsenic lui tendit le coffret. //

- Je te parie une chocogrenouille que tu n'as pas le courage de l'ouvrir !

// Alors comme ça, Arsenic lui lançait un défi. Voulait-elle la tester ? Mirabelle ne se posa même pas la question. Elle saisit la boîte et la regarda de plus près. Ce n'était qu'une simple boîte, sans aucune décorations ni mécanismes d'ouverture. Mirabelle était bien tentée de l'ouvrir. En plus, un chocogrenouille ne serait pas de refus. //

- Hmmm.. Pourquoi pas ? Ça ne peut pas être trop dangereux..

// La Serdaigle avait tenté de parler d'une voix confiante qui lui sembla assez convaincante. En réalité, elle était morte de peur. Qui sait ce qu'elle pouvait contenir ? Mirabelle avait la phobie des araignées et autres petites bestioles nuisibles. Si jamais elle faisait une " =crise" devant Arsenic, sa réputation allait en prendre un coup. Sa décision fut prise et sa bonne conscience s'envola. //

** Il n'y a pas d'araignées dans cette boîte, il n'y a pas d'araignées dans cette boîte... ** se répétait-elle pour se rassurer.

// Elle prit son courage à deux mains, éloigna la boite de son visage et l'ouvrit, tout en pensant que si on ne prenait aucun risques, la vie serait bien fade. Une explosion retentit et des petites fusées multicolores virevoltèrent un peu partout dans le magasin. Mirabelle lâcha la boîte en poussant un petit cri de frayeur. Elle regrettait déjà de l'avoir ouverte. Le coffret tomba dans un bruit sourd et commençait à frémir.. Quelque chose désirait en sortir. La Serdaigle recula de quelques pas en regardant la boîte trembler. La curiosité était un vilain défaut et elle se jura de retenir la leçon. //


Couleurs utilisées dans ce message : #3D2B1F, #0023AE
Arsenic Rosidae

Ancien(ne)





MessageDate du message: Mer. 25 Jan 2012, 16:20  Répondre en citant

// A peine la Serpentarde avait-elle tendu le coffret de bois vers sa jeune camarade que cette dernière lui saisit des mains et l'observa sous tous les angles possibles. Arsenic sourit devant cette curiosité non dissimulée, commune chez un enfant. Elle n'aurait pas été jusqu'à comparer Mirabelle à une petite fille mais quelque chose dans son allure et son caractère l'y faisait fortement penser ; et elle trouvait cela adorable. //

- Hmmm.. Pourquoi pas ? Ça ne peut pas être trop dangereux...

// La vert et argent haussa les épaules. Elle n'était pas prête à parier là-dessus... Tout autour d'elles, une foule se pressait vers divers objets loin d'être inoffensifs. Du reste, si elles avaient regardé à gauche du comptoir deux minutes auparavant, elles auraient pu apercevoir un garçon, âgé au mieux de douze ans, s'étrangler avec une étrange sucette de couleur rouge, à la texture visqueuse... Merlin merci, sa maman n'était pas loin - et moi, narrateur, me demandais d'ailleurs pourquoi cette dame était coiffée d'un drap de plage... encore un effet secondaire non précisé à l'arrière d'une boîte de friandises sûrement.
Finalement, l'étudiante de Serdaigle ouvrit le coffret, sans plus de cérémonie. Une multitude de petites fusées s'en échappèrent aussitôt dans un bruit de détonation loin d'être plaisant et passèrent tout près de son nez, lui arrachant un cri de surprise. Arsenic, quant à elle, eut un sursaut vif lorsque la boîte chut sur le sol et, par réflexe, se tourna contre le mur le plus proche pour éviter de recevoir les pétards retardataires dans le visage. Dès que tous les artifices eurent fini d'exploser aux quatre coins de la boutique Weasley (et il fut étrange de remarquer leur... acharnement à poursuivre les gens paniqués), la Serpentarde secoua sa tête pour se remettre de la surprise. A ses côtés, Mirabelle s'était reculée et observait désormais le coffret d'un œil inquiet. Il tremblait, tout comme si quelque chose tapait contre les parois internes. //

- Qu'est-ce que... ?

// Elle ne termina pas sa phrase, ne sachant tout simplement pas quoi ajouter. Les sorciers présents dans le magasin les dévisageaient tous avec mépris, vexés d'avoir été dérangés pendant leurs emplettes. Pour se donner du courage, la jeune Rosidae sortit sa baguette en bois de prunellier et avança doucement son pied gauche vers le coffret. Le couvercle s'était refermé de lui-même lors de la chute et il était impossible de deviner ce qui le secouait. Après quelques secondes d'une approche peu discrète de son pied, elle parvint enfin à poser le plat de sa chaussure sur le dessus de la boîte. Avec un élan considérable - trois centimètres d'espace libre entre elle et le mur derrière, elle donna un bon coup dedans et envoya l'objet au fin fond de l'échoppe, près d'un groupe encore un peu sonné par les explosions des fusées. //

- Avec un peu de chance, ils ne l'ouvriront pas. Et sinon... eh bien, prions pour eux ! Haha !


// Arsenic avait retrouvé son calme et son sourire maintenant que le "danger" était hors de portée. Elle rangea la baguette dans la poche intérieure de sa cape noire et en profita pour en sortir une petite besace en tissu beige. Elle dénoua les liens et y plongea la main, avant d'en extraire une chocogrenouille, évidemment accompagnée d'une carte de sorcier célèbre à collectionner. //

- Je crois que tu l'as bien mérité !


Couleurs utilisées dans ce message : #003399, #3D2B1F
Mirabelle

Ancien(ne)





MessageDate du message: Sam. 28 Jan 2012, 17:38  Répondre en citant

// Mirabelle recula de quelques pas sans cesser de fixer la boîte. De nombreuses questions se bousculaient dans sa tête notamment sur la façon dont elle était censée réagir. Elle écouta à peine la Serpentarde exprimer son incompréhension. //

- Qu'est-ce que... ?

// La Serdaigle jeta un regard furtif à Arsenic qui avait sortit sa baguette et qui s'approchait en douceur. Les secondes semblaient s'allonger tandis que la Serpentarde approchait prudemment son pied gauche du coffret. Mirabelle retint sa respiration et s'immobilisa plus que jamais. Elle n'écouta même pas les remarques offusquées des personnes présentes dans le magasin et dérangées par le boucan qu'elle avait provoqué. Toute son attention était retenue par le pied d'Arsenic qui se posa sur la petite boîte en bois et qui, sans attendre, la propulsa vers le fond de la boutique où quelques jeunes essuyaient leurs vêtements salis par la poudre explosive, reste des dernières fusées. L'angoisse qui serrait le coeur de Mirabelle s'envola et elle ne put retenir un soupir de soulagement. Tout danger était désormais écarté. //

- Avec un peu de chance, ils ne l'ouvriront pas. Et sinon... eh bien, prions pour eux ! Haha !

// L'élève de Serpentarde s'était exprimée avec un naturel qui déconcerta Mirabelle. La Serdaigle reprit peu à peu ses esprits et se remit de ses émotions. Après quelques respirations contrôlées, elle leva enfin la tête vers son amie et émit un petit rire légèrement forcé. Ses sentiments étaient partagés entre le rire et la honte. Elle avait été si stupide d'ouvrir cette boîte ! Elle fut surprise de voir Arsenic ranger sa baguette et chercher quelque chose de son petit sac. Mirabelle écarquilla les yeux en apercevant une chocogrenouille. la Serpentarde avait tenu paroles ! //

- Je crois que tu l'as bien mérité !

// Mirabelle considéra la friandise qu'Arsenic lui tendait et, après quelques secondes, la prit en lui rendant un grand sourire. La Serdaigle qui cherchait au départ à s'abriter de la pluie ne s'attendait pas à une telle aventure ! Après un petit coup d'oeil lui indiquant que Norbet Dragonneau figurait sur la carte à collectionner, Mirabelle cassa le chocolat en deux parties égales et en tendit une à la Serpentarde. //

- Et toi encore plus ! Ca m'apprendra à accepter les défis d'une Serpentarde...

// Un sourire malicieux avait prit place sur son visage et Mirabelle ne songeait plus qu'à continuer ce merveilleux moment. Tout en croquant avec avidité dans son chocolat, elle constata que dehors il ne pleuvait plus. //


Couleurs utilisées dans ce message : #3D2B1F, #0023AE
Montrer les messages depuis:   
Page: 1, 2, 3, 4  -->
   Répondre au sujet    Forum >> Chemin de Traverse
Page 1 sur 4