Hiboux Nomade Notes
✩ Très joyeuse et bonne année 2021 ! ★ Résultats des Étoiles du Wyrd 2020
 Joueur :    Mot de passe :    Automatique :         Inscription  


Salle de Potions

Page: 1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8, 9  -->
   Répondre au sujet   Forum >> Sous-Sols
Auteur Message
Miss RP

Personnage
Non Joueur





MessageDate du message: Mar. 25 Oct 2011, 20:10  Répondre en citant

Salle de Potions



    // Cette salle de classe est l'antre du Professeur Hy. Si vous passez dans des couloirs proches de cette pièce, vous risquez d'entendre des explosions, de voir sortir de la fumée, de sentir de drôles d'odeurs ou d'ouïr des bruits de casse. Rien de bien étrange quand on connait ce cher Simoshesha !

    Si vous osez y entrer... vous me direz que vous êtes bien obligé, ayant cours avec ce vieux fou... vous découvrirez à l'intérieur des pupitres suffisamment larges pour contenir un chaudron et son feu, au centre de la pièce. Les murs, eux, sont recouverts d'armoires contenant divers ingrédients pour les potions les plus hallucinantes. Leur classement est un peu aléatoire... connaissant le professeur, c'est un peu normal.

    Au fond de la salle de classe se trouve une estrade avec un bureau qui a bien vécu et un tableau noir. Le plafond juste au dessus du bureau arbore de drôles de couleurs... qui sait ce qui a pu s'y déposer avec le temps... //


Dernière édition effectuée par Jade Ogreaney (Sam. 08 Juin 2019, 10:45) ; édité 3 fois

Joueuse


Messages : 4274
Guilde : Layton's Gang
Maison : Poufsouffle
Poudlard : 5e année
MessageDate du message: Dim. 04 Déc 2011, 23:37  Répondre en citant

// Aniloc ouvrit la porte de la salle d'un geste brutal. Encore un peu et elle aurait utilisé sa baguette magique pour faire exploser l'entrée. Le professeur de Potions, Simoshesha Hy, lui avait proposé, la veille, de venir assister à son cours de rattrapage. Enfin..."proposé" était un bien grand mot : la Poufsouffle savait bien que si elle n'était pas venue, son professeur le lui aurait fait regretter tout le reste de l'année. D'ailleurs, elle ne savait pas pourquoi il lui avait proposé de venir au rattrapage. Elle n'était pas spécialement mauvaise en potion, il y avait juste la fois précédente où elle avait fait exploser son chaudron à cause d'une potion pas assez diluée...ainsi que la fois où son filtre d'embrouille avait transpercé le fond du chaudron, la table et le sol...et...bref, les raisons de sa présence ici lui étaient totalement inconnues, Simoshesha avait dit ça juste parce qu'il ne l'aimait pas, c'était évident !

La troisième année jeta un coup d’œil circulaire autour d'elle. Bizarre, personne. Pourtant elle n'était pas spécialement en avance...et si elle s'était trompée d'heure ? Si son professeur de Potions lui avait fait une blague ? Elle décida d'attendre quand même un peu, au cas où Hy serait allé faire un tour dehors, mais si cela l'étonnait. Il n'était pas vraiment du genre à aller gambader dans la forêt interdite, avec deux ou trois sombrals. Quoique peut-être que si, il devait aimer les endroits sombres, comme sa salle de cours. Bon, après pour les sombrals, il y avait peu de chances.

Aniloc se dirigea vers une table au fond de la salle, en prenant au passage avec elle une chaise neuve - oui parce qu'au dernier rang, les chaises étaient pour la plupart en mauvais état. Après s'être assise, elle ouvrit son sac, et tenta d'y extirper son manuel de Potions. Étant une férue de lecture, elle empruntait souvent des livres à la bibliothèque, et les transportait partout où elle allait dans son sac. Son manuel se trouvait entre deux albums de Tintin, célèbre BD chez les moldus. Elle posa son manuel sur la table, et attendit. Était-elle la seule à avoir ce cours de rattrapage en Potions ? Elle jetait des coups d’œil réguliers vers la porte, s'attendant à tout instant à voir Simoshesha franchir le seuil de la salle, avec sa démarche semblable à celle d'un automate.

Soudain, la poignée de la porte tourna doucement. La Poufsouffle s'attendait à voir son professeur, ou un autre élève, mais elle fut surprise de voir apparaître son elfe de maison, Findis. //

** Mince, je l'avais oubliée ! **

- Bon... bonjour Madame Aniloc !

// L'elfe était essoufflée, sans doute avait-elle couru pour arriver jusque-là. //

- Bonjour Findis ! Désolée de ne pas être partie avec toi, j'étais heu... un peu pressée.

- C'est moi qui m'excuse de ne pas avoir été là à temps Madame !

// Aniloc invita son elfe à la rejoindre. //


Dernière édition effectuée par un ancien joueur (Sam. 10 Déc 2011, 23:54) ; édité 2 fois

Couleurs utilisées dans ce message : #CC0000, #8B0000, #200050
Voir le profil du joueur Envoyer un Hibou Envoyer un e-mail

Joueuse


Messages : 3712
Guilde : Les Marchombres
Maison : Serpentard
Poudlard : 7e année
MessageDate du message: Lun. 05 Déc 2011, 10:44  Répondre en citant

// Amarel soupira une nouvelle fois. Puis de nouveau. Et encore une fois. Hy devait lui faire une blague. C’était obligatoire. Même le plus crétin de tous les crétins savait qu’il ne fallait pas faire de blagues sur ces sujets là. De un : il était de notoriété publique qu’Amarel était un Serpentard pur-souche. De deux : personne n’ignorait qu’il était particulièrement méchant avec les Poufsouffle et qu’il ne parvenait pas à leur trouver une quelconque utilité autre que celle de lui servir de punching-ball. De trois : il était excellent en potions lorsqu’il n’était pas distrait. Et Amarel était rarement distrait. Ca arrivait, bien sûr, comme en troisième année lorsqu’il avait passé les examens pratiques, mais c’était très très rare. En voie de disparition en plus. Alors si tout le monde était au courant de ces trois points, tout le monde savait qu’avoir un cours de soutien de potions & en présence de Poufsouffle… c’était une blague, nous sommes d’accord.

Pourtant, le parchemin bien des fois froissé à présent que le Serpentard tenait dans sa main prouvait le contraire et semblait authentique au possible. Il était rédigé dans les pattes de mouche inimitables du professeur Hy, en rouge, et le convoquait un soir à un cours de rattrapage ou quelque chose comme ça. Amarel était certain que ce n’était qu’une erreur de plus à rajouter à l’actif d’Hy, et il comptait bien lui remettre les idées en place. Et c’était donc pour cela qu’Amarel était arrivé une heure avant l’heure indiquée sur le parchemin, et qu’il avait frappé à la porte de son professeur sans l’ombre d’une hésitation. Et maintenant… ça faisait quarante-cinq minutes qu’ils négociaient. Et qu’Amarel perdait du terrain à chaque seconde. Si le monde du négoce n’avait plus de secret pour lui en Norvégien et dans la culture scandinave, ce n’était le cas des débats en Angleterre. //

« Monsieur, je comprends bien que vous ne pouvez pas assurer ce cours de soutien mais bon sang ! Pourquoi faire appel à moi ? Vous vous doutez bien que j’ai autre chose à faire qu’apprendre à des blaire… des Poufsouffle les 14 propriétés des poudres de mandragore et de pierre de lune ! …

« Non vous vous méprenez ! Je n’ai aucun doute sur les capacités en potions c’est juste que ce n’est… »

« Oui, je sais que c’est une chance et que ce sera un avantage si je veux poursuivre dans ma… »

« Combien de temps devra durer ce cours de soutien professeur ? Vous êtes sur que Madame River est derrière ça ? Non je… »


// Amarel entra dans la salle de classe en claquant la porte. Il avait 16 ans mince, ce n’était pas un professeur. Mais apparemment, l’infirmière, sa mère adoptive et le professeur étaient persuadés que pour son équilibre mental et pour ses difficultés à supporter les autres, expliquer les concepts de potions à des élèves de son année ou des années inférieures était très judicieux et serait formateur.. Mon œil oui ! D’autant plus qu’apparemment, ça n’allait être que des Poufsouffle. D’ailleurs… il y en avait déjà une dans la pièce. Merlin, ne leur avait on pas appris à arriver en retard ? C’était un monde tout de même ! Bien. Il les lâcherait plus tôt dans ce cas. Pour passer le moins de temps en compagnie d’élèves braillards et ridicules qui, s’il avait de la chance, ne l’aimaient pas (dans tous les cas ça risquait d’être le cas justement, puisque rares étaient les personnes avec qui il avait parlé et avec qui il s’était bien entendu), et n’allaient avoir de cesse de le critiquer et de remettre en doute ses propos. Normalement Hy allait travailler dans la salle de classe auxiliaire sur des potions pour l’infirmerie. Pas trop fou non plus… Il surveillait qu’Amarel ne tue personne ou n’handicape personne. Avisant l’elfe de maison qui traînait à côté de l’élève, Amarel haussa un sourcil, très révélateur de son sentiment par rapport à ce fait. //

- Tu n’as pas besoin d’un chose pour faire ta potion. Théoriquement, il ne devrait même pas être dans Poudlard. Bref. C’est toi qui devras faire la potion le jour de l’examen, pas lui.

// La voix d’Amarel n’était pas forcément vindicative, mais il n’était pas pour autant agréable à entendre. Bref, il oscillait entre le carrément glacial et le dédaigneux hautain et méprisant. Un cocktail qu’Amarel avait pour habitude de servir à tous ceux qui étaient devant lui. Mais là, il était avec des élèves et il devait préparer, leur faire préparer des potions. Et comme les potions, avec la métamorphoses et les runes, était la matière dans laquelle la précision et la minutie étaient de rigueur, Amarel avait décidé que ce n’était pas le moment de provoquer gratuitement la colère des autres élèves. Le risque d’une explosion intempestive n’était pas envisageable. Car oui, Amarel était responsable. Et pas franchement drôle non plus. //

- D’autres devraient arriver j’imagine. On m’a demandé de vous faire subir un cours de rattrapage. Quelle année ?


Dernière édition effectuée par un ancien joueur (Lun. 05 Déc 2011, 10:44) ; édité 1 fois

Couleurs utilisées dans ce message : green, #200050
Voir le profil du joueur Envoyer un Hibou Fiche de personnage RP Visiter le site web du joueur
Knox

Ancien(ne)





MessageDate du message: Lun. 05 Déc 2011, 13:24  Répondre en citant

// C'était avec agacement et contrariété que la jeune Préfète de Poufsouffle venait de quitter sa Salle Commune aux couleurs du loriot afin de rejoindre la classe du Professeur de potions, Simoshesha Hy. Elle traînait avec elle sa vieille bête, comme à son habitude et lui lançait constamment des regards assassins. En effet, elle allait à présent assister à un cours de rattrapage en potions, avec d'autres élèves qui plus est et tout cela par la faute de cette répugnante créature qui ne méritait que la souffrance éternelle. La veille, durant la classe de Hy, Evenglaw avait malencontreusement placé à l'intérieur du chaudron une mauvaise plante ce qui provoqua instantanément une légère secousse dans le gigantesque récipient et une explosion : le liquide vert kaki qui était censé prendre une couleur bleue avait atterri sur le visage pâle de la Jaune-et-Noir et c'est avec dégoût et irritation qu'elle quitta la salle sombre où régnait une odeur de moisi. Sa conclusion hâtive s'avérait être vraie; plus tôt dans la matinée, elle avait retrouvé Mimbor, les pieds bourbeux et les mains cloquées. Il tenait une minuscule plante verte et s'enfuit lorsqu'il aperçut le regard de sa partenaire se poser sur le tout végétal. Elle était tellement habituée à voir sa misérable bête transporter des choses inconnues à travers tout le château, qu'au bout d'un certain temps, même elle ne se posait plus de questions et le laissait à ses occupations. Néanmoins, cette fois ci, il était aller trop loin. Oh elle ne disait absolument rien quand elle voyait du bout de l’œil, Mimbor accompagner Peeves le poltergeist dans les escaliers et balancer des ballons remplis d'eau froide sur les élèves de premières années. A contrario, elle observait la scène avec plaisir et retrouvait de la joie à voir son elfe malmener les jeunes enfants. Il n'avait aucun respect, bien entendu, hormis pour sa Maîtresse. Et encore, il le montrait mal. Cette dernière l'avait menacé de l'abandonner au pied de la Salle Commune des Gryffondor si jamais il recommençait 'à jouer' d'un acte frauduleux envers elle. Le chantage marchait bien, l'elfe maudissait plus que tous les Rouge-et-Or et leur courage à deux fausses noises. Ainsi, la jeune femme poussa la lourde porte et remarqua qu'il y avait déjà deux élèves à l'intérieur de la salle poussiérreuse et obscure. Elle reconnut sans peine les deux étudiants et afficha une grimâce peu agréable à la vue du Serpentard, Prince. Par Merlin, pourquoi fallait-il qu'elle tombe toujours sur lui à chaque fois qu'elle se rendait quelque part dans ce vieux château ?!
Ne voulait pas manquer de courtoisie, elle salua impassiblement les deux autres et s'installa à une table, plus ou moins au fond de la pièce. L'elfe s'abaissa légèrement lorsqu'il se rendit compte de la présence du Serpentard et de l'autre Poufsouffle et se plaça non loin de sa partenaire de tous les jours. Elle sortit son Manuel avancé de préparation des potions, tout en se demandant ce que le jeune garçon pouvait bien faire ici et inconsciemment, elle priait pour qu'il s'en aille rapidement. Elle ne comprenait toujours pas ce qu'elle faisait ici. Elle s'en était toujours bien sorti en potions, du moins, elle arrivait à passer de justesse, ce n'était pas non plus son cours favori; la folie du professeur la distrayait tellement qu'elle ne pouvait accomplir correctement sa potion, c'était aussi sa faute, du moins c'est ce qu'elle essayait de se faire croire. Soupirant longuement, elle ouvrit son manuel à la page qu'il fallait et balaya rapidement du regard les consignes à suivre. //

- Confection de la Goutte du Mort-Vivant... Allons-y.


Couleurs utilisées dans ce message : #200050, #24445C
Isuki

Ancien(ne)





MessageDate du message: Lun. 05 Déc 2011, 17:32  Répondre en citant

// Isuki Hadley était... choquée. Quoi ?! Elle, conviée à un cours de rattrapage de potion ? Le cours de potion était un cours auquel elle excellait, qu'elle adorait. Comment était-ce possible ? Mais apparemment, Simoshesha Hy remettait en question ses talents de potionniste. Scandaleux. Le professeur devait avoir perdu la mémoire suite à une explosion - loin d'être rare - dans sa classe. A moins qu'il voulait lui demander de montrer l'exemple à quelques incompétents élèves ? Enfin, puisqu'elle y était conviée, à ce rattrapage, elle s'y rendit, flanquée de son elfe de maison (oui oui, c'est fort pratique d'avoir une elfe qui vous apporte les ingrédients plutôt que d'aller les chercher soi-même...). Poussant la porte de la salle avec une moue agacée, elle s'avança et aperçut tout juste quelques élèves. Tiens donc, elle était en fin de compte en avance ? //

- D’autres devraient arriver j’imagine. On m’a demandé de vous faire subir un cours de rattrapage. Quelle année ?

// La jeune Poufsouffle soupira. C'était bien un cours de rattrapage, et son amour-propre en était blessé. Un élève, assurer ce cours ? Le professeur ne s'était même pas donné la peine de venir soi-même ? Sur un ton digne - histoire de bien montrer qu'elle était douée -, Hadley haussa un sourcil et prit la parole (non sans une certaine froideur dans la voix), affichant néanmoins un sourire courtois : //

- 4ème année. Monsieur, je présume ?

// Elle partit ensuite vers le fond de la classe, fusillant du regard son elfe Milude qui, comme à son habitude, saluait de gestes très enthousiastes les autres, ne remarquant même pas sa maîtresse qui lui jetait des regards assassins. Super, niveau discrétion !, songea la jeune fille en serrant intérieurement les dents. Elle s'installa, avant de reconnaître les manifestations de l'enthousiasme de sa créature - malheureusement trop tard pour l'en empêcher. //

- Oooooh, coucou Findiiiis ! Toi aussi, tu viens ici pour apporter les ingrédients à ta maîtresse ? C'est tellement géniaaaal comme corvée !

// Tournant la tête, Isuki aperçut une de ses préfètes, Aniloc Low, accompagnée aussi de son elfe. Elle lui adressa un signe de tête poli, et engagea la conversation, d'un ton chargé d'ironie, dans l'espoir de ne pas se morfondre d'ennui durant cette heure - quitte à peut-être parler à un imbécile - et également pour justifier le comportement de Milude, en montrant bien que cette dernière ne ressemblait en rien à sa maîtresse. //

- Ahem, fit-elle en se raclant la gorge. Intéressant idiolecte, que d'allonger ainsi ses syllabes, n'est-ce pas ?

// Et ce, tandis qu'elle s'arrangeait pour écraser les orteils de l'intéressée, lui faisant bien comprendre que son comportement était inacceptable en public. Enfin, elle sortit son matériel, non sans se répéter pour la millième fois qu'elle n'avait strictement rien à faire à un rattrapage de potion.

Une explosion ne tarda pas à la faire sursauter, la sortant de sa Solution de Célérité. Du côté de... ah oui, Knox Evenglaw, une autre de ses préfètes (l'explosion venait-elle d'elle ?) - et c'est sur une pensée des plus instructives qu'elle se remit à l’œuvre. //

** Les préfètes des blaireaux sont-elles toutes pitoyables en potions ? **


Couleurs utilisées dans ce message : #200050, #139D44, dodgerblue, #336600

Joueuse


Messages : 4274
Guilde : Layton's Gang
Maison : Poufsouffle
Poudlard : 5e année
MessageDate du message: Dim. 11 Déc 2011, 20:10  Répondre en citant

// Personne n'arrivait, et Aniloc commençait à s'ennuyer, toute seule, dans cette grande salle remplie des bocaux contenant des "choses" dont elle ne voulait même pas connaître la provenance. Elle sortit un petit carnet de son sac, et, avec un crayon à papier, entreprit de créer un acrostiche avec les lettres de son prénom :

Arrivée dans ce monde,
Née dans la magie,
Impatiente de nature,
Liée par


La jeune fille n'eut pas le temps de finir, quelqu'un venait d'ouvrir la porte de la salle. Elle fut surprise de voir apparaître Amarel Prince, préfet de Serpentard, beaucoup plus âgé qu'elle : cet élève de sixième année ne pouvait quand même pas suivre les mêmes cours que Aniloc ? C'est à la façon dont il la regardait que la troisième année compris qu'en fait, Amarel ne venait pas en tant qu'élève, mais en tant que professeur. Depuis quand Simoshesha Hy engageait-t-il des élèves pour faire des cours de rattrapage à sa place ? Le 6ème année rompit le silence après avoir regardé son elfe avec mépris. //

- Tu n’as pas besoin d’une chose pour faire ta potion. Théoriquement, il ne devrait même pas être dans Poudlard. Bref. C’est toi qui devras faire la potion le jour de l’examen, pas lui.

// Une... "chose". Aniloc passait déjà suffisamment de temps à essayer de convaincre son elfe qu'elle était un être vivant comme un autre pour que quelqu'un vienne l'appeler "chose". //

- Eh bien pourtant, il y a des centaines d'elfes dans les cuisines de Poudlard et, oui, j'avais deviné que Findis ne sera pas à mes côtés le jour de l'examen...

// La Poufsouffle se rendit compte qu'une autre élève venait d'arriver, elle ne l'avait pas vue entrer. Aniloc y reconnue l'autre préfète de Poufsouffle, Knox Evenglaw. Lorsque cette dernière lui fit un signe de tête, elle lui répondit par un sourire discret. Arriva ensuite une élève Poufsouffle, du nom de Isuki. C'est ce moment que choisit le Serpentard pour reprendre la parole. //

- D’autres devraient arriver j’imagine. On m’a demandé de vous faire subir un cours de rattrapage. Quelle année ?

- Troisième.

// L'assurance d'Amarel rappelait à Aniloc celle d'un ingénieur expliquant à ses apprentis comment fonctionne une de ces machines dont personne le comprend le fonctionnement.
La troisième année tourna la tête vers l'elfe qui courait vers Findis. //

- Oooooh, coucou Findiiiis ! Toi aussi, tu viens ici pour apporter les ingrédients à ta maîtresse ? C'est tellement géniaaaal comme corvée !

// L'appelée tourna la tête, gênée, vers Aniloc, comme pour lui demander l'autorisation de répondre à cet elfe un peu trop enthousiaste, ce à quoi elle répondit par un rapide sourire encourageant, signifiant sans doute "oui, tu peux y aller, mais ne fait pas trop de bruit". Après l'avoir saluée rapidement, Isuki engagea la conversation avec Aniloc./

- Ahem, fit-elle en se raclant la gorge. Intéressant idiolecte, que d'allonger ainsi ses syllabes, n'est-ce pas ?

- Oui, effectivement, répondit la jeune préfète.

// Après un rapide coup d’œil vers les deux elfes, elle ajouta : //

- Ton elfe a l'air d'avoir un caractère très enthousiaste.


Couleurs utilisées dans ce message : #CC0000, #200050, #8B0000, dodgerblue, #139D44
Voir le profil du joueur Envoyer un Hibou Envoyer un e-mail

Joueuse


Messages : 3712
Guilde : Les Marchombres
Maison : Serpentard
Poudlard : 7e année
MessageDate du message: Lun. 12 Déc 2011, 15:58  Répondre en citant

// Amarel posa son sac de cours sur le bureau du professeur Hy, et écouta d'une oreille distraite la Poufsouffle number one maugréer. Alors qu'il se demandait s'il n'avait finalement pas de la chance et à faire qu'à une énergumène de troisième année, le cauchemar s'embellit davantage lorsque la porte s'ouvrit une nouvelle foi, sur une blaireaute de son année cette fois. Une blaireaute qu'il ne connaissait que trop bien pour ne presque pas la supporter. Knox Evenglaw, bien sûr. Amarel ne cacha pas la grimace de dégoût que lui inspira la venue de son homologue et sortit son livre de potions sixième année, au cas, improbable, où il avait un trou de mémoire. Amarel ne se sur-estimait pas, mais il savait qu'il était largement du niveau des ASPICs lorsqu'il le voulait. Et là... et bien... s'il s'en sortait bien, il serait dispensé de ces séances ridicules de "sociabilisation"...

Amarel regarda rapidement quels ingrédients prenaient Evenglaw pour préparer la potion qu’elle avait apparemment misérablement loupé en cours. S’il se souvenait bien des circonstances de la dernière explosion qu’il avait connu en cours, c’était la Goutte du Mort Vivant qu’elle voulait reproduire. En la voyant prendre des ingrédients précis, Amarel comprit qu’il ne s’était pas trompé et, la surveillant du regard, il reporta son attention sur la troisième Poufsouffle qui venait d’arriver. Encore une avec un chose qui traînait derrière elle. Amarel n’aimait pas les elfes de maison lorsqu’ils étaient à portée de ses yeux noirs.

Troisième année pour number one, sixième année pour number two. Quatrième année avait dit number three ? Intéressant… que voyons-nous en quatrième année déjà ? Amarel se faufila dans la rangée et observa du coin de l’œil l’intitulé du cours que regardait la Poufsouffle number three. Solution de Célérité, fastoche. Bien, la séance de soutien s’annonçait sans trop de heurts, normalement. Sauf si les elfes restaient là. Ce n’était pas pour rien qu’on ne demandait pas aux elfes de faire des potions, serviles comme ils étaient. Ils apportaient avec eux des émanations de magie différentes de celles des hommes, et ça troublait les réactions. Troubler au point de…

BAM !


Amarel sursauta et lança un sort de protection qui contenu les éclats de potions de goutte du mort vivant dans une sphère, à quelques centimètres du visage d’Evenglaw qui était la plus proche. Ses réflexes de lynx étaient ressortis sans qu’il n’y prenne garde et un observateur attentif pouvait voir que ses pupilles s’étaient amincies pour ressembler à celles des félins en chasse. Amarel laissa ses battements de cœur retrouver leur rythme normal et il fit imploser la bulle, ramenant dans le chaudron à peine abimé les restes de potion. Il les fit disparaître d’un evanesco bien placé. Les trois Poufsouffle le regardaient à présent. //

- STUPIDES BLAIREAUX !

// Amarel tremblait de fureur devant la bêtise des trois élèves. Elles croyaient quoi ? Que les potions consistaient à faire la causette en rajoutant deux trois pincées de poudre d’escampettes à un moment puis cinq minutes après touiller vaguement ce qui ressemblait à de la soupe ? C’était quoi ça ??!! Serrant les dents pour ne plus hurler et retrouver le calme implacable qui le caractérisait auprès des autres, Amarel jeta un sort de stase sur les deux chaudrons actifs, pour bloquer les réactions. Normalement, elles le connaissaient. Normalement… vu leur niveau, ça allait se révéler plus dur de survivre.

La voix d’Amarel claqua enfin, plus effilée qu’un couperet de guillotine. //

- Vous vous croyez où là ? Au salon de thé de Piedodu ? Est-ce que vous connaissez au moins les trois règles élémentaires lorsque l’on prépare des potions ? Un, ne pas faire intervenir d’elfes de maison. Leur magie est différente de la nôtre, et quoi que vous pensiez, votre magie intervient lorsque vous faites des potions. Lors de la conception d’un philtre délicat, ça déstabilise le mélange et on a une explosion comme celle qui vient de se produire, alors vous dites à vos saletés de déguerpir ou vous partez voir le professeur Hy lui expliquer à quel point vous êtes des incapables.

Deux : ne pas faire de potions trop différentes à côté. Bon sang, règle élémentaire ! Les effluves se mélangent et risquent de déstabiliser les potions encore une fois.

Trois. Vous arrêtez de parler pour ne rien dire et vous me faites confiances lorsque je vous dis quelque chose, compris ?


// Celui qui croyait qu’Amarel était incapable d’enseigner quoique ce soit à des élèves se trompait lourdement. Amarel était capable de cela… Après, il ne savait pas gérer les élèves, leur stress ou autre. Il était juste extrêmement responsable et strict et détestait le genre humain comme seuls ceux qui ont été blessés par l’homme savent le faire. //

- Number three, si tu veux faire une solution de célérité tu ne restes pas à moins de cinq mètres de la goutte du mort vivant de Number two. J’ose espérer que tu sais quels ingrédients utilisés dans les deux potions sont instables lorsqu’ils sont mis en contact en vapeur ! Number One, qu’est ce que tu veux faire comme potion ?


Couleurs utilisées dans ce message : #200050
Voir le profil du joueur Envoyer un Hibou Fiche de personnage RP Visiter le site web du joueur
Knox

Ancien(ne)





MessageDate du message: Lun. 12 Déc 2011, 22:02  Répondre en citant

// A présent, elle en était certaine : elle détesterait jusqu'à la fin de ses études Simoshesha Hy, ses cours stupides et fastidieux ainsi que son misérable et ignominieux elfe de maison. Le cours venait à peine de commencer qu'une explosion se fit entendre. Des explosions, on en voyait tous les jours avec Hy. Être victime d'une secousse pareille, c'était le risque que devait prendre chaque élève à Poudlard. Au fur et à mesure, on s'y habitue, comme on s'habitue aux piailleries de Peeves ou à la mauvaise humeur du concierge qui par ailleurs, passe son temps à galoper derrière le poltergeist qu'à faire son boulot ignoble et chiatique de gardien. Apparemment, l'explosion venait du chaudron d'Evenglaw. Elle haussa les sourcils et écarquilla les yeux lorsqu'elle se rendit compte que quelques éclats voletaient dans une sphère à quelques centimètres de son visage. La sphère en question était contrôlée par celui-dont-l'humeur-agaçante-allait-bientôt-irriter-la-Préfète-des-Blaireaux et elle disparut au bout de quelques secondes, pendant lesquelles les fragments de la potion de Knox retournaient dans leur géant récipient. Le jeune garçon semblait vraiment enragé. On aurait dit que ses pieds allaient sortir de ses chaussures, que sa tête allait gonfler et prendre une couleur rouge furieuse et que sa voix allait brailler des injures sur l'incapacité et la naïveté des Jaunes & Noirs concernant le préparation de solutions. Bon, d'accord sa tête n'a pas changé de forme mais presque... Il aboyait comme un cinglé, rabaissant les élèves, ce qui ne plu pas vraiment à la Préfète. Son regard assassin se posa sur lui et une envie soudaine de se lever et de jouer au punching-ball - où il serait le punching-ball et elle la puncheuse - avec Le Serpentard s'éprit d'elle. Pour qui se prenait-il à crier de la sorte ? Non, non, jamais ô grand grand jamais Knox ne l'apprécierait. Elle se le jura plusieurs fois et puisque les animaux de compagnie n'étaient pas autorisés, elle demanda à sa bête de déguerpir sur-le-champ. L'elfe ne se fit pas prier et dégagea sans broncher. Étonnant. Ah si ! Il a injurié un des élèves mais lequel, va savoir. Prince continua de vociférer, comme il savait si bien le faire et Evenglaw dut soupirer à plusieurs reprises pour ne pas se lever et cogner l'élève. Elle détestait les gens qui se permettait de crier sur les autres sans raison. Elle le détestait tout court. De temps en temps, elle lançait des regards brefs et furibonds sur le jeune homme, tout en essayant de relire correctement l'ordre à respecter dans le mélange de sa potion. Une des règles élémentaires - qu'elle ne connaissait absolument pas, soit dit en passant ! - certifiait qu'il fallait une certaine distance entre deux différentes potions... Très bien ! Elle ferma son manuel, attrapa son sac et recula. Elle sortit sa baguette et d'un geste extraordinairement bien maîtrisée, elle fit voleter son chaudron, prudemment, loin des autres élèves et des beuglements de Prince. Ce dernier avait même commencé à leur donner des surnoms puérils. Par Merlin... Knox était au bord de la crise. Ce garçon l'irritait tellement ! Quel arrogant ! Quel minable ! Mais pour qui se prenait-il ce moins que rien ?! //

- Un des ingrédients principaux du Philtre du Mort Vivant est l'asphodèle, l'on doit réduire en poudre quelques une de ces racines. L'essence de Belladone est dans la liste des ingrédients également. Quant à la Solution de Célérité, elle compte aussi deux de ces ingrédients instables. Oh ! Et pour info', moi, c'est Knox, pas Number Two, et elles c'est Isuki et Aniloc.

// Son ton avait pris un timbre légèrement prétentieux. Légèrement. Elle ne l'était pas souvent. Pas souvent, non. Bien que la question n'était pas adressée à elle, elle s'était permise d'y répondre voulant inconsciemment prouver qu'elle n'avait pas sa place dans cette horrible salle fétide avec des gens comme ceux-là. Et le garçon n'avait pas intérêt à prétendre que les informations que la Préfète venaient de donner étaient fausses, car ce n'était absolument pas le cas et elle se promit de cracher ses quatre vérités sur sa vieille gueule de m'as-tu-vu, s'il le faisait. C'était choquant de voir à quel point ce jeune homme exacerbait Knox Evenglaw. //


Couleurs utilisées dans ce message : #24445C
Isuki

Ancien(ne)





MessageDate du message: Mar. 13 Déc 2011, 17:34  Répondre en citant

- Ton elfe a l'air d'avoir un caractère très enthousiaste.

** Nooon, t'avais remarqué ? Comment t'as fait ? **

// Au lieu de répliquer ce qu'elle pensait en cet instant, Isuki songea que cette réponse était sans doute trop hostile... Une explosion s'était fait entendre, mais Isuki n'en avait que faire. Elle avait tellement l'habitude... Chez elle, quand elle testait des recettes de potions familiales laissées par ses ancêtres, cela finissait la plupart du temps comme ça, aussi. Pas de quoi s'alarmer ou d'en faire tout un plat. Elle décida de faire comme si de rien n'était, poursuivant sa conversation. Ne voulant pas paraître trop froide, la jeune fille se décida à baratiner un peu. Enfin, ce qu'elle s'apprêtait à dire restait vrai... Elle soupira. //

- Ouais. Sans doute la plus grande erreur de ma vie d'avoir pris ça à la légère avant de l'adopter...

// Elle fut interrompue par un grand cri de leur "professeur". Raah, visiblement, lui n'était pas d'accord avec elle ; c'est bon, ce n'était qu'un petit accident... C'était courant, dans cette salle, bon sang ! D'où il les traitait de stupides ? Il se sentait tellement supérieur ? N'impoooorte quoi ! Ce n'était pas parce qu'il était à Serpentard qu'il pouvait tout se permettre... Déjà que Hadley n'était pas de très bonne humeur, sa convocation au rattrapage l'ayant beaucoup irritée... Il était temps de lui rappeler que les blaireaux mangeaient du serpent. D'un ton détaché, avec toutefois une légère pointe d'agacement, elle répliqua : //

- Surtout, hausse encore le ton, je ne t'ai pas entendu. Et d'ailleurs, je suis teeellement stupide que je n'ai pas réussi à décrypter ce que tu disais... Tu peux répéter ? Oh et, comme le dit Knox, on a des noms, et s'ils existent, c'est bien pour qu'on les utilise.

// Elle renvoya son elfe, puisque cette petite créature dérangeait tant môsieur. Tss... Elle recula sa table de quelques mètres, puisque les "effluves-d'elle-ne-savait-plus-quoi" ne devaient pas faire elle-ne-savait-plus-quoi-non-plus, tout en songeant à fricoter quelque mauvais tour... Une goutte de somnifère habilement lancée dans la goutte de leur agaçant professeur l'arrangerait bien, qu'il dorme juste le temps de finir ce cours de rattrapage en paix ! Et puisque Knox Evenglaw faisait une Goutte du Mort-Vivant... Enfin, les Poufsouffles n'étaient pas vraiment réputés pour leur stoïcisme, elle ne voudrait certainement pas être tenue responsable. Reportant son attention sur sa Solution de Célérité, elle saisit un foie de Rat et se remit au travail d'un air impassible ; sa main crispée et ses gestes brusques trahissaient toutefois un certain agacement. //

[RP suspendu]


Couleurs utilisées dans ce message : #8B0000, #139D44, #CC0000
Lucy

Ancien(ne)





MessageDate du message: Lun. 25 Juin 2012, 20:39  Répondre en citant

[RP avec Ryo]


// Lucy se mordit une nouvelle fois les lèvres, se demandant ce qui avait pu la persuader de continuer les cours de potions après l'épreuve des BUSE. Elle avait beau aimer préparer les différents fluides magiques, elle était toujours incapable de retenir quoique ce soit de théorique.

Elle soupira, jouant avec sa plume sans y penser. Ce jour-là, le professeur Hy leur avait demandé de refaire l'une des potions qu'ils avaient fait dans l'année. Elle avait beau réfléchir, aucune recette ne lui revenait en mémoire. Des fragments, oui, mais jamais la recette entière.

Ses yeux se posèrent sur les différents placards contenant tous les ingrédients dont ils pourraient avoir besoin. Depuis un quart d'heure qu'elle cherchait désespérément, elle se souvenait presque par cœur l'emplacement des produits - la belladone entre le napel et le bézoard, des plumes de jobarbille sur l'étagère du dessous, des écailles de dragon dans l'armoire d'à côté...

Autour d'elle, ses camarades de Serdaigle étaient tous occupés à surveiller leur feu ou couper leurs limaces en petits morceaux. Certains des élèves des autres maisons s'étaient mis en duo, mais elle ne les connaissait pas assez pour oser leur demander de l'aide - sa satanée timidité revenait à grands pas quand elle stressait.

Recherchant de l'inspiration, elle laissa son regard vagabonder autour de la pièce. Elle tomba sur l'illustration du polynectar et grimaça. Clairement au dessus de ses capacités. Il allait vraiment falloir qu'elle révise attentivement ses potions. //

- Veritaserum, potion d'enflure, potion d'aiguise-méninges, potion de vieillissement... énuméra-t-elle tout en essayant de se souvenir des ingrédients.

// Si elle se les rappelait toutes de nom, la préparation était beaucoup plus floue dans sa tête - pour la potion d'aiguise-méninges, commençait-on par tourner dans le sens des aiguilles d'une montre ou dans le sens contraire ? Décidément, elle connaissait beaucoup mieux les recettes de pâtisseries : elle aurait pu faire un brownie les yeux fermés ! //


Couleurs utilisées dans ce message : #003399
Montrer les messages depuis:   
Page: 1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8, 9  -->
   Répondre au sujet    Forum >> Sous-Sols
Page 1 sur 9