Hiboux Nomade Notes
♡ Amusez-vous bien sur Mana Wyrd ♡
 Joueur :    Mot de passe :    Automatique :         Inscription  


Cachot de Serpentard

Page: <--  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7  -->
   Répondre au sujet   Forum >> Sous-Sols
Auteur Message

Joueuse


Messages : 2901
Guilde : Aucune
Maison : Serdaigle
Poudlard : 6e année
MessageDate du message: Lun. 15 Sep 2014, 00:32  Répondre en citant

-Ravi de t'aider, Iris, mais je vais devoir te décevoir en te confiant un secret: je suis un prince sans royaume, et sans le sou. Ça explique certainement pourquoi les héroïnes ne se bousculaient pas au portillon pour me sauver la peau.

//Alors qu'il s'approchait d'elle, avec son charmant minois et son grand sourire, elle se rendit compte qu'il était le premier Serpentard, hors son frère ainé, qu'elle tolérait. Pire encore, elle l'appréciait. Il était agréable, avait de l'humour et surtout, il n'avait pas fait de blagues vaseuses sur la couleur de ses cheveux.

Sans le vouloir, il l'avait totalement conquise avec son 'sans royaume et sans le sou'. Sa mère, hystérique en la voyant plier bagage l'année précédente pour partir chez son frère l'avait menacée et avait, par désespoir de cause juré qu'elle finirait mal, avec un homme ne possédant rien - une infamie pour la pauvre femme - et qu'elle ne devait plus compter sur elle.

Iris ne put s’empêcher de poser cette question à son nouvel ami. //

- Sans royaume et sans le sou... Parfait pour l'héroïne en moi. Elle n'aime pas les riches arrivistes. Eoghan, veux-tu m'épouser ? Ou juste rencontrer ma mère dans un premier temps ?


// Elle souriait à l'idée d'une telle rencontre et lui fit un clin d’œil. Eoghan O'Ceann semblait un peu jeune... Mais avec quelques années de plus... Oh oui. Il aurait été parfait comme époux. Sa mère en aurait une attaque dans l'heure.

Si on lui avait dit qu'elle rencontrerait un tel être après avoir été virée du cours de Botanique... Jamais elle ne l'aurait cru. Du coup... Elle devait une fière chandelle à Jack Spire. Il fallait qu'elle le remercie de manière correcte. Grandiose même. Un premier ami de serpentard alors qu'elle était en cinquième année...

Hum.

Ne plus aller en cours pendant un mois semblait être la récompense idéale pour ce cher professeur. Bon, la direction allait un peu râler mais qui était-elle pour imposer sa présence à un homme qui de toute évidence ne voulait pas d'elle ? Elle n'était pas du genre à s'imposer.

Eoghan, lui, réfléchissait. Allait-il connaitre le patronus ou cherchait-il une excuse pour ne pas répondre ? Elle fut pourtant surprise lorsque le petit parfait serpentard commença à réciter : //


-Le patronus est un sortilège de haut niveau permettant de repousser des détraqueurs. Mon oncle se vantait toujours de savoir le faire, mais il était bien incapable de transformer son chapeau melon en théière, donc je suppose que c'était des craques.


//Il avait un sourire aux lèvres, ce qui le rendait assez trognon. Elle luttait grandement contre son envie de le câliner un instant. Des années de câlinage intensif de son petit cousin avait laissé des traces. //

- Je gagne des points pour ma bonne réponse? Ou j'ai au moins le droit à une récompense pour ces efforts de mémoire hors-cours, non?

// L'occasion était trop belle que pour ne pas la saisir. Iris lui fit un sourire avant de poser ses lèvres sur sa joue en un bisou. //

- Cinq points pour Serpentard. Murmura-t-elle, bien qu'elle n'était pas préfète et que cela n'aurait donc aucun impact sur le sablier.

// Elle se releva souplement et poussa le fauteuil le plus proche contre un mur pour dégager l'espace devant Eoghan. //

- C'est bien pour éloigner les détraqueurs même si l'aspect général du patronus peut aussi servir à éclairer un endroit sombre autrement qu'avec un simple Lumos.
Iris repensa à l'air outré d'un des professeurs qui l'entrainait pour les épreuves des BUSE lorsqu'elle lui avait rétorqué cela. Ne répète jamais ça à un prof, ils apprécient peu l'humour. Deuxièmement, ton oncle doit être un âne. Une transformation d'objet à objet, si tu la rates... C'est la honte intégrale. Et je sais ce que je dis, je suis une pro en la matière.

// Pour prouver ses dires, elle avisa une écharpe de serpentard qui trainait là et elle l'enchanta pour en faire une théière rayée aux couleurs de sa maison. Une jolie théière en porcelaine, excusez du peu. //

- Mais ce qui est à savoir, c'est que le patronus prend la forme d'un animal. Il faut parfois du temps avant de l'acquérir. Parfois cela ne commence que par une forme brumeuse et indistincte. Et puis, un jour, par bonheur, tu arrives à ça.

// Iris ferma les yeux. Cela faisait longtemps qu'elle n'avait plus tenté d'enchanter son patronus. Elle se représenta le bonheur de partir loin de l'influence de sa mère, les petites attentions de son frère, le sourire d'Ismaël, son nouvel ami, sa joie d'être un peu plus libre, elle pensa à Cassiopée et ses jurons imagés, Aglaé arborant une de ses créations... Et même l'épouvantard elfe de sa mère. C'était quand même magique comme vision finalement. Et le goût exquis du chocolat. //

- Expecto patronum !

// Une forme sortit de sa baguette et sauta sur le sol. Son kangourou sembla regarder autour de lui avant de s'élancer gaiement vers Eoghan. //


Couleurs utilisées dans ce message : #556B2F, purple
Voir le profil du joueur Envoyer un Hibou Fiche de personnage RP
Azmaroth

Ancien(ne)





MessageDate du message: Lun. 15 Sep 2014, 13:41  Répondre en citant

-Cinq points pour Serpentard.


//Le jeune serpy sentit son visage commencer à chauffer alors qu'Iris se relevait prestement, et préféra river son regard sur le sol tout en se frottant le nez. Allons bon, il n'avait pas l'habitude que les gens jouent mieux à son propre jeu que lui. Tel est pris qui croyait prendre.
Sa camarade, ayant dégagé un bel espace, reprit : //


-C'est bien pour éloigner les détraqueurs même si l'aspect général du patronus peut aussi servir à éclairer un endroit sombre autrement qu'avec un simple Lumos. Ne répète jamais ça à un prof, ils apprécient peu l'humour.


// Il hocha la tête, bien d'accord avec elle, se rappelant de la première (et dernière) fois où il avait osé ouvrir la bouche dans le cours de Zaranki, croyant que son intimidant professeur serait réceptif à sa blague sur le maniement du bâton. Il avait passé deux semaines à manger et prendre ses cours debout, frémissant à la simple idée de s'asseoir. Son œil tiqua à l'évocation du mauvais souvenir.//

-Deuxièmement, ton oncle doit être un âne. Une transformation d'objet à objet, si tu la rates... C'est la honte intégrale. Et je sais ce que je dis, je suis une pro en la matière. 


// Eoghan éclata de rire alors qu'elle lui démontrait ses talents.//


-C'est vrai qu'il n'est vraiment pas doué, c'est la honte de la famille. Enfin, c'était la honte de mes grands parents.//Son visage s'assombrit, alors que sa voix tombait à un murmure.// Peut-être que c'est un truc de famille. L'un est doué, et l'autre à la traîne...//Il reprit contenance.// Mais ses jeux de mots sont terribles, il fait toujours un tabac quand on l'invite à manger !


// La jeune femme reprit son explication.//


-Ce qui est à savoir, c'est que le patronus prend la forme d'un animal. Il faut parfois du temps avant de l'acquérir. Parfois cela ne commence que par une forme brumeuse et indistincte. Et puis, un jour, par bonheur, tu arrives à ça. 


//Les yeux clôt, elle agita sa baguette tout en prononçant la formule, et ce qui ressemblait à de la fumée se matérialisa, prenant peu à peu forme, de plus en plus distinct, tandis que l'atmosphère se réchauffait progressivement. C'était un kangourou, certes translucide et brillant, mais un kangourou quand même ! La bestiole s'approcha de lui, et il leva la main comme pour le toucher, mais se retint au dernier moment, les doigts à quelques centimètres des volutes de fumée qui constituaient le sort.//


-C'est magnifique, //murmura-t-il, lâchant à regret la forme brillante des yeux.// Ta famille doit être drôlement fière de toi, t'auras certainement tes exams haut la main, et sans te fouler en prime ! //Il soupira.//Quand je pense que mon père m'a encore tanné à propos de mes notes au dernier trimestre... J'y peut rien si y'a que la métamorphose qui m'intéresse, sérieux, qui a besoin d'un sortilège pour être de bonne humeur ?!


//Rien que le fait de repenser à son D au devoir sur le sortilège d'allégresse lui fit froncer le nez de dégoût.//


- Si ta proposition tiens toujours, je suis certain que mes parents seraient ravis d'avoir un sorcier compétent dans la famille, pour changer. Et puis, je pourrais profiter du fait que tu fasses tout les enchantements et les trucs fatigants...


//Il se releva et s'épousseta, notant pour la première fois la différence de taille entre eux quand il se retrouva les yeux face à sa poitrine, yeux qu'il releva vivement pour plutôt observer les tâches de rousseur qui constellaient le visage de la jeune femme.//


Dernière édition effectuée par un ancien joueur (Lun. 15 Sep 2014, 14:08) ; édité 1 fois

Couleurs utilisées dans ce message : #990099, #556B2F

Joueuse


Messages : 2901
Guilde : Aucune
Maison : Serdaigle
Poudlard : 6e année
MessageDate du message: Ven. 19 Sep 2014, 14:44  Répondre en citant

-C'est magnifique.

// Eoghan semblait réellement sincère alors qu'il approchait sa main sans oser tenter de toucher le kangourou patronus. Mais toute à son observation, le serpentard semblait étrangement... mélancolique. Iris fronça les sourcils. Que pouvait-il bien se passer dans cette jolie tête ? Son kangourou agita sa patte devant le regard du garçon. //

- Ta famille doit être drôlement fière de toi, t'auras certainement tes exams haut la main, et sans te fouler en prime !

// Incapable de tenir sa langue, la cadette des O'Neill rectifia immédiatement en ricanant. //

- Au risque de briser tes douces illusions à mon égard, bien que je sois assez travailleuse, ma famille n'est pas franchement très... fière de moi. Je suis le mouton noir de la famille, enfin, le mouton roux. Ajouta-t-elle en secouant ses cheveux.

- Quand je pense que mon père m'a encore tanné à propos de mes notes au dernier trimestre... J'y peux rien si y'a que la métamorphose qui m'intéresse, sérieux, qui a besoin d'un sortilège pour être de bonne humeur ?!

// Il avait le même air rabougri qu'Iris dans une réunion de famille O'Neill. Oh oui, elle cernait parfaitement le souci. Ou du moins, elle s'imaginait assez bien la scène. Et pourquoi diable se soucier des notes de cours aussi activement… Eoghan n'allait probablement pas passer ses BUSE avant un an ou deux, non ? Pourquoi diable le pousser et le réprimander aussi tôt dans l'année ? C'était totalement contre-productif ! Comment diable des parents pouvaient-ils... //

- Si ta proposition tiens toujours, je suis certain que mes parents seraient ravis d'avoir un sorcier compétent dans la famille, pour changer. Et puis, je pourrais profiter du fait que tu fasses tous les enchantements et les trucs fatigants...

// La rouquine leva les yeux au ciel. Grand dieu, la situation était pire encore que ce qu'elle envisageait. Les relations familiales étaient vraiment compliquées dans la communauté sorcière mais l’entendre dire qu’il n’était pas compétent la poussait au crime. //

- Tu es très compétent. Et quoiqu’ils puissent en dire, tu le seras de plus en plus. Assez pour leur mettre la raclée. Et si je dois t’entrainer nuit et jour pour que tu y parviennes, j’en fais mon affaire. Mais pour tes sortilèges, n’oublie pas tout peut être utile. Le prof de botanique, par exemple, a énormément besoin de bonne humeur, surtout quand je suis dans les parages. La bonne humeur en un coup de baguette lui ferait un bien fou, crois-moi sur parole. Et puis, ne néglige jamais ce sort pour mettre quelqu'un dans l'ambiance ou l’inciter à faire ce que tu veux.

// Elle lui fit un clin d’œil. Tourner l'utilité des sorts de manière serpentardesque avait tendance à réconcilier les élèves avec la matière. Quand Lucas étudiait ses ASPIC, elle avait passé un nombre d'heures incroyables pour l'aider à tout mémoriser. Eoghan semblait être du genre à demander ce genre de petits coups de pouce pour se mettre dans de bonnes dispositions à l'étude.

Et puis, il avait intérêt à se remuer, elle allait commencer ses cours tout de suite. L’aider à se défendre était une idée qui lui plaisait réellement. Conjurer un patronus avec un ou deux ans d’avance allait surement permettre à son nouvel ami de se surpasser. Et d’impressionner ses professeurs dans peu de temps.

Il se leva et son regard se perdit un peu plus bas avant de revenir sur son visage. Effectivement, son futur mari avait quelques centimètres de moins… Mais avec un peu de chance, il allait finir par la dépasser assez vite. Ou rester petit pour la reluquer encore et toujours. Difficile à prévoir. //

- Soit dit en passant, ma proposition tient toujours. Il serait malheureux, comme dirait ma chère mère dans ses infâmes bouquins de ‘comment être une épouse épanouie’ de briser une si belle institution. Car, je cite, ‘une demande en mariage est un acte sacré, dénué de mauvaises intentions et se doit d’être faite de la manière la plus douce, romantique et charmante possible’.

// Singer les livres de sa mère avec moult courbettes et obséquiosités était une passion pour la rouquine. Elle espéra que le garçon apprécierait la performance avant de travailler sérieusement. //

- Comme tu as pu le remarquer, je ne suis absolument pas ses conseils. Quand tu seras devenu un sorcier épanoui, avec ses ASPIC en poche et que tu auras le monde à tes pieds… Si jamais par bonheur tu souviens de moi, n’hésite pas !

// Elle l’attrapa par les épaules et le positionna de manière à ce que son dos soit presque contre elle, son patronus qui bondissait ci et là dans la pièce parut intrigué et vint s’installer à droite d’Eoghan. Iris lui souffla les instructions à l’oreille. Elle posa ses mains sur ses épaules, espérant ainsi le détendre un peu. //

- Première étape pour faire un patronus, se détendre, prendre sa baguette en main et penser à tout ce que tu aimes dans la vie. Un grand moment de bonheur, une chose que tu aimes, plein de petits trucs qui, mis bout à bout, te donne envie de chanter à tue-tête dans ton bain de bonheur. Une fois que tu le tiens, tu tends ta baguette et tu lances le sort Expecto patronum.


Couleurs utilisées dans ce message : #556B2F, purple
Voir le profil du joueur Envoyer un Hibou Fiche de personnage RP
Azmaroth

Ancien(ne)





MessageDate du message: Ven. 19 Sep 2014, 23:57  Répondre en citant

-Soit dit en passant, ma proposition tient toujours. Il serait malheureux, comme dirait ma chère mère dans ses infâmes bouquins de ‘comment être une épouse épanouie’ de briser une si belle institution. Car, je cite, ‘une demande en mariage est un acte sacré, dénué de mauvaises intentions et se doit d’être faite de la manière la plus douce, romantique et charmante possible’. 


//Eoghan s'étouffa à moitié en essayant d'étrangler le rire dans sa gorge devant la grimace qui déformait le visage de sa camarade. Apparemment, toutes ces blagues sur le mariage venaient d'un traumatisme assez conséquent provoqué par sa famille. Au fur et à mesure de leur conversation, il ne pouvait que voir le côté rebelle de sa nouvelle amie s'épanouir. Comme pour renforcer ces déductions, elle continua sa tirade, alors que les yeux du garçon s'attardaient sur le patronus et que son esprit commençait à partir loin, se déconnectant de la réalité et traçant des horizons lointains dans les volutes de fumée qui constituaient la créature. Deux mains s'abattirent soudainement sur lui, le faisant sursauter et revenir à la réalité brutalement. Il eut un peu honte pendant quelques secondes de n'avoir pas tout à fait bien suivit le discours de la jeune fille, mais, après tout, sa grande concentration n'était pas la chose la plus notable chez lui.
Il sentit sa professeur auto-désignée le placer précautionneusement près d'elle, et son souffle chaud vint lui chatouiller l'oreille.//


-Première étape pour faire un patronus, se détendre, prendre sa baguette en main et penser à tout ce que tu aimes dans la vie. Un grand moment de bonheur, une chose que tu aimes, plein de petits trucs qui, mis bout à bout, te donne envie de chanter à tue-tête dans ton bain de bonheur. Une fois que tu le tiens, tu tends ta baguette et tu lances le sort Expecto patronum.


//Un nouveau type de sourire vint se former sur les lèvres du blondinet, enthousiasmé à l'idée de maîtriser un sort aussi puissant. Il banda ses muscle, serra la mâchoire, carra les épaules, sentant la chaleur encourageante des mains de son amie sur son dos et tira sa baguette d'un mouvement vif.//


**Okay, on va faire ça. Détente, check. Baguette, check. Bonheur... Hum. Aller, un bon souvenir...**


//Il exhala, cherchant activement ce qui le rendait heureux. Quand il jouait avec sa petite soeur. Quand sa famille était réunie et allait voir un match. Quand il avait reçu sa lettre d'admission. La première fois qu'il avait volé et s'était senti libre, comme un oiseau. La dernière fois où il avait vu ses grands parents. Il agita sa baguette.//


-Expecto patronum!


//Rien ne se produisit. Il fronça les sourcils, dépité, et lança un coup d'oeil à sa droite, où sautillait le kangourou d'une façon amicale, miroitant dans la pièce quelque peu lugubre qui servait de salle commune aux serpentards.
Eoghan ré invoqua ses pensées heureuses, bien décidé à conjurer lui aussi une créature comme celle qui se tenait à ses côtés. Ses longues balades dans la nature. La fierté de son père quand il rapportait une bonne note à la maison. Les histoires de sa mère quand elle rentrait. Ses escapades avec ses amis. Sa rencontre du jour, certainement placée sous une bonne étoile.//


-Expecto patronum, murmura-t-il.


//Un infime volute de fumée scintillante jaillit, avant de disparaître presque immédiatement. Enthousiasmé, il fit volte face, manquant de planter sa baguette dans l’œil de sa camarade lorsqu'il bougea les bras de manière surexcité, et lui écrasant le pied par mégarde.//


-T'as vu ça! J'ai réussi! J'ai fait...euh... un truc! Bon, un tout petit truc, mais un truc quand même!


//Il attrapa la main de la serpentarde en riant de manière pas très saine, et voulut la faire tourner sur elle même, le geste échouant lamentablement.//


-Bon, on y retourne!


Couleurs utilisées dans ce message : purple, #556B2F

Joueuse


Messages : 2901
Guilde : Aucune
Maison : Serdaigle
Poudlard : 6e année
MessageDate du message: Lun. 22 Sep 2014, 23:49  Répondre en citant

// Eoghan était bien droit et concentré. Iris souriait devant son enthousiasme débordant. Sa première tentative raté lui fit redoubler d'ardeur et de concentration. Il était vraiment déterminé à réussir. Une farouche envie de se surpasser après l'incident de l'épouvantard peut-être ? Ou juste sa volonté de réussir ?

Un mouvement de volutes blanches vint la ramener à ce qui se passait sous ses yeux. Et heureusement, sinon, elle était bonne pour l'infirmerie. Elle avait échappé au coup de baguette dans l'oeil mais son pied, lui, eut droit à une pression importante. Heureusement qu'Eoghan n'était pas plus massif. Elle aurait pu boiter pendant un moment. //

-T'as vu ça! J'ai réussi! J'ai fait...euh... un truc! Bon, un tout petit truc, mais un truc quand même!

- Et ben ça. Fit-elle d'un air clairement impressionnée alors qu'il essayait, enfin, elle supposait, de la faire tournoyer. C'est un bien beau début !

// Le serpentard, tout à sa joie, se remit en position. //


-Bon, on y retourne!

- Bonne motivation. Mais dis moi, qu'est ce qu'il t'a manqué ? Pour réussir, je veux dire. Commença la rouquine d'un ton professoral qui ne lui allait pas du tout.

// Elle se plaça dans le canapé à côté d'Eoghan. Il devait d'abord se concentrer sur ses sensations, puis retenter en mettant sa joie d'avoir réussi des volutes dans ses souvenirs heureux.

Elle s'éclaircit la voix, jouant distraitement avec une mèche de cheveux. //

- Quand tu as eu les volutes, tu as essayé d'avoir plus ou tu te concentrais sur tes moments heureux ? Parce que c'est là le piège. Souvent, tu te concentres sur ce que tu veux comme animal. Hors, tu es totalement hors de tout ça. Tu n'as aucun impact sur sa forme finale.

// Même si elle adorait son kangourou, Iris avait tenté pendant une semaine d'avoir un dragon. Cela aurait été tellement chic. Puis, elle avait choisi un lion, juste pour enquiquiner sa famille à chaque repas. Ou un ours. Et même un cygne. Ce qui était sa pire idée, elle devait bien l'avouer. Et finalement, trois semaines plus tard, lorsqu'elle était revenue lasse et agacée de ses essais ratés, elle avait abandonné son envie animale pour se concentrer sur ses souvenirs heureux. Ce qui avait eu pour conséquence d'avoir un kangourou qui la suivait partout pendant une journée.

Il était probablement heureux d'être enfin libre. //

- Allez, retente, laisse ton patronus s'exprimer ! Et si jamais, si vraiment tu as besoin d'un coup de pouce, on pourra tenter le sortilège d'allégresse... Ajouta-t-elle malicieusement en tirant la langue pour l'embêter.


Couleurs utilisées dans ce message : #556B2F, purple
Voir le profil du joueur Envoyer un Hibou Fiche de personnage RP
Azmaroth

Ancien(ne)





MessageDate du message: Mar. 23 Sep 2014, 15:10  Répondre en citant

-Bonne motivation. Mais dis moi, qu'est ce qu'il t'a manqué ? //Fit Iris en s'asseyant.// Pour réussir, je veux dire.


// Le serpy baissa sa baguette, intrigué par la question. Qu'est ce qui avait manqué? Rien, rien n'avait manqué... Enfin, il supposait. N'avait-elle pas dit de simplement se concentrer sur un souvenir heureux? Il se tourna légèrement vers la jeune femme lorsqu'elle émit un petit "hrm", l'air interrogateur.//


- Quand tu as eu les volutes, tu as essayé d'avoir plus ou tu te concentrais sur tes moments heureux ? Parce que c'est là le piège. Souvent, tu te concentres sur ce que tu veux comme animal. Hors, tu es totalement hors de tout ça. Tu n'as aucun impact sur sa forme finale.


//Le garçon se dandina d'un pied sur l'autre tout en faisant tourner sa baguette dans ses mains de façon distraite. Pourtant, il avait bien fait ce qu'elle préconisait! Il s'était juste concentré sur ses souvenirs heureux, rien d'autre; après tout, il ne s'attendait pas à réussir du premier coup un aussi beau patronus que le kangourou, qui sautillait à présent vers sa maîtresse. Il se mordilla la lèvre. Est ce qu'Iris pensait qu'il allait y arriver aussi facilement? //


-Allez, retente, laisse ton patronus s'exprimer ! Et si jamais, si vraiment tu as besoin d'un coup de pouce, on pourra tenter le sortilège d'allégresse...


//Il avisa la langue qu'elle tirait dans sa direction et rit, amusé par la conduite puéril de la jeune fille qui avait adopté le ton austère d'un professeur quelques minutes auparavant.//


-Fais gaffe à pas trop jouer à la maligne, tu voudrais pas qu'un jour à ton réveil, ta flamboyante chevelure se retrouve étrangement teintée en rouge et or, couleurs de ô combien bon goût, qui feraient de toi une bonne cible pour tout le dortoir...


//Toujours souriant, il la menaça d'un geste de baguette, avant se lancer un coup d'oeil à l'horloge de la salle. Il commençait à se faire tard, et un flot d'élèves soulagés de ne plus avoir de cours allait bientôt revenir dans la salle. Il se concentra à nouveau sur les moments heureux qu'il avait pu rencontrer dans sa courte existence, leva à nouveau le bras, et...//


-Expecto patronum!


//Un nouveau filet de lumière, plus épais cette fois, apparut, et flotta dans l'air quelques instants, avant de se dissiper. Eoghan sentit soudain une grande fatigue l'envahir, et grogna de frustration. Déjà à bout de forces en ayant à peine fait quelques nuages de fumée! La honte! Ne se sentant pas très stable tout à coup, il se jeta dans le canapé. Le cuir couina à la réception, attirant une grimace de sa part. Il décrocha un énorme morceau de chocolat et l'engloutit, tout en jetant un regard dépité au paquet dont le contenu rétrécissait désagréablement vite, puis tendit celui-ci à sa camarade.//


-Wow, je suis franchement admiratif. En te voyant faire, ça à l'air facile comme tout, mais c'est super fatiguant en fait! Faut une sacrée puissance pour tenir ce sort, et encore, j'imagine même pas ce qu'il faut pour faire une vrai forme! J'suis claqué maintenant!


//Pour appuyer ses dires, il s'étala de tout son long sur le canapé, et levant sa main au dessus de ses yeux, s'amusa à jeter de petit sorts pour faire changer la couleur de ses ongles. Il se tint ainsi distrait pendant quelques minutes, jusqu'à ce que la teinte de vert qu'il cherchait à obtenir vienne adorner ceux-ci. Le garçon se concentra, tirant la langue, pour déposer un fin entrelacs argenté ponctué ça et là de petites feuilles. Satisfait du résultat, il releva les yeux vers son interlocutrice, hésitant.//


- Bref, hum... J'aimerais bien qu'on se revoit... Enfin, histoire que tu puisses m'apprendre à mieux maîtriser ce fichu sort. Et puis, que je puisse profiter de toi pour mes devoirs, aussi. En échange, si t'as besoin de booster ton estime de toi même, tu sais qui tu peux venir voir pour des compliments.


//Il agita la main avec un petit rire, tout en espérant qu'elle répondrait par l'affirmative, hésita encore un peu, et ajouta: //

-Et puis, pour te remercier de ton sauvetage, qu'est ce que tu dirais d'aller boire un verre à la prochaine sortie? Hum, si t'as rien d'autre de prévu, bien entendu.


Couleurs utilisées dans ce message : purple, #556B2F

Joueuse


Messages : 2901
Guilde : Aucune
Maison : Serdaigle
Poudlard : 6e année
MessageDate du message: Mar. 30 Sep 2014, 00:25  Répondre en citant

-Fais gaffe à pas trop jouer à la maligne, tu voudrais pas qu'un jour à ton réveil, ta flamboyante chevelure se retrouve étrangement teintée en rouge et or, couleurs de ô combien bon goût, qui feraient de toi une bonne cible pour tout le dortoir...


// Iris ricana. Si seulement Eoghan avait su qu'elle était au fond une gryffondor toute désignée qui avait choisi de s'exiler dans les cachots pour sa famille. Qu'elle faisait tout ce qui était en son pouvoir pour défier le règlement et pire encore, qu'elle avait déjà fini avec les cheveux or et rouge... de son plein gré. Et à deux reprises. La première fois à cause d'un défi stupide lancé dans la salle commune des héritiers de Salazar qui lui avait rapporté pas moins de cent gallions. La seconde était pour ruiner la réputation de sa sœur une bonne fois pour toute. Ce qui avait fonctionné au-delà de ses espérances. //

- Chiche. Le défia-t-elle. Essaie seulement de venir dans mon dortoir, histoire de rendre ça un peu plus difficile.

// Eoghan préféra se concentrer sur son sort. Il réessaya à nouveau, l'air plus déterminé. //


-Expecto patronum!


//C'était déjà mieux. Mais il se focalisait probablement sur un évènement qui ne devait pas le remplir de joie jusqu'au bout de ses cheveux. Iris sursauta lorsqu'il se jeta à côté d'elle dans le canapé, dévorant du chocolat. Il la regardait d'un air distrait. Elle et la plaquette qui se vidait à vue d’œil. Il croquait allègrement, semblant se délecter. //


-Wow, je suis franchement admiratif. En te voyant faire, ça à l'air facile comme tout, mais c'est super fatiguant en fait! Faut une sacrée puissance pour tenir ce sort, et encore, j'imagine même pas ce qu'il faut pour faire une vrai forme! J'suis claqué maintenant!

- Claqué ? Après trois tentatives ? J'te laisse cinq minutes et on retente. Dit-elle en le voyant s'allonger de tout son long après lui avoir tendu la tablette... enfin, ce qu'il en restait.

// Eoghan, pour passer un peu le temps, lançait des sorts mineurs sur ses doigts mais avec application. Iris aurait juré qu'il était capable de faire ce patronus. Il lui fallait juste un énorme coup de pied au derrière.

En fait, elle mourrait d'envie de savoir ce qu'il pouvait bien avoir comme patronus. Peut-être un lion ? Ou un wombat... Ou carrément, un zèbre ! Ou un hippopotame ! Tellement de possibilités ! Il fallait qu'elle l'encourage, elle voulait être la première à le découvrir. Hors de question que quelqu'un d'autre le sache avant elle.

Attrapant son sac en se penchant, mettant ainsi son derrière bien visible au garçon allongé sur le canapé, elle avisa qu'elle avait bien l'une ou l'autre plaquette de chocolat en rab. Peut-être que la joie d'avoir du chocolat allait décupler ses aptitudes. Elle se remit en position assise, le sac sur ses genoux.

Elle fouillait pour voir quelle plaquette la tentait le plus - noisette ou chocolat lait praliné? - lorsqu'Eoghan reprit la parole, les ongles désormais assortis à son écharpe. //


- Bref, hum... J'aimerais bien qu'on se revoit... Enfin, histoire que tu puisses m'apprendre à mieux maîtriser ce fichu sort. Et puis, que je puisse profiter de toi pour mes devoirs, aussi. En échange, si t'as besoin de booster ton estime de toi même, tu sais qui tu peux venir voir pour des compliments.


// Iris était tout à fait épatée. C'était quand même pas banal. En cinq ans, elle n'avait pas réussi à se faire le moindre ami. Pire encore, tous les serpentard la snobaient à cause de son caractère trop fonceur et ses cheveux trop roux.

Et là, elle sauvait ce serpentard et dans l'heure, elle arrivait à ne pas le traumatiser, pire, à faire en sorte qu'il l'apprécie ?! C'était un jour à marquer d'une pierre blanche ! Tournée de Bièraubeurre générale, oui !

Face à son mutisme, il reprit. //

-Et puis, pour te remercier de ton sauvetage, qu'est ce que tu dirais d'aller boire un verre à la prochaine sortie? Hum, si t'as rien d'autre de prévu, bien entendu.

- Je n'ai absolument rien de prévu, ce serait un plaisir que de t'accompagner, Eoghan O'Ceann. C'est un rendez-vous de pris. Interdit de me poser un lapin, tu es à moi pour toute la sortie ! Et puis, c’est quand tu veux pour t'aider. Avec les BUSE en poche, je suis bien plus libre désormais. Sinon, une de ces plaquettes t'intéresse ? On partage ?

// Elle lui tendit les deux plaquettes avant de les poser sur le canapé. Elle venait d'avoir une idée. Une idée lumineuse. //

- Debout ! Allez, Eoghan, debout. Viens là !

// Elle l'attrapa par la main avant de la tirer vers elle. Elle attrapa sa baguette ainsi que celle du garçon et fit en sorte qu'ils les tiennent toutes deux de manière correcte. //

- J'ai toujours voulu savoir s'il était possible pour deux personnes de lancer deux sorts identiques avec deux baguettes en main. Nous allons le découvrir. A nous deux, on devrait faire en sorte que ton patronus montre sa bouille ! Pense à tout le bonheur du monde. Pense que tu viens d'être accepté aux BUSE cette année. Pense que tu pourrais rire de bonheur toute la journée. T'es prêt ? Demanda-t-elle d'un air ravi. A trois, on y va. Un. Deux. Trois ! Expecto Patronum !


Couleurs utilisées dans ce message : #556B2F, purple
Voir le profil du joueur Envoyer un Hibou Fiche de personnage RP
Azmaroth

Ancien(ne)





MessageDate du message: Ven. 03 Oct 2014, 00:46  Répondre en citant

-Je n'ai absolument rien de prévu, ce serait un plaisir que de t'accompagner, Eoghan O'Ceann. C'est un rendez-vous de pris. Interdit de me poser un lapin, tu es à moi pour toute la sortie ! Et puis, c’est quand tu veux pour t'aider. Avec les BUSE en poche, je suis bien plus libre désormais. Sinon, une de ces plaquettes t'intéresse ? On partage ? 


//Le jeune serpentard ne pût empêcher un grand sourire idiot de venir s'épanouir sur son visage. Ce n'était sans doute pas le rendez-vous qu'il avait espéré obtenir à la fin de cette journée, mais il serait sans doute bien plus drôle qu'avec celui qu'il avait en tête auparavant. Dieu, ce garçon était mignon, mais il avait l'air d'avoir le QI d'un troll. Non, Iris serait définitivement plus intéressante.
Le mouvement brusque de celle-ci le tira d'ailleurs de ses pensées, et elle l'attrapa avant qu'il ait le temps de subtiliser l'une des tablettes de chocolat. Zut. Il y en avait une à la noisette. Double zut. Alors qu'il réfléchissait à la manière de s'emparer de la précieuse confiserie, elle le força à prendre position à côté d'elle, enserrant à la fois sa main et leurs deux baguettes. Il lui lança un regard interrogateur et ouvrit la bouche, prêt à demander quelle mouche l'avait piquée, quand elle lança d'un ton joyeux: //


-J'ai toujours voulu savoir s'il était possible pour deux personnes de lancer deux sorts identiques avec deux baguettes en main. Nous allons le découvrir. A nous deux, on devrait faire en sorte que ton patronus montre sa bouille ! Pense à tout le bonheur du monde. Pense que tu viens d'être accepté aux BUSE cette année. Pense que tu pourrais rire de bonheur toute la journée. T'es prêt ?


//Le garçon referma la bouche. Lancer un sort à...deux? C'était quelque chose dont il avait entendu parler, mais qu'il n'avait jamais vraiment pensé pratiquer... Il jeta un coup d’œil à sa partenaire. Elle avait décidément des idées des plus farfelues. Pas qu'il s'en plaigne, non, mais elle semblait si loin des prérequis pour être à serpentard, que c'en était intriguant. Pourquoi n'était-elle pas à Serdaigle, où elle pourrait tester tout ce dont elle avait envie avec des camarades sans doute enthousiastes (et peut-être un peu effrayés). Ou bien à Pouffsouffle, où sa nature altruiste aurait été accueillie avec enthousiasme? Ou bien même à Gryffondor, après le courage qu'elle avait montré en se jetant (follement) tête la première face à la créature.//


**Allons bon, se morigéna-t-il, c'est pas parce qu'elle n'a montré aucune de ses qualités serp qu'elle devrait être ailleurs! Si ça se trouve, son ambition est débordante et elle est fourbe comme pas deux!**


//Il fut tiré de ses pensées une nouvelle fois par Iris, qui fit impatiemment pression sur sa main, attendant son accord. Allons bon, si on a même plus le droit de rêvasser! Il hocha la tête, se concentrant à nouveaux sur ses bons souvenirs, et y insufflant l'espoir qu'il avait pour l'avenir, si particulier à son âge.//


- A trois, on y va. Un. Deux. Trois ! Expecto Patronum !


//Les murs de la salle commune furent éclairés à nouveau par la fumée argentée, cette fois ci plus dense. Les volutes semblèrent envahir la pièce, puis se rassemblèrent en une masse compacte, créant peu à peu une forme plus définie. Enfin... Eoghan plissa les yeux pour tenter de discerner ce qu'était ce... ce truc. La chose absorba soudain le patronus kangourou qui sautillait vers elle en tendant un museau curieux, brillant d'un coup plus intensément, puis continua de tournoyer un moment sur elle-même. Le museau du kangourou réapparut, puis son corps suivit. Dépité, le garçon jeta un regard à son professeur, qui écarquillait toujours de grands yeux surexcités. Allons bon. Le kangourou avait-il une deuxième tête?
Il observa à nouveau le patronus, en fit le tour pour l'inspecter correctement. Quelque chose semblait... Différent. Une petite bosse était visible dans sa poche. Petite bosse qui d'un coup remua. Une petite tête en sortit, suivit par un corps en proportion. Non, pas petit. Minuscule. La bestiole le regarda un instant, puis fit un bond démesuré par rapport à sa taille pour atterrir sur sa tête.//


-Aaaaaaarg!


//Le jeune sorcier battit des bras un instant, tenta vainement de retrouver son équilibre, et tomba en arrière avec un bruit sourd, aveuglé par la lumière brillante du truc sur son visage. Il tenta de l'attraper, mais ses doigts passèrent au travers.
Au bout de quelque secondes, le machin bleuté se déplaça sur le sommet de son crâne, sa douce chaleur l'apaisant légèrement. Eoghan se releva tant bien que mal, et affronta le regard de sa camarade, qu'il devinait d'ores et déjà hilare. Il eut une grimace, fronçant le nez, et souffla bruyamment, exaspéré. Voila, il allait définitivement être catégorisé "trouillard" par la rouquine, si ce n'était déjà fait. Bon, c'était vrai, mais quand même vexant.//


-Est ce que tu peux m'éclairer sur ce qui vient de se passer? Et ce qu'est cette espèce d'excroissance de ton patronus sur ma tête? Non, parce que sérieusement, j'avais pas envie de faire un bébé à ton kangourou. //Il fronça les sourcils.// Okay, ça sonne pas bien ça. Ça sonne même très mal. Retire ce que j'ai dis. Retire ce que j'ai fait aussi.


// Ah, ça, il n'en loupait pas une! Il se gratta le nez, gêné de proférer autant de bêtises à la minute, puis passa sa main devant les yeux de la jeune fille avec le plus grand sérieux.//


-Tu vas oublier ces cinq dernières minutes, fit-il dans sa plus belle imitation d'un sorcier mystique moldu. L'homme en face de toi est formidable, charmant et courageux, il ne crie pas comme une fillette de cinq ans face à de la fumée lumineuse.


Dernière édition effectuée par un ancien joueur (Ven. 03 Oct 2014, 01:03) ; édité 2 fois

Couleurs utilisées dans ce message : purple, #556B2F

Joueuse


Messages : 2901
Guilde : Aucune
Maison : Serdaigle
Poudlard : 6e année
MessageDate du message: Mar. 14 Oct 2014, 12:37  Répondre en citant

// Iris fixait d'un air ébahi les patronus se former, se déformer pour finir par ne faire plus qu'un. C'était tout simplement stupéfiant. Mais il semblait avoir vu un animal dans les volutes argentées qui courraient près de son kangourou. Et il fallait bien reconnaitre que sa sensation habituelle en présence de son patronus avait quelque chose de plus... Comment pouvait-elle expliquer cela ? Son patronus semblait avoir un effet de plus. Comme s'il lui renvoyait aussi un peu de joie.

Ce kangourou était-il sensible à la présence du patronus d'Eoghan ?

Pouvait-il seulement ressentir quelque chose ?

Soudain, un petit être patronus sauta. Un vrai bon, semblable à celui du kangourou, qui lui permit de se retrouver sur la tête de son propriétaire légitime. Propriétaire légitime qui émit un borborygme très peu viril : //


-Aaaaaaarg!


//Avant de s'écrouler par terre, fesses premières. C'était totalement surréaliste.Il avait peur de son propre patronus ? Comment diable était-ce possible ? Ne devait-il pas ressentir un effet de réconfort et de protection comme elle avait elle ?

Pire encore, il essayait de chasser la petite forme adorable qui se baladait dans ses cheveux. Ses mains passaient allègrement à travers, semblant amuser ainsi son patronus.

Le kangourou était tout aussi intrigué qu'Iris. Tellement intrigué qu'il bondit doucement deux ou trois fois pour se retrouver à proximité du duo comique à terre.

Il tendait sa patte pour imiter Eoghan à la différence près que le petit singe - enfin, il semblait à la serpentard qu'il s'agissait d'un petit singe - réagissait au touché du kangourou. Ils jouaient ainsi à deux en dépit des efforts du garçon pour faire cesser ce cirque sur sa tête. //


-Est ce que tu peux m'éclairer sur ce qui vient de se passer? Et ce qu'est cette espèce d'excroissance de ton patronus sur ma tête? Non, parce que sérieusement, j'avais pas envie de faire un bébé à ton kangourou.

// Iris O'Neill avait bien l'une ou l'autre hypothèse. Déjà, l'excroissance en question ne venait pas d'elle. Jamais au grand jamais elle n'aurait pu créer deux patronus à la forme distincte. Ou du moins, elle le supposait. Mais lorsque le serpentard lui annonça le 'faire un bébé à ton kangourou', elle fut vaincue par un fou-rire.
Il semblait tellement... Tellement sérieux. //

- Un.... bébé... à... mon... kangourou. Elle hoquetait de rire. Oh merlin, c'était tout simplement trop trop bon.

Okay, ça sonne pas bien ça. Ça sonne même très mal. Retire ce que j'ai dis. Retire ce que j'ai fait aussi.


// Il était si gêné qu'il ne savait plus où se mettre. Et était-ce un rougissement sur ses joues ? C'était absolument délicieux à voir. Mais hilarant. Iris se mordait la lèvre inférieure pour lutter contre son rire mais un sourire barrait tout de même son visage. Un bébé à son kangourou. Magique. L'image était parfaite. Tout simplement parfaite.

Et hilarante. Oh grand dieu, elle allait avoir des crampes aux zygomatiques.

Soudain, une main passa devant son visage. Perplexe, Iris souleva ses sourcils. //


-Tu vas oublier ces cinq dernières minutesL'homme en face de toi est formidable, charmant et courageux, il ne crie pas comme une fillette de cinq ans face à de la fumée lumineuse.

//Une lueur de pure malice passa dans les yeux de la rouquine. S'il le prenait comme ça. Elle se balançait doucement d'avant en arrière, un peu comme sous l'emprise d'un sort. Elle tenta de changer sa voix en trainant certaines lettres. //

- J'oublieeeeeee. J'oublieeeee. Je remonte le temps et j'oublieeeee. Je suis en ton pouvoir ô grand homme viril, charmant, sexy et petiiiiit. Toi qui ne crie pas comme une fillette mais qui couiiiine comme une souriiiiis.

// Un grand sourire prit place sur son visage et elle posa ses mains sur les épaules de son cadet. //

- Et tu sais, le plus beau dans cette histoire, c'est que désormais, tu me dois une pension alimentaire. S'occuper d'un kangourou, pour une mère célibataire comme moi, ce n'était déjà pas facile. Mais si en plus, je récupère ton marmot... Il va me falloir des mornilles en plus. Tu préfères payer une fois par trimestre ? Par mois ? Ta convenance, je ne suis pas difficile.

// Ainsi placée, Iris savait observer le patronus nouveau-né sur la tête de son vis-à-vis. Il était temps qu'il ait une belle poussée de croissance d'ailleurs. Il était quand même petit. //

- Yep, c'est bien un petit singe. Petit mais super adorable. Je suis fière de mon kangourou. Du très beau boulot. T'as assuré aussi, papa singe. Comme s'il comprenait, son patronus s'approcha et se mit bien droit pour observer à son tour son 'bébé'. Mais ça tombe, tu vas devoir t'entrainer régulièrement avec moi pour le faire apparaitre dans sa poche. Je peux te faire un forfait pour la pension alimentaire et les entrainements, chéri. Mais tu sais la forme de ton patronus !

// Oh oui, Iris s'amusait follement face à cette situation pour le moins cocasse. //

- Alors... Heureux ?

// Elle agita ses sourcils de manière tendancieuse pour ponctuer son propos. //


Couleurs utilisées dans ce message : #556B2F, purple
Voir le profil du joueur Envoyer un Hibou Fiche de personnage RP
Azmaroth

Ancien(ne)





MessageDate du message: Lun. 17 Nov 2014, 15:47  Répondre en citant

- Et tu sais, le plus beau dans cette histoire, c'est que désormais, tu me dois une pension alimentaire. S'occuper d'un kangourou, pour une mère célibataire comme moi, ce n'était déjà pas facile. Mais si en plus, je récupère ton marmot... Il va me falloir des mornilles en plus. Tu préfères payer une fois par trimestre ? Par mois ? Ta convenance, je ne suis pas difficile. 



//Le jeune garçon avala difficilement sa salive, oscillant entre le rire et la honte. Iris continua sa tirade, tout sourire. Elle avait l'air de s'amuser comme une petite folle.//


- Yep, c'est bien un petit singe. Petit mais super adorable. Je suis fière de mon kangourou. Du très beau boulot. T'as assuré aussi, papa singe. Mais ça tombe, tu vas devoir t'entrainer régulièrement avec moi pour le faire apparaitre dans sa poche. Je peux te faire un forfait pour la pension alimentaire et les entrainements, chéri. Mais tu sais la forme de ton patronus !

//Il rougit et tenta de s'exprimer. La seule chose qui franchit ses lèvres fut un bafouillement ressemblant vaguement à un "maaaaisheeeu...". En même temps, son cerveau semblait s'être totalement arrêté.//


-Alors... Heureux ?


//La jeune femme en face de lui eu une expression totalement grotesque en prononçant ces derniers mots, entraînant un éclat de rire de sa part. Ses pensées reprirent leurs cours normal, et le sourire joyeux de sa complice le acheva de le détendre.//


-Parfaitement heureux. C'est juste... pas comme ça que je voyais la première fois. //Il tenta de répliquer le mouvement de sourcil qu'elle lui avait adressé, et échoua lamentablement, coupé par une autre vague de rire.// Je sens juste que toute cette histoire ne va pas rendre mes parents heureux, ce sont eux qui devront payer... Et puis, je ne sais pas si je suis prêt à renoncer à ma jeunesse comme ça, avoir un bébé aussi jeune, c'est juste... Arg! //Il eut un vague moment de réflexion.// Mais tu sais, j'me débrouille plutôt bien avec les enfants, donc je ne me défilerais pas! Rendez-vous est pris!


//Le bruit de conversations enjouées se fit soudain entendre dans le couloir du cachot. Les cours devaient être finis, et les élèves rentraient à présent dans leurs salles communes pour travailler, ou pour se reposer et discuter. Eoghan attrapa la main de son interlocutrice.//


-Et n'oublies pas, je te dois un verre!


//Il se propulsa sur son amie avant que quiconque n'entre dans la pièce, la serra brièvement dans ses bras, et poursuivit sa lancée vers la porte en lui adressant un petit signe de la main. Les autres élèves le laissèrent passer, étonnés, puis rentrèrent dans la pièce où restaient encore son sac, abandonné dans un coin, et une serpentarde rousse, debout au milieu de la pièce avec son patronus kangourou.//


Couleurs utilisées dans ce message : purple, #556B2F
Montrer les messages depuis:   
Page: <--  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7  -->
   Répondre au sujet    Forum >> Sous-Sols
Page 2 sur 7