Hiboux Nomade Notes
♡ Amusez-vous bien sur Mana Wyrd ♡
 Joueur :    Mot de passe :    Automatique :         Inscription  


Cachots

Page: <--  1, 2, 3, 4, 5 ... 23  -->
   Répondre au sujet   Forum >> Sous-Sols
Auteur Message
Eona

Ancien(ne)





MessageDate du message: Jeu. 07 Mar 2013, 15:26  Répondre en citant

[RP avec Isadora et Amarel]


// Eona Loor achevait son dernier cours de la journée, avec un énorme soulagement. Cette matière ne lui était que très peu favorable, si bien que celle-ci cherchait toujours une aubaine pour l'éviter. Même si ce n'était guère habituel pour la jeune fille de se comporter ainsi, elle pouvait si elle le désirait être une personne très retorse. La bleu-et-bonze était prête à tout pour l'inévitable !

Ce jour ne lui avait pas été propice, avec une moue dédaigneuse, elle dû se rendre au sous-sol pour participer au cours de Potions contre son gré. Le programme : Gorgée de Pouvoir. Sans le moindre étonnement, la recette fut un désastre. Tout ce qui était en relation avec les aliments et les textures, lui était difficile à gérer. Pourquoi ? Elle-même n'en connaissait pas la raison. Tout le monde à un point faible et celui-là en faisait parti. La jeune Serdaigle ne concoctait jamais de potions, elle préférait les acheter. Malheureusement, son devoir exigeait de la reproduire. Pour exercer cette discipline avec conviction, celle-ci prit la décision de s'entraîner. Eona marchait à vive allure, afin de pouvoir réserver assez de son temps libre à cuisiner.

Cette sensation d'infériorité lui était insupportable, même si cette pensée ne la gênait pas tellement, il fallait qu'elle l'affronte. Pour mieux étudier cette recette, la jeune fille avait saisi en fin de cours la note de son professeur, déposée sur son bureau. Étourdi comme il l'était, cette dernière était certaine qu'il ne s'en rendrait pas compte. Ses doigts renfermaient le papier froissé sur sa paume douce et fragile. D'un bras, elle s'était chargée d'un ouvrage emporté à la bibliothèque - conseillé par madame - il s'intitulait Les zéros en réussite culinaire. La jeune fille n'était pas habituée à emprunter ce genre de livre, qui ne menait à rien selon elle. Ces titres peu attirants, possédaient un vocabulaire peu soutenu et donc inintéressants. Mais cette fois-ci il lui sembla que ce recueil lui était indispensable. La salle de cours de Potions était désormais vide et propre. La jeune fille n'attendit pas une seconde de plus, pour exécuter cette pénible tâche.

Sa tête était penchée, observant le sol et les secousses enchaînées des extrémités de sa robe noire, sans vraiment en être consciente. Des mèches folles retombaient librement sur son front, ses cheveux étaient négligemment attachés derrière sa nuque. Son devoir accompli, Eona Loor était pressée de s'affaler sur son lit douillet, et de s'attarder quelques heures sur un roman. Elle se revoyait allongée, hier, une tasse de café chaude à la main - sans sucre de préférence - son visage absorbé par la lecture de son livre. Même fatiguée, celle-ci faisait de son mieux pour arriver avant l'heure du coucher. Affaiblie par son acharnement à réussir la Gorgée de Pouvoir, des traces d'épices tâchaient son visage cerné par l'épuisement. Mais c'est alors qu'Eona s'affaissa à la renverse. Une personne l'avait bousculée avec maladresse. La jeune lectrice feignit de se redresser, mais à bout de force elle tâta du bout des doigts le livre avachi au sol. Puis, la jeune fille leva la tête en direction de l'élève qui se tenait debout devant elle. L'observant avec une nouvelle attention, ses jambes se levèrent automatiquement et lâcha : //

- Tu aurais pu faire un peu plus attention !

// Fronçant légèrement les sur-cils, son regard lorgna en direction d'un livre logé dans sa main droite.** Ça ne peut être qu'une Serdaigle ** Il sembla à Eona, que cette personne juvénile devait avoir entre 13 et 14 ans, bien que jeune pour son âge les traits de son visage dessinaient une jeune maturité. Cette élève lui était jusqu'à maintenant complètement inconnue, sa peau albâtre contrastait étrangement avec la pénombre qu'émanaient les corridors. Puis d'un geste vif et précis, elle balaya les poussières qui s'étaient attachées sur sa robe lors de sa chute, pour en lâcher un souffle d'exaspération. //


Couleurs utilisées dans ce message : #370028
Isara

Ancien(ne)





MessageDate du message: Jeu. 07 Mar 2013, 15:38  Répondre en citant

// Isa avait passé l'après-midi à la bibliothèque a travailler sur un devoir de rattrapage pour le professeur Hy. C'était vraiment dégradant pour une Serdaigle, mais la potion et elle, ça faisait deux. Elle avait trop de mal avec les ingrédients, qu'elle trouvait répugnant. Du coup, toutes ses potions étaient un échec et elle devait à chaque fois faire des devoirs en plus. Pas que ça la dérange, comme tout serdaigle qui se respecte, elle faisait volontiers ses devoirs mais ses échecs consécutifs dans cette matière était source de taquinerie multiple de la part de ses congénères.

La Bleu-et-Bronze mit un point final à sa rédaction. Elle faisait quatre parchemins, deux de plus que ce que son professeur lui avait demandé, mais elle avait trouvé le sujet passionnant. Elle eu quand même une petite pensée pour Simoshesha Hy qui allait devoir maintenant corrigé son devoir.

Elle rangea ses affaires et sortit de la bibliothèque. La serdaigloise prit la direction des cachots, espérant trouver son enseignant dans sa salle de cours. Elle descendit les escaliers qui, une fois n'est pas coutume, se montrèrent coopératif. En descendant, elle réfléchit à son devoir de sortilèges qui l'attendait. Son esprit déjà en émulation, parce qu'elle savait que Mademoiselle Lyvia récompenserait la meilleure composition.

Isadora était tellement perdue dans ses pensées, qu'en arrivant dans la salle, elle renversa une étudiante. //

- Tu aurais pu faire un peu plus attention !

- Non, mais quelle maladroite, désolée, j'étais ailleurs et je ne t'ai pas vu, désolée, désolée...

// Isa était paniquée, sa maladresse habituelle venait encore de lui jouer des tours. Elle ne savait plus trop quoi dire ou faire et se força donc à respirer calmement pour permettre à ses pensées de se réorganiser. //

- Je ne t'ai pas fait mal au moins ?

// La serdaigloise attendit anxieuse la réponse pour savoir si elle l'avait blessée. //


Couleurs utilisées dans ce message : #370028, #960018
Eona

Ancien(ne)





MessageDate du message: Jeu. 07 Mar 2013, 15:39  Répondre en citant

- Non, mais quelle maladroite, désolée, j'étais ailleurs et je ne t'ai pas vu, désolée, désolée...
Je ne t'ai pas fait mal au moins ?


// Eona arqua légèrement un sourcil. Les paroles de cette Bleu-et-bronze étaient tellement pourvues de franchise et d'inquiétude, qu'Eona regretta aussitôt la façon dont elle l'avait abordée il y a une minute. //

- Non, je vais bien merci... Je me suis juste ramassée par terre, c'est pas la première fois !

// Voulant rassurée cette dernière, Eona se redressa de toute sa splendeur et lui fit un sourire maladroit. Sa main maculée de peintures et d'ingrédients, dégagea une mèche ébène qui dissimulait une partie de son visage. Puis, d'un regard inquisiteur elle dévisagea l'inconnue qui lui faisait face. Sa chevelure cascadait son dos légèrement courbé, ses yeux étaient partagés entre un bleu clair et un gris. La jeune lectrice ne voulant pas se montrer trop indiscrète, baissa son regard - comme un enfant qui avoue avoir commis une bêtise - puis effleura des bouts des doigts son bracelet. Son plus précieux bijoux, celui que sa mère lui avait remis avant son décès. Une lune brillante et délicate ornait la chaîne en argent, qui encerclait le poignet d'Eona, il lui revigorait du courage, c'était son plus grand atout.
Honteuse de se présenter ainsi, couverte de salissures et vêtue d'une simple robe noire déchirée à certains angles, celle-ci lâcha cette phrase pour chasser son embarras : //

- Tu ne serais pas à Serdaigle, par hasard ?

// D'un geste désinvolte, elle désigna son ouvrage blottit à travers son bras svelte. Cet infime indice lui avait donné conviction, que cette jeune élève faisait partie de sa maison. Même si ce n'était qu'une intuition, Eona l'aurait pariée envers et contre tous. //

- Tu aimes lire, n'est-ce pas ? Quel est ton nom ?

// Eona Loor s'intéressait de plus en plus à cette personne mystérieuse, de nature curieuse il était typique chez elle de faire connaissance avec n'apporte quel élève qu'elle pouvait croiser dans les corridors. Chaque personne selon elle méritait qu'on lui prête attention, ne serait-ce qu'une minute. La jeune fille prenait plaisir à chaque nouvelle rencontre, même si souvent les autres pensaient l'inverse. Malheureusement, être rejetée lui était devenue tellement quotidien, qu'elle s'en fichait éperdument. Ce qui lui remontait le moral avant tout, était la compagnie de ses chers ouvrages. //


Couleurs utilisées dans ce message : #960018, #370028
Isara

Ancien(ne)





MessageDate du message: Jeu. 07 Mar 2013, 15:39  Répondre en citant

- Non, je vais bien merci... Je me suis juste ramassée par terre, c'est pas la première fois !

// A ces mots, Isa pu se remettre à respirer. Elle ne l'avait pas blessée, heureusement, elle se sentait déjà assez coupable de l'avoir renversée et salit. Elle regarda plus attentivement celle qui lui faisait face.

Elle était aussi grande qu'elle mais semblait plus âgée. Et surtout, elle avait la peau d'une couleur caramel qu'Isa lui envia immédiatement. Elle avait toujours détesté sa peau fantomatique, hérité de la personne qu'elle aimait le moins. Elle aurait donné n'importe quoi pour avoir la peau de sa mère mais elle ne pouvait malheureusement rien y faire. De plus, celle qu'elle supposait être son aînée, avait une silhouette svelte à faire pâlir nombre de filles de sa connaissance, à commencer par elle.

Elle remarqua que sa camarade la regardait aussi et paniqua. Ses longs cheveux étaient tout emmêles et on ne voyait plus ses yeux, marqués par d'importants cernes qu'elle devait à sa nuit de lecture à la lampe torche pour ne pas gêner les autres filles du dortoir des quatrièmes années. //

- Tu ne serais pas à Serdaigle, par hasard ?

// Isadora se demanda comment sa "victime" avait pu deviner sa maison, puis se rappela le livre qu'elle avait sous le bras qui était, en effet, un indice non négligeable. C'en était presque une lapalissade. En effet, qui à part un serdaigle pouvait se balader avec un livre sous le bras et se retrouver dans une salle de cours à cette heure là. D'ailleurs en y pensant, la jeune femme devait probablement aussi appartenir à sa maison, pour étudier aussi tard. Isadora se doutait, plus que fortement de la réponse, mais elle préférait quand même demander, on ne savait pas il y a avait peut être un élève qui faisait du zèle dans unes des trois autres maisons. Mais elle n'eut pas le temps de répondre que son aînée avait déjà renchéri. //

- Tu aimes lire, n'est-ce pas ? Quel est ton nom ?

- Oui, je suis chez Rowena, comme toi, n'est ce pas ? La lecture est une passion pour moi, et je m'appelle Isadora. Et toi ?


Couleurs utilisées dans ce message : #370028, #960018
Eona

Ancien(ne)





MessageDate du message: Jeu. 07 Mar 2013, 15:40  Répondre en citant

- Oui, je suis chez Rowena, comme toi, n'est ce pas ? La lecture est une passion pour moi, et je m'appelle Isadora. Et toi ?

// Eona Loor pencha sa tête sur le côté et sourit. Cette jeune demoiselle possédait les mêmes passions que son aînée. Puis fixant de son regard émeraude le visage aux pommettes saillantes de cette élève, elle lui répondit d'un ton chaleureux : //

- Effectivement je suis à serdaigle, moi c'est Eona ! Heureuse de rencontrer une lectrice talentueuse !

// Sans prendre le soin de l'essuyer, Eona tendit sa main aux doigts fins et maculés de tâches, sans aucune gêne. Isadora observa un instant son bras pendant au-dessus du vide, jusqu'à se décider de la saisir. Au contact, Eona fut surprise de la chaleur qu'émanait sa peau albâtre, elle luisait comme un diamant à travers la pénombre des lugubres corridors. D'un geste maladroit, la jeune fille secoua son poignet mollement, en esquissant une courbe positive sur ses lèvres rosies. Puis doucement celle-ci lâcha son étreinte.

Eona Loor, d'un air détaché, observa les murs ternes et poussiéreux, la douce lumière qui filtrait avec sa jolie peau caramel lui manquait. S'éterniser ici trop longtemps pouvait devenir suffoquant et angoissant. Avant aujourd'hui, elle n'avait jamais connu cette sensation de manque d'espace, elle-même s'en étonnait. C'était plus fort que la lectrice, elle haletait, des bouffées de chaleurs lui montèrent aux joues qui devinrent cramoisies.
Pour se calmer elle posa une de ses mains sur la pierre glacée. Eona ne dévoilait jamais ses sentiments et ses impressions. A cet instant on aurait pu la prendre pour une personne tout à fait normal s'accoudant au mur. Bien qu'elle ne divulgua pas cette peur d'enfermement qui la saisissait, elle lâcha tout de même d'une voix rauque : //

- Je... je voudrai sortir quelques minutes s'il te plaît...

// Sans attendre davantage, la jeune fille sortie d'un pas précipité dehors. Même si le temps ne lui était pas favorable, recevoir la pluie fraîche sur son visage lui fit le plus grand bien. ** On croirait un ruissellement de larmes ** Ces dernières s'égouttèrent sur ses joues chaudes et moins empourprées. C'est alors qu'elle surpris un bruit de pas ; s'attendant à la présence de sa camarade, la bleu-et-bronze pivota sur elle-même. //


Couleurs utilisées dans ce message : #960018, #370028
Isara

Ancien(ne)





MessageDate du message: Jeu. 07 Mar 2013, 15:42  Répondre en citant

// Dans la pénombre des cachots, Isa put entrapercevoir le chaleureux regard que sa camarade posa sur elle. Son aînée dégagée une bienfaisance qui devait mettre tous le monde à l'aise, cela plut tout de suite à la serdaigloise. //

- Effectivement je suis à serdaigle, moi c'est Eona ! Heureuse de rencontrer une lectrice talentueuse !

// Comme l'avait deviné Isa, Eona était une serdaigloise et une grande lectrice. Elle s'imaginait déjà les longues discussions qu'elles pourraient avoir sur leurs lectures respectives si son aînée le voulait bien.

Eona tendit sa main pour prendre celle de sa cadette qui mit du temps à se décider. Isadora regarder ses paumes violacées qui, comme toujours, devaient surement être gelées, puis finit par prendre la main de sa condisciple pour la serrer. A sa grande surprise, elle se rendit compte que sa main était bien moins froide qu'elle ne l'avait pensé.

Alors que la jeune fille s'apprêtait à questionner Eona sur ce qu'elle faisait dans les cachots à cette heure là, elle la vit devenir cramoisie. En effet, il était peu probable que la serdaigloise fut dans les cachots sans une raison valable. Les héritiers de Rowena n'aimaient pas se balader dans les sous sols du château où ils ne se sentaient pas à leur place. Ils leurs préférés les hauteurs où se trouvait leur salle commune. //

- Je... je voudrai sortir quelques minutes s'il te plaît...

//Avant que la Bleu-et-Bronze ait pu demander à Eona ce qui lui arrivait ou même lui proposer de l'accompagner, celle-ci s'enfuit en courant. Isa ne savait plus quoi dire, ni quoi faire. Elle commença par se demander si elle avait pu dire ou faire quelque chose qui avait blessée sa camarade, vu que c'était sa spécialité, même si ce n'était pas volontaire. mais elle eu beau se repasser ses propos et ses gestes, elle ne vit rien de réellement choquant. Elle se mit donc à la poursuite d'Eona, inquiète pour elle. //

** Faites que je la retrouve, je pense qu'elle a besoin de soutien. **

// Dans ce genre de situation, le côté maternel d'Isa avait souvent tendance à ressortir. Elle ne supportait pas de voir souffrir les autres et étaient constamment en train de proposer son aide pour que cela n'arrive pas, que ce soit un élève de n'importe laquelle des maisons, une créature magique ou autre. Elle essayait au maximum de prendre soin des autres. Elle trouva Eona dehors à recevoir la pluie battante. //

** Tiens, elle n'est pas seule... **

// Isadora prit le temps d'observer rapidement le nouveau venu, il lui semblait que c'était l'un des serpentards mais elle n'en n'était pas sur. Elle s'approcha lentement des deux autres. //

- Eona, j'ai eu du mal à te suivre...

// La serdaigloise ne dit rien de plus, n'étant pas sur que son aînée est envie de parler de ce qu'il venait de se passer dans la salle devant le beau serpentard, enfin supposé serpentard. Elle leva donc des yeux intrigués vers sa camarade, lui faisant bien comprendre qu'elle attendait des réponses même si elles ne venaient pas dans l'immédiat. //


Couleurs utilisées dans ce message : #370028, #960018

Joueuse


Messages : 3712
Guilde : Les Marchombres
Maison : Serpentard
Poudlard : 7e année
MessageDate du message: Jeu. 07 Mar 2013, 15:43  Répondre en citant

- Professeur... Oui, oui bien sûr ! Je vous ferais part de mes avancées dans mes recherches.

- Je compte sur vous, Prince. Et surtout, ne tentez pas d'expériences sans Professeur pour superviser. Vous savez que votre organisme ne...

Oui, Professeur. Mon organisme ne supporterait pas de nouvelles blessures par potion. L'infirmière me l'a redit hier...

// Amarel salua le Professeur Hy, pas mécontent de pouvoir enfin s'en aller. Sa discussion avec le professeur de potion avait duré bien plus longtemps que prévu à son grand agacement. Amarel avait toujours été intéressé par cette matière, le fait qu'il soit dans la maison des Serpentard (nationalement connue comme étant celle dont sortaient les plus grands maîtres en potion), aidant sûrement. Mais il n'avait jamais pu supporter Hy et son manque visible de maintien et de rigueur. Le Norvégien trouvait ça tout à fait inadmissible de la part d'un professeur et, ses excellentes notes dans la matière aidant, il le faisait comprendre à chaque cours en critiquant à haute voix ce qui lui déplaisait. Enfin... c'était avant. Avant son accident en potion qui l'avait rajeuni pendant un ou deux mois, qui avait fragilisé son organisme tant et si bien qu'il lui était désormais déconseillé de chuter, tomber, frapper quoique ce soit. Ses muscles et ses os n'avaient pas apprécié les changements connus... Et Amarel ne mangeait toujours pas assez. Pourtant, il faisait des efforts, c'était manifeste ! Sans eux, il n'allait pas avoir le droit de passer quelques jours dans la famille de July aux prochaines vacances, et bien qu'il ne soit pas des petits amis les plus expressifs, il ne voulait pas manquer cette chance de faire la connaissance de la lignée Sang Pure des Andrews.

Le Préfet de Serpentard hésita un instant en sortant de la salle de cours. Il entendait clairement des bruits de course dans les couloirs, bruits qui avaient démarré peu loin d'ici. Étaient-ce les élèves qu'il avait entendues et vues juste avant de pouvoir parler à Hy ? Si elles courraient ainsi, c'était à coup sûr qu'elles avaient fait une bêtise... Un sourire narquois étira les fines lèvres du Norvégien. C'était la partie du métier de Préfet que beaucoup détestaient mais qu'Amarel préférait: il transgressait si souvent le règlement qu'il savait tout aussi bien comment le faire respecter. Au pire... il avait le droit de se promener non ? Amarel se concentra sur le lynx qui était lui et devint pleinement le prédateur. Humant l'air, il sentit la peur. Une peur, qui dépassait de loin celle de se faire prendre lorsqu'on faisait quelque chose d'illégal. Peur et... incompréhension ? Le félin suivit la piste d'odeur, inquiet. Ces derniers temps, Amarel était sorti de plus en plus de sa solitude, allant presque jusqu'à se faire des amis. Ce n'était que des vagues connaissances à qui il adressait la parole volontiers, mais d'après son psychologue, c'était un excellent début. Mais le plus grand changement qui s'était opéré en lui, c'était la compréhension des autres. Amarel s'était longtemps cru le seul à avoir vécu un épisode traumatisant. Bon, il était vrai que rares étaient les élèves à en avoir vécu des aussi intenses, mais les autres aussi avaient des terreurs nocturnes, des phobies. Et la claustrophobie était la pire de toute. Amarel accéléra sa course et arriva à l’extérieur de Poudlard, où il reprit forme humaine.

Il pleuvait, mais il parvint à voir une jeune fille. Lentement, et avec la souplesse d’un félin il l’approcha en silence. Il était plus ou moins connu dans les sixièmes pour avoir fugué, mais ce n’était pas réciproque… lui ne connaissait que peu d’élèves. //

- Tu pleures ? Respire, lentement. Le sentiment d'étouffement va passer.

// Sa voix n’était pas très compatissante ou particulièrement chaleureuse, mais c’était le mieux qu’il pouvait faire. Il ne fallait pas non plus trop lui en demander non plus. Ses cheveux noirs tombaient sur ses traits émaciés et sa robe de sorcier flottait sur son corps encore très maigre malgré les soins de l’infirmière. Amarel avait l’air maladif, d’autant plus que ses lunettes noires accentuaient encore la couleur blanchâtre de sa peau. //


Couleurs utilisées dans ce message : #200050, #03224C
Voir le profil du joueur Envoyer un Hibou Fiche de personnage RP Visiter le site web du joueur
Eona

Ancien(ne)





MessageDate du message: Jeu. 07 Mar 2013, 15:44  Répondre en citant

// Un jeune homme s'approcha d'Eona avec aisance et au visage hâve. La pluie battante l'empêchait de saisir le sens de ses paroles. Parlait-il à elle ? Toujours haletante, elle parvint à distinguer une silhouette située à quelques mètres d'Eona Loor. Le jeune homme ne pouvait s'adresser qu'à le jeune fille : //

- Tu pleures ? Respire, lentement. Le sentiment d'étouffement va passer.

// C'était évident que l'inconnu s'adressait à la bleu-et-bronze, qui d'autre venait de produire une crise de claustrophobie ? Ces recommandations lui étaient tout à fait appropriée. Étonnement, la conception de cette maladie agissant sur elle lui parut sonner faut, bien qu'auparavant elle n'en est jamais subie les symptômes - ou du moins ne s'en était pas aperçue -, cette phobie était malheureusement belle et bien réelle. Se remémorant cette fugue fracassante et ces couloirs oppressants, Eona en eut des sueurs froides. Malgré elle, la jeune femme eut honte de son comportement envers Isadora.
Elle fit donc ce qu'il lui suggérait. Doucement sa respiration reprit un rythme régulier. Ses pommettes reprenaient leurs couleurs initiales.

Puis, se souvenant de la présence de ce mystérieux individu, elle lui lança un regard plein de gratitude. Ce dernier portait une paire de lunettes, on ne pouvait pas distinguer la nuance de ses yeux. Son corps et sa peau étaient étrangement frêles et blêmes pour un homme. Cet élève paraissait si fragile dans cet uniforme trop ample pour lui.
Souhaitant le remercier elle dit d'une voix qui se voulait rassurante : //

- Merci... pour ton aide...

// Gênée de son attitude d'il y a quelques instants, elle reprit : //

- Une amie me cherche sûrement, l'aurais-tu vu ? Oh oui j'oubliais, je me nomme Eona et toi ?

// Eona Loor n'avait pas l'habitude de converser avec une personne sans pouvoir percevoir son regard ; cela la troublait sans aucune raison.
La Serdaigloise ne savait pas si Isadora la considérait comme une amie, elle aussi. Même si ce terme était un peu trop décisif pour une rencontre aussi récente, cela lui parut normal de la considérer comme tel.
Sans même être informer de sa réponse, il sembla à Eona Loor discerner la quatrième année. Son visage donnait l'impression d'être marqué par l'inquiétude et l'étonnement. La pluie rendait sa chevelure plate et sans volume, sans compter la tenue qui épousait son corps joliment modeler. La jeune lectrice s'entendit clamer : //

- Isa ?

// La bleu-et-bronze s'était permis ce petit surnom familier, sans vouloir l'offenser. Une voix désormais coutumière lui répondit. //


Couleurs utilisées dans ce message : #200050, #370028
Isara

Ancien(ne)





MessageDate du message: Jeu. 07 Mar 2013, 15:46  Répondre en citant

- Isa ?

// Sa camarade ne semblait pas avoir entendu ce qu'elle venait de lui dire mais elle semblait tellement perturbée, qu'Isa ne s'en étonna pas. Ses yeux émeraude était encore remplis de larme même si elle commençait à se calmer.

Elle s'approcha lentement de son aînée pour ne pas l'effrayer et tendit une main vers elle dans un geste de réconfort. Elle se sentait proche de sa condisciple sans savoir pourquoi, elle ne s'était rencontrées après tout que quelques minutes plus tôt. Elle avait envie de prendre Eona dans ses bras pour la rassurer mais elle n'osa pas.

Isadora se rendit alors compte qu'elle accordait peu d'importance au jeune homme qui se tenait droit comme une épingle à côté d'elle. De près, elle n'eut plus aucun doute, c'était bien un des membres de la maison du noble Salazar Serpentard. Elle ne se souvenait plus son nom, ni en quelle année il était exactement mais elle savait que lui aussi était son aîné. //

** Est-ce un ami d'Eo ? **

// La serdaigloise se méfiait toujours un peu quand elle avait un serpentard en face d'elle. Elle n'était pas vraiment adepte de la fourberie ou de la ruse et se sentait souvent mal à l'aise en présence des Vert-et-Argent. Elle s'entendait pourtant très bien avec certains, mais elle ne pouvait s'empêcher d'être sur la défensive en leur présence. C'était probablement parce qu'on lui avait raconté que tous les mages noirs sortaient de serpentard.

Le jeune homme semblait malade, sa robe était bien trop large pour lui et ses traits étaient tirés. De plus, malgré sa peau mâte, il était d'une pâleur effrayante comme si il n'avait pas vu le soleil depuis plusieurs mois. Isa ne put se demander si il n'allait pas s'écrouler à leurs pieds. Le serpentard possédait un charme certains, auquel n'était pas insensible Isadora. Elle se rendit alors compte qu'il était fort mal polis de dévisager ainsi les gens et reporta son attention sur sa camarade. //

- Eo, je peux t'appeler Eo, hein ? Tout va bien ?

// Son langage était toujours aussi spontanée. Mais il était de toute façon trop tard pour regretter ses paroles, même si elle se disait maintenant qu'elle allait peut être un peu vite en besogne. Elle attrapa une mèche de ses cheveux pour jouer avec, nerveusement.

En regardant anxieusement Eona, elle vit derrière elle voler un serin et se demanda ce que l'oiseau pouvait bien faire là, par ce temps. Mais avant de pouvoir se poser plus de question ou même de résoudre ce mystère, le canari avait disparu.

Isa sentait qu'elle était trempée et n'avait qu'une hâte, c'était de rentrer s'abriter dans le château. Elle se doutait bien qu'elle ne devait ressembler à rien avec ses cheveux aplatis, son habituel foulard qui devait pendre lamentablement et sa robe qui moulait ses formes qu'elle aurait préféré cacher. //

- On peut rentrer s'abriter si tu te sens mieux ?

// La serdaigloise se doutait qu'Eona avait du fuir la sensation d’étouffement que pouvait procurer les cachots. Elle même ne s'y sentait pas du tout à son aise et avait toujours hâte d'en sortir. //


Couleurs utilisées dans ce message : #370028, #960018

Joueuse


Messages : 3712
Guilde : Les Marchombres
Maison : Serpentard
Poudlard : 7e année
MessageDate du message: Jeu. 07 Mar 2013, 15:48  Répondre en citant

// Amarel sentit la Serdaigle se détendre à mesure qu'elle prenait la peine de respirer. Depuis son enlèvement, il y a près de six ans, voire plus maintenant, il ne supportait pas les espaces clos. La découverte de sa forme d'animagus n'avait pas non plus réellement aidé à se séparer de ce sentiment de claustrophobie, le lynx qui sommeillait en lui ayant trop besoin d'espace. Il lui avait donc fallu trouver une technique efficace pour ne pas étouffer à chaque cours dans des espaces confinés, dans les cachots... La volonté d'Amarel était inébranlable, et c'était sûrement grâce à cela que peu de personnes, en dehors de l'infirmière et de Sally, savaient qu'il était claustrophobe. Ou avait été. Amarel ne savait plus comment se positionner par rapport à sa phobie, puisqu'il y était tellement habitué qu'il n'y prêtait plus attention. C'était comme une oppression constante, un besoin constant d'aller prendre l'air. Amarel respira lentement, mettant en œuvre le conseil qu’il venait de donner à la Serdaigle, qui, d’ailleurs, l’observait comme on pouvait observer une bête de foire. Amarel n’avait pas envie de l’embêter, aussi préféra-t-il se taire. //

- Merci... pour ton aide... Une amie me cherche sûrement, l'aurais-tu vu ? Oh oui j'oubliais, je me nomme Eona et toi ?

// Il haussa un sourcil, ne sachant trop que répondre. Il n'était pas d'un naturel bavard après tout. Pas du tout, ce serait même le contraire. En même temps, là, il ne s’agissait pas d’être bavard ou de ne pas l’être visiblement puisque les questions de cette… Eona, étaient suffisamment simples pour qu’il ne réponde que oui ou non. Amarel se passa une main fatiguée dans ses cheveux noirs, les ébouriffant un peu plus. //

- Isa ?

// Visiblement, elle l’avait oublié rapidement pour s’intéresser à l’autre fille qui venait d’arriver. Amarel était fatigué. Il n’avait pas envie d’être aussi cynique que d’habitude. Étrangement, Amarel n’avait pas envie de se faire craindre, remarquer ou quoique ce soit de ce genre, et ça l’étonnait presque autant que l’indifférence de la Serdaigle. Pire, il se sentait mal à l’aise. Comme si… oui, bien sûr. La raison était aussi simple que la question était stupide : il n’avait pas l’habitude d’être ainsi ignoré. //

- Eo, je peux t'appeler Eo, hein ? Tout va bien ? On peut rentrer s'abriter si tu te sens mieux ?

// Amarel sentit la saveur amère de la transparence se répandre dans sa bouche. Il se sentait de trop, inutile, et il savait que dire quoique ce soit allait accentuer ce sentiment. Qu’est-ce qui lui prenait, d’un seul coup ? Qu’avait-il espéré d’ailleurs ? Que les deux Serdaigle le remarquent, qu’elles montrent quelle peur il leur inspirait ? Bon sang, mais de quoi parlait-on là ? Pour qui se prenait-il… Ce n’était pas marqué sur son front qu’il était ce qu’il voulait être. La grosse désillusion frappa Amarel en plein estomac et il se recula davantage, creusant l’écart entre lui et les deux filles. Dans un murmure glacial, il grommela : //

- Bonjour, heureux de t’avoir aidé. Amarel Prince. Ton amie est devant toi. C’est gentil de m’ignorer, cassez-vous.

// Amarel était vexé, mais pire que ça, il n’avait pas envie de se battre, de cracher du venin et de les faire pleurer comme c’était courant avec lui. Non, il n’avait envie de rien étrangement. Peut être le choc d’avoir ressenti, sous sa forme de lynx, l’angoisse de quelqu’un comme lui en avait souvent. Ou peut être était-ce juste de la fatigue. Amarel secoua la tête. Depuis quand un Prince reculait il devant des Serdaigle plus jeunes que lui ? Depuis quand arrêtait-il de se battre ? Depuis quand, surtout, lâchait il prise ? C’était inadmissible. Et c’était une marque de faiblesse. Amarel n’était pas faible, il ne devait pas l’être. Le Norvégien inspira longuement, et remonta ses lunettes qui protégeaient ses yeux sensibles à la lumière et surtout, qui masquaient l’une de ses horribles cicatrices à la tempe. Prenant sur lui, Amarel s’avança de nouveau vers les deux Serdaigle. Mais de nouveau sa volonté flancha. Oh non ! Amarel n’était pas le moins du monde courageux… Mais il se souciait bien-être de la plus âgée de deux Serdaigle, se demandant d’où venait ce sentiment d’oppression chez elle. Ignorant la plus jeune des Serdaigle comme elle, elle l’avait ignoré, il tendit une main amicale (même si son visage impassible ôtait toute chaleur à ce geste) : //

- Amarel Gaétan Prince, héritier de la lignée Prince et Prewett.

// Ce n’était pas de la frime, ou une volonté de rabaisser les deux autres si elles n’étaient que des Sang de Bourbe, quoique si c’était le cas, elles méritaient d’être rabaissées aux yeux d’Amarel, mais le Norvégien ne pouvait tout simplement pas s’empêcher de se présenter comme le lui avait appris son père, et comme il l’avait réappris par amour des traditions sang purs. À l’idée de rencontrer le chef de famille des Andrews dans peu de temps, Amarel s’était totalement replongé dans les rites et cérémonials des rencontres sang pures. //

- Tu devrais rentrer. Tu vas attraper froid. Si tu veux faire passer la panique, je te conseille la salle de duel du quatrième. Et je te conseille les duels tout court. Ca te permet de prendre conscience de l’environnement autour de toi et de la taille qu’il fait, des possibilités de mouvement que tu peux avoir.


Couleurs utilisées dans ce message : #370028, #960018, #200050
Voir le profil du joueur Envoyer un Hibou Fiche de personnage RP Visiter le site web du joueur
Montrer les messages depuis:   
Page: <--  1, 2, 3, 4, 5 ... 23  -->
   Répondre au sujet    Forum >> Sous-Sols
Page 2 sur 23