Hiboux Nomade Notes
♡ Amusez-vous bien sur Mana Wyrd ♡
 Joueur :    Mot de passe :    Automatique :         Inscription  


Cuisines

Page: <--  1, 2, 3, 4, 5 ... 15  -->
   Répondre au sujet   Forum >> Sous-Sols
Auteur Message
Zougui Akane

Ancien(ne)





MessageDate du message: Mar. 28 Déc 2010, 14:22  Répondre en citant

// Zougui avait à présent totalement repris le contrôle de ses émotions. Elle détestait s'énerver. Elle détestait que les gens voient qu'ils avaient trouvé une faille. Amarel, ignorant royalement ses paroles, s'était levé en prenant appui sur sa baguette, qu'il avait fait venir à lui. La préfète s'efforça de ne pas écarquiller les yeux. Sa magie était impressionnante. Un peu trop d'ailleurs. Et elle n'appréciait pas se retrouver face à des gens dont la magie était supérieure à la sienne. Ce qui arrivait un peu trop souvent à son goût vu qu'elle n'était qu'en 4ème année. Détail qui lui arrivait souvent d'oublier. Elle étala ses jambes devant elle en regardant distraitement Amarel essayer de se tenir stable. //

- Un mort de plus ? Et bien je vois que je ne suis pas le seul à avoir un passé... à voir les sombrals.

// La préfète retint un ricanement. La façon dont il avait rattrapé son lapsus était tout simplement pathétique. Même si cela venait de lui apprendre qu'il avait aussi lui aussi des mauvais souvenirs à enterrer. Mais de toute façon, après la scène à laquelle elle venait d'assister, ce serait mentir de dire qu'elle ne s'en doutait pas. Et selon elle, ce passé douloureux pouvait expliquer bien des choses quant au comportement actuel du jeune homme. Mais ce qui la titilla le plus, c'était le fait que lui aussi ait remarqué son lapsus... //

- Et pas besoin de m'assommer pour m'emmener à l'infirmerie je connais le chemin.

- Parfait, ben c'est pas trop tôt, lâcha-t-elle d'un ton sarcastique. Comme si sa voix coupante pouvait l'atteindre. D'autres avaient essayé avant lui. Et elle avait appris à se protéger derrière son masque de glace depuis longtemps. Zougui regarda son interlocuteur quitter les lieux d'un pas qui se voulait assuré. //

** C'est ça, casse-toi et crève... **

// Inutile de cacher qu'elle en avait par-dessus la tête des Serpentard. Après toutes ces rencontres fatigantes et plus qu'inutiles, elle se sentait comme une essoreuse à salade. Elle en avait marre de ces gens désagréables et ennuyeux. Ramassant son sac, son écharpe et sa cape, elle entreprit également de regagner le Hall et dépassa Amarel sans proférer un mot. Elle était bien consciente qu'elle ne garderait pas longtemps une forme humaine si elle continuait de le lasser. Aussi s'éloigna-t-elle rapidement, sa fine silhouette disparaissant vite en haut des marches. //


Couleurs utilisées dans ce message : #808000, #4B0082, indigo, blue
Angels

Ancien(ne)





MessageDate du message: Dim. 10 Avr 2011, 22:18  Répondre en citant

// Angels avait reçut un morceau de papier en salle d'étude. Un gamin de première année. il lui demandait d'être présente à minuit dans les cuisines, il signait quelqu'un qui est arrivé en cours d'année. Elle ne connaissait qu'une personne qui était arrivé en cours d'année : Ismaël O'neil. En première année. Elle s'était prêté au jeu. A minuit moins le quart elle avait endormis le vigile et était sortit de sa salle commune. Elle se dirigeait a présent vers les cuisines. Iniga lui avait assuré qu'il n'y aurait personne. En effet quand elle arriva sur les lieu elle vit qu'il n'y avait personne a part le crapaud certainement égaré d'un élève. Elle vit un jeune garçon en face d'elle. Blond. Il avait l'air d'un Gryffondor mais elle n'en était pas sur. Pas mal de rumeur courait sur lui. Elle amorça la discussion : //

-Bonsoir, c'est toi qui m'as donné rendez vous ici ? Enfin avant je vais me présentez, Angels Rollers en troisième année. Et toi ?

// Elle afficha un sourire. Elle lui tendit sa main. Elle sentait sa baguette dans sa poche au cas où un élève imprudent se promènerai ou Quintus. Le célèbre concierge de l'école. Elle se demandait pourquoi il l'avait fait venir. Elle ne voyait rien de malhonnête en lui. Elle avait étrangement plus confiance qu'avec d'autre. C'était la première fois qu'il se retrouvait face à face. Elle réfléchissait ; premièrement, si il se faisait voir elle se dénoncerai. Après tout elle était plus grande que lui. Il était normale qu'elle le protège. Quintus Billybork et la directrice de maison et de Poudlard ne lui faisait pas peur. //


Dernière édition effectuée par un ancien joueur (Mar. 12 Avr 2011, 13:26) ; édité 1 fois

Couleurs utilisées dans ce message : #200050

Joueuse


Messages : 3713
Guilde : Les Marchombres
Maison : Serpentard
Poudlard : 7e année
MessageDate du message: Lun. 11 Avr 2011, 11:07  Répondre en citant

PNJ Ismaël Prince


Hast Du etwas Zeit fuer mich
Dann singe ich ein Lied fuer Dich
Von 99 Luftballons...


// La voix fluette d'Ismaël s'éteignit alors qu'une personne entrait dans les cuisines. Quelqu'un ? Ici ? Un elfe peut être... Non, visiblement. La jeune fille qui le dépassait d'une tête n'était pas un elfe de maison, et encore moins un professeur. Mais alors... coïncidence ? Les sourcils écarquillés, Ismaël marmonna encore un peu, alors qu'elle amorçait la discussion. //

Auf ihrem Weg zum Horizont
Bonsoir, c'est toi qui m'as donné
Denkst Du vielleicht grad' an mich
rendez vous ici ? Enfin
Dann singe ich ein Lied fuer Dich
avant je vais me présenter, Angels Rollers
Von 99 Luftballons
en troisième année. Et toi ?
Und dass sowas von sowas kommt.

// Angels Rollers ? Ismaël n'en avait jamais entendu parler. Un peu étonné, il laissa ses yeux noirs glisser vers le blason jaune et noir qui ornait la poitrine de son interlocutrice. Il se mordilla la lèvre, un peu gêné. //

- Euh... je... j'ai donné rendez vous à quelqu'un ? Je pense que tu t'es trompée parce que... euh... Jeg snakket med Humphrey.

// Ismaël ne comprenait plus rien. Il avait l'habitude de descendre aux cuisines tous les soirs pour parler norvégien et allemand avec un des elfes de maison qui avaient habité pendant un temps dans le pays nordique qu'est la Norvège. Personne n'était sensé venir pendant leur discussion ! Ismaël se passa une main gênée dans les cheveux. Soudain, la lumière se fit. Il avait vaguement croisé un Serpentard dans les cachots hier, alors qu'il s'était perdu. Ce crétin avait du trouver ça malin de se faire passer pour lui et de donner rendez vous à n'importe qui, une troisième année apparemment, juste pour l'embêter. Ismaël haussa intérieurement les épaules et fit un sourire timide à Angels. Il prit la main qu'elle lui tendait toujours et répondit : //

- Ismaël O'Neill, Glad for å møte deg Je suis en première année. Tu... tu es chez les Poufsouffle ?

// Le Gryffondor venait de parler une heure en norvégien avec Humprey, l'elfe de maison. Aussi mélangeait il sans s'en apercevoir les deux langues et ne comprit il pas pourquoi Angels le regardait bizarrement tout d'un coup. //

- Qu'est ce qu'il y a ? Tu es bien hjem Hufflepuff ?


Dernière édition effectuée par un ancien joueur (Lun. 11 Avr 2011, 11:07) ; édité 1 fois

Couleurs utilisées dans ce message : olive, #200050
Voir le profil du joueur Envoyer un Hibou Fiche de personnage RP Visiter le site web du joueur
Angels

Ancien(ne)





MessageDate du message: Lun. 11 Avr 2011, 13:24  Répondre en citant

// Le jeune garçon chantonnait. En allemand, et autre chose peut-être mais elle ne reconnaissait pas cette langue. Puis il Lui dit qu'il n'avait donné de rendez-vous à personne mais ce qu'il avait de bizarre c'est qu'il s'exprimait en mélangeant les langues et n'avait pas l'aire de s'en rendre compte. Il se présenta : Ismaël O'neill. Il été en première année et, en avisant son blason cousu sur ça veste, rouge et or, un Gryffondor. //

- Oui je suis chez les Poufsouffle et toi chez les Gryffondor non ? Euh juste comme ça mais tu es entrain de parler en mélangeant deux langues, voir trois. Et si ce n'est pas toi qui m'as donné rendez-vous qui est ce ?

// Angels regarda un peu plus le garçon qui se tenait devant elle : il avait les yeux noir, des cheveux blond, un peau bronzé et il était assez mince. Elle se demandait ce qu'il faisait ici. Et surtout, si ce n'était pas lui qui lui avait donné rendez-vous alors c'était qui ? Mystère. Où était-ce un malentendu ? Elle n'en savait rien. Elle toucha pensivement sa cicatrice, c'était un tic. Elle avait mainte fois essayer d'arrêter mais rien à faire. Le crapaud sautait un peu partout. Le jeune garçon avait l'air perturbé. Elle se demanda soudain ce qu'était devenu son père. Elle n'avait pas pensé à son père depuis deux semaines environs. Alors pourquoi maintenant elle n'en savait rien. Le dernier souvenir qu'elle avait de lui elle s'en souvenait parfaitement, le soir de sa disparition, il pleuvait et lui était là sous la pluie lui disant au revoir. Elle les larmes au yeux mais refusant de pleurer, elle le fixait. Pour graver cette image dans son esprit. Depuis elle ne l'avait plus jamais revu. Était-il encore vivant ? Mort ? Elle ne savais pas si elle saurait un jour d'ailleurs. //


Couleurs utilisées dans ce message : #200050

Joueuse


Messages : 3713
Guilde : Les Marchombres
Maison : Serpentard
Poudlard : 7e année
MessageDate du message: Mar. 12 Avr 2011, 11:22  Répondre en citant

PNJ Ismaël Prince


- Oui je suis chez les Poufsouffle et toi chez les Gryffondor non ? Euh juste comme ça mais tu es entrain de parler en mélangeant deux langues, voir trois. Et si ce n'est pas toi qui m'as donné rendez-vous qui est ce ?

// Ismaël écarquilla davantage les yeux si c'était possible. Il avait vraiment parlé en norvégien ? Peut être. Il avait parfois du mal à distinguer le norvégien de l'anglais et comme il parlait presque couramment allemand et russe (d'ailleurs il ne savait pas pourquoi, lorsqu'il avait été trouvé par ses parents adoptifs, il parlait déjà couramment l'allemand, le russe et le norvégien), il mélangeait un peu tout. Comme à l'instant. Et comme il allait le faire sous peu, il se savait. Embarrassé, il essaya, dans son esprit, de différencier l'anglais du norvégien. //

- Jeg snakket i norsk? Ah euh.. J'ai... euh... parlé étranger ? Entschuldigung, sorry. Désolé. J'ai... j'ai tendance à mélanger le norvégien et l'anglais lorsque je viens de parler norvégien pendant un temps. J'vais essayer de faire attention.

// Comme il avait parlé pendant longtemps en norvégien, même lorsqu'il s'exprimait en anglais, un accent nordique était audible. Très audible d'ailleurs. Il ne le savait pas, mais à cet instant, la ressemblance avec Amarel à son âge était flagrante. Sauf qu'à son âge, Amarel ne riait déjà plus avec innocence. Ismaël se mordilla la lèvre inférieure, gêné. Il n'aimait pas être ridicule. Il était un O'Neill bon sang de bonsoir ! Il n'avait pas à se mélanger les pinceaux devant... devant quelqu'un d'autre. D'autant plus qu'il savait bien qu'il avait été l'objet d'une mauvaise farce. De toute manière, il n'aimait pas les Serpentard qui sautaient sur toutes les occasions pour le ridiculiser et montrer à tout le monde son handicap. Les insultes, chuchotées en cours, les moqueries, gribouillées sur ses parchemins, il commençait à en avoir l'habitude. Mais ce n'était jamais facile. Parler norvégien à quelqu'un lui permettait de s'évader un peu. Un temps. //

- Y'en a plein qui se moquent de moi, je pense que j'ai le choix au niveau des suspects. J'espère que tu ne vas pas te prendre une punition pour ça, Rollers. Tu... veux à manger ? Si tu veux, je peux demander à Humprey, c'est un ami. Humprey ! gir dermed en matbit takk. Jeg tror Angela er sulten. Je lui ai demandé de nous apporter quelque chose à grignoter.

// Le petit elfe auquel il s'était adressé jeta un rapide coup d'oeil à Ismaël et s'empressa d'un pas claudicant de satisfaire la demande du Gryffondor. Il l'aimait bien ce petit ! Il avait le sourire des pays du nord, les cheveux blond des Walkyries et, bon sang, la malignité de tous les Prince. Prince avec une majuscule que, comme tous les elfes de maison de famille de sang pur, Humprey avait connu. Un temps. Avant qu'ils ne meurent et que leur fils, un certain Amarel, soit rapatrié en Angleterre. Humprey n'avait pas revu Amarel depuis, mais il se souvenait encore du garçon. Un vrai Prince celui-là. Aussi arrogant et fier que son père mais tout aussi intelligent, ça oui ! IL l'avait d'ailleurs montré à plusieurs reprises en tenant tête à ses précepteurs lorsqu'il refusait de faire un exercice. Ses arguments étaient si bien choisis qu'il réussissait presque, à 9 ans, à faire culpabiliser les adultes. Sidérant.

Alors que l'elfe repartait dans le passé nordique qu'il avait vécu, Ismaël, lui dévisageait Angels, suspicieux. Étonné. Intrigué. Mort de rire aussi, mais seuls ses yeux noirs rieurs le montraient. Bien que conscient qu'il était minuit passé, et surtout qu'ils devraient être tous les deux dans leur chambre, son côté Gryffondor prit le dessus et, s'asseyant sur la table la plus proche, balançant ses jambes dans le vide, il s'enquit : //

- Dis, t'es en troisième année non ? Tu sais comment gruger pour faire semblant d'avoir jeté un leviosa ? J'y arrive pas et on a un test demain.


Couleurs utilisées dans ce message : #200050, olive
Voir le profil du joueur Envoyer un Hibou Fiche de personnage RP Visiter le site web du joueur
Ancien(ne)

Ancien(ne)





MessageDate du message: Ven. 22 Avr 2011, 23:09  Répondre en citant

Vous ne serez plus jamais seuls


PNJ Quintus Billybork


// Le problème lorsque l’on commence à être sérieusement âgé c’est que notre appétit diminue pendant les repas mais c’est la création du petit creux de minuit qui en est la preuve la plus concrète, et comme chaque soir, le concierge se dirigeait vers les cuisines afin de combler sa faim.
D’un pas de loup qui lui est propre accompagné de sa fidèle robe de chambre d’un bleu pétrole, Quintus descendit les escaliers et lorsqu’il poussa la lourde porte en chêne massif de la cuisine il tomba nez à nez avec deux élèves en train de chaparder dans la réserve.

Son sang ne fit qu'un tour dans ses veines, le rendant immédiatement rouge de colère. S'il avait une chose donc il avait horreur, c'était bien les petits voleurs dans le genre de ces deux élèves. Sa prise se resserra sur la poignet de la porte qui émit un faible grincement sous la pression. //

- Bande de petits...


// Il ne finit pas sa phrase de peur de subir les conséquences de sa vulgarité, même si ce n'était pas l'envie qui lui en manquait.
S'avançant à grand pas, il saisit l'élève le plus proche de lui, la fille, par le collet, sa soulevant à quelques centimètres au-dessus du sol, il lui hurla aux oreilles, non sans lui balancer quelques postillons au visage sous l'effet de la fureur : //

- Vous n'avez rien à faire là vous le savez ?! J'exige que vous me donniez vos noms sur le champ ! Et pas d'entourloupe je vous préviens, sinon vous subirez les conséquences de vos actes !


// Il secoua la jeune élève pour appuyer ses propos avant de la relâchez sans ménagement, non car il le souhaitait, mais car son corps n'était plus fait pour supporter un charge dépassant les deux kilos. Il ne laissa la le temps à la fille de reprendre ces esprits, saisissant les deux crapules par le haut de leur vêtements, il les traîna dans le couloir. //

- Alors vos noms ?! Dépêchez-vous, ma patience à des limites !


// Sortant le calepin qui l'accompagnait toujours de la poche de sa robe de chambre, il passa son stylo sur sa langue afin de s'assurer qu'il marcherait du premier coup et marqua le nom des malotrus quand ils ce décidèrent à lâcher le morceau suite aux regards insistants qu'il leur lançait. Une fois cette chose réglait il pointa sur eux son doigt déformé par l'arthrose, se voulant - et étant- menaçant : //

- Autant vous prévenir tout de suite mes cocos, vous ne vous en sortirez pas aussi facilement, en plus de la bonne retenue que je vous réserve, vous passerez devant notre chère directrice de maison, qui jugera ou non nécessaire de rajouter une punition !
Quelle honte à votre âge tout de même, piller les cuisines de pauvres elfes de maisons...
Et en plus vous ôtez le pain de la bouche de vos camarades!


// Tapotant son stylo sur sa lèvre fripée par la vieillesse il réfléchit à une punition digne de ce nom, ignorant les chuchotements agaçants de ces morveux. //


Couleurs utilisées dans ce message : #484232
Ancien(ne)

Ancien(ne)





MessageDate du message: Sam. 23 Avr 2011, 12:12  Répondre en citant

// Angels n'eut pas le temps de répondre à Ismaël, que quelqu'un déboula. Et ce n'était autre que le concierge, Quintus Billybork. Il était rouge de colère, tellement rouge qu'il ressemblait à une tomate un peu trop mur. Elle rigola intérieurement à cette pensée. Elle sentait qu'il y allait avoir quelques petits changements et elle n'avait pas tort. A peine eut il surgit qu'il s'exclama : //

- Bande de petits...

// Il ne termina pas sa phrase, mais Angels l'imaginait sans problème, enfin, du moins à ce qu'elle aurait certainement ressemblé. Elle pensa amèrement qu'elle allait avoir des problème, et certainement sérieux. Elle commença à réfléchir mais elle fut soulevée par le concierge, elle se dit que a son age c'était surprenant d'avoir encore autant de force, soulever une troisième année pas comme les autres filles, pas mince, élégante, fine. Ce n'était pas qu'elle était enrobée, oh non pas du tout. Seulement sa morphologie ressemblait plus à celle d'un garçon ; c'est tout. Il commença à lui hurler dans les oreilles. Et par dessus tout il lui postillonnait dessus. Nom d'un chien ! C'était vraiment dégoutant, une sorte de rage commença à se former dans l'estomac d'Angels. Elle le laissa dire ce qu'il avait à dire. //

- Vous n'avez rien à faire là vous le savez ?! J'exige que vous me donniez vos noms sur le champ ! Et pas d'entourloupe je vous préviens, sinon vous subirez les conséquences de vos actes !

// Le concierge était assez vieux, et elle savait depuis longtemps que tout les chuchotements l'agaçait au plus haut point car il ne comprenait rien à ce qu'ils disaient. Elle sauta sur cette occasion. Elle fut relâchée, tomba à terre sur un genoux elle resta accroupi quelques instant, en se mettant à la taille d'Ismaël et lui chuchota : //

- J'ai un plan pour nous sortir de ce mauvais pas. Écoute moi bien. Je vais avoir besoin de toi, je sais que tu ne peux pas lancer de sortilège qui n'ont pas de rapport avec la métamorphose. Alors je vais te demander de détourner l'attention si ce la se passe mal. D'accord ? Et une dernière chose, ne lui dit surtout pas ton nom.

// Elle pria pour que tout se passe bien. Ismaël n'y était pour rien, ce n'était pas sa faute si il subissait toute sortes de farces. Elle savait que le concierge ne voudra rien entendre. Alors elle devait agir, vite. Le jeune Gryffondor n'était qu'en première année. Et elle en troisième. Il était légitime qu'elle l'aide. Le concierge les prix par le dos de leur cape de sorcier et les traîna sans ménagement dans le couloir. Il hurla encore : //

- Alors vos noms ?! Dépêchez-vous, ma patience à des limites !

// Il sortit un petit calepin et un stylo. Il laissa apparaître un doigts déformé. Seulement il ne marqua rien du tout car ils n'avait pas dit leurs noms respectifs. Et Angels ne comptait pas lui dire, au contraire. Elle ne pouvait pas encore passer à l'action, pas tout de suite. Mais elle sentait que cela serai bientôt. Avant qu'il ne continu elle chuchota à Ismaël : //

- Ne t'inquiète pas. Si je réussis à lancer les deux sortilèges que je compte lancer, juste après on court se cacher, ou se réfugier dans notre salle commune, mais la tienne est plus loin que la mienne, je pense qu'il serait plus judicieux de se réfugier dans la salle sur demande. D'accord ?

- Autant vous prévenir tout de suite mes cocos, vous ne vous en sortirez pas aussi facilement, en plus de la bonne retenue que je vous réserve, vous passerez devant notre chère directrice de maison, qui jugera ou non nécessaire de rajouter une punition !
Quelle honte à votre âge tout de même, piller les cuisines de pauvres elfes de maisons...
Et en plus vous ôtez le pain de la bouche de vos camarades !


// C'était la goutte d'eau qui faisait déborder le vase. Ils se faisait accusé pour quelque chose qu'il n'avait pas commis ! La boule de rage atteignit son maximum. Mais Angels se rappela les mots qu'un de ces professeurs avait prononcé, ce devait être surement M. Zaranki. Il n'est jamais bon de combattre par la rage, mais on peut l'utiliser, puiser de la force dedans, mais jamais à l'état pur. Sinon le résultat est toujours mauvais. Elle essaya de modela sa rage. Puis elle fit mine de croiser les bras et sortit sa baguette. Elle se concentra en quelques secondes, comme lui avait appris Leala. Elle s'écria : //

- Stupéfix !

// Elle observa le résultat. Son sort avait marché. Mais se n'était pas le moment de se réjouir. Elle s'apprêta à lancer oubliettes. Il fallait absolument qu'il oublie. Elle décida de se concentrer. Il devait oublier qu'il nous avait vu ici. Tout ce qu'il avait dit contre nous aussi. Il ne se souviendrait que du moment ou il se dirigea vers la cuisine, certainement pour aller chercher un truc à manger. Et comme ça il ne se souviendra pas d'eux et ils pourraient se sauver, cet incident ne serait plus. Elle puisa encore un peux dans sa rage en la modelant doucement, se concentra. Elle regarda Ismaël avant de dire : //

- Prêt Ismaël ? Oubliettes !

// Elle prit la main d'Ismaël et fila en direction de la salle sur demande, ou du moins de l'endroit où elle était censée se trouver. //


Couleurs utilisées dans ce message : #484232, #200050

Joueuse


Messages : 3713
Guilde : Les Marchombres
Maison : Serpentard
Poudlard : 7e année
MessageDate du message: Sam. 23 Avr 2011, 14:31  Répondre en citant

PNJ Ismaël Prince


// Ismaël attendait la réponse d'Angels, cherchant pourtant déjà un moyen d'avoir autre chose à faire que de présenter sa dispense d'exercice en sortilège. Il n'aimait pas être différent des autres. Après tout, il était juste un peu plus doué qu'eux en métamorphose, et un peu plus nul qu'eux en sortilège. C'était pas grand chose, non, comme différence ? Les yeux dans le vague, songeur, le Gryffondor ne vit pas le concierge entrer et n'eut donc pas le réflexe de se pousser. //

- Bande de petits... - Vous n'avez rien à faire là vous le savez ?! J'exige que vous me donniez vos noms sur le champ ! Et pas d'entourloupe je vous préviens, sinon vous subirez les conséquences de vos actes !

// Ismaël se sentit soulever et une vague de douleur provenant de son oreille malmenée le ramena bientôt sur terre. Mince. Zut. Crotte. Fichtre. Diantre. D'habitude personne ne venait dans les cuisines la nuit. Ismaël était tétanisé, le courage gryffondoresque qu'il avait du avoir lors de sa répartition ayant filé dans ses chaussettes. Oups. Il était en très mauvaise posture. D'autant plus que... //

- Aïeuh ! Mais que...

// Ismaël se massait l'oreille et se sentit poussé dans le couloir. Terrifié, Ismaël n'entendait pas ce que lui disait la troisième année. Lorsque le concierge lui demanda son nom, il ouvrit grand les yeux, humides déjà de larmes, et bégaya tout en contenant des sanglots de terreur. Il avait peur que son papa le gronde. Il savait qu'il n'aurait pas du sortir le soir, après le couvre feu. Il savait qu'il allait faire une bêtise lorsqu'il avait franchi le tableau de la grosse dame. Mais il n'avait pas pu résister à la tentation de parler Norvégien. Il voulait retrouver la mémoire, et cette envie, devenue nécessité, était exacerbée tous les ans un peu plus. //

- Autant vous prévenir tout de suite mes cocos, vous ne vous en sortirez pas aussi facilement, en plus de la bonne retenue que je vous réserve, vous passerez devant notre chère directrice de maison, qui jugera ou non nécessaire de rajouter une punition !
Quelle honte à votre âge tout de même, piller les cuisines de pauvres elfes de maisons...
Et en plus vous ôtez le pain de la bouche de vos camarades!


// La directrice de Maison ? Ismaël n'arrivait presque plus à retenir ses larmes. Mais il n'avait presque pas mangé. Il avait vraiment ôté le pain de la bouche de ses camarades ? C'était pas possible ! Il était un monstre s'il avait fait ça ! Il ne voulait pas être un monstre, il... Angels sortit soudain sa baguette et lança un sort sur le concierge, ou plutôt sur la statue qui se trouvait à côté du concierge, qui, d'ailleurs, était pétrifié de stupeur. Ismaël le comprenait un peu. Il n'aurait jamais osé attaquer un professeur et encore moins Quintus Billybork. D'ailleurs, il avait envie d'aller aux toilettes. Remuant la main pour qu'Angels le lâche, il s'approcha du concierge. D'une toute petite voix, il murmura. //

- Monsieur Bollybirk ? Vous allez bien ?

// Il tapota avec méfiance la partie du corps du concierge qui lui était le plus accessible : autrement dit un bout de l'épaule, et encore, sur la pointe des pieds. Ismaël sentait encore sa baguette dans sa poche arrière. Il n'allait pas avoir à s'en servir. //


Couleurs utilisées dans ce message : #484232, olive
Voir le profil du joueur Envoyer un Hibou Fiche de personnage RP Visiter le site web du joueur
Angels

Ancien(ne)





MessageDate du message: Dim. 24 Avr 2011, 11:15  Répondre en citant

// Angels courut et, dans sa cours, elle remarqua une énorme statue. Non loin des cuisines, elle offrait une superbe cachette. Angels se glissa derrière et repensa à ce qui venait de se passer. Elle revit le moment ou elle stupéfixa le concierge, puis quand elle lança le sortilège Oubliettes. Et aussi lorsqu'elle prit la main d'Ismaël. Celui ci avait secoué sa main pour se dégager, Angels l'avait laisser faire et elle était partit ; le laissant seule dans les griffes de Quintus. Elle tendit l'oreille. Des petits pas précipité venait vers elle. Elle se colla encore plus au mur. Elle entrevit un morceaux d'habit, une robe. Et pas n'importe laquelle, celle d'Iniga. Plus ou moins rassuré Angels passa la tête et intima le silence à Iniga puis lui fit signe d'approcher. Elle lui chuchota : //

- Iniga j'aurai besoin que tu me rendes un service, prends ma baguette et dépose là sur ma table de nuit s'il te plaît.

- Avec joie !

// Iniga prit la baguette d'Angels et s'en alla. Angels se mit à réfléchir. Le concierge ne se souvenait plus d'eux, elle pouvait encore tirer le Gryffondor de ce mauvais pas. Ismaël s'était inquiété de l'état de ce vieil homme. Une idée germa dans son esprit. Elle retourna en direction des cuisines. Quand elle arriva le concierge était toujours stupéfixé. Elle s'exclama en direction d'Ismaël : //

- Ismaël ! Enfin te voilà. Cela fait quatre bonne heures que je te cherche. On m'a chargé de te retrouver, en même temps quelle idée de partir comme ça une demi-heure avant le couvre feu. Mais bon tu as l'air de t'être égaré.

// D'un air étonné elle fit mine de remarquer que le concierge était stupéfixé. //

- Tu t'es sans doute inquiété de l'état de ce pauvre M. Quintus. Ne t'inquiète pas un farceur à du le stupéfixé. Il retrouvera sa mobilité ne t'inquiète plus pour lui. Tu viens ?

// Angels avança en direction du Gryffondor. Elle espéra qu'Ismaël se laisse guider. D'une voix désolée elle prononça quelques mots à l'adresse du concierge : //

- Je suis désolée de ne pas pouvoir vous aider, je n'ai pas ma baguette sur moi.

// Angels mit Ismaël devant elle et prit la direction de la salle commune de Gryffondor. //


Couleurs utilisées dans ce message : #200050, #003399
Lucy

Ancien(ne)





MessageDate du message: Sam. 28 Mai 2011, 17:21  Répondre en citant

[Lucy - Cristal - ...]


// Lucy savait qu'il était tard, mais elle n'avait pas tellement mangé lors du dîner, et une excursion dans les cuisines s'imposait avant qu'elle n'aille se coucher. S'avançant silencieusement dans le château vide, bien que l'heure du couvre-feu soit encore éloignée, elle s'arrêta enfin devant le tableau de la cuisine.

Remerciant le Gryffondor qui lui avait dévoilé cette entrée alors qu'elle était en première année, elle chatouilla la poire et entra dans la pièce richement éclairée. Elle se figea un instant en observant la profusion de plats qui étaient stockés sur les plans de travail, avant qu'un elfe ne se précipite devant elle.

Elle lui demanda une petite tasse de chocolat chaud et une ou deux viennoiseries, sûre de se retrouver avec un pichet plein de liquide chocolaté et un plat entier de croissants et de pains au chocolat. Les elfes avaient vraiment le sens de la démesure !

Attendant l'elfe, elle s'installa à l'une des tables, sortant un livre de son sac. Quitte à manger seule, autant en profiter pour s'avancer un peu.

Quelques minutes plus tard, tranquillement installée devant sa boisson, elle entendit la porte s'ouvrir. Levant les yeux, elle aperçut une Poufsouffle entrer dans la cuisine, avec de longs cheveux roux qui brillaient sous les lumières. //
Montrer les messages depuis:   
Page: <--  1, 2, 3, 4, 5 ... 15  -->
   Répondre au sujet    Forum >> Sous-Sols
Page 2 sur 15