Hiboux Nomade Notes
♡ Amusez-vous bien sur Mana Wyrd ♡
 Joueur :    Mot de passe :    Automatique :         Inscription  


Cachots

Page: 1, 2, 3, 4 ... 23  -->
   Répondre au sujet   Forum >> Sous-Sols
Auteur Message
Miss RP

Personnage
Non Joueur





MessageDate du message: Jeu. 07 Mar 2013, 15:10  Répondre en citant

Cachots



    // Il existe d’innombrables couloirs dans l’enceinte de Poudlard, mais aucun ne ressemble à ceux des cachots. Ils sont enterrés dans un sous-sol humide où la moisissure se développe à sa convenance, entremêlée de toiles d’araignées qui ne datent pas d’aujourd’hui. Il n’est pas rare de croiser une de ces bestioles dans un endroit si lugubre, vous les verrez certainement sur les plinthes ou les poutres qui soutiennent le plafond, noircies par le temps (on se demandera d’ailleurs comment elles tiennent encore, enfoncées dans l’arcade des murs). Mais votre regard est, généralement, davantage attiré par les quelques fenêtres aux barreaux de fer ouvertes sur l’extérieur. Elles éclairent de leur lumière blafarde et inquiétante les endroits les moins reculés, et apportent en quelque sorte une petite touche d’éclat dans ce milieu si peu accueillant. Ici, vous trouverez la salle de potions, cachée derrière une porte rouillée en bois aussi vieille que le château, mais aussi la salle commune des Serpentards qui n’ont que faire du cadre angoissant des lieux. Ce sont eux que vous aurez le plus de chance de croiser.

    Si vous vous aventurez dans les corridors les plus lointains, seules quelques torches enflammées éclairent les murs de pierres grises, recouvertes de poussière amoncelée depuis des années, des siècles peut-être. Des ombres effrayantes se créent, plus noires que les ténèbres, et dansent sur les façades. C’est ici que se trouve les anciennes cellules qui permettaient de punir les élèves les plus récalcitrants. Heureusement ces pratiques peu dociles ont été interdites, et ce depuis des dizaines d’années. Et il se peut qu’en vous promenant sans but précis, vous empruntez le chemin des armures. Certaines personnes vous diront que les tas de ferrailles sont magiques, qu’ils peuvent même bouger et se déplacer. Et vous avez la volonté d’aller vérifier, par vous-même, si ces dires sont vrais, mais quelque chose vous retient, quelque chose qui ressemble étrangement à de l’appréhension, à de la peur aussi ... Oserez-vous vous aventurez dans les profondeurs des cachots à vos risques et périls ? //



Lieu de Adhara


Dernière édition effectuée par Jade Ogreaney (Sam. 08 Juin 2019, 10:36) ; édité 12 fois
Lucy

Ancien(ne)





MessageDate du message: Jeu. 07 Mar 2013, 15:15  Répondre en citant

// En sortant de sa salle de cours, Lucy gardait les yeux fixés sur ses notes, vérifiant qu'elle avait bien écrit tout ce qui était important. Les yeux froncés à force de réfléchir, elle ne vit pas une élève qui sortait du dortoir de Serpentard.

Lorsqu'elle entra en contact avec la jeune fille, elle laissa tomber ses feuilles sous le coup de l'étonnement, fixant d'un air ébahi la jeune Serpentard.

Elle se baissa dans un premier temps pour ramasser toutes ses feuilles, éparpillées sur le sol glacial et humide des cachots, pour éviter qu'elles ne s'abîment, puis elle se releva, jetant un œil sur sa camarade. //

- Vraiment, je suis désolée de t'avoir bousculée ! C'est de ma faute, je ne regardais pas, et j'aurais dû faire plus attention ! Excuse-moi !

// Derrière elle, ses camarades se dépêchèrent de monter au rez-de-chaussée, la faim se faisant sentir en cette fin de journée. Sa meilleure amie adressa un regard rapide à la Serpentard avant de lui glisser qu'elle lui gardait une place. //

- Tu vas bien ? Je ne t'ai pas fait mal ?

// Elle s'inquiétait devant le mutisme de la jeune fille. Puis ses yeux rencontrèrent le regard froid de sa camarade, et elle recula d'un pas. //


Couleurs utilisées dans ce message : #003399
Ness'Leen

Ancien(ne)





MessageDate du message: Jeu. 07 Mar 2013, 15:16  Répondre en citant

// Comme à sa bonne habitude, Miss VanDerRotten était en retard. Ayant oublié quelque chose dans sa Salle Commune, la Serpentarde avait été obligée d'y retourner avant d'aller manger. Elle en sortait donc, presque en courant, pour aller rejoindre ses amis dans la Grande Salle.
C'est ainsi que la jolie brune n'aperçut pas une jeune Serdaigle qui sortait de son cours de Potion. C'est involontairement qu'elle la bouscula, faisant tomber toutes ses notes au sol. L'agacement monta automatiquement dans le sang de Ness'Leen, malgré les excuses injustifiées de la Serdaigle qui avait promptement ramassé ses feuilles : //

- Vraiment, je suis désolée de t'avoir bousculée ! C'est de ma faute, je ne regardais pas, et j'aurais dû faire plus attention ! Excuse-moi !

// Ness'Leen la dévisagea de la tête aux pieds. //

** Non mais pour qui elle se prends celle là ?! Mais où va-t-on ?! Depuis quand les Serdy se permettent-ils de bousculer les Serpy ?! **

// Ness'Leen était loin d'être une fille facile, et malheur à qui se mettrait en travers de son chemin. La pauvre Serdaigle était loin d'être sortie d'affaire et ne savait pas encore à quoi elle allait avoir droit... Elle avait l'air toute gênée et s'inquiéta même pour la Serpentarde qui lui lança son regard le plus froid avant de lui rétorquer : //

- Non, tu ne m'as pas fait mal ! Et encore heureux. Puis-je savoir ce que tu fais sur mon chemin ?

// Le ton de la brunette était si hautain, si dédaigneux, que n'importe qui en face aurait voulu disparaitre dans le sol. Déjà en retard, elle voulut partir rapidement, estimant que la Serdaigle n'en valait pas la peine. Cependant, elle fut retenue plus qu'elle ne le pensait... //


Couleurs utilisées dans ce message : #003399, green
Lucy

Ancien(ne)





MessageDate du message: Jeu. 07 Mar 2013, 15:18  Répondre en citant

- Non, tu ne m'as pas fait mal ! Et encore heureux. Puis-je savoir ce que tu fais sur mon chemin ?

// Le ton piquant de la Serpentard lui fit froncer les sourcils. Lucy était d'un caractère facile et cherchait assez peu la dispute, mais elle n'aimait vraiment pas qu'on la prenne de haut comme c'était le cas de cette fille.

Alors qu'elle s'empressait de tourner les talons, Lucy lui retint la manche. //

- Je me prends pour qui ? Mais juste une élève qui sort de cours. Et toi, peut-on savoir pourquoi tu sors de ton dortoir sans regarder ? Tu penses que seuls les Serpentard sortent ici et que tous libèrent ton chemin dès qu'ils t'aperçoivent ?

// Pour sa défense, Lucy avait eu une journée éreintante, et elle n'aspirait qu'à un bon repas suivi immédiatement d'une longue nuit de sommeil. Ce qui expliquait qu'elle prenne aussi facilement la mouche. Mais parfois, se disait-elle, cela lui faisait du bien de sortir tout ce qu'elle avait à dire. //

- Je ne sais pas qui tu es, mais je trouve que tu prends de grands airs ! Tu n'es pas le centre du monde, par Merlin !

// Lucy regarda une dernière fois la jeune fille, avant de glisser ses feuilles dans son sac et de monter à la Grande Salle avant que l'élève de Serpentard n'ait eu le temps de répliquer. //
[RP fini]


Couleurs utilisées dans ce message : green, #003399
Knox

Ancien(ne)





MessageDate du message: Jeu. 07 Mar 2013, 15:19  Répondre en citant

// Le cours de potion de Simoshesha Hy venait tout juste de prendre fin. Les Poufsouffle sortaient par groupe de la sombre pièce qu'était le cachot et se rendaient petit à petit dans la Grande Salle là où le dîner allait bientôt commencer. Knox Evenglaw, en un geste rapide et pratique, déposa dans son sac plumes, parchemins et encriers et à son tour, sortit de la salle. Devant le cachot, un grand brouhaha avait pris place et le chuchotement intense que provoquait les élèves irritait la jeune femme. Elle dû retirer 5 points à deux pitoyables élèves de sa maison pour l'avoir offusqué : en effet, le premier, un grand et joufflu garçon chuintait aussi fort qu'un macaque dans un zoo moldu et ce comportement grotesque ne plaisait pas vraiment à la Préfète. Le second, bien qu'il n'ait en aucun cas dérangé ses autres camarades, avait pour autant dérangé Knox : il l'avait bousculée et n'avait même pas pris la peine de s'excuser. Du moins, oralement. La moue gênée et effrayée qu'il avait sur son visage ne comptait pas pour une excuse. Elle avait beau apprécier sa maison, elle n'appréciait pas les autres élèves. Elle avait donc décidé de ne pas les suivre jusqu'à la Grande Salle mais de retourner à la bibliothèque où elle travaillerait quelques heures avant d'aller dans son dortoir et se coucher. Le problème était qu'elle ne retrouvait pas son fichu manuel de métamorphose, elle était pourtant sûre de l'avoir sur elle, elle se souvint alors que le matin, elle avait demandé à son elfe hideux de le placer dans son sac... ce que, ce dernier, n'avait apparemment pas fait. Elle soupira faiblement et leva la baguette en l'air, le sortilège d'Attraction s'avère être utile dans de telles circonstances. //

- Accio livre.

// Volant droit vers elle, le livre arriva à grande vitesse et ne s'arrêta même pas là où était sa propriétaire. Knox écarquilla les yeux et dans un mouvement rapide et fluide lança sa main et attrapa le livre qui était à deux doigts de se coller sur la face d'une jeune femme qui venait tout juste de sortir de sa salle commune. Sans peine à la reconnaître, Knox présenta brièvement ses excuses à la jeune rousse et au moment où elle allait se retourner pour s'en aller, Arsenic Rosidae parla de sa voix sifflante. //


Couleurs utilisées dans ce message : #24445C
Arsenic Rosidae

Ancien(ne)





MessageDate du message: Jeu. 07 Mar 2013, 15:19  Répondre en citant

// Lorsqu'elle eut fini de nouer lâchement ses cheveux rouges, Arsenic Rosidae enfila un pull mauve et lança un regard sombre à son reflet. Le dortoir était l'un des seuls lieux qui l’apaisaient. Hander était parti hanter le château et les camarades de chambrée de la jeune femme avaient rejoint la Grande Salle depuis plusieurs minutes déjà ; aucune d'elles n'aurait pu se vanter d'avoir déjà entendu Arsenic parler. Cette dernière vivait recluse, loin des autres qu'elles considéraient comme ignares et indignes de leur maison. Elle passa un doigt dans ses mèches rebelles après s'être regardée une dernière fois dans l'imposant miroir en argent et se dirigea vers la sortie, non sans donner un coup de pied dans la couche de son elfe de maison en passant. Elle traversa sans un bruit la Salle Commune, presque désertée et quitta le repère des serpents. À peine se fut-elle retrouvée dans le couloir qu'un livre volant approcha à une vitesse folle de son visage. Sans se détourner ni se préparer à l'esquiver, elle vit nettement une silhouette le stopper dans son envol anormal. Le geste avait été succinct mais précis. La Préfète des blaireaux rangea son livre, marmonna de laconiques excuses et se détourna. //

- Non content de vouloir me défigurer, tu commets un délit de fuite ?

// Le corps svelte de la Serpentarde se rapprocha doucement de la jeune Evenglaw, et dans un geste qu'elle trouvait vilain, passa sa main glacée sur la joue de sa camarade. Dans l'esprit de la vert et argent, toucher un visage revenait à analyser l'être, voire à le déclarer comme proie. Cela lui permettait par la même occasion d'étudier les différentes réactions liées à son contact. Elle dévoila ses dents et, d'un geste du poignet, dégagea les quelques cheveux rouges qui envahissaient sa figure. Le couloir était vide, laissé à l'abandon par tous les élèves affamés. L'humidité régnait en maîtresse des lieux et mouillait les murs. L'air était à la fois froid et étouffant, peu conseillé pour quelqu'un souffrant des poumons. Laissant là la Poufsouffle, Arsenic se rapprocha d'une cloison et posa sa paume dessus. Elle n'aurait su dire ce qui était le plus gelé : le mur ou sa main ? Elle se retourna brusquement et s'y adossa, croisant ses bras sur sa poitrine. Son pantalon en lin blanc était plus que visible malgré l'obscurité et la jeune femme s'en amusait. Elle aimait les couleurs, aussi étrange fut-il. Les seuls habits noirs qu'elle portait étaient les robes obligatoires et sa cape. Sinon, ses pantalons viraient du beige au blanc, et une multitude de pulls se balançaient entre les couleurs de l'arc-en-ciel. Même si le rouge avait toujours été sa teinte préférée - sûrement dû à l'influence de sa chevelure - elle aimait beaucoup le mauve, qu'elle trouvait royal. En cette soirée, elle avait espéré faire une entrée magistrale dans la Grande Salle, semant le trouble lors du repas. Par réflexe, elle glissa sa main dans la poche droite de son pantalon, enserrant un petit objet plutôt néfaste qu'elle avait acquis de manière assez illégale, quelque temps auparavant. Seulement, il avait fallu que l'une des seules personnes dont elle connaissait le nom l'attaquât alors qu'elle se préparait. Qui plus est, il fallait que cette personne fut celle qui l'avait accompagnée dans l'Allée des Embrumes. Prise d'une soudaine et fabuleuse idée, Arsenic lança : //

- Comment vont les ineptes élèves de ta maison ?


Couleurs utilisées dans ce message : #3D2B1F
Knox

Ancien(ne)





MessageDate du message: Jeu. 07 Mar 2013, 15:22  Répondre en citant

- Non content de vouloir me défigurer, tu commets un délit de fuite ?

// La Préfète soupira longuement et leva les yeux au ciel. Pourquoi devait-elle être toujours importunée par les élèves de ce maudit château ?! Les imbéciles de sa propre maison l'incommodait déjà, alors pourquoi les autres devaient-ils aussi si mettre aussi ?
Elle ne put rajouter aucun mot, elle ne ne put montrer à la Serpentard à quel point cette situation l'irritait et pour cause : la jeune femme aux cheveux rouges c'était approchée de la jeune Poufsouffle et lui avait passé une de ses mains sur son visage pâle. Evenglaw haussa les sourcils et se demanda que diable Arsenic pouvait bien t-elle fabriquer ainsi. Elle avait vraiment des manières très étranges par moment. Sa main était encore plus froide que son caractère et un léger frisson s'empara de la jeune Knox. Après cette étrange action, la Serpy s'approcha d'une cloison et posa sa paume dessus et parla : //

- Comment vont les ineptes élèves de ta maison ?

- Je suis leur Préfète, pas leur nourrice.

// Dit-elle en empruntant une voix sarcastique. Elle ne s'occupait que très peu des élèves de sa Maison, ils étaient assez grands pour savoir ce qu'il fallait faire ou non. Les instructions, les règles, les consignes à suivre étaient marquées sur le tableau dans la Salle Commune. Et si après ça, quelques abrutis faisaient encore le malin, Knox s'occupait de leur livrer une bonne correction. Elle détestait perdre son temps à s'occuper des problèmes stupides des autres. Accablée, elle demanda alors à la jeune femme devant elle ce qu'elle faisait ici et la raison pour laquelle elle ne partait pas terroriser les autres élèves dans la Grande Salle, comme elle savait si bien le faire. A son tour elle s'adossa contre le mur et replaça sa mèche à demi blonde qui tombait sur son visage. Elle toucha alors en même temps son front, qui semblait fiévreux. Elle avait chaud, elle se sentait faible et abattue et sa respiration était devenue irrégulière. Elle tenta de se concentrer un peu plus sur les paroles - sans doute moqueuses - de la Serpentard, mais ceci avec beaucoup d'effort. //

- Mal de crâne.

// Dit-elle ceci dans un murmure. Elle jeta alors son sac à terre, qui était devenu trop lourd à son goût et observa silencieusement Arsenic. //


Couleurs utilisées dans ce message : #3D2B1F, #24445C
Arsenic Rosidae

Ancien(ne)





MessageDate du message: Jeu. 07 Mar 2013, 15:23  Répondre en citant

// Le contact de la main glacée sur la joue eut tôt fait de surprendre la jaune et noir. Un petit frisson sembla parcourir son corps mais la jeune Rosidae ne s'attarda pas plus longtemps près de sa condisciple et rejoignit un des murs. //

- Je suis leur Prefète, pas leur nourrice.

// Un petit haussement d'épaule de la Serpentarde accompagna le ton volontairement acerbe de sa camarade. Préfète, nourrice... Nourrice, préfète... Elle ne faisait pas vraiment la distinction entre les deux. Ces postes revenaient tout de même à s'occuper de personnes, plus ou moins sages, intéressantes et intelligentes. Surtout à Poufsouffle... Arsenic ricana suite à sa légère pensée moqueuse. Son ton de voix avait été presque imperceptible et aurait pu passer pour un faible toussotement. Il le valait mieux d'ailleurs. Knox Evenglaw n'avait pas l'air d'être d'humeur affable. Lorsque cette dernière questionna la vert et argent sur sa présence devant les cachots et le pourquoi du comment elle ne se trouvait pas dans la Grande Salle en train d'intimider les autres élèves, elle répondit simplement : //

- Je suis en quête d'un bouc-émissaire.

// Ses yeux s'arrondirent et observèrent avec convoitise Knox. Serait-ce trop osé de se servir d'une "gradée" ? Au pire, qu'avait-elle à perdre ? Dernière année à Poudlard... Un père usité comme filet de secours... Aucune réputation à défendre - si ce n'est celle d'une vraie Serpentarde. Alors qu'elle réfléchissait à ses possibles actions, Arsenic se redressa quelque peu tandis que sa camarade s'adossait elle aussi contre le mur. La main de la Poufsouffle se plaça sur son front. //

- Mal de crâne.

// Les mots avaient été murmurés, presque mâchés. La jeune Evenglaw abandonna son sac sur le sol d'une manière peu précautionneuse. Elle leva ensuite son regard et le plongea dans celui bistre de l'élève de Salazar. Pendant plusieurs secondes, rien ne se dit. La jeune femme aux cheveux rouges n'était pas dans une disposition des plus loquaces. Elle se contenta de fixer étrangement sa condisciple, d'un œil affamé. Finalement, elle oublia rapidement les quelques mots prononcés auparavant et sortit un petit médaillon de sa poche. Elle le tint du bout des doigts, à hauteur de son visage, et le fit danser face à Knox. //

- Vois-tu ce bijou ? Il vient d'un de mes ancêtres et avait disparu pendant une trentaine d'années. Finalement, j'ai retrouvé le rustre qui l'avait volé sur le cadavre de mon aïeul - je te passe gracieusement les détails.

// La fille Rosidae stoppa son court récit et étudia de plus près le collier. La chaîne était d'un argent si pur que son gris imitait aisément le blanc ; elle était fine, sans aucun doute destinée à une femme. Le pendentif, quant à lui, dessinait une croix, du même argent usé pour l'attache. Au croisement des deux branches du calvaire, un bijou aussi rouge que les cheveux de sa détentrice reflétait le peu de lumière diffusé par les candélabres de manière inquiétante, comme s'il en absorbait une partie des rayons. //

- J'ai perdu des milliers de secondes de ma fabuleuse vie pour le retrouver ; et enfin, enfin ! je le possède.

// Comprenant qu'elle divaguait de trop en présence d'une fille peu amène et non pas de son côté, Arsenic se tut et contempla amoureusement son collier. Elle passa un de ses doigts dessus, puis finalement le rangea dans la poche de son pantalon de lin. Étrangement, la teinte rouge du bijou semblait passer à travers le tissu. La jeune Rosidae n'en fit aucune remarque et se borna à demander : //

- Que mange-t-on au dîner de ce soir, nourrice ?


Couleurs utilisées dans ce message : #24445C, #3D2B1F
Knox

Ancien(ne)





MessageDate du message: Jeu. 07 Mar 2013, 15:24  Répondre en citant

// A cette heure si, la Préfète devait être à la bibliothèque en train d'étudier ses cours puis après ça, elle aurait dû comme tous les soirs sortir et faire sa ronde, attraper tous les élèves qui se pavanaient au lieu d'être dans leurs dortoirs, enlever des points, faire peur aux petits, cogner mentalement Mimbor... elle avait en effet beaucoup à faire. Cependant aujourd'hui elle avait dû comme par hasard tomber sur la seule personne avec laquelle elle avait été se promener hors du château, une personne avec laquelle elle avait découvert ses origines, une personne issue d'une autre maison, une personne qu'elle connaissait plutôt bien à présent : Arsenic. Après quelques longues secondes de silence, la Vert & Argent sortit de sa poche un magnifique médaillon qu'elle balança entre ses doigts. C'était, à ce qu'elle disait, un bijou qui venait d'un de ses nobles ancêtres. Elle s'extasia dessus un bon moment avant de lui poser une question. La Poufsouffle n'avait même pas écouté sa dernière parole et semblait obnubilée par le pendentif qui dansait entre les mains de la jeune rousse. Elle esquissa un petit sourire mesquin du coin de la bouche et parla à son tour : //

- Par hasard... ce serait pas l'objet que contenait le petit coffret que tu as acheté... elle hésita un moment à prononcer le nom de l'endroit où elle avait été, c'était pas vraiment un endroit fréquentable pour quelqu'un comme elle mais elle s'en fichait bien, après tout on n'allait pas l'arrêter parce qu'elle avait été fouiner dans un lieu pareil ! dans l'Allée des Embrumes ?

// La Préfète observait à présent sa camarade avec plus d'intérêt; le jour même déjà de cette petite balade, elle avait eu la folle envie d'ouvrir la boîte et de découvrir sa contenance. Elle se souvint aussi qu'après être sortie du magasin, la Serpentarde lui avait dit qu'elle découvrirait bientôt ce que cachait le petit coffre, au moment venu. Attendre, attendre. La patience n'était pas vraiment sa tasse de thé. Elle préférait découvrir les choses quand elle le voulait, peu importe l'heure ou le moment de la journée ou ce que ça impliquerait par la suite. Ses yeux étaient toujours fixés en direction de la poche d'Arsenic et dans un mouvement presque ironique, elle secoua doucement sa tête et sourit discrètement après avoir brusquement lancé : //

- Au fait ! Je sais pas ce qu'on mange. Tu devrais peut-être aller voir par toi même.


Couleurs utilisées dans ce message : #24445C
Arsenic Rosidae

Ancien(ne)





MessageDate du message: Jeu. 07 Mar 2013, 15:25  Répondre en citant

- Par hasard... ce serait pas l'objet que contenait le petit coffret que tu as acheté... dans l'Allée des Embrumes ?

// La jeune Evenglaw avait hésité avant de prononcer le nom de l'endroit où elles avaient fait rapidement connaissance, ce qui amusa la Serpentarde. Cette dernière venait de ranger le bijou dans sa poche et observait désormais sa camarade. N'était-ce pas de la curiosité malsaine, mêlée à de l'impatience, qui courrait sur son visage ? Elle se souvint du jour où elle avait mis la main sur le pendentif ; Knox avait été présente et n'avait pas manqué de poser des questions. Mais, depuis cette journée, elle n'avait plus jamais mentionné ce fameux petit coffret verrouillé. À dire vrai, Arsenic s'était retrouvée mal lorsqu'elle se fût rendue compte qu'elle ne possédait pas la clé permettant d'ouvrir la boîte. Elle avait longuement ri quand elle avait compris qu'elle était en sa possession depuis le jour où elle avait obtenu le coffret. La clé avait été cachée par cette folle d'Agrilla dans le cadre que la Serpentarde avait dérobé chez elle ; un portrait la représentant. Aussi absurde fût-il, elle devait sa découverte à Hander qui, en voulant se venger des actes de sa maîtresse, avait poignardé le tableau. La lame avait alors rencontré plus solide qu'elle et l'elfe de maison avait poussé un couinement atroce lorsque que son arme s'était brisée. La première réaction de la jeune Rosidae avait été de vouloir punir la créature mais le rubis étincelant avait attiré son attention à temps ; pour la première fois depuis qu'ils étaient "associés", elle avait remercié Hander. Elle ne s'était jamais arrêtée sur le fait que ce fût son ancienne nourrice qui avait possédé la clé ; sans doute le voleur du médaillon était l'un de ses proches. //

- Probablement.

// Qui disait Allée des Embrumes disait objet maléfique. Mais le collier était encore plus que ça, on aurait pu le qualifier de pernicieux. Dès lors qu'une femme ou même un homme le portait autour de son cou, son éclat propageait une aura dangereuse, influant sur les esprits alentour. Ceux qui regardaient alors la pierre précieuse incrustée au cœur de la croix laissaient alors paraitre leur côté insupportable, voire barbare. Le pendentif n'avait pas été enterré pour rien en compagnie de son premier possesseur ; ses pouvoirs étaient plus que redoutables. //

- Au fait ! Je sais pas ce qu'on mange. Tu devrais peut-être aller voir par toi même.

// Arsenic mis du temps à se décider, puis finalement, hocha la tête, secouant ses cheveux rouges lâchement noués. //

- Excellente idée, sourit-elle.

// À nouveau, elle glissa sa main dans la poche de son pantalon de lin et couvrit de ses doigts le bijou. Il était hors de question qu'elle agît ce soir, sachant que la Préfète l'avait désormais dans son collimateur. La jeune Rosidae était prête à laisser passer quelques jours avant de créer un désordre pas possible ; elle avait tout son temps. Pourtant, au fond d'elle, elle souhaitait se servir de la Poufsouffle. Il aurait suffi de la séduire avec de belles paroles, lui promettre un sentiment de puissance infini... Elle était persuadée que Knox Evenglaw aurait marché. Cependant, elle ne rajouta rien et, la main enserrant le médaillon, se dirigea vers la Grande Salle. //
[RP fini]


Couleurs utilisées dans ce message : #24445C, #3D2B1F
Montrer les messages depuis:   
Page: 1, 2, 3, 4 ... 23  -->
   Répondre au sujet    Forum >> Sous-Sols
Page 1 sur 23